Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2014

Bruyères : Yves Bonjean fait acte de candidature aux élections municipales

bonjean (8).JPGVoici l'intégralité de la déclaration de candidature d'Yves Bonjean. 

- Fort de mon expérience municipale depuis 2001 en qualité d’Adjoint au Maire sortant, délégué aux travaux à la voirie et aux réseaux divers, à l’urbanisme et aux permis de construire,

- Au regard de la confiance que les Bruyérois m’ont largement témoignée aux élections municipales de 2008,

- Sensible aux nombreuses sollicitations de ceux et celles que j’ai rencontrés,

J’ai décidé de m’engager dans la campagne pour les élections municipales et communautaires de mars 2014.

Actuellement technicien territorial au Conseil Général des Vosges, j’ai été précédemment Agent à la Direction Départementale de l’Equipement à la subdivision de Bruyères pendant 20 ans. C’est dire que je connais très bien notre secteur routier aussi bien départemental que communal. Personnellement j'ai produit de nombreux dossiers techniques qui ont permis à la commune de Bruyères de diminuer de façon significative les dépenses d'études avant travaux. De plus, durant 7 ans, j’ai occupé un poste de technicien auprès de 21 communes du canton de Dompaire. Mon travail consistait essentiellement à l’élaboration de dossiers techniques et financiers en matière de voirie et d’assainissement. La lecture du terrain associée à ceux qui la vivent tous les jours comme tous les élus de nos bourgs et de nos villages est l’élément essentiel et conducteur de tous nos projets et de nos réalisations communes.

J'ai réuni autour de moi toute une équipe représentant toutes les tranches d'âges et les catégories socioprofessionnelles, composée de femmes et d'hommes, compétents, de toutes convictions. Cette équipe réfléchit afin d'apporter des idées pour le développement de Bruyères.

Un programme électoral doit se construire à partir de l'attente des habitants. C'est la raison pour laquelle, nous irons à votre rencontre et nous serons à votre écoute au cours de réunions publiques qui seront organisées dans différentes salles de la ville au cours du mois de février. À l'issue des ces réunions un programme sera finalisé.

Nous serons disponibles, présents sur le terrain et nous le demeurerons. D'une façon générale, la nouvelle équipe municipale constituée se maintiendra dans une approche pratique du quotidien.

Agé de 58 ans, marié et père de 4 enfants, ma position familiale a fait que je me suis investi dans la vie scolaire pour avoir présidé des Conseils de Parents d’élèves, et dans d’autres associations éducatives. Car nous devons soutenir les associations ; elles ont toute leur place dans la cité, elles insufflent un dynamisme et une belle vitalité à notre communauté.

La liste que j'ai l'honneur de conduire s'intitule « BRUYERES, L'AVENIR ENSEMBLE »

En concertation avec la nouvelle communauté élargie à 41 communes, BRUYERES doit s’ouvrir, travailler et respecter les aspirations et les attentes de tous les bourgs et villages dont elle est un centre commercial, d’unités scolaires et sportives, de structures hospitalières, de diversité associative.

Pour toutes ces raisons, reprenons la phrase de Saint-Exupéry : « Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible »

 

10:25 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

18/01/2014

Bruyères : Michèle Peltier fait acte de candidature aux élections municipales

4466 (Copier).JPGVoici l'intégralité de la déclaration de candidature de Michèle Peltier.

 « Une question doit certainement se poser, POURQUOI ? Je réponds simplement parce que… 2 mandats électifs au service des Bruyérois m’ont apporté ; une connaissance fine de la gestion d’une commune et d’une intercommunalité. Au quotidien sur le terrain, je suis à l’écoute de mes concitoyens pour la défense de leurs intérêts. Je vis tout simplement au contact de la population.

J’ai conduit ma vie élective de la même façon que ma vie professionnelle.

Responsable administrative à l’Office National des Forêts, avec le souci d’une gestion rigoureuse et beaucoup de sérieux dans le travail, j’ai assumé des responsabilités dans plusieurs services :

  • commercialisation des bois,

  • responsable de l’ensemble des achats

  • responsable juridique, du suivi des procès-verbaux en forêt.

  • gestionnaire du parc immobilier bâti

Travail passionnant, prenant, accaparant, mais très diversifié.

Mais ce dont je suis encore plus fière, c’est d’avoir été pendant plus de 15 ans présidente des donneurs de sang bénévoles et obtenu le diplôme et la croix de CHEVALIER DU MERITE DU SANG

Je suis également OFFICIER DE L’ORDE DU MERITE AGRICOLE, distinction remise lors d’un Congrès National de l’Association des Membres de l’Ordre du Mérite Agricole (AMOMA) par mon parrain Monsieur Michel THOUVENIN GRAND COMMANDEUR.

Toujours dans le monde associatif, je suis trésorière de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite. Également trésorière à l’association de l’AMOMA. Mon engagement associatif remonte à la scolarisation de mes enfants, j’étais la secrétaire de l’amicale des parents d’élève. Mon intérêt pour l’école ne s’est jamais démenti, j’ai en effet tenu à suivre tous les dossiers concernant les écoles au cours de mon mandat municipal,

C’est vous dire combien je suis impliquée dans le monde associatif, dans le contact avec les personnes et les responsabilités qui en découlent.

Je suis mariée, maman de 2 filles et grand-maman de 6 petits enfants.

Je suis née à Bruyères et vis à Bruyères depuis 66 ans.

Je vous ai brossé un portait synthétique de ma vie.

Je reviens donc à vous dire les raisons de ma déclaration de candidature au poste de premier magistrat de la commune de BRUYÈRES. Toujours à l’écoute des Bruyérois, je voyais, j’entendais depuis quelques années de nombreuses personnes qui m’interpellaient sur la vie bruyéroise. Cela m’a beaucoup fait réfléchir. M le Maire actuel nous avait toujours dit qu’il ferait un premier, puis un second mandat. Ce qui me laissait penser qu’il ne ferait pas un troisième mandat. En octobre 2012 je lui ai fait part de mon intention. Et ensuite, certains événements ont fait que j’ai, en accord avec mon mari, commencé à réfléchir plus sereinement sur ce que je pouvais faire pour BRUYÈRES.

Au cours des derniers mois , J’ai contacté des personnes très représentatives de la société et de la diversité bruyéroise, nous avons trouvé de très nombreux points de convergence pour l’avenir de BRUYÈRES et nous avons construit un programme pour dynamiser notre ville et assurer son développement pour le bien-être de nos concitoyens . Aujourd’hui nous formons une équipe. J’ai voulu cette liste sans étiquette, très largement ouverte et représentative. J’ai souhaité m’entourer d’un maximum de compétences dans tous les domaines . J’ai fait en sorte que mon équipe soit composée de femmes et d’hommes de bonne volonté, issus des quartiers et des communautés de BRUYÈRES, tous cultivant l’amour de BRUYÈRES et affirmant l’envie de voir leur ville se développer.

Parce que j’AIME BRUYÈRES, parce que mon OBJECTIF c’est un développement DYNAMIQUE pour l’avenir de BRUYÈRES

Notre liste s’appellera « J’aime BRUYÈRES – OBJECTIF DYNAMIQUE »

Ce titre est très évocateurde ce que nous souhaitons pour Bruyères, ce cœur représente notre amour pour notre ville..

J’AIME BRUYÈRES depuis toujours et je suis au service de mes concitoyens depuis longtemps .L’équipe qui m’entoure possède le même attachement que moi pour leur ville, ils ont tous BRUYÈRES rivé au cœur !

Nous serons disponibles pour la Commune, nous avons la volonté de dynamiser notre ville afin de lui offrir un avenir. Notre but sera aussi de représenter au mieux Bruyères dans la nouvelle intercommunalité, afin que BRUYÈRES reste le Chef-lieu de Canton. Nous y défendrons les intérêts de nos concitoyens. Nous serons vigilants sur les décisions de toutes les instances politiques et administratives. Nous ne nous égarerons pas dans des batailles politiciennes, dans l’intérêt général de notre ville, nous aurons des contacts constructifs avec tous les élus.

Nous souhaitons que la campagne de ces municipales soit digne et se déroule dans un espritconstructif. Notre seul souci c’est l’avenir de BRUYÈRES. Pour nous, elle se fera sans aucune animosité.

Certes, IL Y A UN PASSE, A PRESENT, REGARDONS VERS L’AVENIR.»

 

08:07 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/12/2013

Monde : Communiqué de Monique Wirtz

Communiqué de Monique Wirth à propos de l'hommage à Nelson Mandela

Beaucoup de monde se presse aujourd'hui autour de la dépouille de Mandela et pourtant qui se souvient que en 1964 quand Mandela a été emprisonné. Les autorités Francaises De Gaulle en tête n'ont pas levé le petit doigt.

La seule voix qui s'est élevée pour dénoncer cette indignité fut la même que celle qui s'éleva au procès de Nurembert pour désigner les bourreaux nazis : Marie Claude Vaillant Couturier revenue d’Auschwitz où elle était déportée politique.

Pour Mandela elle fut là encore pour porter la voix de la France à l'assemblé nationale au nom du groupe communiste elle réclama sa liberté. Et les communistes menèrent un combat sans relâche pour sa libération C'est en son nom qu’aujourd'hui nous devons nous battre pour la libération de Marwan Bargouti dirigeant palestinien emprisonné dans une prison de haute sécurité israélienne.Pour que la paix puisse intervenir entre les peuples Palestinien et Israëlien ,la leçon de Mandela est qu'il n’y a de réconciliation que quand  l'injustice a disparu alors là oui on doit penser à l'avenir et le construire sans haine.

Monique Wirth

 

07:28 Publié dans Humeur, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

28/11/2013

France : communiqué de la section bruyèroise du PCF

« Un projet qui acte un grand recul social vient d'être voté !!

  Le projet sur les retraites soumis au vote des députés constitue, et c'est une première sous un gouvernement de gauche, un recul de société !  En 2010, N. Sarkozy avait imposé la fin de la retraite à 60 ans et l'allongement de la durée de cotisation de 37 années et demie à 40 ans.Aujourd'hui le gouvernement de F. Hollande s'inscrit dans la même démarche.

Ainsi, l'article 2 de la réforme porte la durée de cotisation à 43ans en 2035. Les jeunes nés à partir de 1973 prendront leurs retraites vers 66 ans.  Ensuite, avec ce projet, ce sont les salariés et retraités eux-mêmes qui paieront, pour l'essentiel, le manque à gagner  de 7 milliards d'euros d'ici 2020, au régime général. L'article4 prévoit dès 2014 une augmentation des cotisations retraites  sur l'ensemble des rémunérations. 

Une hausse est aussi prévue pour les entreprises, mais le gouvernement s'est engagé à leur rembourser via les cotisations familiales. À cela s'ajoute le report d'avril à octobre la revalorisation des pensions qui fait perdre 144 euros aux bénéficiaires. S'additionne à cela la fiscalisation des 10% supplémentaires sur les retraites des familles ayant eu  trois enfants.

 Certes il y a la création d'un compte pénibilité pouvant donner droit à un ou plusieurs trimestres de retraites, la validation pour les femmes des congés maternité, et pour les jeunes le rachat à un tarif préférentiel d'un trimestre.  Mais c'est loin de faire le compte. Cette réforme antisociale s'inscrit dans les choix austéritaires dictés par l'Europe  c'est pourquoi les députes du Front de gauche ont voté contre ,les écologistes ainsi que 11 élus PS se sont abstenus. »

 Pour la section PCF de Bruyères et environs, Claude GALIMARD et Monique WIRTH

07:17 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

06/11/2013

Bruyères : Retraites et Sécu, communiqué de la section communiste

Communiqué de Monique Wirth et Claude Galimard pour la section communiste de Bruyères et environs : 

« Un mauvais projet de loi sur la retraite vient d'être adopté par l'Assemblée nationale et un autre mauvais projet de loi sur la Sécu arrive en débat. Afin de mieux faire passer la pilule de l'augmentation des impôts, le ministère des Affaires sociales nous en remet une couche sur le fameux trou de la Sécu évalué pour 2013 à 11 milliards d'euros. L'argent est pourtant bien là, mais il n'est pas reversé à la Sécu :

1) Une partie des taxes sur le tabac : 7,8milliards

2) Une partie des taxes sur les alcools : 3,5milliards

3) Une partie des primes d'assurance automobiles :1,6milliard

4) La taxe sur les industries polluantes : 1,2milliard

5) La part de TVA : 2 milliards

6)  les retards de paiements à la sécu sur les contrats aidés : 2,1milliards

7) le retard de paiement des entreprises : 1,9 milliard

Nous arrivons à un manque à gagner de 20 milliards d'euros. Le trou n'en est pas un ! Si les responsables de la sécu et les gouvernants le voulaient vraiment, si les institutions versaient leur dû à la Sécu, il ne manquerait pas 11 milliards. Mais il y aurait aujourd'hui 9 milliards d'excédent.

De plus en s'attaquant au cancer de l'évasion fiscale : nos régimes de sécu et retraites pourraient pleinement assurer dans la durée notre système de  protection sociale mis en place à la Libération en 1944 par le Conseil national de la Résistance et le ministre communiste du Travail, Ambroise Croizat »

08:26 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

27/10/2013

Saint-Dié-des-Vosges : Christian Pierret ne sera pas candidat

La nouvelle est maintenant officielle, Christian Pierret ne sollicitera pas un nouveau mandat de maire à Saint-Dié-des-Vosges.
http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2013/10/27/non-je-ne-serai-pas-candidat

07:36 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/10/2013

France :Les villes moyennes veulent des états généraux des finances publiques locales

Communiqué :

À l’occasion de la publication, par la Cour des Comptes, du premier rapport public thématique consacré aux finances locales ce lundi 14 octobre, la Fédération des Villes Moyennes (FVM), présidée par Christian Pierret, partage certaines observations formulées par les magistrats financiers et demande des engagements concrets de l’État. Elle appelle le Président de la République à convoquer des états généraux pour remettre à plat les finances et la fiscalité locales.
 
Dans un contexte économique et financier difficile, la Fédération des Villes Moyennes tient à rappeler, par la voix de  son  Président,  que  les  collectivités  sont  pleinement  sensibilisées  et  mobilisées  pour  contribuer  à  l’effort  collectif de redressement des comptes publics : « Aucune collectivité ne nie aujourd’hui l’importance d’une optimisation de  la  dépense  publique  locale.  Au  contact  quotidien  avec  les  ménages  et  les  entreprises,  nos  élus  savent  mieux  que quiconque les effets désastreux du laisser-aller budgétaire et d’une trop forte pression fiscale ».  
 
  
Des collectivités responsables au cœur des enjeux d’avenir
 
La  Fédération  souligne  que  les  collectivités  sont  particulièrement  attentives  à  la  fiscalité  et  à  ses  effets  sur  les ménages et les entreprises. Cette responsabilité s’illustre concrètement par la modération fiscale dont elles ont fait preuve en très grande majorité en 2013. 
 
Ainsi, et au regard des premiers chiffres de la dernière édition de l’Observatoire de la FVM (basés sur les états fiscaux  et  les  comptes  administratifs  de  128  villes  moyennes),  93%  des  villes  n’ont  pas  augmenté  leur  taux d’imposition ménages en 2013. En 2012 - et probablement aussi en 2013 - elles ont pourtant réussi à maintenir correctement le niveau des investissements (+ 4,5% de dépenses d’équipements brut entre 2011 et 2012).
 
« Rappelons  que  les  collectivités  ne  sont  pas  autorisées  à  s’endetter  pour  leur  fonctionnement.  Notre  dette,  c’est  de l’investissement, c’est un pari sur l’avenir ! » réaffirme le Président.  
 
  
Hausse des dépenses, augmentation des inégalités territoriales : 
une préoccupation partagée
 
La  Fédération  des  Villes  Moyennes  confirme  la  hausse  tendancielle  des  dépenses  locales  plus  élevée  que  celle  des recettes. Cette évolution est d’autant plus préoccupante qu’elle génère des inégalités croissantes entre les territoires.  
Entre baisse homothétique des dotations de l’Etat et suppression de la taxe professionnelle, nos collectivités ont connu une profonde mutation de leur structure budgétaire ces dernières années. 
Ainsi,  la  Fédération  partage  l’avis  de  la  Cour  des  Comptes  sur  la  mise  en  place  d’un  dispositif  durable  de gouvernance associant les collectivités à la trajectoire de redressement des finances publiques.   

 
Réunir des états généraux des finances publiques locales
 
La question fondamentale de la gouvernance pose clairement l’enjeu d’une meilleure association des collectivités aux décisions qui les concernent et qui les impactent au quotidien (accessibilité, rythmes scolaires, rémunération et  retraites  des  fonctionnaires…).

Selon  Christian  Pierret :  « les  normes  et  contraintes  imposées  par  l’Etat  nous laissent des marges de manœuvre particulièrement exigües ». 
La  FVM  invite  donc  l’Etat  à  convoquer  des  états  généraux  des  finances  publiques  locales  pour  trouver  une équation  budgétaire  et  fiscale  optimale,  et  éviter  aux  collectivités  d’avoir  recours  à  des  hausses  insupportables d’impôts. 
 
De même, la Fédération insiste pour favoriser la montée en puissance de la péréquation, verticale et horizontale au bénéfice d’une réduction des inégalités. Rappelons que les villes moyennes sont aujourd’hui au cœur des défis économiques et industriels que doit relever notre pays. 
 
Représentant un quart de la population française et de par leur rôle de maillon entre les métropoles régionales et les territoires ruraux, elles peuvent et doivent constituer le fer de lance d’une compétitivité française renouvelée et d’une croissance retrouvée. 
 
 
 

18:34 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

05/09/2013

Bruyères : les municipales font "causer"

Marianne.JPGLes périodes d'élections municipales sont toujours source de paroles rapportées et de moult « bruits qui courent ». Le maire Alain Blangy aurait fait part lors du dernier conseil municipal de son intention de ne pas se représenter pour un troisième mandat. Même si de part et d'autre des listes sont en train de se constituer, pour le moment personne ne s'est déclaré officiellement partant à la succession de l'équipe municipale en place et par conséquent au poste de premier magistrat de la Ville de Bruyères. 

Donc, en attendant que les choses soient certaines, la Girafe s'en tient là. 

07:41 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

04/09/2013

Canton de Bruyères : aide aux entreprises et jeunes prêts à bosser

À propos d'emploi, le conseiller général Christian Tarantola a envoyé un courrier adressé aux élus du canton de Bruyères.
Cliquez sur le lien ci-dessous pour en connaître le contenu in extenso

Courrier aux maires des communes.pdf

08:30 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

08/06/2013

France : communiqué de Christian Pierret suite au décès de Pierre Mauroy

« C'est un grand Républicain, un grand socialiste, un homme d'État qui nous a quittés. Pierre Mauroy était pour moi un camarade et un ami. Il l'était aussi pour d'autres Déodatiens ; je pense à Robert Bernard qui lui fut si proche, avec lequel il a partagé la belle aventure de la fédération Léo-Lagrange.
Pierre Mauroy était de ces hommes, rares, qui puisent leur force dans la diversité du monde et du peuple. Avec la même intelligence, il savait côtoyer les grands de ce monde, pour servir la France, et se nourrir de rapports simples avec les gens. Il aimait les gens. En homme du Nord. En socialiste. En humaniste. Nos parcours se sont souvent croisés, au parti socialiste bien sûr, dès les années 70, puis au parlement et dans les ministères, après que nous ayons fait gagner la gauche en 1981.
Avec François Mitterrand, il a porté l'espoir du peuple de gauche. Il l'a si souvent concrétisé et transformé en des réformes justes et marquantes ; celles-ci ont considérablement modifié le paysage de la France, de sa société, de ses institutions et de son économie. De Pierre Mauroy, j'appréciais la force, la voix, le caractère, la fidélité.
À l'heure où la France et l'Europe sont fragilisées, alors que nos concitoyens doutent de l'utilité de l'engagement public, soyons sûrs que son message de tolérance et de rassemblement portera encore loin. »

Christian Pierret

Maire de Saint-Dié-des-Vosges

Ancien Ministre




07/06/2013

France : communiqué du PCF

« La mort de Clement un jeune homme à la fleur de l'âge sous les coups de militants d'extrême droite est un drame tragique et révoltant.

Paix à toi et ta famille, pour le moment c'est le plus important.

Mais combien faudra-t-il de sacrifiés ? Pour enfin dissoudre ces groupuscules d'extrême droite, car si Mme Le Pen est soi-disant scandalisée, nous ne sommes pas dupes du tout. Beaucoup de personnes malheureusement mélangent la vie dure que nous menons en ce moment de crise. Le racisme la haine et la violence qui sont à l'origine de ce crime doivent êtres combattues sans relâche.

Ce soir, regroupons-nous à Gerardmer à 18 h devant la mairie pour exprimer tout notre soutien à la famille de Clement et notre résistance face aux exactions de ces groupes fascistes »

Pour la section  PCF de Bruyeres M Wirth

 

08:45 Publié dans Actualités, Faits divers, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

25/01/2013

France :Jack Lang nouveau président de l'Institut du Monde Arabe

« L'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang a été "désigné à l'unanimité" président de l'Institut du Monde Arabe (IMA), a annoncé vendredi l'institution culturelle dans un communiqué. 

Proposée le 8 janvier par les autorités françaises, la désignation de Jack Lang à la tête de l'IMA a été entérinée par le conseil d'administration et par le Haut conseil de l'IMA, où sont représentés les membres fondateurs, à savoir la France et les pays arabes... »

Lire l'article en suivant ce lien :  

http://actu.orange.fr/culture/jack-lang-nouveau-president-de-l-institut-du-monde-arabe-afp_1319170.html

13/01/2013

France : à propos de démographie

Communiqué de presse –
Sur les données démographiques et leurs commentaires récurrents
Les Ecologistes du MEI (Mouvement Ecologiste Indépendant) constatent avec effarement mais sans surprise le ton employé cette année encore par la quasi-totalité des commentateurs à propos des statistiques démographiques fournies par l'INSEE.
Comme d'habitude, la croissance démographique du pays, des différentes régions et agglomérations est abusivement qualifiée en termes positifs : « dynamisme » ou « progrès », tandis que les régions dont la population baisse, ou n'augmente que trop lentement, sont jugées « poussives », « à la traîne », « en déclin ».
Il est regrettable que les chiffres ne puissent être présentés par la presse et les éditorialistes avec davantage d'objectivité : les mots de « baisse », « augmentation » ne sont-ils pas assez parlants, pour qu'on les remplace systématiquement par « déclin » ou « dynamisme » ? Quant à la prétendue « stagnation », mieux vaudrait la nommer simplement « équilibre » ou « stabilité ».
En ces temps de course à un illusoire retour de la croissance économique, d'aucuns croient voir dans les données démographiques ainsi connotées un indicateur des atouts ou handicaps respectifs des différents pays d'Europe. Davantage d'habitants, ce serait plus de consommateurs (surtout) et plus de travailleurs (hypothétiquement), donc la recette miracle de la croissance économique. Alors que les terres arables s'épuisent ou sont sacrifiées sous le béton, à Notre-Dame-des-Landes comme ailleurs, alors que les ressources énergétiques sur lesquels repose notre société industrielle amorcent leur déclin, alors que nul ne peut nier la crise du logement, nos élites persistent donc dans le populationnisme le plus éculé.
Le MEI réaffirme au contraire que l'augmentation de la population, en France ou dans le monde, est un facteur aggravant de la crise globale, environnementale, économique et sociale. Son encouragement par le natalisme ou par l'immigrationnisme sous de fallacieux prétextes économiques serait une grave inconséquence. À défaut, et dans l'attente, d'une prise de conscience des dangers de la surpopulation, le MEI en appelle donc dans l'immédiat à davantage de retenue et de neutralité dans les commentaires.
 
Fabien Niezgoda, vice-président en charge des questions de société.
Animateur départemental du MEI des Vosges
 
 
Tel : 06.72.57.12.05 ; 0329504366.
Fabien Niezgoda, 69 rue de la Behouille 88100 Saint-Dié-des-Vosges

09:26 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : Les Ecologistes dubitatifs devant l'opportunité du "mariage pour tous".

Communiqué de presse – Les Ecologistes du Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) font part de leur circonspection devant le projet de loi gouvernemental de « mariage pour tous ».

Loin de se limiter à une légitime extension des droits des couples homosexuels (qui serait possible à l'aide d'autres dispositions, envisagées notamment par l'Union Nationale des Associations Familiales, telles qu'une union civile ouvrant les mêmes dispositions patrimoniales que le mariage, éventuellement assorti d'un droit à l'adoption simple – et non plénière), il apparaît de plus en plus que le projet de loi transforme en profondeur l'institution du mariage et de la filiation, sous l'influence de la contestée théorie du genre qui nie la réalité anthropologique de la différence entre les sexes.

La possibilité d'« adoption pour tous » renforce par ailleurs l'impression douteuse qu'existerait un « droit à l'enfant », et ouvre d'inquiétantes portes à l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) voire à l'introduction de la gestation pour autrui (GPA).

Le Mouvement Ecologiste Indépendant partage les doutes croissants de la société française au sujet de l'opportunité de la réforme, visiblement lancée dans la précipitation et sans suffisamment de concertation. Il demande au gouvernement et au Parlement de renoncer au projet actuel et de réexaminer la question, au regard notamment des observations et propositions nuancées qu'a avancées l'UNAF : d'autres voies que celles du mariage et de l'adoption sont possibles pour améliorer la situation des couples de même sexe, sans bouleverser l'ensemble de l'institution familiale.

Fabien Niezgoda, vice-président aux questions de société

Animateur départemental du MEI des Vosges

08:06 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

17/06/2012

France : élections législatives, les résultats dans les Vosges

Pour retrouver tous les résultats des élections législatives dans les Vosges, cliquez sur ce lien

http://www.francetv.fr/info/elections/vosges_88

En ce qui concerne la 2e circonscription dont Bruyères fait partie, c'est le député UMP, Gérard Cherpion qui gagne l'élection avec 50,88 % des voix devant le socialiste Jack Lang. 

23:44 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/06/2012

France, législatives : Vincent Peillon « ce que je suis venu vous dire... »

« Si le président François Hollande avait pu le faire, il serait là ! » Pas mince comme soutien, à Jack Lang, candidat aux législatives sur la deuxième circonscription, la venue jeudi 14 juin à Saint-Dié-des-Vosges du ministre de l'Éducation, Vincent Peillon. Ce déplacement aura marqué un temps fort de cette seconde partie de campagne électorale. Il est vrai qu'en déclarant élever l'Éducation au premier rang des priorités, le gouvernement a également placé un point de reconnaissance sur la ville natale de Jules-Ferry.

