Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2018

Bruyères : rappel, à propos de l'accès aux soins en question

Rappel

Samedi 22 septembre 2018 au Relais de la Cité à Bruyères 

14h00 :Atelier de fabrication de pâtes fraîches

18h00 : Réunion publique sur l'Accès aux soins en Vologne

Pour terminer la soirée, vous pourrez déguster un excellent repas italien, 20 euros par adulte, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Inscription au 06 81 74 98 19

20h00 : Repas aux saveurs italiennes

Communiqué

L'accès aux soins : comment envisage-t-on son avenir en Vologne?

L'accès aux soins sur le secteur de Bruyères et des environs et, sans doute plus généralement dans les zones rurales vosgiennes, devient une question très importante pour les familles.

Qui n'a pas la crainte de ne plus avoir de médecin de proximité, de gynécologue, avec le départ en retraite de la plupart d'entre eux et elles dans un proche avenir ?

Qui n'est pas confronté à la difficulté, voire l'impossibilité d'obtenir un rendez-vous rapide auprès d'un spécialiste (Ophtalmologue, Gynécologue, Pneumologue etc. ...)?

Adhérents PCF du secteur de Bruyères et des environs, comme beaucoup d'entre vous, nous n'acceptons pas cette situation qui n'a rien de fatal.

Nous voulons que l'accès aux soins, et notamment auprès des spécialistes, soit au plus proche de chez soi, sans être obligé d'aller en Alsace, en Lorraine nord ou ailleurs pour obtenir un rendez-vous dans des délais raisonnables.

Nous vous invitons au débat public que nous organisons sur cette question cruciale 

samedi 22 septembre 2018 à 18h00au Relais de la Cité à Bruyères.

Ce débat sera animé par Michèle LEFLON, membre de la commission nationale Santé du PCF, ancien médecin. Il rendra compte de la consultation lancée auprès de la population.

Pour la section PCF de Bruyères et environs

Claude GALIMARD

 

10:48 Publié dans Politique, Santé |  Imprimer |  Facebook | |

28/06/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Signature d'un contrat de maîtrise des dépenses de fonctionnement entre l’État et la Ville

Le contrat "de Cahors" signé par la Ville de Saint-Dié-des-Vosges (la seule ville du département) sur la base du volontariat avec l’État est un contrat de "sincérité et d’exigence" comme l'a souligné le Maire, David Valence.
En effet, "la Ville s'engage à limiter ses dépenses, à maintenir son niveau d’emprunt de 2 millions d'euros par an et sur une période plus courte, à savoir de 15 ans au lieu de 20 ans".

Signature contrat Cahors.jpg

Communiqué de la Préfecture et de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges

"Signature d’un contrat de maîtrise des dépenses de fonctionnement entre l’État et la ville de Saint-Dié-des-Vosges
A l’occasion de la conférence nationale des territoires le 17 juillet 2017, le Président de la République a annoncé son souhait d’instaurer une relation de confiance dans les relations financières entre l’État et les collectivités. Cette démarche se traduit par la participation des collectivités territoriales au redressement des finances publiques, en signant un contrat triennal avec l’État, couvrant la période 2018-2020, sur la maîtrise de leurs dépenses.
Ainsi, ce sont 322 collectivités territoriales importantes (conseils départementaux, intercommunalités et communes) qui ont été ciblées au niveau national : il s’agit des collectivités dont les dépenses réelles de fonctionnement sont supérieures à 60 millions d’euros dans leur compte de gestion du budget principal de l’année 2016.
En signant ce contrat, ces collectivités s’engagent à limiter l’augmentation de leurs dépenses de fonctionnement à 1,2 % par an sur les 3 ans à venir (2018, 2019 et 2020).
Cette contribution des collectivités à la réduction de la dépense publique a été calculée sur la base de l'objectif national d’évolution de ces dépenses. Ce point a fait l’objet de discussions entre l’État et les collectivités concernées.
La ville de Saint-Dié-des-Vosges ne figurait pas sur la liste des 322 collectivités concernées. Néanmoins, les collectivités et établissements ne figurant pas sur cette liste qui souhaitaient s’engager dans cette démarche de participation à la réduction des dépenses publiques, pouvaient contractualiser avec l’État, sur la base du volontariat.
Le maire de la commune a ainsi informé le préfet de son intérêt pour que la ville de Saint Dié des Vosges s’engage dans ce dispositif contractuel. Si l’objectif national d’évolution maximale des dépenses réelles de fonctionnement des collectivités locales et des EPCI à fiscalité propre a été fixé à 1,2% par an, par rapport à
une base 2017, la loi a toutefois prévu des critères de modulation pour tenir compte des spécificités locales, lesquelles pouvaient réduire ou augmenter la marge de croissance des dépenses réelles de fonctionnement.
Ainsi, pour la ville de Saint-Dié-des-Vosges, le taux retenu pour la maîtrise des dépenses réelles de fonctionnement de Saint-Dié-des-Vosges est de 1,35 %, compte-tenu de :
• la diminution de la population
• la part de la population résidant en quartiers prioritaires de la politique de la ville
(28%)
• les efforts déjà consentis pour maîtriser les dépenses réelles de fonctionnement, lesquelles ont diminué de 5,1 % entre 2014 et 2017
Les pistes mentionnées au contrat, par la ville, pour poursuivre cette démarche vertueuse de maîtrise des dépenses de fonctionnement sont, notamment, le non remplacement d’un départ en retraite sur deux, la mutualisation ou l’externalisation de services, la systématisation du contrôle de gestion, ou encore la réalisation d’investissements générant des économies de fonctionnement, par exemple sur l’éclairage public.
Lors de la séance du 25 juin, le conseil municipal de Saint Dié des Vosges a, à l'unanimité, autorisé le maire à signer ce contrat de maîtrise des dépenses de fonctionnement avec l’État.
C’est ce contrat qui est aujourd’hui signé entre, M. Pierre ORY, préfet des Vosges et M. David VALENCE, maire de Saint-Dié-des-Vosges."

10/06/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Dalkia livre la cogénération du réseau de chaleur

Communiqué

Le mardi 12 juin 2018 aura lieu, dans la matinée, la livraison et la pose des moteurs de cogénération au sein de la chaufferie gaz (34, avenue Ernest Colin) du réseau de chauffage urbain de Saint-Dié-des-Vosges.

Cette cogénération sera composée de 2 moteurs à gaz, de marque Jenbacher, d’une puissance globale de 2,8 MW électriques et de 3,1 MW thermiques. Chaque moteur, qui sera directement couplé à son alternateur, pèse
17 tonnes et mesure 7 mètres de longueur pour 1,80 mètre de large.

Capture.PNG

Financée et installée par Dalkia, la cogénération fonctionnera en continu chaque année, pendant 5 mois, soit du 1er novembre au 31 mars. Elle permettra de produire près de 27 % de la chaleur du réseau de chauffage de Saint-Dié-des-Vosges. L’électricité produite alimentera le réseau électrique de la ville.

La cogénération est une solution énergétique particulièrement performante car elle permet d’augmenter le rendement de l’installation en comparaison à des productions séparées d’électricité et de chaleur. Elle s’inscrit dans une démarche globale de maîtrise des coûts énergétiques et de réduction des impacts environnementaux. Cette opération fait partie des travaux d’extension et de modernisation du réseau de chaleur et de sa chaufferie centrale gaz. Pour rappel, le réseau de chaleur de la ville de Saint-Dié-des-Vosges utilise 60% d’énergies renouvelables, évitant l’émission de 5000 tonnes de CO2 par an (l’équivalent de plus de 2 800 voitures retirées de la circulation).

23/05/2018

Saint-Dié-des-Vosges : aménagements au sein de l’équipe municipale.

VILLE DE SAINT-DIÉ-DES-VOSGES COMMUNIQUE DE PRESSE

"L’importance du projet Cœur de Ville pour Saint-Dié-des-Vosges est telle que cela implique quelques aménagements au sein même de l’équipe municipale. David Valence, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, a ainsi souhaité confier ce « grand projet » très transversal à Dominique Chobaut, jusqu‘alors déléguée aux affaires scolaires.

Désormais, par arrêté municipal daté du 22 mai 2018, Mme Chobaut est nommée adjointe de quartier, déléguée au Cœur de Ville, à l’Urbanisme, au Commerce et à l’Artisanat.

Elle participera cet après-midi à l’installation du comité de projet qui constituera l’instance de pilotage local du programme « Action Cœur de Ville » en présence de M. Pierre Ory, Préfet des Vosges.

Par ailleurs, c’est Marie-José Loudig qui sera désormais chargée des Affaires Scolaires, ainsi que de la Promotion de la Ville et du Tourisme.

Claude Kiener conserve la délégation de la Culture, où elle suivra particulièrement le projet de la Boussole en lien avec l’Agglomération, des Espaces Verts et des Relations internationales.

Enfin, Patrick Zanchetta est désormais Adjoint délégué aux Travaux, au Patrimoine et à la Forêt."

 

21/05/2018

Le Haut-du-Tôt

32639689_2019747161607009_3192533166317371392_n.png

21/04/2018

Vosges : communiqué du collectif ADELE-S / TG2V, BPR, CGT

Mesdames, Messieurs,

Le collectif ADELE-S / TG2V, BPR, CGT vous rappelle qu'à ce jour le projet de fermeture du tronçon Arches / Saint-Dié des Vosges (Ligne Epinal / Saint-Dié des Vosges / Strasbourg) en décembre 2018 n'a été ni confirmé ni infirmé.

Ce projet présentant un très grand danger pour l'aménagement du territoire, le service public, le respect des populations, les perspectives de développement portées par les collectivités, voire dans les discours les plus ''attrayants" à tous les niveaux politiques. Cela exige pour le moins et avant toute décision, un débat local sur la base des arguments développés dans les actions menées par le collectif et soutenus dans les motions et délibérations prises par les collectivités .

Notre exigence porte sur un éclaircissement  au vu des différents écrits qui circulent dans l'entreprise SNCF concernant ce projet de fermeture (ainsi que ceux d'autres lignes ). Comme nous l'avons régulièrement rappelé, l'état de la voie (SNCF Réseau) permet, avec une maintenance annuelle classique et avant l'organisation de gros travaux, de maintenir un service normal jusqu'en 2021 pour le segment Arches / Bruyères et jusqu'en 2022 pour le segment Bruyères / Saint-Dié des Vosges. Cet argument ne peut donc être invoqué pour supprimer le service ferroviaire en décembre 2018. D'autant que personnel et matériel roulant (SNCF Mobilités) sont en place. 

De plus pour la crédibilité politique, il ne peut y avoir des discours ambitieux sur l'environnement dans tous ses aspects, sur la sécurité routière, sur les difficultés des zones rurales, sur le service public, .... et dans le même temps appliquer des mesures tout à fait contraires.  

C'est pourquoi nous interpellons l'ensemble des acteurs ayant pouvoir de décision dans ce projet pour qu'ils informent et argumentent auprès des collectivités et des populations sur les perspectives envisagées pour l'aménagement de notre territoire dans lesquelles le service public ferroviaire a un rôle majeur à jouer. Le retrait total du projet de fermeture du tronçon Arches / Saint-Dié des Vosges actuellement prévu en décembre 2018 en est la priorité

 Nous restons à votre disposition pour toutes précisions complémentaires. Nous profitons de ce courrier pour vous inviter au rassemblement que nous organisons samedi 21 avril 2018 à 11h00 en gare d'Épinal qui sera une étape importante pour initier le débat sur l'avenir et le développement du service ferroviaire dans les Vosges.

Gérard Coinchelin Jean Louis Vinot Laurence Deny Hervé Brignon

CGT ADELE-S TG2V BPR

Contact : Gérard Coinchelin 06 45 92 68 58

08:27 Publié dans Dossiers spéciaux, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

04/04/2018

Vosges : à propos du transport, motion défendue par David Valence

Pour lire la motion défendue par David Valence, Vice-Président de la Région délégué aux Transports, Déplacements et Infrastructures, lors de la réunion du Conseil régional en séance plénière, jeudi 29 mars 2018 cliquez sur le lien ci-dessous.

Ce texte exprime une position forte et responsable dans le cadre du débat actuel sur l'avenir du transport ferroviaire. Il est le résultat d'un travail commun conduit par David Valence et la présidente du groupe socialiste Anne-Pernelle Richardot pour rapprocher deux motions initialement déposées par le groupe de la majorité et par le groupe socialiste, et dont le propos semblait pouvoir converger.
La motion ci-jointe a été adoptée à l'unanimité des suffrages exprimés, seuls les élus des groupes Rassemblement national (ex-FN) et Les Patriotes (tendance Florian Philippot) ont préféré l'abstention.

08:39 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

03/04/2018

Saint-Dié-des-Vosges : La Cour des comptes européenne très critique vis à vis des partenariats public-privé

Communiqué de David Valence

La Cour des comptes européenne a récemment rendu public un rapport dénonçant les « multiples insuffisances » des Partenariats public-privé (PPP), pour « des avantages limités ».

Dans le détail, la haute juridiction constate notamment que la formule du Partenariat public privé, certes avantageuse à très court terme, s’est le plus souvent traduite par un surcoût dans l’investissement et surtout dans les loyers acquittés ou remboursements au total par les collectivités ou établissements concernés.

La pertinence du choix des partenariats public privé (PPP) pour financer de grands équipements, avait déjà été remise en cause par de nombreuses études récentes.

Dans la pratique, la formule des PPP a surtout permis à des collectivités déjà très endettées de faire porter à court terme par un privé le risque de la réalisation d’un équipement… mais au prix d’un coût souvent bien plus élevé à long terme que pour un investissement public classique.

Rappelons que la ville de Saint Dié des Vosges, sous la municipalité précédente, avait fait le choix d’un PPP pour financer le complexe aqualudique Aqua Nova America…un choix à l’époque contesté par toute l’opposition, droite et divers gauche confondues, à l’époque, car jugé précisément trop coûteux par la Ville à long terme !


12:08 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

17/03/2018

Vosges : David Valence invité au Salon du Livre de Paris

Portrait DV Septembre 2017.jpgM. David VALENCE interviendra dans le cadre des rencontres professionnelles du Centre National du Livre (CNL) au Salon du Livre de Paris, lundi 19 mars 2018, pour une table ronde sur « Librairie et Territoire ».

Le Salon du Livre de Paris, rebaptisé « Livre Paris » est le plus grand événement consacré au Livre en France. Il rassemble chaque année le monde de l’édition et des milliers d’auteurs, porte de Versailles à Paris.

Rappelons que la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges soutient résolument les librairies indépendantes par le biais d’une exonération totale de la cotisation foncière des entreprises (délibération du 12 septembre 2017). Elle s’est par ailleurs engagée dans une ambitieuse politique de développement de la lecture publique, avec l’organisation d’un véritable réseau à l’échelle de son territoire (Saint-Dié-des-Vosges, Raon-l’Étape, Senones, Étival-Clairefontaine, Fraize), en lien avec les bibliothèques associatives et municipales. Le point d’orgue en sera la création d’une Médiathèque tête de réseau à Saint-Dié-des-Vosges : la future « Boussole », en plein cœur de la Ville-Centre, dont l’ouverture est prévue pour 2020.

Rappelons également que le Centre National du Livre est un des principaux partenaires du Festival International de Géographie (FIG), aux côtés notamment de la Région Grand Est. La Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges soutient en outre le Festival depuis 2017.

28/02/2018

France : communiqué du sénateur Jackie Pierre

Jackie PIERRE photo sénat.jpgPour lire le communiqué  du sénateur vosgien à propos "des difficultés des élus locaux dans l’accomplissement de leur mandat" cliquez sur le lien ci dessous :

QE 02068 Communiqué du Sénateur Jackie PIERRE 230218.docx

ou

QE 02068 Communiqué du Sénateur Jackie PIERRE 230218.pdf

06:39 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

12/02/2018

Communauté de communes : à propos de la ligne ferroviaire TER entre Saint-Dié-des-Vosges et Épinal

Communauté de communes.jpgDélibération du 1er février2018.

Adoptée à l’unanimité du conseil communautaire de la CCB2V.

"La ligne ferroviaire Épinal/ Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg est un équipement structurant. Elle joue un rôle indispensable à l’équilibre des territoires notamment pour nos territoires ruraux désertés par de nombreux services publics.

Aussi, le Conseil Communautaire réuni ce jour demande par la présente délibération :

  • le maintien du service public ferroviaire TER entre Saint-Dié des Vosges et Épinal

  • la modernisation des infrastructures de la ligne pour permettre de meilleurs temps de trajets

  • la mise en correspondance des trains à Épinal et à Saint-Dié des Vosges avec une complémentarité des transports

  • la continuité avec le tronçon Saint-Dié-des-Vosges / Saales / Strasbourg"

 

04/02/2018

France : communiqué du sénateur Jackie Pierre

Jackie PIERRE CINE9389_2.jpgLe Sénateur Jackie Pierre vient d’appeler l’attention de Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale au travers d’une question écrite intitulée Devenir des écoles en milieu rural, en écho aux préoccupations de nombreux maires, élus et représentants d’associations de parents d’élèves du département des Vosges.

Question 03058 Communiqué du Sénateur Jackie PIERRE 020218.pdf

Cette question écrite, reproduite sur le PDF ci-dessus, publiée au Journal Officiel Sénat le 01/02/2018 page 388, est consultable à partir du lien suivant :

http://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180203058.html

08:53 Publié dans Politique, Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

30/01/2018

Bruyères : les personnels hospitaliers en grève

3023654710.jpg

30/11/2017

Communautés d’Agglomération d’Épinal et de Saint-Dié-des-Vosges : contribution commune

Contribution commune des Communautés d’Agglomération d’Épinal et de Saint-Dié-des-Vosges
au Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires de la région Grand Est

 

Dans le cadre de la réforme des collectivités (2014) et de la Loi NOTRe (2015 – Nouvelle Organisation Territoriale de la République), les régions doivent mettre en place un Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) en concertation avec les territoires.

Au sein de la Région Grand-Est, les deux Communautés d’Agglomération Vosgiennes (Communauté d’Agglomération d’Epinal et de Saint-Dié-des-Vosges) prennent leurs responsabilités et ont décidé d’apporter une contribution commune au SRADDET, afin d’exprimer des perspectives et des potentialités de développement pour leurs territoires.

En effet, nombreux sont les axes de convergence entre les deux collectivités, qui proposent des axes d’amélioration cohérents et nécessaires à l’attractivité des Vosges en termes de mobilité notamment.

Ainsi, à partir du diagnostic et des actions qu’elles ont menés, des propositions concrètes ont été élaborées visant à améliorer :

 - l’égalité des territoires et le désenclavement des territoires ruraux

- les infrastructures de transports, l’intermodalité et le déplacement des personnes et des marchandises

- l’efficience énergétique, la lutte contre le changement climatique et la pollution de l’eau

- la gestion de la ressource eau et la biodiversité

 Le SRADDET, en tant que document unique, ouvre des perspectives de développement qui s’intégreront dans une région forte, prête à relever les défis nationaux et internationaux (voir PJ, la contribution commune d'Épinal et Saint-Dié-des-Vosges).

 

Contribution commune CAE et CASDDV au SRADDET région GE.pdf

30/06/2017

Fiménil : communiqué du maire à propos de la salle Saint Nicolas

Communiqué "Suite à l'article paru sur le Bulletin Municipal de la Commune de Champ le Duc, informant ses administrés que nous ne voulions pas accepter la commune dans la Commission de la Salle St Nicolas. Nous vous informons que la commune à refusée le cahier des charges que vous trouverez à l'appui de cet article. Le Président M. Guy Hinzelin"
 
 
 

06:38 Publié dans Dossiers spéciaux, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

18/06/2017

France, législatives 2017 : les résultats du second tour

 urne vote.jpgTrouvez tous les résultats des législatives commune par commune en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

 

20:42 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

13/06/2017

France, législatives 2017 : les résultats du premier tour

urne vote.jpgPour trouver tous les résultats du premier tour, cliquez sur le lien ci dessous :

http://www.vosgesmatin.fr/politique/elections-legislative...

06:58 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

31/05/2017

Vosges, élections législatives : communiqué : " La girouette fonctionne toujours !..."

Élections Législatives, communiqué de Maxime Bodaine
"11 candidats se présentent dans notre circonscription, la 2e circonscription des Vosges. Tous ont de bonnes raisons de se présenter, mais très peu sont connus. Monsieur Serge Vincent ne se présente pas ! Bizarre Q’importe ! c’est Madame Urbés qui est devenue candidate macroniste par opportunité. Conseillère d’opposition à la mairie de Saint-Dié des Vosges et ancienne militante socialiste, Serge Vincent devient son suppléant ! La girouette fonctionne toujours !...
Les électeurs de Saint-Dié et des environs sont des gens sensés, nous sommes des montagnards, et ce qui est sûr, c’est que l’on ne vote pas pour des inconnus, pas plus que pour des girouettes, c’est plein de bons sens, comme le sont les Vosgiennes et les Vosgiens !
Heureusement nous avons Gérard Cherpion et David Valence, connus de tous, et qui rassemble à eux deux, l’expérience et la jeunesse.
L’Honnêteté de Gérard Cherpion n’est pas à démontrer, et les capacités de David Valence non plus ! Lui qui en 3 années de mandat de Maire, a réussi la prouesse de rendre un équilibre financier à la Ville.
Les électeurs ne se tromperons pas ce 11 juin pour le 1er tour! Une majorité votera Gérard Cherpion, pour avoir, non pas un député maire, mais un maire et un député en phase pour le bien être de notre circonscription et de Saint-Dié des Vosges."
Maxime Bodaine 
Président d’Honneur de Saint-Dié Avenir

18:38 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

29/05/2017

Vosges : Gare de Raon l’Étape, le guichet maintenu

Communiqué de David Valence, Conseiller Régional du Grand Est

 « Informé depuis plusieurs mois de la possibilité de retrait d’un poste d’agent en gare de Raon l’Étape, j’ai rapidement saisi les services compétents du Conseil Régional du Grand Est pour ouvrir le dialogue avec la SNCF.

La présence physique d’un agent en gare est en effet souhaitable en fonction des opérations qui y sont réalisées : achat de titres nationaux, échange de billets à tarifs complexes, renseignements pour un public fragile ou âgé principalement.

Or, plus de 80 % des titres de transport sont aujourd’hui achetés ailleurs qu’à un guichet. La Région Grand Est met du reste en place de nombreux dispositifs volontaristes pour améliorer et simplifier l’achat de ces titres : paiement des dépenses en ligne, déploiement d’automates innovants de vente en gare, vigilance sur la maintenance des automates en gare…

Dans le cas précis de Raon l’Étape, la Région a en revanche souhaité que soit étudié le maintien d’un guichet, sur mon intervention, après échange avec le Maire de Raon l’Étape et le député Gérard Cherpion.

La SNCF a examiné avec attention cette demande et lui a donné suite. Elle annoncera très prochainement les modalités du maintien de ce guichet.

Je me réjouis de ce travail fructueux entre la SNCF et la Région Grand Est. Je tiens à remercier l’ensemble des acteurs qui ont permis d’aboutir à cette issue. »

18/05/2017

Vosges : communiqué du Parti Communiste

Communiqué de la Fédération des Vosges du Parti Communiste, 2 quai des Bons Enfant 88000 Épinal
pc.jpg

"Le danger est grand dans les Vosges, au second tour de la Présidentielle Marine Le Pen obtient un score historiquement haut à près de 45 %, même si elle est battue, nous ne pouvons nous réjouir de cette défaite.

Au premier tour de la présidentielle, le score de Jean Luc Mélenchon à presque 20% suscite un grand espoir dans le pays et dans notre département.

Ce résultat encourageant, auquel le PCF a fortement participé, ne doit pas être gâché. Le rassemblement qui s’est construit peut s’amplifier pour les législatives. Face aux projets anti sociaux du nouveau président Macron, il nous faut, dans l’unité, construire une majorité de progrès déterminée à combattre la finance, lutter pour de nouveaux acquis sociaux, protéger notre planète et exiger un monde en Paix.

Dans les Vosges, après l’assemblée citoyenne, réunie le 27 avril à Golbey, à l’initiative du PCF, une nouvelle rencontre paritaire (NPA, EELV, Hamonistes, Ecolo indépendant, FI et PCF) a eu lieu le 4 mai 2017. Malheureusement, l’accord souhaité par les différentes forces progressistes en présence n’a pas abouti devant l’intransigeance de la France Insoumise.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a adressé un appel urgent à la France Insoumise et autres progressistes, pour trouver un accord général autour d’une bannière commune « la Force du Peuple à l’Assemblée Nationale », respectant la diversité citoyenne ayant soutenu Jean Luc Mélenchon. Les électeurs de gauche ne comprendraient pas que les forces qui se sont unies lors de la présidentielle se divisent pour les législatives.

Le temps presse. Les communistes vosgiens sont persuadés que seule l’unité des progressistes permettra le plein succès des forces de gauche et empêchera l’élection les 11 et 18 juin de 4 députés de droite et surtout d’extrême droite.

Nous réitérons notre proposition de représentation équitable des différentes forces progressistes dans les circonscriptions vosgiennes.

Ne décevons pas l’espoir des Vosgiens, soyons à la hauteur de la responsabilité historique qui nous incombe."

 

 

07:58 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

08/05/2017

France : les résultats du second tour de l'élection présidentielle

urne vote.jpgTrouvez  les résultats du second tour de l'élection présidentielle 2017 dans votre commune

http://www.vosgesmatin.fr/politique/election-presidentielle-2017-tour-2

 

08:01 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

03/05/2017

Élections présidentielles : Message de Mgr Berthet

À l’approche du second tour de l’élection présidentielle, Mgr Didier Berthet a souhaité s’exprimer auprès des chrétiens et citoyens vosgiens. Une prise de parole qui s’associe aux déclarations de la Conférence des Évêques de France : Élections présidentielles : L'Église redit son rôle
 

VOTER, C’EST ESPÉRER

Nous le savons, il n’y a pas de parti chrétien, de programme chrétien, de candidat chrétien. Mais il y a des principes fondamentaux, tirés du message évangélique, qui doivent nous aider à discerner, et qui sont encore rappelés par notre Conférence des évêques en ces temps d’élection. Plus encore, il y a l’espérance qui est la marque de fabrique des chrétiens et devrait toujours inspirer notre manière d’envisager la vie des personnes et de la société.

Dans les tout prochains scrutins, le simple fait de voter sera d’abord un refus du désabusement et du désengagement citoyen, un acte de foi dans la vitalité possible de notre démocratie.

Mais notre espérance ne s’arrête pas là ; il me semble qu’elle peut s’incarner dans une confiance réaliste et créative en l’avenir de notre société. Notre pays peut mieux se mobiliser pour relever positivement le défi de la mondialisation et de la construction européenne et y trouver un espace de développement. La France peut faire vivre ensemble des citoyens d’origines bien diverses en ne reniant rien de ses racines ni de son identité profonde. Notre société doit encore être fière d’être juste et généreuse, attentive aux plus pauvres, à ceux qui sont socialement marginalisés, mais aussi aux vies les plus fragiles, de la naissance à la mort. Nous devons refuser résolument de fermer notre porte à ceux qui ne savent plus où vivre, tout en maintenant fermement les exigences d’une vraie intégration.

En tant que chrétien, pasteur et citoyen, j’ose poser ces actes d’espérance, en souhaitant qu’ils inspirent l’expression de notre devoir civique.

+ Didier Berthet, évêque de Saint-Dié

19:48 Publié dans Politique, Religion |  Imprimer |  Facebook | |

24/04/2017

France : les résultats du premier tour de l'élection présidentielle

urne vote.jpgTrouvez tous les résultats nationaux et commune par commune en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.vosgesmatin.fr/politique/election-presidentiel...

07:40 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

06/04/2017

Bruyères : débat sur « La Bataille du rail »

"Le 1er avril 2017, 72 personnes ont participé au débat sur « La Bataille du rail » organisé par la fédération des Vosges du PCF et la section de Bruyères  en présence de Didier Le Reste, ancien secrétaire général de la CGT cheminot.

Des usagers des TER, des militants des associations de défense du Rail (ADELES pour la ligne Epinal Saint- Dié Strasbourg, TG2V pour la relance de la ligne Bruyères-Gérardmer, ADLF pour la ligne Nancy-Mirecourt-Vittel-Merrey), des syndicalistes CGT de Saint-Dié ont témoigné de la dégradation du transport ferroviaire dans les Vosges notamment.

Au moment où la COP 21 prétend lutter contre le dérèglement climatique, les lignes SNCF sont démantelées, l’état Français ne finance qu’à 30% son service ferroviaire (Allemagne 50%), liquide le transport du fret et favorise les transports routiers.

_DSC8505 www.boubouphotographie.fr 01042017.jpg

Les participants se sont prononcé pour :

  • Imposer à l’État, à la région et au département d’investir dans le développement du ferroviaire dans les Vosges,
  • Renforcer la ligne Épinal-Bruyères-St Dié –Strasbourg pour en finir avec les trains défaillants, les dégradations de ligne comme entre St Dié et Saales, développer le transport du fret et favoriser le transport par TER des élèves des collège et lycée publics bruyérois.
  • Relancer la ligne Bruyeres Gérardmer mais aussi la ligne Nancy/Merrey

Des initiatives devraient être prochainement proposées dans ce sens."

Claude GALIMARD, pour la section PCF de Bruyères et des environs

08:27 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

28/03/2017

Bruyères : « La Bataille du Rail » avec le PCF

"La Fédération des Vosges du Parti Communiste Français, la section PCF de Bruyères et environs organisent un débat public dans le cadre d’une grande campagne nationale  «  La Bataille du Rail » samedi 1er avril 2017 au relais de la cité à Bruyères à 17 h  Avec Didier Le Reste, ancien Secrétaire général fédération CGT Cheminot, Sandra BLAISE Secrétaire fédérale des Vosges du PCF et Albert Leglois, candidats de la 2ème circonscription des Vosges aux législatives

Un lieu symbolique puisque Bruyères se trouve sur l’une des lignes qui est fortement menacée de fermeture. Les fermetures de gares et de lignes répondent essentiellement à des critères financiers et de rentabilité. Le Parti Communiste lutte contre la désertification des territoires. L’arrêt du train dans nos communes contribue fortement à leur développement.Venez débattre avec nous et trouvons ensemble les solutions pour redynamiser notre circonscription et la promouvoir grâce au ferroviaire.

Un repas fraternel à 20h30 (15€) suivra ce débat. Tout renseignement et inscription auprès des adhérents PCF,  au 06 81 74 98 19 (Claude) ou au 03 29 50 51 40 (Monique)"

06:37 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

20/02/2017

France : réaction de Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, suite au décès de Xavier Beulin

Communiqué de Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, suite au décès de Xavier Beulin, Président de la FNSEA

"C’est avec une immense tristesse que je viens d’apprendre le décès d'un ami : Xavier Beulin, un pilier de la ferme France. Engagé jusqu’au bout pour l’agriculture française dont il a su relever les défis, sans relâche au nom de l’intérêt général, tant au niveau français, européen qu’international. Je salue les qualités d’un responsable agricole visionnaire et un représentant de grande qualité.Toutes mes pensées affectueuses vont à sa famille, à ses proches, au conseil d'administration de la FNSEA et à l’ensemble de ses collaborateurs".

Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges

09/02/2017

Vosges : Communiqué de Maxime Bodaine, président d’honneur de Saint-Dié Avenir.

« Il y a bientôt trois ans, les élections municipales ont opposé entre autres deux candidats aux styles diamétralement opposés, David Valence et Serge Vincent. Le second reprochait agressivement au premier d’être trop jeune. Il affirmait qu’un trentenaire ne pouvait pas faire un bon maire pour une ville de 21.000 habitants.

Or, ce même personnage soutient aujourd’hui un trentenaire pour l’élection à la Présidence de la République… Rien que ça! Les bientôt trois ans de mandat municipal de David Valence auraient-ils au fond convaincu Serge Vincent de la compétence des trentenaires?

Autre remarque : en 2014, le même Serge Vincent prétendait que son adversaire finalement victorieux ne s’intéressait pas vraiment à la Mairie, mais surtout aux législatives. L’intéressé avait beau démentir, rien n’y faisait! Serge Vincent, lui, prétendait dans le même temps n’avoir d’yeux que pour les enjeux locaux, rien que pour les enjeux locaux.

Et que voit-on aujourd’hui? Un Serge Vincent qui ne pense qu’aux législatives, se voyant déjà plus gros que les boeufs des partis traditionnels.

Comment ne pas penser à cette remarque cynique d’un élu aujourd’hui disparu : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent » ?

Demain, M. Vincent dira sans doute le contraire de ce qu’il dit aujourd’hui, comme il dit aujourd’hui le contraire de ce qu’il disait hier! Voilà une triste manière de faire de la politique. »

08:34 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

06/02/2017

Saint-Dié-des-Vosges : lettre du Maire au Directeur académique de l'Éducation nationale

Le maire, David Valence opposé au projet de l'Éducation Nationale de supprimer 2 postes d'enseignants à Saint-Dié-des-Vosges.
 
Communiqué
"Informé du projet de supprimer deux postes d'enseignants à Saint-Dié-des-Vosges à la rentrée 2017, le Maire David Valence a écrit officiellement au Directeur académique de l'Éducation nationale pour s'y opposer, le 25 Janvier 2017. 
Pour mémoire, l'Éducation nationale avait déjà envisagé de telles évolutions négatives pour les rentrées 2014, 2015 et 2016 dans plusieurs écoles de Saint-Dié-des-Vosges.
Suite à l'intervention de la municipalité, celles-ci avaient pu être évitées."
 
Pour connaître le contenu du courrier cliquez sur le lien ci-dessous :
 
 

02/02/2017

Grand Est : "La Région mobilisée pour la ligne Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg"

Communiqué de David Valence, Conseiller Régional du Grand Est, Président de la commission Transports et déplacements, Maire de Saint-Dié-des-Vosges:

"Trente années de sous-investissement ont conduit le réseau ferroviaire français à la situation où il se trouve aujourd'hui.

Le souci de la sécurité comme ses propres difficultés financières ont ainsi poussé la SNCF à décider ces derniers mois de ralentissements, voire de suspensions totales de service sur plusieurs liaisons, dont Saint-Dié-des-Vosges-Saales et Contrexéville-Pont-Saint-Vincent.
Le drame des petites lignes est d'ailleurs national : la région Auvergne-Rhône-Alpes connaît par exemple les mêmes problèmes.
Dans ce contexte, la Région Grand Est s'est mobilisée très précocement : c'est elle qui a demandé et obtenu au début de l'été 2016 que soient ajoutés 65 millions au Contrat de Plan Etat-Région qui court jusqu'en 2020.
Responsables de la circulation des trains dont elle passe commande à un prestataire, les régions françaises n'ont pourtant pas de compétence spécifique en matière de réseau ferroviaire. Seuls la SNCF et l'Etat sont en principe chargés de financer les investissements sur ce réseau.
Or, c'est bien la Région Grand Est qui assumera plus de la moitié de l'effort financier d'urgence en faveur des petites lignes capillaires tel que prévu par le Contrat de Plan Etat-Région : 35 millions sur 65 mobilisés.
Volontariste, la Région Grand Est assume donc plus que ses responsabilités en matière de transports. Elle ne se résigne pas à l'affaiblissement ou au démantèlement d'un réseau souvent essentiel pour l'aménagement des territoires.

Dans une délibération votée à la séance plénière du 15 décembre 2016 et que j’ai présentée à l'Assemblée régionale, la ligne Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg a du reste été définie, dans sa section Saint-Dié-des-Vosges-Molsheim, comme une priorité haute pour les investissements à réaliser par SNCF Réseau, aux côtés de 5 autres portions de lignes, dont Xueilley-Mirecourt.

La Région Grand Est échange aujourd'hui avec SNCF Réseau pour déterminer un calendrier de travaux précis sur ces lignes. La ligne Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg pourrait ainsi connaître rapidement des travaux.

C'est en tout cas ce que nous souhaitons et ce que nous défendons auprès de nos interlocuteurs, car nous croyons profondément dans l'intérêt de cette ligne pour le bassin de Saint-Dié-des-Vosges, la vallée de la Bruche et la périphérie de Strasbourg."

 

11:24 Publié dans Dossiers spéciaux, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

03/01/2017

Vosges : David Valence élu président de la communauté d'agglomération de Saint-Dié

David_Valence.jpgAvec 72 voix, le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence a été élu lundi soir président de la communauté d'agglomération de Saint-Dié. Son adversaire, Jean Rabolt, maire de La-Petite-Raon, a obtenu 37 suffrages. L'assemblée réunie à l'IUT de Saint-Dié-des-Vosges et composée de 111 élus a ensuite voté 14 vice-présidents.

Le président a évoqué un avenir sans temps morts et définit la feuille de route de la communauté d'agglomération dont il vient de prendre les commandes : «... deux priorités que j’ai déjà identifiées sont le développement économique et touristique d’une part, le maintien des services et le développement de l’offre de services d’autre part. Notre politique doit permettre de maintenir nos habitants sur le territoire, voire peut-être même de faire venir de nouveaux habitants... »

Prochain Conseil d'Agglomération : mardi 24 janvier 2017 à 19 h à l'IUT de Saint-Dié-des-Vosges.