Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2009

Laveline devant Bruyères : le joyeux délire d'Aurélie

Si d'aventure vous êtes passé au centre-ville de Bruyères samedi 13 juin 2009 en milieu d'après-midi et que sous vos yeux tout ébaubis vous avez vu défiler une ribambelle de pères Noël (enfin plutôt de jeunes femmes et un bébé coiffés d'un bonnet rouge ) pas de panique ! Le temps passe vite, mais nous ne sommes pas en décembre et le père Noël n'a pas disjoncté. 

P1190423.JPG

En fait, cette joyeuse mascarade était menée par Aurélie Nourdin, une jeune femme originaire de Laveline devant Bruyères qui se marie d'ici très peu de temps. Aurélie qui était entourée là de ses copines, de sa soeur, de son neveu Gabriel et même de Catherine, sa maman s'amusait comme une petite folle habillée en « momoche » a enterrer sa vie de jeune fille. De son côté, le futur époux, Sébastien Richard faisait une croix sur sa vie de garçon. Le mariage est prévu samedi 20 juin 2009 en mairie de Laveline du Houx à 15 h. La cérémonie religieuse aura ensuite lieu en l'église paroissiale Notre Dame de l'Assomption à Bruyères. Nul doute qu'après cette mise en jambes, la fête promet bien des rires et de la joie. Meilleurs voeux. 

22:17 Publié dans Les mariés |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : enchanteur secret de Lola

Après une chorégraphie des danseuses qui fêtent en 2009 leurs 10 ans de pratique de l'art, la musique du « Tourbillon de la vie » portait comme un charme en orbite le nouveau spectacle des Ballets de l'Avison.P1190436.JPGP1190441.JPG

P1190429.JPG

 Les spectateurs, parmi lesquels se trouvaient le maire de Bruyères Alain Blangy, le conseiller général Michel Langloix, le président de la communauté de communes André Claudel, ne s'y trompaient pas. Un scénario et une chorégraphie signés Sylvie Marchal, reflétaient tout un travail sans concession. « Comme chaque été, Lola va passer ses vacances chez ses grands-parents. Le soir, quand elle va se coucher, elle entend des bruits étranges au dessus de sa tête. Cette année c'est décidé, elle veut découvrir ce qui se passe dans le grenier... P1190459.JPGP1190482.JPGP1190446.JPG

 

 

 

 

 

Avec dans le rôle de Lola : Lola Remy, de Lili, la souris : Lucie Gallimard, du narrateur Manon Groscolas, la magie pouvait faire son effet. 

   P1190469.JPG

Des lapins à croquer animés sur scène par le cours d'éveil à la danse, des coccinelles, par le cours d'initiation, des soldats de bois, par le cours classiques ados, des poupées de porcelaine par les classiques non débutantes, des ballons sauteurs par le cours de jazz non débutantes, le ballet de pompiers par le jazz des pré-ados, le jeu de dames par le jazz adultes, à peine si l'on avait vu le temps passer.

P1190477.JPG

Un court entracte ne gâchait pas le rêve en marche. Les robots du jazz ados, les titis parisiens du jazz non débutantes, les Pinoccchio du jazz Gr3, les danseuses de boîtes à musique, par le classique, non débutantes, l'envolée des notes de musique par le jazz Gr2, les Legos par le jazz pré-ados et pour finir les pacifiques militaires du Jazz ados conduisaient tous vers le tableau final.

P1190489.JPG

Un bouquet d'étoiles, d'où jaillissait la présentation de toutes les danseuses. 

                2P1190450.jpg                      

Des détails de ce superbe gala, il faut en conserver le bonheur de la surprise au public encore invité dimanche 15 juin à 14 h 30 à la salle des fêtes de Bruyères et samedi 20 juin 2009 à 20 h 30 à la salle des fêtes de Granges sur Vologne.

Tout en saluant au passage, la participation amicale de Philippe Panozzo de Granges sur Vologne, pour la réalisation de la bande son et de la sonorisation de la soirée et Olga Ferry, professeur de violon à l'ABM de Bruyères et au Syndicat mixte d'art vivant de Granges sur Vologne. Mais non les costumes n'étaient pas du célèbre costumier, créateur de costumes ou décorateur Donald Carweld, mais de l'atelier Fring'Déco Services à Rambervillers. Le voile est levé sur le gala des Ballets de l'Avison. Chut... c'est le secret de Lola !    

 Entrées : adultes : 8 € ; 6 ans à 15 ans, 4 € ; enfants, gratuit  

09:58 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Les mariés du samedi : Laëtitia et Fabien

Beaucoup d'amour, du soleil, des parents et amis, de la musique... samedi 14 juin 2009, Laëtitia Chonavey, 28 ans, employée de commerce et Fabien Pernot, 31 ans, agent territorial se sont mariés en la mairie de Tendon. 

P1190404.JPG

Les nouveaux époux, domiciliés à Tendon, se sont ensuite rendus pour 16 h 30 en l'église paroissiale Notre Dame de l'Assomption à Bruyères et y ont prononcé le serment nuptial. Le prêtre Claude Delorme s'est fait une joie d'unir religieusement les jeunes gens. Et, de mettre l'accent sur tout le symbole de l'alliance. Félicitations et meilleurs voeux de bonheur.

 

Clin d'objectifP1190402.JPG

08:38 Publié dans Les mariés |  Imprimer |  Facebook | |

13/06/2009

fosse à eau à vendre

IMG_1001.JPGCause double emploi, vends fosse toutes eaux neuve de 3000 litres. Elle peut servir de réserve d'eau. 500€ à prendre à Fontenay, possibilité de livraison dans la région. 03.29.43.20.19

VENDUE

Deycimont : décès de Cyrille Maglia

gdpere.jpgUne silhouette bien connue vient de s'effacer. Cyrille Maglia est décédé le mardi 9 juin 2009 à l'hôpital Jean-Monnet d'Epinal. Né le 21 décembre 1930 dans la province de Côme en Italie, Cyrille Maglia est arrivé à Deycimont à l'âge de 8 ans. Il accompagnait alors ses parents d'origine italienne venus travailler en France. Malgré les difficultés inhérentes à la barrière de la langue, grâce aux sacrifices de ses parents et à une volonté farouche de réussir, Cyrille Maglia est devenu instituteur. Il trouva un premier poste dans l'enseignement à Lépanges sur Vologne, puis à la Baffe où il enseigna pendant 14 ans. En février 1957, il épousa Monique Rivat. Deux enfants naquirent au sein du couple : Jean-Joseph et Marie-Antoinette. M. Maglia connut ensuite le bonheur de voir la venue au monde de 3 petits-enfants, puis de 4 arrière-petits-enfants. Retraité depuis près de 20 ans, Cyrille consacrait ses journées à aider son prochain, sa famille, ses amis... Il était également un acteur actif de la vie de son village. Administrateur du Foyer Rural depuis de nombreuses années, M. Maglia oeuvrait au sein de nombreuses associations. Il aida, puis il prit en charge durant environ une dizaine d'années le fonctionnement du Resto du Coeur à Bruyères. Il passa ensuite la main de ses fonctions, mais continua d'apporter son soutien sans faille. Il comptait aussi parmi les membres les plus actifs de l'antenne Croix-Rouge de l'Avison. On se rappelle encore que le disparu exerça comme correspondant du quotidien la Liberté de l'Est, cela jusqu'en 2003. Ceux qui ont connu Cyrille Maglia, se souviennent d'un homme de caractère très rigoureux et de convictions bien ancrées. Intransigeant sur le travail et l'effort, Cyrille Maglia était de ces gens qui cachent par pudeur leurs émotions dont ils ne manquent pas sous une apparence un peu sévère. Sa disparition est saluée chapeau bas avec le respect dut à un honnête homme dont le courage et la pugnacité sont loués. Les obsèques de M. Maglia ont été célébrées devant une foule de parents et amis samedi à 10 h 30 en l'église de Deycimont. Sincères condoléances.

Bruyères : décès Gilbert Martin

3LastScan.jpgDiscrètement comme il a toujours vécu, M. Gilbert Martin s'est éteint jeudi 11 juin 2009 à la maison de retraite de Bruyères où il demeurait depuis quelques mois. Né à Thaon le 18 mars 1926, Gilbert était issu d'une fratrie de 7 enfants dont il était le dernier survivant. Sa scolarité terminée, Gilbert Martin devenu jeune homme fut appelé sous le drapeau français. C'est à Bitche qu'il réalisa son service militaire. Soutien de famille, il n'eut pas à participer aux différents événements nationaux. Peintre en bâtiment au début de sa carrière professionnelle, Gilbert Martin épousa Marie-Thérèse Genay le 12 août 1950. Sept enfants naquirent au sein du couple : Josiane, épouse Lhuillier qui habite à Champ le Duc, Albert, que presque tout le monde prénomme affectueusement Doudou, qui demeure à Bruyères, Daniel, décédé prématurément en 1958 à l'âge de 11 mois, Brigitte compagne de Guy Bordiga à Gap ( 05), Pascal à Schirmeck, Denis à Saint-Léonard, Claude à Toulouse. Onze fois grand-père, Gilbert Martin connu le bonheur de voir sa descendance s'agrandir de 9 arrière-petits-enfants. Installé à Bruyères depuis le milieu des années 50, Gilbert Martin travailla à Laval et termina sa vie de salarié à l'usine de rétroviseurs Cipa. Domicilié au n° 49 de l'avenue de Lattre de Tassigny à Bruyères, Gilbert Martin laisse le souvenir d'un homme respectueux des autres et sans histoire. Un de ses loisirs préférés était de cultiver avec soin son joli potager. Bon père de famille, il était également bon camarade, notamment pour ses copains de la pétanque et bon voisin. Gilbert Martin portait également en lui des valeurs de courage et d'abnégation. On se souvient qu'il y a longtemps de cela il fut témoin d'un drame. Il se précipita au péril de ses jours pour sauver un jeune garçon pris par les flammes après avoir été accidentellement arrosé par l'essence d'un moteur de mobylette. Sans hésiter, Gilbert Martin couru, protégea l'adolescent d'une couverture et de ses bras. Modeste, Gilbert Martin eut l'existence d'un homme digne. On se rappelle que son plaisir était notamment de rencontrer ses beaux-frères et belle soeur Pierrot et Dédée pour partager le temps d'une promenade ou encore jouer à des jeux de société. Très affecté par le décès que rien ne laissait présager le 20 janvier 2009 de Marie -Thérèse, son épouse et compagne de toute une vie, Gilbert Martin perdait ses forces jour après jour. Il s'en est allé, sans bruit. Les obsèques de Gilbert Martin qui était de confession protestante seront célébrées samedi 13 juin à 10 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Sincères condoléances. 

   

12/06/2009

A vendre ensemble grossesse

2009-05-16 001.JPGEnsemble de Grossesse jupe/veste/chemise
A saisir : Vends ensemble de grossesse très peu porté2009-05-16 002.JPG
Jupe longue et veste manche longue en lin marron + jolie chemise blanche en lin brodée
Marque : Natalys
Taille : 1

Lépanges sur Vologne : décès d'Hubert Perrin

P1060287.jpgHubert Perrin est décédé vendredi 12 juin 2009 à son domicile du nº 1 rue de la Bolle à Lépanges sur Vologne. Enfant du pays, Hubert était né le 10 octobre 1934 à Lépanges sur Vologne. Il est le frère unique de Colette Chevalier, domiciliée nº 3 de la même maison familiale. Sa scolarité primaire achevée, Hubert Perrin fut un peu plus tard appelé sous les drapeaux en Algérie. Il avait à ce titre été médaillé le 8 mai 2008 et avait reçu sa distinction des mains du général Chotin. Victime d'un très grave accident de la circulation survenu du côté d'Aydoilles en 1971, Hubert avait alors été sérieusement blessé et il conservait d'importantes séquelles de ce drame. Ouvrier textile à Lépanges, Hubert Perrin qui était resté célibataire aimait retrouver des copains pour taper une bonne partie de pétanque. Sa santé demeurant toujours plus que précaire, il savait pouvoir compter sur l'amour fraternel de sa soeur qui s'occupa de lui avec abnégation, cela jusqu'au dernier jour. Hospitalisé durant un mois à Epinal, le défunt avait ensuite été admis à l'hôpital de Bruyères où il fut soigné pendant une quinzaine de jours avant d'être autorisé à rentrer chez lui où il s'est éteint en paix. Les obsèques d'Hubert Perrin seront célébrées lundi 15 juin à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne, suivies de sa crémation. M. Perrin repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

    

Bruyères : l'amicale de l'hôpital s'éclate !

L'arrivée de la saison estivale invite à la détente. L'amicale de l'hôpital organisait le 3 juin 2009 des jeux interservices qui n'engendraient certes pas la morosité. Très vite 6 équipes s'étaient formées. On cite :
1) B3 ( médecine, convalescence, kiné)
2) Maison de retraite de l'hôpital
3) Administration
4) Cuisines
5) Maison de retraite de Corcieux
6) Maison de retraite intercommunale

IMGP0276.JPG


Sylvie Sombret, directrice s'est réjouie de constater que tous les services étaient représentés. Et c'est la chef d'établissement elle-même qui donnait le coup d'envoi des jeux. Et, avec l'aide de Mme Hadot, directrice adjointe de mettre une note sur l'originalité de la présentation de chaque équipe ( déguisement, slogan, cri de guerre...)

 

IMGP0248.JPG
IMGP0289.JPG
Au total 8 jeux 4 intellectuels ( sudoku, tangram, mots mêlés, jeux d'allumettes) et 4 défis sportifs ( parcours en brouette, courses dans la cour de l'hôpital, pneus à empiler, dernier jeu avec la participation des 48 concurrents) permettaient d'engranger des points précieux pour aller vers la victoire.  

IMGP0246.JPG

C'est finalement l'équipe des pattes folles qui a gagné.
Après deux heures de jeux, rires, chutes, arrosage, tout le monde s'est retrouvé autour d'un repas froid servis par les cuisines ( l'amicale les remercie, ils ont été au top) 
Bien qu'il fasse un peu froid (beaucoup froid) ce jour-là l'ambiance était des plus dynamiques et chaleureuse. Sur les coups de 22 heures, les organisateurs terminaient de ranger. Après ces petites folies ludiques, tout le monde a retrouvé son sérieux et déjà les retours sont plutôt positifs. Certains membres du personnel ne se connaissaient pas et des liens se sont créés. « Sûr l'an prochain, on recommence et c'est l'équipe gagnante qui organisera ! »

18:09 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : passeport biométrique

images 2.jpgPASSEPORT BIOMETRIQUE

 

En application du règlement européen du 13 décembre 2004, la France a l’obligation de délivrer au plus tard le 28 juin 2009 des passeports dont le composant électronique contiendra, outre l’image numérisée du visage du titulaire, celle de deux empreintes digitales.

 

La Ville de Bruyères a été retenue pour offrir aux usagers le service dit de « passeport biométrique »

 

Ce service sera effectif en mairie à compter du 18 juin 2009

 

Jours et heures d’ouverture : LUNDI, MARDI, JEUDI, VENDREDI de 9 h - 12 h

 

Le demandeur devra se munir de

 

- 2 photographies récentes et ressemblantes au jour du dépôt de la demande de titre

 

- L’ancien passeport ou la carte d’identité française à jour ou le justificatif de perte ou de vol délivré par la gendarmerie

 

- Un acte de naissance avec filiation complète à demander à la mairie du lieu de naissance

Pour les Français nés, hors du territoire français la demande se fait au Service Central de l’État civil de Nantes

 

- Un timbre fiscal de :

-         44 euros pour les mineurs de 15 à 17 ans

-         88 euros pour les majeurs

-         19 euros pour les enfants de moins de 15 ans.

17:32 Publié dans Infos rapides |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Jeanne d'Arc à la mer !

Depuis dimanche 7 juin 2009, tout un petit groupe d'enfants du CP manque à l'appel du primaire de l'école Jeanne d'Arc. La girafe d'Avison autrement les a retrouvés au bord de la plage ! 

DSCN3437.JPG

Garçon et filles se portent tous très bien et « se régalent » tous les jours. Au programme de la semaine: visite du port de Paimpol, pêche à pied sur l'estran, ramassage d'algues pour identifier toutes les sortes d'algues qui existent et pour connaître toutes les utilisations dan le domaine de la nourriture,visite de l'aquarium de saint Malo et ballade sur les remparts, rando sur le GR34...... Aucun souci pour coucher tout ce petit monde ! Retour prévu samedi 13 juin 2009 à Bruyères.

17:14 |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : l'air iodé à plein poumons !

La classe de mer des CE 1 des écoles publiques bruyèroises se porte à merveille, comme un poisson dans l'eau !

Mercredi 10 juin 2009, journée au Mont Saint Michel :

Gouville 2009 Anne 155.jpg

- Le matin, visite de l'abbaye sous un temps local ( humide !! )

Gouville 2009 Anne 165.jpg


- Pique-nique dans le bus, car... temps normand typique ( humide !!)
- Jeu de piste dans les rues l'après-midi sous quelques gouttelettes normandes ( mais tout de même un peu humide !! ...)

Gouville Sylvain 138.jpg


Retour au centre pour les douches et le repas.
Temps calme avant le coucher et tout le monde s'est endormi rapidement.
Des cieux plus cléments étaient espérés pour la visite de Granville prévue le lendemain 

 

Jeudi 11 juin 2009, enfin le soleil dès le lever !!! ( et pour toute la journée )

Gouville 2009 Anne 213.jpg


Le matin, visite d'un atelier ostréicole à proximité du centre pour la classe de M. Humbert et étude de la chaine alimentaire des animaux marins pour les élèves de Mme Hisler.

Gouville 2009 Anne 236.jpg


Puis jeux sur la structure et dans le sable.
Après le repas, les enfants ont pris le bus pour se rendre à Granville où ils ont visité les 3 ports.
Retour au centre après le goûter pris face au port de plaisance.
Après le repas du soir, tous ont participé à une soirée de jeux musicaux.

Gouville 2009 Anne 287.jpg


Dernière nuit au centre.
Vendredi 12 juin 2009 , rangement, valises,découverte d'un Havre sur les plages de Gouville, repas "maritime" ( huitre / crevettes / moules frites ).
Départ vers 21 h après avoir dit au revoir à la mer.
Arrivée prévue samedi matin à Bruyères, vers 7 h.
Et enfin : " A très bientôt pour ceux qui ont décidé de rentrer ( d'après un dernier sondage, nous ne serons pas nombreux dans le bus !.... )
Nous laisserons un dernier message téléphonique vendredi soir mais pas de message internet. "

09:51 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Jeanne d'Arc chez les Anglais

Durant la semaine du 18 au 22 mai 2009, 43 élèves de l'institution Jeanne d’ Arc à Bruyères s'en sont allés du côté de chez sa très gracieuse majesté la reine d'Angleterre. Garçons et filles scolarisés de la sixième à la troisième, étaient accompagnés des profs d’Anglais Mmes Louviot et Bonjean ainsi que de Mmes Chabrier et Poulard. Un programme alléchant était alors proposé aux élèves. Après un départ matinal et la traversée Calais-Dover à la mi-journée, une visite du château de Dover s'offrait aux Vosgiens hébergés dans des familles à Harlow, nord de Londres. Mardi, une journée à Londres permettait de découvrir la relève de la garde devant Buckingham Palace. Mardi, St James’s Park, une visite des écuries royales, Westminster Abbey, Big Ben, Houses of Parliament, Whitehall et Trafalgar Square, la National Gallery ( salles des peintres impressionnistes), apportaient bien des étonnements.

DSC02314.JPG

 Mercredi 20 une journée à Cambridge, le tour des universités (« collèges »), une visite de la chapelle du King’s College, une promenade en barque sur la Cam avec des étudiants de Cambridge, méritaient beaucoup d'attention. Venait ensuite une journée à Londres avec visite du musée madame Tussauds et de la City avec retour en bateau sur la Tamise jusqu’à Westminster. Tout le monde embarquait dans Eurotunnel en soirée pour le trajet retour. Vendredi 22 mai, retour à Bruyères vers 7 heures. L'ensemble de ce programme pédagogique trouve maintenant son prolongement au sein de l'établissement scolaire bruyèrois. Mais aussi au quotidien de tous les collégiens, évidemment ravis de leur voyage.

08:32 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

11/06/2009

Bruyères : décès de Gilbert Martin

M. Gilbert Martin est décédé à l'âge de 83 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le samedi 13 juin à 10 h 30 en l'église de Bruyères. Suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères. Gilbert Martin repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

 

Lave-linge à vendre

                       LAVE- LINGE 3.jpg                       

VENDU

Vends cause double emploi lave-linge INDESIT, neuf servi 2 mois, 5 kg, 1000 T/mn, garanti jusqu'en juilet 2010, 250 €, valeur neuf 400 €, visible à Archettes, tél. 06.12.56.39.62..

Bruyères - Vielsalm : bientôt les noces d'or

Présidents d'associations et élus locaux se retrouvaient lundi 8 juin 2009 au relais de la cité pour élaborer la trame du programme du 50e anniversaire du jumelage avec Vielsalm en Belgique.

P1190259.JPG

Tout le monde se réjouit par avance d'accueillir au pied de l'Avison une délégation belge dont l'arrivée est annoncée pour les 4 et 5 juillet 2009. Déjà, de nombreuses manifestations festives se préparent. Le samedi 4 juillet, une grande fête de la bière sera animée sur la place Stanislas par l'orchestre alsacien Guy et Robert Friess. Il sera alors possible de se régaler de cochonnailles et de frites. Entrée 15 €, assiette garnie comprise. Après cette soirée de joyeux délire, le dimanche 5 juillet sera déclaré officiellement jour anniversaire. À 9 h 30 en l'église paroissiale l'office religieux sera illustré par les fanfares. À 11 h, mise en place du défilé devant l'Hôtel de Ville où les formations musicales et les associations se rassembleront pour un défilé haut en couleur. À 11 h 30, renouvellement du jumelage sur la place Stanislas. Là même où fut prononcé le 1er serment en 1959. L'apéritif sera ensuite servi en musique grâce aux fanfares. Le déjeuner sera ensuite partagé sous le chapiteau ( 15 € uniquement sur réservation en mairie). Histoire de bien digérer, des jeux récréatifs pour petits et grands seront proposés. Ce ne sont là que les grandes lignes, car les Bruyèreois veulent articuler une organisation digne de l'événement. Le programme définitif devrait bientôt être publié.

Gilberte.JPG Mais, il est certain que de la bonne humeur et des surprises sympas seront de ces journées anniversaire des noces d'or. Beaucoup ont également retenu la date du 21 juillet 2009 pour se rendre à Vielsalm participer à la Fête Nationale Belge. Renseignements et inscriptions auprès de la présidente de l'association du jumelage Bruyères - Vielsam, Gilberte Hilaire.

 

59-09.jpg
En attendant toutes ces réjouissances, voici la carte postale spécialement éditée pour le 50e anniversaire du jumelage.

07:35 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

10/06/2009

Val de Vologne :Anciens combattants : Une journée au cœur de l’Histoire

                                 

Les anciens combattants du Val de Vologne n’oublient pas. Perpétuer le souvenir des poilus de 14-18 est une exigence qui s’impose à eux, d’abord par fidélité à leurs anciens, ensuite parce que se souvenir c’est mieux comprendre le monde d’aujourd’hui. Et pour eux, le devoir de mémoire ne s’arrête pas aux cérémonies commémoratives devant les monuments aux morts… comme le prouve la visite des lieux de mémoire qu’ils viennent d’effectuer en Argonne et à Verdun, le 6 juin.   

Les  mots d’Argonne et de Verdun comme ceux de la Somme, de la Marne, du Chemin des Dames, de l’Hartmannswillerkopf, du col de la Chipote et bien d’autres encore ont laissé une empreinte indélébile dans l’Histoire de notre pays. Ils disent le courage, la volonté et l’héroïsme de nos soldats. Ils évoquent aussi l’horreur des combats.

 P6060596.JPG

Venant de La Baffe, Charmois devant Bruyères, Cheniménil, Deycimont, Docelles, Fays, Jussarupt,  La Neuveville devant Lépanges,  Réhaupal , Xamontarupt et Lépanges-sur-Vologne, ils sont une cinquantaine à avoir répondu à l’invitation du comité de coordination des associations patriotiques du Val de Vologne,  dont une dame, parente d’un poilu tué en Argonne en 1915.

P6060565.JPG

 

Organisée avec l’appui précieux de Christian Tarantola, président de la Délégation de Ceux de Verdun et maire de Docelles, la visite proposait un programme original et offrait une occasion unique d’aller à la rencontre de l’Histoire en sortant des sentiers battus.

P6060583.JPG

La matinée de ce samedi 6 juin 2009 a été consacrée aux champs de bataille de l’Argonne. Au lendemain de la première Bataille de la Marne, en septembre 1914,  la 5e armée impériale allemande - qui se replie - s’installe en forêt d’Argonne où elle stabilise son front  pour s’opposer à l’avance de la 3e armée française sous les ordres du général Sarrail. Commence alors une longue bataille d’un acharnement inouï. « Une lutte terrifiante parce qu’elle ne cesse jamais, ni de jour, ni de nuit » comme l’a écrit dans un rapport le général Sarrail.

  

Sous la conduite de Christian Tarantola, les participants ont visité successivement la Haute Chevauchée, le Kaiser Tunnel et la butte de Vauquois, site de mémoire en Argonne qu’aucun d’eux ne connaissait. Le site de la Haute Chevauchée, haut lieu symbolique de la Bataille d'Argonne, est parcouru par un sentier historique où l’on découvre un réseau de tranchées et boyaux français et allemands, vestiges des violents combats qui s’y sont déroulés, et qui mène au cimetière  militaire de la Forestière. 

 

 

P6060550.JPG

Creusé par les Allemands à partir de novembre 1915, le Kaiser Tunnel est long de 350 mètres auxquels s’ajoutent 455 mètres de galeries.

 

 

 

 

Il permettait à la fois d’assurer les liaisons avec le front sous la côte du kronprinz et dispenser les premiers soins aux blessés.Kaiser tunnel 1.jpg 

De nombreux restes de son équipement d’origine (hôpital de premiers secours avec bloc opératoire, centrale téléphonique,  centrale électrique...) sont encore visibles aujourd'hui. Une visite étonnante des aménagements souterrains pendant la Première Guerre mondiale.

P6060552.JPG

 

 

 

 P6060572.JPG

 
P6060587.JPG
Vauqois 2.jpg 
 

Considérée par les états-majors des deux camps comme un observatoire exceptionnel et un verrou stratégique, la Butte de Vauquois a été le théâtre de combats meurtriers pendant quatre ans. Pour la seule année 1915, huit mille de nos glorieux soldats y périrent. Elle est aussi l’un des symboles de la guerre des mines qui allait entraîner la disparition complète du village. Le groupe est accueilli par les guides de l’Association des Amis de Vauquois. Dès l’arrivée sur la butte, c’est un spectacle impressionnant qui s’offre aux regards des visiteurs : là où se trouvait le petit village, il ne subsiste qu’une succession de cratères géants, parfois profonds d’une vingtaine de mètres, dont celui formé par l’explosion, en mai 1916, d’une charge souterraine de soixante tonnes qui a fait plus d’une centaine de victimes côté français. On a dénombré 520 explosions de mines sur la butte de Vauquois qui a perdu 18 mètres de hauteur durant cette période de la guerre des mines. Un panneau signale l’emplacement où se situait l’église. De chaque côté du profond fossé creusé par ces explosions, les visiteurs découvrent, rapprochées d’une trentaine de mètres seulement et se faisant face, les premières lignes de tranchées françaises et allemandes. Après avoir été répartis en trois groupes et reçu leur équipement comprenant un casque blanc de chantiers en plastique et une lampe torche, les visiteurs précédés des guides se sont engagés en file indienne pour visiter une partie du réseau des galeries souterraines creusé dans la gaize, une roche sédimentaire  tendre, mais compacte. Sous terre, c’est une véritable caserne qu’ils découvrent, sous forme d’un enchevêtrement de galeries basses et étroites,  étagées sur différents niveaux et   jalonnées d’excavations exiguës destinées à un usage particulier : cuisine, chambrées, infirmerie, dépôts, centrale électrique, poste de commandement…

Vauquois 3.jpg

 Les techniques de l’extraordinaire lutte souterraine à laquelle se sont livrés Français et Allemands pendant quatre ans leur sont expliquées. C’est de la guerre des mines dont il est question. Les sapeurs français du génie creusent jusqu’à être sous les galeries allemandes, placent un fourneau d’explosifs de plusieurs tonnes qu’ils font sauter. L’explosion donne le signal de l’attaque en surface. Du côté allemand on utilise la même technique. Pour ne pas se faire surprendre, on met en place des systèmes d’écoutes qui doivent permettre d’intervenir avant que l’ennemi ne fasse sauter son fourneau de mine. La guerre a ainsi transformé la Butte de Vauquois en une véritable termitière : puits, galeries, rameaux de combat et sapes nécessaires à la mise en œuvre de la guerre des mines qui s’étirent sur une vingtaine de kilomètres, mais aussi de véritables casernements aménagés.

P6060579.JPG

Cette visite impressionnante a été sans conteste le point fort de la journée. Elle a révélé à la fois l’organisation structurée des installations souterraines et de mesurer les conditions effroyables dans lesquelles les poilus se sont battus et tentaient de survivre.La visite terminée,  les participants se sont rassemblés au pied du mémorial, moment choisi par Christian Tarantola  pour  retracer la violence des combats pour la conquête de la butte et préciser les circonstances de la mort de Marcel Parisot (voir sous le texte).

Vauquois 5.jpg

C’est ensuite  dans le recueillement et en présence des drapeaux de quatre associations d’anciens combattants et d’un figurant portant la  tenue et les équipements d’un combattant de la Grande Guerre qu’un hommage a été rendu aux victimes des combats à Vauquois et plus spécialement à Marcel Parisot. 

Monument Vauquois 3.JPG
 Une cérémonie courte, mais émouvante avec dépôt de gerbe et minute de silence. Les pensées des personnes présentes sont allées également vers Claudine Laurent, petite nièce de Marcel Parisot qui, s’étant blessée quelques instants auparavant,  n’a pu participer à la cérémonie. Assurément une  grande déception pour elle. Chacun lui souhaite un prompt rétablissement.Monument Vauquois 2.JPG

Après avoir repris des forces, le groupe de visiteurs a ensuite consacré la fin de l’après-midi à la visite du  Mémorial de Verdun à la fois témoignage de la bravoure des poilus et évocation  de leurs souffrances, puis à un arrêt au  fort de Froideterre, clé du dispositif français à Verdun qui a joué un rôle crucial durant l’été 1916 et aux Quatre Cheminées. En résumé, une journée bien remplie et chargée d’émotion. Un parcours historique exceptionnel sur une terre de mémoire qui porte encore les stigmates de la Grande Guerre. Des visiteurs particulièrement intéressés qui ont apprécié  les explications de leur accompagnateur, Christian Tarantola  qui a su, tout au long de la journée, transmettre sa passion et captiver un auditoire attentif.

 

P6060591.JPG

 Marcel Parisot  :

Originaire de Docelles où son père tenait une épicerie, Marcel Parisot  se destinait  aux études d’ingénieur dans le textile.  À la guerre, il est appelé au 1er régiment du génie. À la fin de l’été 1914, il est en Argonne avec son corps, le 1er régiment du génie. Les troupes allemandes viennent de s’emparer de la butte de Vauquois dans le but d’encercler Verdun. C’est une position importante que les Français se doivent de reprendre. Les vagues d’attaque successives qu’ils lancent jusqu’en février 1915 restent sans succès. Les pertes sont énormes.  Alors qu’il est à l’instruction des pionniers à l’arrière, Marcel Parisot se porte volontaire pour accompagner l’infanterie dans la grande attaque envisagée par le haut commandement. Il veut « venger son pays ». Cette attaque a lieu le 28 février 1915. Au cours de l’assaut, Marcel Parisot est tué d’une balle en plein front. L’ennemi parvient à rester sur sa position, mais l’attaque a fini par épuiser sa résistance. Une semaine plus tard, les troupes françaises prennent pied sur la butte. . Ils occupent le versant sud et les  Allemands le versant nord. La guerre des mines commence. Une citation a été attribuée à Marcel Parisot : « Parisot Marcel, sapeur mineur. A demandé à faire partie du détachement de sapeurs accompagnant une colonne d’assaut. A été tué au moment où il contribuait à la capture de plusieurs prisonniers »

 

Remerciements à Yvan Nourdin pour ce texte et les photos.

Laval sur Vologne : collision frontale

Un accident de la circulation s'est produit mercredi 10 juin 2009 vers 14 h à l'entrée de Laval sur Vologne. Une automobiliste âgée de 70 ans et originaire de la région de Mirecourt arrivait de Bruyères lorsqu'elle a perdu le contrôle de sa petite berline. La voiture a alors traversé la route en diagonale et heurté de front, une voiture qui venait en face. L'enquête des gendarmes de Bruyères immédiatement présents sur les lieux s'appliquera à préciser les circonstances et les causes exactes de cette collision.

P1190292.JPG

Il est cependant fort possible que la septuagénaire qui a été prise d'un malaise après être sortie de l'habitacle accidenté eût été victime d'un problème de santé. Sous les ordres du chef de groupe Fabrice Clément, responsable du centre de secours bruyèrois, les sapeurs-pompiers de Bruyères, Cheniménil-Docelles, Epinal, soit au total 13 pompiers, et le SAMU d'Epinal ont porté assistance à toutes les personnes impliquées.

P1190297.JPG

La conductrice de la seconde voiture, une Graingeaude, âgée de 40 ans, et son passager âgé de 14 ans ont eux aussi été pris en charge. Les deux voitures roulant à faible allure au moment des faits, personne n'a à priori été trop sérieusement blessé. L'état de la conductrice responsable de l'accident inquiètait cependant car la septuagénaire semblait comme désorientée. On notait la présence sur les lieux de Gilles Chabrier, adjoint au maire de Laval sur Vologne. 

17:41 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : des nouvelles de la classe de mer

Mardi, après un réveil pluvieux, la météo s'est améliorée au fil des heures pour terminer en beauté au cours de l'après-midi.

Gouville Sylvain 067.jpg


Au programme : étude de la laisse de mer, de la dune (faune et flore), classification des animaux marins, collecte de coquillages, jeux sur la plage....

Gouville Sylvain 039.jpg

Le soir venu, veillée avec de gros jeux en bois.

Gouville 2009 Anne 100.jpg

 Mercredi les écoliers doivent prendre d'assaut le Mont-Saint-Michel.

17:14 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Jean-Lurçat à l'honneur

Les athlètes du lycée brillent à Poitiers aux Championnats de France.

Les champions du lycée n’en finissent décidément pas de briller au cours de cette année scolaire 2008-2009. Après les exploits signés notamment par les nageurs, les crossmen, les « Olympiens » - 5e sur 20 - c’est au tour des athlètes de monopoliser sur eux les feux de l’actualité sportive. Cinq d’entre eux ont représenté, durant le long week-end de l’Ascension (21, 22 et 23 mai 2009), leur établissement aux championnats de France qui se disputaient à Poitiers.
Ils ont concouru aussi au nom de tous les sportifs du lycée, notamment pour les athlètes présents aux championnats académiques de Forbach.
Le rendement s’est avéré à la hauteur des qualités intrinsèques du commando mandaté par le lycée Jean Lurçat sous un ciel bleu, par une chaleur estivale.

Lycée Lurçat Poitiers mai 2009.jpg

De gauche à droite, à l'arrière plan : Yohan Pontecaille, Maxime Balland, Franck Mathieu 

De gauche à droite, au premier plan : Jean-Yves Durupt, Anne-Cécile Séverin.  

 
Les résultats individuels :
* MATHIEU Franck. Poids : 13m39 → Disque : 45m40
* BALLAND Maxime. Poids : 11m89 → Disque : 38m59
* SEVERIN Anne-Cécile. Poids : 7m90 → Javelot : 27m54
* PONTECAILLE Johann. Poids : (blessé) → Javelot : 40m79
* DURUPT Jean-Yves. Poids : 10m64 → Disque : 23m23


À l’arrivée, le bilan est exceptionnel pour les représentants du lycée Jean Lurçat, qui - après trois titres individuels de champions d’académie, assortis d’un titre par équipe - sont revenus des « France » à la 6° place sur 20 après déjà avoir participé aux « France » par équipe au poids à Clermont-Ferrand (12e). C’est sans doute ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées !

Le classement des lycées :
1er : La section sportive du lycée Couperin de Fontainebleau (Académie de Créteil) est à nouveau championne de France, comme au poids avec 147 points.
2e : La section sportive du lycée Sévigné de Cesson de Rennes, avec 122 points.
3e : La section sportive du lycée polyvalent de la Jetée François (Martinique) avec 118 points.
4e : La section sportive du lycée polyvalent Chanzy de Reims avec 117 points.
5es ex æquo : La section sportive du lycée Schuman de Metz et notre lycée.


Petit regret : les sportifs qui avaient obtenu 116 points aux « Académies » et qui s’étaient classés premiers n’ont pas vu leur rêve se réaliser : être classés 3 ° à Poitiers - ce qui n’était pas utopique du tout ! Pourquoi ? À cause d’erreurs d’élèves pourtant expérimentés, de blessures ou d’absences.
Une consolation : les élèves de l’académie de Nancy-Metz sont vice-champions de France - en accumulant 35 performances en course, saut, lancer et un relais – et ils sont revenus avec une médaille d’argent.
Ils auront peut-être plus de chance l’an prochain, mais ces résultats sont déjà plus que satisfaisants face à des sections sportives dans ce challenge « scratch excellence ».

Remerciements à Régine Momméja, qui a donné texte et photo

09:26 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : bonne fin de saison pour Bruyères-Natation

Durant le week -end du 7 juin 2009, deux poussines ont représenté les couleurs de Bruyères à Joeuf. Églantine Crouvisier s'est qualifiée lors de la finale régionale du Natathlon. Cela malgré qu'elle soit surclassée avec des benjamines (des filles plus âgées de 2 ans pour certaines). Eglantine termine 17e sur 46 nageuses classées au cumul des points et 2e dans sa catégorie poussine. Valentine Bouyer s'est quant à elle qualifiée à la finale régionale poussine. Elle termine 4e en améliorant ses temps. 

Un joli podiumtrophée Jeff joeuf (4).JPG

 
trophée Jeff joeuf (8).JPG

La saison se termine avec le dernier week-end de juin les Championnats régionaux à Nancy pour 4 nageuses. En même temps se dérouleront les Championnats de France handisport à Chambéry avec Maud Didier qui continuera à s'entraîner pendant les vacances d'été pour préparer le Championnat d'Europe qui a lieu en Islande au mois d'octobre. Vacances à la piscine pour Maud.


C'est l'occasion pour le SMB-Natation de rappeler sa fête de fin de saison organisée le 26 juin 2009 à la piscine à partir de 18 h 30. Cette animation concerne tous les enfants de l'école de natation.

08:31 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

Decimont : les cyclistes font fi de la pluie

f du v 018.jpg

La météo pour le moins humide n'a pas rebuté les familles venues participer à la fête du vélo coorganisée cette année à Deycimont par l'ACHV
de Fays et l'AADPE de Lépanges, Prey, Deycimont. Le circuit routier de 10 km , le parcours VTT de 8 km et les jeux d'adresse pour jeunes débutants dans la cour d'école procurèrent beaucoup de plaisir aux jeunes des communes environnantes. Tous bénéficièrent là d'un encadrement dévoué et attentif au bon déroulement des différentes activités. La réception de clôture présidée par les maires de Lépanges et Deycimont avec remise de diplômes et récompenses à tous les participants concluait à beaucoup de satisfaction pour cette manifestation sportive et conviviale perpétuée depuis de nombreuses années dans la région début juin dans le cadre de la Fête nationale du vélo.
 
L'amicale cyclotouriste des Hautes Vosges organise tous les samedis à 14 h des sorties VTT en groupes sans esprit de compétition pour les jeunes et les adultes.
La sortie du 13 juin aura lieu au départ de la mairie de Fays sous la responsabilité de Marcel Durand.
Les sorties des 20 et 27 juin auront lieu au départ de la place Stanislas à Bruyères sous la responsabilité de Denis Cunin.
Les sorties sont organisées à l'intention des licenciés du club et également pour toutes les personnes souhaitant venir découvrir l'activité. Les jeunes de moins de 18 ans doivent présenter une autorisation parentale. Les vététistes de l'Association sont invités à participer à la randonnée VTT autour du lac de Pierre percée qui aura lieu à Badonviller le dimanche 14 juin. Un départ groupé avec voitures et remorque à vélo aura lieu à Fays à 7 h 30.
Contacts : Marcel Durand tél. 03 29 36 82 25. Site : http://ac-htesvosges.ffct.org

08:15 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

09/06/2009

Brouvelieures : le bonheur est sur le stade

Plus de 170 écoliers des classes primaires du RPI de la communauté de communes de Brouvelieures ont eu la chance de profiter d'une journée kid stadium sur le stade de Brouvelieures.

Tour à tour chacun des bambins a pu tenter sa chance sur les différentes disciplines proposées.

100_7951.JPG

 Et, tous de fournir de beaux efforts. Même le ciel un peu tristounet n'a pas réussi à gâcher cette belle journée sportive. 

 

P1180879.JPG 

Tour à tour, les enfants ont tenté leur chance.

P1180870.JPG

 

De jolis petits exploits ont été réalisés. P1180877.JPG

                                                                        
                              
                                                                   
P1180880.JPG
Le conseiller général Etienne Pourcher, le maire de Belmont Bernadette Poirat,  se sont félicités de constater à une belle ambiance sportive
100_7972.JPG

22:01 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : la classe de mer à bon port

Le voyage en bus vers Gouville s'est déroulé sans encombre. Après une nuit sur la route, les écoliers du CE1 bruyèrois des écoles publiques et leurs accompagnateurs sont arrivés à bon port à 7 h 30. Inutile de dire que tous ont apprécié le bon petit déjeuner servi. Chacun prenait ensuite pris possession des locaux.

Gouville 2009 Anne 036.jpg

 La matinée s'est terminée avec la mise en place de l'aquarium. Le déjeuner terminé, vite les Vosgiens ont couru découvrir la plage pour une pêche à pied.

Gouville 2009 Anne 023.jpg

 Pas question de faire des brochettes sur le sable avec les prises, car il s'agissait là de peupler l'aquarium. Déjà venait l'heure du goûter, de prendre une bonne douche douches et d'écrire des cartes postales aux familles. Souper, brossage de dents, et déjà le marchand de sable (qui se ravitaille certainement sur la plage) est vite passé ! Gouville Sylvain 013.jpg

 

Gouville Sylvain 008.jpg

De nombreuses activités sont encore programmées et tous les écoliers espèrent le beau temps.

21:48 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Laval sur Vologne : les écoliers au musée

Dans le cadre de leur participation au projet "Contes, Mythes et Légendes, tous les élèves de la toute petite section au CM2 sont allés le 18 mai 2009 au musée d'Epinal.

SDC10184.JPG

 Les maternelles ont fabriqué un loup en volume plus haut qu'eux, ainsi qu'un livre.
De leur côté, les élèves de l'école élémentaire ont réalisé un grimoire. Avec grand soin, ils ont mis en images le conte écrit de l'année
précédente. Un travail réalisé à la façon des moines copistes du Moyen - Age. Calligraphie à la plume et à l'encre fabriquée par les
enfants, feuilles parcheminées, peinture réalisée avec des pigments et de l'oeuf..., les moyens utilisés n'ont pas manqué de surprendre. 
Au musée, les écoliers ont pu aussi admirer les beaux projets des enfants d'autres écoles.

20:15 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : la balle au bond

arton2645-1cdd1.jpgRésultat du tournoi interne du Tennis-Club bruyèrois qui s'est déroulé du 25 mai au 06 juin 2009 

 

  • Catégorie Jeunes et Débutants (6 participants) : Vainqueur Inès KHAMLACH

 

  • Catégorie 9/11 ans (9 participants) : Vainqueur en finale (en 1 manche) Grégoire AUGAY contre Margaux DUSSAPT (6/3)

 

  • Catégorie 12/14 ans (10 participants) : Vainqueur en finale Paul ALAUZY contre Lorine RAMOS (7/6  6/3)

 

  • Catégorie 14/16 ans (7 participants) : Vainqueur en finale Baptiste AUGAY contre Hugo FETET (6/3  6/3)

 

  • Catégorie Adultes Femmes (6 participantes) : Vainqueur en finale Sylvie ROUILLON contre Mathilde HUMBERT (6/2  6/1)

 

  • Catégorie Adultes Hommes (15 participants) : Vainqueur en finale Anthony RUEZ contre Florent TOUSSAINT (6/3  6/0)

 

19:57 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

08/06/2009

Les Poulières : les puces bravent la pluie

« Succès pour le 5e vide-grenier des Poulières. Quelques exposants ont eu peur de la pluie et ne sont pas présentés. Malgré les personnes indélicates qui ont enlevé nos pancartes pour la 2e année de suite, les visiteurs étaient là. Les bonnes affaires et la bonne humeur aussi. Il n'y avait que le soleil qui avait raté le rendez-vous... Mais qu'importe, ne dit-on pas que le principal c'est de s'amuser ? Merci à tous pour votre participation et à l'année prochaine... si Dieu le veut. Merci » 
Marie-Paule Thiébaut de l'association ALP.

23:55 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Ginette Chevrier, présidente des Toujours-Jeunes

Le 5 juin 2009 assemblée générale des Toujours-Jeunes Bruyèrois rassemblait un grand nombre d'adhérents au relais de la cité. Ce fut l'occasion d'évoquer l'année associative qui a encore une fois apporté bien des satisfactions. Comme il l'avait annoncé depuis plusieurs mois, le président Claude Viriot a souhaité passer la main. 
Ginette Chevrier .JPG
Ginette Chevrier a accepté la charge du poste. François Wissemberg assure la vice-présidence. Simone Bonnard, secrétaire, également démissionnaire laisse sa place à Marie-Paule Gehin. Marie-Paule prend la succession avec  Sylvaine Triboulot secrétaire adjointe. Anie Champeroux reste trésorière, avec Charles Foy, trésorier adjoint.
Michèle Peltier, adjointe au maire,  le conseiller général, Michel Langloix, André Claudel, président de la communauté de la Vallée de la Vologne, Denise François, présidente départementale des Toujours - Jeunes se sont félicités de constater le bel entrain et l'esprit de camaraderie des Toujours-Jeunes. 
PICT0120.JPG
Tous se réjouissent des résultats sportifs qui prouvent si besoin en était beaucoup de volonté et tonus de la part de la section bruyèroise. 
PICT0115.JPG
Cette réunion qui s'est déroulée dans la bonne humeur permettait aussi de mettre à l'honneur Élisabeth Leboeuf pour sa fidélité. Élisabeth est membre des Toujours - Jeunes  depuis 1984. Claude Viriot s'est fait un plaisir de lui offrir des fleurs.
 
Remerciement à Marie-Paule Gehin pour les renseignements et les photos
 

23:40 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Gotha et Bruyères se découvre à la Bresse

L'événement est exceptionnel pour une école primaire. Les CM2 de l’école Jules Ferry de Bruyères ont passé cinq jours du 25 mai au 29 mai en compagnie de 24 enfants allemands du club sportif de la ville de Gotha (Thuringe en Allemagne).

DSC02789.JPG

 Cette rencontre organisée en partenariat avec l’USEP a eu lieu au centre ODCVL du Pont du Metty à la Bresse. Au programme sport : VTT, parc aventure, randonnée, orientation et énergie hydraulique au passé avec la scierie du Lançoir et au présent avec la centrale hydroélectrique de Blanchemer. Rencontre très riche et pleine d’émotion qui a permis aux petits Français de comprendre tout l’intérêt de l’apprentissage d’une langue étrangère et en l’occurrence ici de l’allemand. Bel échange européen !

22:56 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Destord : la santé en marche !

10 ans après sa création, l'association vosgienne des Amis de la santé n'a plus besoin de démontrer la qualité de son travail de terrain pour lutter contre l'alcoolisme. Au coude à coude, avec le Conseil général, la Région Lorraine, la CRAM... elle lutte contre un fléau trop souvent masqué sous des apparences. Qui ne connait pas un « bon vivant » dont le comportement finit un jour par dégénérer ? Voire même vire au pire... Le président, Serge Huet et ses amis de la santé s'attaquent à tous les axes de prévention sans ménager leurs efforts. Sensibisation dans les établissements solaires, maisons familiales rurales, aires de repos, organisation d'une journée du sport..., les Amis de la santé n'ont de cesse. Information, rappel de la législation, écoute... personne ne juge personne. La main tendue s'offre comme une nouvelle attache à la vie. Celle que l'on respire à pleins poumons. L'anniversaire des 10 ans d'existence de cette association implantée à Destord donnait le 31 mai 2009 une belle occasion de se retrouver. Entre adhérents, mais aussi en ouvrant comme toujours largement ses portes à toujours davantage d'amis. Et, d'inviter tous ceux qui le voulaient à participer à un rallye pédestre à l'intérieur même du village.

P1180997.JPG

Dès 8 h 30, les gens commençaient de rallier la mairie, point stratégique de la journée. Un café, un morceau de brioche, les inscriptions allaient bon train. Très vite les organisateurs comptaient 107 participants, hommes, femmes, enfants. Trente trois équipages pouvaient être composés, tous prêts à concourir dans la bonne humeur. Le périple prévu au travers Destord durait environ 2 h, et conduisait parfois à bien des étonnements. Avec toute la gentillesse qui le caractérise, Serge Huet rassurait son monde. Pas question ici de se lancer dans une course contre la montre. Point de trésor alléchant au bout de l'épreuve.

Photo 201.jpg

Convivialité, découverte d'un patrimoine parfois complètement méconnu s'alliaient pour une journée de détente en campagne. Un peu de géographie, on se rappelle en consultant le livret remis au départ du rallye que Destord s'appela Distordium, Distord, Estroc, Destroch, et qu'il est construit sur une hauteur, traversé maintenant par la Départementale 159 bis. Que Destord fut propriété du duché de Lorraine. Sis sur le canton de Bruyères, 21 km d'Epinal, 15 km de Bruyères,  8 km de Rambervillers, son emplacement géographique apparaît stratégique. Membre de communauté de communes Arentèle, Durbion, Padozel, le village de Destord voit sa population s'accroître régulièrement depuis 1975 avec 105 habitants et 235 en 2006. Présent, Michel Houot, maire depuis 2001 ne pouvait que se réjouir de l'initiative des Amis de la santé. Une satisfaction exprimée par les officiels mais aussi par beaucoup de simple citoyens. L'association invitait tout d'abord chacun à faire le point de ses connaissances à propos de la consommation d'alcool. Le village passé en revue, c'était finalement pas moins de 54 questions qui poussaient à la curiosité. Il convenait alors de répondre au mieux avant de retrouver le chemin de la mairie pour se régaler d'un apéritif sans alcool aux petits fruits des bois, fabriqué sur une recette originale de Serge Huet. Le tout avant de partager le déjeuner entre personnes de bonne compagnie sous le préau derrière la cour de l'école. En accueillant ses hôtes, le président ne manquait pas de remercier la commune de Destord qui a apporté son soutien actif. Le Département, la Région Lorraine, la CRAM qui ont apporté des subventions aux Amis de la santé des Vosges. Le repas terminé, une surprise attendait encore les participants. Il s'agissait cette d'un spectacle des plus drôles.

P1190034.JPG

Délirante, marrante, ébouriffante « la balade en chanteuse » de Sabine et Denis n'engendre pas la mélancolie. Sur scène, le duo qui se dit frère et soeur donne de la fantaisie. Léger le ton donne dans le « musico-délirant ».

Photo 205.jpg

Pour le plaisir de tous. Ce fut incontestablement une excellente journée à mettre à l'actif des Amis de la santé qui remettaient des cadeaux aux meilleures réponses du rallye. 

Retour au quotidien, Serge Huet et ses amis savent qu'il reste encore du chemin à construire. Les amis de la santé sont là. Tout simplement à l'écoute. Prévenir plutôt que guérir et quand le mal est là s'y attaquer sans merci. 

Contacts : Amis de la santé des Vosges 452, route d'Epinal 88600 Destord Tel/Fax 03 29 43 21 45.

 Courriel :  amisante88@wanadoo

22:35 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |