Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2016

Vosges : soutien à Bruno Le Maire

Communiqué de presse

"Bruno Le Maire vient d’annoncer à Vesoul qu’il est candidat à la primaire de la droite et du centre pour devenir le prochain président de la République. Même très attendue, cette annonce n’en est pas moins importante et porteuse d’espoir pour les Français.

L’équipe BLM VOSGES se réjouit de cette déclaration et est évidemment aux côtés de Bruno Le Maire, un homme d’expérience, courageux, intègre et plein d’énergie pour la campagne qui s’ouvre !

On dit souvent que la présidentielle est la rencontre d’un homme et d’un peuple. Nous croyons aussi que c’est la rencontre d’un homme avec son époque. Bruno Le Maire est de ceux-là. C’est la raison pour laquelle, nous invitons tous ceux qui veulent nous accompagner dans cette belle aventure, à nous contacter au mail suivant : rgvosgesavecblm@gmail.com

Enfin, nous donnons rendez-vous à toutes les Vosgiennes et à tous les Vosgiens le samedi 5 mars à Paris (Docks d’Aubervilliers) à 14h00 pour la grande réunion publique de lancement de campagne. "


L’équipe BLM VOSGES
Régis GARCIA
Référent départemental
Mail rgvosgesavecblm@gmail.com
Tél : 0783213748
BLM VOSGES

Communiqué suite candidature BLM.pdf

07:42 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

28/02/2016

saint-Dié-des-Vosges : Un comité de soutien pour Alain Juppé

Communiqué de presse

" En novembre prochain, les Français qui le souhaitent auront pour la première fois la possibilité de choisir le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle.
Cette primaire sera donc ouverte à tous et pas aux seules personnes déjà engagées en politique. Elle doit être l'occasion d'un grand débat démocratique sur l'avenir de la France.
À Saint-Dié-des-Vosges, nous avons ainsi décidé de former un comite pour soutenir Alain Juppé. Son expérience, sa hauteur de vue, sa volonté de réformer profondément la France nous ont convaincus ; il est à nos yeux le Président dont notre pays a besoin. Pour agir, il faut en effet rassembler.
Animé par Claude Kiener, le comite Alain Juppé 88 entend ainsi réunir des citoyens de tous horizons de tous âges et de toutes origines, dans un esprit de travail et de fraternité.
Nous lançons donc un appel à tous les citoyens, qui souhaitent s'investir à nos côtes, pour préparer à la France un avenir ambitieux mais serein !
Un évènement sera organisé à Saint-Dié-des-Vosges jeudi 21 avril 2016 autour d'une personnalité nationale pour soutenir Alain Juppé."

equipecadreAJ88.jpg


Pour tout renseignement sur la campagne d’Alain Juppé : www.alainjuppe2017.fr
Délégué régional AJ 2017 : Radoine Mebarki

Equipe Cadre :
Claude Kiener, Saint-Dié-des-Vosges
Bruno Toussaint- Saint-Dié-des-Vosges
Françoise Legrand, - Saint-Dié-des-Vosges ;
Sylvie Febvet - Etival-Clairefontaine
Stéphane Pasquier - La Bourgonce
Adrien Felden - Saint-Dié-des-Vosges
Jules Serrieres - Senones
Dr Alex Prunier - Saint-Dié-des-Vosges
Pascal Henry - Saint-Dié-des-Vosges
Ousseynou Seye - Saint-Dié-des-Vosges
Maxime Bodaine - Saint-Dié-des-Vosges

creation Comité Alain Juppé à SDDV.pdf

19:39 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

22/02/2016

France : Crise agricole : Daniel Gremillet interpelle le Gouvernement sur son action européenne

Mercredi 17 février 2016 en séance publique au Sénat, lors du débat préalable au Conseil européen des 18 et 19 février 2016, Daniel Gremillet a interpellé Harlem Désir, Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, et le Gouvernement sur le sujet agricole.

Revenant sur les dernières annonces de l’exécutif - la majorité gouvernementale -, le sénateur vosgien a notamment prôné le devoir français de réalisme et de courage politique au niveau européen. « La levée de l’embargo avec la Russie est une nécessité, mais elle ne sera pas pour autant synonyme de reprise immédiate des exportations des produits agricoles français vers la Russie. » a-t-il averti. « le marché russe ne nous a pas attendu ». Et de poursuivre, « en effet, la crise agricole se prolongera, ce qui exige d’autres actions de la part des pouvoirs publics. Les agriculteurs français et européens souffrent de l’absence de mesures d’accompagnement de la politique étrangère européenne. C’est un des défis majeurs de l’Union européenne ».

2015-0179-030-CL.jpg

L'élu vosgien a rappelé l'importance de la solidité du couple franco-allemand et mis en exergue les effets négatifs d’une relation franco-allemande affaiblie sur le dossier agricole « Nous ne sortirons pas de la crise si nous ne pouvons pas nous appuyer sur la force du couple franco-allemand ». Et il a également mis en avant la nécessité d’aller négocier avec les autres pays européens et de trouver des partenaires : « le ministre de l’agriculture se réjouit d’avoir entrainé douze états membres derrière lui : cela ne suffit pas, il nous faut davantage d’alliés et trouver une majorité que la France n’a pas actuellement ! ».

Enfin, Daniel Gremillet a placé le Gouvernement face à ses responsabilités en rappelant que le Sénat a voté dans sa proposition de loi en faveur de la compétitivité de l’agriculture et de la filière agroalimentaire, une mesure sur l’étiquetage des produits agricoles qui permettrait à la France d’être en position de force au niveau européen, et répondant aux attentes des agriculteurs et des consommateurs français.

14/12/2015

Elections régionales : tous les résultats

urne vote.jpg

Cliquez sur l'image pour trouver tous les résultats de l'élection

06:53 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/12/2015

Diocèse de Saint-Dié : à propos du second tour des élections régionales

"Dimanche 13 décembre 2015 - second tour des élections régionales

Dimanche 13 décembre ne sera pas seulement marqué, dans le Diocèse, par l’ouverture des Portes de la Miséricorde dans les Vosges, mais aussi par le second tour des élections régionales.

Dans cette période de troubles, de craintes et d’incertitudes quant à notre avenir il est important de ne pas laisser les autres décider à notre place et de faire usage de notre devoir de citoyen : Le vote.

Malgré ce climat fortement marqué par les interrogations et l’émotion, il nous paraît essentiel de..."

Pour lire le communiqué de Mgr Mathieu, cliquez sur le lien ci dessous :

http://www.catholique-vosges.fr/dimanche-13-decembre-2015...

11:32 Publié dans Politique, Religion |  Imprimer |  Facebook | |

Elections régionales, communiqué de Nathalie Tomasi

Communique de Nathalie Tomasi, conseillère municipale déodatienne d'opposition

« Dimanche en allant voter vous avez fait parler votre colère. Colère de ne pas pouvoir boucler vos fins de mois, colère de ne pas trouver d’emploi, colère d’avoir l’impression de n’avoir droit à rien, colère de ne pas être aidés.

Mais moi qui ai été élue Front National, candidate aux élections et membre du bureau départemental Front National des Vosges.

Moi qui ai côtoyé les personnes présentes sur la liste de Monsieur Philippot, je peux vous dire que cette liste est composée d’opportunistes prêts à tout pour défendre leurs seuls intérêts personnels et qu’ils n’ont rien à faire de nos problèmes.

Non !!! Le Front National n’est pas la solution miracle à nos problèmes quotidiens.

Non !!! Le Front National n’est pas pourvu d’une baguette magique pour résoudre les problèmes actuels.

Moi, ce dimanche 13 décembre 2015, je voterai pour la liste de Philippe Richert, celle où Monsieur David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges et président de la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges est présent.

Notre ville et la Déodatie ont besoin d’être défendues au Conseil Régional.

Nous ne sommes pas dans une élection présidentielle mais régionale.

Alors prenez en main vos propres intérêts et votez dimanche la liste de Monsieur Philippe Richert. »

Nathalie Tomasi, conseillère municipale, conseillère communautaire

05:54 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

04/11/2015

Communiqué du Front de Gauche

Front de gauche.png"Démocratisation...On y perd sa chemise !!!  Un présentateur du journal de 20 heures a eu cette question incongrue "Le travail du dimanche va-t-il se démocratiser progressivement ?" 

Comment cela ? Le travail du dimanche serait donc un privilège dont tout le monde devrait pouvoir profiter?

UN privilège pour qui? Pour les "bienheureux" salariés qui ont la chance de retourner au travail "un jour à rester en famille" ?

Pour les clients qui peuvent dépenser le dimanche l'argent qu'ils n'ont pas la semaine? 

Pour les touristes étrangers qui, c'est bien connu,visitent la France uniquement pour faire des courses le dimanche? 

Selon le Larousse, l'un des sens du mot "démocratiser" est de " mettre à la portée de tout le monde,rendre accessible".

Le présentateur a utilisé le mot "démocratiser" dans le sens très général de "genéraliser" mais utiliser "democratiser" pour cela n'est évidement pas neutre. 

"Démocratiser" a un deuxième sens:"réorganiser". 

Pour rendre plus démocratique,c'est à dire conforme à l'opinion du peuple, (on peut douter que ça soit le cas ici !!) et que le" progressivement" en question soit progressiste, le présentateur donne là un bel exemple de la façon fréquente aujourd'hui de manipuler un mot pour lui faire dire le contraire de ce qu'il signifie. 

Nous l'avions déjà noté pour le mot" réforme" qui sert en général à déguiser des "contre réformes". On pourrait citer aussi le mot "modernisation"qui cache fréquemment un retour au passé, par exemple,quand il s'agit de moderniser le code du travail. 

On pourrait relever d'autres cas comme "le plan social pour l'emploi"...qui est en fait un plan de suppression d'emplois et qui mérite peu son adjectif social...

Les salariés d'UPM et de la CIPA en savent quelque chose du "social" qui leur est réservé. 

Nous vivons l'ère de la litote qui consiste à donner de la réalité une image affaiblie et plus douce (plus "soft" devrions écrire)...Mais plus encore,nous vivons sous le règne de l'antiphrase et du contre sens organisé. 

Le sens des mots dépend souvent de qui les utilise.La langue n'est certes pas une superstructure mais l'idéologie et la lutte des classe la traversent. On l'a vu à l'occasion du conflit à Air France.

Le mot "violence" n'a évidement pas le même sens suivant le côté où on se place. 

Lorsque 3 000 emplois sont menacés, qui risque vraiment de perdre sa chemise? 

Le débat sur le sens des mots devenant décisif, il est vraiment urgent de le .....démocratiser!  " 

Pour le PCF Front de Gauche de Bruyères et des environs

Monique Wirth et Claude Galimard

07:31 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

30/09/2015

Bruyères : Manifestation

12087105_1642379166043086_2476452277175873986_o.jpg

09:02 Publié dans Humeur, Politique, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

21/09/2015

On vote en décembre !

Regionales-2015-Inscriptions-sur-les-listes-electorales_largeur_760.jpg

07:08 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/09/2015

Saint-Dié-des-Vosges sera à la hauteur de son devoir d'humanisme

Intervention de David VALENCE, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, sur la situation et l'accueil des réfugiés

10092015-IMG_4227-2.jpg


"Depuis quelques mois nous vivons, à travers la crise des réfugiés de guerre syriens et irakiens, l'un des épisodes humanitairement les plus tragiques de la lutte engagée par la France contre le terrorisme. Par la France et par les grands pays occidentaux qui, depuis plusieurs mois, frappent l’état islamique de Dahesh sur différents points de son très vaste territoire sur lequel vivent entre 8 et 10 millions d’habitants.
C'est donc cette crise, une étape de la lutte engagée contre le terrorisme, et c'est ce qui fait sa spécificité par rapport à d'autres courants migratoires, que nous connaissons depuis plusieurs années. C'est ce qui justifie aussi que le traitement qui pourra être réservé par la France à ces réfugiés de guerre soit différent de celui qui est réservé à des réfugiés économiques.
Cette lutte sans merci contre le terrorisme, contre un état qui détruit des monuments millénaires, contre un état qui pratique des exécutions publiques, contre un état qui humilie l'Homme, contre un état qui prétend revenir en arrière, nous devons la conduire comme la France a conduit dans le passé la lutte contre d'autres régimes totalitaires, dans les années 30 ou dans les années 50, à l'heure où des réfugiés venus notamment d'Europe de l’Est étaient accueillis par notre pays.

Face à cette émotion qui s'est manifestée dans notre pays tardivement, notamment avec ces images terribles d'un enfant retrouvé mort sur la plage, face au mouvement d'arrivées en Europe (qui ne fait que commencer) de populations de Syrie, d’Irak et aussi de Libye, nous devons agir de façon coordonnée à la fois humaniste et responsable. Nous avons, en effet, un devoir d'humanité face à ces populations, un devoir spécifique d’humanité face à des hommes et des femmes qui sont menacées dans leur chair, dans leur culture, et qui vont arriver dans notre pays avec un horizon moral chamboulé, dans une détresse affective profonde et dans un désarroi sans doute durable.
Nous avons un devoir d'humanité parce que c'est l'histoire de la France que d'être un pays d’accueil pour ceux qui viennent, menacés par des régimes totalitaires.

Nous devons tendre la main, une main responsable, une main consciente et une main capable d'assurer l’accueil des populations dans la dignité. Nous devons tendre la main avec les autres pays européens, car c'est un problème européen et ce sera très rapidement un problème qui touchera tous les pays occidentaux, car les populations dont nous parlons seront nécessairement des populations mobiles et dont la situation ne peut pas être comparée à celle d'autres demandeurs d'asile.
Face à cette urgence de l’accueil humaniste, face à cette nécessité d'une action coordonnée et face à l'impérieuse nécessité aussi d'être responsable et pragmatique dans notre accueil, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges a choisi de rejoindre le réseau des villes solidaires.

C'est une décision que nous avons prise en conscience, sans vouloir réagir au rythme médiatique ni à l'émotion qui nous a tous saisis la semaine dernière, une décision que nous prenons collectivement à l’issue d'une réunion de groupe de la majorité qui s'est tenue ce matin même. Une décision responsable parce que nous savons que cette situation de déstabilisation du Moyen-Orient est destinée à durer.
Face à cette urgence humanitaire nous devons adopter une gestion coordonnée. Rien ne serait pire que les initiatives isolées d’associations ou de citoyens. Cette gestion ne peut se faire que sous l'autorité des pouvoirs locaux et des mairies. Je lance ici un appel à celles et ceux qui souhaiteraient s'associer à notre réflexion pour l’accueil de ces citoyens. Prenez contact avec nous et le Centre Communal d’Action Sociale afin que nous puissions mettre en place une structure coordonnée et d’accueil. Rien ne serait plus grave qu'un accueil désordonné de ces populations dans notre ville.

Aujourd'hui nos capacités d’accueil sont limitées à une dizaine de personnes. Nous comptons sur l'Etat pour identifier les vrais réfugiés de guerre des autres et pour soutenir la municipalité dans son effort de nécessaire solidarité et devoir d'humanisme. Aujourd'hui, les détails de la participation de l’état et de sa prise en charge sont encore flous et je demande que des précisions soient apportées rapidement, que ce soit à l'occasion de la réunion qui aura lieu samedi au Ministère de l'Intérieur et à laquelle j'ai été invité, ou plus tard dans le temps. Le problème ne se réglera pas en quelques jours et nous aurons besoin de cette solidarité de l'Etat dans le temps."

07:39 Publié dans Actualités, Politique, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

25/08/2015

Vosges : Rapprocher le Commissariat de Massif des acteurs du développement local

Rapprocher le Commissariat de Massif des acteurs du développement local
Parmi les enjeux de la réforme territoriale, il en est un qui a échappé à beaucoup d’observateurs dans le Grand Est : le siège du Commissariat à l’aménagement du Massif des Vosges. Or, cet outil essentiel du soutien aux territoires de montagne, installé jusqu’ici à Metz, sera très probablement déplacé à Epinal dans les mois qui viennent.
Nous regrettons que le choix des autorités de l’Etat ne se soit pas arrêté sur une commune faisant au moins partie du Massif des Vosges. Saint-Dié-des-Vosges, seule sous-préfecture entièrement située dans le Massif, avait par exemple de solides arguments à faire valoir pour accueillir les services du Commissariat ; d’autres villes de la Montagne vosgienne auraient également pu être choisies !
Pour autant, l’Etat doit maintenant s’efforcer de rapprocher le Commissariat de Massif des acteurs du développement local en Alsace, en Franche-Comté et en Lorraine.
Nous proposons ainsi que le préfet des Vosges soit clairement désigné comme préfet coordonnateur de Massif, alors que cette responsabilité est aujourd’hui assumée par le préfet de la Région Lorraine. Cette évolution permettrait au préfet basé à Epinal de consacrer toute son énergie au développement de notre Montagne, la plus densément peuplée d’Europe.
Nos concitoyens craignent en effet que la création des grandes régions et la loi « Nouvelle organisation territoriale de la République » se traduise par un abandon des territoires ruraux ou de montagne, au profit des seules grandes métropoles. Il n’est pas encore trop tard pour les détromper !

Gérard CHERPION, Co-Président du Comité de Massif, Président de la Commission permanente du Comité de Massif des Vosges
David VALENCE, Président de l’Association du Massif vosgien
 
 

07:39 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/07/2015

Docelles : communiqué à propos d'UPM

Papeterie de Docelles.jpg"Mardi 7 juillet se tenait à la préfecture d'Épinal, la réunion du comité de pilotage de la convention de revitalisation UPM suite à la fermeture de la Papeterie de Docelles.
À la fin de cette réunion, M. Jean Kubiak, président d'UPM France, a indiqué que la société Specialty Minerals France souhaitait procéder au démantèlement de son usine de production de charge minérale (produit utilisé dans la production de papier) située sur des terrains appartenant à la Papeterie de Docelles.
Un responsable de SMF, contacté par nos soins a démenti, et indiqué au contraire qu'il attendait le délibéré qui sera rendu le 29 septembre par le tribunal de commerce, pour savoir si son activité pourrait reprendre elle aussi.
Il semble bien qu'en fait seuls les dirigeants d'UPM souhaitent ce démantèlement au plus vite...
Souvenons-nous que lors de l'audience en référé du 4 juin, UPM avait affirmé qu'aucun danger imminent ne menaçait les installations industrielles de Docelles. Mais les juges ont eu assez de clairvoyance pour ne pas croire ces propos et ont ordonné des mesures conservatoires.
Espérons que les juges du fond, eux aussi, ne se laisseront pas abuser par les faux arguments apportés par UPM lors des audiences. Réponse le 29 septembre."
L'association Sauvez la Papeterie de Docelles 

 

13/07/2015

Bruyères : Communiqué de la section PCF

" Motion de censure

Nous constatons avec regret que la tentative de déposer une motion de censure, suite à l'utilisation du 49-3  par le gouvernement sur le projet de loi" Macron" a échoué faute d'un nombre sufisant de signatures. C'était la dernière chance de faire barrage à un texte qui porte gravement atteinte aux droits des salariés, aux droits de l'environnement et à notre modèle social. Depuis 15 h 10 ce vendredi 10/07/2015, la loi" Macron" et ses mesures régressives sont donc formellement adoptées sans discussion, sans vote, par faute du dépôt d'une motion de censure.

Face à cet ultime coup de force , les députés du Front de gauche et les militants du Front de gauche de Bruyères et des environs ne peuvent se résoudre à baisser les bras.

Ils continueront à combatre ce texte, à alerter nos concitoyens sur la gravité des conséquences  et à porter une alternative de progrès Humain, social et environnemental "

Pour La section PCF de Bruyères,

Claude GALIMARD et Monique WIRTH 

07:15 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/05/2015

Docelles : Les ex-salariés de la Papeterie à Nancy le 19 mai

Communiqué de Presse
 
"Docelles, le 13 mai 2015,
 
Les ex-salariés de la Papeterie de Docelles regroupés en SCOP seront ce 19  mai à la Cour d’Appel de Nancy.
 
En effet, en janvier dernier, une demande en référé au conseil des Prud’hommes avait permis de protéger la papeterie jusqu’au 15 avril, mais le groupe UPM a fait appel de cette décision. Les associés de la SCOP espèrent obtenir la même protection pour les mois à venir en présentant une nouvelle demande en référé auprès du Tribunal de Commerce d’Épinal qui sera entendue le 4 juin … UPM a déjà réussi à retarder le débat sur la cession des actifs industriels de Docelles pendant presque un an en faisant renvoyer l’affaire du Commerce aux Prud’hommes puis des Prud’hommes au Commerce.

Ainsi, elle ne sera entendue sur le fond au tribunal de Commerce que le 16 juin prochain.
 
Pour mémoire, en janvier 2013, le groupe finlandais UPM décide brusquement de vendre l’usine de
Docelles, la plus vieille papeterie de France située dans les Vosges. Quelques mois plus tard, après avoir refusé l’offre d’un repreneur, UPM annonce sa décision de fermer le site, provoquant la disparition de 160 emplois directs.  Certains salariés ont monté un projet de reprise sous forme de SCOP. Ce projet se concentrait entre autres sur la fabrication de papiers d’emballage alimentaire et de papiers
spéciaux destinés à la digigraphie, marchés qu’UPM avait choisi de ne pas aborder. 85 anciens salariés l'avaient rejoint, 30 personnes devaient être immédiatement recrutées. Il était prévu qu’en deux ans, les effectifs remonteraient à 160 salariés. Ce projet a reçu l'appui de l’Union régionale des SCOP, du Conseil régional de Lorraine, du Conseil général des Vosges, du cabinet du préfet. Un financement de 12 millions d'euros a été réalisé associant la BPI et deux établissements bancaires. Le projet
est bouclé fin février 2014.
UPM avait jusqu'alors indiqué que, faute de repreneurs, il laisserait l'usine aux salariés pour un euro symbolique et devait participer financièrement au plan de reprise par le biais du plan social. En février 2014, UPM exige une offre de la part des salariés. Ceux-ci réétudient leur capacité de financement et offrent 3 millions d'euros à UPM. 5 mars 2014 : UPM refuse l'offre et indique qu'il en attend 10 à 12 millions, et ce, alors qu'il n'a aucun repreneur en vue. Les salariés, n'ayant pas les moyens de financer une telle
somme, ont décidé d'attaquer UPM au Tribunal de Commerce et aux Prud'hommes pour non-respect des engagements. "
 
 
Contact : Nicolas Prévot - sauverlapapeteriededocelles@gmail.com

Tel. 06 85 04 76 45

07:04 Publié dans Actualités, Politique, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

29/03/2015

Vosges : les résultats des élections départementales

urne vote.jpgL'ensemble des résultats des élections départementales et en particulier du canton de Bruyères seront disponibles après 20 h et dans la soirée en cliquant sur ce lien :

http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/vosges_88/bruyeres_88600/bruyeres_8802

18:21 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

27/03/2015

Canton de Bruyères : après le premier tour des élections Départementales

 

Communiqué

"Nous tenons à remercier les 1835 électrices et électeurs qui nous ont accordé leur confiance lors du premier tour des élections départementales le dimanche 22 mars 2015. Malgré votre important soutien, nous ne serons pas présents au second tour et de ce fait le canton de bruyères perd l'opportunité d'intégrer la majorité départementale et d'être force de propositions au sein de la future assemblée délibérante.

Nous avons fait le choix de mener une campagne proche des citoyens, en allant à la rencontre des élus et des habitants des 51 communes du canton en cherchant à clarifier la réforme territoriale et vous rappeler le caractère local de ces élections.

Votre département est présent dans tous les aspects de la vie quotidienne, en pratique, par son action sociale, économique et culturelle dans chaque ville et village de notre canton. Ainsi nous regrettons que certaines idées nationales et partisanes aient pu conditionner une élection résolument locale.

Merci pour votre engagement"

Yves BONJEAN, Elisabeth KLIPFEL, Dominique LEFAUX, Bernadette RIVAT

 

 

07:32 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

24/03/2015

Canton de Bruyères : après le 1er tour des élections Départementales.

"UN NOUVEL HORIZON POUR UN NOUVEAU CANTON, représenté par le binôme Guy Colné / Michèle Peltier et leurs représentants Jacques Huguenin / Jocelyne Viriat, remercie les électeurs du canton de Bruyères pour leurs soutiens lors des élections départementales du 22 mars 2015. "

06:38 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

23/03/2015

Canton de Bruyères : Après le premier tour des éléctions Départementales

" Électrices et électeurs de notre canton :
Vous nous avez qualifiés pour être au second tour de  cette élection départementale qui se déroulera ce prochain dimanche. Nous vous en remercions.
Notre engagement pour notre département et ses spécificités est sans ambiguïté ,et à travers celui ci c'est bien entendu à notre canton que nous pensons, d'abord pour notre jeunesse ,avec la continuité de la mise ne place de toutes les actions la concernant ,exemple "jeunes prêts à bosser " l'économie pour laquelle nous nous investissons tous les jours, en étant à l'écoute des entreprises, comme UPM, FICOCIPA , se battre pour les conserver, et ne pas baisser les bras, aider à la création de l'artisanat, de commerces, de la reprise de fermes ...
Penser le social, comme je l'ai fait durant 4 ans, à travers la commission sociale afin de continuer à assurer une écoute et des réponses à celles et ceux qui nous interrogent : quelques soient les âges de la vie, personne n'est oublié .

Développer la culture et appuyer les associations qui nous offrent  régulièrement des prestations de qualité ,témoins s'il en fallait ,de la richesse de notre territoire .

Je me suis engagé durant 4 ans et nous continuerons à le faire ,pour le bien de nos VOSGES ,qui méritent un traitement spécifique ,et notre département .Et avec vous nous continuerons à travailler à trouver des solutions "

3697231177.JPG

C.Tarantola, conseiller général sortant 
B. Poirat ,candidate, maire de Belmont sur Buttant
Réjane Jacquot, remplaçante
Jean Louis Mentrel, remplaçant .

 

16:17 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Vosges, élections départementales

urne vote.jpgRetrouvez dans la soirée, les résultats du vote de dimanche 22 mars 2015 pour tout le canton de Bruyères et l'ensemble des Vosges en cliquant sur le lien ci dessous :

http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/vosges_88/bruyeres_88600

07:49 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

16/03/2015

Bruyères : élections départementales (cantonales)

Communiqué :

"Un canton équitable pour tous

Voila, chaque binôme vous a déclaré sa flamme ! Vous savez maintenant ce que chaque binôme veut faire de son élection au Conseil Départemental.

Vous avez sûrement remarqué aussi une certaine confusion dans les motivations. Remettons donc cette élection dans son contexte.

Il ne sert à rien de voter pour des candidats qui prétendent changer la politique gouvernementale voire la politique européenne. Les Conseils Départementaux n'ont pas vocation à voter pour ou contre la sortie de l'euro, pour le renforcement des barbelés à nos frontières, voire pour un changement dans un sens ou dans l'autre de la politique économique. 

Par contre les élu(e)s auront à voter pour les représentants du département au sein des conseils d'administration des collèges, des hôpitaux, des maisons de retraite, des associations culturelles et de loisirs. 

Ce sont vos conseillers départementaux qui vont aussi voter les budgets de tout ce qui vous concerne au plan local (transports scolaires, maisons de l'emploi...).

Exemple pour les associations culturelles et sportives, l'engagement associatif de Jean-Louis Mentrel, candidat remplaçant de Christian Tarantola :

Je me suis toujours investi dans les associations, surtout à caractère culturel et sportif sur le secteur de Bruyères et dans ma commune.

Pour moi, il est important et nécessaire que dans les espaces ruraux les habitants puissent trouver des propositions culturelles de qualité.

C’est dans cette perspective que j’ai pu mettre en place depuis six ans, avec les membres de l’association, le Printemps des Mots qui se déroule à et autour de Bruyères.

Cette action permet de mettre des enfants de la maternelle au lycée dans une situation d’écriture avec un écrivain puis de leur demander de mettre en voix les textes avec un comédien professionnel. 

La préparation en amont se fait à l’école, au collège ou au lycée et le jour du Festival, tous ces jeunes acteurs montent sur scène présenter leurs travaux devant un vrai public au côté d’autres spectacles professionnels.

Ce même travail a lieu dans les bibliothèques locales et dans les maisons de retraite.

C’est un grand moment culturel de qualité en milieu rural.

De la même façon, je fais partie de la Dame de Champ qui propose des concerts dans l’église romane de champ Le Duc tous les étés. Le but de cette association est de permettre une découverte de ce lieu historique par des visites et des concerts.

Je propose que le conseiller départemental soutienne fortement les actions culturelles en milieu rural et veille à ce que tous les crédits culturels ne soient pas absorbés par les grandes structures culturelles urbaines. C'est ce modèle d'actions que nous, candidats pour l'ensemble des communes du nouveau canton de Bruyères, voulons populariser et mettre en place."

IMG_2850.JPG

Titulaires : Christian Tarantola, Bernadette Poirat ; remplaçants Jean-Louis Mentrel, Réjane Jacquot

 

 

22:21 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/03/2015

Bruyères : élections départementales (cantonales)

Communiqué : Union des droites et du centre soutenue par UDI,

Un Nouvel Horizon pour un Nouveau Canton

« Au cœur de la ruralité

 Forts de leur expérience d’élus de proximité et de leur connaissance du territoire et particulièrement du « nouveau » canton de Bruyères, tel que redessiné par le récent découpage, Michèle Peltier et Guy Colné, annoncent officiellement leur candidature aux élections départementales, accompagnés de leurs suppléants.

 Guy COLNÉ, marié, 3 enfants :

  • Cadre retraité, dans le secteur automobile vosgien pendant 40 années

  • Conseiller municipal à Fontenay (1977-2014) et élu en qualité de Maire pendant 4 mandats successifs (1989-2014) ; Délégué communautaire (2003-2014)

  • Maire honoraire depuis 2014

Michèle PELTIER, mariée, 2 enfants :

  • Retraitée de l’Office National des Forêts

  • Conseillère municipale à Bruyères (2001-2014) et élue en qualité d’Adjointe au Maire pendant 2 mandats successifs ; Déléguée communautaire depuis 2003

  • Membre bénévole dans plusieurs associations : Donneurs de sang, Légion d’honneur, Ordre du Mérite agricole

Jacques HUGUE,NIN, marié 4 enfants :

  • Agriculteur

  • Conseiller municipal à Villoncourt (1995-2014) et élu en qualité de Maire pendant 3 mandats successifs

  • Maire honoraire depuis 2014

Jocelyne VIRIAT, mariée 3 enfants :

  • Professeur des écoles, directrice retraitée

  • Conseillère municipale à Sainte-Hélène depuis mars 2014 et élue en qualité de Maire ; Déléguée communautaire

Très attachés à la ruralité, ils souhaitent défendre cette précieuse entité qu’est le département en s’appuyant sur les réalisations déjà entreprises et en valorisant toutes les richesses du canton, en développant les moyens de communication modernes et indispensables, sans oublier les compétences sur la solidarité sociale et territoriale.

Leur disponibilité, leur implication et leur s,ens de l’écoute favoriseront une approche particulière du terrain et des populations, du tissu économique et social, des associations, des communes et des intercommunalités, soumises à la réforme territoriale engagée.

Ils défendront les intérêts et l’identité des Vosgiennes et des Vosgiens dans la grande région Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne mise en place en 2016.

Guy COLNE et Michèle PELTIER

Jacques HUGUENIN et Jocelyne VIRIAT  »

Michèle Peltier.JPG

 

09:27 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

14/03/2015

France : élections départementales

11043055_681600688628754_3310018115638752996_n.jpg

07:25 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

26/02/2015

Bruyères : élections départementales ( cantonales )

Communiqué du Front de Gauche

"Madame, Monsieur,

Nous voulons mettre fin à la politique d’austérité car elle est injuste

Dans les Vosges, c’est moins d’argent pour les collèges, les associations, les maisons de retraites, les maisons de santé, pour la culture et tous les services publics

Une autre politique est possible car de l’argent il y en aura si le pouvoir renégocie la dette publique et met en place une fiscalité plus juste.

Qu’il cesse de prendre aux petits pour donner aux gros! Marre de la pauvreté ! Marre du chômage ! Le travail est un droit !  Donner du travail à tous est un devoir pour l’Etat !

Pour que le gouvernement renonce à soutirer 29 Milliards du budget des collectivités !

D’ici à 2017, qu'’il maintienne les départements et leur rôle social au bénéfice de la population.

Contre le bouleversement brutal de l'organisation territoriale du pays !

Sans consultation des citoyens et pour que la liberté des communes, étouffées par des communautés de communes tentaculaires, soit respectée.

 Pour prendre l’argent là où il est !

Chez les très riches, chez les gros actionnaires,

Chez ceux qui planquent leur argent en Suisse ou au Luxembourg et autres paradis fiscaux !

Pour sauver nos usines comme la Papeterie de Docelles ou la Cipa, !

Il faut avoir le courage de voter:

- des lois qui empêchent les groupes comme UPM de profiter des aides publiques et de fermer ensuite !

des lois qui permettent aux salariés de reprendre leur outil de travail dans de bonnes conditions.

Pour une politique départementale plus écologique !

Dans la gestion de son patrimoine forestier, encourager la transition énergétique, l’agriculture paysanne et biologique,

Dans les transports non polluants, défendre la ligne ferroviaire Epinal/Strasbourg et développer les pistes cyclables, le covoiturage …

Utiliser les ressources locales dans les cantines des collèges, des maisons de retraite…

Candidats FdG Bruyeres.JPG

Dimanche 22 mars, votez et faites voter pour les candidats du Front de Gauche ! Seuls candidats anti-austérité, pour l’Humain d’abord !!! "

06:16 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

09/02/2015

Bruyères : élections cantonales

Communiqué :

« Yves BONJEAN et Élisabeth KLIPFEL se positionnent pour le canton de Bruyères

 Yves BONJEAN et Élisabeth KLIPFEL se positionnent pour le canton de Bruyères. Candidats aux prochaines élections départementales les 22 et 29 mars 2015,  Yves BONJEAN et Élisabeth KLIPFEL, respectivement maires de Bruyères et de Champdray sont prêts à s’investir pour un nouveau territoire élargi, composé désormais d’une partie des cantons de Brouvelieures, Châtel et Corcieux.

Composé également des remplaçants, Dominique LEFAUX, maire de Domèvre-sur-Durbion de 2001 à 2014, et Bernadette RIVAT, premier magistrat des Rouges-Eaux, le quatuor a souhaité un « parfait quadrillage » du territoire cantonal.

Les candidats, élus de terrain, sont tous très impliqués dans la vie publique de par leurs mandats. Leurs candidatures s’inscrivent donc dans la continuité de leurs engagements : Etre au service du territoire et de la population.

Photo candidature.jpg

De sensibilités diverses, Yves BONJEAN et Élisabeth KLIPFEL et leurs remplaçants entendent défendre la ruralité tout en présentant une vision unie du territoire, développer le tourisme et soutenir les entreprises, poursuivre l’aide financière aux communes et communautés de communes et faire des technologies de l’information et de la communication un vecteur de croissance et de développement.

L’accompagnement et le soutien aux élus et aux habitants dans leurs projets sont une priorité et s’effectueront en tenant compte des données démographiques, économiques et sociales. Dans le contexte économique actuel, la mutualisation des moyens et des compétences, ainsi que la coordination des politiques de développement sont également essentielles.

Le territoire cantonal est riche de diversité où la ruralité a une place prépondérante. Les décisions qui sauront structurer notre territoire doivent se prendre ensemble, dans le respect de ces différences inhérentes à son découpage.

Les élections cantonales demeurent des élections de proximité que nous souhaitons ouvertes et dignes, non pas contre d'autres candidats, mais pour un territoire et une population. » 

07:10 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

02/02/2015

Région Lorraine : communiqué de David Valence

 Après la consultation de dimanche, David VALENCE, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, Président de la Communauté de Communes, Président du Pays de la Déodatie réagit dans le communiqué suivant :

 « Près de 95% d’abstention dans la cité Jules Ferry ! C’est un triste record dont le mérite revient au Président du Conseil Régional de Lorraine et à sa majorité. De façon générale, dans les villes vosgiennes, où le « oui à la gare de Vandières» avait pu tenir des réunions électorales, la participation est particulièrement médiocre. Les Déodatiens, comme l’ensemble des Lorrains, n’ont pas compris qu’on les consulte à quelques mois des élections régionales. Ils ont opposé un désaveu cinglant à ce qui leur est apparu comme une manœuvre politicienne. »

 

15:31 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

16/10/2014

Vosges : lettre ouverte des communistes vosgiens

"Monsieur Le Député,

Monsieur le Sénateur,

Les communistes vosgiens vous interpellent sur les conséquences qu'aura l'acceptation du plan de financement de la sécurité sociale voté à l'assemblée (PLFSS).

Le président de la République vient de déclarer : « Il n'y a pas de plan d'économie qui soit indolore ». Oui, c'est douloureux pour les classes moyennes et populaires, les femmes, les familles monoparentales, les jeunes couples, à qui le gouvernement impose un plan d'austérité de 21 milliards d'euros sur la protection sociale. Ce choix met en péril la protection sociale à la française, la relance économique, la vitalité et la jeunesse du pays.

Pendant ce temps, la Cour des comptes estime que la fraude aux cotisations sociales pourrait avoir atteint 20 à 25 milliards d’euros en 2012. Nous rappelons que 100 % de ces fraudes sont imputées aux employeurs (travail dissimulé, heures supplémentaires non payées, abus de contrats précaires…). Pourtant, le patronat bénéficie déjà de multiples allègements de cotisations ainsi que des nombreuses mesures incluses dans le « pacte de responsabilité » sans qu’aucune contrepartie ne lui soit demandée.

La Sécurité Sociale qui protège d'ordinaire les risques et aléas de la vie et assure après le travail une vie convenable, est depuis plusieurs années attaquée de toutes parts par les politiques  d'austérité. La remise en cause de ce système n'est pas tolérable quand on sait que la Sécurité Sociale est un amortisseur social en temps de crise.

Si le PCF n'a de cesse de clamer que l'argent il y en a mais il faut le prendre ailleurs que dans les poches des plus pauvres et des classes moyennes. Des dizaines de milliards d'euros circulent hors de l'économie réelle, hors des comptes publics, hors des salaires et du pouvoir d'achat. Il est possible de mettre à contribution les énormes revenus financiers à hauteur des salaires, cela dégagerait plus de 70 milliards d'euros.

Nous vous demandons donc de prendre vos responsabilités et de ne pas voter ce budget qui met en péril le principe même de notre protection sociale et qui tend à le voir disparaitre aux profits de grands groupes privés pour satisfaire encore un peu plus le monde de la finance.

Vous êtes un élu du peuple, votre devoir est de le satisfaire et de préserver ses acquis nés du Conseil National de la Résistance, dont beaucoup de nos militants communistes y ont œuvré.

Nous réitérons notre volonté d'un monde plus juste où l'humain est au cœur des préoccupations, et en ce sens nous vous demandons d'exprimer clairement votre position devant vos administrés en donnant les explications et motivations de votre vote sur le PLFSS."

Pour le PCF Vosges, la secrétaire Fédérale

 Michèle GRÜNER

08:06 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

20/06/2014

Bruyères : La lutte des cheminots, communiqué du Parti Communiste

"SNCF : La lutte des cheminots contre le démantèlement du service public est l'affaire de tous. Les cheminots sont en grève pour le retrait de la réforme ferroviaire du gouvernement. 

 Pourquoi cette réforme ? Le texte, qui prétend réunifier Réseau Ferré de France (RFF) et la SNCF, prépare en fait l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire exigée par l'Union Européenne.

 Le secteur rentable (l'exploitation des voies ferrées) serait donné au privé tandis que les infrastructures ( Matériels, gares...) seraient laissées au secteur public qui se retrouverait donc seul à payer la dette de 44 milliards d'euros qui devait servir à financer un réseau ferré public de qualité.

 Dans ces conditions c'est la mort des "petites lignes" telles Epinal-Saint Dié-Strasbourg ? 

 Avec la fermeture de nos dernières usines, c'est la mort de nos communes et de notre vallée. 

 Nous soutenons les cheminots et toutes celles et ceux qui défendent les services publics et appelons les habitants à manifester Jeudi 19 juin à Nancy. "

 Pour les communistes bruyèrois et des environs,  Claude GALIMARD et Monique WIRTH"

 

07:26 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

19/06/2014

Déodatie : communiqué de David Valence

David Valence : « Je suis l'animateur de la Déodatie »

 « Les deux mandats supplémentaires que j'assume en plus du mandat de maire sont complémentaires ».

Élu président du syndicat mixte du Pays de la Déodatie le 14 juin et président de la Communauté de Communes des Vallées de la Haute-Meurthe depuis le 16 avril, le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence, est revenu sur sa dernière élection lors d'une conférence de presse tenue en Mairie hier mardi 17 juin. « Je me définis comme l'animateur de la Com'Com et du Pays ». Si, en effet, en tant que maire, les décisions sont suivies d’effets assez rapides, elles diffèrent de celles du président de la Com'Com et du Pays.

« Ces structures sont des lieux de propositions et de négociations ». Occuper ce double mandat en tant que président est un vrai plus pour la ville centre. « Parler du tourisme vert à l'échelle d'une Com'Com implique de réfléchir aussi sur l'ensemble d'un territoire. Quand une industrie s'implante à Saulcy-sur-Meurthe c'est important pour le territoire, pour l'ensemble des communes qui en font partie et, dans notre situation, pour la ville de Saint-Dié-des-Vosges. »

La vision du territoire, son équilibre, est d'autant plus importante que le Pays de la Déodatie, fort de ses 93 communes et communautés de communes et de ses 94 000 habitants, portera le SCOT. Ce Schéma de Cohérence Territoriale est un document d'urbanisme qui détermine, à l’échelle de plusieurs communes ou groupements de communes, un projet de territoire visant à mettre en cohérence l'ensemble des politiques sectorielles notamment en matière d'urbanisme, d’habitat, de déplacements et d'équipements commerciaux, dans un environnement préservé et valorisé.

Autant dire que ce document précieux, élaboré en concertation avec les maires, est important pour les habitants. Avant que le SCOT ne voie le jour (dans quelques années), il faudra définir le périmètre que David Valence souhaite « le plus large et le plus étendu possible » et travailler ensemble. « La Déodatie, trop longtemps divisée, a compris que son développement doit passer par le rassemblement de tous les élus derrière des objectifs clairs et communs ».

Retrouvez également son intervention sur: http://youtu.be/rkbbe9BSOrg

Toute l'actualité sur http://www.saint-die.eu

 

07:11 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

27/04/2014

Bruyères : communiqué de la section PCF

 « La réaction contre la rigueur, c'est maintenant !

Manuel Valls détaille ces jours-ci un programme d’austérité pour les familles, écrasant les retraites, les salaires et puisant même dans les caisses de la sécurité sociale pour faire des cadeaux aux plus riches, aux actionnaires des grosses entreprises, aux marchés financiers. À l’Assemblée nationale, les députés du Front de Gauche ont fermement rejeté ce plan de rigueur. Ils n’y sont pas assez nombreux pour empêcher cette politique digne de la droite.  

C’est sans compter les ponctions sur le budget des communes, des départements que le gouvernement veut opérer. Les conséquences sur le budget des familles seront insupportables.  

Quand les dotations de l’état aux communes, dont celles de Bruyères diminuent, ce sont autant de travaux en moins à pouvoir réaliser. De fait, soit les communes, les communautés de communes investissent moins soit elles augmentent les impôts locaux ou les services.  

Il en va ainsi avec la rénovation de l’assainissement public ou d’équipements telle la piscine, et demain avec le ramassage des poubelles, l’entretien des routes. Donner moins aux collectivités pour donner plus aux actionnaires et aux milliardaires c’est appauvrir la population et lui supprimer des services essentiels pour son bien-être.  

Il en va de même avec la commission européenne où toutes les décisions vont contre les populations et pour le grand patronat et les financiers.

 Le 25 mai 2014, il ne faut pas s’abstenir et nous vous invitons à voter pour les candidats du Front de gauche. Pour avoir plus de moyens dans nos communes et des services publics de qualité, il faut des élus qui nous défendent vraiment. Nous agissons tous les jours, Pour l’humain, d’abord !».

 Claude GALIMARD ET Monique WIRTH, pour la section PCF de Bruyères et des environs

16:53 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/04/2014

Bruyères : un ophtalmologiste S.V.P !

Les élections municipales terminées, une lectrice de la Girafe aimerait faire passer un message sous forme d’un souhait :

« Que les élus se mobilisent pour obtenir l’installation à Bruyères d’un ophtalmologiste : devenu indispensable vu les délais d’attente dans les cabinets. Une maison de santé serait également une excellente initiative ! Je pense transmettre là une demande et un souhait collectif... »

 

07:34 Publié dans Humeur, Politique |  Imprimer |  Facebook | |