31/03/2009

Champ le Duc : les enfants rencontrent G Poucet

Un spectacle en famille intitulé G Poucet servi à la salle Saint-Nicolas à Champ le Duc par les chercheurs d'arts Enkor rencontrait samedi 28 mars un franc succès. G Poucet était proposé sur écriture et jeu de Raymond Fabiane, sur une mise en scène d'Yves Bonnard, un décor de Nicole Morin, musique et voix d'Eric Mulard, création Lumière de Cécilie Lahmouid et la voix de Nicolas prêtée par Tom Félix Durin sur une dramaturgie de Gabrielle Durin.
P1150606.JPG
"L'histoire conjugue l'humour, la poésie, la loufoquerie. On rit, mais aussi on réfléchit. « Georges POUCET a grandi. Il a passé une enfance difficile dans une famille nombreuse victime de la misère sociale, expropriée, sans emploi. Il débute l'enfance comme tous les enfants perdus : privé de tout, il ramasse et collecte ce qui traîne sur son chemin. Aujourd'hui arrivé à l'âge mûr, riche de tous les trésors glanés de par le monde et grandi de ses incertitudes, il vient révéler aux plus petits son grand secret : celui qui fait grandir !
G. POUCET habite une cabane de bric et de broc, dans laquelle il paraît tout petit. Les murs ne sont pas en pain d'épice, mais fait de bouts du monde, souvenirs de rencontres, de voyages et de cadeaux. Quand G. POUCET nous révèle le secret, il passe le témoin aux objets. Et le voyage commence à travers les lieux du monde… Pour les parcourir, il faut chausser les bottes de 7 lieues et quand on revient, on peut même s'en servir pour cultiver son jardin."

P1150604.JPG

Ce spectacle était rendu possible grâce au soutien de l'association la Récré de Champ le Duc, l'amicale des écoles de Bruyères, l'association Villages en fêtes de Champ le Duc, Fiménil, Beauménil; l'association Laval Loisirs, les P'tits Mômes de Bruyères, 1,2,3 écoles de Bruyères, le foyer socio-éducatif du collège, l'association des parents d'élèves de Jeanne d'Arc. Le conseil général, la CAF, la Région Lorraine, la Ligue de l'enseignement.

17:22 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : vent de magie à la maison de retraite

Une jolie animation offerte vendredi 20 mars 2009 par l'association départementale Vosges Arts Vivants invitait les résidants de la maison de retraite intercommunale de la rue Louis Marin à un spectacle de magie.

P1150245.JPG


En suivant Mahni le prestigitateur dans son spectacle " Vous avez dit magique ? " les pensionnaires laissaient porter par le rêve.
P1150252.JPG

Un spectacle interactif.
Pour réussir ce tour il faut bien " touyer " dans le vase vide avec la baguette magique... " touyer" encore... et...

P1150259.JPG
P1150262.JPG


C'est magique !

16:35 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : la Jeanne surfe sur un vent de modernité

Opération séduction samedi 28 mars 2009 à l'institution Jeanne d'Arc de l'avenue Chanzy à Bruyères. Maternelle, primaire, collège, lycée professionnel...chaque section s'était mise en quatre pour séduire son monde. Les visiteurs l'auront constaté, l'établissement bruyèrois ne manque pas d'atouts. Et tout en affirmant fièrement son identité d'école libre démontre quotidiennement sa volonté de s'ouvrir sur le monde. Les technologies modernes y offrent une belle part d'intérêt. C'était aussi l'occasion pour les familles de rencontrer le chef d'établissement Abraham Wassiama, la directrice de l'école primaire et maternelle Delphine Stchepinsky et l'ensemble de la communauté éducative.
Au fil de leur visite, les hôtes du jour pouvaient toucher du doigt les différentes formations développées à Jeanne d'Arc. Cela dans une ambiance propre cette école. Et même, faire une pause dans un salon de thé, rappelant que parmi d'autres langues l'Anglais est enseigné.

P1150534.JPG


P1150531.JPG

L'association des parents d'élèves qui orchestre nombreuses animations en cours d'année scolaire avait tenu d'être présente.

P1150552.JPG


Le tableau numérique invite à un enseignement moderne. Les beaux livres ne sont pas laissés de côté. Une exposition installée sous le préau du primaire attirait son monde.

P1150547.JPG


Les formations proposées par l'institution Jeanne d'Arc sont :
École maternelle et primaire : pédagogie interactive avec tableau numérique.

Collège : de la 6ème à la 3éme
- 4ème découverte des métiers.
Langue : Anglais, Allemand, Espagnol.

Lycée professionnel : - 3ème découverte de la voie professionnelle (6h)
- CAP 2ans Agent Prévention Sécurité
- Mention complémentaire
- BAC PRO 2ans
- Sécurité prévention
- BAC PRO 3ans
- Services (accueil, assistance, conseil)
- Vente

Bien dans leur rôle, les agents prévention et sécurité apportaient leur savoir- faire tout autour de cette journée. Comme leurs autres camarades APS, les jeunes gens ici sur la photo avec un professeur de l'école envisagent l'avenir avec un bagage reconnu comme intéressant et solide.
P1150567.JPG



07:55 Publié dans Vie scolaire | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : succès du loto AFN

L'après-midi loto proposé dimanche 29 mars 2009 à la salle des fêtes de Bruyères a rencontré sa part de succès. Une ambiance conviviale, de jolis cadeaux, un coin buvette pour se rafraichir le gosier après les émotions du jeu, rien ne manquait, surtout pas la bonne humeur.
P1150708.JPG
P1150706.JPG

P1150717.JPG

P1150726.JPG

Clic clac, comme chez Photomaton !

P1150725.JPG

P1150729.JPG

Oh, oh, attention, Cécile elle ne rigole pas !

P1150731.JPG

Ah si ! Ouf !

P1150715.JPG


P1150716.JPG
P1150712.JPG

P1150722.JPG
Encore quelques petites cases à remplir !
P1150736.JPG

Loto rime avec photo
P1150741.JPG


P1150721.JPG
P1150709.JPG
P1150719.JPG

06:48 Publié dans Actualités | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

30/03/2009

Bruyères : bébés baigneurs, bébés bonheur !

Un bien joyeux babillage se faisait entendre dimanche matin 29 mars 2009 du côté des bassins de la piscine municipale.
P1150634.JPG


P1150630.JPG


P1150638.JPG

P1150639.JPG

P1150641.JPG
P1150643.JPG
P1150648.JPG










Un vrai moment de bonheur aquatique partagé


P1150661.JPG

Dans le cadre d'une tranche horaire réservée aux plus petits l’association « Brimbelles et Bout’choux » organisait avec le soutien de la mairie de Bruyères, une sortie « jardin aquatique » à la piscine.

P1150651.JPG Un moment de détente et de découverte de 9 h à 10 h qui permit aux enfants d’évoluer parmi de nombreux ateliers et jeux aquatiques.




Cette matinée donnait aussi l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis au calme et d’apprécier les bienfaits de l’eau.

22:39 Publié dans Actualités | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : deux roues contre voiture

Un accident de la circulation s'est produit rue de Verdun lundi 30 mars vers 19 h. A hauteur du virage, un adolescent de 16 ans, domicilié à Vervezelle arrivait à moto de la place Stanislas au moment où une voiture venait en sens inverse. Le pilote et la conductrice, une Géromoise n'ont alors rien pu faire pour éviter de se heurter.

P1150773.JPG

Le cyclomotoriste qui portait un casque au moment des faits est alors tombé sur la chaussée. Sous les ordres du chef de groupe Jean-Louis Collignon, les pompiers du centre bruyèrois se sont portés au secours du jeune homme qui souffrait notamment d'une blessure à la jambe. Son état n'inspirait à priori pas d'inquiétudes graves, mais a justifié un transport vers l'hôpital Jean-Monnet à Epinal. Les gendarmes de la brigade de Bruyères ont pris les dispositions utiles et recueilli les renseignements nécessaires à l'enquête.

20:18 Publié dans Faits divers | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : décès de Marcelle Moulin

Mme Marcelle Moulin est décédée le 30 mars 2009 à l'âge de 83 ans. Les obsèques religieuses seront célébrées le mercredi 1 avril 2009 à 17 h 30 en l'église de Bruyères. Selon la volonté de la défunte, ni fleurs, ni couronnes. Mme Moulin repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances

Bruyères : décès de Simone Grebert

Mme Simone Grebert, née Gallois est décédée dans sa 87 ème année. Ses obsèques religieuses seront célébrées le mercredi 1 avril à 14 h en l'église paroissiale de Bruyères. Suivies de sa crémation. Mme Simone Grebert repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

Fays : la crise freine les vélos



L’Amicale cyclotouriste des Hautes-Vosges qui organisait le samedi 28 mars la traditionnelle bourse aux vélos est légèrement déçue. Dès le milieu de l'après midi le président associatif Marcel Durand regrettait une baisse de la fréquentation à la vente .

Le résultat n'a donc pas été à la hauteur des espoirs. Une mise en place d’une bourse aux vélos nécessite un gros travail de communication en aval ainsi que la mobilisation de bénévoles sur toute une journée.

Avec une soixantaine d’articles de bonne qualité déposés en matinée par de nombreuses personnes consentant à afficher un prix très attractif, la bourse s‘annonçait de bonne augure. Malheureusement, la foule habituelle était bien réduite lors de l’ouverture des portes pour la vente et seulement 19 vélos trouvaient preneur.
P1150510.JPG

Un choix surtout ciblé sur les VTT adultes et juniors. Quelques vélos de route en excellent état et négociés à bon prix ont été vendus.

P1150502.JPG

Dommage aussi pour les petits vélos et VTT enfants en bon état et pour une fois nombreux dans cette catégorie. Beaucoup ont du être repris par les déposants.

Maintenant l'ACH qui ne baisse pas les bras propose une sortie pour le lundi de Pâques.

La 17éme Randonnée VTT à Fays le 13 avril 2009
La 17eme randonnée VTT des Hautes Vosges aura lieu le lundi de Pâques13 avril au départ de Fays à partir de 8 h avec 3 nouveaux parcours VTT d’environ 12, 25 ou 40 km. ainsi qu’une randonnée pédestre de 13 Km.
Comme de coutume, les circuits seront balisés, les ravitaillements copieux et de nombreuses récompenses seront distribuées.
Contact : Marcel Durand : Tél. 03 29 36 82 25

Critérium jeune VTT le samedi 18 avril 2009 :
Le Comité départemental de cyclotourisme et l’ACHV organisent la finale départementale CNJC VTT au Relais de la cité à Bruyéres le samedi 18 avril à partir de 13 h
Les jeunes participants (entre 8 et 18 ans) doivent se présenter le samedi 4 avril à 14H à Fays pour les inscriptions et la préparation.
Informations sur le site de l'amicale des cyclos des Hautes Vosges : http://ac-htesvosges.ffct.org , en ligne directe dans la colonne de droite d'AVISON, autrement.

09:48 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : Printemps musical

Au rendez-vous de l'avènement du printemps, la musique municipale offrait samedi soir 28 mars 2009 à la salle des fêtes de Bruyères un joli concert à son public. Les mélomanes et simples amateurs se sont régalés d'un répertoire choisi de façon éclectique.

P1150607.JPG

La marche des gosses de Fr. Menichetti, J'magine de R Saucedo, Quand Madelon de C. Robert et G. ALLIER, Je suis malade de Serge Lama sur un arragement de M. de Low et encore bien d'autres chansons et refrains furent salués des applaudissements d'un public acquis.
P1150620.JPG

Beaucoup de monde se réjouit déjà du retour de la saison des représentations et sorties musicales.

P1150619.JPG Des musiciens confirmés, ici Jean Frédric qui fut longtemps chef de musique incontesté et qui a souhaité rejoindre les rangs de la formation musicale.

P1150627.JPG


P1150624.JPG





P1150622.JPG





P1150625.JPG




Clin d'objectif !

09:07 Publié dans Actualités | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

29/03/2009

Les Rouges-Eaux : les donneurs de sang toujours aussi mobilisés

logo-don-du-sang.jpgLe don du sang : un geste pour la vie et aussi une grande aventure humaine. Cette année, c'est à la salle communale des Rouges-Eaux que s'ouvrait samedi 21 mars 2009 l'assemblée générale des donneurs de sang bénévoles des Trois Vallées. La présidente associative Michèle Peltier remerciait Bernadette Rivat, maire des Rouges Eaux de recevoir ces assises 2009. Mme Peltier saluait également l'ensemble des hôtes du jour, dont le député Gérard Cherpion, les conseillers généraux Michel Langloix et Etienne Pourcher, les maires et élus des communes, le docteur Babel représentant l’EFS Lorraine-Champagne, Françoise Didier, Michel Bernage respectivement, présidente de l’UD des Vosges et l’UR de Lorraine, ainsi que les membres du comité.

AG DSB 21 mars 2009 005.jpg

Il a été constaté que du point de vue des dons enregistrés l’année 2007 fut meilleure que celle de 2008. Les raisons sont simples. En 2007 : 771 donneurs se sont présentés, dont 98 donneurs Lycée, CRF de Gugnécourt et Ficocipa. En 2008 : 747 donneurs présentés, soit une différence de 24 donneurs. Si le car avait pu se rendre au lycée, à Ficocipa et à Gugnécourt, l'amicale aurait eu plus de donneurs. Les mouvements des Lycéens n’ont pas permis à l’EFS de se rendre à ses collectes très précieuses. Michèle Peltier se réjouissait alors de savoir que le car d’Epinal ira au lycée Jean Lurçat le 30 avril 2009, à l’institution Jeanne d’Arc à la rentrée prochaine de septembre et chez Novacare en Novembre 2009.
L'amicale des Trois Vallées a accepté avec plaisir une nouvelle collecte de plasma en avril en plus de celle de décembre.

Concernant les activités, hormis la promotion du don du sang au moment des collectes, une présence sur le terrain et un engagement dans diverses manifestations furent de mise : Téléthon, fêtes des myrtilles, la participation à la marche " RANDONNEZ VOTRE SANG " avec Jean-Marie Paulin et les rencontres avec les amicales de Vologne et celles de Granges accompagnées par le club vosgien de Bruyères et ses environs, les donneurs de sang ont partagé le buffet froid du déjeuner dans une très bonne ambiance, chaleureuse et conviviale.
Michèle Peltier remerciait l’UD de faire quelquefois la gratuité de certains produits comme les poches et mousseline à pain, les livrets BD Espoir, cartes nouveaux mariés... La présidente avait ensuite préparé une intéressante approche historique de la transfusion sanguine.
" En préambule, notre amicale existe depuis 1966, divers présidents se sont succédés. ‘Henry, Huin, Salmon. J’arrête de parler de notre amicale pour vous parler de l’aventure de la transfusion sanguine Ce sont des extraits du livre de Olivier Boudot « Transfusion sanguine »

« Elle commence en 1628, lorsqu’un médecin/scientifique dénommé William Harvey décrit la circulation sanguine. En fait William ne cesse de réaliser des expériences à partir du sang. Peu concluantes et parfois fort décriées, aujourd’hui on crierait au scandale.
Paré de toutes les vertus, auréolé de magie, synonyme d’effroi, le sang intrigua et inquiéta longtemps. Tentatives infructueuses, percées audacieuses, scandales, interdits et espoirs furent le lot de ceux qui cherchèrent à en lever le mystère jusqu’au début du 20ème siècle.
C’est seulement en 1900 que Karl Landsteiner découvre les groupes sanguins jetant les bases ouvrant la voie à la transfusion sanguine moderne.
C’est au cours de la première guerre mondiale que les premières transfusions se font et aideront les malades. Bien sûr il fallait du temps pour tiper les groupes sanguins. Il y a eu aussi le problème de la conservation du sang, en 1917 un anticoagulant de synthèse à base de citrate est mis au point.
Dans les années 1920, la transfusion sanguine est de plus en plus utilisée, car aussi de plus en plus sûre, les chirurgiens sont des experts en sutures des vaisseaux, les transfusion se faisaient directement homme à homme de bras à jambe, les techniques de pointes ont évolué, un premier centre est créé en France, un autre au Etats Unis, en Grande Bretagne.
Les chercheurs font des découvertes très intéressantes, parmi elles, l’utilisation du plasma, dont le stockage serait plus facile. C’est en 1928 que la jeune société des nations adopte la nomenclature ABO, pour définir les groupes sanguins Et en 1930 on retrouve Lansteiner pour un prix Nobel de médecine et de physiologie. Réconciliées, la pratique et la science peuvent désormais progresser de concert.
En 1930, dans l’éventualité d’un nouveau conflit, l’équipe du professeur Jeanneney s’attache aux techniques de conservation du sang en l’améliorant L’allongement de la durée de conservation permet de multiplier par trois les stocks disponibles pendant la guerre d’Espagne. En 1938, expérimentation de la conservation à basse température dans des ampoules citratées. Elles serviront pendant le conflit, selon des modalités pratiques conçues par l’armée
Tous les risques n’étaient pas pour autant écartés, les travaux et observations réalisés en plusieurs endroits du monde convergent vers la découverte du facteur rhésus.
Nous voici à présent en 1952, que de chemin et d’année parcourues depuis 1628. Un jeune médecin du centre de transfusion de l’hôpital Saint Antoine, Jean Dausset découvre que malgré la transfusion de sang semblable, du même rhésus, il y avait encore des accidents. En bon chercheur, il a remonté toutes les filières pouvant provoquer ces accidents, ni les globules rouges, serait-ce les leucocytes ? Il remonte la piste des globules blancs cherchant à déterminer s’ils sont porteurs de facteurs distinctifs et incompatibles. C’est à l’origine de la découverte des facteurs HLA (Human Leucocyte Antigen), regroupés actuellement en 5 familles parfois incompatibles entre elles. Approfondissant un peu plus sa découverte, Jean Dausset eut l’intuition que les antigènes leucocytaires ne se limitaient pas au sang, mais qu’ils constituaient l’armature immunitaire de tout organisme. Et ainsi commençât l’ère des transplantations. Jean Dausset reçut le prix Nobel en 1980 de physiologie et de médecine. Le deuxième pour ce type de recherches en un siècle.
Chevauchant autrefois les frontières du mystère, de la magie et de la science, la transfusion sanguine s’est révélée source d’innovation médicale et vectrice des découvertes fondamentales. « Echange de tissus vivants entre hommes », elle ouvre les portes de ce qui, naguère, semblait infranchissable."
...............................................................................................................................................................................................................

Cet historique terminé venait l'élection du tiers sortant.
Françoise Frisonroche, Baradel Sysy, Guy Hinzelin, Jean Leroy, Michèle Salvestroni, Philippe Leroy, Sylvie Grosdidier, Patricia Philippe, Didier Dael, Alain Poussot ont été reconduits dans leurs fonctions.
Michèle Peltier évoquait avec émotion une jeune femme disparue voici quelques semaines. " Nous aurons une pensée pour Christine Thez qui devait intégrer notre équipe et malheureusement, sa santé étant devenue précaire elle n’a pu assister aux collectes et elle est décédée en février."
Coté finances les comptes de la trésorière Brigitte Grandidier ont été examinés par le commissaire aux comptes Michel Thierry, maire de Nonzeville. Aucun souci signalé et la caisse associative est tenue avec rigueur.
En 2010 : les assises de l'amicale des Trois Vallées auront lieu le 5 juin – le lieu n’est pas encore fixé.
Avant de conclure la présidente remerciait tous les bénévoles. " Recevez nos sincères félicitations et notre profond hommage."
L'après midi continuait par le pot de l'amitié, offert par la commune des Rouges Eaux Après les diverses interventions. Mme Rivat, maire des Rouges Eaux, vice président de l'amicale, elle même donneuse clôturerait l'assemblée générale des DSB des Trois Vallées millésime 2009.

Les dates de collecte 2009 :
Plasmaphérèse le mercredi 22 avril de 16 heures à 19 h 15
Collectes de sang total et plasma : le vendredi 19 juin de 15 h 30 à 19 h 00
Le samedi 24octobre de 9 heures à 12 heures et de 15 h 30 à 19 heures
Plasmaphérèse le mercredi 16 décembre de 8 h 30 à 11 h 45

.............................................................................................................................................................................................................

Une véritable avalanche de récompenses allait vers de fidèles donneurs .
79 diplômes et 47 insignes (dont 44 femmes et 35 hommes)
44 diplômes et insignes bronze (niveau 1 : femme=3 dons – homme=5 dons),
24 diplômes sans insigne (niveau 2 pour 10 dons : femmes et hommes),
08 diplômes sans insigne (niveau 3 pour 25 dons :femmes et hommes),
01 diplômes et insignes argent (niveau 4 : femme = 45 dons – homme = 75 dons)
02 diplômes et insignes or (niveau 5 : femme = 60 dons – homme = 100 dons)

Au tableau des distinctions :

Médailles d’or et diplômes (60ème don pour les femmes et 100ème don pour les hommes) : Jean-Paul Grandjean, Laveline-devant-Bruyères ; Marie-France Morin, Bruyères.

Médaille d’argent et diplômes (45ème don pour les femmes et 75ème don pour les hommes) : Jean Barotte, Gugnécourt.

Médailles de bronze et diplômes : Erika Auger, Brouvelieures ; Julie Bégel, Frémifontaine ; Bernard Bonne, Champ le Duc ; Angélique Briffaut, Bruyères ; Julie Briot, Bruyères ; Monique Brouiller, Champ le Duc ; Anne Sophie Canonica, Bruyères ; Jean Marc Cerva, Laveline devant Bruyères ; Pierre Chapuis, Bruyères ; Chantal Charle, Bruyères ; Cédric Cieur, Méménil ; Emilie Colne, Fontenay ; Thomas Colnel, Grandvillers ; Jean Claude Couilleaux, Bruyères ; Nadège Cunin, Bruyères ; Nicolas Cuny, Gugnécourt ; Ophélie Descamps, Bruyères ; Romain Flenner, Frémifontaine ; Pascal Gérard, Beauménil ; Ghislain Harelle, Bruyères ; Marie Invernizzi, Grandvillers ; Isabelle Jardel, Bruyères ; Laura Labays, La Chapelle devant Bruyères ; Patrick Lecoanet, Fontenay ; Coralie Louis, Bruyères ; Candide Masson, Brouvelieures ; Karine Michel, La Chapelle devant Bruyères ; Stéphane Morel, Grandvillers ; Patricia Moulin, Bruyères ; Delphine Muller, Grandvillers ; Laura Pereira, Bruyères ; Charline Pierrat, Beauménil ; Joëlle Schmidlin, Grandvillers ; Marie France Stadler, Champ le Duc ; Muriel Stadler, Bruyères ; Bertrand Surcin, Bruyères ; Christelle Theiller, Grandvillers ; Noémie Valance, La Chapelle devant Bruyères ; Sandrine Valence, Domfaing ; Gérald Viriot, Fontenay ; Patrick Deloy, Saint Hélène ; Cécile Fringand, Padoux ; Erika Gomes, Saint Hélène ; Lucie Thill, Sainte Hélène.

Diplômes : Julien Antoine, Bruyères ; Cédric Baudré, Bruyères ; Charles Blanc, Bruyères ; Laurent Charle, Bruyères ; Amélie Cintrat, La Chapelle devant Bruyères ; Roselyne Convers, Les Rouges Eaux ; Nathalie Demange, Bruyères ; Michel Houpert, Sercoeur ; Dominique Jacquat, Laveline devant Bruyères ; Ludovic Kemberg, Bruyères ; Laetitia Laurent, Grandvillers ; Claudine L’Hôte, Dompierre ; Michel Liaudet, Brouvelieures ; Andrée Miclo, Laveline devant Bruyères ; Patrick Mourey, Méménil ; Jean Pierre Munier, Brouvelieures ; Thiébault Nourdin, Bruyères ; Michael Perrin, La Chapelle devant Bruyères ; Laurence Rigaudie, Bruyères ; Gwenaëlle Schmittinger, Bruyères ; Christophe Thiébaut, La Chapelle devant Bruyères ; Monique Thiébautgeorges, Grandvillers ; Etienne Virion, Grandvillers ; Blandine Bourgon, Sainte Hélène ; Robert Cuny, Bruyères ; Sylvie Grosdidier, Viménil ; Claude Husson, Pierrepont sur l’Arentèle ; Martine Lamy, Brouvelieures ; Alexa Martin, Laveline devant Bruyères ; Eric Schwartzwalder , Bruyères ; Michel Simon, Bruyères ; Gérard Thiébault, Méménil.

08:30 Publié dans Actualités | Tags : vosges, lorraine, don du sang |  Facebook | |  Imprimer |

28/03/2009

Fays : les élus se penchent sur la protection des sources et de l'environnement

Le conseil municipal réuni au complet le lundi 23 mars 2009 a pris les décisions suivantes.

1 – Budget primitif

. ................................. Dépenses (euros)............ Recettes (euros)
Budget général
Fonctionnement : 235 600,88 .............. 299 984,92
Investissement : 131 307,68 .............. 131 307,68

Service Eau
Fonctionnement : 19 592,53 .............. 38 427,07
Investissement : 125 346,14 ............. 125 346,14

Budget CCAS
Fonctionnement : 4 601,01 .............. 4 601,05
Investissement : 4 601,01 .............. 4 601,01

Travaux d’investissements programmés : assainissement pluvial rue des Mauvais Blés, protection du périmètre des sources, ravalement de façade de la Maison pour tous, aménagement d’un carrefour giratoire rue de la Croix Liégey. La réalisation des 2 derniers projets est subordonnée à l’octroi de subvention du Conseil général (dossiers en cours).

Projet d’aménagement d’un carrefour giratoire
Ce projet, qui répond à un besoin de sécuriser la circulation routière au carrefour des rues de la Croix-Liégey et des Mauvais Blés, a fait l’objet d’un appel d’offres de maîtrise d’œuvre. Le bureau d’études ACERE de Dogneville a été retenu pour réaliser l’étude et la demande de subvention à présenter fin avril 2009 au Conseil général.

Financement des travaux de protection des sources
L'accord est donné de solliciter un emprunt de 40 000 € pour assurer la part d’autofinancement en compléments des aides de l’Agence de l’Eau et du Conseil général.

Travaux divers
Sont programmés et en cours de réalisation : l’aménagement d’un local d’archives et de l’ancienne salle de classe devenue salle de réunions, la pose d’un chauffe-eau aux toilettes.

Délégation à un conseiller municipal
Christian GEORGEL est délégué aux travaux et au réseau d’eau. Il partagera l’indemnité de 6,6 % avec le 1er adjoint.

Environnement et paysage
Le sentier, reliant la rue de la Basse au chemin de Saint-Pierremont, est rouvert grâce à la diligence de Pierre Poncel et de Jacques Parisot. D’autres réouvertures de sentier sont à étudier, notamment celui de la Forfeleuse.
Une plantation paysagère aura lieu le samedi 4 avril 2009 à 14 h avec le soutien de la Communauté de Communes de la Vallée de la Vologne et du SICOVAD.

Prochaine réunion du conseil municipal mardi 19 mai à 20 h 30.

20:27 Publié dans Conseils municipaux, com. communes | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : Jean-Lurçat s'impose aux Olympiades des lycées

Lors des championnats de France de natation UNSS à Montpellier, la jeune équipe du lycée Jean Lurçat de Bruyères (seulement 2 terminales) s'est classée à la 19e place dans la catégorie établissement.
Dans un championnat très relevé, l'épreuve de sauvetage du premier jour a été un handicap trop lourd à porter pour le reste de la compétition. En effet, cette épreuve nécessite un entraînement spécifique que l'établissement bruyèrois assure ne pas être en mesure de prodiguer aux élèves faute d'accès à la piscine municipale. C'est d'ailleurs pourquoi, l'équipe EPS du lycée envisage de faire pour l'année à venir une demande à la municipalité afin d'obtenir des créneaux UNSS à la piscine de Bruyères.

IMG_6424.JPG

Toutefois, cette équipe possède un vrai potentiel puisque le mercredi 25 mars 2009, elle s'est imposée lors de la journée natation des Olympiades des lycées à Epinal en battant au passage les armadas spinaliennes fortes de leurs sports-études.

09:46 Publié dans Vie scolaire | Tags : vosges, lorraine, unss |  Facebook | |  Imprimer |

Lépanges sur Vologne : deux roues contre voiture

Il était aux alentours de 18 h 30 vendredi 27 mars 2009 lorsqu'un accident de la circulation s'est produit un peu avant la sortie du village, coté Epinal. Un Bruyèrois âgé d'une trentaine d'années arrivait de la direction de Docelles lorsque son deux roues à glissé sur la route mouillée. Le scooter est alors allé heurter une voiture qui venait en sens inverse.

P1150493.JPG

La conductrice, une jeune femme de 26 ans domiciliée à Uriménil n'a rien pu faire pour éviter le choc. Sous les ordres du chef de groupe Collignon, les pompiers du centre de secours bruyèrois portaient secours au jeune homme. Le cyclomotoriste qui était conscient souffrait d'une épaule, et probablement d'une clavicule cassée a été évacué vers l'hôpital Jean Monnet à Epinal.
La conductrice de la voiture n'a pas été blessée. Les gendarmes de Bruyères ont sécurisé la circulation et pris toutes les dispositions utiles à l'enquête.

02:00 Publié dans Faits divers | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

27/03/2009

Bruyères : budgets et taux communaux votés !

Les élus réunis en conseil municipal jeudi 26 mars 2009 au grand salon de l'Hôtel de Ville ont débattu des points suivants :

Taux d'imposition : Toujours aussi inquiet par nature le contribuable sera soulagé d'apprendre que cette année encore et cela depuis 2004, les taux d'imposition locale n'ont pas été augmentés.
Dans le détail, la taxe d'habitation bruyèroise est fixée à 11, 49 % ; le foncier bâti à 14,67 % ; le non-bâti à 25, 29 % et la taxe professionnelle à 10,52 %.

Budgets communaux 2009 : le budget communal 2009, le budget de la forêt communale et le budget de l'eau ont été votés et approuvés à l'unanimité. Plein, plein de chiffres qui pour ceux que cela intéresse dans le détail sont disponibles en mairie.
En ce qui concerne l'eau, le prix du m3 est augmenté de 0,5 cts d'euros. Il passe donc de 0,85 € HT en 2008 à 0,90 € HT le m3 à partir du premier janvier 2009.

SIVOSS :
La participation communale au SIVOSS ( Syndicat intercommunal à vocation scolaire ) est cette année de 19167 €. Soit un peu moins que l'an dernier. Le maire de Bruyères Alain Blangy qui coiffe également la casquette de président du SIVOSS indiquait aux élus que le syndicat poursuit actuellement l'étude de faisabilité d'une piscine à Bruyères. Plusieurs projets sont actuellement à l'étude. Il faudra également construire une salle de sports pour le collège. Si la nouvelle piscine devait être mise en oeuvre ailleurs que sur l'emplacement actuel, l'espace libre serait alors réservé à la salle de sports. Rien n'est encore défini. Le projet d'une piscine étant des plus onéreux, la construction qui pourrait durer 2 ans se ferait alors en intercommunalité. Le SIVOSS planche.

SIVIC
La commune versera cette année 17315 au SIVIC. Il s'agit là du syndicat en charge de la caserne des pompiers maintenant opérationnelle. Il en coute 5 € par habitant. Dix-sept communes se sont impliquées dans ce programme et payent. Toutes les autres profitent quand même des secours sans bourse déliée.

Montées de l'Avison
Les huitièmes montées de l'Avison sont programmées pour le 13 septembre 2009. L'épreuve est désormais labélisée pour le trophée des Vosges. La course est primée. De généreux donateurs abondent la cagnotte constituée par la commune pour régler les frais. Si bénéfice il y a, l'argent ira à l'Association Bruyères Athlétisme qui aide au déroulement des épreuves.

Desherbage
Le printemps donne des envies de jardiner. Mais là il ne s'agit pas de cela, mais du désherbage de la bibliothèque municipale. En fait, il s'agit d'un travail de tri des vieux bouquins et revues obsellettes. De 2000 à 3000 livres hors d'usage ont déjà été retirés. Ce n'est pas terminé. L'adjointe Michèle Peltier qui prête mains à cette tache a expliqué que des livres pourront être donnés à Emmaüs, d'autres seront vendus au kg pour être recyclés.

Postes à l'école primaire
L'inspectrice d'Académie a annoncé la suppression de la classe élémentaire ouverte l'an dernier. Le nombre d'élèves n'a pas correspondu à celui attendu, la classe est donc fermée. A contrario, un poste spécialisé est créé. Les élus ont avalisé la question.

RPI Belmont, Domfaing, Vervezelle
Une demande avait été faite. Les écoliers du RPI de Belmont, Domfaing, Vervezelle auront accès à des cours d'informatique au Centre des technologies Hubert Curien. Douze séances facturées 30 € chacune sont prévues. Les enfants auront également possibilité de profiter de la bibliothèque pour une somme de 50 €. Soit un total à payer pour le RPI de 410 € TTC.

Parking
Le parking situé près de la crèche et des écoles Jean Rostand va être aménagé. Son entrée, avenue Chanzy, sera élargie. 150 000 € sont réservés à cet effet.

Lots de chasse :
La personne qui louait le lot de chasse nº 3 sis sur le secteur de Bois de Champ n'a pas souhaité reconduire son bail. Un nouveau bail de 6 ans va maintenant être remis en location au plus offrant et à l'amiable. Quelqu'un s'est déclaré intéressé, mais rien n'est encore conclu.
Toujours à propos de chasse, M. Aubert avait sollicité la possibilité de pratiquer chaque premier samedi du mois des battues sur le massif de Pointhaie. La proximité du site des lacs et de la route inquiète, les élus réfléchiront à cette demande.


Vente de matériel
Du vieux matériel communal, une lame, un compresseur et un ramasse feuilles sont repris 700 € par Michel Balland de Domfaing.

26/03/2009

Laval sur Vologne : les taxes et subventions sont attribuées

Les élus réunis en conseil municipal ont ratifié les décisions suivantes :

Dispositif de relance de l'économie :
Le dispositif du plan de relance de l'économie relatif au fonds de compensation de la TVA ( FCTVA), permet le versement en 2009 des attributions de celui ci au titre des dépenses réalisées en 2008 pour les bénéficiaires du fonds qui s'engagent, par convention avec l'Etat, à accroître leurs dépenses d'investissements 2009.
Le conseil prend acte que le montant de référence est la moyenne des montants des dépenses réelles d'équipement réalisées pour les exercices 2004, 2005, 2006, 2007, soit 211 413 €. Il est décidé d'inscrire au budget 2009 : 450 000 € dépenses réelles d'équipement.
Le maire est autorisé à conclure avec le représentant de l'Etat la convention afin de bénéficier de la réduction du délai d'attribution du FCTVA au titre de 2008, soit 155 000 €.

Pose d'un poteau incendie :
Un poteau incendie destiné à securiser le secteur de la route de Fays sera mis en place. L'entreprise Peduzzi VDR doit s'en charger pour un montant de 2200 €

Demande de retrait :
Le conseil est ok pour le retrait de la commune de Moussey du Syndicat mixte pour l'informatisation communale.

Modification de statuts :
La communauté de communes de la Vallée de Vologne est autorisée à intégrer une compétence en matière d'assainissement autonome relative à l'entretien et aux travaux de réhabilitation des installations, et ce, sur demandes des propriétaires uniquement. A cet égard un règlement doit paraitre.

Renforcement de la VC2 :
Le maire, René L'Homme présentait le dossier concernant les travaux de renforcement de la VC2. Ces travaux sont estimés à 16 175 € HT. Le projet est approuvé. La rue de la gare sera refaite.

Acquisition bâtiment :
Le compromis de vente du batiment appartenant à M. et Mme Paul Deviras a été signé chez Maître Bonne, notaire à Bruyères pour un montant de 44 000 €. Cette batisse sera démolie en vue d'un aménagement de sécurité.
Les travaux sont attribués à l'entreprise TACCA pour un montant de 6040 € HT. Des subventions sont demandées à l'Etat au titre de la DGF et au Conseil Général.

Achat de matériel
Le conseil a inscrit 2000 € destinés à l'achat de matériel pour la salle communale.

Subventions diverses 2009 attribuées :
Coopérative scolaire : 1480 € ;
Anciens combattants de Laval et Fays : 140 €
Laval Loisirs : 450 €
Comité départemental Protection Civile : 100 €
Judo-Club de Bruyères : 60 €
Espérance de Bruyères : 60 €
SMB foot : 120 €
Donneurs de sang de la Vologne : 75 €
Croix Rouge de Bruyères : 40 €
Amicale des sapeurs pompiers de Bruyères : 30 €
ABM Bruyères : 30 €
Club Vosgien Bruyères et environs : 50 €
Bruyères-Natation : 40 €
Subvention baccalauréat avec mention : 300 €
Divers : 300 €
Total des subventions attribuées par la communes : 3215 €

Biens indivis Laval sur Vologne et Fays :
La commission syndicale s'est réunie le 12 février 2009 pour le choix du maître d'oeuvre à qui incombera la rénovation de l'église Sainte-Madeleine. Le bureau d'études Nicolas Mire a été retenu. Il est demandé de cadrer les travaux à hauteur de 90 000 € HT.
Les élus ont affecté la somme de 13 500 € pour la participation de la commune.

Contribution au SIVOS de Bruyères :
Laval participe au SIVOS pour 6247,39 €

Taux de la fiscalisation locale :
Taxe habitation : 3,32 %
Taxe foncière (bâti) : 3,75 %
Taxe foncière ( non bâti) : 13,75 %
Taxe professionnelle : 3 %

Salle communale, tarifs :
Pour les gens de Laval il en coûte 200 € la journée et 300 € pour le week-end.
Pour les associations et comités d'entreprises de la commune : une manifestation gratuite par an, puis même tarif que les Lavallois.
Pour les particuliers et associations extérieures à la commune : pour un jour il est demandé 300 € ; pour un week-end c'est 450 € et 50 € pour la vaisselle.
Forfait ménage : 60 €

Périscolaire :
Prix du repas fixé à 4 € ; tarif garderie 0,70 de l'heure.
La mise en service est prévue pour le 20 avril 2009. La restauration scolaire est assurée par convention avec le service de restauration géré par l'hôpital de l'Avison qui fournira les repas. Une régie de recette est crée.

Baux de location de chasse en forêt :
Sur proposition de la commission agricole et forêt; il est décidé de louer à l'amiable à la Société de chasse Le F.A.L.A.D.E pour les cantons de Faite et du Recreux une superficie de 127,16 ha au prix de 10 € l'ha.
Il est décidé de louer à l'amiable à la société de chasse de Fiménil - Prey - Palhieu pour le canton des Noves une superficie de 5,09 ha.

Contrôle URSSAF :
Les très pointilleux contrôleurs de l'URSSAF sont venus le 19 janvier 2009 éplucher les papiers de la mairie. Aucune irrégularité n'a été relevée au vu des documents consultés au titre de l'application des législations de Sécurité Sociale.

Ramassage des objets encombrants :
Le ramassage des objets indésirables est prévu le 21 avril 2009

Vente de bois :
Un lot de résineux à été vendu à la SA GERBOIS pour un montant de 5130,47 €

Contrôle de débits de poteaux incendie
Le contrôle de débits de poteaux incendie sera effectué par HYDR'EAU SERVICES de Fraize pour un montant de 466,44 €

Sinistre payé
Suite à un sinistre causé par un tiers un règlement de 731,95 € par CIADE est enregistré.

Electricté
Un courrier du Syndicat mixte départemental d'électricité des Vosges informe qu'il dispose de la compétence optionnelle relative à l'éclairage public.

Champ le Duc : Charlemagne chausse les raquettes

L'idée de l'association la Charlemagne d'organiser une sortie nocturne en raquettes a séduit. Trente-trois courageux adhérents étaient volontaires vendredi 13 mars 2009 pour tenter l'expérience. Le rendez-vous fixé à 17 h à Champ le Duc, les gens présents partaient en covoiturage jusqu'au col de la Schlucht à 1135m d'altitude.

préparation_du_départ_col_Schlucht.jpg
Là, équipés de bâtons et de raquettes, les randonneurs encadrés par des guides expérimentés gravissaient cette belle ligne bleue des Vosges très enneigée pour rejoindre le Honneck à 1363 m d'altitude.
Philippe_Divoux_et_Sylvain_Brouiller_pres_pour_le_Honneck.jpg
Un peu plus tard, aux deux tiers de cette marche de presque 3h, tous ces sportifs se restauraient au Refuge du Sotré.


On a faim ! On a faim ! On veut boire un verre !
petite_pause_apres_une_heure_de_marche.JPG

Affamés par leur marche sur neige, tous avaient bien besoin de reprendre quelques forces. Cette belle soirée s'est terminée par une descente de 45 minutes en rejoignant les environs du col des Feignes aux virages du Collet. Très satisfait de cette marche inhabituelle et très physique, tout ce monde ne demandait pas son reste. On rejoignait vite son bercail vers minuit persuadé d'avoir fait un « exploit ». Et, tous de raconter cette belle aventure à leurs proches.

Remerciements à Denis Weigel pour l'info et les photos

17:33 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : les Toujours-Jeunes sur le podium

Tous dans le même bain, les Toujours-Jeunes vosgiens sont entrés mercredi 18 mars 2009 en compétition dans le bassin de la piscine du Thillot pour tenter de remporter le très convoité challenge Creusot mais également le trophée de la piscine. Après un excellent accueil de la part des hôtes du jour, les équipes formaient pour se jeter à l'eau. Tous défendirent âprement leurs chances.

!cid_04A5B3F9-360D-4BAF-BED3-112AEFBE2AB0.jpg

Gérardmer, vainqueur l'an dernier, La Bresse, Vittel, Epinal, Rambervillers, Le Thillot et donc Bruyères, plus de 300 retraités nageurs étaient présents !

Les résultats de ces joutes ludiques mais néanmoins réellement sportives sont les suivants :

Challenge Pierre Creusot
1er Gérardmer 1 avec 100 pts ; 2ème Bruyères 1 avec 83 pts ; 3ème Le Thillot 1 avec 79 pts ; 4ème La Bresse 1 avec 77 pts ; 5ème Epinal 1 avec 71 pts.
Les nageurs de la Perle des Vosges ont conservé le trophée Creusot. Juste devant les Bruyèrois qui n'ont pas démérité et qui montent sur la seconde marche du podium. En remportant plusieurs coupes au fil des épreuves.

!cid_802BCDBE-AED6-43CB-9B42-5F705C433838.jpg

Challenge Piscine
1er Gérardmer 2 avec 80 pts ; 2ème La Bresse 3 avec 78 pts ; 3ème La Bresse 2 avec 71 pts ; 4ème Gérardmer 3 avec 59 pts ; 5ème Bruyères 2 avec 54 pts ; 6ème Bruyères 3 avec 53 pts ; 7ème Gérardmer 4 avec 39 pts ; 8ème Epinal 2 avec 38 pts ; 9ème Le Thillot 4 avec 25 pts ; 10ème La Bresse 4 avec 23 pts ; 11ème Le Thillot 3 avec 22 pts ; 12ème Le Thillot 2 avec 21 pts ; 13ème Rambervillers 2 avec 16 pts.

Comme toujours les nageurs retraités se retrouvaient dans une très bonne ambiance. Après l'effort le réconfort, un bon repas et une après-midi dansante comblaient les Toujours Jeunes.






15:46 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

Lépanges sur Vologne : la Légion Vosgienne en rangs serrés

P1150341.JPGRien n'a manqué dimanche 22 mars 2009 au bonheur associatif du président Nourdin qui invitait en assemblée générale les gens attachés à la Légion Vosgienne du secteur lépangeois.
Environ quatre vingt personnes, dont parmi les autorités le député Gérard Cherpion, le maire de Lépanges André Claudel, le conseiller régional Daniel Gremillet, le lieutenant de gendarmerie, Dominique Lallemand avaient fait le déplacement pour participer à ces assises ouvertes sous l'autorité de président fédéral, le général Jean-Marie Chotin.

P1150311.JPG

Nombreux maires des communes environnantes, et le président de la section bruyèroise André Freminet étaient également notamment présents. Yvan Nourdin ne pouvait que se réjouir. Et, saluait en particulier les doyens Gaston Flury, 98 ans et Gilbert Gremillet, 94 ans.
P1150313.JPG

Chacun avait une pensée émue pour les camarades décédés, dont André Viant, Suzanne Colin et Emma Tachet décédés récemment.
Le président associait alors les militaires tués en en janvier et février dernier en OPEX : 8 militaires tués au Gabon dans la chute d’un hélicoptère. 5 de ces militaires appartenaient au 13e régiment de dragons parachutistes de Dieuze. Le capitaine Patrice SONZOGNI du 35 ° régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes, tué par un engin explosif en Afghanistan. Il était natif de Saulxures-sur-Moselotte. Le caporal du 27° BCA d’Annecy, tué par un tir de roquette en Afghanistan il y a guère plus d’une semaine. Et les 3 sapeurs pompiers décédés tragiquement dans un accident de canyoning, il y a peu de temps dans le département de l’Ain. Celles et ceux que des raisons de santé ont empêchés d’être de la réunion n'étaient pas oubliés.
En 2008, la section lépangeoise participait avec son fidèle drapeau aux commémorations patriotiques organisées sur le coin. « Côté convivialité, il faut souligner la forte participation des membres de la section aux diverses activités récréatives et de cohésion. » dira encore Yvan Nourdin avant de laisser la parole à Pierre Defranoux pour l'exposé du rapport financier. La disponibilité, l'engagement et le sérieux de Pierre Defranoux en charge de la caisse associative sont reconnus et applaudis. Les communes et les donateurs sont remerciés.
Au cours du son rapport moral le président déplorait le décès de trois membres, mais à contrario accueillait avec plaisir huit nouvelles adhésions. Ce qui porte l'effectif à 108 membres.
Venait ensuite un exposé sur les conséquences de la Première Guerre mondiale. Lequel conforte l'idée de la nécessité de " Se souvenir, agir, et réunir pour durer ! " Un mot d'ordre que martèlera encore Jean-Marie Chotin, toujours aussi en verve et mordant quand il s'agit de partager ses convictions patriotiques.
P1150337.JPG


Ces assises étaient encore le moment choisit pour décerner officiellement la médaille de la Légion Vosgienne par le président fédéral à :
Pierre Defranoux pour l'or ; à Gaston Flury, Gilbert Gremillet et Yvan Nourdin pour l'argent. P1150322.JPG
P1150317.JPG

Les médaillés de la Légion Vosgienne

P1150321.JPG
P1150324.JPG










Parmi les intervenants le conseiller régional et le député exprimaient leur estime de la section lépangeoise de la Légion Vosgienne. Tout ce petit monde était convié par Yvan Nourdin à trinquer à « une amicale bien vivante, dynamique, qui continue de se développer dans le respect dû à ses fondateurs ». Le président se réjouissait encore de la participation d'une centaine de convives au repas de cohésion.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


L'exposé de la Légion Vosgienne lépangeoise sur la Grande-Guerre :

" Perpétuer le souvenir des poilus de 14-18 et transmettre leur héritage est exigence qui s’impose à nous, d’abord par fidélité aux fondateur de la Légion vosgienne, ensuite parce que se souvenir, c’est comprendre le monde qui nous entoure.
Notre propos porte, cette année, sur le bilan de la Première Guerre mondiale. "
-----------
1914, C’est l’âge d’or de l’Europe. Elle est riche, prospère et puissante. Elle domine le monde sur tous les plans : politique, industriel, financier, culturel. L’Europe partout est la première.
Le 28 juin 1914, un événement va bouleverser l’histoire du monde et le plonger dans le chaos : l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc François Ferdinand, héritier de la couronne de l’empire d’Autriche-Hongrie
Cet attentat, c’est l’étincelle qui met le feu aux poudres. Les évènements vont s’enchaîner très vite par le jeu des alliances. Un mois plus tard c’est la guerre, une guerre totale, d’une horreur exceptionnelle, une guerre qui va changer la face du monde. La Première Guerre mondiale est un désastre sans précédent dans l’histoire de l’Europe.

14-18, c’est avant tout une effroyable hécatombe.
• L’Europe est saignée : près de 10 millions de morts au combat, 17 millions de blessés, 6,5 millions de mutilés. Proportionnellement, la France est le pays le plus touché avec près de 1,5 million de tués soit 10 % de la population active masculine.
• Les morts et blessés concernent presque exclusivement le sexe masculin et les classes d’âge situées entre 19 et 40 ans, c'est-à-dire les forces vives et des hommes en âge de procréer. La jeunesse européenne est fauchée par la guerre.
• Une hécatombe effroyable qui entraîne :
- un déséquilibre entre les sexes au profit du sexe féminin ;
- un vieillissement de la population, qui est aggravé par l'effondrement de la natalité durant ces 4 années de guerre. En France, on évalue à 1,6 million le déficit de naissances.
Les effets du vieillissement seront durables, puisque le déficit va se répéter 20 ans plus tard avec l’arrivée à l’âge de la fécondité des classes creuses nées pendant la guerre.
• Aux pertes dues à la guerre viendront s’ajouter, en 1918 et 1919, les victimes de la pandémie de grippe espagnole bien plus meurtrière encore que la grande guerre puisque on estime qu’elle fera, en deux ans, environ 30 millions de morts à travers le monde.
Revenir un instant sur le nombre de morts de la Grande Guerre, sachant combien il est difficile de se représenter mentalement un grand nombre. Ces 10 millions de morts c’est en moyenne près de 7000 morts par jour pendant 4 ans, c’est la population de 10 500 villages comme Lépanges. Encore plus saisissant, si on alignait 10 millions de personnes en rang par 10, en espaçant d’un mètre les rangs les uns des autres, la file atteindrait 1 000 km de longueur.

14-18, c’est ensuite des destructions considérables
Elles affectent durement habitations, usines, exploitations agricoles, mines, infrastructures de communication comme les ponts, les routes les voies ferrées. La France a subi de terribles destructions. C’est encore le pays le plus touché. Le Nord et l’Est sont dévastés.
• Des villages entiers de la Meuse, de la Marne sont rayés de la carte et ne seront pas reconstruits.
• Trois millions d’hectares de terres sont ravagés par les combats. En maints endroits l’agriculture est interdite avant le déminage qui va prendre plusieurs années.
• 11 départements – dont celui des Vosges - sont déclarés en totalité ou en partie « zones rouges », en raison des destructions massives subies au cours du conflit, de la contamination des sols ou du danger présenté par les millions de munitions non explosées. Seules quelques activités y sont autorisées comme la sylviculture et les activités militaires. Le camp militaire de Suippes dans la Marne a été implanté sur les ruines de cinq villages (Tahure, Ripont, Les Hurlus, Perthes, Le Mesnil).
Ces zones rouges concernent 180 000 hectares qu’il faut nettoyer, dépolluer, déminer et restaurer.
14-18, c’est encore un désastre industriel et agricole
• La guerre affecte tous les secteurs de l’économie et désorganise les circuits commerciaux, entraînant la perte d’importants marchés.
• Pendant 4 ans, les ressources économiques sont mises au service de la guerre qui est la priorité absolue. Dès 1915, tous les pays doivent reconvertir leur industrie pour soutenir l’effort de guerre. Si elle n’avait pas veillé à augmenter sa production, la France, par exemple, se serait retrouvée à court de munitions pour son artillerie lourde, deux mois à peine après l’ouverture des hostilités.
• La guerre terminée, il faut reconstruire, revenir à une économie du temps de paix et relancer l’activité, tout çà avec une main d’œuvre fortement réduite.
• Les séquelles de la guerre sont tout aussi importantes pour l’agriculture. En France par exemple, 50% des paysans - les paysans ont fourni l’essentiel des troupes de fantassins - sont morts dans les combats.

14-18 c’est enfin un bilan financier catastrophique
• La guerre a un coût énorme. Elle ruine les finances publiques. Dans le même temps, l’inflation affaiblit gravement les monnaies.
• Les Etats européens tentent de faire face à leur lourd déficit par l’emprunt public, l’augmentation des impôts directs, et les campagnes de collecte d’or.
• Ce n’est pas suffisant. On fait la guerre à crédit et la reconstruction va creuser davantage l’endettement.
• La principale source de financement se situe aux USA. Débiteurs de l’Europe avant la guerre, ils en deviennent rapidement les créanciers et le premier bailleur de fonds mondial.
• L’exemple de la France : sans tenir compte des dettes qu’elles à contractées à l’extérieur, il a été calculé que la guerre lui avait fait perdre l’équivalent de 11 années d’investissement, calcul effectué par rapport au niveau de 1913.

Le bilan de la guerre est donc considérable sur tous les plans : humain, matériel, économique et financier.

Mais la Grande Guerre a aussi entraîné d’autres conséquences importantes.
• La révolution bolchévique de 1917 qui abat l’empire russe des tsars et qui aboutira à l’instauration du 1er Etat communiste, l’Union soviétique.

• L’abolition de trois autres empires continentaux qui ne survivent pas à leur défaite, l'empire allemand dont le territoire est amputé notamment au profit de la Pologne et de la France, l’empire ottoman qui cède la place à la république de Turquie et l’empire d’Autriche-Hongrie qui est démantelé.

La conférence de paix qui se réunit à Paris en janvier 1919 et les traités de paix qui s’ensuivront consacrent la disparition de ces trois empires, et réorganisent l’Europe sur leurs débris.

Le retour à la France de l’Alsace – Lorraine qui avait été annexée par l’empire allemand en 1871. Ce retour des « chères provinces » pour reprendre l’expression utilisée par la presse en 1919 devient le symbole des réparations de guerre même s’il ne peut faire oublier tans de souffrances.
La carte de l’Europe est redessinée
Des Etats s’agrandissent, d’autres comme la Pologne renaissent et recouvrent leur indépendance.

Deux Etats nouveaux apparaissent en Europe centrale : la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie, deux petits États hétérogènes, composés de peuples de religions, de langues et même de nationalités différentes : réunir dans un même Etat Serbes, Bosniaques, Croates, Kosovars et autres Slovènes quel pari osé !)

• S’agissant de l’Allemagne, le traité de Versailles la déclare responsable du déclenchement de la guerre et la condamne : elle doit réduire son potentiel militaire et payer de lourdes réparations dont le montant s’élève à 132 milliards de marks-or.

Cette condamnation suscite en Allemagne un sentiment de rancœur et de revanche dirigé contre la France. Elle apparaît aux yeux des Allemands comme injuste et humiliante car ils estiment qu’ils n’ont pas perdu la guerre mais plutôt que celle-ci s’est arrêtée à cause de l’épuisement des pays belligérants.
---------------
Le 11 novembre 1918, la Grande Guerre s’achève. Elle laisse derrière elle une Europe meurtrie, dépeuplée, appauvrie, endettée, transformée par les traités de paix, déstabilisée par la révolution russe.
L’espoir suscité par la Conférence de paix et les traités sera de courte durée :
• La question des minorités nationales en Europe centrale n’a pas été réglée. Le découpage des nouveaux États se révèlera rapidement une source de tensions.
• L'Allemagne qui a été tenue à l’écart des négociations, ne va pas tarder à rejeter les clauses du traité de Versailles qu’elle considère comme un diktat.
Autant de germes de guerre qui n’augurent rien de bon.

A peine arrivé au pouvoir en 1933, Hitler met fin définitivement au paiement des indemnités de réparation et réarme l’Allemagne.
Le spectre de la seconde guerre mondiale se profile. La jeune Société des Nations créée en 1919 pour empêcher tout nouveau conflit échouera dans son objectif de maintenir la paix.

La guerre de 14 – 18 ne sera pas la der des der comme le souhaitaient les poilus rescapés de l’horreur.


11:37 Publié dans Actualités | Tags : vosges |  Facebook | |  Imprimer |

La Chapelle devant Bruyères : décès de Maurice Kammerer, maire honoraire

_Users_bernardmichel_BERNARD_PHOTOS_Famille_Papy_Papy F.Péres-050731-03.JPGUne figure emblématique du village vient de s'effacer. Après six semaines d'hospitalisation, dont trois passées à Epinal, Maurice Kammerer s'est éteint dans sa 94e année à l'hôpital de Fraize. Vosgien, Maurice Kammerer était né le 3 août 1915 à Saint-Laurent. Sa scolarité primaire achevée, il poursuivit ses études au collège technique d'Epinal. Ses parents, Denise et Louis vinrent s'installer à La Chapelle devant Bruyères. Aîné de Jean, né en 1919, Maurice Kammerer entra dans la vie active comme dessinateur aux Papeteries Mougeot de Laval sur Vologne. Le 19 septembre 1936, Maurice Kammerer épousa Marie-Thérèse Georges. En 1937, il quittera cette entreprise pour entrer au service du Cadastre comme dessinateur.
Mobilisé en 1939 à Lauterbourg dans la Ligne Maginot, il fut fait prisonnier et envoyé en Allemagne à Erfurt, puis à Stadine. Il sera alors privé de sa liberté et dut travailler pendant presque 6 ans de son existence sous le joug allemand à l'intérieur d'un domaine agricole, cela jusqu'en mars 1945. Libéré, il rentra en France en 1945, à La Chapelle devant Bruyères, cela comme 32 autres prisonniers de guerre du village. Il ne revit alors pas son père, Louis, décédé fin 1944. Maurice Kammerer reprit sa vie professionnelle au Cadastre à Epinal où désormais il a élu domicile.
C'est à partir de cette époque qu'il fonda sa famille. Il aura trois enfants : Bernadette, mariée à Bernard Michel, née en 1946 à Epinal, enseignante retraitée demeurant à Xonrupt ; Françoise, mariée à Jean-Luc Lecomte, née en 1949, enseignante, puis commerçante, retraitée domiciliée à Epinal ; Jean-Luc, marié à Irène Michel, né en 1952, chef de service comptable à la direction générale des finances publiques en poste à Albi dans le Tarn.
La réussite d'un concours valut au disparu d'être nommé à Auxerre en 1948. Il s'y installera alors avec sa famille pendant 20 ans. Le temps passant, pour favoriser les études supérieures de ses enfants, Maurice Kammerer demandera sa mutation à Nancy en 1968. Au fil des ans, ses enfants se marièrent, le défunt eut alors le bonheur de connaître ses 3 petits enfants : Carole, Aude et Vincent.
Maurice Kammerer eut également la chance de garder jusque sa centième année sa maman, Denise, dont la gentillesse et la bonté étaient connues de tous au village. Une date qui en 1992 marqua beaucoup de monde. Car, peu de temps après l'hommage des siens et de toute la population, Denise ferma les yeux pour toujours. En 1998, Maurice perdit son épouse Marie-Thérèse. Plus tard, le mariage de sa petite fille Aude en juillet 2008, et passer Noël 2008 entouré des siens qu'il aimait infiniment, firent partie des derniers bons moments du disparu.
On se souvient de l'engagement local de Maurice Kammerer, élu communal en 1971. Mais, c'est principalement à partir de 1977, date de son départ à la retraite de Nancy en qualité de chef de circonscription du Cadastre qu'il devint maire de La Chapelle devant Bruyères. Il le restera pendant 18 ans. Et, assurera aussi la présidence du syndicat des eaux. Sa rigueur au bénéfice de la collectivité, sa pugnacité et son écoute de la population lui valurent plusieurs marques d'une reconnaissance bien méritée. La médaille d'honneur des collectivités locales et la médaille de l'association des maires lui furent attribuées. Maire honoraire, Maurice Kammerer fut également et surtout promu au haut titre d'Officier de l'Ordre national du Mérite.
Ceux qui connurent Maurice Kammerer se souviennent aussi d'un homme proche de la nature. Le jardinage, la pêche, la forêt... lui procuraient beaucoup de satisfaction. Proche de ses semblables, il était aussi un camarade apprécié du club local des retraités « Les Bruyères ». Maurice Kammerer fut aussi pendant très longtemps correspondant des journaux la Liberté de l'Est et l'Est Républicain. Il était de ceux dont la plume possédait une valeur sure. D'un caractère solide dans ses convictions, Maurice Kammerer rédigeait ses papiers avec un talent certain dans l'écriture. Attaché aux valeurs civiles, humaines, familiales, Maurice Kammerer savait demeurer proche des siens. S'il cachait souvent sa tendresse, ce n'était que par pudeur. Son décès est salué chapeaux bas.
Maurice Kammerer repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ces obsèques religieuses seront célébrées vendredi 27 mars 2009 à 14 h 30 en l'église de La Chapelle devant Bruyères.
Sincères condoléances.

25/03/2009

Bruyères : la natation sur les podiums

Un week-end bien chargé pour Bruyères-Natation

3d-plongeon-piscine_tm.gifSamedi 21 mars 2009, neuf petits se sont rendus à Gérardmer pour participer à la 3ème journée poussins/avenirs. On retrouve sur la plus haute marche du podium à 2 reprises Eglantine Crouvisier qui explose son temps lors du 200 m 4 nages en passant sous la barre des 3 minutes avec un excellent temps de 2’56’’01 contre 3’14’ en laissant la 2ème à plus de 14 secondes derrière elle. Elle obtient sa 2ème médaille d’or sur le 25 m NL qu’elle boucle en 15’’41. Sa camarade de club Valentine Bouyer monte elle aussi sur la plus haute marche du podium lors du 100m 4 nages avec un temps de 1’37’’27 et finit 5ème sur le 25m NL en 16’’92 à seulement 33 centièmes de la 3ème place. Ces 2 nageuses en catégories poussines ont été sélectionnées en équipe départementale pour participer à un stage durant les vacances d’avril au Thillot et on les retrouvera lors d’un meeting en Moselle le 18 et 19 avril 2009 pour représenter les couleurs des Vosges.
Les autres nageurs ont tous amélioré leurs temps avec en catégories Avenirs Juline Theiller qui finit 12ème au 100 m 4 nages et 11ème au 25m NL, Louise Blanc prend la 10ème et 8ème place, Louis Paul Rochet finit 5ème et 4ème et Antoine Strabach 2 fois 7ème. Chez les poussines Charlie Bastien finit 7ème et 10ème, Mélanie Pierson 16ème et 28ème, Lucie Bernard 22 et 32ème.

Dimanche se sont les minimes et plus qui se sont rendus à Thaon pour la 3ème Étape de la Coupe des Vosges. Lise la grande sœur d’Eglantine réédite les exploits de la veille de sa sœur. Elle monte 3 fois sur la plus haute marche du podium en catégories minimes avec le 100m NL, 100 dos et 200 papillon et prend la 2ème place au 200 brasse. En catégories cadets Roxane Gillet prend la 3ème place sur 200 papillon et Guillaume Simon 1er sur 200 papillon, 2ème sur le 200 brasse et 100 dos. Chez les Juniors, c’est Julie Husson qui monte sur le haut du podium avec le 100m NL et 100 dos et finit 2ème sur 100 papillon.

Des Vosges, Maud est parti voir le soleil de Bordeaux où il a brillé de milles feux tout au long du week-end. Des journées importantes puisqu'il s’agissait des Championnats de France hiver handisport et qu'ils étaient qualificatifs pour les Championnats d’Europe qui se dérouleront au mois d’octobre en Islande.

Dans sa spécialité le 100 m brasse Maud monte également sur la plus haute marche du podium et prend le titre de Championne de France et cerise sur le gâteau se qualifie pour les championnats d’Europe. Une 2ème qualification sur le 200m 4 nages où elle prend la seconde place. Seconde aussi sur le 100 dos et 3ème sur le 50 et 100 NL ou Maud fait ses meilleurs temps. La prochaine compétition importante pour Maud est le Championnat de France Eté qui aura lieu à Chambéry fin juin qui cette fois est qualificatif pour les Championnats du Monde qui auront lieu au mois de décembre au Brésil.

Le week-end dernier 4 nageuses se sont qualifiées lors du Meeting d’Epinal aux Championnats de national 3 des jeunes qui aura lieu fin mai à Mulhouse, des nageuses que l’on connaît déjà par leurs résultats et leurs performances, il s’agit de Lise Crouvisier, Maëlys Voirin, Floriane Aubry et Maud Didier.

Dimanche 29 mars ce sera au tour des benjamins de se déplacer à Neufchâteau pour la 3ème étape du natathlon qualificatif aux Trophées Luciens Zins (championnats de France des benjamins), 2 poussines seront du voyage il s’agit d’Églantine Crouvisier et Valentine Bouyer.



A noter aussi la rencontre interne au club vendredi 3 avril 2009 à partir de 17 heures. Cette animation concerne tous les enfants de l'école de natation.

09:34 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

Bruyères : Valentine Bouyer sur la première marche du podium

valentine 1'.jpeg

Un grand bravo à Valentine Bouyer née le 23 mai 1998 et qui est inscrite au club de Bruyère-Natation pour sa 6° année. Cette souriante jeune fille de 11 ans vient de réaliser un petit exploit en compétition samedi 21 mars 2009 à Gérardmer en catégorie poussins. Valentine est arrivée 1° au 100m 4 nages en 1'37"27, et 5° au 25m NL en 16"92. C'est la première fois que Valentine accède à la 1ère marche du podium en officiel. Félicitations ! étoile.jpg

09:10 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

Mortagne : Le Rush du bout du monde se prépare

KMOCA6EJQKKCAMD5U9BCAQB2W97CATMTW0GCAF3FS11CA6CUDP8CACYDRUCCA5RKXUZCA56KS8PCAIETBOACA2G5L4YCAXXI838CAQJBPSRCASBIIG9CAAGVTRLCA7CP2O7CA5AFNAYCA9PXSIR.jpgLe Rush du Bout du Monde organisé par l'association festive des quatre bouts de Mortagne est formé de 2 évènements indépendants :

Le trail découverte de 24 km / 880m de dénivelé ( trail entrant dans le challenge LABEL VOSGES ). Parcours exigeant, atypique, traversé d’un ruisseau sur 300m, d’une roche (Contimpierre). Côtes abruptes (7 au total), passage au lieu dit Le Bout Du Monde…

La marche populaire de 15 km empruntant le parcours de la course en sens inverse tout en évitant les passages difficiles du trail.

Restauration après les épreuves, uniquement sur réservation.

Parking gratuit. Départ et Arrivée : à coté de l'église de Mortagne.

Le 10 mai 2009 à partir de 9 h et jusqu'à 11 h départ des marcheurs.
A 9 h 30 : départ du Trail découverte.


Trail découverte :

Engagements : ils devront être envoyés avant le mercredi 6 mai 2009 accompagné du règlement à l'adresse suivante : Eric Micaux 13 rue Jules Ferry 88600 Bruyères.

Une pré-inscription est possible par internet : http://mortagne88.fr/rush/inscription.php
Enfin l'inscription est possible sur place de 8 h 30 à 9 h 15 (1 € supplémentaire)

Droit d'engagement : 9€ chèque libellé à 'ordre de l'association festive des 4 bouts.

La course est ouverte à partir de 18 ans et sur présentation d'un certificat médical de moins d'un an précisant la pratique de l'athlétisme ou de la course à pied en compétition; ce certificat sera conservé par l'organisation.

Droit à l'image : un reportage photo sera réalisé, la participation au Trail découverte implique l'acceptation de ce reportage et sa publication sur le site Mortagne88.fr

Assurance : Les organisateurs seront couverts par une police d'assurance responsabilité civile. Ils déclinent toute responsabilité en cas d'accident ou de vol.

Individuelle accident : les licenciés bénéficient des garanties accordées à leur licence. Il incombe aux autres participants de s'assurer personnellement et d'apporter à la remise des dossards un certificat médical de moins d'un an précisant la pratique de l'athlétisme ou de la course à pied en compétition.

Assistance médicale : un médecin sera sur site. Il est attendu la confirmation de la participation de la Protection Civile .

Circulation : Les participants devront respecter le code de la route. Les carrefours seront gardés par des signaleurs chargés de la circulation.

Ravitaillement : Eau, orange etc …
3 ravitaillements prévus : au km 7, au km 15 et à l'arrivée.

Récompenses : un tee-shirt aux 100 premiers coureurs, une coupe aux 3 premiers de chaque catégorie.

Pour tout renseignement voir http://mortagne88.fr/rush/contact.php ou contacter
Eric Micaux au 03 29 50 52 13




Marche populaire :

Engagement : une pré-inscription est possible par internet : http://mortagne88.fr/rush
L'inscription est également possible sur place de 8 h 30 à 9 h 15

Droit d'engagement : 9 € chèque libellé à 'ordre de l'association festive des 4 bouts

Assistance médicale : un médecin sera sur site, il est attendu la confirmation de la participation de la protection civile.

Circulation : Les participants devront respecter le code de la route. Les carrefours seront gardés par des signaleurs chargés de la circulation.

Ravitaillement : Eau, orange etc …
2 ravitaillements prévus : au km 7 et à l'arrivée.

Renseignement : internet http://mortagne88.fr/rush/contact.php ou A. Gringer 03 29 50 24 36


Restauration : Un repas sera servi sous chapiteau aux personnes qui se seront inscrites au préalable.

Tarif : 6 € par personne

Inscription : par internet (http://mortagne88.fr/rush/inscription.php) ou Eric Micaux au 03 29 50 52 13

05:38 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

24/03/2009

Biffontaine : décès de François Oriel

Oriel.jpg Ses proches savaient François Oriel très gravement malade. Depuis 2005, le cancer contre lequel il se battait n'avait cessé de l'affaiblir. Son état de santé qui s'était encore malheureusement dégradé ses derniers temps avait justifié un transfert à l'hôpital de Bruyères. Il s'y est éteint lundi 23 mars 2009. Né le 7 août 1951 dans la maison familiale de Biffontaine, François était le quatrième d'une fratrie de neuf frères et soeurs. Le disparu est le fils de Julia Oriel qui réside à la maison de retraite de l'hôpital de l'Avison.
Sa scolarité primaire terminée, François entrait au collège de Bruyères. Il en sortit pour rejoindre l'entreprise familiale. Une scierie de Biffontaine au sein de laquelle il évoluait sur le terrain en se rendant en forêt, notamment pour y choisir les bois destinés aux coupes.
Le 20 décembre 2008, François Oriel épousait Yolande, sa compagne depuis 27 ans. Domicilié à Biffontaine, le couple éleva trois enfants : Sabine, Julien et Loïc. François avait aussi connu le bonheur de voir la venue au monde de Nolan. Un petit-fils actuellement âgé de 17 mois que François adorait et pour qui il était un grand-père attentionné. Disponible, et à l'écoute des autres François Oriel fut chef de la caserne des pompiers de Biffontaine. Son savoir, et son dévouement lui avaient valu d'accéder au grade de caporal. Tant que sa santé le lui permit, François Oriel occupa son poste à la scierie, maintenant sise à Corcieux.
François Oriel laisse le souvenir d'un homme travailleur et robuste qui aimait la nature en général, vosgienne en particulier. On se rappellera aussi qu'il fut élu et que depuis plusieurs années il était le président de l'ASK Hautes-Vosges. François Oriel en était une figure emblématique dans toute la région. Il y a d'ailleurs longtemps officié comme Directeur de course. Le karting fut pour lui une véritable passion. Cela, jusqu'à son dernier jour. Son courage, sa volonté de vaincre furent boostés par le soutien exemplaire de son épouse qui l'assista, au-delà même du possible. François avait fait le pari de gagner contre le mal qui le rongeait. Lui qui cibla souvent la ligne d'arrivée en tête, vient hélas de perdre sa dernière course. Tous les siens, dont ses amis de l'ASK n'oublieront pas ce grand gaillard costaud avec qui ils partagèrent un bout d'une malheureusement trop courte route. François Oriel repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées mercredi 25 mars 2009 à 14 h 30 en l'église de Biffontaine. François sera ensuite inhumé au cimetière communal de son village natal.
Sincères condoléances.

Champ le Duc : Charlemagne rassemble les aînés

Quatre-vingt-trois convives ont répondu à l'invitation de l'association La Charlemagne ce dimanche 22 mars 2009 à midi à la Salle Saint - Nicolas à Champ le Duc. Un succès total pour cette association qui compte maintenant plus de 40 ans d'existence et d'activités. Et, qui conserve notamment pour tradition d'offrir un repas annuel aux anciens des trois communes de Beauménil, Champ le Duc et Fiménil.

P1150342.JPG

P1150350.JPG

P1150351.JPG






Ainsi, c'est par une belle journée printanière que les aînés ont pu se retrouver autour d'une bonne table entièrement préparée et servie par les membres bénévoles de la Charlemagne.


P1150353.JPG


P1150365.JPG



L'occasion de prendre des nouvelles les uns des autres





P1150398.JPG

Le plaisir des habitants du coin se revoir est total.


P1150384.JPG




Une tradition bien appréciée



P1150370.JPG

P1150360.JPG

Les maires, Alain Gremillet de Beauménil et Guy Hinzelin de Fiménil, présents pour cette journée saluaient chacun de la Charlemagne.

P1150347.JPG

Parmi de tout ce petit monde se trouvaient les doyens, Gaspard et Marthe Sai domiciliés à Champ le Duc, âgés de 96 et 87 ans. Le plaisir aussi était de reconnaitre devant tous les trente années de dévouement données par Jacqueline Vincent à l'association.
P1150378.JPG
Le Président de la Charlemagne, Gérard Marchal offrait avec émotion un joli bouquet de fleurs à Jacqueline. Un témoignage de toute la gratitude bien méritée. président_Charlemagne_remerciant_Jacqueline_Vincent.JPG
P1150396.JPG
Jacqueline a pu se rassurer sur l'avenir, car elle a pu apprécier l'équipe du comité qui s'est renforcée par des éléments jeunes se mettant au service des autres.
Alain_Marie-Claire_Monique_Marie-France.JPG

On cite notamment Frédéric, jeune vice-président, Jeanne-Marie, Monique, Pascale, Marie-France, Odile, Sophie, Agnès, Marie-Claire, Marguerite, Jeanine, Alain, Gilbert, Philippe, Denis, Christian, sans oublier Jacques Lemarquand, artisan à Champ le Duc...).
Un bon moment à mettre à l'actif de la Charlemagne !

08:04 Publié dans Actualités | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

23/03/2009

Brouvelieures : décès de Pascal Grosjean

IMG.jpgTous les soins prodigués, sa farouche volonté de vivre et l'amour des siens n'auront donc pas suffi à vaincre la fatalité. Pascal Grosjean s'est éteint à l'âge de 51 ans vendredi 20 mars 2009 à l'hôpital de Nancy-Brabois des suites du cancer des poumons qui le minait depuis août dernier.
Né à Gérardmer le 30 novembre 1957, Pascal est le benjamin Patrick et Dominique. Il est le fils de Roger Grosjean qui demeure à Saint-Dié et le beau-fils d'Éveline Pierre.
Pascal commença sa scolarité à Gérardmer et poursuivit ses études jusqu'au BEPC. Comme cela était alors normal à l'époque, il entra aussitôt dans la vie active. Il fut ensuite appelé sous les drapeaux. Son service militaire terminé, Pascal Grosjean réalisa plusieurs petits boulots. Embauché au sein de la société Élis de Mulhouse, M. Grosjean vécut alors plusieurs années en Alsace. Il devint ensuite commercial en carterie pour l'entreprise Yvon. De son mariage avec Marie-Odile Péché naquirent 4 enfants : Edwige, Coralie, Hugues et Rodrigue, tous domiciliés à Heiwiller dans le Haut Rhin. Séparé de son épouse, Pascal était le compagnon de Lydie Mangeonjean depuis une dizaine d'années. Fille de Lydie Mangeonjean, Eva considérait Pascal Grosjean comme son beau-père.
Installé à Brouvelieures depuis huit ans, le disparu avait fait acquisition d'une petite bâtisse située juste derrière l'église du village. Bricoleur très adroit de ses mains, Pascal avait retapé sa maison avec beaucoup de savoir-faire. Il avait plaisir de s'y entourer de ses proches. Ceux qui ont connu le disparu revoient un homme qui aimait la vie à plein coeur. Sportif, il était adepte des arts martiaux et possédait la pratique du karaté. Les longues balades à moto lui procuraient beaucoup de plaisir. La nature, les voyages passionnaient Pascal qui avec sa compagne nourrissait le rêve d'acheter un bateau. Son destin ne lui en a hélas pas laissé la possibilité. Pascal aimait les grands espaces. Il s'en est allé vers un monde trop lointain pour les siens, aujourd'hui plongés dans une infinie tristesse. Tous conserveront de lui, un regard lumineux et un sourire.
Pascal Grosjean repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques religieuses seront célébrées mardi 24 mars 2009 à 11 h en l'église de Brouvelieures. Suivies de l'inhumation au cimetière de Gérardmer à 15 h. Sincères condoléances

Bruyères : l'Espérance la tête dans les étoiles

Samedi 21 mars 2009 à Saulxures sur Moselotte rendez-vous sportif était donné aux gymnastes de l'Espérance nées en 1998.
Dans la catégorie Jeunesses ce sont des 1res années. Il leur faut donc une certaine moyenne pour obtenir leurs étoiles. Les résultats sont tout à fait remarquables puisque toutes les jeunes filles ont brillamment obtenu les points nécessaires.

IMGP1111.JPG
1er degré : donc 1re étoile, Camille Genet Manon Meunier, Marie Girot et Marie Barré
2e degré : donc 2 étoiles, Camille Laroche Manon Bonne, Clémence Bayard, Mallaury Bomont
3e degré : donc 3e étoiles, Justine Jacquemin et Ludivine Perrin.
Se sont distinguées : Camille Genet 1re et Manon Meunier 2e du 1er degré ; Camille Laroche 4e du 2e degré.

21:14 Publié dans Tous les sports | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

Biffontaine : décés de François Oriel

M. François Oriel est décédé à l'âge de 57 ans. M. Oriel était l'époux de Yolande et demeurait 79 chemin de nos pierres à Biffontaine. Les obsèques seront célébrées mercredi 25 mars 2009 à 14 h 30 en l'église de Biffontaine. François Oriel repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances

Bruyères : les Jeunes sapeurs pompiers cartonnent à fond !

Rien n'a manqué dimanche 22 mars 2009 à la salle des fêtes de Bruyères au plaisir des gens qui nombreux avaient choisi de participer au loto des JSP ( Jeunes Sapeurs Pompiers ).
P1150406.JPG
P1150432.JPG

P1150409.JPG
P1150411.JPG

P1150412.JPG

P1150426.JPG

Encore quelques cases à remplir !

P1150434.JPG

Coccinelle, nelle, nelle...

P1150429.JPG


Une bonne ambiance, de beaux cadeaux, un coin buvette, et la baraka pour les plus chanceux.

P1150419.JPG


P1150407.JPG

On tente sa chance !

P1150413.JPG
P1150415.JPG
P1150420.JPG
P1150423.JPG

P1150435.JPG

























Au fil des différentes parties, dont une grille de loto " perso ", Frédéric Durain responsable de la section locale des JSP se faisait un plaisir de remettre les lots remportés.
P1150425.JPG

P1150444.JPG
P1150441.JPG
P1150446.JPG

P1150449.JPG
Electroménager, outillage, vaisselle, bonbons ou encore bons d'achats les prix variaient selon les jeux. De l'avis général ce loto fut très sympa.

16:56 Publié dans Actualités | Tags : vosges, lorraine |  Facebook | |  Imprimer |

Reportage vidéo au Tchad

En visionnant un reportage dont le lien est donné ci dessous à 12:58, parmi les soldats on peut découvrir Quentin Claudon.

Quentin Claudon .jpg

Ce jeune homme est le fils aîné de Sylvie et Hervé Claudon de Laveline du Houx. Quentin se trouve actuellement au Tchad où il est militaire. Sur la vidéo, Quentin enlève son béret français pour porter celui des Nations Unies.
Aux dernières nouvelles envoyées par Quentin à sa famille il fait 50° la journée et 20° la nuit. la chaleur est donc étouffante surtout dans des box ou cabines lors de convois. Quentin a même expliqué que ce n'est même plus de la chaleur !
Tout le monde espère que l'effet de leur présence bénéfique perdurera, le camp d'Abéché va fermer d'ici quelques mois...

Lien direct pour voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=oghOECfjQuU

Salut à tous les militaires Français au Tchad et ailleurs dans le monde ! Salut Quentin !