Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2013

France :Jack Lang nouveau président de l'Institut du Monde Arabe

« L'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang a été "désigné à l'unanimité" président de l'Institut du Monde Arabe (IMA), a annoncé vendredi l'institution culturelle dans un communiqué. 

Proposée le 8 janvier par les autorités françaises, la désignation de Jack Lang à la tête de l'IMA a été entérinée par le conseil d'administration et par le Haut conseil de l'IMA, où sont représentés les membres fondateurs, à savoir la France et les pays arabes... »

Lire l'article en suivant ce lien :  

http://actu.orange.fr/culture/jack-lang-nouveau-president-de-l-institut-du-monde-arabe-afp_1319170.html

13/01/2013

France : à propos de démographie

Communiqué de presse –
Sur les données démographiques et leurs commentaires récurrents
Les Ecologistes du MEI (Mouvement Ecologiste Indépendant) constatent avec effarement mais sans surprise le ton employé cette année encore par la quasi-totalité des commentateurs à propos des statistiques démographiques fournies par l'INSEE.
Comme d'habitude, la croissance démographique du pays, des différentes régions et agglomérations est abusivement qualifiée en termes positifs : « dynamisme » ou « progrès », tandis que les régions dont la population baisse, ou n'augmente que trop lentement, sont jugées « poussives », « à la traîne », « en déclin ».
Il est regrettable que les chiffres ne puissent être présentés par la presse et les éditorialistes avec davantage d'objectivité : les mots de « baisse », « augmentation » ne sont-ils pas assez parlants, pour qu'on les remplace systématiquement par « déclin » ou « dynamisme » ? Quant à la prétendue « stagnation », mieux vaudrait la nommer simplement « équilibre » ou « stabilité ».
En ces temps de course à un illusoire retour de la croissance économique, d'aucuns croient voir dans les données démographiques ainsi connotées un indicateur des atouts ou handicaps respectifs des différents pays d'Europe. Davantage d'habitants, ce serait plus de consommateurs (surtout) et plus de travailleurs (hypothétiquement), donc la recette miracle de la croissance économique. Alors que les terres arables s'épuisent ou sont sacrifiées sous le béton, à Notre-Dame-des-Landes comme ailleurs, alors que les ressources énergétiques sur lesquels repose notre société industrielle amorcent leur déclin, alors que nul ne peut nier la crise du logement, nos élites persistent donc dans le populationnisme le plus éculé.
Le MEI réaffirme au contraire que l'augmentation de la population, en France ou dans le monde, est un facteur aggravant de la crise globale, environnementale, économique et sociale. Son encouragement par le natalisme ou par l'immigrationnisme sous de fallacieux prétextes économiques serait une grave inconséquence. À défaut, et dans l'attente, d'une prise de conscience des dangers de la surpopulation, le MEI en appelle donc dans l'immédiat à davantage de retenue et de neutralité dans les commentaires.
 
Fabien Niezgoda, vice-président en charge des questions de société.
Animateur départemental du MEI des Vosges
 
 
Tel : 06.72.57.12.05 ; 0329504366.
Fabien Niezgoda, 69 rue de la Behouille 88100 Saint-Dié-des-Vosges

09:26 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : Les Ecologistes dubitatifs devant l'opportunité du "mariage pour tous".

Communiqué de presse – Les Ecologistes du Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) font part de leur circonspection devant le projet de loi gouvernemental de « mariage pour tous ».

Loin de se limiter à une légitime extension des droits des couples homosexuels (qui serait possible à l'aide d'autres dispositions, envisagées notamment par l'Union Nationale des Associations Familiales, telles qu'une union civile ouvrant les mêmes dispositions patrimoniales que le mariage, éventuellement assorti d'un droit à l'adoption simple – et non plénière), il apparaît de plus en plus que le projet de loi transforme en profondeur l'institution du mariage et de la filiation, sous l'influence de la contestée théorie du genre qui nie la réalité anthropologique de la différence entre les sexes.

La possibilité d'« adoption pour tous » renforce par ailleurs l'impression douteuse qu'existerait un « droit à l'enfant », et ouvre d'inquiétantes portes à l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) voire à l'introduction de la gestation pour autrui (GPA).

Le Mouvement Ecologiste Indépendant partage les doutes croissants de la société française au sujet de l'opportunité de la réforme, visiblement lancée dans la précipitation et sans suffisamment de concertation. Il demande au gouvernement et au Parlement de renoncer au projet actuel et de réexaminer la question, au regard notamment des observations et propositions nuancées qu'a avancées l'UNAF : d'autres voies que celles du mariage et de l'adoption sont possibles pour améliorer la situation des couples de même sexe, sans bouleverser l'ensemble de l'institution familiale.

Fabien Niezgoda, vice-président aux questions de société

Animateur départemental du MEI des Vosges

08:06 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

17/06/2012

France : élections législatives, les résultats dans les Vosges

Pour retrouver tous les résultats des élections législatives dans les Vosges, cliquez sur ce lien

http://www.francetv.fr/info/elections/vosges_88

En ce qui concerne la 2e circonscription dont Bruyères fait partie, c'est le député UMP, Gérard Cherpion qui gagne l'élection avec 50,88 % des voix devant le socialiste Jack Lang. 

23:44 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/06/2012

France, législatives : Vincent Peillon « ce que je suis venu vous dire... »

« Si le président François Hollande avait pu le faire, il serait là ! » Pas mince comme soutien, à Jack Lang, candidat aux législatives sur la deuxième circonscription, la venue jeudi 14 juin à Saint-Dié-des-Vosges du ministre de l'Éducation, Vincent Peillon. Ce déplacement aura marqué un temps fort de cette seconde partie de campagne électorale. Il est vrai qu'en déclarant élever l'Éducation au premier rang des priorités, le gouvernement a également placé un point de reconnaissance sur la ville natale de Jules-Ferry.

_1170228.JPG

Pas mal de monde, dont des parents d'élèves, avait d'ailleurs pris note de cette visite. Et, pour beaucoup d'interpeller directement Vincent Peillon, au sujet de tel ou tel problème, de fermetures de classe le plus souvent. Lequel, les mains et les poches chargées de ces missives a assuré chacun de ses interlocuteurs de s'attarder tous les dossiers. Et, en tout cas de les suivre avec Jack Lang. 

Le ministre de l'Éducation ne pouvait au passage manquer d'aller découvrir l'espace réservé à Jules-Ferry au musée Pierre Noël. Un tableau noir, de bons vieux bancs et les pupitres de bois n'ont pas laissé l'hôte du jour insensible. Sur le bureau, des écrits et même le testament son l'illustre prédécesseur ont capté l'intérêt « C'est là que Jules Ferry a écrit que la circonscription doit revenir à Jack Lang ? » plaisante le ministre.

                  _1170205.JPG

Vincent Peillon rejoignait ensuite l'Espace François Mitterrand où l'attendaient des représentants et des responsables d'établissements scolaires, mais aussi beaucoup sympathisants socialistes. « L'ignorance est proche de l'indigence. La culture, l'éducation, les Lumières doivent être accessibles à tous, il s'agit de notre rayonnement, de notre Histoire. Jack Lang incarne mieux que d'autres cette idée de la France. Ce que je suis venu vous dire, c'est que la Gauche a besoin de Jack Lang à l'Assemblée nationale... Il s'est intéressé à chaque instant aux valeurs de justice et de laïcité... la République a besoin de Jack Lang... ne ratez pas cette occasion ! » Concertation pour les décisions à venir, notamment à propos des rythmes scolaires, Vincent Peillon assure travailler « dans une République apaisée »    

22:04 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : législatives, Valérie Pécresse en renfort à la mi-temps !

Le moins que l'on puisse dire, selon une expression populaire, c'est que Roland Bedel, maire de Sainte- Marguerite et suppléant de Gérard Cherpion accueille du « beau monde » en sa commune. Le président de la république, Nicolas Sarkozy en septembre dernier, il y a quelques jours, Pierre Méhaignerie, ancien ministre de la Justice, ancien garde des Sceaux et notamment jeudi soir 14 juin, Valérie Pécresse, député des Yvelines, ancien ministre de l'Enseignement supérieur et du Budget, venue soutenir son collègue député UMP Gérard Cherpion, candidat sortant de la 2e circonscription.

Roland Bedel s'adressait aux près de 800 sympathisants rassemblés à la salle multisports. Beaucoup de monde, puisqu'il a même fallu sur les coups de 21 heures ouvrir en grand tout l'espace disponible, installer une estrade et quérir des chaises supplémentaires.

Le moment des citrons 

Alors que la campagne s'achève, pour en arriver au second tour de l'élection, Roland Bedel se projette dans un match  « C'est un combat ! Nous sommes à la mi- temps, c'est le moment des citrons, il nous faut la niaque, nous l'avons, et nous allons le prouver ! »

David Valence, président du Parti Radical dans les Vosges transmettait « le soutien fraternel de Jean-Louis Borloo ». Et, n'y allait pas avec le dos de la cuillère en proposant de débaptiser pour un soir Sainte-Marguerite pour placer la ville sous la protection de Sainte-Valérie ! Valerie Pécresse, qui soutient Gérard Cherpion et puis Valerie...Trierweiler, compagne de François Hollande. David Valence réjouissait fort son monde en s'expliquant à propos d'un tweet, qui pour être court n'en fait pas moins encore couler beaucoup d'encre et de salive, « puisqu'elle appelle a ne pas soutenir un parachuté, elle devrait être entendue ici... »

Tour à tour, le conseiller régional, Daniel Gremillet et la conseillère européenne, Véronique Mathieu affirmait leur attachement à Gérard Cherpion « Un député de terrain dont nous avons besoin ».

                _1170280.JPG

En toute logique, le candidat sortant défendait son bilan, mettant l'accent sur l'emploi des jeunes. Fidèle à ses engagements politiques, Gérard Cherpion évoquait les chantiers ouverts sous la présidence de Nicolas Sarkozy et assurait poursuivre une ligne définie en faveur de la reconquête du travail et de davantage de sécurité. Visiblement plus détendu sur cette dernière ligne droite avant l'élection de dimanche 17 juin, Gérard Cherpion avouait que cette campagne fut pour lui assez éprouvante, cependant source de contentement, notamment au fil des rencontres, des cérémonies, réunions...

Il incombait à Valerie Pécresse de conclure. L'ancienne ministre du Budget définit son collègue et ami de longue date comme un homme travailleur et tenace « C'est aussi quelqu'un de sensible nous avons travaillé ensemble sur le dossier “L'enfant d'abord”. À propos de l'apprentissage, une loi porte son nom... » Valérie Pécresse pointait du doigt la politique du PS en rejetant des orientations budgétaires opposées à sa conception. C'est de bonne guerre, on n'allait pas en finir sans quelques bons mots qui plaisent aux militants. Pour Valérie Pécresse il ne fait aucun doute, le choix des électeurs doit aller vers Gérard Cherpion « personnalité politique d'envergure nationale ».

L'ancienne ministre d'Etat qui a assuré ressentir à Sainte-Marguerite « plein de bonnes ondes » a visiblement mis du coeur dans son soutien au député sortant. Le verdict des urnes dira si le flux est passé sur la 2e circonscription. En attendant, les calculettes additionnant et recomptant toujours et encore les possibles reports de voix continuent de surchauffer ! 

17:19 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : législatives, Manuel Valls « Je reviendrai ! »

On s'en doute, le ministre de l'Intérieur ne s'est pas déplacé jusque Saint-Dié-des-Vosges pour commenter quelques tweetitudes ou peaux de banane balancées de-ci de-là au travers la campagne nationale des législatives. Ce n'est pas le genre de la maison Valls. L'ancien directeur de campagne de François Hollande est arrivé là pour soutenir la candidature de son ami Jack Lang sur la deuxième circonscription. « Je suis venu pour honorer une promesse. » L'occasion toute trouvée de dire tout le bien qu'il pense de Jack Lang, mais aussi de partager son point de vue sur l'éclairage utile à apporter à une majorité incontestable au nouveau président de la République.

P1170154.JPG

Du classique en politique ? À chacun d'en juger. Manuel Valls veut avec Jack Lang pour député « penser aux Vosges » et « faire entendre enfin la voix de ce département et des Vosgiens ».

En mairie aux côtés de Christian Pierret, puis à la salle Carbonnar où se pressaient les militants, le ministre de l'Intérieur a martelé sa conviction « La mission de l'État est de protéger les gens, ils ont besoin de justice, il faut ramener la justice. Mais il faut aussi rendre la confiance aux forces de l'ordre... Dans les territoires ruraux, il faut que les gendarmes reviennent... » Manuel Valls ne veut plus entendre parler du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. « Une folie, nous allons recruter des policiers, des gendarmes... » assure le ministre qui entend travailler pour « un état fort qui protège les citoyens.» Et, d'ajouter « Je sais que Jack Lang sera le porte-parole de ce département, d'ailleurs je pense que nous aurons dimanche dans les Vosges de belles surprises avec plusieurs députés socialistes, il ne faut pas lâcher le morceau, le gouvernement est mobilisé, mais il lui faut une majorité cohérente ! » Manuel Valls jure sa certitude de retrouver souvent Jack Lang et connaître sa pugnacité. « Je le sais, qu'il ne lâchera pas les ministres... Nous nous reverrons à l'Assemblée nationale ou sur la plus haute marche de cette assemblée... en tout cas, les Vosges peuvent en être certaines, je reviendrai ! »

12:05 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : législatives, soutien de Christian Pierret

Communiqué

« Je soutiens, sans réserve, François-Xavier Huguenot, un homme dévoué et compétent. Je le connais bien pour avoir travaillé avec lui – lorsque j’étais Ministre de l’Industrie – sur des dossiers d’entreprises pour lesquelles il s’est battu avec acharnement. C’est le député actif qu’il faut pour la région d’Épinal. Comme François Hollande, notre Président, je lui fais confiance. »

Christian Pierret, Ancien Ministre de l’Industrie, Maire de Saint-Dié-des-Vosges.

 

 

09:25 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

12/06/2012

France, législatives : soutien du premier ministre à Jack Lang

Une missive datée du 10 juin et émanant du premier ministre est parvenue à Jack Lang.

« Cher Jack,
Je  tiens  à  te  féliciter  personnellement  de  ton  résultat  au  premier  tour  des  élections législatives.
 
Je  t’apporte  tout  mon  soutien  pour  porter  haut  nos  valeurs  dans  ce  second  tour.  Nous avons besoin de ta présence à l’Assemblée nationale pour constituer une majorité forte et cohérente  qui  pourra  réaliser  les  engagements  pris  par  François  Hollande  devant  les Français le 6 mai.
 
Bon courage et bonne chance. Amitiés,  Jean-Marc AYRAULT »

 

 

09:04 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/06/2012

France : législatives, Gérard Cherpion - Jack Lang au second tour

voter.gifRetrouvez sur ce lien le résultat officiel du premier tour des élections législatives sur la circonscription, dans toutes les Vosges et sur l'ensemble de la France. 

http://www.francetv.fr/info/elections/vosges_2eme-circonscription

 

07:11 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

08/06/2012

France : législatives, communiqué du candidat écologiste MEI-EELV

 Communiqué

« Un débat entre productivistes.

C'est en simple spectateur que j'ai dû assister jeudi soir au débat de 1retour organisé par France Bleu Sud Lorraine et Vosges Matin à Saint-Dié. Non retenu parmi les participants malgré mon implantation locale et mon score remarqué des dernières cantonales, je tiens à émettre quelques commentaires sur les propositions formulées par mes cinq concurrents (dont une seulement habite réellement la circonscription…).

Nous avons eu droit à une surenchère de promesses portant sur la relance, le retour de la croissance ou la compétitivité. Mes concurrents, au-delà de leurs différences, partagent finalement un même défaut : celui de ne pas analyser en profondeur la crise, ou en tout cas de ne pas intégrer cette analyse dans leur programme. Toutes leurs promesses ignorent en effet que la crise que nous connaissons est due, comme les écologistes le prévoient depuis des années et comme bien des économistes le constatent aujourd'hui, à la raréfaction de l'ensemble des matières premières : énergétiques d'abord, mais aussi métalliques et bientôt alimentaires. Dans ce contexte de rareté, les promesses productivistes sont illusoires. Elles sont même dangereuses, en ce qu'elles représentent une fuite en avant qui aggravera la crise qu'elles prétendent corriger.

C'est pourquoi je regrette de n'avoir pas été admis à présenter lors de ce débat entre productivistes, de gauche, de droite ou d'ailleurs, une autre perspective et de réelles priorités : la transition écologique, ambitieux chantier, porteur d'emplois, destiné à relocaliser notre activité économique et à la rendre plus durable et moins dépendante énergétiquement ; mais également la mise en place d'une plus juste redistribution des richesses, rendue d'autant plus nécessaire que la rareté s'impose à nous, malgré le regrettable aveuglement de la plupart de ceux qui briguent la députation.

Fabien Niezgoda, candidat écologiste (MEI-EELV) dans la 2e circonscription des Vosges. »

http://fabienniezgoda.m-e-i.fr

Article : Comprendre la crise pour mieux y faire face

 

19:50 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

23/05/2012

France : Législatives, Sandra Blaise pour le Front de Gauche

 Communiqué

« Dans les trois cantons Bruyères, Brouvelieures et Corcieux qui se trouvent sur la circonscription de St Dié, le Front de gauche (FDG) récolte 9,53 % le FN 27,25  %.

Pourquoi les électeurs sont-ils si nombreux à porter leurs voix sur le FN dans un secteur qui a été si  éprouvé par deux guerres meurtrières. On a l’air de faire comme si le vote FN était juste un problème de moralité, d'immigration ou de sécurité. Mais non c'est un problème social. Le FN sert à enfumer ,à détourner la question sociale pour qu'on parle d'autre chose. Le FN n'est pas la bonne solution pour régler les difficultés des plus fragilisés par la politique de Sarkozy !!!

Qui a fermé les services publics, les écoles ? C'est bien Sarkozy et les élus UMP !!!!!

Qui a fermé les usines pour aller exploiter ailleurs des salariés pour un bol de riz ? S’il y a tant de chômage, les responsables ne sont pas les immigrés, mais ce sont les patrons.

Ne jalousons pas non plus les bénéficiaires du RSA parce que nous pouvons l'être demain! Et n'oublions qu'il peut aussi être supprimé du jour au lendemain!!!!!!

Les fins de mois sont le souci principal de chacun d’entre nous. Il nous faut plus d’argent pour vivre, manger et même se faire plaisir.

Mais la richesse qui résulte de l'exploitation des salariés, l'accumulation honteuse de fortunes par quelques-uns en soit inhumaine.

Pourtant, c'est à faire voter des lois qui protègent et même servent à  donner encore plus à ces riches que se consacrent les députés de droite (UMP) vosgiens. Avec l'extrême droite, ça serait encore pire!!!!!!!!!!!!!

 

DSC_7668.JPG

 

La candidate du FDG dans la circonscription de St Dié est Sandra Blaise, une jeune salariée qui connait bien la situation du secteur. Elle porte haut et fort les propositions du Front de Gauche :L'HUMAIN D'ABORD. C’est un vaste programme, mais simple à la fois, car pour réaliser le plus urgent il suffit de remplir les caisses par une meilleure redistribution des richesses accumulées. C’est le contraire de ce que propose Le Pen.

Plus de solidarité, plus de justice et déjà tout irait mieux.

Je vous appelle à faire un pas dans ce sens en votant et en appelant à voter pour Sandra Blaise, qui symbolise la résistance aux idées de droite et à celles du front de haine de l'autre

Sandra est une grande dame qui lutte tous les jours pour une vie meilleure aux côtés des salariés et des retraités. »

Monique WIRTH

14:52 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France, Législatives : Emmanuel Thiebaut pour Alliance Ecologiste Indépendante

"Je suis Emmanuel THIEBAUT de Moyenmoutier.

Je suis candidat sur la deuxième circonscription des Vosges : circonscription de Saint-Dié-des-Vosges. Ma suppléante est Maïté MOLLA-PETOT de Saulcy sur Meurthe.

Je me présente sous les couleurs de l'ALLIANCE Ecologiste Indépendante.

J'ai déjà été candidat en 2010 pour les régionales pour l'ALLIANCE."

Emmanuel_Maite.jpg

 

 

Dates des réunions publiques (liste qui sera complétée et finalisée les jours prochains)

 

 

- le samedi 26 mai 2012 à 10 h à la mairie de Moyenmoutier (salle de réunion)

- le samedi 02 juin 2012 à 17 h à la Maison des Associations de Raon L'Étape, salle numéro 3 au rdc (rue du Général Leclerc)

- le lundi 04 juin 2012 à la mairie de Saulcy sur Meurthe (salle du conseil municipal)

- le mardi 05 juin 2012 à Etival Clairefontaine à 19 h 30 à la mairie

- le mercredi 06 juin 2012 à 19 h 30 à la mairie de Saint-Michel sur Meurthe

 

 

Je vous invite à suivre le déroulement de ma campagne électorale sur mon blog :

 

http://alliance-ecologiste-independante-lorraine.over-blog.fr/

08:55 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

21/05/2012

France : Législatives, Jack Lang, veut « prendre le taureau par les cornes ! »

Il ne faut pas se leurrer, Jack Lang sait parfaitement qu'il a posé ses valises politiques sur « une circonscription complexe » des Vosges. « J'aurai pu, Martine Aubry me l'avait proposé, être candidat dans une circonscription en or pour la Gauche ! »

Le candidat socialiste qui a choisi d'habiter avec son épouse en Déodatie veut au contraire profiter de la dynamique enclenchée par les Présidentielles pour lancer un défi. « La Lorraine, c'est mon pays. Les Vosges, j'y suis né, à Mirecourt. Il n'y a pas que la politique, il y a aussi le côté humain, je suis heureux de la possibilité qui m'a été offerte de venir ici. L'enjeu c'est quoi ? Ou bien la situation actuelle continue... Je ne fais de procès à personne. C'est simple, si l'on est content de la désindustrialisation de cette circonscription, de la perte des services publics... il y a des candidats qui peuvent incarner ce choix. Ou alors, avec nous, on a envie de se battre pour jouer les Vosges gagnantes et de prendre le taureau par les cornes ! »

P1160634.JPG

L'ancien ministre de la Culture et de l'Éducation nationale se déclare fort du soutien du Président de la République. Et, d'avancer en « tandem avec François Hollande » pour « apporter des solutions, avec un gouvernement qui tire dans le même sens... pour un projet qui s'applique aux vallées vosgiennes à l'intérieur d'un plan national de réindustrialisation... » Le candidat Lang veut faire entendre « la voix des Vosgiens à Paris. Les Vosges ont été trop souvent oubliées... Elles méritent une réparation historique. Cette deuxième circonscription a le taux le chômage le plus élevé des Vosges, elle doit renaître, reprendre des couleurs... ».

Il n'oublie pas les locaux de l'étape qui appuient sa démarche. Le maire de Saint-Dié-des-Vosges, Christian Pierret, et notamment des conseillers généraux. C'est d'ailleurs parmi ceux-ci qu'il a choisi son suppléant en Christian Tarantola, maire de Docelles, conseiller général socialiste du canton de Bruyères. Le candidat PS a déjà bien remarqué que le col du Haut-Jacques disperse les vallées. Jack Lang ne tarit pas d'éloges sur Jacky Homel, « ...sérieux, solide, engagé, loyal... » Du coin et bien connu, nommé directeur de campagne, J. Hommel connaît le terrain comme sa poche. « Nous sommes des porte-voix, les Vosges le méritent... nous sommes l'équipe de l'amitié et de l'action »

18:41 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

18/05/2012

France : Législatives, Gérard Cherpion « sur trois valeurs fondamentales »

« Pas question de se laisser entrainer dans un tourbillon médiatique... »  Sa campagne pour solliciter un renouvellement de son mandat de député de la deuxième circonscription, Gérard Cherpion la qualifie de « normale ». Certes parmi ses rivaux, le candidat PS arrive en tête. « J'ai fait mon boulot, je suis élu d'une circonscription, je n'ai pas changé et ne changerai pas... Ce n'est pas la campagne qui est particulière, ce sont les candidats qui sont particuliers... Ma vie sociale, professionnelle, politique est dédiée aux Vosgiens... » Même engagement, même tandem, Gérard Cherpion s'adresse à chacun de ses électeurs potentiels au travers une lettre. «... Je souhaite poursuivre le travail avec vous, en m'appuyant sur trois valeurs fondamentales à mes yeux : la Fidélité, la Proximité et l'Action. » 

P1160474.JPG

Gérard Cherpion se tourne vers Roland Bedel, son actuel suppléant. Le tandem avec le maire de Sainte-Marguerite fonctionne dans l'amitié et les vues politiques partagées. Gérard Cherpion met l'accent sur une méthode de travail en réseau."Nos zones de compétences sont complémentaires ». 

Le député évoque le terrain sur lequel il constate que des gens ont du mal à faire face à des difficultés. L'emploi bien sûr. Les actions menées ? « Si l'on en parle pas beaucoup, c'est souvent par souci de discrétion, pour ne pas fragiliser en les citant les entreprises soutenues... » Des exemples existent sur l'ensemble de la circonscription. L'Assemblée nationale a enregistré la « loi Cherpion ». Il s'agit de développer l'alternance, école avec l'entreprise. Membre de Commission des affaires sociales, et notamment du Conseil d'orientation sur l'emploi, Gérard Cherpion a souhaité sécuriser le parcours professionnel. Il entend poursuivre « Avec la même détermination... »

Pour lire l'intégralité du courrier adressé aux électeurs de la deuxième circonscription cliquez sur le lien ci dessous :

Lettre G. Cherpion.pdf 

ou

Lettre 1.jpg

 

21:44 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

17/05/2012

France : les écologistes aux législatives

Communiqué :

écolo.jpg

« L'élection législative de la 2e circonscription des Vosges sera l'occasion de montrer que l'écologie politique peut devenir l'alternative à un système dont chacun constate l'échec : crise de l'emploi, inégalités sociales, dégradation du cadre de vie et des relations humaines. Avant que la pénurie énergétique et alimentaire ne s'installe, nous devons à notre échelle entamer la transition du territoire de la Déodatie. A son niveau, l'Assemblée nationale doit accompagner et favoriser cette construction d'une société plus durable et plus juste. C'est le sens de la candidature de rassemblement présentée par les écologistes avec Fabien Niezgoda (MEI) et Diane François (EELV, suppléante). »

Réunions publiques programmées :
 
Ban-de-Laveline (salle du violu, gymnase), mardi 22 mai, 20 heures
Raon-l'Etape (maison des associations, rue du général Leclerc), mercredi 23 mai, 20 heures
Bruyères (relais de la cité, face à l'église) mardi 29 mai, 20 heures.
Fraize (salle des fêtes, hôtel de ville) mercredi 30 mai, 20 heures ;
Rassemblement au camp de la Bure, samedi 2 juin, midi (voir ci-dessous).
Saint-Dié (espace François Mitterrand), lundi 4 juin, 20 heures,
Provenchères-sur-Fave (Hôtel de Ville) mardi 5 juin, 20 heures
Senones, Conférence d'Hugues Stoeckel (Hôtel de Ville) m
ercredi 6 juin, 20 heures (voir ci-dessous) 

« Samedi 2 juin au camp de la Bure : grand rassemblement lors duquel, en faisant de la politique autrement, nous ferons vraiment de la politique. Depuis un site où nature et histoire dialoguent, nous prendrons ensemble le temps d'observer notre territoire et ses évolutions. Dans la convivialité, nous échangerons nos visions et nos envies : c'est ainsi que nous construirons l'avenir de notre territoire. Rendez-vous dès midi autour d'un verre de "potion magique" offert et d'un pique-nique partagé apporté par chacun.

Mercredi 6 juin à Senones (mairie), en soutien à la candidature de Fabien Niezgoda et Diane François : conférence d'Hugues Stoeckel, auteur de La faim du monde (L'humanité au bord d'une famine globale, éd. Max Milo, 2012). Sa démonstration, très documentée, a de quoi inquiéter. Épuisement des énergies fossiles et des minerais, dérèglement du climat, recul des terres arables, agonie des sols, raréfaction de l’eau douce, dépeuplement des océans, surpopulation, crise de l’agriculture : autant de facteurs porteurs de la faim et de ses conséquences dramatiques, jusqu'en Occident. Cependant, loin d'être désespérant, ce constat pousse à l'action, car il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté ! »

Pensez au covoiturage : http://deodatie-covoiturage.covivo.fr 

http://fabienniezgoda.m-e-i.fr

www.facebook.com/fabien.niezgoda

fab.niezgoda@orange.fr

Tél. 03 29 50 43 66 - 06 72 57 12 05

« Fabien Niezgoda : un député neuf et proche de vous, pour une société plus durable et plus juste. Élections législatives des 10 et 17 juin 2012 - 2e circonscription des Vosges. »

06:24 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/05/2012

France : l'avion de François Hollande frappé par la foudre

L'avion du Président de la République, en partance pour Berlin, a été frappé par la foudre. Il a du regagner la base aérienne de Villacoublay. A priori rien de grave.

18:29 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : Jack Lang fait le marché

C'est de bonne guerre en période électorale, les différents candidats vont à la rencontre de leurs électeurs potentiels. On serre des mains, une bise par ci, une tape amicale par là, on discute, on cause comme l'on dit ici, on fait connaissance... c'est la démocratie. Sur le marché hebdomadaire, et notamment dimanche sur la foire de printemps, le candidat socialiste, Jack Lang était très sollicité par des sympathisants PS. De bonne grâce, l'ancien ministre de la Culture et de l'Éducation Nationale, signait quelques autographes.

Visiblement très à l'aise dans le bain de foule, Jack Lang qui était accompagné de Monique, son épouse, n'a pas boudé son plaisir d'évoquer la réussite de François Hollande aux présidentielles. À ce propos, le candidat aux législatives dans la deuxième circonscription, sera ce mardi 15 mai 2012 présent aux cotés du nouveau président de la République pour rendre hommage au Déodatien, Jules-Ferry et à Marie-Curie. Jack Lang sera de retour sur le secteur bruyèrois dès mercredi.

NDLR : Tous les candidats sur la circonscription qui feront connaître leurs déplacements seront également traités sur le blog de la Girafe, Avison-Autrement.  

07:34 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

09/05/2012

Saint-Dié-des-Vosges : François Hollande, c'est maintenant !

Même si le suspens défloré par les sites étrangers accessibles sur internet n'existait plus depuis près de deux heures, Saint-Dié-des-Vosges a dû comme tout le monde en France attendre 20 heures sonnantes pour annoncer le résultat de l'élection présidentielle. Si besoin en était d'argumenter la nécessité de revoir une loi obsolète, il suffisait de voir arriver tout sourire les militants et sympathisants socialistes à l'Espace Mitterrand et de constater que dans le camp électoral adverse on faisait grise mine. Mais bon, la loi c'est la loi, le compte à rebours était bien engagé. Les électeurs retenaient leur souffle 19 h 59 ... 20 heures... le visage de François Hollande apparaissait sur l'écran géant. Pour le plus grand bonheur de ses supporters qui n'ont pas boudé leur plaisir de crier, hurler leur joie, à en s'en faire péter les cordes vocales !

Cliquez sur l'angle qui se soulève, et retrouvez ensuite les photos en plus grand format et en diaporama dans colonne de droite du blog. 

Visiblement très ému, le maire, Christian Pierret exprimait son bonheur face à cette élection. « J'y vois une attente forte ! » Le premier magistrat saisissait l'occasion pour reconnaitre aussi là une reconnaissance du travail de la municipalité qu'il dirige. En constatant qu'avec 52,80 % des suffrages exprimés (soit 585 voix de plus que pour Nicolas Sarkozy) le score accordé par les Déodatiens au nouveau président de la République est supérieur au résultat national. Dans le détail, on remarquait cependant un nombre doublé par rapport au premier tour bulletins nuls. 470 électeurs ont ainsi réalisé un vote dont l'importance ne peut être ignorée.

P1160425.JPG

Tandis que Christian Pierret entonnait l'hymne national, repris en coeur par les gens présents, du côté de la rue, la victoire du candidat socialiste était saluée par un concert de klaxons. « Ce n'est qu'une première étape... en juin pour les législatives il faudra amplifier ce mouvement... » dira encore le maire. Comme toujours les soirs d'élection, et ce fut le cas au sein de la section locale du PS, les heureux trinquaient à la réussite de leur candidat. La démocratie a parlé.

06:44 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

07/05/2012

France présidentielles : communiqué du MEI

Communiqué

« Saint-Dié-des-Vosges, le 6 mai 2012.

En tant que représentant du Mouvement Ecologiste Indépendant qui, sans appartenir à la gauche, avait entre les deux tours exprimé sa préférence pour François Hollande, je constate ce soir avec satisfaction que cette préférence a été également le choix de la majorité de nos concitoyens.

C'est en effet un élément de satisfaction que de voir notre pays sortir du sarkozysme, c'est-à-dire de l'injustice fiscale et sociale, d'un pouvoir personnel de moins en moins supportable et d'un mépris affiché envers la cause de l'environnement, qui "commence à bien faire" selon le mot célèbre prononcé au Salon de l'Agriculture en mars 2010.

Néanmoins, si notre pays sort du sarkozysme, il ne sort pas pour autant de la crise, loin s'en faut. En effet, le nouveau président est, autant que le sortant, l'homme d'un système dépassé. Obsédé par la croissance, il semble n'avoir pas conscience des limites physiques qui s'imposent à l'économie et qui sont une des racines majeures de la crise que nous vivons actuellement. L'esprit de partage et de dialogue, que l'on peut espérer voir revivre avec cette alternance, sera assurément le bienvenu dans la période difficile que vit notre pays. Toutefois, la lucidité doit nous pousser à admettre que le temps de la croissance est terminé, pour le meilleur et pour le pire. La construction de l'avenir passe par ce constat, qui est le socle sur lequel les écologistes fondent le projet que je porterai dans la 2e circonscription des Vosges lors de l'élection législative : projet d'une société plus durable et plus juste, d'une société réconciliée avec elle-même et avec la nature. »

Fabien Niezgoda

Animateur départemental du Mouvement Ecologiste Indépendant des Vosges.

06:13 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : François Hollande, élu président de la République

Trouvez ici en cliquant sur ce lien, tous les résultats de l'élection dans toutes les communes :

http://elections.lefigaro.fr/resultats/election-presidentielle-2012/vosges/88600-bruyeres/

01:40 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Saint-Dié-des-Vosges : présidentielles, communiqué de Christian Pierret

Communiqué

« Hollande élu : première étape de la reconquête.
En juin, il faut amplifier le mouvement !

La victoire de François Hollande et de la gauche marque la première étape de la reconquête. Elle montre à la fois une adhésion à des valeurs de progrès et de justice, et un rejet clair d’une méthode, faite d’arrogance, et d’une politique, dont l’échec est multiple. Ils ont échoué dans les domaines économique et social, avec pour première conséquence une très forte augmentation du chômage. Ils ont aussi échoué là où ils se sont toujours érigés en donneurs de leçons : la sécurité ou la maîtrise de la dette. François Hollande hérite d’une situation complexe et tendue.

Les 10 et 17 juin, l’enjeu n’est pas moindre. Aux élections législatives, il faut donner au nouveau Président de la République les moyens d’agir et d’agir vite. Ne pas lui apporter de majorité de gauche à l’Assemblée Nationale reviendrait à faire du Président un général sans bataillon, seul au front. Dès aujourd’hui, la campagne des législatives démarre. Elle doit être active et pédagogique, car rarement les enjeux n’ont été aussi cruciaux et complexes. Ce sera la seconde phase de la reconquête, avec dans notre circonscription l’élection de Jack Lang, dont on connaît la force et le rayonnement, et l’amitié qui le lie à François Hollande. Jack Lang député des Vosges sera incontestablement un atout maître dans le redressement indispensable de notre territoire, après tant d’années d’abandon.

La troisième étape est celle du Rassemblement. Si la droite a échoué, c’est très largement parce qu’elle a dirigé le pays de façon aveugle, soumise au pouvoir financier, sans ressentir les souffrances des Français, les méprisant même si souvent et jouant de la division et des peurs. Nous devons rassembler autour de valeurs simples et d’engagements clairs et inscrits dans la durée, car il faudra du temps pour relever ce qui a été cassé.

Je tiens, enfin, à remercier les Déodatiennes et les Déodatiens qui ont voté très majoritairement pour François Hollande, mieux que la moyenne nationale. J’y vois là une attente forte, car nous sommes au cœur d’un bassin qui subit plus violemment les effets de la crise. J’y vois aussi un engagement fort aux côtés de mon équipe dont l’action au quotidien repose sur les valeurs que nous partageons avec le Président de la République et, j’espère, demain, avec la nouvelle majorité à l’Assemblée Nationale. »

Christian Pierret

Maire de Saint-Dié-des-Vosges
Ancien Ministre

 

01:31 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

04/05/2012

France, présidentielles : communiqué du député et des conseillers généraux UMP

Communiqué

« Madame, Monsieur,

Dans deux jours, vous êtes appelés à voter pour choisir notre Président de la République pour 5 ans. Ce choix est décisif pour l'avenir de la France et celui de nos enfants. Il nous engage. Il est nécessaire de désendetter notre pays et de réformer comme l'a fait l'Allemagne depuis 10 ans. Aujourd'hui, des réformes courageuses et nécessaires ont été réalisées et, malgré la crise mondiale,la France a mieux résisté que les autres pays européens.

Oui, le chômage a augmenté de 18%en France et c'est trop et bien triste pour ceux qui en sont victimes. En Italie, l'augmentation a été de 37 %, en Angleterre de 60 % et en Espagne, après 7 ans de socialisme, de 191 %. Aujourd'hui, les licenciés économiques perçoivent, grâce à la loi CHERPION, 98 % de leur salaire net antérieur pendant un an et ont un accès renforcé à la formation. Ceci a été possible par des accords avec les partenaires sociaux.

Les conseillers généraux socialistes critiquent cette loi ainsi que le RSA qui pourtant, mis en place par Martin HIRSCH socialiste, a déjà permis à 180000 personnes de retrouver un emploi.  L'exonération des droits de succession, l'autonomie des universités, les bourses étudiantes versées 10 mois au lieu de 9, l'allocation adulte handicapée revalorisée de 25 %, la retraite du combattant, jamais revalorisée
depuis 1978, augmentée de 25 % et 50 % pour l'allocation différentielle de veuvage ....voici quelques exemples d'engagements tenus.

Les socialistes, eux, vous proposent ou plutôt veulent vous imposer le vote des étrangers non communautaires, supprimer les peines planchers et ont voté contre la loi d'interdiction du voile intégral.....

En démocratie, chacun peut s'exprimer, faire valoir ses différences, mais cela sans démagogie ni mensonge. Alors, messieurs les conseillers généraux socialistes, soyez vrais, ne soyez pas comme ces enfants qui, craignant la vérité, se réfugient dans le mensonge.
Dimanche, Madame, Monsieur, par votre vote, vous pouvez choisir le retour aux vieux démons socialistes : augmentation des dépenses donc de la dette (voyez la Corrèze), l'augmentation du coût du travail donc du chômage... ou vous pouvez choisir d'affronter les défis de l'avenir avec le développement des entreprises, la protection de notre modèle social ...alors, votez pour une France forte avec  Nicolas SARKOZY. »

G.CHERPION, député, R. BEDEL, G. MARTINACHE, W. MATHIS, JG. RUHLMANN, conseillers généraux et M. LANGLOIX, conseiller général honoraire.

19:41 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

03/05/2012

France, présidentielles : Communiqué des Conseillers Généraux des Vosges, socialistes républicains et Front de Gauche

Communiqué

« Nous appelons à voter pour François Hollande le 6 mai. Le changement, les Vosges en ont besoin !

Nous appelons à voter François Hollande le 6 mai prochain.  Cinq ans ça suffit.

Depuis 2007, sous la présidence de M. Sarkozy, les Vosges ont beaucoup souffert. Oublié par l’État UMP, notre département a vu ses services publics disparaitre, fermetures de classes, fermeture de tribunaux, de perceptions, reculs à La Poste, à l’ONF, la DDE… la liste est longue. Les Vosgiens ont souffert des pertes d’emplois, fermetures d’usines, explosion du chômage, pour lesquels le pouvoir UMP en place est resté un observateur passif. Nous vosgiens, avons souffert des cadeaux fiscaux aux plus riches, compensés pour partie par des hausses de taxes – et M. Sarkozy voudrait encore augmenter la TVA à l’automne !- et pour partie par une explosion de la dette que devront rembourser nos enfants. 

Cette politique nationale s’est doublée d’un transfert de nombreuses charges du budget de l’État vers les Départements et les Vosgiens paient de plus en plus de taxes locales.

Aujourd’hui, le candidat sortant voudrait détourner le débat vers d’autres sujets. Il nous dit “trop” d’assistanat : faudrait-il supprimer l’allocation personnalisée à l’autonomie pour les personnes âgées ? Qui le propose ? Faudrait-il revenir sur la prestation de compensation du Handicap pour les accidentés de la vie ? Faudrait-il revenir sur le RSA alors que c’est une forme de réinsertion ? À condition bien sûr de créer des emplois !

Le candidat sortant cherche à monter les Français les uns contre les autres. Au contraire, nous avons besoin d’un Président qui rassemble pour plus de justice. D’un président qui tienne parole. D’un président volontaire sur le front de l’emploi. C’est le projet que propose François Hollande. »

Jean-Luc BEVERINA, Jean CLAUDE, Frédéric DREVET, François Xavier HUGUENOT, Michel HUMBERT, Patrice JAMIS, Gilbert POIROT, Etienne POURCHER, Christian TARANTOLA, Guy VAXELAIRE

 

17:28 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Présidentielles : communiqué du MEI

"Je regrette qu'aucun des candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle ne se soit pleinement engagé sur les éléments programmatiques précis que le Mouvement Ecologiste Indépendant avait posés comme conditions à un éventuel soutien de second tour.

Néanmoins, les écologistes peuvent comparer les projets proposés.

Les associations environnementales ont ainsi déjà constaté que le programme de M. Hollande, quoique très insuffisant sur de nombreux aspects, est davantage compatible avec leurs préoccupations que celui de M. Sarkozy. Nous avons pris note également des attaques répétées du président sortant contre les écologistes et leur combat, inaugurées par la désormais célèbre exclamation du salon de l'agriculture de mars 2010 : "L'environnement, ça commence à bien faire". Enfin, la volonté manifestée par M. Hollande de reconstruire une gouvernance basée sur le dialogue correspond plus à notre conception de la démocratie que la pratique du pouvoir qu'a illustrée le quinquennat qui s'achève.

Pour ma part, je reste critique et vigilant quant à la capacité du candidat de la gauche à respecter des promesses basées sur une croissance en laquelle je ne crois pas - et que je ne souhaite pas -, ainsi que d'arbitrer entre des intérêts souvent contradictoires.

Toutefois, j'estime et j'espère que l'élection de François Hollande pourrait signifier l'ouverture d'une période plus favorable à la prise en compte des idées écologistes. Mais je sais qu'il nous restera à les imposer lors des élections législatives. "

 

Fabien Niezgoda,

Animateur départemental du Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) des Vosges

Candidat du MEI à l'élection législative sur la 2e circonscription des Vosges

08:59 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

29/04/2012

Saint-Dié-des-Vosges : meeting de soutien à François Hollande

À une dizaine de jours du scrutin présidentiel, pas question pour le PS déodatien qui invitait vendredi soir à un meeting de soutien à François Hollande de faire dans la dentelle. « Le changement c'est maintenant », claironnaient paroles et musique d'accueil à l'intérieur du gymnase du quartier de Saint Roch où militants et sympathisants se retrouvaient pour marteler leur conviction.

P1160250.JPG

D'entrée, Christian Pierret chauffait la salle en faisant scander haut et fort : « François président, François président, François président... » 

P1160292.JPG

Comme un seul homme, environ trois cents personnes se tenaient au coude à coude pour promettre à Nicolas Sarkozy un véritable rouleau compresseur électoral.

Hôte du jour, Claude Buchoud, secrétaire de la section locale du PS, martelait un rejet absolu de la politique de l'actuel chef de l'État. « ... Un échec total, un désaveu massif. François Hollande est arrivé largement en tête du scrutin avec 28,60 % des suffrages exprimés. La seule ombre à ce succès incontestable, c'est le score du Front National. Un certain nombre d'électeurs s'est réfugié dans un vote protestataire, un vote de Français qui souffrent de la précarité, de l'insécurité, un vote de Français qui souffrent au quotidien de la casse des services publics... » Claude Buchoud utilisait des exemples déodatiens « Nous le savons bien ici ce que génèrent la disparition de la Banque de France, la disparition du Tribunal de Grande Instance et du Tribunal des Prud'hommes...C'est la casse, incroyablement violente que nous subissons tous depuis 5 ans qui est la cause majeure de ce vote... »

Remonté à bloc, le secrétaire du PS remerciait l'ensemble de ceux qui ont oeuvré pour François Hollande, avec un résultat affiché au premier tour de 28,96 %. « Travail accompli disais je. Justement ce soir je ne voudrais évoquer que ce sujet, le travail... Mais alors lequel me direz-vous ? Le “vrai” travail comme l'appelle maintenant le président sortant, et bientôt sorti ou bien le travail des millions de travailleurs pauvres qui n'arrivent pas à vivre avec leurs salaires, celui des femmes qui gagnent 27 % de moins que les hommes, celui des jeunes qui sont 25 % au chômage et à 80 % en CCD, celui des actionnaires, des rentiers, des riches... qui gagnent 400, 500 fois le SMIC, voire plus encore, le “vrai travail” est-ce encore celui des salariés de Molex, de Sea France, de Continental, de Lejaby, de Petrolus, des Fonderies du Poitou, de Néo Sécurité... et plus près de chez nous, celui des sidérurgistes de Florange et Gandrange... Celui des auto-entrepreneurs, un million en théorie, la moitié en réalité qui se font honteusement exploiter comme de faux salariés, à bas prix et surtout sans protection sociale, le travail des 900.000 foutus dehors par "rupture conventionnelle, d'un commun accord ", mais surtout sans motif et sans mesure sociale... Pour celui qui veut un rassemblement pour le vrai travail, je veux lui proposer une vraie retraite... le 6 mai 2012 ! »  Des présidentielles aux législatives, il n'y a qu'un pas que dessinait Claude Buchoud. « Le changement, c'est d'abord François Hollande et puis c'est Jack Lang pour bouter le député hors de Déodatie au mois de juin prochain ! »

Pas plus tendre avec Sarkozy, le secrétaire fédéral, Jean-Marie Lalandre dégommait lui aussi à boulets rouges sur l'adversaire politique de François Hollande. Jack Lang, évoquait « Une France mise à sac ! »  On n'était pas venus là pour dire du bien de Sarko, ni de son ami parlementaire, Gérard Cherpion, et rien de l'action des deux hommes n'a trouvé grâce. Ce fut de l'artillerie verbale sans concessions !

               P1160283.JPG

P1160289.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Jack Lang ne prenait pas de gants non plus pour protester de tous ses talents oratoires contre le gouvernement de N. Sarkozy. L'ancien ministre de l'Éducation Nationale dénonçait une action qui à ses yeux « ... a comme jamais vandalisé, massacré, l'école de la République... J'entends une volonté de gueuler, de hurler, de protester... » 

Des propos rejoints à l'applaudimètre par ceux d'un Christian Pierret qui semblait prêt à bouffer du lion. « La victoire est à portée de main, la victoire est quelque chose que nous touchons. Il nous reste une semaine pour franchir les derniers mètres... Les Français sont mécontents de ce président, nous allons le lui dire, le lui montrer!... Nous voulons une vision à long terme ! Délivrez-nous de cette comparaison perpétuelle avec l'Allemagne!... » 

P1160301.JPG

L'ancien ministre de l'Industrie évoquait 70 millions d'euros perdus dans l'aventure qui avait conduit Gantois, fleuron de l'industrie locale, à délocaliser en Roumanie. Une aventure qui tourna court, pour finalement revenir la corne basse à Saint-Dié ! « Un président c'est quelqu'un qui a une vision, un sens de l'État, d'un État impartial, qui rassemble... »  Et, tous, d'assurer connaitre ces qualités-là chez un François Hollande « doué d'une immense capacité de travail ! » La voix éraillée par la puissance de sa harangue, Christian Pierret, tout rose d'émotion entonnait la Marseillaise. 

              P1160308.JPG

Tous se levaient pour chanter l'hymne national sur la vague un vent d'enthousiasme, tout juste tempéré par Jack Lang « Un chouia prudent ! ». En attendant, l'oreille gauche de Nicolas Sarkozy a dû siffler fort !

P1160345.JPGP1160344.JPG

Dédicaces et clic-clac photos !

P1160258.JPG 

 

 

 

 

 

 

 P1160318.JPG

19:27 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

23/04/2012

France : les élections d'un coup d'oeil

Cliquez sur le lien et d'un coup d'oeil, trouvez les résultats du premier tour des présidentielles là où cela vous intéresse !

http://fr2012.election-maps.appspot.com/results/embed?hl=fr

19:28 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

France : élection présidentielle, communiqué du MEI

Communiqué du 22.04.2012.

« Le résultat d’Éva Joly prolonge l’étiage du vote écologiste à l’élection présidentielle amorcé en 2007 et, d’une certaine manière, dès 1995. La responsabilité principale n’en incombe que partiellement à la candidate : à aucun moment, les défis écologiques du XXIe siècle n'ont été placés au cœur du débat, à aucun moment les difficultés financières et économiques de l’Europe n’ont été reliées aux difficultés d’approvisionnement en énergie, à aucun moment la menace du réchauffement climatique, le décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique, la faiblesse des stocks alimentaires ou l’effondrement de la biodiversité n’ont trouvé leur juste place dans le discours.

En raison de cette absence, une partie de l’électorat n’a pas vu d’écologiste dans cette élection. Les écologistes doivent affirmer leur identité, apprendre à ne pas être des supplétifs, mais des partenaires respectés. Le Mouvement Ecologiste Indépendant a défini des conditions en termes de projet pour un éventuel soutien à un candidat de second tour.

L’électorat écologiste ne répond pas aux consignes de vote : il votera pour celui qui lui donne de bonnes raisons de le faire. En conséquence, nous proposons à nos partenaires d’Europe Ecologie-Les Verts de préciser ensemble et dans les meilleurs délais les moyens de donner un nouveau souffle à l’écologie politique et de rassembler nos concitoyens autour de l’urgence écologique. »

Antoine WAECHTER, Président du MEI

 

16:11 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

22/04/2012

France : résultat des élections présidentielles Bruyères et environs

Pour trouver l'ensemble des résultats des différents candidats à l'élection présidentielle : cliquez sur le lien : 

http://elections.lefigaro.fr/resultats/election-presidentielle-2012/vosges/88600-bruyeres/

22:31 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Mortagne : Marine Le Pen en tête

Un habitant de Mortagne ( petit village du canton de Brouvelieures ) a tenu à faire part des résultats du premier tour de la présidentielle à Mortagne et de son sentiment.

« Le résultat de l’expression populaire à Mortagne pour le premier tour de la présidentielle. C’est vrai que la campagne électorale n’a pas parlé des “vrais” problèmes, mais un tel résultat me laisse pantois. L’insécurité doit régner en maitre dans ce petit village perdu des Vosges, à moins que ces villageois ne se sentent envahis par ses étrangers qui mangent leur pain ? »

  
Résultats de Mortagne à la présidentielle 1er tour
 
Inscrits       136
exprimés    111
nul et blanc  2
 
Arthaud       0
Bayrou        3
Dupond-Aignan 1
Hollande     19
Joly             0
Le Pen       47
Mélenchon   2
Poutou        2
Sarkosy      35

20:00 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |