Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2009

Les Poulières : décès de Henri Gley

riri.JPGLa terrible et triste nouvelle du décès brutal d'Henri Gley, découvert sans vie à son domicile mercredi 5 août 2009, a été apprise avec consternation. Né le 18 mars 1932 à Laveline devant Bruyères, Henri Gley est le fils d'André et Jeanne Gley. Le 28 mai 1954, il épousa Simone Arnoud. Trois enfants : Daniel, Marie-José et Murielle naquirent au sein du couple. Plus tard, il connut le bonheur de devenir grand-père, puis bisaïeul. Durant toute sa vie sa carrière professionnelle, Henri Gley exerça son métier de maçon. Musicien depuis l'âge de 8 ans, il fit partie de la musique de Laveline devant Bruyères, des Poulières, de Bruyères et des anciens musiciens du 18e Régiment Infanterie des Tirailleurs d'Epinal et savait jouer de plusieurs instruments dont le clairon, le cor de chasse et la trompette de cavalerie. Il ne se déplaçait d'ailleurs jamais sans son harmonica. Talentueux et assidu, Henri Gley reçut plusieurs distinctions, jusqu'à celle de vétéran de la musique. Henri Gley qui était ancien parachutiste avait aussi à ce titre été médaillé. Proche de la nature qu'il affectionnait, le disparu trouvait plaisir à cueillette des champignons, des brimbelles... On se souvient également qu'il appréciait de voyager, notamment en Tunisie. Riri comme beaucoup le prénommaient affectueusement aimait surtout retrouver ses proches. Et, parmi ceux qui lui étaient chers, son ami Patrick Nourdin, avec qui il « tapait » de longues conversations . Bien considéré par ses concitoyens, Henri Gley fut élu conseiller municipal dans son village des Poulières. Et, il réalisa deux mandats de conseiller municipal. Henri repose au funérarium Lapoirie à Granges sur Vologne. Ses obsèques seront célébrées vendredi 7 août 2009 à 16 h 30 au cimetière de Laveline devant Bruyères. Sincères condoléances.


 

05/08/2009

Mortagne : décès de Pierre Morlot

M. Pierre Morlot est décédé le 4 août 2009 à l'âge de 77 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le vendredi 7 août 2009 à 14 h 30 en l'église de Brouvelieures, suivies de l'inhumation au cimetière de Brouvelieures. Pierre Morlot repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances. 

01/08/2009

Bruyères : Fernande Virion nous a quittés

mme virion.jpg Alors qu'en soirée rien ne laissait à présager une issue fatale, Mme Fernande Virion s'est éteinte sans bruit à son domicile bruyèrois durant la nuit de jeudi 30 juillet à vendredi 31 juillet 2009. Née Sergent le 3 mai 1933 à Belmont sur Buttant, Fernande était l'ainée d'une unique soeur, Danielle, épouse Delon. Très jeune, elle vient habiter avec ses parents à Bruyères et elle vécut notamment pendant la période de guerre au quartier du lavoir. Le 8 mai 1954, Fernande épousa Julien Virion. Cinq enfants virent le jour au sein du couple : Liliane, épouse Louis Bedel, domiciliée à Dommartin les Remiremont ; Robert, à Bruyères, François, également à Bruyères, Laurence, épouse Dominique Caël au Grand Valtin, et Alexandre à Bruyères. Employée aux papeteries Mougeot au début de sa carrière professionnelle, Mme Virion cessa son activité salariée en 1958 lorsque son fils Robert, lourdement handicapé, vint au monde. Elle s'occupa alors avec un amour maternel sans faille de cet enfant différent des autres, aujourd'hui âgé de 51 ans et qui demeurait toujours auprès d'elle. Fernande Virion qui demeurait depuis 42 ans rue Joffre eut encore la lourde épreuve de perdre son époux le 23 juillet 1980. Elle assuma alors courageusement la charge de sa famille. Elle fut une maman, puis aussi une grand-mère tendre et attentionnée. Fernande adorait les siens, et trouvait un immense bonheur à embrasser et câliner ses petits-enfants : Tiffanie, Naïs, Justine, Lucie, Thomas, Romain. Ses fleurs, son petit potager lui apportaient un plaisir tranquille. D'une nature aimable, Fernande laisse le souvenir d'une personne qui aimait bien faire la conversation et partager des moments de détente avec ses connaissances. Elle était une adhérente assidue du club de gymnastique de Brouvelieures. Et se réjouissait aussi de jouer aux cartes avec ses camarades retraités brouvillois. Souriante et dotée d'une vraie gentillesse Fernande comptait beaucoup d'amis. Sa disparition soudaine, bouleverse ses proches et tous ceux qui nombreux l'aimaient beaucoup. Tous garderons précieusement sa mémoire en leur coeur. Mme Virion repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 3 août 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances. 

31/07/2009

Bruyères : décès de Fernande Virion

Mme Fernande Virion, née Sergent est décédée à l'âge de 76 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le lundi 3 août 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Mme Virion demeurait 21 rue Joffre à Bruyères. Elle repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

30/07/2009

Laval sur Vologne

Mme Thérèse Xeuxet, née Bacilieri est décédée dans sa 100e année. Ses obsèques religieuses seront célébrées le samedi 1er août 2009 à 10 h 30 en l'église de Laval sur Vologne. Mme Xeuxet repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances. 

27/07/2009

le PCF communique

"Communiqué de presse

" Nous apprenons avec une très grande tristesse le décès de Colette Marchal. Colette fut notre compagne de route dans le combat pour une société plus fraternelle, plus juste socialement, en un mot plus humaine. Son dynamisme, ses rires et sa bonne humeur comme son engagement aux côtés des progressistes restent à jamais gravés dans nos coeurs. Nous témoignons toute notre amitié à notre camarade Claude Marchal.
Pour la section PCF de Bruyères et des environs, Claude Galimard et Monique Wirth "

25/07/2009

Amitié franco-américaine : décès de Mune Saito

Une bien triste nouvelle a été apprise. Mune Saito, qui résidait à Honolulu nous a quittés. De nombreux Bruyèrois et Biffontainois l'avaient rencontrés au cours de voyages, soit à Honolulu, soit à Biffontaine. munu ok.jpgMune Saito qui était agé de 89 ans est décédé vendredi 10 juillet 2009 et son inhumation a eu lieu en Amérique 17 juillet 2009 . Le vosgien, Jean Bianchetti évoque avec émotion le souvenir de son ami « C'était un Homme avec un grand H. tous ceux qui l'ont bien connu et approché ne peuvent qu'en garder un bon souvenir. En 1944, il faisait partie de la prestigieuse compagnie K. » Dans un document écrit par Jean  Bianchetti lors du 50e Anniversaire de la formation du 442e RCT, le passage en France du vétéran américain et de ses camarades soldats est évoqué : « Son rêve et celui de ses camarades, c'était de retourner là où ils avaient laissé leurs compagnons d'armes. C'était de retourner - encore et toujours - là où ils ont trouvé une rue du 442 à Bruyères, un monument à l'Helledraye pour ne pas oublier. C’est à Biffontaine qu’ils ont trouvé aussi, cette croix de bois et ensuite une plaque de bronze sur un bloc de granit. Un long silence et l’authentique histoire du monument de la Borne 6 est narrée, une seconde fois. D'un regard détourné et les yeux embués de larmes, certaines paroles iront rejoindre la 'poétique ' histoire commencée, il y a plus de cinquante années. OUI, cher ami Mune, avec vos camarades, vous avez appris à connaître l'Europe sur le terrain, en particulier cette région des Vosges où s’est nouée une Amitié sans réserve. Le « Bataillon Perdu » a été classé par le Département de la Défense de votre pays, l’une des plus significatives batailles dans l'Histoire de l'Armée des USA depuis la Révolution Américaine. Les historiens dissertent et les discussions continuent de cette mission du suicide de la Borne 6 dans la forêt de Biffontaine »  Les funérailles de Mune héros de la Cie K, se sont déroulées avec les honneurs, des marques de reconnaissance méritées de son pays. Mune Saito repose Cimetière National de Punchbowl. Sincères condoléances. Remerciements à Jean Bianchetti, pour les renseignements et la photo. 

22/07/2009

Mortagne : décès de Jeannine Humbert

Mme Jeannine Humbert, née Valence est décédée à l'âge de 78 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées vendredi 24 juillet 2009 à 14 h 30 en l'église de Mortagne. Suivies de l'inhumation au cimetière de Mortagne. Mme Humbert repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

09/07/2009

Bruyères : décès de Jean-Michel Marx

Le décès de Jean-Michel Marx survenu des suites de maladie le 8 juillet 2009 dans sa 56e année est appris avec une profonde tristesse. Bien connu au pied de l'Avison où il vécut toute sa jeunesse et où son père fut maire, Jean-Michel est le fils de M. et Mme Raymond Marx, anciens commerçants à Bruyères. Marié à Catherine, née Clair, le disparu qui habitait Gérardmer est père de 3 enfants : David, Julien et Sarah. Il est le frère d'Anny Marx et de Brigitte, épouse Cloris. La cérémonie religieuse aura lieu vendredi 10 juillet à 13 h 30 au « carré juif » du cimetière Gérardmer. Ni fleurs, ni plaques. Sincères condoléances.

04/07/2009

Lépanges sur Vologne : décès de George Vincent

M. Georges Vincent est décédé à l'âge de 96 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le lundi 6 juillet 2009 à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne. Suivies de l'inhumation au cimetière de Lépanges sur Vologne. L'offrande tiendra lieu de condoléances. Pas de plaques. Georges Vincent repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

 

02/07/2009

Bruyères : décès d'Albert Romary

Albert Romary.jpgUne silhouette bien connue de tous les Bruyèrois ou presque vient de s'effacer, tout doucement. Véritable figure emblématique au pied de l'Avison, Albert Romary s'est éteint mercredi soir à l'hôpital d'Epinal. Enfant du pays, Albert naquit le 2 janvier 1913 à Belmont sur Buttant au sein d'une fratrie de 5 frères et soeurs dont il était le dernier survivant. Il réalisa sa scolarité primaire dans son village natal, et n'était qu'un tout petit garçon lorsque grondait la guerre de 14-18. Très jeune, comme cela était de rigueur à l'époque, il entreprit de gagner sa vie. Il entra alors à la brasserie Bexon de Bruyères, puis aux papeteries Mougeot à Laval sur Vologne. Appelé sous les drapeaux, il quitta son travail pour réaliser son service militaire. Libéré de ses obligations pour la Nation, il retrouva sa vie de salarié. Il revint vers l'usine de Laval sur Vologne. La guerre venant, Albert Romary fut fait prisonnier durant 5 ans en Allemagne. La Libération passée, il rentra enfin chez lui et épousa Andrée Valence, une jeune fille de Domfaing le 10 août 1946. Cinq enfants naquirent au sein du couple : Daniel qui demeure près de Forbach en Moselle ; Bernadette, épouse Hecht qui habite à Bruyères ; Monique, compagne de Guy Jouanen, à Epinal, Françoise, épouse Ancel à Bruyères et Alain domicilié à Thorigny sur Marne. Après un moment passé aux papeteries Mougeot, le disparu fut embauché aux Ponts et chaussées. C'est en 1954 qu'il entra aux services techniques de la ville de Bruyères. Il y réalisa alors tout le reste de sa carrière professionnelle. Retraité depuis 1975, Albert vivait paisiblement avec Andrée, dans son coquet pavillon de la rue de Vielsalm. Musicien, on se souvient qu'il fit partie de la musique municipale de Bruyères en qualité de saxophoniste. Les plus anciens sur l'échelle des générations se rappellent aussi qu'il était musicien d'un petit orchestre i animant notamment les bals Sonrier et les fêtes de villages. Membre du club des bons Lohis, Albert était toujours heureux de retrouver ses camarades. Il aimait également découvrir des horizons nouveaux et effectuer de jolis voyages. Amoureux de la nature, vosgienne en particulier, Albert était un mycologue averti. On le voyait grimper sur sa mobylette pour filer dare-dare vers la forêt cueillir des champignons. Son petit élevage, son potager, lui étaient également un agréable passe-temps.  Albert Romary repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées samedi 4 juillet à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances. 

25/06/2009

Bruyères : décès de Michel Lévêque

M. Michel Lévêque est décédé le dimanche 21 juin 2009 à l'hôpital de Nancy. Les obsèques de M. Lévêque qui demeurait au 15 avenue de Lattre de Tassigny à Bruyères ont été célébrées dans l'intimité. Sincères condoléances.

23/06/2009

Laval sur Vologne : décès de Monique Villaumé

1P1010482.jpgMlle Monique Villaumé, est décédée suite à un malaise survenu à son domicile 1 chemin des Antilleux à Laval sur Vologne où elle résidait avec sa maman, Suzanne. Monique, née le 29.05.59 à Bruyères, était employée au CAT Bois-Joli à Saint Nabord. Elle avait eu la peine de perdre son papa, Maurice Villaumé décédé le 13.06.08. La disparition subite de Monique bouleverse les siens. Sa maman bien sûr, ses soeurs et beaux-frères : Jeanne, épouse Jean-Marie Jacquemin qui habite à Laval sur Vologne ; Nicole, épouse Denis Petitdemange, domiciliée à Biffontaine et Solange, célibataire qui demeure à Bruyères. Tout le monde se souvient de Monique pratiquant la bicyclette en compagnie de nombreux amis. Aimant la nature, elle cueillait les brimbelles et appréciait beaucoup la marche à pied.
Monique repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées le jeudi 25 juin à 10 h 30 en l'église de Laval sur Vologne, suivies de l'inhumation au cimetière communal. Sincères condoléances.

21/06/2009

Laval sur Vologne : décés de Solange Cunin

HPIM5695.JPGMlle Solange Cunin est décédée à l'hôpital de Bruyères le 20 juin 2009, où elle avait été admise le mardi précédent. La disparue qui s'apprêtait à fêter ses 87 ans le 7 juillet 2009 était la fille de Léon Cunin et Hélène. Solange avait eu la peine de perdre prématurément un frère, Anicet. Après avoir travaillé à la papeterie Mougeot de Laval sur Vologne, elle a assuré de nombreuses années le secrétariat départemental de la CFDT à Epinal, cela jusqu'à la retraite à 60 ans.
On revoit encore Solange qui, prenant la Micheline chaque matin, se rendait auparavant à la Croix de Faîte en forêt à pied. Catholique pratiquante, elle aimait préparer les chants religieux qu'elle accompagnait à l'harmonium au cours des offices du défunt Georges Grandpré, alors curé de la paroisse. C'est pour assurer sa tache, proche de l'église qu'elle avait choisi le célibat. Pendant de nombreuses années, Solange animait le foyer paroissial en y faisant du théatre, des chants et bien d'autres animations culturelles. Elle participait également à l'animation de la J.O.C ( Jeunesse ouvrière chrétienne) en pratiquant particulièrement la bicyclette avec les jeunes du village et environnants. Solange repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées le mardi 23 juin à 10 h 30 en l'église de Laval sur Vologne, suivies de l'inhumation au cimetière communal. Sincères condoléances.


20/06/2009

Laval sur Vologne : décès de Solange Cunin

Mlle Solange Cunin est décédée samedi 20 juin 2009 dans sa 86 ème année à l'hôpital de Bruyères. Mlle Cunin repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hopital Bruyères. Les obsèques seront célébrées mardi 23 juin 2009 à 10 h 30 en l'église de Laval sur Vologne. Suivies de l'inhumation au cimetière communal. Sincères condoléances. 

19/06/2009

Bruyères : décès de Renée Heulluy

Mme Renée Heulluy, née Leroy est décédée à Bruyères le 19 juin 2009 dans sa 98e année. Mme Heulluy repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées le lundi 22 juin 2009 à 16 h 30 en l'église de Bruyères. Sincères condoléances.  

Grandvillers : décès d'Eugène Bernhard

M. Eugène Bernhard est décédé le 16 juin 2009 à l'âge de 73 ans à Colmar. Ses obsèques seront célébrées le lundi 22 juin 2009 à 14 h 30 en l'église de Grandvillers. Sincères condoléances.

18/06/2009

Bruyères : décès de Bernard Cuny

Bernard Cuny.jpgM. Bernard Cuny s'est éteint à l'hôpital d'Epinal où il avait été admis il y a de cela une dizaine de jours. Né le 21 juillet 1923 à Anould, Bernard était fils unique. Après avoir vécu son enfance à Saint-Dié des Vosges, c'est à l'âge de 14 ans qu'il vint vivre à Laval sur Vologne. Son brevet scolaire en poche, il fut alors embauché en 1941 à la BNCI à Bruyères. Requis au STO pendant la guerre, Bernard Cuny fut de ceux qui refusèrent le joug de l'ennemi. Le 1er mars 1954, il épousa Jeannette Gremillet, veuve Cendre qui demeurait à Lépanges sur Vologne. Le couple éleva alors trois enfants : Claudine, épouse Bernanose domiciliée à Faulx (54), Bruno, décédé le 5 janvier 1995, et Bertrand, domicilié à Frouard (54). Cinq fois grand-père, Bernard Cuny connu également le bonheur de devenir 4 fois bisaïeul. Retraité de la BNCI, devenue plus tard BNP, Bernard Cuny mena une carrière exemplaire. Retraité depuis 1983, il vivait paisiblement à Bruyères où il avait choisi de s'installer en 1972. Conseiller municipal durant deux mandats à l'époque du maire Michel Langloix, le disparu apportait également son concours à la vie associative locale et s'est notamment longtemps occupé de tenir les comptes de l'Association-Familiale de Bruyères. On se souvient également que Bernard Cuny aimait beaucoup voyager. Très sociable et bon camarade, il participait volontiers à des jeux de cartes. Domicilié au 5 de la rue de la Libération, il partageait avec son épouse le plaisir d'agrémenter sa maison. Son potager, son petit élevage de lapin étaient tenus avec grand soin. Bernard Cuny laisse le souvenir d'un homme respectable et apprécié. Bernard Cuny repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyère. Ses obsèques sont célébrées jeudi 18 juin 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Laval sur Vologne. Il est demandé ne n'offrir ni plaques, ni couronnes. Sincères condoléances  

15/06/2009

Bruyères : décès de Bernard Cuny

M. Bernard Cuny est décédé à l'âge de 85 ans. Les obsèques religieuses seront célébrées le jeudi 18 juin 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. La messe d'enterrement sera suivie de l'inhumation au cimetière de Laval sur Vologne dans le caveau familial. M. Cuny repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ni plaques, ni couronnes. La famille rappelle à votre souvenir, Bruno, décédé le 5 janvier 1995. Sincères condoléances.

 

13/06/2009

Deycimont : décès de Cyrille Maglia

gdpere.jpgUne silhouette bien connue vient de s'effacer. Cyrille Maglia est décédé le mardi 9 juin 2009 à l'hôpital Jean-Monnet d'Epinal. Né le 21 décembre 1930 dans la province de Côme en Italie, Cyrille Maglia est arrivé à Deycimont à l'âge de 8 ans. Il accompagnait alors ses parents d'origine italienne venus travailler en France. Malgré les difficultés inhérentes à la barrière de la langue, grâce aux sacrifices de ses parents et à une volonté farouche de réussir, Cyrille Maglia est devenu instituteur. Il trouva un premier poste dans l'enseignement à Lépanges sur Vologne, puis à la Baffe où il enseigna pendant 14 ans. En février 1957, il épousa Monique Rivat. Deux enfants naquirent au sein du couple : Jean-Joseph et Marie-Antoinette. M. Maglia connut ensuite le bonheur de voir la venue au monde de 3 petits-enfants, puis de 4 arrière-petits-enfants. Retraité depuis près de 20 ans, Cyrille consacrait ses journées à aider son prochain, sa famille, ses amis... Il était également un acteur actif de la vie de son village. Administrateur du Foyer Rural depuis de nombreuses années, M. Maglia oeuvrait au sein de nombreuses associations. Il aida, puis il prit en charge durant environ une dizaine d'années le fonctionnement du Resto du Coeur à Bruyères. Il passa ensuite la main de ses fonctions, mais continua d'apporter son soutien sans faille. Il comptait aussi parmi les membres les plus actifs de l'antenne Croix-Rouge de l'Avison. On se rappelle encore que le disparu exerça comme correspondant du quotidien la Liberté de l'Est, cela jusqu'en 2003. Ceux qui ont connu Cyrille Maglia, se souviennent d'un homme de caractère très rigoureux et de convictions bien ancrées. Intransigeant sur le travail et l'effort, Cyrille Maglia était de ces gens qui cachent par pudeur leurs émotions dont ils ne manquent pas sous une apparence un peu sévère. Sa disparition est saluée chapeau bas avec le respect dut à un honnête homme dont le courage et la pugnacité sont loués. Les obsèques de M. Maglia ont été célébrées devant une foule de parents et amis samedi à 10 h 30 en l'église de Deycimont. Sincères condoléances.

Bruyères : décès Gilbert Martin

3LastScan.jpgDiscrètement comme il a toujours vécu, M. Gilbert Martin s'est éteint jeudi 11 juin 2009 à la maison de retraite de Bruyères où il demeurait depuis quelques mois. Né à Thaon le 18 mars 1926, Gilbert était issu d'une fratrie de 7 enfants dont il était le dernier survivant. Sa scolarité terminée, Gilbert Martin devenu jeune homme fut appelé sous le drapeau français. C'est à Bitche qu'il réalisa son service militaire. Soutien de famille, il n'eut pas à participer aux différents événements nationaux. Peintre en bâtiment au début de sa carrière professionnelle, Gilbert Martin épousa Marie-Thérèse Genay le 12 août 1950. Sept enfants naquirent au sein du couple : Josiane, épouse Lhuillier qui habite à Champ le Duc, Albert, que presque tout le monde prénomme affectueusement Doudou, qui demeure à Bruyères, Daniel, décédé prématurément en 1958 à l'âge de 11 mois, Brigitte compagne de Guy Bordiga à Gap ( 05), Pascal à Schirmeck, Denis à Saint-Léonard, Claude à Toulouse. Onze fois grand-père, Gilbert Martin connu le bonheur de voir sa descendance s'agrandir de 9 arrière-petits-enfants. Installé à Bruyères depuis le milieu des années 50, Gilbert Martin travailla à Laval et termina sa vie de salarié à l'usine de rétroviseurs Cipa. Domicilié au n° 49 de l'avenue de Lattre de Tassigny à Bruyères, Gilbert Martin laisse le souvenir d'un homme respectueux des autres et sans histoire. Un de ses loisirs préférés était de cultiver avec soin son joli potager. Bon père de famille, il était également bon camarade, notamment pour ses copains de la pétanque et bon voisin. Gilbert Martin portait également en lui des valeurs de courage et d'abnégation. On se souvient qu'il y a longtemps de cela il fut témoin d'un drame. Il se précipita au péril de ses jours pour sauver un jeune garçon pris par les flammes après avoir été accidentellement arrosé par l'essence d'un moteur de mobylette. Sans hésiter, Gilbert Martin couru, protégea l'adolescent d'une couverture et de ses bras. Modeste, Gilbert Martin eut l'existence d'un homme digne. On se rappelle que son plaisir était notamment de rencontrer ses beaux-frères et belle soeur Pierrot et Dédée pour partager le temps d'une promenade ou encore jouer à des jeux de société. Très affecté par le décès que rien ne laissait présager le 20 janvier 2009 de Marie -Thérèse, son épouse et compagne de toute une vie, Gilbert Martin perdait ses forces jour après jour. Il s'en est allé, sans bruit. Les obsèques de Gilbert Martin qui était de confession protestante seront célébrées samedi 13 juin à 10 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Sincères condoléances. 

   

12/06/2009

Lépanges sur Vologne : décès d'Hubert Perrin

P1060287.jpgHubert Perrin est décédé vendredi 12 juin 2009 à son domicile du nº 1 rue de la Bolle à Lépanges sur Vologne. Enfant du pays, Hubert était né le 10 octobre 1934 à Lépanges sur Vologne. Il est le frère unique de Colette Chevalier, domiciliée nº 3 de la même maison familiale. Sa scolarité primaire achevée, Hubert Perrin fut un peu plus tard appelé sous les drapeaux en Algérie. Il avait à ce titre été médaillé le 8 mai 2008 et avait reçu sa distinction des mains du général Chotin. Victime d'un très grave accident de la circulation survenu du côté d'Aydoilles en 1971, Hubert avait alors été sérieusement blessé et il conservait d'importantes séquelles de ce drame. Ouvrier textile à Lépanges, Hubert Perrin qui était resté célibataire aimait retrouver des copains pour taper une bonne partie de pétanque. Sa santé demeurant toujours plus que précaire, il savait pouvoir compter sur l'amour fraternel de sa soeur qui s'occupa de lui avec abnégation, cela jusqu'au dernier jour. Hospitalisé durant un mois à Epinal, le défunt avait ensuite été admis à l'hôpital de Bruyères où il fut soigné pendant une quinzaine de jours avant d'être autorisé à rentrer chez lui où il s'est éteint en paix. Les obsèques d'Hubert Perrin seront célébrées lundi 15 juin à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne, suivies de sa crémation. M. Perrin repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

    

11/06/2009

Bruyères : décès de Gilbert Martin

M. Gilbert Martin est décédé à l'âge de 83 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le samedi 13 juin à 10 h 30 en l'église de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Gilbert Martin repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

 

04/06/2009

Champ le Duc : décès de Jean Messerlin

M. Jean Messerlin, médecin des mines est décédé à l'âge de 83 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le vendredi 5 juin 2009 à 14 h 30 en l'église de Champ le Duc. Jean Messerlin repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances. 

30/05/2009

La Chapelle devant Bruyères : décès de Gilbert Deronne

M. Gilbert Deronne est décédé à l'âge de 77 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées mardi 2 juin à 15 h 30 en l'église de La Chapelle devant Bruyères à 15 h 30. Sincères condoléances.  

28/05/2009

Bruyères : décès de Dominique D'Amico

d'amico.jpgLe décès des suites de maladie de Dominique D'Amico a été appris sur tout le secteur de l'Avison avec une grande tristesse. Fils d'Antonietta Raso et Francesco D'Amico, Dominique était né le 20 février 1948 à Rosarno en Italie ( reggio Calabria ). Et, il était le cinquième d'une fratrie de douze frères et soeurs, dont deux sont décédés en bas âge. Dominique n'était âgé que de 5 ans, lorsque sa famille vint s'installer en France. Il habita alors à Saint-Dié des Vosges, à Fremifontaine et à Rambervillers. Le 25 juillet 1970, il épousa à Bruyères Monique Villaumé, fille de Lucienne, née Monvoisin et André Villaumé. Deux filles : Nadège et Marietta naquirent au sein du couple. Employé chez Pierre Maître à Rambervillers au début de sa carrière professionnelle, Dominique D'Amico fut plus tard embauché à la CIPA à Bruyères, puis chez Poirot " Meubles 2000 " également à Bruyères. Il travailla encore chez Asmar lactosérum à Corcieux, puis dans le textile à Champ le Duc, et enfin chez Stépha confection à Granges sur Vologne. Domicilié durant un moment au lotissement Honolulu, le disparu avait ensuite acheté une maison à Champ le Duc. Voici trois ans, il avait choisi de revenir vivre à Bruyères où il demeurait avec son épouse rue de la Libération. Et, il appréciait de réaliser de longues promenades à pied. Dominique fut un extraordinaire papy de Clémentine et Melissa. Il sut aussi devenir un véritable papy de coeur pour Félix et Marcelin. Des petits enfants qu'il adorait. On se souvient que Dominique D'Amico raffolait de faire de longues balades à moto. Il fut aussi un passionné de Golwing, et aimait retrouver les voitures de sa jeunesse. Il fit même acquisition d'une 2 chevaux à l'intérieur de laquelle ses petits enfants se régalaient de partir en balade. Plus récemment il avait acheté un R16, espérant passer du bon temps avec. Malheureusement, la fatalité l'en empêcha. Malade depuis environ deux ans, le cancer qui le rongeait eut raison de sa volonté de vivre et de tous les soins apportés. Dans son malheur Dominique eut la chance d'être soutenu par ses proches. Ses gendres Éric Tihay, et Sébastien Muller furent de ceux lui apportèrent un grand réconfort jusqu'au dernier jour. Son oncle Dominique Raso, connu à Bruyères sur le surnom de Tonton l'aida également de son mieux jusqu'au bout de son existence. Ceux qui ont connu Dominique D'Amico se souviennent d'un homme attachant et jovial qui aimait faire la conversation. Dominique D'Amico repose au funérarium Lapoirie rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées vendredi 29 mai 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères, suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Sincères condoléances.

26/05/2009

Bruyères : décès de Dominique D'Amico

M. Dominique D'Amico est décédé à l'âge de 61 ans. Ses obsèques seront célébrées le vendredi 29 mai 14 h 30, en l'église de Bruyères, suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. M. D'Amico repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances. 

16/05/2009

Champ le Duc : décès de Julia Colin

Mme Julia Colin, née Baradel s'est éteinte à son domicile, 1 rue Charlemagne à Champ le Duc samedi 16 mai 2009 dans sa 85 ème année. La cérémonie religieuse sera célébrée lundi 18 mai 2009 à 14 h 30 en l'église de Champ le Duc. Suivies de l'inhumation au cimetière de Champ le Duc. Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine. Sincères condoléances. 

02/05/2009

La Houssière : décès de Joseph Lejal

M. Joseph Lejal est décédé à l'âge de 95 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le lundi 4 mai 2009 à 16 h 30 en l'église de Corcieux. Suivies de l'inhumation au cimetière de la Houssière. L'offrande tiendra lieu de condoléances. Par avance la famille remercie les personnes qui s'associeront à sa peine. M. Lejal repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

22/04/2009

Laveline devant Bruyères : les obsèques de Claire Tassot

2Claire.jpgUne foule émue de parents et amis assistait ce mercredi matin 22 avril 2009 aux Forges aux obsèques de Claire Tassot. Née Généraux le 27 août 1921 aux Forges, Claire était issue d'une fratrie de trois enfants. Devenue jeune femme elle épousa en 1945 Jean Tassot, lui aussi originaire de cette petite commune proche d'Epinal. Trois fils virent le jour au sein du couple : Jean-Claude qui habite aux Forges, Christian à Herpelmont et André à Laveline devant Bruyères. C'est en 1966 lorsque le chef de famille fut embauché à la filature de la Vologne que M. et Mme Tassot virent vivre à Laveline. Une entreprise où Jean Tassot travailla jusqu'en 1972, date de son décès prématuré. Claire Tassot qui avait été employée durant plusieurs années à l'Institution Saint-Joseph d'Epinal avant son mariage décida de reprendre une activité salariée. Son époux disparu, Claire vint vivre rue du Luxembourg auprès de son fils André. Cinq fois grand-mère Mme Tassot, connu aussi le bonheur de devenir six fois bisaïeule. Fort active, Mme Tassot occupa sa retraite par des travaux manuels. Le tricot, mais aussi la culture de son potager, et un petit élevage lui apportaient un plaisir tranquille. On se souvient de Claire comme d'une femme de caractère et directe. D'une nature ouverte, elle définissait les choses de la vie avec une façon bien à elle qui en séduisait plus d'un. Sa santé s'étant fragilisée elle s'installa en 2006 à la maison de retraite de Bruyères où elle est décédée dimanche 19 avril 2009 à l'âge de 87 ans. Très attachée à son monde, Claire s'est éteinte entourée du réconfort affectueux des siens.
Sincères condoléances.