Bruyères, Levallois-Perret : Renée Colnel nous a quittés (01/09/2014)

Mme Colnel P1140682.JPGLa triste nouvelle du décès le 29 août 2014 de Madame Renée Colnel à la Maison de retraite de l'hôpital de Bruyères où elle demeurait depuis 3 ans a été apprise avec peine.

Née Remy, le 30 mai 1918 à La Chapelle devant Bruyères, Renée était la troisième enfant d'une fratrie de quatre filles dont elle était la seule survivante. C'est dans son village natal qu'elle réalisa sa scolarité primaire. Son certificat d'études en poche, elle intégra une école de commerce. Diplômée, elle trouva entra vite dans le monde professionnel pour prendre en charge la comptabilité d'une une fromagerie maintenant disparue à Champ le Duc. Lorsque la guerre arriva, ses patrons de confession juive furent déportés. Renée qui avait toute leur confiance porta alors l'affaire à bout de bras. Hélas, les malheureux propriétaires ne revinrent jamais.

C'est durant cette période difficile qu'elle assuma avec un courage exemplaire, que Renée fit la connaissance d'André Colnel qu'elle épousa en avril 1945. Le couple créa alors un commerce rue Gambetta en association avec les frères Laumond. Spécialisée dans les produits frais, fruits et légumes, l'entreprise « Colnel-Laumond » employait alors une dizaine de personnes et était réputée à des kilomètres à la ronde. Tout naturellement, Mme Colnel tenait la comptabilité, mais pas seulement, car la tâche ne lui faisait pas peur. Levée dès 3 h du matin, elle assurait elle-même des livraisons dans des casernes du département, mais aussi à l'extérieur, comme à Saint-Clément. Elle trouvait encore du temps pour préparer des repas à son personnel.

Plus tard, en plus de leur entreprise bruyèroise, Monsieur et Madame Colnel se firent acquéreurs de deux maisons à Bains les Bains et au Coney. Un total de 25 appartements destinés aux curistes dont Mme Colnel s'occupait et veillait personnellement à ce que l'entretien soit suivi jusqu'au plus petit détail. On se la rappelle infatigable, prenant le volant de sa voiture pour se rendre sur place gérer le moindre souci. L'âge venant, le négoce de fruits et légumes fut transmis. Mme Colnel, veuve d'André depuis 1986, conserva ses propriétés locatives et leurs obligations. 

Mère d'un fils unique, Bernard, qui habite à Levallois-Perret, mais sur lequel elle savait pouvoir compter pour l'appuyer, Renée Colnel chérissait les siens. Elle connut le bonheur de devenir grand-mère de jumeaux, Charles et Cyril, deux jeunes hommes actuellement âgés de 29 ans, dont elle était très fière.

Âgée de 96 ans, Renée Colnel était entourée d'affection et d'attentions. Elle laisse le souvenir d'une maitresse femme, droite et digne. Elle était un exemple de vaillance. Discrète, sans être effacée, Mme Colnel possédait aussi le sens de la diplomatie et de la cordialité. Cultivée, elle suivait l'actualité avec intérêt. Fine cuisinière, elle aimait recevoir parents et amis. Une figure emblématique de Bruyères s'en est allée, la disparition de Renée Colnel, est saluée avec respect.

Ses obsèques religieuses seront célébrées mardi 2 septembre à 15 h 30 en l'église de Bruyères. Mme Colnel repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères où la famille reçoit de 10 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 30.

Sincères condoléances à ses proches.

 

06:41 |  Imprimer |  Facebook | |