Canton de Bruyères : message de Christian Tarantola (30/11/2020)

Vosges département.jpg"Bonjour à toutes et tous,
Nous avons entendu les messages passés par le Président de la République et le Premier ministre . Il présente des avancées et quelques assouplissements pour les temps futurs, mais je reste malheureux pour nos commerçants qui devront attendre quelque 2 mois pour voir enfin leur situation revenir à un niveau proche de la normale . Je suis passé à Bruyères ce samedi, c'est encore bien triste .Les discussions que j'ai pu avoir avec quelques-uns cette semaine démontrent un certain découragement.

Durant ces dernières semaines , localement , en dehors des aides gouvernementales que nous vous engageons à demander ,nous nous sommes réunis ,dans le cadre strict des mesures barrière. Croix rouge, Resto du coeur, Saint-Vincent-de-Paul, Secours catholique et services sociaux du Conseil départemental. Nous avons fait un point intéressant et constaté un renforcement des liens entre eux. Ils sont les exemples de cette solidarité qui s'est mise en place dans le canton. Nos services sociaux sont à votre disposition sous les mêmes conditions que durant le premier confinement .
Entre temps les services des Restos et de Croix rouge se sont ouverts. Pour le Vestiaire Saint-Vincent-de- Paul, ce sera mercredi 2 décembre.

Au Conseil départemental, nous sommes intervenus pour exprimer notre profond mécontentement face à ces difficultés qui se font jour notamment sur la montée de la précarité. Au conseil d'administration du collège , nous avons pu observer les difficultés des mesures à mettre en place pour respecter les obligations induites par ce second confinement. Ce n'est pas toujours aisé et les personnels sont soumis à rude épreuve, mais c'est pour le bien des enfants .

Dans les EHPADES la situation r s'améliore .Là aussi les solidarités se font jour. Solidarités , ce sera un mot à retenir pour le futur , mais à noter aussi l'implication des personnels.  Nous devrons tous veiller à ce que  nous avons vécu, ce que nous vivons pour la santé, soit enfin pris en compte par les pouvoirs publics. Il est grand temps que nous ayons un Service public digne de ce nom !
Nous sommes aussi intervenus pour une réouverture, même partielle, du Centre Médico Psychologique .Le président de la Grande région, M. Rottner a approuvé notre revendication. D'ailleurs une lettre cosignée par  le Président Vansson et moi-même est partie cette semaine. Dans ce dossier qui nous inquiète au plus haut point, l'appui de vous tous nous sera précieux, car nous ne pouvons abandonner ainsi nos enfants et adolescents un peu perdus sans véritable soutien de la part des services publics qui ne répondent pas à nos
demandes, à vos attentes."

Christian Tarantola

10:26 |  Imprimer |  Facebook | |