_1170228.JPG

Pas mal de monde, dont des parents d'élèves, avait d'ailleurs pris note de cette visite. Et, pour beaucoup d'interpeller directement Vincent Peillon, au sujet de tel ou tel problème, de fermetures de classe le plus souvent. Lequel, les mains et les poches chargées de ces missives a assuré chacun de ses interlocuteurs de s'attarder tous les dossiers. Et, en tout cas de les suivre avec Jack Lang. 

Le ministre de l'Éducation ne pouvait au passage manquer d'aller découvrir l'espace réservé à Jules-Ferry au musée Pierre Noël. Un tableau noir, de bons vieux bancs et les pupitres de bois n'ont pas laissé l'hôte du jour insensible. Sur le bureau, des écrits et même le testament son l'illustre prédécesseur ont capté l'intérêt « C'est là que Jules Ferry a écrit que la circonscription doit revenir à Jack Lang ? » plaisante le ministre.

                  _1170205.JPG

Vincent Peillon rejoignait ensuite l'Espace François Mitterrand où l'attendaient des représentants et des responsables d'établissements scolaires, mais aussi beaucoup sympathisants socialistes. « L'ignorance est proche de l'indigence. La culture, l'éducation, les Lumières doivent être accessibles à tous, il s'agit de notre rayonnement, de notre Histoire. Jack Lang incarne mieux que d'autres cette idée de la France. Ce que je suis venu vous dire, c'est que la Gauche a besoin de Jack Lang à l'Assemblée nationale... Il s'est intéressé à chaque instant aux valeurs de justice et de laïcité... la République a besoin de Jack Lang... ne ratez pas cette occasion ! » Concertation pour les décisions à venir, notamment à propos des rythmes scolaires, Vincent Peillon assure travailler « dans une République apaisée »    

22:04 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : législatives, Valérie Pécresse en renfort à la mi-temps !

Le moins que l'on puisse dire, selon une expression populaire, c'est que Roland Bedel, maire de Sainte- Marguerite et suppléant de Gérard Cherpion accueille du « beau monde » en sa commune. Le président de la république, Nicolas Sarkozy en septembre dernier, il y a quelques jours, Pierre Méhaignerie, ancien ministre de la Justice, ancien garde des Sceaux et notamment jeudi soir 14 juin, Valérie Pécresse, député des Yvelines, ancien ministre de l'Enseignement supérieur et du Budget, venue soutenir son collègue député UMP Gérard Cherpion, candidat sortant de la 2e circonscription.

Roland Bedel s'adressait aux près de 800 sympathisants rassemblés à la salle multisports. Beaucoup de monde, puisqu'il a même fallu sur les coups de 21 heures ouvrir en grand tout l'espace disponible, installer une estrade et quérir des chaises supplémentaires.

Le moment des citrons 

Alors que la campagne s'achève, pour en arriver au second tour de l'élection, Roland Bedel se projette dans un match  « C'est un combat ! Nous sommes à la mi- temps, c'est le moment des citrons, il nous faut la niaque, nous l'avons, et nous allons le prouver ! »

David Valence, président du Parti Radical dans les Vosges transmettait « le soutien fraternel de Jean-Louis Borloo ». Et, n'y allait pas avec le dos de la cuillère en proposant de débaptiser pour un soir Sainte-Marguerite pour placer la ville sous la protection de Sainte-Valérie ! Valerie Pécresse, qui soutient Gérard Cherpion et puis Valerie...Trierweiler, compagne de François Hollande. David Valence réjouissait fort son monde en s'expliquant à propos d'un tweet, qui pour être court n'en fait pas moins encore couler beaucoup d'encre et de salive, « puisqu'elle appelle a ne pas soutenir un parachuté, elle devrait être entendue ici... »

Tour à tour, le conseiller régional, Daniel Gremillet et la conseillère européenne, Véronique Mathieu affirmait leur attachement à Gérard Cherpion « Un député de terrain dont nous avons besoin ».

                _1170280.JPG

En toute logique, le candidat sortant défendait son bilan, mettant l'accent sur l'emploi des jeunes. Fidèle à ses engagements politiques, Gérard Cherpion évoquait les chantiers ouverts sous la présidence de Nicolas Sarkozy et assurait poursuivre une ligne définie en faveur de la reconquête du travail et de davantage de sécurité. Visiblement plus détendu sur cette dernière ligne droite avant l'élection de dimanche 17 juin, Gérard Cherpion avouait que cette campagne fut pour lui assez éprouvante, cependant source de contentement, notamment au fil des rencontres, des cérémonies, réunions...

Il incombait à Valerie Pécresse de conclure. L'ancienne ministre du Budget définit son collègue et ami de longue date comme un homme travailleur et tenace « C'est aussi quelqu'un de sensible nous avons travaillé ensemble sur le dossier “L'enfant d'abord”. À propos de l'apprentissage, une loi porte son nom... » Valérie Pécresse pointait du doigt la politique du PS en rejetant des orientations budgétaires opposées à sa conception. C'est de bonne guerre, on n'allait pas en finir sans quelques bons mots qui plaisent aux militants. Pour Valérie Pécresse il ne fait aucun doute, le choix des électeurs doit aller vers Gérard Cherpion « personnalité politique d'envergure nationale ».

L'ancienne ministre d'Etat qui a assuré ressentir à Sainte-Marguerite « plein de bonnes ondes » a visiblement mis du coeur dans son soutien au député sortant. Le verdict des urnes dira si le flux est passé sur la 2e circonscription. En attendant, les calculettes additionnant et recomptant toujours et encore les possibles reports de voix continuent de surchauffer ! 

17:19 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : législatives, Manuel Valls « Je reviendrai ! »

On s'en doute, le ministre de l'Intérieur ne s'est pas déplacé jusque Saint-Dié-des-Vosges pour commenter quelques tweetitudes ou peaux de banane balancées de-ci de-là au travers la campagne nationale des législatives. Ce n'est pas le genre de la maison Valls. L'ancien directeur de campagne de François Hollande est arrivé là pour soutenir la candidature de son ami Jack Lang sur la deuxième circonscription. « Je suis venu pour honorer une promesse. » L'occasion toute trouvée de dire tout le bien qu'il pense de Jack Lang, mais aussi de partager son point de vue sur l'éclairage utile à apporter à une majorité incontestable au nouveau président de la République.

P1170154.JPG

Du classique en politique ? À chacun d'en juger. Manuel Valls veut avec Jack Lang pour député « penser aux Vosges » et « faire entendre enfin la voix de ce département et des Vosgiens ».

En mairie aux côtés de Christian Pierret, puis à la salle Carbonnar où se pressaient les militants, le ministre de l'Intérieur a martelé sa conviction « La mission de l'État est de protéger les gens, ils ont besoin de justice, il faut ramener la justice. Mais il faut aussi rendre la confiance aux forces de l'ordre... Dans les territoires ruraux, il faut que les gendarmes reviennent... » Manuel Valls ne veut plus entendre parler du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. « Une folie, nous allons recruter des policiers, des gendarmes... » assure le ministre qui entend travailler pour « un état fort qui protège les citoyens.» Et, d'ajouter « Je sais que Jack Lang sera le porte-parole de ce département, d'ailleurs je pense que nous aurons dimanche dans les Vosges de belles surprises avec plusieurs députés socialistes, il ne faut pas lâcher le morceau, le gouvernement est mobilisé, mais il lui faut une majorité cohérente ! » Manuel Valls jure sa certitude de retrouver souvent Jack Lang et connaître sa pugnacité. « Je le sais, qu'il ne lâchera pas les ministres... Nous nous reverrons à l'Assemblée nationale ou sur la plus haute marche de cette assemblée... en tout cas, les Vosges peuvent en être certaines, je reviendrai ! »

12:05 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : législatives, soutien de Christian Pierret

Communiqué

« Je soutiens, sans réserve, François-Xavier Huguenot, un homme dévoué et compétent. Je le connais bien pour avoir travaillé avec lui – lorsque j’étais Ministre de l’Industrie – sur des dossiers d’entreprises pour lesquelles il s’est battu avec acharnement. C’est le député actif qu’il faut pour la région d’Épinal. Comme François Hollande, notre Président, je lui fais confiance. »

Christian Pierret, Ancien Ministre de l’Industrie, Maire de Saint-Dié-des-Vosges.

 

 

09:25 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

12/06/2012

France, législatives : soutien du premier ministre à Jack Lang

Une missive datée du 10 juin et émanant du premier ministre est parvenue à Jack Lang.

« Cher Jack,
Je  tiens  à  te  féliciter  personnellement  de  ton  résultat  au  premier  tour  des  élections législatives.
 
Je  t’apporte  tout  mon  soutien  pour  porter  haut  nos  valeurs  dans  ce  second  tour.  Nous avons besoin de ta présence à l’Assemblée nationale pour constituer une majorité forte et cohérente  qui  pourra  réaliser  les  engagements  pris  par  François  Hollande  devant  les Français le 6 mai.
 
Bon courage et bonne chance. Amitiés,  Jean-Marc AYRAULT »

 

 

09:04 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/06/2012

France : législatives, Gérard Cherpion - Jack Lang au second tour

voter.gifRetrouvez sur ce lien le résultat officiel du premier tour des élections législatives sur la circonscription, dans toutes les Vosges et sur l'ensemble de la France. 

http://www.francetv.fr/info/elections/vosges_2eme-circonscription

 

07:11 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

08/06/2012

France : législatives, communiqué du candidat écologiste MEI-EELV

 Communiqué

« Un débat entre productivistes.

C'est en simple spectateur que j'ai dû assister jeudi soir au débat de 1retour organisé par France Bleu Sud Lorraine et Vosges Matin à Saint-Dié. Non retenu parmi les participants malgré mon implantation locale et mon score remarqué des dernières cantonales, je tiens à émettre quelques commentaires sur les propositions formulées par mes cinq concurrents (dont une seulement habite réellement la circonscription…).

Nous avons eu droit à une surenchère de promesses portant sur la relance, le retour de la croissance ou la compétitivité. Mes concurrents, au-delà de leurs différences, partagent finalement un même défaut : celui de ne pas analyser en profondeur la crise, ou en tout cas de ne pas intégrer cette analyse dans leur programme. Toutes leurs promesses ignorent en effet que la crise que nous connaissons est due, comme les écologistes le prévoient depuis des années et comme bien des économistes le constatent aujourd'hui, à la raréfaction de l'ensemble des matières premières : énergétiques d'abord, mais aussi métalliques et bientôt alimentaires. Dans ce contexte de rareté, les promesses productivistes sont illusoires. Elles sont même dangereuses, en ce qu'elles représentent une fuite en avant qui aggravera la crise qu'elles prétendent corriger.

C'est pourquoi je regrette de n'avoir pas été admis à présenter lors de ce débat entre productivistes, de gauche, de droite ou d'ailleurs, une autre perspective et de réelles priorités : la transition écologique, ambitieux chantier, porteur d'emplois, destiné à relocaliser notre activité économique et à la rendre plus durable et moins dépendante énergétiquement ; mais également la mise en place d'une plus juste redistribution des richesses, rendue d'autant plus nécessaire que la rareté s'impose à nous, malgré le regrettable aveuglement de la plupart de ceux qui briguent la députation.

Fabien Niezgoda, candidat écologiste (MEI-EELV) dans la 2e circonscription des Vosges. »

http://fabienniezgoda.m-e-i.fr

Article : Comprendre la crise pour mieux y faire face

 

19:50 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

23/05/2012

France : Législatives, Sandra Blaise pour le Front de Gauche

 Communiqué

« Dans les trois cantons Bruyères, Brouvelieures et Corcieux qui se trouvent sur la circonscription de St Dié, le Front de gauche (FDG) récolte 9,53 % le FN 27,25  %.

Pourquoi les électeurs sont-ils si nombreux à porter leurs voix sur le FN dans un secteur qui a été si  éprouvé par deux guerres meurtrières. On a l’air de faire comme si le vote FN était juste un problème de moralité, d'immigration ou de sécurité. Mais non c'est un problème social. Le FN sert à enfumer ,à détourner la question sociale pour qu'on parle d'autre chose. Le FN n'est pas la bonne solution pour régler les difficultés des plus fragilisés par la politique de Sarkozy !!!

Qui a fermé les services publics, les écoles ? C'est bien Sarkozy et les élus UMP !!!!!

Qui a fermé les usines pour aller exploiter ailleurs des salariés pour un bol de riz ? S’il y a tant de chômage, les responsables ne sont pas les immigrés, mais ce sont les patrons.

Ne jalousons pas non plus les bénéficiaires du RSA parce que nous pouvons l'être demain! Et n'oublions qu'il peut aussi être supprimé du jour au lendemain!!!!!!

Les fins de mois sont le souci principal de chacun d’entre nous. Il nous faut plus d’argent pour vivre, manger et même se faire plaisir.

Mais la richesse qui résulte de l'exploitation des salariés, l'accumulation honteuse de fortunes par quelques-uns en soit inhumaine.

Pourtant, c'est à faire voter des lois qui protègent et même servent à  donner encore plus à ces riches que se consacrent les députés de droite (UMP) vosgiens. Avec l'extrême droite, ça serait encore pire!!!!!!!!!!!!!

 

DSC_7668.JPG

 

La candidate du FDG dans la circonscription de St Dié est Sandra Blaise, une jeune salariée qui connait bien la situation du secteur. Elle porte haut et fort les propositions du Front de Gauche :L'HUMAIN D'ABORD. C’est un vaste programme, mais simple à la fois, car pour réaliser le plus urgent il suffit de remplir les caisses par une meilleure redistribution des richesses accumulées. C’est le contraire de ce que propose Le Pen.

Plus de solidarité, plus de justice et déjà tout irait mieux.

Je vous appelle à faire un pas dans ce sens en votant et en appelant à voter pour Sandra Blaise, qui symbolise la résistance aux idées de droite et à celles du front de haine de l'autre

Sandra est une grande dame qui lutte tous les jours pour une vie meilleure aux côtés des salariés et des retraités. »

Monique WIRTH

14:52 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France, Législatives : Emmanuel Thiebaut pour Alliance Ecologiste Indépendante

"Je suis Emmanuel THIEBAUT de Moyenmoutier.

Je suis candidat sur la deuxième circonscription des Vosges : circonscription de Saint-Dié-des-Vosges. Ma suppléante est Maïté MOLLA-PETOT de Saulcy sur Meurthe.

Je me présente sous les couleurs de l'ALLIANCE Ecologiste Indépendante.

J'ai déjà été candidat en 2010 pour les régionales pour l'ALLIANCE."

Emmanuel_Maite.jpg

 

 

Dates des réunions publiques (liste qui sera complétée et finalisée les jours prochains)

 

 

- le samedi 26 mai 2012 à 10 h à la mairie de Moyenmoutier (salle de réunion)

- le samedi 02 juin 2012 à 17 h à la Maison des Associations de Raon L'Étape, salle numéro 3 au rdc (rue du Général Leclerc)

- le lundi 04 juin 2012 à la mairie de Saulcy sur Meurthe (salle du conseil municipal)

- le mardi 05 juin 2012 à Etival Clairefontaine à 19 h 30 à la mairie

- le mercredi 06 juin 2012 à 19 h 30 à la mairie de Saint-Michel sur Meurthe

 

 

Je vous invite à suivre le déroulement de ma campagne électorale sur mon blog :

 

http://alliance-ecologiste-independante-lorraine.over-blog.fr/

08:55 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

21/05/2012

France : Législatives, Jack Lang, veut « prendre le taureau par les cornes ! »

Il ne faut pas se leurrer, Jack Lang sait parfaitement qu'il a posé ses valises politiques sur « une circonscription complexe » des Vosges. « J'aurai pu, Martine Aubry me l'avait proposé, être candidat dans une circonscription en or pour la Gauche ! »

Le candidat socialiste qui a choisi d'habiter avec son épouse en Déodatie veut au contraire profiter de la dynamique enclenchée par les Présidentielles pour lancer un défi. « La Lorraine, c'est mon pays. Les Vosges, j'y suis né, à Mirecourt. Il n'y a pas que la politique, il y a aussi le côté humain, je suis heureux de la possibilité qui m'a été offerte de venir ici. L'enjeu c'est quoi ? Ou bien la situation actuelle continue... Je ne fais de procès à personne. C'est simple, si l'on est content de la désindustrialisation de cette circonscription, de la perte des services publics... il y a des candidats qui peuvent incarner ce choix. Ou alors, avec nous, on a envie de se battre pour jouer les Vosges gagnantes et de prendre le taureau par les cornes ! »

P1160634.JPG

L'ancien ministre de la Culture et de l'Éducation nationale se déclare fort du soutien du Président de la République. Et, d'avancer en « tandem avec François Hollande » pour « apporter des solutions, avec un gouvernement qui tire dans le même sens... pour un projet qui s'applique aux vallées vosgiennes à l'intérieur d'un plan national de réindustrialisation... » Le candidat Lang veut faire entendre « la voix des Vosgiens à Paris. Les Vosges ont été trop souvent oubliées... Elles méritent une réparation historique. Cette deuxième circonscription a le taux le chômage le plus élevé des Vosges, elle doit renaître, reprendre des couleurs... ».

Il n'oublie pas les locaux de l'étape qui appuient sa démarche. Le maire de Saint-Dié-des-Vosges, Christian Pierret, et notamment des conseillers généraux. C'est d'ailleurs parmi ceux-ci qu'il a choisi son suppléant en Christian Tarantola, maire de Docelles, conseiller général socialiste du canton de Bruyères. Le candidat PS a déjà bien remarqué que le col du Haut-Jacques disperse les vallées. Jack Lang ne tarit pas d'éloges sur Jacky Homel, « ...sérieux, solide, engagé, loyal... » Du coin et bien connu, nommé directeur de campagne, J. Hommel connaît le terrain comme sa poche. « Nous sommes des porte-voix, les Vosges le méritent... nous sommes l'équipe de l'amitié et de l'action »

18:41 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

18/05/2012

France : Législatives, Gérard Cherpion « sur trois valeurs fondamentales »

« Pas question de se laisser entrainer dans un tourbillon médiatique... »  Sa campagne pour solliciter un renouvellement de son mandat de député de la deuxième circonscription, Gérard Cherpion la qualifie de « normale ». Certes parmi ses rivaux, le candidat PS arrive en tête. « J'ai fait mon boulot, je suis élu d'une circonscription, je n'ai pas changé et ne changerai pas... Ce n'est pas la campagne qui est particulière, ce sont les candidats qui sont particuliers... Ma vie sociale, professionnelle, politique est dédiée aux Vosgiens... » Même engagement, même tandem, Gérard Cherpion s'adresse à chacun de ses électeurs potentiels au travers une lettre. «... Je souhaite poursuivre le travail avec vous, en m'appuyant sur trois valeurs fondamentales à mes yeux : la Fidélité, la Proximité et l'Action. » 

P1160474.JPG

Gérard Cherpion se tourne vers Roland Bedel, son actuel suppléant. Le tandem avec le maire de Sainte-Marguerite fonctionne dans l'amitié et les vues politiques partagées. Gérard Cherpion met l'accent sur une méthode de travail en réseau."Nos zones de compétences sont complémentaires ». 

Le député évoque le terrain sur lequel il constate que des gens ont du mal à faire face à des difficultés. L'emploi bien sûr. Les actions menées ? « Si l'on en parle pas beaucoup, c'est souvent par souci de discrétion, pour ne pas fragiliser en les citant les entreprises soutenues... » Des exemples existent sur l'ensemble de la circonscription. L'Assemblée nationale a enregistré la « loi Cherpion ». Il s'agit de développer l'alternance, école avec l'entreprise. Membre de Commission des affaires sociales, et notamment du Conseil d'orientation sur l'emploi, Gérard Cherpion a souhaité sécuriser le parcours professionnel. Il entend poursuivre « Avec la même détermination... »

Pour lire l'intégralité du courrier adressé aux électeurs de la deuxième circonscription cliquez sur le lien ci dessous :

Lettre G. Cherpion.pdf 

ou

Lettre 1.jpg

 

21:44 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

17/05/2012

France : les écologistes aux législatives

Communiqué :

écolo.jpg

« L'élection législative de la 2e circonscription des Vosges sera l'occasion de montrer que l'écologie politique peut devenir l'alternative à un système dont chacun constate l'échec : crise de l'emploi, inégalités sociales, dégradation du cadre de vie et des relations humaines. Avant que la pénurie énergétique et alimentaire ne s'installe, nous devons à notre échelle entamer la transition du territoire de la Déodatie. A son niveau, l'Assemblée nationale doit accompagner et favoriser cette construction d'une société plus durable et plus juste. C'est le sens de la candidature de rassemblement présentée par les écologistes avec Fabien Niezgoda (MEI) et Diane François (EELV, suppléante). »

Réunions publiques programmées :
 
Ban-de-Laveline (salle du violu, gymnase), mardi 22 mai, 20 heures
Raon-l'Etape (maison des associations, rue du général Leclerc), mercredi 23 mai, 20 heures
Bruyères (relais de la cité, face à l'église) mardi 29 mai, 20 heures.
Fraize (salle des fêtes, hôtel de ville) mercredi 30 mai, 20 heures ;
Rassemblement au camp de la Bure, samedi 2 juin, midi (voir ci-dessous).
Saint-Dié (espace François Mitterrand), lundi 4 juin, 20 heures,
Provenchères-sur-Fave (Hôtel de Ville) mardi 5 juin, 20 heures
Senones, Conférence d'Hugues Stoeckel (Hôtel de Ville) m
ercredi 6 juin, 20 heures (voir ci-dessous) 

« Samedi 2 juin au camp de la Bure : grand rassemblement lors duquel, en faisant de la politique autrement, nous ferons vraiment de la politique. Depuis un site où nature et histoire dialoguent, nous prendrons ensemble le temps d'observer notre territoire et ses évolutions. Dans la convivialité, nous échangerons nos visions et nos envies : c'est ainsi que nous construirons l'avenir de notre territoire. Rendez-vous dès midi autour d'un verre de "potion magique" offert et d'un pique-nique partagé apporté par chacun.

Mercredi 6 juin à Senones (mairie), en soutien à la candidature de Fabien Niezgoda et Diane François : conférence d'Hugues Stoeckel, auteur de La faim du monde (L'humanité au bord d'une famine globale, éd. Max Milo, 2012). Sa démonstration, très documentée, a de quoi inquiéter. Épuisement des énergies fossiles et des minerais, dérèglement du climat, recul des terres arables, agonie des sols, raréfaction de l’eau douce, dépeuplement des océans, surpopulation, crise de l’agriculture : autant de facteurs porteurs de la faim et de ses conséquences dramatiques, jusqu'en Occident. Cependant, loin d'être désespérant, ce constat pousse à l'action, car il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté ! »

Pensez au covoiturage : http://deodatie-covoiturage.covivo.fr 

http://fabienniezgoda.m-e-i.fr

www.facebook.com/fabien.niezgoda

fab.niezgoda@orange.fr

Tél. 03 29 50 43 66 - 06 72 57 12 05

« Fabien Niezgoda : un député neuf et proche de vous, pour une société plus durable et plus juste. Élections législatives des 10 et 17 juin 2012 - 2e circonscription des Vosges. »

06:24 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/05/2012

France : l'avion de François Hollande frappé par la foudre

L'avion du Président de la République, en partance pour Berlin, a été frappé par la foudre. Il a du regagner la base aérienne de Villacoublay. A priori rien de grave.

18:29 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : Jack Lang fait le marché

C'est de bonne guerre en période électorale, les différents candidats vont à la rencontre de leurs électeurs potentiels. On serre des mains, une bise par ci, une tape amicale par là, on discute, on cause comme l'on dit ici, on fait connaissance... c'est la démocratie. Sur le marché hebdomadaire, et notamment dimanche sur la foire de printemps, le candidat socialiste, Jack Lang était très sollicité par des sympathisants PS. De bonne grâce, l'ancien ministre de la Culture et de l'Éducation Nationale, signait quelques autographes.

Visiblement très à l'aise dans le bain de foule, Jack Lang qui était accompagné de Monique, son épouse, n'a pas boudé son plaisir d'évoquer la réussite de François Hollande aux présidentielles. À ce propos, le candidat aux législatives dans la deuxième circonscription, sera ce mardi 15 mai 2012 présent aux cotés du nouveau président de la République pour rendre hommage au Déodatien, Jules-Ferry et à Marie-Curie. Jack Lang sera de retour sur le secteur bruyèrois dès mercredi.

NDLR : Tous les candidats sur la circonscription qui feront connaître leurs déplacements seront également traités sur le blog de la Girafe, Avison-Autrement.  

07:34 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

09/05/2012

Saint-Dié-des-Vosges : François Hollande, c'est maintenant !

Même si le suspens défloré par les sites étrangers accessibles sur internet n'existait plus depuis près de deux heures, Saint-Dié-des-Vosges a dû comme tout le monde en France attendre 20 heures sonnantes pour annoncer le résultat de l'élection présidentielle. Si besoin en était d'argumenter la nécessité de revoir une loi obsolète, il suffisait de voir arriver tout sourire les militants et sympathisants socialistes à l'Espace Mitterrand et de constater que dans le camp électoral adverse on faisait grise mine. Mais bon, la loi c'est la loi, le compte à rebours était bien engagé. Les électeurs retenaient leur souffle 19 h 59 ... 20 heures... le visage de François Hollande apparaissait sur l'écran géant. Pour le plus grand bonheur de ses supporters qui n'ont pas boudé leur plaisir de crier, hurler leur joie, à en s'en faire péter les cordes vocales !

Cliquez sur l'angle qui se soulève, et retrouvez ensuite les photos en plus grand format et en diaporama dans colonne de droite du blog. 

Visiblement très ému, le maire, Christian Pierret exprimait son bonheur face à cette élection. « J'y vois une attente forte ! » Le premier magistrat saisissait l'occasion pour reconnaitre aussi là une reconnaissance du travail de la municipalité qu'il dirige. En constatant qu'avec 52,80 % des suffrages exprimés (soit 585 voix de plus que pour Nicolas Sarkozy) le score accordé par les Déodatiens au nouveau président de la République est supérieur au résultat national. Dans le détail, on remarquait cependant un nombre doublé par rapport au premier tour bulletins nuls. 470 électeurs ont ainsi réalisé un vote dont l'importance ne peut être ignorée.

P1160425.JPG

Tandis que Christian Pierret entonnait l'hymne national, repris en coeur par les gens présents, du côté de la rue, la victoire du candidat socialiste était saluée par un concert de klaxons. « Ce n'est qu'une première étape... en juin pour les législatives il faudra amplifier ce mouvement... » dira encore le maire. Comme toujours les soirs d'élection, et ce fut le cas au sein de la section locale du PS, les heureux trinquaient à la réussite de leur candidat. La démocratie a parlé.

06:44 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |