Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2008

Accident de Bois de Champ : des nouvelles de Clément

On se souvient de l'accident dont le Bruyèrois, Clément Fombaron fut victime le 6 décembre 2008 à Bois de Champ. Le jeune homme qui s'est retrouvé coincé par la tête entre la portière et le battant de sa voiture au fond d'un ravin durant une soixantaine d'heures se trouve toujours dans un hôpital de Lorraine. Il se remet doucement du traumatisme qu'il a subi. Différents soins lui ont été apportés, d'autres sont à venir. Par la voix de son père, Raymond Fombaron, Clément a tenu à donner de ses nouvelles faisant ainsi passer un message d'amitié envers tous ceux qui lui ont apporté leur secours et leur affection. Clément est encore très fatigué. Il va mieux, son état est satisfaisant, mais nécessite du repos. Par l'intermédiaire de la girafe d'AVISON, autrement, Clément remercie encore ses sauveteurs et tous ceux qui se sont inquiétés de son sort. Il souhaite à tous une bonne et douce année 2009.
Des voeux qui lui sont bien sûr retournés de grand coeur.
683973736_small.jpgC'est encore un peu Noël, c'est Nouvel An, on lui espère un prompt rétablissement et on l'embrasse !

19:17 Publié dans Voeux | Tags : vosges, accident de bois de champ |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : fin d'année en paroisse.

PICT0408.JPG

Au cours de sa visite en paroisse Notre Dame du pays de l'Avison, l'évêque Jean-Paul Mathieu rencontrait les forces vives du canton, les résidants et le personnel des maisons de retraite, les personnes dévouées à l'enseignement religieux, et notamment aussi les enfants des catéchismes ainsi que les paroissiens qui le souhaitaient. Des échanges de qualité.

PICT0505.JPG

A Mortagne, et ici sur la photo en l'église de Bruyères, Marcel Dazin, compositeur et animateur de chants liturgiques, animait les offices religieux. Le public présent s'est montré très réceptif.
PICT0506.JPG


Autre moment fort de cette fin d'année, pour le 350e anniversaire de la fondation des missions étrangères de Paris, une exposition itinérante contait leur épopée. La présentation en place durant quelques jours à la salle Notre Dame permettait de toucher du doigt des parcours hors du commun.
Deux missionnaires originaires de Bruyères ont consacré leur vie à l'Évangélisation de l'Asie : Jean-Claude Miche ( 1805 - 1873) parti en 1836 comme vicaire apostolique en Cochinchine. Jean-Baptiste Ramfaing (1805-1885) parti en 1832 au Siam.


Décembre fut encore marqué par un très beau concert de Noël. L'église bruyèroise était bondée pour entendre Christian Bourion à l'orgue, Françoise Baumann et Anne-Marie Michel au chant. Des morceaux choisis parmi les répertoires d'Andrieu, Bach, Haendel, d'Aquin, Rubinstein, Offenbach, Barras... On ne se lasse pas d'écouter, interprété par Françoise Baumann l'Ave Maria de Cornelius. Que du bonheur !
P1120568.JPG

Hatton P1120572.JPG


Ce n'est certainement pas le bienveillant Saint-François-d'Assise qui prétendra le contraire, les animaux aussi aiment la musique ! Ce petit chien très sage sur le banc à côté de sa maitresse semble en tout cas ravi !

15:06 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

30/12/2008

Bruyères : décès de Mathilde Durand

mathilde Durand.jpgLe décès à Epinal de Mathilde Durand a été appris avec consternation sur tout le secteur de l'Avison où elle était bien connue. Son état de santé devenu précaire s'était brusquement détérioré et avait justifié son transfert dimanche 28 décembre au centre hospitalier Jean Monnet. Elle s'est éteinte entourée de l'amour des siens qui veillaient sur elle. Née Schwoob, le 19 mai 1920 à Fegersheim (67), Mathilde, dont le père avait été enrôlé de force sur le front Russe en 1914, vécu une enfance marquée par la guerre et la situation particulière de l'Alsace. C'est là qu'elle passa sa jeunesse, lorsque survint un nouveau conflit avec l'Allemagne.
Mathilde choisit de quitter sa région natale. Elle arriva à Brouvelieures chez la cousine d'une amie qui l'accompagnait dans son exil. Elle fut alors accueillie avec bonté chez Bépi et Mathilde Costa. Des personnes à qui elle voua toujours une grande reconnaissance. C'est à cette époque qu'elle connut Hubert Durand. Il devait devenir son mari le 6 janvier 1940. Des événements tragiques jalonnèrent son existence. Mathilde Durand fut témoin de faits qui lui permirent de sauver beaucoup de vies humaines. Un bombardement venait de frapper Brouvelieures, et environ 25 personnes se trouvaient cachées dans une cave lorsqu'un Français révolté qui se trouvait dans la rue tira avec un révolver sur les Allemands. La réplique armée fut immédiate. Les Allemands pensaient que les coups étaient partis de la cave et ripostèrent en ce sens. Des gens qui se tenaient debout dans l'abri périrent. Mathilde qui parlait la langue de l'occupant n'écouta que son courage. Elle fit front les conjurant en hurlant d'arrêter le massacre d'innocents, pour la plupart des femmes et des enfants. Son intervention toucha l'ennemi qui cessa le feu. Une autre fois, alors qu'un feu accidentel s'était déclaré à l'intérieur de la scierie Jeancolas, elle jura au SS présent qu'il ne s'agissait pas d'une manœuvre de résistants. La menace de fusiller des hommes tomba à néant. La guerre s'achevait lorsqu'un jour elle se trouvait au cimetière en visite sur une tombe. À la recherche de métaux à fondre les Allemands rageaient de ne plus trouver les obus placés autour du monument. Dix hommes furent rassemblés dos au mur. Mathilde fut la providence des condamnés. Elle jura au péril de la découverte de son mensonge qu'elle avait vu une camionnette allemande venir prendre les fameux obus. Ce ne sont là que quelques faits, car elle aida aussi à ravitailler le maquis.
Employée du restaurant Dossmann, elle fut plus tard, et cela, pendant de très nombreuses années, employée au restaurant de la Renaissance à Bruyères.
Mère de cinq enfants : Hubert qui habite à Meyrargues au Maroc ; Marie-Madeleine, épouse Cadario à Bruyères, Michèle, épouse Peltier, adjointe au maire à Bruyères, Danièle à Bruyères et Jean-Jacques à Gugnécourt. Grand-mère de 7 petites filles, Mathilde connut le bonheur de voir la venue au monde de 16 arrière-petits-enfants, dont le dernier n'a que 5 mois. Veuve d'Hubert depuis 1976, Mme Durand laisse le souvenir d'une femme courageuse très attachée à sa famille. Résistante de l'ombre, elle fut de ceux dont on ignore trop souvent les actes de bravoure. Ceux-là mêmes qui n'ont que la mémoire pour reconnaissance.
Mathilde Durand qui demeurait rue du 442 RIA repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées vendredi 2 janvier 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances.


18:44 Publié dans Décès, Souvenir, Remerciements | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Laval sur Vologne : jamborée de Pères Noël

sourire.jpg
On sait tous que le Père Noël possède des dons d'ubiquité et même qu'il réussit l'exploit de se décupler en nombre pour satisfaire de cadeaux les enfants sages.
Après bien des efforts pour livrer tout le monde à temps, et sans doute très heureux de trouver un bel espace dans le jardin d'un coquet pavillon sis à l'entrée de Laval sur Vologne, l'homme à la barbe blanche s'est offert là une petite " teuf " invitant même des collègues à passer un bon moment dans les Vosges !

P1130148.JPG

A vélo, en traineaux... ils sont tous venus pour se rencontrer !

P1130153.JPG

Les rennes trouveront de quoi paître.



Chut, ils se sont endormis...

P1130151.JPG

Sans doute la fatigue ! Tout de même, Père-Noël avant de reprendre la route... soufflez !

08:37 | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Laval sur Vologne bouge !

Impossible de pas s'en rendre compte, tout autour de son industrie papetière, de ses commerces, de son école... la commune de Laval sur Vologne est en train de se métamorphoser. Au coeur du village, c'est une nouvelle maison commune en voie de finition qui s'est élevée. Un programme à long terme à mettre à l'actif du maire René l'Homme et de son équipe. L'historique de l'affaire montre que le projet était évoqué dès 2002 avec acquisition du terrain, puis repris à la discussion en 2003. Il s'agissait alors de mettre à l'étude l'idée de création d'une salle à usage périscolaire et prévue pour 25 écoliers. Les nécessaires consultations réalisées, il était demandé d'intégrer le bâtiment et ses accès dans un espace fonctionnel, convivial, sans heurts et en accord avec l'écologie.

P1120894.JPG Éric Schmitt, architecte DPLG se voyait confier alors un travail précis. Le résultat constaté est déjà probant.
P1120889.JPG
En façades, comme à l'intérieur, le bois est largement utilisé.

P1120895.JPG

À deux pas de l'école, la construction donne une large place à la garderie-cantine. Une très belle et lumineuse salle de spectacle pouvant accueillir 180 personnes, une salle de réunion, des commodités... tout est accessible de plain-pied.
P1120899.JPG

D'autant qu'un chemin piétonnier est construit pour permettre un passage depuis le rond-point. La facture estimée à près d'un million d'euros est notamment financée à 50 % par des subventions de l'État, du conseil général des Vosges, de la Région.
P1120892.JPG

En pensant aux plus jeunes de 6 à 18 ans, la commune a encore fait acquisition d'un terrain sis entre le groupe scolaire et la maison communale. La communauté de communes de la Vallée de Vologne mettra la main au gousset et financera un ensemble de jeux d'extérieur. Un peu plus loin, la maison des papetiers doit être rasée pour construire des logements sociaux.

Ameilleroration du réseau électrique rue de la gare, modernisation du chauffage de l'école, acquisition de biens immobiliers, de matériels actuels... tout ceci vient booster une dynamique à l'intérieur d'un cadre de vie qui préserve la qualité de sa ruralité sans tourner le dos au progrès.

08:13 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

29/12/2008

La thérapie assistée par le chien

De ses connaissances, de son amour, de sa passion pour le chien, Guillaume Bretzner a réalisé son métier d'éducateur canin. La voix, les gestes sont posés. L'homme inspire la confiance. L'animal se dirige vers lui, sans crainte. En véritable professionnel, Guillaume Bretzner donne un ordre. Clair, net, précis, sans hausser le ton. La bête trouve son maître. L'accord devient alors fusionnel et permet d'évoluer au coeur d'une démarche de respect mutuel. L'éducateur maitrise parfaitement son sujet. C'est tout naturellement qu'il s'est dirigé vers une activité qui mobilise une puissance d'énergie que l'on ne soupçonne même pas. Guillaume Bretzner développe et pratique la thérapie assistée par le chien. Ses interventions le conduisent vers des maisons d'accueils spécialisées du département, où comme à Vincey, il aborde des cas d'adultes très lourdement handicapés. L'éducateur répond sans ambiguïté aux légitimes interrogations. « Ce travail ne peut se faire qu'en équipe, en collaboration avec des soignants référents, employés de l'établissement, le personnel médical demeure toujours le patron... »
Un pluriel s'impose, Guillaume Bretzner se déplace avec ses chiens. Il s'agit de construire une écoute, d'éveiller une réaction. Même imperceptible le « miracle » espéré se produit parfois. « Donnez un chien en laisse à un handicapé, à un autiste, vous verrez... » Une émotion se dégage. PICT0595.JPG
Guillaume Bretzner pose son regard sur Canelle, une splendide femelle Léonberg âgée de 2 ans. Fascinant. Le grand et bel animal au pelage roux semble arriver là en osmose, comme une évidence. Beauty, le sympathique petit Jack-Russel de 2 ans et demi prend sa part du programme thérapeutique.
Attention, il n'est point là question de zoothérapie.

Le professionnel reste modeste. « J'arrive avec mes chiens, c'est une réalité. La personne handicapée va alors regarder, sentir, respirer. Les chiens aussi. Un échange naît. La perception de chaleur, de douceur, de toucher, le souffle de la bête... éveillent les sens. » Guillaume Bretzner n'ignore rien du travail fourni par l'animal

chien visiteur 035.jpg

« Une rencontre d'une heure avec un malade, il ne faut jamais oublier que cela représente une fatigue intense pour le chien. Nous sommes là pour l'aider, mais il fait l'essentiel. Il nous faut être tous dans un état d'esprit optimal. Après le chien est lessivé jusqu'au lendemain ! » On a encore envie d'entendre le professionnel décrire ce métier si proche de l'être vivant. Le savoir-faire est certain, la passion fédère des réussites quelques fois inattendues. Il arrive que le chien prenne une initiative, d'instinct. Le personnel soignant se tient à disposition. L'homme conserve le contrôle. Il laisse alors faire la bête qui par exemple se dirigera d'elle-même vers un malade plutôt qu'un autre. L'invitant au réflexe, à la curiosité, au mouvement, au jeu... « C'est une bouffée de joie, de plaisir, d'émerveillements... des liens se tissent... »
chien visiteur 023.jpg

Le patient est protégé, respecté, aucune angoisse ne se développe. La fierté de l'animal n'est jamais mise à mal. Tout semble alors possible autour d'une philosophie du chien, partenaire du travail de thérapie.

CHIEN.jpg

23:55 Publié dans Dossiers spéciaux | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Athlétisme : les filles majoritaires !

L'assemblée générale de l'ABA (Association- Bruyères- Atlhétisme) donnait l'occasion au président Philippe Mathieu d'exposer ses bilans associatifs. La saison 07-08 fut riche en événements.

P1120938.JPGElle permit de comptabiliser quelque 36 sorties, que ce soit sur les terrains de cross, les stades, les courses hors stade... Ce dont aussi, plus de 1000 heures de bénévolat comprenant les entraînements, les fonctions d'officiel, la préparation des compétitions, les réunions, les formations... Cela, sans compter les heures passées par Dany Jacquot à préparer les entraînements de chacun, car pratiquement chaque athlète a son entraînement spécifique. Une dépense d'énergie bien récompensée par les très bons résultats enregistrés au niveau départemental, régional, interrégional, national. Le détail du bilan sportif est impressionnant. « Le principal est que chacun trouve satisfaction dans ses résultats... Il n'y a pas qu'une élite, tous sont considérés de la même façon dès l'instant que nous constatons l'effort fourni pour progresser. Que chacun trouve dans l'effort un équilibre physique et moral » dira Philippe Mathieu qui se félicite du bon vent de l'école d'athlétisme. Vingt jeunes athlètes ont participé aux différentes compétitions, dont douze sont qualifiés pour la finale du Challenge « À vos marques ». Tous prennent plaisir à découvrir les différentes disciplines de l'athlétisme de façon très ludique. Il reste à les fidéliser.

P1120917.JPG

On s'aperçoit qu'il y a environ 40 % de renouvellement d'une saison à l'autre. Autre motif de contentement, l'effectif ne cesse de progresser, soit un total de 96 licenciés. Pour la première fois, le bataillon féminin est plus important que celui des garçons ! Il est remarqué que le nombre de jeunes enfants ( catégorie éveil athlétique) poussins, benjamins de 6 à 12 ans, représente plus de 50 % de l'effectif. Cinq enfants viennent eux dans le cadre du PEL en association avec la ville de Bruyères.
Des félicitations vont à Franck Mathieu pour sa médaille d'argent obtenue lors des championnats de France Jeunes à Vénissieux au lancer du disque en catégorie cadet première année. P1120928.JPG« N'oublions pas l'infatigable Claudine Anxionnat qui termine à 2e place du Paris-Colmar. Et, monte sur la 3e marche du podium lors des championnats d'Europe Vétérans en Slovanie, 2e avec l'équipe de France aux championnats du monde en Italie. D'autres belles performances à son actif portent haut les couleurs de Bruyères. Une bonne nouvelle, les Montées de l'Avison seront au calendrier du Trophée Vosgien des Courses de Montagne. Une date à retenir, le 13 septembre 2009. Philippe Mathieu, dont chacun apprécie le sens de la pédagogie envers les athlètes, mais aussi la courtoisie ne manquait pas de remercier la ville de Bruyères, le Département, et tous ceux qui aident à la bonne marche de l'ABA. Un club estimé au sein duquel, les jeunes évoluent dans un esprit de respect de l'autre.

18:39 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, athlétisme |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : les AFN sont un exemple associatif !

Une nouvelle fois, et bien des présidents d'associations en pâliraient d'envie, les assises annuelles des anciens AFN faisaient salle comble. Une bonne cinquantaine de personnes, pour une section qui compte actuellement 56 membres, voilà de quoi réjouir le président association.
Georges Antoine P1120944.JPG
Georges Antoine qui avait également notamment le plaisir d'accueillir le président départemental Oswald Caligari. Les bilans associatifs montrent que les AFN ne « chôment » pas.

P1120939.JPG
Lors des différentes cérémonies commémoratives et patriotiques, la section bruyèroise est toujours dignement représentée. Georges Antoine et ses amis ne se font jamais tirer l'oreille pour donner un coup de main. Et, participent activement aux mises en place des animations et fêtes locales. De septembre à juin, les soirées cartes hebdomadaires organisées les mardis soir au relais de la cité font également l'unanimité parmi les joueurs. Les éliminatoires du concours départemental de tarots mises en oeuvre à la salle des fêtes remportent également les suffrages des amateurs du genre. Loto, méchoui, coucous, participation au 50e anniversaire du jumelage avec Vielsalm le 5 juillet, festivités autour du 14 Juillet, coucous, journée du Souvenir en décembre... devraient ponctuer le calendrier de la section. Tout ceci sans oublier, les congrès départementaux, et toutes les autres activités AFN, prévus dans les Vosges. Le comité est désormais composé par Jean-Marie Brice, Jean Fraccia, Christian Frisonroche, André Humbert, et Yves Mayer. Gérard Peltier a lui souhaité prendre un peu de recul et se retirer. Il cède la place à Gérard Raulin.
P1120941.JPG

Oswald Caligari se félicitait du dynamisme et de la bonne entente remarquée au sein de la section de Georges Antoine, président incontesté. Le responsable donnait ensuite des nouvelles des avancées de la législation concernant le statut des anciens combattants.
La réunion terminée, les anciens AFN se retrouvaient autour de la table dressée dans la grande salle du relais de la cité. Et, tous de faire des projets en trinquant à la nouvelle année déjà bien proche.

12:31 Publié dans Actualités | Tags : vosges, afn |  Facebook | |  Imprimer | |

Brouvelieures : l'assainissement collectif en question

Les élus réunis en conseil le 17 décembre ont avalisé les points suivants :
Bois communaux : le conseil municipal accepte les propositions formulées par l’ONF pour l’année 2009 à savoir : les coupes d’amélioration parcelles : 8, 9, 17, 47, 50 ; coupes de régénération parcelles : 3, 5, 17, 22, 35, 39.
Compte tenu de la conjoncture actuelle, les prix de retrait pour les bois de valeur seront fixés par la municipalité afin de ne pas « brader » les bois communaux.

Communauté de Communes : Il est attribué la compétence « Mise en place de toute action permettant le maintien des Services publics en milieu rural ».

Location : le logement communal vacant sis, 1 bis rue de la gare est à nouveau loué à Sébastien Martin et Angélique Remy.

Assainissement collectif : suite à une réunion avec M. Grayo de l’Agence de Bassin Rhin Meuse, M. Descoups du Conseil Général pour l’assainissement et Mme Midelet de la DDEA sur l’assainissement collectif de Brouvelieures, il a été choisi de faire un relevé topographique et une étude d’impact sur l’environnement. Après présentation au conseil, celui-ci accepte le principe de ce relevé et de l’étude d’impact. Des demandes de subventions nécessaires seront faites.

Divers :

Projection : l'achat d’un vidéoprojecteur est décidé pour la mairie. Celui-ci pourra être mis à disposition de l’école.

Les Champs L’Allemand : il sera procédé à l’achat des terrains des personnes ayant donné leur accord.

SICOVAD : À partir du 1er janvier 2009, le système de collecte des ordures ménagères par le SICOVAD se fera avec un bras de préhension, sans la présence d’un ripeur. Les nouvelles journées de collecte seront : le jeudi après-midi pour les déchets non recyclables à partir du 8 janvier 2009 et le jeudi matin pour les déchets recyclables, sans changement par rapport à la collecte actuelle.

Gendarmerie : la Communauté de brigades de Brouvelieures/Corcieux a édité un document sur le fonctionnement de la gendarmerie du canton présenté aux élus.

Permanence – mairie:
Pour les inscriptions sur les listes électorales, la mairie ouvrira exceptionnellement le mercredi 31 décembre 2008 de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 17h00. La mairie sera fermée les vendredis 26 décembre 2008 et 02 janvier 2009

Vœux de la municipalité : la cérémonie aura lieu le samedi 10 janvier 2009 à 18 heures à la salle des fêtes de Brouvelieures.

09:16 Publié dans Conseils municipaux, com. communes | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères Natation : l'année Maud Didier

L'assemblée générale du club Bruyères- Natation fut l'occasion d'évoquer un bilan sportif plus que satisfaisant. Le club a participé à toutes les compétitions départementales, soit 15 au total avec 45 nageurs classés à la FFN sur 153 licenciés. Bruyères-Natation était également représenté lors des meetings d’Epinal avec 14 nageurs (benjamins/minimes/cadets/juniors), des jeunes à Chalons/Saône avec 8 nageurs (benjamins et moins), des Jeunes SPEEDO avec 4 nageuses à Strasbourg (Crouvisisier lise et Églantine, Arnould Floriane et Voirin Maélys). Lise et Maelys se qualifient à la finale nationale. Huit compétitions régionales, le meeting fédéral de demi-fond et de 4 nages à Epinal avec 9 nageurs, le circuit régional à Longwy ( Husson Julie et Aubry Floriane), la coupe du Futur, finale régionale avec 6 minimes, la compétition par équipe, la coupe du Futur finale régionale avec 4 benjamines, la finale régionale du Natathlon et du Triathlon à Joeuf avec Crouvisier Lise, 1re au 50 papillon et 200 4 nages, 2e au 400 NL et 3e au 50 dos. Et, Églantine, la petite sœur termine 3e sur le 100m 4 nages, les championnats régionaux hiver à Thionville avec 2 nageurs (Aubry Floriane et Husson Julie qui termine 3e au 200m dos, les championnats été à Epinal avec 5 nageurs (Aubry Floriane, Husson Julie, Husson Romain, Gillet Roxane et Didier Maud) et aussi les championnats de Lorraine des Maîtres à Gérardmer avec 5 nageurs et un record de Lorraine battu par Reibel André sur le 50 NL... furent l'occasion de voir les couleurs de Bruyères portées à l'honneur. Il serait trop long de citer ici toutes les compétitions, dont celles réalisées au niveau national. Ce qui représente un total pour la saison de 1033 engagements ! Au cours de la saison passée, les nageurs de Bruyères-Natation ont remporté quatre-vingt-une premières places, cent une deuxièmes places, et quatre-vingt-une troisièmes places. Bruyères-Natation se hisse à la 632e place sur 254 au niveau national, à la 23e place sur 50 au niveau régional et à la 4e place sur 11 au niveau départemental.

P1120867.JPG

Du côté handisport, Maud Didier a participé à la 1re journée de l'inter région à Mulhouse où elle s'est qualifiée aux Championnats de France hiver toutes catégories à Nancy du 28 au 30 mars. Ce championnat est qualificatif pour Pékin, elle remporte alors 1 titre de championne de France sur le 100 brasse, et 2e sur le 50 et 100 m NL, 200 4 nages et 100 dos. Elle réussit les temps de la grille de qualification pour Pékin sur 100 dos, 100 brasse et 200 4 nages. Mais, il faudra attendre le 21 juin 2008 pour connaître la décision finale des qualifiés. Lors de la 2e journée à Sélestat, Maud se qualifie aux Championnats de France des Jeunes du 17 au 18 mai à Pau. Au cumul du 50 m papillon, 50 m dos, 50 m brasse et du 50 m nage libre, elle prend le titre de championne de France Juniors. Elle prend la 2e place du classement open sur 200m NL et 200 4 nages. Maud s’est qualifiée aux Championnats de France Eté toutes catégories à Saint Étienne du 13 au 15 juin. Maud remporte 3 titres de championne de France sur 100 brasse, 100 m et 400 NL et 32e place sur 200 4 nages, 100 dos et 50 m NL. Avec l’équipe de France qu’elle a intégrée en fin de saison sportive 06/07, Maud participe à 2 compétitions internationales (USA et Anvers en Belgique où elle bat le record de France du 100 brasse). Elle participe à 2 stages équipe de France en novembre et au mois d’avril. Le 21 juin la nouvelle arrive donc à Bruyères. Maud est sélectionnée pour les Jeux paralympiques à Pékin qui auront lieu au mois de septembre. Elle y fera bonne figure, car le travail effectué tout au long de l’année sans coupure pendant les vacances portera ses fruits. Deux finales avec d’excellents chronos sur 100 brasse ou elle finit 6e avec à la clé le record de France qu’elle abaisse de + de 4 secondes ; 200 m 4 nages, où elle prend la 8e place avec un temps amélioré également de 7 secondes. Maud termine ses jeux avec le 100 dos ou elle finit à la 13e place avec un chrono amélioré de 6 secondes.

P1120876.JPG

Pékin fut une réussite on peut dire à 100 % pour Maud, la jeune fille a atteint les objectifs fixés avant le départ 1 finale sur le 100 brasse et une sur le 200 4 nages. Les temps étaient très serrés et elle échoue à la 3e marche du podium sur le 100 brasse à seulement 40 centièmes. « La revanche sera prise dans 4 ans à Londres ! » assure Bruyères-Natation.
P1120871.JPG

On s'étonne du peu de monde motivé pour participer aux assises annuelles d'un club qui compte une championne olympique. Les élus locaux dont le maire Alain Blangy, son adjoint aux sports Philippe Germain, et le conseiller général Michel Langloix avaient eux tenus d'assister à la réunion.
Il faut savoir aussi que malgré les aides communales, départementales et de sympathisants... les compétitions coûtent cher au club et la participation de Maud Didier aux Jeux olympiques de Londres devra être financée. Les généreux donateurs, et tous les sponsors sont bienvenus et peuvent s'adresser en mairie de Bruyères ou auprès des responsables du club.

08:43 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, pékin, natation, handisports |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : décès d'André Viant

DSCF6211.JPGAndré Viant est décédé à l'âge de 90 ans à la maison de retraite de Bruyères où il demeurait depuis le 18 juin 2008. Issu d'une fratrie de 6 enfants, André naquit le 30 juillet 1918 à Eloyes. Il se maria en 1946 avec Marie-Louise Sergent. Trois enfants virent le jour au sein du couple : Guy qui habite à Vandoeuvre ; Annette, épouse Hollard à Fays, Dominique, épouse Layer à Villette d'Anthon ( 38). Cinq petits-enfants, puis quatre arrière-petits-enfants virent plus tard agrandir le cercle familial. Grumier aux établissements Baradel à Brouvelieures, André Viant devint ensuite chauffeur routier aux papeteries Mougeot à Laval sur Vologne. C'est là qu'il termina sa carrière professionnelle. Prisonnier de guerre durant 6 ans en Allemagne, M. Viant était à ce titre membre de la section lépangeoise des anciens PG. Il était également adhérent de la Légion-Vosgienne. Le disparu laisse le souvenir d'un homme robuste et bon vivant qui aimait pratiquer le bricolage. Il s'adonnait également avec plaisir à la chasse et à la pêche. Longtemps habitant de Deycimont, veuf de Marie - Louise depuis le 3 janvier 2008, il s'est éteint entouré de l'attention de ses proches.
André Viant repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées mardi 30 décembre 2008 en l'église de Lépanges sur Vologne et seront suivies de la crémation. Condoléances.

07:17 Publié dans Décès, Souvenir, Remerciements | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : Jean-Lurçat fier de ses sportifs

Le froid ne décourage pas les lycéens de Jean-Lurçat. Et, malgré l'absence d'une dizaine de leurs camarades partis en Allemagne, quarante-cinq potaches prenaient le bus pour s'en aller participer au championnat des Vosges de cross. Une belle compétition qui se déroulait à Charmes et qui permit aux Bruyèrois de classer Jean-Lurçat deuxième meilleur lycée vosgien en catégorie filles.

(3).JPG
Les cadettes particulièrement valeureuses terminent 5es par équipe. Les juniors et seniors se classent troisièmes et firent tout pour être présentes.
De leur coté les cadets, très expérimentés firent une course exemplaire et deviennent champions des Vosges par équipe. Une septième place est prise par l'équipe 2 qui n'a pas démérité.
Les juniors seniors admiratifs de leurs jeunes coéquipiers se sont immédiatement engagés dans la course. Une détermination qui porta ses fruits puisque ces jeunes sportifs s'offrent un second titre de champion des Vosges et une excellente troisième place pour l'équipe 2.
Jean Lurçat devient meilleur lycée vosgien en catégorie garçons.
Autre motif de fierté 5 élèves bruyèrois sont allés mi , Franck, Maxime, Jacques, Yohan, et Christelle décembre au Championnat de France.
Voilà qui augure de nouveaux bons résultats et une bonne année 2009 sportive.

Remerciements à Adeline Thomas pour la photo

06:53 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, unss |  Facebook | |  Imprimer | |

Domfaing : les résulats des cartes

4aces.gifLes voici, les voila ! Les résultats des jeux de cartes sont les suivants :

Tarots :
- Villaume Claude 2150pts
- Duhem Nicolas 1630 pts
- Duhem Sandra 998 pts
- Parisot Claude 673 pts
- Toussaint Florent 329 pts
- Hatton Patrice 130 pts
- Rouyer Laurent 130pts
- Ferry Eric 77 pts
- Renaud Thomas -402pts
- Robert Marie Antoinette -914pts
- Pontecaille Denis -1443 pts
- Drouilly Daniel -3358 pts

Belote
- Humbert Frederic et Hollard Robert 5905pts
- Favard Cécile et Anne Marie 5778pts
- Schmittinger Jean Michel et Ménia Jean Paul 5679 pts
- Sertelet Louis et marie 5537 pts
- Jacqueline et Yvette 5472 pts
- Tassin Armelle et Mangeolle Karine 5451 pts
- Mrs Beclier et Berard
- M Noel et Ferry Claude 5440pts
- Ferry Thérèse et Perrin Pierrette 5410 pts
- Ancel Denis et Annick 5378 pts
- Mrs Ammeller et Clément 5342 pts
- Moulin bernard et Françoise 5260 pts
- Bernard et Annie 5119 pts
- Coinchelin Pierre et Suzanne 5030 pts
- Masson damien et Stéphanie 4793 pts
- Robert Etienne et Sievering Sylvie 4767 pts
- Charnotet Bernadette et Robert Jacqueline 4668 pts
- Jeandat Sébastien et Arnauld Ménia 4417 pts
- Hollard Josette et Ghislaine 4391 pts
- Mangeon André et Rolande 4234 pts

05:19 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

28/12/2008

Décès de Janine Demange

Demange Janine couleur.jpgMme Janine Demange s'est éteinte à l'âge de 83 ans samedi 27 décembre 2008 à son domicile au nº 17 avenue de Lattre de Tassigny à Bruyères. Née Curin, le 16 septembre 1925, Janine était l'aînée de 6 enfants et réalisa une partie de sa scolarité à Laval sur Vologne. Le 27 avril 1957, elle épousa Maurice Demange. Le couple partit alors habiter à Paris en 1958 et vécut 6 ans dans la capitale. M. et Mme Demange qui restèrent sans enfant firent alors le choix de revenir dans les Vosges pour s'installer à Saint-Dié. La disparue qui avant son mariage avait travaillé aux ateliers Doumy à Bruyères trouva alors un emploi chez Lehmann à Saint-Dié. C'est à cette époque qu'elle fut victime très grave accident de la circulation. Janine se fit renverser par une voiture et fut même plongée dans le coma. Il en résultait une longue période de souffrance et d'arrêt maladie d'environ un an et demi. Ce qui lui valut d'être licenciée par son entreprise. Remise de ce choc, Mme Demange fut embauchée à la clinique Robache à Saint-Dié. Elle y demeura alors jusque sa retraite. M. et Mme Demange reprirent alors la direction de l'Avison, pour y couler des jours paisibles. Ceux qui connurent la défunte se souviennent d'une personne vive et dynamique qui savait fédérer des liens d'amitié entre les gens. La nature en générale, des Vosges en particulier, les fleurs lui apportaient du bonheur. Janine éprouvait également un grand plaisir de partir en vacances et faire du caravaning avec son époux. La disparition de Janine Demange peine ses proches et ceux qui nombreux appréciaient ses qualités et sa joie de vivre.
Mme Janine Demange repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères où la famille reçoit de 9 h à 19 h. Ses obsèques seront célébrées lundi 29 décembre 2008 à 14 h 30 en l'église de Bruyères, suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. L'offrande tiendra lieu de condoléances.
Condoléances.

12:25 Publié dans Décès, Souvenir, Remerciements | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

27/12/2008

Bruyères : décès de Janine Demange

Mme Janine Demange, née Curin qui demeurait au n° 17 de l'avenue de Lattre de Tassigny à Bruyères est décédée à l'âge de 83 ans. Les obsèques religieuses seront célébrées lundi 29 décembre 2008 à 14 h 30 en l'église de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères.
Condoléances.

17:18 Publié dans Décès, Souvenir, Remerciements | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : Noël dans les maisons de retraite

Au home du Cameroun le 20 décembre 2008, les jours suivants à la MRI, à MAPAD et à l'hôpital de Bruyères, la fête de Noël a été célébrée dans la joie et la bonne humeur.
À la maison de retraite et à l'hôpital, le syndicat intercommunal dirigé par Gilles Chabrier prêtait comme toujours son concours actif à cette animation. P1130039.JPG

Etienne et Mado ont réalisé une belle démonstration de danses de salon

P1130036.JPG

Repas festifs, cadeaux et divertissement les retraités ont été gâtés.

IMGP5289.JPG
Un moment partagé entre les aînés et les membres du syndicat intercommunal, ici à l'hôpital de l'Avison.
IMGP5287.JPG

Un petit air d'accordéon !

17:03 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : les choses de la vie

L'enseignement concerne aussi les choses de la vie. Dans le but de répondre aux légitimes questions des élèves à partir des classes de quatrième, une animation a été proposée aux collégiens du lycée Charlemagne. Il s'agit d'une exposition pédagogique animée interactive modulable itinérante en Lorraine. La sexothèque « s'exprimer et s'explorer » est un outil éducatif innovant, de prévention et d'information active sur la thématique de la sexualité.
Un espace collectif, où la découverte et la compréhension passent par la rencontre, le dialogue et des initiatives personnelles : attitude active qui rend acteur et non-consommateur.

P1120846.JPG

P1120823.JPG
P1120821.JPG

C'est un espace éducatif, de prévention et d'information active en matière de santé où le public approche de nombreux domaines scientifiques et techniques en développant sa curiosité.



Il s'agit d'informer et de sensibiliser les jeunes sur les dimensions biologiques, mais aussi sociales de la sexualité. Inciter à être critiques et réfléchis sur leurs comportements sexuels, sur la thématique de la sexualité. Favoriser leur participation et l'émergence de projets locaux autour de la thématique de la sexualité et accompagner des projets locaux déjà existants.
P1120809.JPG
La sexothèque est une action de proximité qui va au-devant de son jeune public qui implique une démarche participative des jeunes au coeur de ses trois espaces. S'expérimenter : le laboratoire, espaces d'échanges et de manipulations collectifs, où les jeunes encadrés par un animateur spécialisé réalisent des expériences ludiques sur une thématique choisie par eux ou par l'encadrant. S'exprimer : le centre de ressources, espaces de rencontre et de méditation pour consulter livres, vidéos, brochures de prévention, jeux, approfondir le sujet et élargir la thématique. Il permet de développer la curiosité, de sensibiliser à la recherche documentaire et de se familiariser avec des ouvrages scientifiques et techniques. C'est le lieu de valorisation et d'exposition des projets de groupes, et aussi un lieu de dialogue et de débats interdisciplinaires. Une large place est laissée à la parole.
P1120815.JPG
5 thématiques principales sont proposées. Équipement et mode d'emploi évoquent la physiologie, le fonctionnement du système génital et la production des gamètes. Métamorphose ou transformations abordent la croissance, la puberté, le développement et la maturité sexuelle.
"Ist, à toi de jouer " apprend à mieux connaitre le fleau SIDA, la transmission et la prévention des IST. Le choix est grand permet de toucher du doigt la fécondation, la transmission de la vie et les différents moyens de contraception. Liberté, égalité, sexualité, évoque les sentiments, les jeux amoureux, la sexualité ailleurs, la sexualité et la loi, les genres, l'homophobie, le sexisme.
P1120829.JPG
La fondation d'entreprise Préviadès, le Sidaction, la Fondation de France, éducation et culture... ce projet a aussi été financé avec le soutien de la commission européenne.
Véritable complément des programmes des collèges et lycées, la sexothèque entre dans l'axe de santé publique.

Adresse internet : http://blog.debrouillonet.org/6TLorraine/index.php/category/sante

16:42 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : le CAB anime Noël

Comme il en a l'habitude à l'occasion des différentes fêtes du calendrier des mois de l'année, le CAB (Cercle animations de Bruyères ) invitait lundi 22 décembre 2008 les écoliers à une animation de Noël. Les bambins pouvaient réaliser de jolies compositions à emporter. Environ soixante-dix le matin et facilement autant l'après-midi les enfants bien installés au chaud sous le hall de la salle des fêtes recevaient de délicieuses friandises.
P1130105.JPG

P1130110.JPG

15:11 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Domfaing : les cartes ont de l'atout !

Une animation cartes ont les résultats attendus par la girafe ne devraient plus tarder,et organisée par la MJC séduisait les amateurs du genre rassemblés à la maison intercommunale.P1120958.JPG

P1120948.JPG


P1120950.JPG
P1120957.JPG

15:01 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

26/12/2008

Laveline devant Bruyères : les écoliers accueillent Père Noël

Dimanche 19 décembre 2008 à la maison pour tous de Laveline devant Bruyères élèves et les enseignants de l'école primaire du village dont la directrice est Pascale Hauden se retrouvaient pour attendre autour d'un goûter la venue du Père Noël.

Photo044.jpg

Avec au programme : chants et danses, goûter pour tous et vente de gâteaux confectionnés par les parents. Les familles étaient présentes, ainsi que le maire et ses adjoints . Ce fut un excellent après-midi dans une ambiance gaie et conviviale.

Remerciements à Jean-Paul Fleurence pour l'info et les photos.

09:55 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Laveline devant Bruyères : les aînés à l'honneur

Une belle animation régnait dimanche 14 décembre 2008 à la maison por tous de Laveline Devant Bruyères. Le maire, Dominique Poirot rendait hommage aux disparus et disait son plaisir d'accueillir 6 nouveaux.
photos colis des anciens 005.jpg

photos colis des anciens 016.jpg

Dominique Poirot souhaitait bien sûr une bonne santé à toutes les personnes présentes ou non l'après-midi. De l'avis général, ce fut un très bon moment passé à déguster les mets offerts autour d'un verre. L'arrivée du Père Noël créait encore une jolie surprise. Rendez-vous est pris pour décembre 2009.
94 colis distribués par les membres du CCAS dans la matinée à leur domicile, ainsi qu'aux personnes en maison de retraite apportaient également bien des satisfactions

Remerciements à Jean-Paul Fleurence pour l'info et les photos

09:40 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : honneur au docteur Villemin

P1130007.JPGBeaucoup de gens qui seront passés sur le rond-point Bigeard et devant le monument dédié à Jean-Antoine Villemin se seront peut-être demandé quel fut exactement la vie et l'œuvre de cet homme à qui est réservé un si bel emplacement à Bruyères. La plaque, désormais posée au pied de l'édifice, les renseignera davantage. Une très belle cérémonie en rappelait aussi le parcours atypique.

P1120998.JPG
P1120988.JPG
P1120984.JPG
P1120983.JPG


Sa biographie indique que Jean-Antoine Villemin naquit fils d'agriculteurs à Prey, le 24 janvier 1827 et qu'il devint orphelin à 13 ans. Il pourra cependant poursuivre des études secondaires grâce à son oncle paternel qui le place au collège de Bruyères. Il sera alors remarqué par le docteur Mougeot, éminent naturaliste vosgien. Après son baccalauréat, il est désigné par le sort à la conscription de 1848 et affecté au 14e de ligne. Lui qui voulait être instituteur devenait ainsi soldat pour 7 ans. Et, n'avait pas le moyen de se payer un remplaçant, comme se l'offraient les gens plus aisés de l'époque. Après la cérémonie sur l'esplanade du souvenir, et le dépôt officiel de plaque, la réception à l'Hôtel de Ville donnait l'occasion au maire Alain Blangy de mettre l'accent sur le tournant que prit l'existence de celui dont on évoquait la mémoire.
« Tout aurait pu laisser penser qu'il n'avait pas eu de chance... Pourtant, une fois encore l'armée a joué son rôle d'ascenseur social. Jean Antoine Villemin fera des études de médecine. Il se fait admettre à l'École de médecine militaire de Strasbourg en 1852, avant de soutenir, pour l'obtention du diplôme de docteur, en 1853, devant la faculté de médecine de Strasbourg, une thèse consacrée aux collections purulentes du rein. » Le directeur central du service de santé des armées, Bernard Lafont, médecin général des armées évoquait le SSA qui commémorait en 2008 le tricentenaire de sa fondation par édit royal de Louis XIV, en 1708. « L'histoire de notre service se confond avec l'histoire de France, ses événements, ses péripéties, et parfois ses drames. À chaque fois, il s'est trouvé aux côtés des forces armées et en a partagé leur destin. C'est ce qu'il continue à faire. Mais l'histoire du SSA, c'est aussi celle d'une aventure humaine, médicale et scientifique, incarnée par des personnages les plus divers, qui, à toutes les époques, et sous tous les cieux ont observé, réfléchi, travaillé et agi. Beaucoup le firent humblement et dans l'anonymat, mais certains devinrent illustres et acquirent une notoriété qui fit parfois oublier qu'ils l'avaient acquise au sein du service de santé avant que l'on oublie parfois pourquoi ils l'avaient acquise. »
Parallèlement à sa carrière de médecin militaire, le docteur Villemin réalise de nombreuses recherches. Il multiplia des publications de qualité. Dans son ouvrage « Causes et nature de la tuberculose », il avait mis en évidence et démontré la virulence et la transmissibilité de la terrible maladie. Le maire de Prey, Michel Dambrine s'est félicité de savoir que bientôt le monument qui se trouve dans le village natal du Docteur Villemin serait restauré grâce au SSA.
Le député Gérard Cherpion s'attachait lui aussi à saluer celui qui s'éleva à la force du poignet en s'appuyant sur les institutions françaises.P1120990.JPG

Parmi les hôtes du jour, Michel Villemin, un Géromois n'était autre que l'arrière-petit-fils de celui que l'on ne veut pas oublier.

P1130021.JPG

Michel Villemin a conté quelques anecdotes concernant la vie de son illustre aïlleul, marié à une artiste de cabaret.

09:21 Publié dans Actualités | Tags : vosges, service de santé des armées |  Facebook | |  Imprimer | |

Brouvelieures : les contes font toujours rêver

À la veille des vacances de Noël, Arlette Jenacolas accueillait les élèves de 3 classes à la bibliothèque de Brouvelieures, venus écouter la conteuse Céline maman d'Emilian et Antoen.

HPIM0603[1].jpg

Le tapis magique a dévoilé l'histoire de Shekar, petite fille en « Sucre et Épices », sortie toute dorée et odorante du four de la grand-mère du village et qui se sauvait en chantant « Orange, cardamome, citron, cannelle... » pour ne pas se faire manger.
Les enfants, la petite fille de la plage qui cherchait des coquillages, le petit garçon qui lavait son tapis dans la rivière ont vraiment essayé de l'attraper pour la croquer. Seul le lynx, rusé, aux petites oreilles a réussi à faire s'approcher Shekar tout près de lui et d'une seule bouchée l'a dévorée.
Les enfants ont regagné leurs classes, pleins de rêves et de senteurs en cette période de fêtes.



Remerciements à Arlette Jeancolas, et à la mairie de Brouvelieures pour l'info et les photos

08:48 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

24/12/2008

Joyeux Noël ! Doux Noël à tous !

noel2007.jpg

Sauf urgence, la girafe d'AVISON, autrement, fait une petite pause Noël ! Pas de panique, juste 24 heures ! :)

19:06 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

23/12/2008

Bruyères : décès de Suzanne Humbert

Humbert.jpgSuzanne Humbert est décédée à l'hôpital d'Epinal. Née Nourdin, le 20 septembre 1936 à Bruyères, Suzanne était issue d'une grande famille de 10 enfants dont la seule survivante est Simone Villemin qui demeure à Paris chez sa fille. Devenue jeune femme elle épousa Roger Humbert, papetier. Resté sans enfant le couple habita un moment aux HLM, puis à Laval sur Vologne. C'est après le décès le 6 août 1994 de son mari que Suzanne Humbert vint vivre aux « Tranches millions » à Bruyères. D'une santé fragile, elle habitait à la MAPAD de la rue Louis Marin depuis environ 4 ans. Très vive et souriante, Suzanne aimait partager son temps libre pour faire la conversation ou disputer une bonne partie de cartes. Nombreux neveux et nièces, ses beaux frères et belles sœurs et des proches lui apportaient une tendre affection.
Les obsèques seront célébrées mercredi 24 décembre 08 à 10 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères, suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Nos condoléances à ses proches.

15:43 Publié dans Décès, Souvenir, Remerciements | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : un marché de Noël comme on les aime

Ceux qui ont eu la bonne idée de franchir la porte de la salle des fêtes de Bruyères durant ce week-end des 20 et 21 décembre 2008 auront apprécié la convivialité du marché de Noël organisé là par l'association Arts-traditions-artisanat. Caléidoscopes de lumières et d'images, les stands offraient de quoi remplir la hotte du Père Noël, de se régaler aussi. On pouvait encore déguster des champagnes, des gâteaux, marrons chauds et autres douceurs de saison. Bien à l'abri du froid et de la pluie, en flânant, chacun s'attachait à découvrir des produits vendus. Souvent de très jolies créations et en tous les cas beaucoup de savoir-faire.

P1130097.JPG Tout autour des crêches, des armées pacifiques de santons semblaient guider vers d'autres découvertes.
P1130082.JPG
Ces dames " les fourmis " exposaient bijoux, collages...

P1130092.JPG


On déguste ( avec modération bien sûr ) du champagne. Sgloup !


P1130071.JPG

P1130066.JPGP1130068.JPG
Des peintures, des collages, les effets sont très réussis. Les tableaux rayonnent de soleils, couleurs d'Afrique. L'artiste, Patricia Vautrin venue de Meurthe et Moselle est sympa. On peut la joindre au 6 rue du 20ème bataillon à Baccarat.


P1130095.JPG
On se régale des terrines, des confitures, du pain d'épices... fait maison par Anne - Marie Schmitt de Deycimont ! Miam !
P1130087.JPG


P1130073.JPGP1130077.JPG
P1130078.JPG
P1130098.JPG

12:27 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

22/12/2008

SPA Brouvelieures : Max, Téquilla, Tania, Bart, Dora, Amo et les autres...

Une camionnette s'arrête lundi un peu avant midi sur l'allée du Val des oiseaux. Un homme en descend, d'un pas décidé, le regard grave, il se dirige vers le refuge. Visiblement très ému, le visiteur est reçu par Édith Quié. La directrice de la SVPA à Brouvelieures confirme une nouvelle que l'homme n'espérait plus guère. Son chien, Max, un Pékinois-Teckel, a été retrouvé ! Sans contestation possible, un tatouage à l'oreille a permis de l'identifier. L'homme n'ose encore pas se réjouir. « C'est trop beau, et, si ce n'était pas lui ? » Édith Quié se dirige du côté des chenils où le chien récupéré errant par la police rambuvetaise attend que son sort soit fixé. La porte s'ouvre... Un animal au pelage roux entre dans la pièce... C'est Max !

P1130116.JPG
La petite bête a immédiatement reconnu son maître. Le moment de surprise passé, et déjà sur le dos, Max sollicite des calins !
P1130117.JPG
Daniel Simonin, serrurier- métallier à Rambervillers explique que son chien a échappé à sa surveillance le 29 octobre dernier. Les recherches, les alertes auprès de la police, des photos et plus de 1000 affiches déposées un peu partout n'avaient rien donné.


P1130118.JPGUn harnais rouge, que Max ne possédait pas au moment de sa fugue, indique qu'il a été hébergé. Sans doute dans une bonne maison puisqu'il a même grossi ! « Dommage que les gens qui l'ont recueilli n'ont pas pensé de prévenir la SPA... » S'ils se font connaître et que tout se présente bien, ils pourront pourquoi pas adopter un animal en attente d'amis à aimer.
L'émotion est très forte. Daniel caresse son petit chien âgé de 13 ans. « C'est mon plus beau cadeau de Noël ! Je l'ai eu alors qu'il n'était qu'un chiot ! Au départ, on me l'avait vendu pour un Pékinois. Mais, c'est clair, sa mère a dû fauter avec le chien Teckel des voisins ! » Daniel Simonin s'apprête à rentrer chez lui du côté du « Ruisseau des écrevisses » à Bouligny en Haute-Saône. Là-bas, le toutou au pelage d'écureuil a ses habitudes. Histoire de quémander une friandise, il n'est pas rare qu'il aille faire un tour du côté d'une fromagerie toute proche.
Plume, le chat de la maison devrait lui aussi être heureux du retour du chien prodigue. Un complice lorsqu'il s'agit de s'élever pour piquer des provisions placées sur l'étagère. Comme dans une chanson d'Hervé Christiani qui affirme « Il est libre Max, il est libre Max Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler ! ». Daniel sourit : « il est peut-être aussi croisé avec un pigeon ! » Avant de partir, M. Simonin laisse un beau chèque au profit de la SVPA. Édith Quié qui a compté 36 abandons de chiens, et 80 de chats sur l'espace de 5 semaines en novembre et décembre reçoit là un peu de réconfort.P1130140.JPG



Les chats déferlent sur le Val des oiseaux. Edith Quié veut tenter d'enrayer une calamité qui perdure et s'amplifie
P1130128.JPG

Des vieux chiens de 12 ans et plus sont abandonnés comme des torchons sales. Deux caniches, frères vont encore arriver... et plein d'autres... Les chats semblent pleuvoir sur le Val des oiseaux. Pour remédier à une situation catastrophique, une réunion devrait bientôt rassembler les responsables locaux et départementaux.
Tout n'est pas noir. Ce week-end, 5 chiens : Téquilla, 5 mois, Tania un cocker de 5 ans dont la maîtresse est décédée, Bart, le Beauceron d'un an, Dora, le caniche de 8 mois et Amo, le Labrador de 3 ans ont été adoptés. Un chaton de 6 mois a également trouvé une famille.
Le Val des oiseaux vit au travers ses forces vives.
P1130120.JPG


De gros travaux sont en cours. Six milles euros pour l'abattage, élagage des arbres du parc, environ 12 000 euros pour la réfection, le nivellement, les drains... mis en œuvre par l'entreprise de Denis Masy, six milles euros pour l'achat de grilles avec fixations et encore mille euros pour une niche et des bancs de couchage destinés aux chiens en semi-liberté, les factures alourdissent un budget déjà serré.
Des bénévoles offrent un coup de main apprécié. Noël arrive, quatre personnes seulement de garde au refuge se partageront le travail. Édith sourit. « C'est fête, tous les chiens auront une oreille de cochon à croquer ! » Chut, c'est une surprise ! WOUAF ! :)

19:53 Publié dans Animaux et coins de nature | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

Grandvillers : Cédric Meynadier exerce son métier à La Gourmandise

Les habitués et les clients de passage de la boulangerie traditionnelle du village connaissent déjà Cédric Meynadier. Et pour cause, ce tout jeune homme, âgé de 28 ans, et originaire de Mortagne a débuté au village en s'investissant de 1996 à 1999 dans un apprentissage de boulanger avec Jean-Luc Rochet comme maître d'enseignement pratique. CAP en poche, il fut alors embauché en intérim, puis en 2004 devint salarié de David Rochet, successeur de son père Jean-Luc. Après 4 ans, Cédric décidait donc en 2008 de sauter le pas en se retroussant les manches pour cette fois reprendre l'affaire à son compte. C'est chose faite, officiellement depuis le 1er novembre 2008.

P1130102.JPG

Désormais, la boulangerie portera l'enseigne de La Gourmandise. Une appellation dont on ne s'étonne pas lorsque l'on sait le talent du jeune artisan-boulanger qui a déjà bien du pain sur la planche ! À ses côtés, Céline, employée chez Groupama, apporte son aide dès qu'elle en a la possibilité.
La carte établie pour les fêtes de La Gourmandise fait déjà saliver ! Des pains-surprise et autres toasts de l'apéritif, aux pâtés lorrains, tourtes de viande, de grenouilles, de fruits de mer, en allant vers tous les pains traditionnels ou spéciaux (céréales, Grandvillois, fleur de lin, noix et raisins, seigle, campagne...), en passant par les desserts d'entremets, de buches, de mousse légère ou de bon beurre ( soyons fous, c'est fête ! ), aux brioches gonflées dorées à souhait, rien ne manque. Cédric et Céline sont à l'écoute de toutes les demandes et suggestions de la clientèle. La Gourmandise est ouverte tous les jours, sauf les lundis.
Pour les renseignements et les commandes : Tél. 03.29.65 76.84 Grandvillers, 88600.

08:29 Publié dans Actualités | Tags : vosges, pains, artisan. |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : miam !

Pascal Jean, mycologue bruyèrois averti, et à ce titre président de la société vosgienne de mycologie se révèle aussi être un cuisinier talentueux. Ce grand garçon sympa qui fut boucher-traiteur avant de devenir papetier a envoyé à " la girafe " d'Avison,autrement une recette illustrée, facile, et pas trop chère, à réaliser en deux tours de main !
Il s'agit d'une cuisse de dinde farcie. Une idée pour ceux qui n'auraient pas encore bouclé leur menu de fêtes
Prendre une bonne grosse cuisse de dinde. La désosser, puis poser à l'intérieur des tranches fines de délicieux lard vosgien.Ajouter de la mousse de foie de canard, puis des tranches fines de Goudas. Continuer en déposant une couche généreuse de cèpes réhydratés ou autres champignons.

Photo sortie 311.jpg Photo sortie 312.jpg
Photo sortie 313.jpg Rouler et ficeler.
Faire légèrement dorer, puis mettre à cuire dans une cocotte avec 2 verres d'eau, une cuillère de moutarde et un peu de sauge.

Saler et poivrer. Laisser cuire à feu léger selon la grosseur de la cuisse, environ trois quarts d'heure.
Sortir le tout, découper délicatement, poser sur un plat, arroser avec la sauce, et...miam !

pain.gif
Idée Avison, autrement : du bon pain et selon les préférences un petit Bordeaux ou un Beaujolais, sgloup, accompagneront très bien ( avec modération cela va de soit) ce plat !



Remerciements à Pascal Jean pour la recette et les photos.

07:26 | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |

21/12/2008

Laval sur Vologne : le sourire de Clara

P1120734.JPG

C'est Noël, on a tous envie d'un peu de douceur et de belles histoires. Et, bien l'arrivée d'une petite Clara au sein de la famille Bonato de Laval sur Vologne en est une. Clara a vu le jour le 17 septembre 2006 près de Port-au-Prince en Haïti. Et, c'est non pas dans une rose comme paraît il, naissent souvent les fillettes, que ses parents Jean-Claude et Marie-Thérèse Bonato sont allés cueillir son sourire, mais à bord d'un avion ! Clara, dont le prénom d'origine est Marie-Monica conservera la mémoire de ses origines au coeur d'un pays de soleil où la vie est actuellement très difficile. Clin d'oeil du destin, et fait du hasard, la petite fille portait à sa naissance le prénom de ses deux grands-mères françaises. Inutile de dire que déjà Estéban, 7 ans, né le 27 octobre 2001 également à Haïti prend déjà très au sérieux son rôle protecteur de grand frère !
P1120743.JPGDéjà, très bien habituée au rude climat vosgien, Clara découvre le monde qui l'entoure à présent.
Père Noël est donc averti qu'il doit apporter un cadeau de plus dans la maison de la famille Bonato. Que du bonheur !
On a envie, oui allez, on ose faire de gros bisous aux deux enfants. Et bien sûr de féliciter les heureux parents.

21:21 Publié dans Les bébés | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer | |