Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2016

Vosges : Association du Massif vosgien : David Valence passe le relais

Communiqué

Maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence a décidé de quitter la présidence de l’Association du Massif vosgien (AMV).

Lors d’une récente rencontre avec le bureau de l’Association, il a en effet dit sa satisfaction d’avoir vu aboutir en 2016 deux dossiers importants pour l’AMV. La baisse des tarifs du tunnel Maurice Lemaire d’abord : David Valence était personnellement intervenu à plusieurs reprises auprès des dirigeants de la société qui exploite l’ouvrage afin que la baisse ne se limite pas aux seuls poids lourds, comme prévu dans les négociations, mais s’étende aussi aux voitures, ce qui a été obtenu.

Par ailleurs, les Vosges ont accueilli en octobre dernier le Congrès de l’Association nationale des élus de la Montagne (Saint-Dié-des-Vosges et Gérardmer), qui fut un véritable événement.

Désireux de se consacrer à la future agglomération, David Valence a transmis le relais jusqu’à la fin du mandat prévu (juillet 2017) à Alice Morel, secrétaire générale de l’AMV et maire de Bellefosse (Bas-Rhin).

 

07:41 Publié dans Environnement, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

09/11/2016

France : après l'élection américaine, communiqué de presse de M. Alain Juppé

Communiqué :

Le peuple américain s’est prononcé démocratiquement et je prends acte de sa décision souveraine.

Je veux ce matin adresser à M. Trump, qui aura demain la charge de conduire la démocratie américaine, un message fort, le message d’un pays ami du peuple américain. Le monde a besoin d’une démocratie américaine apaisée et qui contribue à l’équilibre du monde, aujourd’hui gravement menacé.

Il appartient désormais à M. Trump de définir les grandes lignes de sa politique internationale et les axes de son dialogue avec la France et l’Europe.

C’est à la France et à l’Europe de se mettre en situation de défendre leurs intérêts dans leur dialogue avec l’administration américaine.

Plus que jamais, les Français ont besoin d’une France forte et d’un Président de la République qui puisse être entendu et respecté par ses partenaires.

Plus que jamais, les Français ont besoin d’une Europe soudée, qui s’impose comme un interlocuteur des grands pôles du monde de demain.

Aux Français, je veux souligner tous les risques que la démagogie et l’extrémisme font courir à la démocratie et le caractère vital des choix qu’ils ont à faire.

Plus que jamais j’appelle au rassemblement et à la mobilisation tous ceux qui se font une « certaine idée » de la République et de la France.

Alain Juppé

18:11 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

30/10/2016

France : Carte intercommunale : de l’urgence d’assouplir le dispositif

Communiqué de Daniel Gremillet

Mercredi 26 octobre 2016, au Sénat, Daniel Gremillet est intervenu en séance publique afin d’assouplir la procédure de révision des schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) prescrite par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi « Notre » en faveur d’une plus grande capacité d’action des maires et des élus locaux.

« L’appréciation des territoires doit pouvoir s’opérer au-delà des calculs démographiques. Il est indispensable de desserrer le carcan et de permettre l’émergence d’intercommunalités émanant des bassins de vie, des identités partagées et des projets en confortant la place des communes au sein de cette nouvelle gouvernance et en jouant sur la complémentarité entre les territoires. » a souligné Daniel Gremillet.

L’élu vosgien a, en effet, pointé du doigt les difficultés rencontrées par les élus locaux, notamment dans la répartition des sièges du conseil communautaire, et le véritable sentiment d’incompréhension et d’abandon qui anime souvent les territoires et leurs habitants.

En ce sens, il a salué l’initiative et voté pour la proposition de loi sénatoriale tendant à faciliter la recomposition de la carte intercommunale. Cette dernière garantit à toutes les intercommunalités la capacité de procéder à une répartition des sièges entre communes sur le fondement d'un accord local et l’équité de traitement des territoires. « Les élus locaux auront une marge de manœuvre plus large pour répartir les sièges dont le nombre pourra être modulé au besoin, dans des proportions toutefois raisonnables pour permettre le bon fonctionnement du conseil communautaire » a estimé Daniel Gremillet, qui a appelé le Gouvernement à une adoption rapide de ce texte.

17/10/2016

France : primaires, Arnaud Danjean à Saint-Dié-des-Vosges

AD-au-micro.jpgDans le cadre de la campagne des Primaires de la Droite et du Centre, le comité de soutien à Alain Juppé du département des Vosges a le plaisir d’accueillir :

M. Arnaud DANJEAN, Porte-Parole National d’Alain Juppé,  député européen et conseiller régional de Bourgogne- Franche-Comté, spécialiste des questions de Défense et de Sécurité.
 
Il animera une réunion publique :
Lundi 24 octobre 2016 à 19 h à l'Espace Nicolas Copernic, Place Jules-Ferry à Saint-Dié-des-Vosges

17:45 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

05/10/2016

Grand Est : Transports et déplacements régionaux en question

Communiqué de presse de David Valence, président de la Commission des Transports et déplacements de la Région Grand Est.

« Des informations non confirmées à ce jour font état de ralentissements considérables décidés unilatéralement par SNCF Réseau, dès décembre 2016, sur la ligne TER Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg.

Pour mémoire, la Région Grand Est passe commande d’un service voyageurs (nombre de trains, horaires, arrêts,…) à SNCF Mobilités. Elle verse ainsi 430 millions d’euros en 2016 pour ces trains, parmi lesquels figurent naturellement ceux de la ligne Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg.

Or, nous n’avons pas été officiellement informés à ce jour de difficultés particulières sur cette ligne à une échéance aussi brève et préoccupante.

Dans ces circonstances, la Région Grand Est affirme son attachement à la ligne Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg, qui assure la traversée des Vosges et la desserte d’au moins trois vallées à forte activité industrielle (Meurthe, Fave, Bruche).

La réunion du Comité régional des services de Transports (COREST) pour le Centre-Alsace permettra, demain 6 octobre 2016 à 18h à Sélestat (salle des conférences du complexe Sainte-Barbe) de faire le point sur le fonctionnement de cette ligne. Le COREST sera présidé par ma collègue Marie-Reine Fischer et par le maire de Wisches, Alain Ferry, en ma présence.

J’invite toutes les personnes attachées comme nous à cette ligne à participer à cette réunion, qui est publique. »

 

15/09/2016

Vosges : L’équipe BLM VOSGES communique

"Bruno Le Maire poursuit son tour de France dans le cadre de la Primaire de la Droite et du Centre. Il sera mercredi 21 septembre dans le Haut-Rhin pour son grand meeting régional à 19 h (ouverture des portes) à Rixheim (près de Mulhouse). Le Trèfle - Allée du Chemin Vert. Direction Bâle - Mulhouse, sortie Rixheim.
Les Vosgiennes et Vosgiens qui aspirent à un sérieux changement dans notre pays et désireux d’en savoir plus sur le programme détaillé et novateur du candidat, sont les bienvenus.
Un transport par bus est organisé par les autocars Marcot au départ de Chavelot (15 h 45 : RDV Parking Transports MARCOT ZAC de la Cobrelle 88150 CHAVELOT, départ à 16 h avec un arrêt à Remiremont (sur l’itinéraire) à 16h30 Gare place des Martyrs de la Résistance, 88200 REMIREMONT).
Retour à l'issue du Meeting pour Remiremont et Chavelot par itinéraire inverse.
Inscription auprès de BLM Vosges par mail rgvosgesavecblm@gmail.com ou téléphone 07 83 21 37 48"

Pièce d’identité obligatoire.

L’équipe BLM VOSGES
Régis GARCIA
Référent départemental
Mail rgvosgesavecblm@gmail.com
Tél : 07 83 21 37 48
BLM VOSGES

07:35 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

21/08/2016

Saint Dié des Vosges : Un conseil municipal historique pour le prix de l'eau

Communiqué du groupe « Saint-Dié Avenir avec David Valence »
"Un conseil municipal historique pour le prix de l'eau
Le conseil municipal de la ville de Saint-Dié-des-Vosges se réunira lundi 29 août 2016.

Son ordre du jour répondra à une attente très vive des Déodatiennes et Déodatiens : la baisse du prix de l’eau. Trois délibérations seront proposées en ce sens à l’examen des élus
La liste « Saint-Dié Avenir » s’était en effet engagée devant les citoyens à faire baisser significativement le prix de l’eau lors des élections municipales de mars 2014. Après l’alternance, deux ans de longs et rudes efforts, de travail discret mais opiniâtre ont aujourd’hui permis de dégager un accord très positif avec le délégataire. C’est l’aboutissement d’un combat qui vient de loin. L’objectif est de redonner du pouvoir d’achat aux habitants, de casser l’image de « ville chère » dont souffre Saint-Dié-des-Vosges depuis trop longtemps. Dans le respect des objectifs de mars 2014, c'est donc une baisse très significative du prix de l'eau mais aussi la mise en place d'un barème écologique pour ce tarif (le prix évoluant avec la consommation) qui seront présentées au conseil municipal...
Cette séance du 29 août 2016 s'annonce historique !"

31/07/2016

Bruyères : fermeture de la CIPA, communiqué de Christian Tarantola

Communiqué

"Ce samedi 30 juillet 2016, la grande grille de notre usine de rétroviseurs s'est refermée sur des dizaines d'années ,des centaines de milliers, voire de millions de rétroviseurs qui ont inondé une bonne partie de la planète ,mais surtout sur des salariées et salariés qui ont œuvré durant tant d'années . Effroyable gâchis ,une nouvelle fois pour notre territoire , qui n'en peut plus de voir les difficultés s'installer.

Je suis d'autant plus touché que j'y ai passé une décennie entière ,alors que Mme Avril ; fondatrice était encore si présente. C'était une autre époque, celle où la "Patronne " venait à l'usine, saluait ses anciennes et anciens collaborateurs, déjeunant avec eux ;
Une entreprise où les conditions de travail voyaient leur  reconnaissance ...
Il me vient quelques images et souvenirs : l'usine de Raon l'Étape  et ses rétroviseurs pour camion qui fut fermée ...
La loi sur le  second  rétro extérieur 
" De la Rolls au char d'assaut " 
Le bruit du polissage , l'atelier 2 et ses presses ,les odeurs du traitement de surface, l'assemblage ...
Tant que Mme Avril fut présente ,il semblait que rien ne puisse arriver .
Vint l'autre et l'on connaît la suite !
La ville de Bruyères, ses environs paient de nouveau un lourd tribut à la logique ultralibérale, qui ne se soucie absolument pas des Hommes. Les ouvrières et ouvriers de la CIPA  ont assumé jusqu'au bout avec beaucoup de calme et de respect de leur outil de production .
Et maintenant ? Nous avons connu en préfecture des réunions sur l'avenir, mais qu'en est-il aujourd'hui ?
Je souhaite à tous celles et ceux qui sont touchés par cette fermeture de retrouver une situation .
C . Tarantola ,conseiller départemental et ancien CIPA "

03/07/2016

Vosges : Retour sur le café politique BLM

Retour sur le Café politique organisé par le comité de soutien vosgien de Bruno Le Maire, jeudi 30 juin au bar Le Globe à Saint-Dié-des-Vosges, en présence de Régis Garcia, référent départemental et de Christine Felden, conseillère municipale de Saint-Dié-des-Vosges.

La rencontre a été précédée par le dépôt de l’ouvrage du candidat « Ne vous résignez pas ! » dans la boîte à livres située à l’entrée du Pont de la République de la ville de Saint-Dié-des-Vosges, afin de le mettre à disposition des habitants. Tout un symbole lorsqu’on sait quelle place le candidat Bruno Le Maire accorde à la Culture dans son projet pour la France dans le cadre de cette campagne des Primaires de la Droite et du Centre, en vue de désigner le candidat pour la prochaine présidentielle. Le but était de faire bon usage de l’exemplaire récemment offert par le candidat au référent départemental, c’est chose faite !

Café politique boîte à livres SDDV 300616.JPG

Le café politique a permis de préciser les règles générales relatives au déroulement de la primaire et, en particulier, de rappeler que TOUS les électeurs et électrices inscrit(e)s sur les listes électorales (au 31 décembre 2015) pourront se rendre aux urnes les 20 et 27 novembre prochains pour désigner leur candidat. L’élection n’est donc pas réservée aux seuls militants du parti ! Dans un deuxième temps, l’équipe BLM Vosges a bien entendu expliqué que ce candidat ne pouvait être que Bruno Le Maire, au travers d’échanges très constructifs avec les participants à cette rencontre, le tout dans un esprit ouvert et convivial. L’équipe BLM Vosges remercie très sincèrement toutes les personnes qui ont fait le déplacement à cette occasion. Pour la France, saisissons cette opportunité du Renouveau ! Ne vous résignez pas !

L’équipe BLM VOSGES

Régis GARCIA Référent départemental

rgvosgesavecblm@gmail.com

Tél. 0783213748

 

 

09:18 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

22/03/2016

France : Mesures pour la compétitivité de l’agriculture

Communiqué

sénat.jpg" Mesures pour la compétitivité de l’agriculture : Daniel Gremillet à nouveau à la manœuvre au Sénat

Mercredi 16 mars 2016, dans la continuité de ses travaux, Daniel Gremillet, rapporteur de la proposition de loi en faveur de la compétitivité de l’agriculture et de la filière agroalimentaire, a présenté à la commission des affaires économiques ses propositions pour enrichir le texte lors de son second passage au Sénat.

Depuis le dernier examen de ce texte par la Chambre Haute, la situation pour les agriculteurs, et en particulier pour les éleveurs, n’a pas connu d’amélioration et tous les indicateurs sont au rouge pour 2016. Les mesures que nous portons en faveur de la compétitivité des exploitations agricoles rencontrent peu à peu un écho favorable auprès des pouvoirs publics, je m’en félicite.

Le travail de seconde lecture est donc fondamental, et j’entends consolider les dispositions déjà contenues dans le texte de loi, sinon faire de nouvelles propositions » a indiqué le sénateur vosgien mobilisé. Parmi les amendements proposés par Daniel Gremillet, l’inscription dans la loi du principe d’un étiquetage obligatoire de l’origine des produits carnés et laitiers, après que Phil Hogan, le Commissaire européen à l’Agriculture, ait autorisé lundi dernier la France à l’expérimenter, ce que les règlements européens interdisaient jusqu’alors. Concrètement, les agriculteurs français pourront jouer sur la compétitivité hors prix, et les consommateurs seront mieux informés de l’origine des produits qu’ils consomment.

L’élu vosgien a également présenté un amendement visant à compléter les dispositifs existants de protection du patrimoine personnel de l’agriculteur avec la mise en place de garanties apportées par des sociétés de caution mutuelle lors de la souscription d’un emprunt. L’ensemble des amendements portés par le sénateur a été salué et adopté en commission des affaires économiques. Prochaine échéance : la séance publique le 23 mars 2016 au Sénat."

 

08:15 Publié dans Environnement, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

16/03/2016

Notre nouvelle région : votez pour dire votre choix !

footer-naming.jpg

Votez en cliquant sur le lien ci dessous :

https://notrenouvelleregion.alsacechampagneardennelorrain...

10/03/2016

Vosges: Code du Travail, communiqué de la section PCF-Front de gauche de Bruyères et Environs

Colère 2.gif"Au nom de la « modernité », le gouvernement organise un véritable retour au 19e siècle des règles régissant le code du travail.

Les communistes de Bruyères et des environs ont tenu à informer la population du projet d'aggravation des conditions de travail des salariés (Licenciements facilités, flexibilité avec augmentation du temps de travail), de précarisation des jeunes et des moins jeunes et de limitation des indemnités de licenciement. C'est la quasi-liquidation des Prud'hommes, de la médecine du travail qui est proposée à court terme.

Des distributions de tracts devant La Poste et devant l'usine CIPA de Bruyères ont permis de débattre, d'échanger et de mesurer la colère des actifs et des retraités dont les fins de mois sont de plus en plus difficiles et la situation des petites entreprises et commerces dont l'activité s'essouffle.

Bruyères et les communes de nos vallées ne pourront se développer qu'en présence de services publics développés tels La Poste, la SNCF, la santé, les écoles, les services à la personne.

L'argent public ne doit pas être donné aux actionnaires des multinationales qui se moquent des CIPA et UPM mais aux entreprises qui proposent du travail et des emplois correctement rémunérés.

Nous appelons la population, actifs et retraités, à participer massivement aux rassemblements qui seront organisés le 31 mars 2016 à Épinal "

Claude GALIMARD pour la section PCF-Front de gauche de Bruyères et Environs

 

07:46 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

02/03/2016

Région : La Grande Région sensibilisée à l'avenir des lacs de Pierre Percée

Communiqué

Les équipements touristiques des lacs de Pierre Percée et de la Plaine ont enregistré en 2015 une forte hausse de fréquentation : 10.000 accès payants et plus de 9000 nuitées supplémentaires par rapport à la moyenne des années précédentes.
Pour autant, des préoccupations financières conduisent à imaginer un nouveau modèle de gestion et de développement. A l'heure actuelle, seules 4 communes riveraines des Lacs siègent en effet au Syndicat mixte d'aménagement des lacs de Pierre Percée et de la Plaine, les départements de Meurthe-et-Moselle et des Vosges s'en étant retirés dès 2013.

Pierre percée.jpg


La future communauté d'agglomération de Saint-Dié-des-Vosges et le Pays du Lunévillois envisagent donc désormais de repenser la gouvernance du Syndicat mixte autour de leurs deux structures, seules capables par leur taille de soutenir efficacement le développement du site des lacs de Pierre Percée et de la Plaine.
Après une concertation menée sous l'égide de l'Etat et des deux départements, la Déodatie et le Lunévillois avancent de concert pour trouver des solutions institutionnelles et financières.
C'est dans ce contexte que le Président du Syndicat des Lacs Bernard Muller, le président du Pays du Lunévillois Hervé Bertrand et le conseiller régional David Valence, par ailleurs président de la Communauté de communes de Saint-Dié-des-Vosges, ont rencontré à Strasbourg ce lundi 29 février 2016 le président de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Philippe Richert, entouré de son directeur général des services François Bouchard et de son directeur de cabinet Christophe Kieffer.
L'initiative de ce rendez-vous revient à Bernard Muller, appuyé par Valérie Debord, Vice-Présidente de la Grande Région. L'objectif en était de sensibiliser la nouvelle Grande Région aux projets de réforme de la gouvernance et de développement du site des lacs de Pierre Percée et de la Plaine. Les échanges se sont déroulés dans un climat très constructif.
Hervé BERTRAND, Bernard MULLER, David VALENCE

29/02/2016

Vosges : soutien à Bruno Le Maire

Communiqué de presse

"Bruno Le Maire vient d’annoncer à Vesoul qu’il est candidat à la primaire de la droite et du centre pour devenir le prochain président de la République. Même très attendue, cette annonce n’en est pas moins importante et porteuse d’espoir pour les Français.

L’équipe BLM VOSGES se réjouit de cette déclaration et est évidemment aux côtés de Bruno Le Maire, un homme d’expérience, courageux, intègre et plein d’énergie pour la campagne qui s’ouvre !

On dit souvent que la présidentielle est la rencontre d’un homme et d’un peuple. Nous croyons aussi que c’est la rencontre d’un homme avec son époque. Bruno Le Maire est de ceux-là. C’est la raison pour laquelle, nous invitons tous ceux qui veulent nous accompagner dans cette belle aventure, à nous contacter au mail suivant : rgvosgesavecblm@gmail.com

Enfin, nous donnons rendez-vous à toutes les Vosgiennes et à tous les Vosgiens le samedi 5 mars à Paris (Docks d’Aubervilliers) à 14h00 pour la grande réunion publique de lancement de campagne. "


L’équipe BLM VOSGES
Régis GARCIA
Référent départemental
Mail rgvosgesavecblm@gmail.com
Tél : 0783213748
BLM VOSGES

Communiqué suite candidature BLM.pdf

07:42 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

28/02/2016

saint-Dié-des-Vosges : Un comité de soutien pour Alain Juppé

Communiqué de presse

" En novembre prochain, les Français qui le souhaitent auront pour la première fois la possibilité de choisir le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle.
Cette primaire sera donc ouverte à tous et pas aux seules personnes déjà engagées en politique. Elle doit être l'occasion d'un grand débat démocratique sur l'avenir de la France.
À Saint-Dié-des-Vosges, nous avons ainsi décidé de former un comite pour soutenir Alain Juppé. Son expérience, sa hauteur de vue, sa volonté de réformer profondément la France nous ont convaincus ; il est à nos yeux le Président dont notre pays a besoin. Pour agir, il faut en effet rassembler.
Animé par Claude Kiener, le comite Alain Juppé 88 entend ainsi réunir des citoyens de tous horizons de tous âges et de toutes origines, dans un esprit de travail et de fraternité.
Nous lançons donc un appel à tous les citoyens, qui souhaitent s'investir à nos côtes, pour préparer à la France un avenir ambitieux mais serein !
Un évènement sera organisé à Saint-Dié-des-Vosges jeudi 21 avril 2016 autour d'une personnalité nationale pour soutenir Alain Juppé."

equipecadreAJ88.jpg


Pour tout renseignement sur la campagne d’Alain Juppé : www.alainjuppe2017.fr
Délégué régional AJ 2017 : Radoine Mebarki

Equipe Cadre :
Claude Kiener, Saint-Dié-des-Vosges
Bruno Toussaint- Saint-Dié-des-Vosges
Françoise Legrand, - Saint-Dié-des-Vosges ;
Sylvie Febvet - Etival-Clairefontaine
Stéphane Pasquier - La Bourgonce
Adrien Felden - Saint-Dié-des-Vosges
Jules Serrieres - Senones
Dr Alex Prunier - Saint-Dié-des-Vosges
Pascal Henry - Saint-Dié-des-Vosges
Ousseynou Seye - Saint-Dié-des-Vosges
Maxime Bodaine - Saint-Dié-des-Vosges

creation Comité Alain Juppé à SDDV.pdf

19:39 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

22/02/2016

France : Crise agricole : Daniel Gremillet interpelle le Gouvernement sur son action européenne

Mercredi 17 février 2016 en séance publique au Sénat, lors du débat préalable au Conseil européen des 18 et 19 février 2016, Daniel Gremillet a interpellé Harlem Désir, Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, et le Gouvernement sur le sujet agricole.

Revenant sur les dernières annonces de l’exécutif - la majorité gouvernementale -, le sénateur vosgien a notamment prôné le devoir français de réalisme et de courage politique au niveau européen. « La levée de l’embargo avec la Russie est une nécessité, mais elle ne sera pas pour autant synonyme de reprise immédiate des exportations des produits agricoles français vers la Russie. » a-t-il averti. « le marché russe ne nous a pas attendu ». Et de poursuivre, « en effet, la crise agricole se prolongera, ce qui exige d’autres actions de la part des pouvoirs publics. Les agriculteurs français et européens souffrent de l’absence de mesures d’accompagnement de la politique étrangère européenne. C’est un des défis majeurs de l’Union européenne ».

2015-0179-030-CL.jpg

L'élu vosgien a rappelé l'importance de la solidité du couple franco-allemand et mis en exergue les effets négatifs d’une relation franco-allemande affaiblie sur le dossier agricole « Nous ne sortirons pas de la crise si nous ne pouvons pas nous appuyer sur la force du couple franco-allemand ». Et il a également mis en avant la nécessité d’aller négocier avec les autres pays européens et de trouver des partenaires : « le ministre de l’agriculture se réjouit d’avoir entrainé douze états membres derrière lui : cela ne suffit pas, il nous faut davantage d’alliés et trouver une majorité que la France n’a pas actuellement ! ».

Enfin, Daniel Gremillet a placé le Gouvernement face à ses responsabilités en rappelant que le Sénat a voté dans sa proposition de loi en faveur de la compétitivité de l’agriculture et de la filière agroalimentaire, une mesure sur l’étiquetage des produits agricoles qui permettrait à la France d’être en position de force au niveau européen, et répondant aux attentes des agriculteurs et des consommateurs français.

14/12/2015

Elections régionales : tous les résultats

urne vote.jpg

Cliquez sur l'image pour trouver tous les résultats de l'élection

06:53 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/12/2015

Diocèse de Saint-Dié : à propos du second tour des élections régionales

"Dimanche 13 décembre 2015 - second tour des élections régionales

Dimanche 13 décembre ne sera pas seulement marqué, dans le Diocèse, par l’ouverture des Portes de la Miséricorde dans les Vosges, mais aussi par le second tour des élections régionales.

Dans cette période de troubles, de craintes et d’incertitudes quant à notre avenir il est important de ne pas laisser les autres décider à notre place et de faire usage de notre devoir de citoyen : Le vote.

Malgré ce climat fortement marqué par les interrogations et l’émotion, il nous paraît essentiel de..."

Pour lire le communiqué de Mgr Mathieu, cliquez sur le lien ci dessous :

http://www.catholique-vosges.fr/dimanche-13-decembre-2015...

11:32 Publié dans Politique, Religion |  Imprimer |  Facebook | |

Elections régionales, communiqué de Nathalie Tomasi

Communique de Nathalie Tomasi, conseillère municipale déodatienne d'opposition

« Dimanche en allant voter vous avez fait parler votre colère. Colère de ne pas pouvoir boucler vos fins de mois, colère de ne pas trouver d’emploi, colère d’avoir l’impression de n’avoir droit à rien, colère de ne pas être aidés.

Mais moi qui ai été élue Front National, candidate aux élections et membre du bureau départemental Front National des Vosges.

Moi qui ai côtoyé les personnes présentes sur la liste de Monsieur Philippot, je peux vous dire que cette liste est composée d’opportunistes prêts à tout pour défendre leurs seuls intérêts personnels et qu’ils n’ont rien à faire de nos problèmes.

Non !!! Le Front National n’est pas la solution miracle à nos problèmes quotidiens.

Non !!! Le Front National n’est pas pourvu d’une baguette magique pour résoudre les problèmes actuels.

Moi, ce dimanche 13 décembre 2015, je voterai pour la liste de Philippe Richert, celle où Monsieur David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges et président de la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges est présent.

Notre ville et la Déodatie ont besoin d’être défendues au Conseil Régional.

Nous ne sommes pas dans une élection présidentielle mais régionale.

Alors prenez en main vos propres intérêts et votez dimanche la liste de Monsieur Philippe Richert. »

Nathalie Tomasi, conseillère municipale, conseillère communautaire

05:54 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

04/11/2015

Communiqué du Front de Gauche

Front de gauche.png"Démocratisation...On y perd sa chemise !!!  Un présentateur du journal de 20 heures a eu cette question incongrue "Le travail du dimanche va-t-il se démocratiser progressivement ?" 

Comment cela ? Le travail du dimanche serait donc un privilège dont tout le monde devrait pouvoir profiter?

UN privilège pour qui? Pour les "bienheureux" salariés qui ont la chance de retourner au travail "un jour à rester en famille" ?

Pour les clients qui peuvent dépenser le dimanche l'argent qu'ils n'ont pas la semaine? 

Pour les touristes étrangers qui, c'est bien connu,visitent la France uniquement pour faire des courses le dimanche? 

Selon le Larousse, l'un des sens du mot "démocratiser" est de " mettre à la portée de tout le monde,rendre accessible".

Le présentateur a utilisé le mot "démocratiser" dans le sens très général de "genéraliser" mais utiliser "democratiser" pour cela n'est évidement pas neutre. 

"Démocratiser" a un deuxième sens:"réorganiser". 

Pour rendre plus démocratique,c'est à dire conforme à l'opinion du peuple, (on peut douter que ça soit le cas ici !!) et que le" progressivement" en question soit progressiste, le présentateur donne là un bel exemple de la façon fréquente aujourd'hui de manipuler un mot pour lui faire dire le contraire de ce qu'il signifie. 

Nous l'avions déjà noté pour le mot" réforme" qui sert en général à déguiser des "contre réformes". On pourrait citer aussi le mot "modernisation"qui cache fréquemment un retour au passé, par exemple,quand il s'agit de moderniser le code du travail. 

On pourrait relever d'autres cas comme "le plan social pour l'emploi"...qui est en fait un plan de suppression d'emplois et qui mérite peu son adjectif social...

Les salariés d'UPM et de la CIPA en savent quelque chose du "social" qui leur est réservé. 

Nous vivons l'ère de la litote qui consiste à donner de la réalité une image affaiblie et plus douce (plus "soft" devrions écrire)...Mais plus encore,nous vivons sous le règne de l'antiphrase et du contre sens organisé. 

Le sens des mots dépend souvent de qui les utilise.La langue n'est certes pas une superstructure mais l'idéologie et la lutte des classe la traversent. On l'a vu à l'occasion du conflit à Air France.

Le mot "violence" n'a évidement pas le même sens suivant le côté où on se place. 

Lorsque 3 000 emplois sont menacés, qui risque vraiment de perdre sa chemise? 

Le débat sur le sens des mots devenant décisif, il est vraiment urgent de le .....démocratiser!  " 

Pour le PCF Front de Gauche de Bruyères et des environs

Monique Wirth et Claude Galimard

07:31 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

30/09/2015

Bruyères : Manifestation

12087105_1642379166043086_2476452277175873986_o.jpg

09:02 Publié dans Humeur, Politique, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

21/09/2015

On vote en décembre !

Regionales-2015-Inscriptions-sur-les-listes-electorales_largeur_760.jpg

07:08 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

11/09/2015

Saint-Dié-des-Vosges sera à la hauteur de son devoir d'humanisme

Intervention de David VALENCE, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, sur la situation et l'accueil des réfugiés

10092015-IMG_4227-2.jpg


"Depuis quelques mois nous vivons, à travers la crise des réfugiés de guerre syriens et irakiens, l'un des épisodes humanitairement les plus tragiques de la lutte engagée par la France contre le terrorisme. Par la France et par les grands pays occidentaux qui, depuis plusieurs mois, frappent l’état islamique de Dahesh sur différents points de son très vaste territoire sur lequel vivent entre 8 et 10 millions d’habitants.
C'est donc cette crise, une étape de la lutte engagée contre le terrorisme, et c'est ce qui fait sa spécificité par rapport à d'autres courants migratoires, que nous connaissons depuis plusieurs années. C'est ce qui justifie aussi que le traitement qui pourra être réservé par la France à ces réfugiés de guerre soit différent de celui qui est réservé à des réfugiés économiques.
Cette lutte sans merci contre le terrorisme, contre un état qui détruit des monuments millénaires, contre un état qui pratique des exécutions publiques, contre un état qui humilie l'Homme, contre un état qui prétend revenir en arrière, nous devons la conduire comme la France a conduit dans le passé la lutte contre d'autres régimes totalitaires, dans les années 30 ou dans les années 50, à l'heure où des réfugiés venus notamment d'Europe de l’Est étaient accueillis par notre pays.

Face à cette émotion qui s'est manifestée dans notre pays tardivement, notamment avec ces images terribles d'un enfant retrouvé mort sur la plage, face au mouvement d'arrivées en Europe (qui ne fait que commencer) de populations de Syrie, d’Irak et aussi de Libye, nous devons agir de façon coordonnée à la fois humaniste et responsable. Nous avons, en effet, un devoir d'humanité face à ces populations, un devoir spécifique d’humanité face à des hommes et des femmes qui sont menacées dans leur chair, dans leur culture, et qui vont arriver dans notre pays avec un horizon moral chamboulé, dans une détresse affective profonde et dans un désarroi sans doute durable.
Nous avons un devoir d'humanité parce que c'est l'histoire de la France que d'être un pays d’accueil pour ceux qui viennent, menacés par des régimes totalitaires.

Nous devons tendre la main, une main responsable, une main consciente et une main capable d'assurer l’accueil des populations dans la dignité. Nous devons tendre la main avec les autres pays européens, car c'est un problème européen et ce sera très rapidement un problème qui touchera tous les pays occidentaux, car les populations dont nous parlons seront nécessairement des populations mobiles et dont la situation ne peut pas être comparée à celle d'autres demandeurs d'asile.
Face à cette urgence de l’accueil humaniste, face à cette nécessité d'une action coordonnée et face à l'impérieuse nécessité aussi d'être responsable et pragmatique dans notre accueil, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges a choisi de rejoindre le réseau des villes solidaires.

C'est une décision que nous avons prise en conscience, sans vouloir réagir au rythme médiatique ni à l'émotion qui nous a tous saisis la semaine dernière, une décision que nous prenons collectivement à l’issue d'une réunion de groupe de la majorité qui s'est tenue ce matin même. Une décision responsable parce que nous savons que cette situation de déstabilisation du Moyen-Orient est destinée à durer.
Face à cette urgence humanitaire nous devons adopter une gestion coordonnée. Rien ne serait pire que les initiatives isolées d’associations ou de citoyens. Cette gestion ne peut se faire que sous l'autorité des pouvoirs locaux et des mairies. Je lance ici un appel à celles et ceux qui souhaiteraient s'associer à notre réflexion pour l’accueil de ces citoyens. Prenez contact avec nous et le Centre Communal d’Action Sociale afin que nous puissions mettre en place une structure coordonnée et d’accueil. Rien ne serait plus grave qu'un accueil désordonné de ces populations dans notre ville.

Aujourd'hui nos capacités d’accueil sont limitées à une dizaine de personnes. Nous comptons sur l'Etat pour identifier les vrais réfugiés de guerre des autres et pour soutenir la municipalité dans son effort de nécessaire solidarité et devoir d'humanisme. Aujourd'hui, les détails de la participation de l’état et de sa prise en charge sont encore flous et je demande que des précisions soient apportées rapidement, que ce soit à l'occasion de la réunion qui aura lieu samedi au Ministère de l'Intérieur et à laquelle j'ai été invité, ou plus tard dans le temps. Le problème ne se réglera pas en quelques jours et nous aurons besoin de cette solidarité de l'Etat dans le temps."

07:39 Publié dans Actualités, Politique, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

25/08/2015

Vosges : Rapprocher le Commissariat de Massif des acteurs du développement local

Rapprocher le Commissariat de Massif des acteurs du développement local
Parmi les enjeux de la réforme territoriale, il en est un qui a échappé à beaucoup d’observateurs dans le Grand Est : le siège du Commissariat à l’aménagement du Massif des Vosges. Or, cet outil essentiel du soutien aux territoires de montagne, installé jusqu’ici à Metz, sera très probablement déplacé à Epinal dans les mois qui viennent.
Nous regrettons que le choix des autorités de l’Etat ne se soit pas arrêté sur une commune faisant au moins partie du Massif des Vosges. Saint-Dié-des-Vosges, seule sous-préfecture entièrement située dans le Massif, avait par exemple de solides arguments à faire valoir pour accueillir les services du Commissariat ; d’autres villes de la Montagne vosgienne auraient également pu être choisies !
Pour autant, l’Etat doit maintenant s’efforcer de rapprocher le Commissariat de Massif des acteurs du développement local en Alsace, en Franche-Comté et en Lorraine.
Nous proposons ainsi que le préfet des Vosges soit clairement désigné comme préfet coordonnateur de Massif, alors que cette responsabilité est aujourd’hui assumée par le préfet de la Région Lorraine. Cette évolution permettrait au préfet basé à Epinal de consacrer toute son énergie au développement de notre Montagne, la plus densément peuplée d’Europe.
Nos concitoyens craignent en effet que la création des grandes régions et la loi « Nouvelle organisation territoriale de la République » se traduise par un abandon des territoires ruraux ou de montagne, au profit des seules grandes métropoles. Il n’est pas encore trop tard pour les détromper !

Gérard CHERPION, Co-Président du Comité de Massif, Président de la Commission permanente du Comité de Massif des Vosges
David VALENCE, Président de l’Association du Massif vosgien
 
 

07:39 Publié dans Actualités, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/07/2015

Docelles : communiqué à propos d'UPM

Papeterie de Docelles.jpg"Mardi 7 juillet se tenait à la préfecture d'Épinal, la réunion du comité de pilotage de la convention de revitalisation UPM suite à la fermeture de la Papeterie de Docelles.
À la fin de cette réunion, M. Jean Kubiak, président d'UPM France, a indiqué que la société Specialty Minerals France souhaitait procéder au démantèlement de son usine de production de charge minérale (produit utilisé dans la production de papier) située sur des terrains appartenant à la Papeterie de Docelles.
Un responsable de SMF, contacté par nos soins a démenti, et indiqué au contraire qu'il attendait le délibéré qui sera rendu le 29 septembre par le tribunal de commerce, pour savoir si son activité pourrait reprendre elle aussi.
Il semble bien qu'en fait seuls les dirigeants d'UPM souhaitent ce démantèlement au plus vite...
Souvenons-nous que lors de l'audience en référé du 4 juin, UPM avait affirmé qu'aucun danger imminent ne menaçait les installations industrielles de Docelles. Mais les juges ont eu assez de clairvoyance pour ne pas croire ces propos et ont ordonné des mesures conservatoires.
Espérons que les juges du fond, eux aussi, ne se laisseront pas abuser par les faux arguments apportés par UPM lors des audiences. Réponse le 29 septembre."
L'association Sauvez la Papeterie de Docelles 

 

13/07/2015

Bruyères : Communiqué de la section PCF

" Motion de censure

Nous constatons avec regret que la tentative de déposer une motion de censure, suite à l'utilisation du 49-3  par le gouvernement sur le projet de loi" Macron" a échoué faute d'un nombre sufisant de signatures. C'était la dernière chance de faire barrage à un texte qui porte gravement atteinte aux droits des salariés, aux droits de l'environnement et à notre modèle social. Depuis 15 h 10 ce vendredi 10/07/2015, la loi" Macron" et ses mesures régressives sont donc formellement adoptées sans discussion, sans vote, par faute du dépôt d'une motion de censure.

Face à cet ultime coup de force , les députés du Front de gauche et les militants du Front de gauche de Bruyères et des environs ne peuvent se résoudre à baisser les bras.

Ils continueront à combatre ce texte, à alerter nos concitoyens sur la gravité des conséquences  et à porter une alternative de progrès Humain, social et environnemental "

Pour La section PCF de Bruyères,

Claude GALIMARD et Monique WIRTH 

07:15 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

15/05/2015

Docelles : Les ex-salariés de la Papeterie à Nancy le 19 mai

Communiqué de Presse
 
"Docelles, le 13 mai 2015,
 
Les ex-salariés de la Papeterie de Docelles regroupés en SCOP seront ce 19  mai à la Cour d’Appel de Nancy.
 
En effet, en janvier dernier, une demande en référé au conseil des Prud’hommes avait permis de protéger la papeterie jusqu’au 15 avril, mais le groupe UPM a fait appel de cette décision. Les associés de la SCOP espèrent obtenir la même protection pour les mois à venir en présentant une nouvelle demande en référé auprès du Tribunal de Commerce d’Épinal qui sera entendue le 4 juin … UPM a déjà réussi à retarder le débat sur la cession des actifs industriels de Docelles pendant presque un an en faisant renvoyer l’affaire du Commerce aux Prud’hommes puis des Prud’hommes au Commerce.

Ainsi, elle ne sera entendue sur le fond au tribunal de Commerce que le 16 juin prochain.
 
Pour mémoire, en janvier 2013, le groupe finlandais UPM décide brusquement de vendre l’usine de
Docelles, la plus vieille papeterie de France située dans les Vosges. Quelques mois plus tard, après avoir refusé l’offre d’un repreneur, UPM annonce sa décision de fermer le site, provoquant la disparition de 160 emplois directs.  Certains salariés ont monté un projet de reprise sous forme de SCOP. Ce projet se concentrait entre autres sur la fabrication de papiers d’emballage alimentaire et de papiers
spéciaux destinés à la digigraphie, marchés qu’UPM avait choisi de ne pas aborder. 85 anciens salariés l'avaient rejoint, 30 personnes devaient être immédiatement recrutées. Il était prévu qu’en deux ans, les effectifs remonteraient à 160 salariés. Ce projet a reçu l'appui de l’Union régionale des SCOP, du Conseil régional de Lorraine, du Conseil général des Vosges, du cabinet du préfet. Un financement de 12 millions d'euros a été réalisé associant la BPI et deux établissements bancaires. Le projet
est bouclé fin février 2014.
UPM avait jusqu'alors indiqué que, faute de repreneurs, il laisserait l'usine aux salariés pour un euro symbolique et devait participer financièrement au plan de reprise par le biais du plan social. En février 2014, UPM exige une offre de la part des salariés. Ceux-ci réétudient leur capacité de financement et offrent 3 millions d'euros à UPM. 5 mars 2014 : UPM refuse l'offre et indique qu'il en attend 10 à 12 millions, et ce, alors qu'il n'a aucun repreneur en vue. Les salariés, n'ayant pas les moyens de financer une telle
somme, ont décidé d'attaquer UPM au Tribunal de Commerce et aux Prud'hommes pour non-respect des engagements. "
 
 
Contact : Nicolas Prévot - sauverlapapeteriededocelles@gmail.com

Tel. 06 85 04 76 45

07:04 Publié dans Actualités, Politique, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

29/03/2015

Vosges : les résultats des élections départementales

urne vote.jpgL'ensemble des résultats des élections départementales et en particulier du canton de Bruyères seront disponibles après 20 h et dans la soirée en cliquant sur ce lien :

http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/vosges_88/bruyeres_88600/bruyeres_8802

18:21 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

27/03/2015

Canton de Bruyères : après le premier tour des élections Départementales

 

Communiqué

"Nous tenons à remercier les 1835 électrices et électeurs qui nous ont accordé leur confiance lors du premier tour des élections départementales le dimanche 22 mars 2015. Malgré votre important soutien, nous ne serons pas présents au second tour et de ce fait le canton de bruyères perd l'opportunité d'intégrer la majorité départementale et d'être force de propositions au sein de la future assemblée délibérante.

Nous avons fait le choix de mener une campagne proche des citoyens, en allant à la rencontre des élus et des habitants des 51 communes du canton en cherchant à clarifier la réforme territoriale et vous rappeler le caractère local de ces élections.

Votre département est présent dans tous les aspects de la vie quotidienne, en pratique, par son action sociale, économique et culturelle dans chaque ville et village de notre canton. Ainsi nous regrettons que certaines idées nationales et partisanes aient pu conditionner une élection résolument locale.

Merci pour votre engagement"

Yves BONJEAN, Elisabeth KLIPFEL, Dominique LEFAUX, Bernadette RIVAT

 

 

07:32 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

24/03/2015

Canton de Bruyères : après le 1er tour des élections Départementales.

"UN NOUVEL HORIZON POUR UN NOUVEAU CANTON, représenté par le binôme Guy Colné / Michèle Peltier et leurs représentants Jacques Huguenin / Jocelyne Viriat, remercie les électeurs du canton de Bruyères pour leurs soutiens lors des élections départementales du 22 mars 2015. "

06:38 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |