Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2008

Champ le duc : décès de Marceau Bonnard

LastScan.jpg Marceau Bonnard est décédé à Epinal le 4 novembre 08 à l'age de 85 ans. Né le 16 mars 1923 à Xertigny, le disparu était issu d'une fratrie de deux garçons. Sa scolarité terminée, il entra rapidement dans le monde du travail. Il fut alors employé à la fromagerie de Xertigny, puis fut embauché chez Collot et au sein de l'entreprise Craco. Célibataire, Marceau Bonnard vécu durant une trentaine d'années auprès de son frère et sa belle-sœur à Saint - Laurent. Son frère, Marc décédé en novembre 1997 et sa belle-sœur également disparue, Marceau Bonnard se rapprocha de Jeannine Nourdin, amie de longue date de la famille. Il vint alors vivre à Champ le Duc en 2001 avec Jeannine pour compagne. Retraité paisible, le défunt laisse le souvenir d'un homme d'une très grande gentillesse. On se souvient qu'il passait son temps libre à cultiver un très beau potager. Des promenades en forêt et la cueillette des champignons l'occupaient agréablement.
Les obsèques seront célébrées jeudi 6 novembre 08 à 14 h 30 en l'église de Champ le Duc. Suivies de l'inhumation au cimetière communal de Champ le Duc. Condoléances.

02/11/2008

Gugnécourt : décès de Raymonde Gougeon

Figure emblématique de Gugnécourt, Raymonde Gougeon s'est éteinte à l'âge de 84 ans à la maison de retraite de Bruyères où elle vivait depuis environ trois ans. Née Pierson en 1924 à Gugnécourt, elle était la fille de Fernand et de Séraphine Pierson et vécu toute sa vie sur le site de la ferme familiale de Beaulieu.
Son enfance fut profondément marquée par la guerre. L'implication de ses parents dans la Résistance provoqua le drame de la mort de son père brûlé vif dans un convoi ferroviaire en déportation vers l'Autriche. Sa mère et sa soeur furent-elles emprisonnées par les Allemands.
Devenue jeune femme, Raymonde épousa Louis Gougeon. Quatre fils virent le jour au sein du couple : Daniel, décédé ; Roger, lui aussi décédé ; Bernard, et Gérard qui demeurent tous les deux à Gugnécourt. Ceux qui ont connu « la mère Gougeon » comme elle se plaisait elle-même à se nommer, se souviennent d'une femme qui consacra toute son existence au rude travail de l'agriculture. Ignorant le repos, elle était de ces personnes qui passent leur temps à la tache, si dure soit-elle. D'un caractère fort « la mère Gougeon » qui ignorait loisirs et vacances. Elle demeurait attachée à ses valeurs politiques et sociales.
Veuve de Louis disparu à 72 ans en 1993, Raymonde Gougeon, ne baissa jamais les bras. Et cela, malgré les drames qui purent traverser sa vie. Si elle quitta sa ferme, ce fut seulement parce qu'usée par le labeur elle ne pouvait plus rester à domicile.
« La mère Gougeon » recevait chez elle seulement qui bon lui plaisait et n'aimait pas le « bla-bla ». Elle ne voulait pas de démonstrations autour d'elle. Il n'empêche, qu'elle manquera à ceux qui l'aimaient bien et savaient son franc - parler. Sa façon d'être cachait aussi une pudeur des sentiments, une retenue de rigueur en une époque difficile à imaginer et pourtant pas si lointaine.
Raymonde Gougeon repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 3 novembre à 14 h 30 en l'église de Gugnécourt. Selon sa volonté son corps sera ensuite crématisé. Sincères condoléances.

30/10/2008

Bruyères-Champ le Duc : Décès d'André Bacilieri

André Bacilieri est décédé à l'âge de 92 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées vendredi 31 octobre 08 à 15 h 30 en l'église de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. M. Bacilieri repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

25/10/2008

Grandvillers : Décès de Loyd Hariot

Loyd Hariot est décédé des suites d'un accident de moto survenu jeudi soir sur le territoire de la commune d'Autrey. Le jeune homme était né à Epinal le 11 mai 1985, il était le troisième d'une fratrie de six enfants dont la famille demeure à Pierrepont sur Arentèle. Loyd demeurait à Grandvillers avec Magali, sa compagne. Et, travaillait à la poterie de Jeanménil. Il laisse le souvenir d'un garçon attachant.
Une bénédiction a été donnée par un pasteur. Sincères condoléances

20/10/2008

Grandvillers : décès de Marie-Thérèse Leroy

Mme Marie-Thérèse Leroy, née Fremiot est décédée à l'age de 84 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées jeudi 23 octobre 08 à 15 h 30 en l'église de Grandvillers. Suivies de l'inhumation au cimetière de Grandvillers.
Mme Leroy repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères.

16/10/2008

Belmont sur Buttant : décès de Jean-François Pêcheur

Jean-François Pêcheur.jpgUn nouveau drame s'ajoute au désastre de l'accident survenu le samedi 4 octobre 08 à Bois de Champ. Après le décès de Jordan Pêcheur, 6 ans, son père Jean-François Pêcheur retrouvé à l'arrière de la voiture aux côtés du petit garçon est lui aussi mort des suites de ses terribles blessures. On savait l'état de M. Pêcheur alarmant, mais on espérait malgré tout que ce grand jeune homme de 29 ans s'en sortirait. Hélas, la rapidité des secours, son transport à Nancy en hélicoptère, tous les soins prodigués et l'amour des siens n'ont pas suffi à vaincre la fatalité. Jean-François s'est éteint mercredi 15 octobre 08 à l'hôpital de Brabois où il avait été transféré.
Né le 7 septembre 1979 à Bruyères, Jean-François est le fils de Gérard et Lucie Pêcheur qui demeurent à Les Poulières. Troisième d'une fratrie de quatre enfants, il est le frère de Christophe, Sophie et Vanessa. Sa scolarité primaire réalisée à Les Poulières, puis à l'école Jules Ferry à Bruyères, il fut collégien à Charlemagne. Il parti ensuite l'EREA à Epinal. Il choisit plus tard d'intégrer un établissement à Arches où il réalisa un CAP de maçonnerie. Il entra alors immédiatement dans la vie active et travailla à Ficocipa et chez Yeramex, cela avant d'être embauché comme maçon chez Denis Masy à Bruyères. Jean-François ne laisse à ses collègues de travail et à son patron que des souvenirs élogieux.
Compagnon d'Élodie Despagne depuis 10 ans, le défunt était papa de Malaury, 9 ans, de Jordan, 6 ans décédé, et de Morgane 3 ans. Installé à Belmont sur Buttant avec sa famille depuis 2003, M. Pêcheur venait d'aménager durant cet été dans la maison qu'il venait de faire construire. Adroit de ses mains, il avait d'ailleurs passé plusieurs mois pour réaliser l'intérieur de son domicile. Ceux qui ont connu le disparu se souviennent d'un homme courageux qui refusa toujours le chômage, et qui trouva toujours de quoi s'occuper honorablement. D'une nature joyeuse, il était d'une bonne humeur contagieuse. Tranquille, Jean-François aimait de passer un peu de temps libre à la pêche. Sportif, il fit partie du club de foot de Fremifontaine, et participait chaque année au tournoi de Vanémont. Jean-François Pêcheur avait de son vivant, et pour le cas où, fait part de sa volonté de donner ses organes à d'autres personnes. Ses proches ont respecté son désir, il s'en est allé en offrant sa part de vie. Sa compagne, ses deux petites filles et tous les gens qui ont eu la chance de partager un bout de chemin avec lui peuvent être fiers. Jean-François Pêcheur était un type bien.
Il repose à présent au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées samedi 18 octobre 2008 à 14 h 30 en l'église de Belmont sur Buttant. Suivies de l'inhumation au cimetière de Belmont sur Buttant où il rejoindra son fils.
Sincères condoléances.

09/10/2008

Laval sur Vologne : décès de Gustave George

GUSTAVE.jpg Gustave George est décédé dans sa 82e année dans la soirée du 08 octobre 08 à l'hôpital Jean Monnet à Epinal. Né le 19 février 1926 à Laval sur Vologne où il a toujours résidé, il épousa Simone, née Gremillet, le 14 avril 1951. Le couple vint habiter au 243 rue de la Gare. De cette union sont nés 5 enfants, Catherine, Christiane, Daniel, Pierrette et Patricia. Issu d'une fratrie de neuf enfants, Gustave connut le bonheur de voir la venue au monde de 10 petits-enfants. 13 arrière-petits-enfants sont plus tard arrivés au sein de la famille. Le dernier Maël, étant né il ya a quelques jours seulement le 14 septembre 08.
Dès l'âge de 14 ans, Gustave entra dans le monde du travail et fut embauché aux papeteries Mougeot à Laval. Il restera alors dans cette entreprise jusqu'à l'age de la retraite.
Ancien combattant d'Indochine, M. George était membre actif de l'Amicale ACVG de Laval-Fays, porte-drapeau, il aimait également participer aux soirées cartes. Tant que sa santé lui a permis, il se plaisait à jardiner dans son potager.
Gustave George repose au funérarium Lapoirie à Bruyères, ses obsèques seront célébrées en l'église de Laval sur Vologne samedi 11 octobre 08 à 14 h 30, suivies de l'inhumation au cimetière du village.
Sincères condoléances.


Remerciements à Joël Rosselli

Laval sur Vologne : décès de Gustave George

Gustave George qui demeurait au n° 243 rue de la gare à Laval sur Vologne est décédé le 8 octobre 2008 à l'âge de 82 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le samedi 11 octobre à 14 h 30 en l'église de Laval sur Vologne. Suivies de l'inhumation au cimetière de Laval sur Vologne. M. George repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Condoléances.

07/10/2008

Belmont sur Buttant : les obsèques de Jordan Pêcheur

Les obsèques de Jordan Pêcheur seront célébrées mercredi 8 octobre 08 à 14 h 30 en l'église de Belmont sur Buttant. Suivies de l'inhumation au cimetière de Belmont sur Buttant.
Sincères condoléances.

06/10/2008

Fremifontaine : décès de Daniel Colin

Daniel Colin est décédé à l'âge de 67 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées jeudi 9 octobre 08 à 10 h en l'église de Fremifontaine.
Selon la volonté du défunt, son corps sera crématisé. La famille rappelle à votre souvenir James et Francis.
Daniel Colin repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Condoléances.

05/10/2008

Belmont sur Buttant : décès de Jordan Pêcheur

nécro Jordan Pecheur.jpgUn bout de chou de 6 ans est mort samedi 4 octobre 08. Cela, il faut bien oser le dire, parce que des adultes n'ont pas pris la mesure du danger auquel ils l'exposaient avec eux. L'horrible nouvelle de l'accident de la circulation qui a coûté la vie au petit Jordan Pêcheur a été apprise à Belmont sur Buttant et sur tout le secteur de l'Avison avec une immense tristesse.
Né le 22 avril 2002, Jordan est le fils d'Élodie Despagne et de Jean-François Pêcheur, un père très gravement blessé dans l'accident. Il est le frère de Malaury, 9 ans et de Morgane, 3 ans. Le garçonnet dont la famille s'était installée à Belmont sur Buttant en juillet dernier était scolarisé au CP de l'école de Domfaing. Jordan laisse à ceux qui ont partagé sa courte existence le souvenir d'un adorable gamin rieur, vif et affectueux. Sa disparition brutale bouleverse.
Jordan repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées mercredi 8 octobre 08 en l'église de Belmont sur Buttant. Suivies de l'inhumation au cimetière communal. Sincères condoléances.

02/10/2008

Lépanges sur Vologne : décès de Gaston Cunin

LastScan.jpgGaston Cunin est décédé à l'âge de 86 ans à la maison de retraite intercommunale à Bruyères. Né le 5 janvier 1922, Gaston était le benjamin de Maurice, son unique frère décédé encore très jeune homme.
Ouvrier de maçonnerie au début de sa carrière professionnelle, Gaston Cunin travailla ensuite chez Conroy, puis au tissage Decouvelaere à Lépanges sur Vologne. Marié le 18 janvier 1947 avec Élisabeth Gérardot, il eut le chagrin de perdre son épouse le 7 juin 1997. Deux filles : Ginette, veuve Vicario qui habite à Gérardmer et Bernadette, épouse Betis à Thaon les Vosges virent le jour au sein du couple bien connu à Lépanges sur Vologne. Deux petits-enfants naquirent ensuite.
D'une nature affable, Gaston Cunin aimait jouer à la pétanque ou s'adonner au jardinage. Il prenait également beaucoup de plaisir à partager les activités et les voyages organisés par le comité d'animation pour les retraités lépangeois.
M. Cunin repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Les obsèques seront célébrées samedi 4 octobre 08 à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne. Condoléances.

26/09/2008

Bruyères : décès de Lucien Guyot

2 Guyot.jpgLucien Guyot est décédé à l'âge de 81 ans jeudi 25 septembre 08 à l'hôpital d'Epinal. Né le 17 mai 1927 à Remiremont, le disparu effectua toute sa scolarité dans sa ville natale. Il réalisa ensuite un apprentissage de mécanique et entra dans une usine. Appelé sous les drapeaux, Lucien Guyot partit en Afrique noire, une partie du monde où il demeura durant un an au service de la France. De retour du service militaire, il fut embauché comme plombier ferblantier au sein de l'entreprise de M. Felix à Remiremont.
Le 27 octobre 1951, Lucien Guyot épousa Jeannine Virion, une jeune femme originaire de Grandvillers. Deux fils naquirent au sein du couple : Hubert qui demeure à Bruyères et Claude à Mulhouse. Un petit-fils, Nicolas est venu plus tard agrandir le cercle familial. C'est en 1964 que M. et Mme Guyot décidèrent de venir vivre à Bruyères où le chef de famille avait alors trouvé du travail chez Ernest Viry. Le défunt laisse le souvenir d'un bricoleur adroit qui savait comme on dit tout faire de ses mains. Lucien Guyot prenait également plaisir au jardinage, mais aussi à profiter de beaux voyages. Il aimait tout particulièrement découvrir la richesse des régions de France. Malade depuis un moment, il avait été admis à l'hôpital d' Epinal, puis était revenu à l'hôpital de Bruyères. Son état s'étant aggravé il avait de nouveau été transporté à Jean Monnet à Epinal. M. Guyot repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 29 septembre 08 en l'église paroissiale de Bruyères. Condoléances.

19/09/2008

Lépanges sur Vologne : décès de Louise Vial

ad40263612c5a94b974e740f82c226bd.jpg Louise Vial est décédée le 18 septembre 08 à l'hôpital de Bruyères où elle avait été admise en juillet dernier, cela après 2 mois d'hospitalisation à Epinal.
Née, Lucie Claude à La Chapelle devant Bruyères, la disparue plus souvent prénommée Louise était l'aînée de deux frères. C'est à Fiménil où ses parents tenaient une ferme qu'elle réalisa sa scolarité. Douée à l'école, elle obtint son certificat d'études primaires à l'age de 12 ans seulement. Cela tout en prêtant son concours actif aux travaux de l'exploitation agricole. Elle dut alors encore effectuer une année scolaire pour être en règle avec la loi qui exigeait au minimum 13 ans.
Mariée à 19 ans en 1942 avec Pierre Didier, elle perdit tragiquement son époux mort brûlé vif en 1944. Deux fils naquirent de cette union : Jean-Marie Didier qui habite en Meurthe et Moselle et Pierre en Alsace. Elle épousa Gilbert Caël en secondes noces. Une fille, Ghislaine, épouse Riche, décédée, est née au sein du couple. Divorcée de Gilbert Caël, Louise se remaria plus tard avec Bruno Vial, décédé en 1987. On se souvient que la défunte travailla au tissage, qu'elle fut aussi employée de maison et qu'elle termina sa carrière professionnelle avec un poste de responsabilité à la filature. Toujours bien mise et coquette, Louise aimait la danse. Mais c'était son jardin et ses fleurs qui lui apportaient un plaisir tranquille. Neuf fois grand mère, Mme Vial était également 10 fois bisaïeule.
Ses obsèques seront célébrées ce samedi 20 septembre 08 à 14 h en l'église de Lépanges sur Vologne. Condoléances.

18/09/2008

Lépanges sur Vologne : décès de Louise Vial

Lucie Vial, dite Louise, née Claude est décédée. Les obsèques auront lieu samedi 20 septembre 08 à 14 h en l'église de Lépanges sur Vologne. Pas de plaques, uniquement des fleurs naturelles qu'elle aimait tant et des dons pour la recherche.
Mme Vial repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Condoléances

17/09/2008

Padoux, Bruyères : décès de Fernand Boulanger

bd7cbb7d2c8ed1066103073a8752e10c.jpg Fernand Boulanger est décédé des suites d'un malaise survenu au home du Cameroun au cours de la nuit de dimanche à lundi. Sa famille, ses proches, dont ses amis de la maison de retraite de l'ADAPAH où il vivait à Bruyères depuis 2004 ressentent une profonde tristesse de cette disparition prématurée. Né à Padoux le 10 août 1945, Fernand était devenu une véritable figure emblématique du home.
Sa gentillesse, sa bonne humeur et sa joie de vivre en faisaient un camarade, une connaissance que l'on aimait retrouver. Retraité de la filature de Cheniménil à Nomexy, le disparu était resté célibataire. Ouvert sur le monde, il s'était récemment mis à pratiquer l'informatique et y prenait un évident plaisir. Adroit de ses mains, il se plaisait à peindre ou fabriquer de petits objets, notamment pour décorer son lieu de vie. Fernand évoluait dans l'existence avec ses différences. Il était de ces gens dont on se dit fier et heureux d'avoir eu le privilège de partager un bout de chemin. Son regard clair et franc manque déjà beaucoup à ceux qui nombreux l'on bien aimé.
Les obsèques de Fernand Boulanger ont été célébrées ce mercredi 17 septembre 08 dans son village natal. Condoléances.

Bruyères, Lure, Biffontaine : décès de Gilles Ischoffen

ba0848ab3a86e6832b6448bbf10dae25.jpgGilles Ischoffen est décédé à l'age de 61 ans à Vesoul. Né à Remiremont le 23 août 1947, M. Ischoffen vint très jeune habiter à Biffontaine. C'est dans ce village qu'il réalisa sa scolarité.
Il commença sa carrière professionnelle dans la filière du bois et y travailla environ 5 ans. Cela, avant d'être embauché chez Hachette à Strasbourg. Après quelque temps, il vint s'installer à Bruyères et fut embauché chez Baradel. L'entreprise ayant fermé, il partit pour Lure où il avait trouvé un emploi chez Isoroy. Marié en 92 avec Andrée Vichard dont il divorça, le défunt était père de Romain et Arnaud qui demeurent à Lure.
Trés impliqué dans la vie syndicale, il occupa différentes fonctions de la CGT. Sportif, il fut entre les âges de 20 et 35 ans membre de l'équipe de foot de Biffontaine. Bricoleur, il aimait aussi beaucoup la pêche. Retraité depuis 07, Gilles laisse le souvenir d'un homme sensible. Les obsèques auront lieu jeudi 18 septembre 08 à 14 h 30 en l'église de Biffontaine. Condoléances.

06/09/2008

Brouvelieures : décès de Gérard Renaudin, ancien maire des Rouges-Eaux

03ed5ca662a8bad7aad697807379db64.jpgGérard Renaudin est décédé dans sa 76 ème année à l'hôpital de Nancy Brabois. Né le 4 décembre 1932 aux Rouges-Eaux, Gérard était le fils unique de Marie-Thérèse et Raymond Renaudin. Sa scolarité effectuée dans son village natal, il travailla au sein de la scierie familiale. Lorsque son père décéda en 1970, il prit alors la charge de l'affaire aux côtés de sa mère décédée en 2006. Le 8 novembre 1986, il épousa Éliane Claude. Le couple sans enfant s'installa à Brouvelieures. Connu comme un homme sérieux et de bons conseils, Gérard Renaudin fut élu maire à la suite de son père. De mandats municipaux en nouvelles élections, il occupa la fonction de premier magistrat pendant 38 ans. À l'écoute de ses administrés et dévoué, son action a souvent été saluée comme exemplaire.
Malade depuis 4 ans, M. Renaudin qui voyait sa santé décliner avait souhaité passer le flambeau à l'occasion des dernières municipales. On se souvient du disparu comme d'un homme à la carrure athlétique mais doté d'une très grande discrétion. On se rappelle aussi que Gérard qui se tenait loin des honneurs adorait la forêt et les animaux, la nature en général, de sa région en particulier. Bricoleur, il était adroit de ses mains et s'adonnait avec bonheur au travail du bois. Sa gentillesse faisait de lui un personnage apprécié. Recevoir ses proches, dont ses amis fidèles, lui procurait le bonheur simple des gens attachés aux valeurs humaines.
Gérard Renaudin repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 8 septembre à 14 h en l'église de Brouvelieures. Condoléances.

05/09/2008

Fiménil : travaux d'enfouissement des réseaux

Enfouissement des réseaux
Il est rappelé qu’un accord cadre a été signé entre le Syndicat Mixte départemental d’Electricité des Vosges (SMEDEV) et France Télécom et que conformément à cet accord-cadre, la réalisation des installations souterraines en domaine privé est à la charge de la Commune de Fiménil ainsi que les demandes d’autorisation de passage correspondantes
Après avoir pris connaissance de l’avant projet de génie civil pour la mise en souterrain des réseaux de communication rues du « Neuf Chemin » et du « Paquis », le conseil accepte le devis de France Telecom pour la réalisation du câblage de communications électroniques d’un montant HT de 23 605.49 € dont 11 566.69 € sont à la charge de la commune et autorise le maire à signer la convention d’application de l’accord cadre.


Renforcement du Neuf Chemin
Une subvention de 44 360 € a été attribuée à la commune par le Département des Vosges pour les travaux de voirie.
Il est décidé de confier le marché de maîtrise d’œuvre pour le renforcement des voies communales n° 2 et 105 à la Direction départementale de l’Equipement suite à la consultation de bureaux d’études.


Eclairage public
Une aide du Département d’un montant de 24 000 € a été attribuée à la commune pour les travaux d’éclairage public du Neuf Chemin, le Paquis et Bellevue


Logements communaux
Il est décidé de prolonger le bail de location du logement n°6 accordé à M. et Mme Peroz jusqu’au 31/12/2008 sans augmentation du loyer en raison des travaux effectués par le locataire et de prendre en charge l’achat d’une cabine de douche pour un montant de 399 €.La la porte d’entrée du logement sera changée.
Dans le logement n° 8 trois fenêtres seront changées ainsi que la porte d’entrée du logement.


Placement
Le placement forestier est reconduit pour une période d’un an.


Lettre de la mairie de Champ le Duc
Après avoir pris connaissance de la lettre de la commune de Champ le Duc portant sur une demande de modification des statuts de la commission syndicale pour la gestion des biens indivis, notamment au niveau de la représentativité de chaque commune, le conseil municipal, à l’unanimité donne un avis défavorable .


Questions diverses
-A la demande de plusieurs conseillers, il est demandé au maire d’intervenir auprès des propriétaires de la parcelle n°259 « au Quartier » afin qu’ils procèdent à l’abattage des arbres morts,le long de la voie communale et qui risquent d’occasionner un accident de la circulation.

04/09/2008

Messe anniversaire en souvenir d'Odette Mas

Après la disparition le 6 septembre 2002 de la présidente de la SVPA, Odette Mas emportée par la maladie, son amie Edith Quié qui fut son bras droit écrivait :
« La protection animale des Vosges est orpheline d'une grande Dame qui, durant 42 ans et sans relâche, a dirigé avec passion, compétence et humanisme l'oeuvre qu'elle a créée et présidée depuis 1960 »
Ceux qui ont connu celle qui fut la patronne du Val des oiseaux à Brouvelieures ne l'ont certainement pas oubliée. De son éternité s'il en est, Odette continue comme elle l'avait promis de surveiller son monde...

6a511929ed37074e6694c992f1cb1d63.jpg

Une messe anniversaire sera dédiée à Odette Mas dimanche 7 septembre à 10 h en l'église de Bruyères. Et, tous ceux qui l'ont appréciée, aimée de penser que fut un grand honneur de faire la connaissance de cette femme capable d'abattre des montagnes pour une cause qui lui tenait à coeur.

03/09/2008

Bruyères : décès de Pierre Lapoirie

b7838dc7af06d033febb77c655dbd6f6.jpg
Pierre Lapoirie est décédé lundi matin à l'hôpital Jean Monnet à Epinal dans sa 68e année. Né le 7 novembre 1940 à Bruyères, Pierre y réalisa sa scolarité primaire, puis il entra au lycée avant de se diriger vers l'école d'instituteur pour y apprendre le métier qu'il s'était choisi. Le 24 décembre 1962, il se maria avec Christiane Gremillet. Un fils unique Patrick qui demeure à Nantes naquit au sein du foyer. Enseignant à La Forge de Thunimont, Pierre Lapoirie fut plus tard nommé à Les Poulières où il enseigna avec sérieux et passion pendant 29 ans. Il fut également directeur d'école au sein du RPI avec Biffontaine et La Chapelle devant Bruyères. On se souvient aussi qu'il occupa la fonction de secrétaire de mairie à Les Poulières, village du canton de Brouvelieures. C'est à la date de sa retraite en 1995 qu'il décida de venir s'installer à Bruyères avec son épouse. Président de l'amicale des anciens AFN du Val de Neuné jusqu'en 2008, il dut quitter ses fonctions du fait de sa santé devenue trop précaire et de souffrances qu'il supportait avec courage. Pierre Lapoirie laisse le souvenir d'un homme calme et cultivé qui aimait sa profession et se passionnait d'histoire. La nature en général, vosgienne en particulier lui apportait également beaucoup de joies. Il était d'ailleurs un mycologue averti.
Selon la volonté de M. Lapoirie, les obsèques et la crémation ont été célébrées dans l'intimité. Condoléances

02/09/2008

Fays : décès de Sébastien Rivat

Fays, Lépanges sur Vologne, Bruyères, Epinal

Sébastien Rivat est décédé accidentellement à l'âge de 23 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées jeudi 4 septembre 08 à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne. La messe d'enterrement sera suivie de la crémation. Pas de plaques.
L'offrande tiendra lieu de condoléances et de remerciements.
Sébastien repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Condoléances.

01/09/2008

Lépanges sur Vologne : décès d'André Moulin

014c2ed3035b39b971ef85868c282db7.jpgAndré Moulin est décédé en soirée de samedi 30 août 08 à l'hôpital de Remiremont où il avait été admis après une chute survenue quelques jours auparavant à son domicile. Enfant du pays, André Moulin naquit le 12 décembre 1921 à Lépanges sur Vologne. Il était l'aîné d'une sœur : Paulette Deville. C'est dans son village natal qu'il réalisa sa scolarité. En 1949, il se maria Micheline Balland. Le couple éleva une fille unique : Christine qui demeure à Saint-Nabord. Deux petites filles : Fanny 23 ans et Julie 15 ans et demi virent agrandir le cercle familial.
Employé de boucherie à Nancy tout au début de sa carrière professionnelle, André Moulin s'installa à son compte en 1951 en ouvrant sa propre boucherie à Lépanges sur Vologne. Son épouse l'aida alors à tenir son commerce et on se souvient que cet artisan réputé réalisait également à bord d'une camionnette des tournées dans les villages environnants. C'est en 1996 qu'il choisit de prendre sa retraite. M.et Mme Moulin quittèrent alors la commune lépangeoise pour se rapprocher de leur fille en habitant à Remiremont. Cultivé, M. Moulin aimait la lecture, mais aussi profiter du grand air. Il prenait un vrai plaisir à effectuer des sorties en forêt.
Les obsèques seront célébrées ce mardi 2 septembre 08 à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne. Condoléances.

30/08/2008

Bruyères : décès de Raymonde Georgel

Le décès survenu vendredi 29 août 08 à l'hôpital de Brabois à Nancy de Raymonde Georgel est appris avec peine sur le secteur de l'Avison où elle était très appréciée . Victime voici seulement quelques jours d'un sérieux malaise cardiaque, Mme Georgel n'a donc pas survécu. Cela, malgré tous les soins intensifs dispensés en urgence.
Née Pierrat le 8 mars 1940 à Xamontarupt, Raymonde était l'aînée de 2 filles. C'est lorsque ses parents décidèrent de reprendre la ferme de sa grand-mère maternelle, et alors qu'elle était encore enfant qu'elle vint vivre à Belmont sur Buttant. Elle demeura dans ce village jusque son mariage le 3 avril 1961 avec François Georgel. Deux enfants : Nathalie, épouse Ignatio qui demeure à Saint-Léonard et Frédéric, décédé dans un accident en 1990 virent le jour au sein du couple actuellement installé dans un coquet pavillon du lotissement de Bel - Air.
Employée à la scierie Baradel jusque ses noces, Mme Georgel travailla ensuite aux ateliers Claude. Après environ un an, elle choisit de devenir mère au foyer. En 1969, elle se décida de reprendre sa carrière professionnelle et elle trouva un emploi comme cuisinière à l'Institution Jeanne d'Arc à Bruyères.
Retraitée depuis l'an 2000, elle connut le bonheur de voir la venue au monde de trois petits-enfants : Gaétan, Lucile et Paul. Attentive aux autres, douce et attentionnée, Raymonde laisse le souvenir d'une femme sans histoire et très proche des siens. Parents et amis se souviendront également d'elle comme d'une personne très attachée à sa foi chrétienne et aux valeurs humaines.
Sa disparition brutale plonge dans le chagrin tous ceux qui nombreux l'aimaient bien.
Mme Georgel repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 1er septembre à 16 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Condoléances

Domfaing : décès de Marie-Augustine Balland

8b720f2fdccfdb37725618336581611d.jpg Marie-Augustine Balland est décédée vendredi matin 29 août 08 à l'hôpital de Saint-Dié des Vosges. La défunte qui naquit Costet le 10 mars 1923 aux Rouges-Eaux était la benjamine d'une fratrie de 5 enfants dont il ne reste actuellement qu'un seul survivant : Gaston qui habite Bruyères. L'aînée, Madeleine Thomas qui vivait Mortagne est décédée début juillet de cette année.
En 1947, Marie-Augustine épousa Paul Balland. Deux fils : Michel qui demeure à Domfaing et Jean-Pierre à Saint-Dié virent le jour au sein du couple installé à Domfaing.
Très jeune, la disparue fut employée à la ferme de ses parents. On se souvient qu'elle avait notamment pour lourde tache d'aider son père au débardage du bois. Devenue femme, elle devint agricultrice aux côtés de son mari. Très connue sur tout son secteur natal qu'elle ne quitta quasiment jamais, Marie-Augustine est considérée comme une femme courageuse qui ne cessa jamais de travailler. Cela, avec une immense force de caractère et sans jamais renâcler devant l'ouvrage. Avant que ses forces ne s'échappent de trop, elle s'occupait encore avec soin de son potager. Veuve de Paul depuis 1992, Marie-Augustine était très attachée à ses proches. Très fière de ses deux grands garçons, elle l'était également de ses cinq petits-enfants qu'elle adorait. Tous lui rendaient son amour et s'occupaient de veiller sur elle.
Marie-Augustine Balland repose à son domicile au 6 route de la gare à Domfaing où la famille reçoit de 10 h à 12 h et 14 h à 20 h. Les obsèques seront célèbres le lundi 1er septembre 2008 à 15 h en l'église de Belmont sur Buttant. La messe sera suivie de l'inhumation au cimetière de Belmont sur Buttant.
Condoléances.

20/08/2008

Bruyères : décès de Pierre Mougeolle

Pierre Mougeolle est décédé lundi 18 août 08 à son domicile à l'âge de 94 ans des suites d'un malaise cardiaque. Né le 21 mars 1914 à Granges sur Vologne, Pierre était l'avant-dernier d'une fratrie de 5 enfants aujourd'hui éteinte. Fils de Henri et Jeanne Mougeolle, il fut scolarisé jusqu'au certificat d'études, et comme cela était souvent le cas à l'époque il entra dans le monde actif dès 14 ans. Il travailla alors au sein de l'exploitation familiale comme marchand de bestiaux. Une profession qu'il exercera avec son père, puis avec ses frères durant toute sa vie professionnelle. Resté célibataire, Pierre Mougeolle était titulaire de la carte d'ancien combattant. Retraité de son commerce d'animaux depuis le début des années 80, il aimait profiter de la nature environnante et vécu jusque l'heure de son décès dans sa maison rue Louis Marin. Les obsèques seront célébrées jeudi 21 août à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères et seront suivies de la crémation. Condoléances.

12/08/2008

Gugnecourt : décès de Thérèse Rouhier

8be73031cd8d23090dabcaafcde80dc9.jpgThérèse Rouhier est décédée le lundi 11 août 08 à l'hôpital de Bruyères à la veille de ses 85 ans.
Née Beller le 12 août 1923, elle se maria le 26 décembre 1942 au Val d'Ajol avec Pierre Rouhier.
De cette union 7 enfants ont vu le jour : Marcel, François, Jean-Pierre, Robert décédé, Hubert, Antoinette épouse Gérard Fabien et Martine épouse Gabriel Hans. Ceux qui ont bien connu Thérèse Rouhier se souviendront d'une femme très courageuse, douce, et gentille qui aimait tout particulierement les réunions de famille.
Mme Rouhier repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères où la famille reçoit de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Des fleurs naturelles uniquement. Les obsèques seront célébrées jeudi 14 août à 15 h en l'église de Gugnécourt. Condoléances.

08/08/2008

Décès d'Isabelle Stiker

5f790e815e171e79cca3e6d4038bec77.jpg
Mme Isabelle Stiker est décèdée jeudi 7 août 08 des suites de maladie. Née Guaïta le 21 janvier 1950 à Vaucouleurs, Isabelle était la troisième d'une fratrie de cinq enfants. Sa scolarité effectuée à Saint-Dié, elle se dirigea vers un apprentissage de coiffure à Aillevillers en Haute Saone. Sa qualification en poche elle commença de travailler à Nancy et à Vittel. C'est en 1976 qu'elle s'installa dans son propre salon rue Général de Gaulle à Bruyères. Le 24 février 1979, elle épousa Patrick Stiker à Bruyères. Un fils, Vincent, cuisinier à Saint-Dié naquit au sein du couple. En 1997 Mme Stiker décida de cesser son activité professionnelle. Isabelle laisse à ceux qui l'on bien connue le souvenir d'une femme attachée à sa famille et à ses amis. Mais aussi véritablement passionnée par son métier de coiffeuse. On se souvient aussi que cette jeune femme trop tôt disparue aimait beaucoup la danse.
Isabelle Stiker repose au funérarium Lapoirie. Ses obsèques seront célébrées samedi 9 août 08 à 14 h en l'église paroissiale Notre Dame de l'Assomption à Bruyères et seront suivies de la crémation. Condoléances

07/08/2008

Bruyères : Décès d'Isabelle Stiker

Isabelle Stiker, née Guaïta est décédée à l'age de 58 ans. Mme Stiker exerçait comme coiffeuse dans son salon de la rue Général de Gaulle à Bruyères. Ses obsèques religieuses seront célébrées samedi 9 août 2008 à 14 h en l'église de Bruyères. Mme Stiker repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Condoléances.

04/08/2008

Herpelmont : décès de René Baradel

Monsieur René Baradel est décédé à l'âge de 62 ans à l'hôpital de Bruyères. Il est le fils de Mme Huguette Baradel qui demeure rue du Moulin à Herpelmont. Les obsèques religieuses seront célébrées mercredi 6 août à 14 h 30 en l'église de Jussarupt. La messe sera suivie de l'inhumation au cimetière de Jussarupt. Condoléances.