Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Action Cœur de Ville : le projet passe à l’offensive

Logo-Com-Agglo-Saint-Dié.jpgLe programme national « Action Cœur de Ville » a la triple ambition de redynamiser les centres-villes en termes d’habitat, de commerces et d’urbanisme. Ce dispositif national a été lancé en avril dernier à Saint-Dié-des-Vosges par le Président de la République Emmanuel Macron.

La singularité du projet de la Déodatie est qu’il concerne à la fois le centre-ville de Saint-Dié-des-Vosges, mais aussi les pôles de services de Raon-l’Etape, Moyenmoutier-Senones, Corcieux, Provenchères-et-Colroy, Fraize-Plainfaing.

Le comité de projet a été réuni par le préfet le 22 mai pour Saint-Dié-des-Vosges et la convention signée le 13 juillet avec l’ensemble des partenaires privés et publics. Le comité de projet « Action Cœur de Ville » s’est réuni à nouveau vendredi 7 septembre à l’Hôtel de Ville de Saint-Dié-des-Vosges.

Un état des lieux de ce qui a déjà été réalisé a été dressé par le Président de l’Agglomération David Valence : à Saint-Dié-des-Vosges, cela concerne la rue Dauphine, le Jardin Simone-Veil, le skatepark, les pôles administratifs de la place Saint-Martin et de la rue Carbonnar, le pôle culturel et touristique La Boussole… Des projets à court terme ont également été présentés : le pôle d’échange multimodal (PEM), des acquisitions immobilières, un projet de construction de logements quai Carnot, le lancement du site patrimonial remarquable (SPR)…

Des études ont aussi été annoncées, comme l’étude sur l’habitat. Une étude urbaine va être lancée afin de requalifier les espaces publics du centre-ville pour mieux intégrer la Meurthe, les espaces verts et les mobilités douces, pour mieux connecter les quartiers à l’hypercentre… Autres études à réaliser :  l'étude urbaine sur Raon-l'Etape et  l'étude des futures friches hospitalières de Raon-l'Etape et de Senones.

La problématique de l’attractivité économique du centre-ville a été soulevée. Si le taux de vacance commerciale affiche un taux moyen de 18 % à Saint-Dié-des-Vosges, elle flirte avec les 40 % rue d’Alsace. Un dossier a été déposé pour bénéficier du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) mis en place par l’État qui permettrait l’embauche d’un manager de centre-ville afin de sensibiliser les professionnels sur les transformations des modes de consommation et les accompagner dans la transition numérique.

Cette première assemblée plénière marque le passage à l’offensive. Les membres du comité, élus, institutionnels, associations… vont se réunir par groupes thématiques pour répondre à la double demande d’efficacité et de réactivité, deux qualités déjà saluées vendredi par Sylvie Siffermann, sous-préfète de l’arrondissement. Le Président David Valence a tenu à rappeler, quant à lui, l’importance de l’instant : oui, il y a effectivement beaucoup à faire pour redynamiser le centre-ville, mais il est des occasions à ne surtout pas laisser passer. Le dispositif national « Action Cœur de Ville », par l’enveloppe financière dédiée, en est une.

La preuve par l’exemple

L’habitat est l’un des gros « morceaux » du projet Action Cœur de Ville. Surtout à Saint-Dié-des-Vosges où le nombre de vacance est plutôt élevé (15 % en moyenne ; 27 % en centre-ville) alors que la demande existe. En cause : les isolations phonique et thermique, l’accessibilité, la vétusté de ces immeubles datant pour beaucoup de la Reconstruction. L’une des priorités du projet est donc de mobiliser les propriétaires privés sur la nécessité de procéder à des travaux de rénovation de leur logement. Et pour cela, le mieux est encore la preuve par l’exemple : l’acquisition de l’immeuble situé 31 rue Thiers est en cours ; après rénovation, ces appartements pourraient devenir :

- un appartement témoin de ce qu’il est possible de faire comme travaux et avec quelles aides,

- un appartement dédié à la colocation étudiante : c’est d’autant plus possible que le besoin existe !

- un « laboratoire des dynamiques urbaines» qui accueillera l’équipe « Action Cœur de Ville » et ponctuellement, les partenaires mobilisés.

07:35 Publié dans Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |

11/09/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Le village de l'énergie de demain

event FB.png

17/08/2018

Vosges : qui veut des grains de kéfir ?

Kéfir.jpgDonne à Bruyères de beaux grains de kéfir de fruits à qui veut préparer de façon très simple une limonade naturelle dans un bocal de 1,5 litre (3 figues, 3 rondelles de citron, 4 ou 5  cuillères à soupe (bombées) de sucre, couvrir d'eau et attendre 48 heures avant de filtrer).

Il existe plein d'autres recettes, à l'orange, mandarine, pamplemousse, cassis...

Le kéfir est réputé très bon pour la santé.

Tel. 06.07.40.73.76

31/07/2018

Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges : le Mag de juillet

Mag-Agglo-3.jpg

Pour découvrir le nouveau Mag, cliquez sur l'image de couverture

16/07/2018

Coupe du Monde, we are the champions ! Les photos rue du Cameroun !

 
Pour voir les photos, cliquez l'album ci dessus, puis sur l'angle qui se soulève.
Allez de préférence sur l'album posé en colonne de droite et cliquez diaporama.
Choisissez la vitesse de défilé, les photos y sont plus grandes.  

03/07/2018

Saint-Dié-des-Vosges : l'affiche du Festival de Géographie

36376282_2513772855315472_2699820419405316096_n.jpg

30/06/2018

Saint-Dié-des-Vosges : inauguration du Jardin Simone Veil

Dimanche 1er juillet 2018, jour où l'ancienne ministre, rescapée des camps de la mort, Simone Veil entre au Panthéon avec son mari, un grand parc naturel arboré, avec des jeux pour enfants, Le Jardin Simone Veil créé au centre-ville sera inauguré à Saint-Dié-des-Vosges.

36325823_1123114364495903_2161463199612796928_n.jpg

18/06/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Vertigineux ! L’Été en Grand s'affiche toujours plus grand !

Avec quelque 300 rendez-vous, dont 24 spectacles professionnels, l’été déodatien affiche un fier panache visible des lieux à la ronde.

Ouverte à tous, petits et grands, Déodatien et visiteurs, cette quatrième édition voit revenir des incontournables valeurs sures comme la Fête de la Musique, les repas concert de l’UDAC, ou encore et entre autres les festivités lancées autour de la Fête nationale.

Des nouveautés de poids sont annoncées. On ne fait rien, sans rien. « Un budget de 111 000 euros a été consacré à ces 2 mois d’animations, qui feront vivre le coeur de ville, mais aussi ses quartiers. » Soulignait, le Maire David Valence, entouré de plusieurs adjoints et de différents responsables lors de la présentation officielle de l’Été en Grand.


                                      Vidéo Ville de Saint-Dié-des-Vosges

À la fois ambitieux et varié, un caléidoscope d’événements et d’activités découle de partenariats avec des associations et des forces vives locales. Mais pas seulement puisque le Centre National du Livre, représenté pour la circonstance par Gauthier Morax, coopère avec la Ville pour apporter « Le Livrodrome ». C’est un véritable parc d’attractions littéraire qui est promis pour le jeudi 12 juillet. Au programme plus de 20 activités ludiques, littéraires, sportives, artistiques, et récréatives autour du livre seront développées. Des jeux, des rencontres avec des auteurs, de l’improvisation, des tournois de foot à contrainte littéraire, des émissions de radio... sont au menu.

PlébiscitéeGuide-ete.jpg lors de sa première édition initiée par l’Udac en 2016, la Nuit Blanche revient rue Thiers samedi 21 juillet sous une formule encore plus populaire et intergénérationnelle. Les festivités débuteront dès 14 h 30, avec entre autres un bal et un atelier maquillage pour les enfants. « Les Rockin Lillys », l’orchestre « Be Live », des échassiers lumineux, une flash mob et la discothèque menée par Ludovic Chopat allumeront le feu de l’ambiance.

Au fil de l’été, on cite aussi la découverte du patrimoine végétal local. « L’occasion d’expliquer la politique menée par la Municipalité afin de renouveler la physionomie végétale de la ville » précise David Valence. Parmi la foultitude de moyens de divertissement à Saint-Dié-des-Vosges, le Maire se réjouit des activités organisées dans les vergers partagés des quartiers et de la visite autour des fresques urbaines.

Impossible de détailler ici les centaines de propositions à suivre sur le calendrier l’été 2018. On annonce les ateliers de prévention animés par la Police Municipale, la venue d’un cirque renommé, des ateliers créatifs, du cinéma en plein air, des concerts, les grands jeux en bois de la ludothèque de la Maison de l’Enfance Françoise-Dolto...

Les tournois sportifs du mercredi soir sur le parc Jean-Mansuy où seront aussi installés des jeux gonflables attireront leurs champions. Le dispositif Sport Loisirs Évasion du service Jeunesse et des Sports revient également. L’organisation de mini-camps sportifs pour les adolescents, du 30 juillet au 3 août puis du 20 au 24 août (avec 16 places maximum par camp) conduira des jeunes gens à franchir des frontières européennes jusqu'en Allemagne. La formule « Apprendre à nager » gratuitement destinée aux gamins de Saint-Dié âgés de 6 à 12 ans devrait remporter son succès habituel.

Côté pratique, la crèche demeure ouverte en été. En 2018, tout comme les 2 années précédentes, et hors transport à la demande, l’ensemble du réseau Déobus sera gratuit du samedi 14 juillet au mercedi 15 août.

Tout ceci sans oublier l’ouverture au public du Jardin Simone Veil et de ses jeux et aménagements !

http://saint-die.eu/images/09_ACTU/2018/07-Juillet/Guide-...

Tout le programme est téléchargeable sur le site de la Ville en cliquant sur le lien ci-dessus ( ou en colonne sur l'affiche) et dès le 22 juin en version papier à l'accueil de la mairie et de l'Office de Tourisme intercommunal.

Capture.PNG

Cliquez sur le visuel

10/06/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Dalkia livre la cogénération du réseau de chaleur

Communiqué

Le mardi 12 juin 2018 aura lieu, dans la matinée, la livraison et la pose des moteurs de cogénération au sein de la chaufferie gaz (34, avenue Ernest Colin) du réseau de chauffage urbain de Saint-Dié-des-Vosges.

Cette cogénération sera composée de 2 moteurs à gaz, de marque Jenbacher, d’une puissance globale de 2,8 MW électriques et de 3,1 MW thermiques. Chaque moteur, qui sera directement couplé à son alternateur, pèse
17 tonnes et mesure 7 mètres de longueur pour 1,80 mètre de large.

Capture.PNG

Financée et installée par Dalkia, la cogénération fonctionnera en continu chaque année, pendant 5 mois, soit du 1er novembre au 31 mars. Elle permettra de produire près de 27 % de la chaleur du réseau de chauffage de Saint-Dié-des-Vosges. L’électricité produite alimentera le réseau électrique de la ville.

La cogénération est une solution énergétique particulièrement performante car elle permet d’augmenter le rendement de l’installation en comparaison à des productions séparées d’électricité et de chaleur. Elle s’inscrit dans une démarche globale de maîtrise des coûts énergétiques et de réduction des impacts environnementaux. Cette opération fait partie des travaux d’extension et de modernisation du réseau de chaleur et de sa chaufferie centrale gaz. Pour rappel, le réseau de chaleur de la ville de Saint-Dié-des-Vosges utilise 60% d’énergies renouvelables, évitant l’émission de 5000 tonnes de CO2 par an (l’équivalent de plus de 2 800 voitures retirées de la circulation).

23/05/2018

Gérardmer, Bruyères : Lions Club, soutien renouvelé à l’A.D.V.Y.

Fondée en 2009 à Grandvillers près de Bruyères, l’Association pour le Développement du Village de Yaongo ( ADVY) tient son dynamisme du soutien de nombreux adhérents et de partenaires dont le Lions Club de Gérardmer-Bruyères.

Pour la 8e année consécutive, le club-service local a eu le plaisir d’accueillir Bénédicte, la présidente de l'ADVY et son mari Hado Youma, le vice-président, pour faire le point sur l’activité de l’association. Le diaporama allait montrer toute l’évolution du projet ambitieux, mais réaliste qui lie les habitants du village africain du BURKINA FASO et l’association ADVY. Les images rappellent d'abord la construction d’une école, d'un dispensaire, d'un atelier de tissage, puis divers aménagements complémentaires comme la plantation d'arbres, la création de potagers, de puits et la mise en place de panneaux solaires... Vient enfin la construction d'un collège qui s'avère déjà trop petit. Le résultat est là et tous les travaux ont été réalisés par des artisans locaux et avec la participation des villageois. Une antenne de l'association ADVY est maintenant créée au Burkina Faso, elle est bien présente au village de Yaongo, une nouvelle preuve de l'implication des villageois dans leur projet de développement .

affiche salon ok.jpg

Ainsi, au cours de la soirée, les images ont montré les réalisations des 9 années passées, commentées au passage par la présidente et son époux. Pour l'heure, les différents épisodes de l'implantation de la culture des pommes de terre, le projet d’irrigation des cultures et l'adduction d'eau potable aux villageois sont en cours de réalisation. À la fin de la rencontre, Jean Loup Lafouge, Président du Lions Club de Gérardmer-Bruyères, au nom de tous les membres satisfaits du travail accompli et des projets en cours, remettait avec plaisir un chèque de 1 000 € à A.D.V.Y.

« Le Lions Club est devenu un de vos partenaires fidèles, attentifs,  qui s’implique pour la solidarité internationale et votre beau projet en faveur de la jeunesse en particulier » concluait-il.

Au nom de tous les habitants bénéficiaires, au nom de l’association A.D.V.Y., Bénédicte et Hado expriment encore leurs plus vifs remerciements.

21/05/2018

Saint-Dié-des-Vosges : présentation du cercle généalogique de Saint-Dié et sa région

affiche salon ok.jpgLe cercle généalogique de Saint-Dié et sa région a été créé en 1988 grâce à Pierre Colin, Georges Marande et Marguerite Frientz.

Il est ouvert au public les mardis de 14 h à 17 h et jeudis de 9 h à 12 h ainsi que les 1er et 3e samedis du mois de 14 h à 17 h au : 15, rue Foch 88100 Saint-dié des Vosges.

Parmi les activités généalogiques, le cercle peut vous aider à réaliser votre généalogie ou à débloquer une situation grâce à sa base de données, de près de 13 millions d'actes, commune à l'Union des cercles généalogiques lorrains (UCGL) et ses nombreux documents fruit des recherches d'adhérents très assidus.

Le cercle met à la disposition de ses 170 adhérents, 14 postes informatiques disposant de la base de données et reliés à internet. Il dispose également de documents, livres de familles  sur l'Alsace, la Meurthe et Moselle et la Moselle.

Vous pourrez aussi participer à l'alimentation de sa base de données en relevant des actes d'état civil soit dans les communes de sa compétence soit aux archives départementales des Vosges ou bien vous investir dans des reconstitutions de familles.

flyer programme.pdf

Liste détaillée des exposants SALON 2 et 3 juin 2018.pdf

04/05/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Maintien du permis de conduire 2 roues et poids lourds


21/04/2018

Vosges : communiqué du collectif ADELE-S / TG2V, BPR, CGT

Mesdames, Messieurs,

Le collectif ADELE-S / TG2V, BPR, CGT vous rappelle qu'à ce jour le projet de fermeture du tronçon Arches / Saint-Dié des Vosges (Ligne Epinal / Saint-Dié des Vosges / Strasbourg) en décembre 2018 n'a été ni confirmé ni infirmé.

Ce projet présentant un très grand danger pour l'aménagement du territoire, le service public, le respect des populations, les perspectives de développement portées par les collectivités, voire dans les discours les plus ''attrayants" à tous les niveaux politiques. Cela exige pour le moins et avant toute décision, un débat local sur la base des arguments développés dans les actions menées par le collectif et soutenus dans les motions et délibérations prises par les collectivités .

Notre exigence porte sur un éclaircissement  au vu des différents écrits qui circulent dans l'entreprise SNCF concernant ce projet de fermeture (ainsi que ceux d'autres lignes ). Comme nous l'avons régulièrement rappelé, l'état de la voie (SNCF Réseau) permet, avec une maintenance annuelle classique et avant l'organisation de gros travaux, de maintenir un service normal jusqu'en 2021 pour le segment Arches / Bruyères et jusqu'en 2022 pour le segment Bruyères / Saint-Dié des Vosges. Cet argument ne peut donc être invoqué pour supprimer le service ferroviaire en décembre 2018. D'autant que personnel et matériel roulant (SNCF Mobilités) sont en place. 

De plus pour la crédibilité politique, il ne peut y avoir des discours ambitieux sur l'environnement dans tous ses aspects, sur la sécurité routière, sur les difficultés des zones rurales, sur le service public, .... et dans le même temps appliquer des mesures tout à fait contraires.  

C'est pourquoi nous interpellons l'ensemble des acteurs ayant pouvoir de décision dans ce projet pour qu'ils informent et argumentent auprès des collectivités et des populations sur les perspectives envisagées pour l'aménagement de notre territoire dans lesquelles le service public ferroviaire a un rôle majeur à jouer. Le retrait total du projet de fermeture du tronçon Arches / Saint-Dié des Vosges actuellement prévu en décembre 2018 en est la priorité

 Nous restons à votre disposition pour toutes précisions complémentaires. Nous profitons de ce courrier pour vous inviter au rassemblement que nous organisons samedi 21 avril 2018 à 11h00 en gare d'Épinal qui sera une étape importante pour initier le débat sur l'avenir et le développement du service ferroviaire dans les Vosges.

Gérard Coinchelin Jean Louis Vinot Laurence Deny Hervé Brignon

CGT ADELE-S TG2V BPR

Contact : Gérard Coinchelin 06 45 92 68 58

08:27 Publié dans Dossiers spéciaux, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

13/04/2018

Saint-Dié-des-Vosges : des géants dans le parc Simone Veil

01/04/2018

Bruyères : les travaux de la piscine repoussés

images.jpgLes Bruyèrois vont attendre avant de voir commencer les travaux d'aménagement prévus à la piscine Roger Mercier. En effet, dès la fermeture de l'édifice, il est apparu que des batraciens ont trouvé un passage par le système d'évacuation d'eau, et rejoint le grand bassin où se réalisent actuellement leurs amours printanières. Par mesure de protection de la faune, un arrêté à durée indéterminée a donc été pris par le ministère concerné. Le chantier tant espéré ne pourra probablement pas débuter avant plusieurs mois. Une étude est engagée pour tenter de trouver un moyen d'obtenir un déménagement spontané de ces grenouilles. Patience, écologie oblige !

25/03/2018

Communauté de communes de Bruyères, Vallons des Vosges : soutien aux associations

piggy-bank-1056615_960_720.jpgLa communauté de communes de Bruyères, Vallons des Vosges peut intervenir sous forme d’une aide pour soutenir des actions spécifiques conduites par des associations. La demande de subvention doit concerner le financement d’un projet et non le fonctionnement de l’association.

Nous soutenons en priorité les initiatives locales de sensibilisation à l’environnement et aux patrimoines de la communauté de communes et organisation d’actions ludiques, culturelles et sportives en faveur de l’enfance et de la jeunesse.

Attention : les frais de fonctionnement des associations ne sont pas pris en compte par la CCB2V, il s’agit du financement d’un projet.

Sont exclus toutes les manifestations de type manifestation sportive non orientée vers la jeunesse, fête de village, lotos, jeux de société, actions destinées uniquement aux adhérents de l’association… Les projets doivent présenter un intérêt communautaire et non communal.

Dans quels délais :

L’ensemble des demandes devra être formulé au plus tard le 30 avril 2018. Les demandes d’aide concernent exclusivement des actions à venir sur l’année en cours.

Attention, tout dossier non complet ou déposé après la date, ne pourra pas être traité.

Quelle démarche pour effectuer une demande d’aide ?

Il convient de compléter le dossier de demande d’aide que vous pouvez retirer à la :

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges

+ 4 Rue de 36ème Division US

88 600 BRUYÈRES

( 03 29 57 80 69

Ou par téléchargement sur le site internet www.ccb2v.fr dans les rubriques :

Services : Aides aux associations

12/02/2018

Communauté de communes : à propos de la ligne ferroviaire TER entre Saint-Dié-des-Vosges et Épinal

Communauté de communes.jpgDélibération du 1er février2018.

Adoptée à l’unanimité du conseil communautaire de la CCB2V.

"La ligne ferroviaire Épinal/ Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg est un équipement structurant. Elle joue un rôle indispensable à l’équilibre des territoires notamment pour nos territoires ruraux désertés par de nombreux services publics.

Aussi, le Conseil Communautaire réuni ce jour demande par la présente délibération :

  • le maintien du service public ferroviaire TER entre Saint-Dié des Vosges et Épinal

  • la modernisation des infrastructures de la ligne pour permettre de meilleurs temps de trajets

  • la mise en correspondance des trains à Épinal et à Saint-Dié des Vosges avec une complémentarité des transports

  • la continuité avec le tronçon Saint-Dié-des-Vosges / Saales / Strasbourg"

 

05/02/2018

Bruyères : enquête sur le cadre de vie et la sécurité

index.jpegL’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (Ondrp), réalise du 1er février au 30 avril 2018, une enquête sur le thème du Cadre de Vie et la Sécurité. Cette enquête vise à mesurer la qualité de l’environnement de l’habitat et l’insécurité.

Par ailleurs, elle vise à connaître les faits de délinquance dont les ménages et leurs membres ont pu être victimes. A Bruyères, quelques ménages seront sollicités. Un enquêteur de l’Insee chargé de les interroger perdra contact avec les personnes concernées. Il sera muni d’une carte officielle l’accréditant.

La Mairie remercie par avance du bon accueil que vous lui réserverez.

30/11/2017

Communautés d’Agglomération d’Épinal et de Saint-Dié-des-Vosges : contribution commune

Contribution commune des Communautés d’Agglomération d’Épinal et de Saint-Dié-des-Vosges
au Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires de la région Grand Est

 

Dans le cadre de la réforme des collectivités (2014) et de la Loi NOTRe (2015 – Nouvelle Organisation Territoriale de la République), les régions doivent mettre en place un Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) en concertation avec les territoires.

Au sein de la Région Grand-Est, les deux Communautés d’Agglomération Vosgiennes (Communauté d’Agglomération d’Epinal et de Saint-Dié-des-Vosges) prennent leurs responsabilités et ont décidé d’apporter une contribution commune au SRADDET, afin d’exprimer des perspectives et des potentialités de développement pour leurs territoires.

En effet, nombreux sont les axes de convergence entre les deux collectivités, qui proposent des axes d’amélioration cohérents et nécessaires à l’attractivité des Vosges en termes de mobilité notamment.

Ainsi, à partir du diagnostic et des actions qu’elles ont menés, des propositions concrètes ont été élaborées visant à améliorer :

 - l’égalité des territoires et le désenclavement des territoires ruraux

- les infrastructures de transports, l’intermodalité et le déplacement des personnes et des marchandises

- l’efficience énergétique, la lutte contre le changement climatique et la pollution de l’eau

- la gestion de la ressource eau et la biodiversité

 Le SRADDET, en tant que document unique, ouvre des perspectives de développement qui s’intégreront dans une région forte, prête à relever les défis nationaux et internationaux (voir PJ, la contribution commune d'Épinal et Saint-Dié-des-Vosges).

 

Contribution commune CAE et CASDDV au SRADDET région GE.pdf

28/10/2017

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges : Tambouille Festival organise une réunion d’information

Cuisine.gifLe Tambouille Festival est organisé depuis 10 ans sur le territoire de la communauté de communes Bruyères, Vallons des Vosges. Il propose concerts et spectacles les pieds dans l’herbe dans une ambiance chaleureuse et festive. Le festival est itinérant : il change de lieu chaque jour et prend place dans les communes qui souhaitent l’accueillir.

Cette année le Tambouille fête ses 10 ans ! L’édition 2018 sera donc particulière !Pour l’occasion il est recherché de nouvelles communes et de nouvelles associations avec qui collaborer.

Aussi, l’équipe du Tambouille Festival organise une réunion d’information le mercredi 8 Novembre, 20h30 au Rendez vous des Villageois de Lépanges-sur-Vologne (Rue du stade).

Ouverte à tous cette réunion donnera toutes les informations nécessaires sur le festival (financements, organisation, répartition des tâches, ...), et sera l’occasion d’échanger avec les communes et associations ayant déjà accueilli le festival.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter la Compagnie des Joli(e)s Mômes :  jolis.evenements@gmail.com ou au 07 69 63 14 14

28/09/2017

Saint Dié des Vosges : Festival de géographie 2017

20292603_2002627906429972_7429201763694608645_n.jpg

15/09/2017

Saint Dié des Vosges : le Consul général du Japon en visite

Communiqué de presse de la ville de Saint-Dié-des-Vosges

Le Consul général du Japon à Saint-Dié-des-Vosges
Shinsuke Shimizu, consul général du Japon à Strasbourg, s’est récemment rendu à Saint-Dié-des-Vosges pour en découvrir le patrimoine architectural contemporain et échanger avec ses élus sur de possibles partenariats dans des domaines variés.

Visite de la Ville avec le Consul Général Shimizu-40.jpg

Il y a été accueilli par le maire David Valence et a également visité la cathédrale, l’église Notre-Dame-de-Galilée, le cloître récemment rénové. Le consul général était accompagné de Monsieur Kazuma Nishikido, chargé des affaires économiques.
 

07:32 Publié dans Actualités, Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |

14/09/2017

Saint Dié des Vosges : à propos de la circulation des trains

Communiqué de presse de  David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges

J'ai été alerté tôt ce matin par des voyageurs de l'interruption totale de la circulation des trains TER sur la portion Saint-Dié-des-Vosges-Baccarat de la ligne Saint-Dié-des-Vosges-Lunéville-Nancy. 

Des chutes importantes de branches sont en cause. La circulation des trains a donc été suspendue toute la journée entre Saint-Dié-des-Vosges et Baccarat.
 
La Région Grand Est verse en 2017 plus de 430 millions d'euros à la SNCF pour faire circuler les trains et bus TER, mais aussi pour faire face aux situations d'urgence. 
 Je regrette donc que malgré les 16 taxis mobilisés en renfort de bus en nombre insuffisants, la SNCF n'ait pu être en mesure de trouver des solutions de remplacement pour tous les voyageurs, en particulier ceux du matin au départ de Saint-Dié-des-Vosges, Etival-Clairefontaine ou Raon L'Étape. Il s'agit souvent de scolaires ou de personnes se rendant à leur travail... 
 
En tant que maire mais aussi comme élu régional, je reste très vigilant sur les conditions de circulation en temps ordinaire comme extraordinaire sur cet axe ferroviaire vital pour le territoire de la Déodatie et plus largement la vallée de la Meurthe. 
Les questions de ponctualité et de suppressions de trains restent en effet préoccupantes sur cette ligne par rapport aux moyennes régionales, malgré les efforts de la SNCF depuis le début de l'année 2017.
 
 

19/08/2017

Barcelone, un dessin réalisé il y a quelque temps par Antonio Gacia

Barcelona.jpg

06/08/2017

Brouvelieures : nouveaux horaires à la Maison de services au public

De nouveaux horaires sont fixés à l’agence postale et de la Maison de Services Au Public  au 7 rue de l'ancienne école 88600 – Brouvelieures

CHANGEMENT D’HORAIRES D’OUVERTURE

JOUR

 MATIN

APRÉS-MIDI

LUNDI

FERMÉE

FERMÉE

MARDI

08h30 – 12h00

FERMÉE

MERCREDI

08h30 – 12h00

FERMÉE

JEUDI

08h30 – 12h00

FERMÉE

VENDREDI

08h30 – 12h00

FERMÉE

SAMEDI

09h30 – 12h00

FERMÉE

 

04/07/2017

Bruyères : La fin de Canal 8

vMire.jpgCommuniqué de Michel Masson responsable Canal 8 et du club informatique.

"Canal 8 cessera d'émettre le 1 aout 2017 pour 2 raisons :

Le nombre de foyers câblés est devenu bien inférieur aux exigences fixées par SFR -Numéricâble, et la volonté de ce dernier de ne pas renouveler le contrat qui le lie à la municipalité

Le principal technicien est parti à Paris pour des raisons professionnelles.

M. Masson remercie l'ensemble des foyers qui ont regardé la chaine depuis plus de 20 ans. Il remercie également les fondateurs de Canal 8, les différents maires et le personnel communal qui ont permis à la télévision locale de fonctionner depuis 1995.

Le Club Informatique change de statuts, il passe sous la tutelle de la Mairie de Bruyères. Aucun changement est prévu pour le fonctionnement et les tarifs. Rendez vous le 4 septembre au club."

06:37 Publié dans Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |

03/07/2017

Bruyères : création d'une Maison d'Enfants à Caractère Social

En partenariat avec l’AVSEA*, un partenaire privilégié du Conseil départemental, Ghislaine Jeandel-Jeanpierre, Vice-Présidente en charge de l’enfance, a participé à la pose de la 1ere pierre d'une Maison d'Enfants à Caractère Social de Bruyères (MECS), vendredi 30 juin.

Cette manifestation est l’aboutissement d’un long travail de coopération entre l’AVSEA, le Département des Vosges et la commune de Bruyères.

Première pierre.jpg

Sur le lieu-dit des Grandes Fourrières à Bruyères

Une Maison d'Enfants à Caractère Social est un établissement social, spécialisé dans l'accueil temporaire de mineurs. Gérée par une association loi de 1901, une fondation, ou bien peut être un établissement public, elle est financée par le Conseil Départemental par le biais du prix de journée ou d'un financement global pour certains établissements.

La responsabilité de la protection de l'enfance revient entièrement aux départements depuis les lois de décentralisation de 2003. La MECS de Bruyères pourra accueillir 12 enfants de 6 à 18 ans.

Selon les cas, les enfants peuvent être placés, soit par décision du juge des enfants soit aucune décision judiciaire n'intervient, et il s'agit d'un « contrat » passé entre les responsables légaux du mineur, l'ASE et le foyer d'accueil. Le montant de l’opération de la MECS de Bruyères s’élève à plus d’un million d’euros, hors coût d’achat du terrain qui est estimé à 106.600 euros.

*L’AVSEA a été créée en 1948. Elle gère une vingtaine d’établissements et de services répartis sur tout le département des Vosges. Elle œuvre auprès de personnes en situation de handicap et de personnes en difficultés sociales.

30/06/2017

Fiménil : communiqué du maire à propos de la salle Saint Nicolas

Communiqué "Suite à l'article paru sur le Bulletin Municipal de la Commune de Champ le Duc, informant ses administrés que nous ne voulions pas accepter la commune dans la Commission de la Salle St Nicolas. Nous vous informons que la commune à refusée le cahier des charges que vous trouverez à l'appui de cet article. Le Président M. Guy Hinzelin"
 
 
 

06:38 Publié dans Dossiers spéciaux, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

28/06/2017

Bruyères : Enquête INSEE

oyeoye.gifUne enquête concernant l'histoire de vie et le patrimoine des ménages sera conduite par l'INSEE du 25 septembre 2017 au 31 janvier 2018. Pour en connaître la teneur cliquez sur le lien ci dessous.

Enquête histoire de vie et patrimoine des ménages INSEE.pdf

29/05/2017

Vosges : Gare de Raon l’Étape, le guichet maintenu

Communiqué de David Valence, Conseiller Régional du Grand Est

 « Informé depuis plusieurs mois de la possibilité de retrait d’un poste d’agent en gare de Raon l’Étape, j’ai rapidement saisi les services compétents du Conseil Régional du Grand Est pour ouvrir le dialogue avec la SNCF.

La présence physique d’un agent en gare est en effet souhaitable en fonction des opérations qui y sont réalisées : achat de titres nationaux, échange de billets à tarifs complexes, renseignements pour un public fragile ou âgé principalement.

Or, plus de 80 % des titres de transport sont aujourd’hui achetés ailleurs qu’à un guichet. La Région Grand Est met du reste en place de nombreux dispositifs volontaristes pour améliorer et simplifier l’achat de ces titres : paiement des dépenses en ligne, déploiement d’automates innovants de vente en gare, vigilance sur la maintenance des automates en gare…

Dans le cas précis de Raon l’Étape, la Région a en revanche souhaité que soit étudié le maintien d’un guichet, sur mon intervention, après échange avec le Maire de Raon l’Étape et le député Gérard Cherpion.

La SNCF a examiné avec attention cette demande et lui a donné suite. Elle annoncera très prochainement les modalités du maintien de ce guichet.

Je me réjouis de ce travail fructueux entre la SNCF et la Région Grand Est. Je tiens à remercier l’ensemble des acteurs qui ont permis d’aboutir à cette issue. »