Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2017

Saint Dié des Vosges : à propos de la circulation des trains

Communiqué de presse de  David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges

J'ai été alerté tôt ce matin par des voyageurs de l'interruption totale de la circulation des trains TER sur la portion Saint-Dié-des-Vosges-Baccarat de la ligne Saint-Dié-des-Vosges-Lunéville-Nancy. 

Des chutes importantes de branches sont en cause. La circulation des trains a donc été suspendue toute la journée entre Saint-Dié-des-Vosges et Baccarat.
 
La Région Grand Est verse en 2017 plus de 430 millions d'euros à la SNCF pour faire circuler les trains et bus TER, mais aussi pour faire face aux situations d'urgence. 
 Je regrette donc que malgré les 16 taxis mobilisés en renfort de bus en nombre insuffisants, la SNCF n'ait pu être en mesure de trouver des solutions de remplacement pour tous les voyageurs, en particulier ceux du matin au départ de Saint-Dié-des-Vosges, Etival-Clairefontaine ou Raon L'Étape. Il s'agit souvent de scolaires ou de personnes se rendant à leur travail... 
 
En tant que maire mais aussi comme élu régional, je reste très vigilant sur les conditions de circulation en temps ordinaire comme extraordinaire sur cet axe ferroviaire vital pour le territoire de la Déodatie et plus largement la vallée de la Meurthe. 
Les questions de ponctualité et de suppressions de trains restent en effet préoccupantes sur cette ligne par rapport aux moyennes régionales, malgré les efforts de la SNCF depuis le début de l'année 2017.
 
 

19:33 Publié dans Dossiers spéciaux, Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

05/09/2017

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges : Journées du patrimoine

Dossier de presse JEP 2017_01.jpg

04/09/2017

Vosges : le SICOVAD distribue des sacs jaunes

Flyer_distribution_septembre2017_01.jpg

08:09 Publié dans Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

29/05/2017

Vosges : Gare de Raon l’Étape, le guichet maintenu

Communiqué de David Valence, Conseiller Régional du Grand Est

 « Informé depuis plusieurs mois de la possibilité de retrait d’un poste d’agent en gare de Raon l’Étape, j’ai rapidement saisi les services compétents du Conseil Régional du Grand Est pour ouvrir le dialogue avec la SNCF.

La présence physique d’un agent en gare est en effet souhaitable en fonction des opérations qui y sont réalisées : achat de titres nationaux, échange de billets à tarifs complexes, renseignements pour un public fragile ou âgé principalement.

Or, plus de 80 % des titres de transport sont aujourd’hui achetés ailleurs qu’à un guichet. La Région Grand Est met du reste en place de nombreux dispositifs volontaristes pour améliorer et simplifier l’achat de ces titres : paiement des dépenses en ligne, déploiement d’automates innovants de vente en gare, vigilance sur la maintenance des automates en gare…

Dans le cas précis de Raon l’Étape, la Région a en revanche souhaité que soit étudié le maintien d’un guichet, sur mon intervention, après échange avec le Maire de Raon l’Étape et le député Gérard Cherpion.

La SNCF a examiné avec attention cette demande et lui a donné suite. Elle annoncera très prochainement les modalités du maintien de ce guichet.

Je me réjouis de ce travail fructueux entre la SNCF et la Région Grand Est. Je tiens à remercier l’ensemble des acteurs qui ont permis d’aboutir à cette issue. »

27/05/2017

Bruyères : les déchets verts à la déchetterie !

pelouse.gifLe Maire de Bruyères rappelle que tout dépôt de tonte et déchets verts sont strictement interdits sur les terrains communaux. L’amplitude horaire d'ouverture de la déchetterie permet aisément le dépôt de ces déchets.

Merci de prendre bonne note

 

09:02 Publié dans Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

Champ le Duc : fermeture du local à papiers.

Communiqué de la mairie :

ny70hp1oislskh.jpg" En raison d’une montagne de cartons vides déposés à plusieurs reprises, le local est plein, les derniers cartons touchant la porte ! Or, il ne sera vidé qu’à la date prévue par les parents d’élèves : fin juin. C’est donc contraints et forcés que nous fermons le local momentanément. A savoir qu’un mètre cube de cartons vides ne pèse pas lourd , or le but est de faire le maximum de poids !

D’autre part, pendant les vacances scolaires et pour des raisons de sécurité, vous pourrez déposer vos papiers le lundi de 17h à 19h. Il suffira de passer à la mairie (permanence) et nous irons ouvrir le local. Nous vous remercions de votre compréhension."

 

08:34 Publié dans Environnement, Infos rapides |  Facebook | |  Imprimer | |

19/05/2017

Pays de Déodatie : Mobilier local en Déodatie

XPCSbvJnB6QKwFh.jpgExposition des 2 nouveaux prototypes de la gamme – Un jardin dans ma ville 2017
Née d’une volonté du Pays de la Déodatie de développer les circuits courts autour de la filière bois, la gamme « Mobilier local en Déodatie » est conçue pour être fabriquée par les entreprises du territoire avec les ressources forestières locales.
Cette démarche s’inscrit dans les programmes de la Charte Forestière de Territoire et Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte portés par le Pays de la Déodatie.
Pour la manifestation « Un jardin dans ma ville » organisée par la commune de Saint-Dié-des-Vosges et l’UDAC, le Pays de la Déodatie expose les nouveaux prototypes.

Une gamme mobile
Suite au prototypage et à l’inauguration de la gamme le 29 avril dernier à Taintrux, le Pays de la Déodatie expose durant l’évènement « Un jardin dans ma ville » les nouveaux prototypes.
Cette gamme mobile réalisée par un autre groupement d’artisans vosgiens est destinée à parcourir les salons et diverses manifestations.
Légèrement différentes des premiers prototypes (couleurs, caractéristiques), cette nouvelle série se rapproche fortement du mobilier final qui sera proposé aux collectivités déodatiennes.

Un outil de sensibilisation du grand public
Cette gamme de mobilier urbain conçue pour la Déodatie, conjugue lignes contemporaines et spécificités de l’architecture vosgienne. Destinée aux collectivités du Pays de la Déodatie, elle devrait sous peu, aménager les différents lieux publics de notre territoire.
Le mobilier est équipé d’un écriteau annonçant le nom de la gamme, les matières premières utilisées et les entreprises ayant réalisé le mobilier.
Le Pays de la Déodatie souhaite ainsi sensibiliser le grand public à l’utilisation des ressources et savoir-faire locaux mais aussi valoriser les entreprises qui s’engagent dans la démarche.
Quatre éléments sont prototypés (banc, panneau d’information, repose vélos, corbeille de propreté), d’autres demandés par les élus sont déjà imaginés par le designer.
 
Exposition durant l’évènement « Un jardin dans ma ville » (20 et 21 mai 2017)
Lieu : rue Thiers
Entreprises en charge de la réalisation de la 2nd série de prototypes :
Bois Lussois (Lusse)
Fenneteau Bois (Rambervillers)
Menuiserie Christophe Colin (Lusse)
Avec la participation pour la partie métallique de Pierre DIDIERGEORGES (Neuvillers sur Fave) et Claude MAROTEL (Saint-Léonard

18/05/2017

Bruyères : un jardin partagé

affiche inauguration_01.jpg

14:14 Publié dans Environnement, Santé, Solidarité |  Facebook | |  Imprimer | |

08/04/2017

Bruyères : location de VTT

vtt velo.gifL’Office de Tourisme de Bruyères Vallons des Vosges propose toute l’année la location de VTT et de VTT à assistance électrique (VAE).
Passez une demi-journée ou une journée complète en pleine nature à la découverte des Vallons des Vosges en famille ou entre amis. Une quarantaine de circuits balisés sur le territoire vous permettent d’arpenter les
collines et sous-bois, avec la possibilité de vous laisser porter par les quatre niveaux d’assistance des VAE.

20170313_111111.jpg


Tarif très attractif en basse saison jusqu’au mois de mai à partir de 12 € la demi-journée.
Plusieurs tailles de VTT disponibles - Casque et Kit de réparation fournis.

Tarifs et Informations pratiques :
Office de Tourisme Bruyères Vallons des Vosges
50 avenue du Cameroun 88600 Bruyères - 03 29 50 51 33www.tourisme-bruyeres.com

01/04/2017

Saint-Dié-des-Vosges : Salon de l'habitat et de la déco

L’entrée du salon est gratuite, il vous attend de 14h à 19h vendredi et de 10h à 19h en continu samedi et dimanche


Cliquez sur la vidéo

29/03/2017

Bruyères : pour améliorer son habitat

C8 habitat.png

Pour voir la vidéo cliquez sur la photo

07:49 Publié dans Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

28/03/2017

Bruyères, Gérardmer : Un soutien renouvelé

Le Lions club de Bruyères-Gérardmer a reçu récemment Mme et M. Youma-Thibaut-Georges présidents de l'association ADVY de Grandvillers près de Bruyères.
Le jeune couple est intervenu, aidé d’un diaporama, pour faire le compte rendu des actions menées au cours de l’année écoulée dans le village de Yongo au Burkina Fasso et recevoir une nouvelle aide financière de la part du Lions Club.
Le club service local s’est inscrit dans la continuité pour soutenir l’action de l’association ADVY qui fait un travail remarquable dans ce village situé au nord du Burkina Fasso. Crée en 2009 l’Association pour le Développement du village de Yaongo (ADVY) tient son dynamisme du soutien de nombreux adhérents et de partenaires dont le Lions Club de Gérardmer-Bruyères.

L’association a déjà réalisé de nombreux projets au nombre desquels figurent entre autres, la création d’un bâtiment en dur pour l’école, d’un dispensaire, le forage de puits, la création d’un atelier de tissage pour les femmes du village, la plantation d’arbres et la construction d’un collège. À noter qu’en 2015 pour la première rentrée, le collège accueillait 293 élèves et que pour la rentrée 2016 il a reçu 394 dont 201 filles.

P1180375 (Copier).JPG


Trois équipes d’ADVY se sont déplacées au cours de l’année écoulée pour vérifier les réalisations et mettre en place les futurs projets. Une antenne d’ADVY a été créée sur place avec des gens du village afin qu’en sa qualité d’association Burkinabé elle puisse mieux dialoguer avec les autorités du pays.
Après un premier engagement sur l’éducation, l'association s’investit maintenant pour une agriculture durable qui garantira l’autosuffisance alimentaire à Yaongo et donnera l’impulsion pour un développement économique de la région. Un test est en cours, il porte sur l’expérimentation de 4 variétés de pommes de terre.
Le grand projet 2017/2018 comporte 2 volets basés sur l’eau : l’irrigation et l’adduction d’eau potable. Un projet ambitieux de 160.000€ mais bien nécessaire pour les villageois. La mise en œuvre de ce projet se fera en partie grâce à l’aide d’EDF et de l’agence Rhin-Rhone. Le financement est trouvé et la réalisation confiée à une association d’experts solidaires. Pour la partie eau potable, 4 forages seront réalisés à différents endroits du village et les particuliers pourront s’y approvisionner ou y relier leurs habitations moyennant
une petite contribution. Quant à l’irrigation un système simple de canaux sera réalisé depuis le barrage proche du village. Pour la 7ème année consécutive Le LIONS Club de Bruyères-Gérardmer à salué le dynamisme de l'association ADVY et lui à renouvelé son soutien par la remise nouveau chèque de 1.000 €.


À la fin de la rencontre, Jean Loup Lafouge, Président du Lions Club de Gérardmer-Bruyères, au nom de tous les membres impressionnés par le travail accompli et des projets en cours, remettait avec plaisir un chèque de 1 000 € à A.D.V.Y. « Le Lions Club est devenu un de vos partenaires fidèles, attentif, qui s’implique pour la solidarité internationale et votre beau projet en particulier en faveur de la jeunesse» concluait-il. Au nom de tous les habitants bénéficiaires, au nom de l’association A.D.V.Y., Bénédicte et Hado, exprimaient leurs plus vifs remerciements.

07:09 Publié dans Environnement, Santé, Solidarité |  Facebook | |  Imprimer | |

Bruyères : Racines de Bruyères et sa Région en assemblée générale

!cid_81BA6FC9-3A3D-4A85-AF7C-0B056FEA3440@lan.png

Pour voir la vidéo cliquez sur la photo

05:45 Publié dans Dossiers spéciaux, Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

27/03/2017

Bruyères et environs : service de fauchage

tondeuse.jpgPropose services pour faucher bords de route, chemin, étang ... communes, particuliers...

Contact : 06 44 07 06 65

Bruyères : à propos des objets encombrants

logo.pngIl est rappelé que selon la nouvelle formule SICOVAD, la période d'inscription des objets encombrants pour le secteur de Bruyères ( zone B ) est située du 27 février 2017 au 31 mars 2017.

Les inscriptions sont prises par tél. 03 55 19 00 20 ou par internet.

Le territoire du SICOVAD a été découpé en trois grandes zones géographiques. A ces trois grandes zones correspondent une période pour s’inscrire et une période pour se faire collecter. La collecte se limite à un passage par an et par habitation/foyer

La prestation est gratuite dans la limite d’un enlèvement (inférieur à 2 m³) par an et par adresse/foyer.

Pour davantage de renseignements :

http://www.encombrants.sicovad.fr

 
 

10:33 Publié dans Environnement, Infos rapides |  Facebook | |  Imprimer | |

Vosges : Sicovad Art de Recycler le verre 2017

!cid_FC2F2C83-AA13-4630-9A42-308F2E9C920E@lan.png

Pour voir la vidéo cliquez sur la photo

20/02/2017

France : réaction de Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, suite au décès de Xavier Beulin

Communiqué de Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, suite au décès de Xavier Beulin, Président de la FNSEA

"C’est avec une immense tristesse que je viens d’apprendre le décès d'un ami : Xavier Beulin, un pilier de la ferme France. Engagé jusqu’au bout pour l’agriculture française dont il a su relever les défis, sans relâche au nom de l’intérêt général, tant au niveau français, européen qu’international. Je salue les qualités d’un responsable agricole visionnaire et un représentant de grande qualité.Toutes mes pensées affectueuses vont à sa famille, à ses proches, au conseil d'administration de la FNSEA et à l’ensemble de ses collaborateurs".

Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges

25/01/2017

Vosges : Marche sur les lacs gelés : Attention danger

9fdd47a657270374a9ddedf6210199e0_clipart-interdiction-interdit-clipart-attention-danger_416-371.gifM. Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, Préfet des Vosges rappelle qu’il est formellement proscrit de marcher ou de pratiquer toutes activités de glisse sur les glaces des lacs, rivières et canaux.

En effet, l’épaisseur inégale des glaces, la dangerosité que représente le gel partiel des cours d’eau et les mouvements d’eau importants générés par les manœuvres des ouvrages rendent la rupture de la glace susceptible de se produire à tout moment.

En cas de chute dans l'eau, même à faible profondeur, le froid peut avoir de très graves conséquences sur la santé : hypothermie , arrêt cardiaque, noyade...

 Il est donc recommandé d’observer la plus grande vigilance aux abords des cours d’eau et de veiller particulièrement à ce que toutes personnes y compris les enfants ne s’aventurent pas sur une pellicule d’eau solidifiée par le gel qui risque de se briser, à chaque instant, sous le poids des imprudents.

17/01/2017

Belmont, Domfaing, Vervezelle : sortie au Salon de l'agriculture

vache 4.gifLa MJC de Belmont, Domfaing, Vervezelle organise une sortie au Salon de l'agriculture en autocar le samedi 4 mars 2017. Les prix sont fixés à 50 € pour les adultes et 45 € pour les enfants de 4 à 12 ans.

Le prix comprend le transport et l'entrée au Salon (9h - 19h).
Quelques places sont encore disponibles.
Renseignements au 03.29.51.22.72

 

08/01/2017

Bruyères : Jacques Frisonroche, 1er prix au concours « Alès audace » Entrepreneurs.

Après le collège de Bruyères et le lycée Mendès-France à Epinal, Jacques Frisonroche est admis à l’ENSGSI (École nationale supérieure en génie des systèmes et de l’innovation). Il en sort ingénieur et part travailler à Paris pour une filiale de Véolia, dans la conception des stations d’épuration, de 2005 à 2010.

Il décide alors de quitter la capitale pour Alès où il va bientôt créer une entreprise en co-gérance avec un autre ingénieur, diplômé de l’Ecole des Mines de Alès.

Jacques Frisonroche 2.jpg

Le 14 décembre dernier, Alès Audace a révélé cette jeune start-up porteuse en lui octroyant le 1er prix de son concours annuel.

SOLENE-R, ainsi dénommée, développe une solution qui récupère l’énergie fatalement produite et perdue par l’industrie. La technique : transformer en chaleur et en froid utiles, grâce à une machine à adsorption, normalement employée dans la climatisation solaire. Le défi : adapter l’engin aux besoins des exploitants. Exemples : études thermiques des bâtiments, optimisation du rendement énergétiques des stations d’épuration.

Des applications ont été développées non seulement sur la France, mais sur le Bénélux. Simple : en Vendée, un agriculteur va à la fois, produire de l’électricité à partir du fumier et la revendre à EDF, et refroidir le lait. Plus ambitieux : selon les calculs de la start-up, uniquement sur l’Hexagone, les industriels pourraient ainsi économiser 1 milliard d’€, à raison de 15% de gain de consommation sur les compresseurs d’air.

Il reste à convaincre les firmes et les particuliers aux nouvelles technologies.    

02/01/2017

SOS Massif Vosges : arrêté a été annulé

Le Tribunal administratif de Nancy a rendu sa décision suite au recours déposé par l'association SOS Massif Vosges contre l'arrêté du 27 juillet 2015 du Préfet des Vosges, autorisant le parking du pont de Blanchemer, pour le compte de la société Remy-Loisirs. Cet arrêté a été annulé.

Pour lire le contenu du communiqué de SOS Massif Vosges cliquez sur le lien ci dessous :

Sos massif.pdf

08:19 Publié dans Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

13/12/2016

Vosges : Association du Massif vosgien : David Valence passe le relais

Communiqué

Maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence a décidé de quitter la présidence de l’Association du Massif vosgien (AMV).

Lors d’une récente rencontre avec le bureau de l’Association, il a en effet dit sa satisfaction d’avoir vu aboutir en 2016 deux dossiers importants pour l’AMV. La baisse des tarifs du tunnel Maurice Lemaire d’abord : David Valence était personnellement intervenu à plusieurs reprises auprès des dirigeants de la société qui exploite l’ouvrage afin que la baisse ne se limite pas aux seuls poids lourds, comme prévu dans les négociations, mais s’étende aussi aux voitures, ce qui a été obtenu.

Par ailleurs, les Vosges ont accueilli en octobre dernier le Congrès de l’Association nationale des élus de la Montagne (Saint-Dié-des-Vosges et Gérardmer), qui fut un véritable événement.

Désireux de se consacrer à la future agglomération, David Valence a transmis le relais jusqu’à la fin du mandat prévu (juillet 2017) à Alice Morel, secrétaire générale de l’AMV et maire de Bellefosse (Bas-Rhin).

 

07:41 Publié dans Environnement, Politique |  Facebook | |  Imprimer | |

11/12/2016

Bruyères : repenser son habitat

20161201084237296_01.jpg

07:40 Publié dans Dossiers spéciaux, Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

30/10/2016

France : Carte intercommunale : de l’urgence d’assouplir le dispositif

Communiqué de Daniel Gremillet

Mercredi 26 octobre 2016, au Sénat, Daniel Gremillet est intervenu en séance publique afin d’assouplir la procédure de révision des schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) prescrite par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi « Notre » en faveur d’une plus grande capacité d’action des maires et des élus locaux.

« L’appréciation des territoires doit pouvoir s’opérer au-delà des calculs démographiques. Il est indispensable de desserrer le carcan et de permettre l’émergence d’intercommunalités émanant des bassins de vie, des identités partagées et des projets en confortant la place des communes au sein de cette nouvelle gouvernance et en jouant sur la complémentarité entre les territoires. » a souligné Daniel Gremillet.

L’élu vosgien a, en effet, pointé du doigt les difficultés rencontrées par les élus locaux, notamment dans la répartition des sièges du conseil communautaire, et le véritable sentiment d’incompréhension et d’abandon qui anime souvent les territoires et leurs habitants.

En ce sens, il a salué l’initiative et voté pour la proposition de loi sénatoriale tendant à faciliter la recomposition de la carte intercommunale. Cette dernière garantit à toutes les intercommunalités la capacité de procéder à une répartition des sièges entre communes sur le fondement d'un accord local et l’équité de traitement des territoires. « Les élus locaux auront une marge de manœuvre plus large pour répartir les sièges dont le nombre pourra être modulé au besoin, dans des proportions toutefois raisonnables pour permettre le bon fonctionnement du conseil communautaire » a estimé Daniel Gremillet, qui a appelé le Gouvernement à une adoption rapide de ce texte.

08:09 Publié dans Actualités, Environnement, Politique |  Facebook | |  Imprimer | |

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges : nouvelle réunion

Communauté de communes.jpgDans le cadre de la démarche participative de son projet de territoire, la Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges organise des réunions publiques.

La Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges élabore actuellement son Projet territorial de Développement Durable. La phase de diagnostic vient de s’achever.

La participation citoyenne est au cœur de cette étude, que vous ayez participé activement au diagnostic, que vous soyez élus ou tout simplement intéressé(e) pour l’avenir du territoire. :

La restitution du diagnostic de territoire, mercredi 9 novembre à 20 h à la salle des fêtes de Bruyères.

Pour faciliter l’organisation, confirmez votre présence au 09.60.38.56.52 ou par mail j.petorin@cc-bruyeres.fr

26/10/2016

L'appel au secours d'un agriculteur sarthois !

images.jpgA Dollon, Denis Dangeul a perdu quasiment toute sa récolte de foin biologique dans l'incendie de son hangar dans la nuit de samedi à dimanche. Il recherche d'urgence de quoi nourrir ses bêtes faute de quoi sa certification bio lui sera retirée.

Le feu a pris dans le hangar de l’exploitation de Denis Dangeul à Dollon dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 octobre, pour une raison encore indéterminée. Il était 1h45 du matin. 350 tonnes d'herbe séchée sont parties en fumée, de même que 150 tonnes de paille. Les pompiers sont restés sur place jusqu’à 18 h 45. L'éleveur...

Pour lire la suite cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/l-appel...

Saint Dié des Vosges : Quand les architectes investissent la ville

Communiqué de presse de la ville de Saint-Dié-des-Vosges

logo-armes-ville-SDDV1.jpgLe tout nouveau partenariat entre l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nancy (ENSA) et la ville de Saint-Dié-des-Vosges a pris rapidement forme. La convention triennale signée le 30 juin 2016 entre les deux parties prévoit en effet que des groupes d’étudiants, également issus de l’École européenne d’ingénieurs en génie des matériaux et de l’École nationale supérieure d’art et de design, travaillent sur les projets structurants de la ville de Saint-Dié-des-Vosges.

Ce type de partenariat avec une école d’architecture est plutôt réservé à l’ordinaire aux très grandes villes ou aux métropoles. Mais la place très singulière que tiennent les architectes dans l’histoire de la ville de Saint-Dié-des-Vosges explique cette convention très ambitieuse, qui s’apparente à un accord « gagnant-gagnant ».

Les groupes d’étudiants travailleront concrètement sur deux projets en 2016-2017 : l’usine Sylva, ex-maison de l’industriel Jean-Jacques Duval, destinée à à être transformée en bibliothèque de quartier entièrement numérique pour une part et en résidence d’artistes pour une autre part ; le foyer Saint-Martin, dévolu à un usage associatif et d’expositions d’autre part.

Les étudiants se sont rendus une première fois sur place les 7 et 14 octobre 2016; ils étaient plus d’une quarantaine les deux jours et ont d’abord été reçus à la Nef notamment par Patrick Zanchetta, Adjoint aux Travaux.

Chaque vendredi matin jusqu'au mois de juin, dans le cadre d’un travail coordonné par les professeurs Tony Paradis, Danielle Barth et Franck Besançon, les étudiants vont donc imaginer les aménagements nécessaires à l’usage défini et souhaité par la ville.

Une manière pour Saint-Dié-des-Vosges de bénéficier de leur créativité, mais aussi de soutenir l’enseignement supérieur dans le Grand Est !  

 

16/10/2016

Vosges : Le Sicovad informe

linfo_du_sicovad_octobre 2016.JPG

19:30 Publié dans Environnement |  Facebook | |  Imprimer | |

Mortagne : les rencontres de Vianney Huguenot

336x224_2cv_spot.jpg.pagespeed.ce.T0EWEnBfh5.jpg

Pour écouter le podcast de Vianney cliquez sur la photo

08/10/2016

Vervezelle : J’adopte une ruche en Déodatie

Mise en place officielle de l'opération "J’adopte une ruche en Déodatie" ce samedi 8 octobre à 10 h.

Cet événement se déroulera en présence du Président du Pays de la Déodatie, du Président de la CCB2V, des maires de St Dié des Vosges, Domfaing et Belmont, des conseillers départementaux, des professeurs des écoles et bien entendu des parrains de l'opération.

abeilles-04.gifDans le cadre du programme Biodiversité initié par le Pays de la Déodatie, l’action «J’adopte une ruche en Déodatie » a été mise en place dès 2014. Elle a pour vocation de sensibiliser le grand public à la biodiversité de proximité, de participer au développement des circuits courts, d’inciter les collectivités à donner le bon exemple en matière de gestion des espaces verts mais aussi de soutenir l’apiculture locale et de contribuer au maintien de son activité sur le territoire.

Un concept… Une organisation :
Le PETR du Pays de la Déodatie propose aux communes volontaires de conventionner avec des apiculteurs du territoire, et d’accueillir leur savoir-faire sur des terrains qu'elles mettent à leur disposition.
Le Pays accompagne les communes en fournissant 2 ruches et 5 kilos de semis de fleurs mellifères. La commune s'engage à réduire l'utilisation des produits phytosanitaires.

A la récolte du miel, l'apiculteur met gratuitement une partie de la production des ruches à disposition de la commune. Il s'engage aux côtés de la commune, et sensibilise les habitants, notamment les plus jeunes, à son métier et aux abeilles.

Les habitants de la commune s'inscrivent également dans le projet en « parrainant » les ruches : achat d’une ou plusieurs parts de la ruche. Ainsi, chacun peut bénéficier d’une partie du miel produit sur sa commune.

abeilles-14.gifObjectifs de l’opération :
- Les consommateurs engagés dans cette démarche bénéficient d’un produit local tout en consommant de manière responsable
- Les communes engagées soutiennent une gestion différenciée plus respectueuse de l’environnement
- Les apiculteurs bénéficient de terrains supplémentaires pour mener à bien leur production
- La biodiversité s’enrichit par l’implantation des ruchers
- Les insectes pollinisateurs sont protégés (papillons, cétoine dorée, abeilles solitaires, etc.)

La récolte du miel en 2016 :
Après un été difficile pour les apiculteurs (état de calamité agricole en discussion à ce jour), c’est dans un esprit de mobilisation et de sensibilisation qu’exploitants et communes mettent tout en œuvre afin d’organiser un temps de partage ainsi qu’une petite distribution de miel aux parrains.

Informations spécifiques du site de Vervezelle :
- Vervezelle a décidé de participer à l’opération en 2016. La commune s’apprête donc à signer la convention afin d’officialiser le partenariat et le lancement de cette opération le 8 octobre 2016 à 10h.
Quinze familles du village parrainent l’opération et bénéficient des explications et conseils de Nicolas, Apiculteur local.
Tout naturellement les ruches ont été mises en place par les parrains à proximité de la mairie dans le verger communal crée en 2012 grâce à une action portée par la communauté de communes. Les parrains ont également créé 400 m2 de plate bande sur lesquelles ils ont semé les fleurs mellifères fournies par le Pays de la Déodatie. Les résultats sont excellents.

abeilles.gifLes parrains sont été conviés en mairie de Vervezelle

Au programme :

  •  Signature de la convention,
  •  Bilan de la saison apicole,
  •  Distribution des pots de miel aux parrains
  •  Temps d’échanges entre les différentes parties prenantes du projet :Pays, commune et parrains
  •  Les petits plus à Vervezelle : Les ruches sont fabriquées en bois local (Pin Weymouth)
  •  L'une d'elles est vitrée sur l'arrière pour permettre l'observation sans déranger l'essaim