Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2009

Belmont sur Buttant : les mariés du samedi

P1220276.JPGJulien et Sabrina

Samedi 8 août 2009, Julien Dreyer, militaire, né à Epinal le 19 février 1982 et Sabrina Grosgeorge, née à Belmont sur Buttant le 1er mai 1983 se sont mariés en la mairie de Belmont sur Buttant.

P1220270.JPG

Le maire, Bernadette Poirat, qui officiait pour la première fois à l'occasion d'un mariage, s'est fait un plaisir de recevoir le consentement mutuel des jeunes gens, bien connus au village. Julien est le fils de Bernard Dreyer et de Marie-Luce Weyer. Sabrina est la fille de Philippe Grosgeorge et Pascale Ferry.

P1220302.JPG

Une calèche attelée attendait les nouveaux époux à la sortie de la mairie pour les conduire symboliquement sur le chemin du bonheur. Meilleurs voeux et félicitations.

Clin d'objectif :

P1220290.JPG

P1220287.JPGP1220280.JPGP1220291.JPGP1220283.JPGP1220295.JPGP1220289.JPGP1220298.JPGmariés.gif

19:04 Publié dans Les mariés |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : les mariés du samedi

mariés.gifMurielle et Eric

Samedi 8 août 2009, à 15 h 30, Éric Valence, ouvrier de scierie, né à Bruyères le 15 août 1969 et Murielle Loche, mère au foyer, née à Bruyères le 1er janvier 1975 se sont mariés en la mairie de Bruyères.

P1220266.JPG

L'adjoint au maire, Ludovic Durain assisté de son collègue conseiller municipal, Daniel Ruzzier s'est fait un plaisir d'officialiser l'union des jeunes gens, domiciliés 14 rue Allende à Bruyères. Éric est le fils de Bernard Valence, retraité, domicilié à Anould et Christine Strabach, décédée. Murielle est la fille de Robert Loche, décédé, et de Marie-Louise Blondin, agent de production domiciliée à Bruyères. Thierry Loche, Denis Schmitt, Marie Christine Garnier, épouse Moulin et Nathalie Aubry, épouse Loche ont été les témoins de la noce.  les mariés et leurs 5 enfants.JPG

Les nouveaux époux se sont ensuite allés en l'église Notre Dame de l'Assomption pour y prononcer le serment nuptial. Félicitations et meilleurs voeux de bonheur.  

18:17 Publié dans Les mariés |  Imprimer |  Facebook | |

07/08/2009

Bruyères : Sous-lieutenant, Célestine Marchal

Un bonheur à partager. Le 2 juillet 2009, l'anniversaire à Rochefort des 75 ans de l'Armée de l'Air fut à la hauteur de l'événement. Le général d’armée aérienne Stéphane Abrial, chef d’état-major de l’Armée de l’Air avait souhaité réunir sur la base aérienne 721 de Rochefort ceux qui représentent l’Armée de l’Air de demain. 1500 élèves officiers, élèves sous-officiers et militaires du rang en cours de formation parmi lesquels la jeune Bruyèroise de 24 ans, Célestine Marchal.

Celestine 1.jpg

 Célestine, dont le baptême de promotion récompensait un travail quotidien. Une exposition des peintres de l’Air et la projection des films évoquant les 75 ans de l’Armée de l'Air, une remise de drapeau, la prestation de la musique de l'Armée de l'Air... permettaient de toucher du doigt tout un univers. Dès le début de l'après-midi, un grand meeting aérien permettait aux élèves, aux autorités, aux familles et amis de se régaler la rétine des démonstrations réalisées par le fleuron des avions d’armes et de voltige de l’Armée de l’Air (Rafale, patrouille Cartouche Doré, sauts de parachutistes, patrouille de France, ...) Sur la photo au gala de Salon de Provence, Catherine et Michel Marchal sont à juste titre très fiers de leur fille.

Célestine Marchal.jpg

Célestine, qui a aussi été choisie pour défiler le 14 juillet à Paris ! Seule Vosgienne, parmi une dizaine de personnels féminins, et avec l'encadrement un total de 133 personnes, la jeune femme était du détachement placé sous les ordres du colonel Stéphane Roberdet, commandant en second l'EFSOAA. Une prestation difficile et jugée impeccable sur les 900 mètres à parcourir. Élevée au grade de sous-lieutenant, Célestine Marchal a également été désignée pour partir après la Fête Nationale vers l'Islande et le Canada. Il s'agit là d'effectuer un voyage d'études avec une centaine d'autres militaires.

Celestine 3.jpg
 Voilà une carrière déjà bien engagée et qui portée par un bon vent continuera sans nul doute à s'envoler de l'avant !

Bruyères : Jean-Claude Balland propose ses services pour aider à retrouver une meilleure forme

P1200299.JPGL'installation de Jean-Claude Balland au n° 28 de la rue Abel Ferry à Bruyères ne passe pas inaperçue. Pas mal de monde a même déjà trouvé à cette adresse une réponse à des petits problèmes de santé quotidiens. Bruyèrois d'origine, âgé de 59 ans, Jean-Claude Balland ne prétend pas guérir les maladies. Il invite raisonnablement à une bonne hygiène de vie et à ne pas se couper de la médecine traditionnelle. Mais, il assure que fort de son expérience d'avoir soulagé des collègues antiquaires, il peut apporter une aide appréciable par imposition des mains. Et ainsi, par don de magnétisme, stimuler l'énergie de chacun. Les migraines, les jambes trop lourdes, les soucis articulaires sont alors traités de façon naturelle. L'opportunité d'ouvrir un cabinet au pied de l'Avison dans un local désiré s'étant présentée, Jean-Claude Balland propose donc ses services sans rendez-vous du lundi au samedi de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h sur rendez-vous. Selon les cas, chaque séance dure de 20 minutes à près d'une heure et coûte 20 €. 

 Tél. 03 29 52 28 05 

17:07 Publié dans Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |

Fiménil : camion dans l'aqueduc

Satané GPS ! On sait bien que tous les chemins mènent à Rome, mais depuis l'utilisation par de nombreux transporteurs de cet équipement sensé capable d'indiquer la meilleure route à suivre pour se rendre d'un point géographique à un autre, les riverains du secteur du Haut du Rain à Fiménil sont habitués à voir des camions ( étrangers ou non ) se perdre sur les petites routes du village.  « On en voit passer, jusqu'une quinzaine par semaine... La plupart du temps, ils viennent par là pour rejoindre Prey, et pour arriver jusqu'aux papeteries de Laval ! » Résultat, après quelques kilomètres, les camionneurs se rendent compte qu'il a comme un problème. Cela a été le cas jeudi en début soirée lorsqu'un Lithuanien déjà mal engagé sur une voie dont le tonnage est limité a tenté de faire son demi-tour en empruntant le chemin d'une propriété privée.

                                                  P1220210.JPG

P1220218.JPG
 

 Mauvais choix, puisqu'il s'est retrouvé à l'avant gauche les roues dans l'aqueduc ! L'infortuné chauffeur qui ne parlait pas un mot Français et n'avait pas d'argent sur lui a trouvé aide et compréhension.P1220233.JPG

Un dépanneur est venu de Saint-Nabord pour sortir de ce mauvais pas. Les morceaux de l'aqueduc ont été dégagés à la pelle.

P1220228.JPG

Finalement, le poids lourd est reparti. L'aqueduc, complètement démoli. « Il venait juste d'être refait ! » enrage Mme Lallemand.  Les gendarmes de la brigade bruyèroise se sont déplacés et ont sécurisé le coin durant toute l'intervention.

P1220235.JPG
P1220223.JPG

Le maire de Fiménil, Guy Hinzelin s'est lui aussi rendu sur place. Jeudi soir, il s'agissait là d'un incident mineur, mais tout le monde craint qu'un jour ne ressemble pas à l'autre et qu'un problème plus grave survienne. On pourrait conclure par : le GPS, oui mais avec modération !

07:52 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

06/08/2009

Les Poulières : décès de Henri Gley

riri.JPGLa terrible et triste nouvelle du décès brutal d'Henri Gley, découvert sans vie à son domicile mercredi 5 août 2009, a été apprise avec consternation. Né le 18 mars 1932 à Laveline devant Bruyères, Henri Gley est le fils d'André et Jeanne Gley. Le 28 mai 1954, il épousa Simone Arnoud. Trois enfants : Daniel, Marie-José et Murielle naquirent au sein du couple. Plus tard, il connut le bonheur de devenir grand-père, puis bisaïeul. Durant toute sa vie sa carrière professionnelle, Henri Gley exerça son métier de maçon. Musicien depuis l'âge de 8 ans, il fit partie de la musique de Laveline devant Bruyères, des Poulières, de Bruyères et des anciens musiciens du 18e Régiment Infanterie des Tirailleurs d'Epinal et savait jouer de plusieurs instruments dont le clairon, le cor de chasse et la trompette de cavalerie. Il ne se déplaçait d'ailleurs jamais sans son harmonica. Talentueux et assidu, Henri Gley reçut plusieurs distinctions, jusqu'à celle de vétéran de la musique. Henri Gley qui était ancien parachutiste avait aussi à ce titre été médaillé. Proche de la nature qu'il affectionnait, le disparu trouvait plaisir à cueillette des champignons, des brimbelles... On se souvient également qu'il appréciait de voyager, notamment en Tunisie. Riri comme beaucoup le prénommaient affectueusement aimait surtout retrouver ses proches. Et, parmi ceux qui lui étaient chers, son ami Patrick Nourdin, avec qui il « tapait » de longues conversations . Bien considéré par ses concitoyens, Henri Gley fut élu conseiller municipal dans son village des Poulières. Et, il réalisa deux mandats de conseiller municipal. Henri repose au funérarium Lapoirie à Granges sur Vologne. Ses obsèques seront célébrées vendredi 7 août 2009 à 16 h 30 au cimetière de Laveline devant Bruyères. Sincères condoléances.


 

05/08/2009

Lépanges sur Vologne : 69 année mémorable

Encore un anniversaire ! 

Mireille et Bruno en juillet 2009.jpg

5pi.jpgDe mariage cette fois, puisque le 9 août 1969 ( jour de la saint Amour ) Mireille et Bruno Ferrazzi convolaient en justes noces. Félicitations à ce couple bien connu de Lépangeois.

9 8 69 Mimi et Bruno se mariaient.jpg

69 une année particulièrement inoubliable puisque le 9 août à Tucquegnieux (54) Mireille et Bruno unissaient leurs destinées en présence de leurs grandes familles ( à l'époque les grandes familles ce n'était pas trois enfants) Mireille issue d'une fratrie de 13 enfants et Bruno de 7. Ce samedi était une journée très chaude, très ensoleillée, et pleine de bonheur.

 

champagne.jpg

Laval sur Vologne : les Ti'Mouns ont des projets plein la tête !

Dimanche 2 août 2009, les membres fondateurs de l'association Les Ti'Mouns se sont réunis dans un des locaux communaux de l'école du village pour y tenir leur assemblée générale constitutive. 

P1220177.JPG

Il s'agissait donc là de procéder à la création officielle de l'association des Ti'Mouns. De dynamiser la vie du village. De permettre aux adhérents de créer entre eux des liens forts et durables. Mais aussi offrir aux enfants et à leurs parents un choix d’activités diverses, tant culturelles que sportives et de loisirs. Les valeurs défendues par l’association sont la convivialité et la solidarité entre les adhérents. Le montant de la cotisation a été fixé à 10 € par foyer. Un site Internet, destiné à favoriser la communication entre les membres de l'association et à diffuser les informations auprès du public, est en cours de création. Seuls les adhérents à l'association peuvent s'inscrire comme membres du site, et certaines parties leur sont réservées. Un calendrier associatif a commencé d'être établi. Il est prévu d'organiser un défilé de Saint-Nicolas suivi d'un goûter pour les enfants adhérents, et une soirée (repas ou karaoké) ouverte à tous (entrée payante) pour fêter la création de l'association. Le maire, René L'Homme qui assistait à la réunion s'est félicité de la bonne volonté et du dynamisme des Ti'Mouns. Le premier magistrat assurait également les Ti'Mouns du soutien communal. Comme il se doit un comité était désigné et s'en suivait l'élection d'un chef de file.P1220190.JPG

Carole Remy a été élue présidente.

Trésorière : Céline Jabot
Secrétaire : Laurence Bouyer
Vice-président : Jean-Philippe Bouyer
Trésorière adjointe : Nathalie Durand
Secrétaire adjoint : Mikaël Claudel

 

16:05 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Mortagne : décès de Pierre Morlot

M. Pierre Morlot est décédé le 4 août 2009 à l'âge de 77 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées le vendredi 7 août 2009 à 14 h 30 en l'église de Brouvelieures, suivies de l'inhumation au cimetière de Brouvelieures. Pierre Morlot repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances. 

04/08/2009

Bruyères : des fleurs en attendant les étoiles

2009 restera très certainement parmi les bons crus floraux. Une visite le 27 juillet 2009 du très pointilleux jury départemental donnait l'occasion de faire le tour des divers arrangements réalisés un peu partout au pied de l'Avison. Les arrangements mis en oeuvre par Denis Costet et son équipe de jardiners des services techniques de la ville ont semble'il séduit.

visite Départ fleurs juil 2009 001.jpg

 Les examinateurs ont tout particulièrement apprécié le nouvel espace vert visible sur le piémont du château Merlin où désormais croissent des ceps de vigne. 

visite Départ fleurs juil 2009 008.jpg

Le résultat de ce challenge vosgien sera connu d'ici quelques semaines.

P1220199.JPG

Autre visite lundi 3 et mardi 4 août 2009, à son tour, le jury local des maisons et balcons fleuris a parcouru les rues et noté une trentaine d'endroits présélectionnés par les responsables de quartier sans qu'aucune inscription préalable ne soit été exigée. Un choix difficile, car beaucoup de Bruyèrois ont réussi de jolis balcon, jardins... Encore un challenge, cette fois ce sera le jury régional qui notera jeudi 6 août la valeur du fleurissement bruyèrois. En attendant toutes ces plantes, coins de verdure, et fleurs c'est déjà du bonheur !

19:07 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bon anniversaire Corinne !

Depuis un an les Schadoks pompaient, pompaient, pompaient ... quand, quand...1430-les-shadoks-ont-40-ans.jpg

 

arriva... 

1969, c'est l'homme qui marche sur la Lune.
Le festival pop de Woodstock.
Celui de Wight, d'Altamont, d'Amougies.
La mort d'un Rolling Stone.
La rumeur de la séparation des Beatles.
John Lennon qui milite pour la paix.
L'album "Abbey Road "... 1
1969, c'est aussi la démission du général de Gaulle.
L'arrivée de Pompidou, la Nouvelle Société de Chaban-Delmas.
Jan Palach qui s'immole par le feu et devient, à Prague, le symbole de la lutte contre l'oppression soviétique.
1969, c'est Sharon Tate assassinée par la secte pseudo-hippie de Charles Manson.
1969, c'est Je t'aime... moi non plus.
C'est une foire internationale du sexe à Copenhague. Des bébés phoques qu'on massacre sur la banquise. Le début d'une réflexion écologique. La prise de conscience féministe qui monte en puissance....

Et c’est en 1969 que la plus grande catastrophe jamais commise arriva sur notre planète la naissance de Corinne ARTEL.

Même si elle a désormais changé ARTEL pour VALENCE et qu’elle fait semblent de travailler à la Boulangerie Holweck, elle n’échappera pas à sa prise de conscience !!! Eh oui, tu as 40 ans!!!!!!

Bon Anniversaire Corinne de la part de ta belle sœur

Blandine !!!

GateauAnniversaire.jpg

Bruyères : l'été dans les maisons de retraite

Du soleil est entré en musique dans les maisons de retraite bruyèroise.

P1210744.JPG

P1210732.JPG Le mercredi 22 juillet 2009, à la maison de retraite intercommunale de la rue Louis Marin avec le spectacle « J'veux du soleil » du chanteur, guitariste Lionel Carré et le lendemain à l'hôpital de l'Avison où les Ménestrels servaient chants et percussions. Comme toujours pour cette fête de l'été le syndicat intercommunal s'était mobilisé pour apporter son concours au service à table des résidants. Et, le président Gilles Chabrier de souhaiter à tous une bonne journée de détente et d'amitié.  

10:14 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Biffontaine : Jean Bianchetti à Cassino

 

Lors de la commémoration à San'Angelo, hameau de Cassino, du 65éme Anniversaire de l'effondrement de la ligne " Gustaw ", le Vosgien, Jean Bianchetti était invité.  

 

le colonel de Vito avec Jean Bianchetti jb.JPG

 Il a alors rencontré, parmi les personnalités, le Colonel de Vito, commandant la base américaine à Gaeta.

Jean Bianchetti prenait la parole à la suite des autorités dans les termes résumés qui suivent : « Je remercie les autorités de la ville de Cassino de me donner la parole pour vous transmettre le message de Denis Henry, maire de la commune de Biffontaine, dans les Vosges en France. » Invité, excusé pour raisons professionnelles.

« Je le répète sans cesse dans mes discours, il n'est pas plus difficile de s’aimer que de se détester, même si la couleur de notre peau est différente, même si notre Dieu n'a pas le même nom. Le sang qui coule dans nos veines à la même couleur pour tout le monde. Une seule arme devrait être de rigueur : Notre Coeur. » « C'est avec un pincement au coeur que ce dimanche, je percevrais dans le silence, sur le pont du fleuve Gari et les trente coups de la » Cloche de la Paix qui, comme tous les soirs, résonnent vers le monde entier pour rappeler la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires » Jean Bianchetti terminait ainsi son message de fraternité : « Rappelez-vous l'inauguration de ce monument au 100éme Bataillon le 20 mai 1992, une délégation d' Hawaii était présente. Aujourd'hui, nous devons avoir une pensée particulière pour John Tsukano, Lizo Honma et son épouse Yvonne, Ben Tamashiro, Stanley Akita, Rudy Tokiwa, Wallis et son épouse Catherine. Ces Héros Américains Nisei, étaient nos amis de Cassino ou de Biffontaine. Nous ne les reverrons plus. Ils sont décédés.

Alors, tous ensemble s'il vous plait, écoutons cette merveilleuse musique de l'Au revoir Aloha. Trois minutes de notre vie, c’est peu, pour l'amitié. Pour le souvenir. Pour un monde en Paix.»

Il faut savoir ou se souvenir que chaque année, depuis 1992, la municipalité de Cassino dépose une grande couronne qui est, depuis cette année, lancée dans le fleuve Gari infranchissable en 1944, afin d'honorer les milliers de combattants des 30 nations. Des paniers entiers de fleurs sont également lancés, depuis le haut du pont.

Un moment des plus émouvants vécu avec intensité par Jean Bianchetti et tous les participants.

 

Remerciements à Jean Bianchetti pour l'info et la photo.

09:27 Publié dans Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |

Lépanges sur Vologne : des chardons et des abeilles

De belles photos prises autour de la maison de Bruno Ferrazzi sur les hauts de Lépanges sur Vologne. Des chardons bleus et des abeilles en train de butiner au soleil. Juste pour le plaisir des yeux et pour rappeler combien il est important comme là de protéger notre cadre de vie.
royaume des abeilles.JPG
chardons et abeilles.JPG
Un moment de douceur.
chardon et abeilles.JPG
chardon et abeille.JPG
Remerciements à Bruno Ferrazzi pour ces belles images. 

08:45 Publié dans Animaux et coins de nature |  Imprimer |  Facebook | |

Domfaing : le centre aéré sur le stade

La venue du Kid-Stadium est toujours vécue avec bonheur par les enfants invités à pratiquer l'athlétisme. La structure départementale qui était cette fois installée près de la maison intercommunale Belmont-Domfaing-Vervezelle a une nouvelle fois donné la possibilité aux petits de s'essayer à la course, au saut à la perche, lancer, de javelots, disques....

P1220137.JPG

En suivant les conseils Sergio, petits colons ont découvert le plaisir du sport et des différentes activités.

P1220152.JPG

 Les bambins qui étaient également encadrés par la directrice Myriam Sanchez et son équipe ont ainsi profité pleinement de la présence du Kid-Stadium. 

P1220151.JPG

08:12 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

02/08/2009

Bruyères-Vielsalm cueillent la myrtille !

Le 14 juillet 2009, une délégation belge rendait visite aux Bruyèrois. Tous ensemble célébraient alors le 50e anniversaire du serment de jumelage. (Voir l'article dans les archives et l'album des photos ). Le 21 juillet, jour de fête nationale belge, à leur tour des bruyèrois, élus locaux et simples citoyens pliaient bagages pour retrouver en Belgique les amis de Vielsalm.
C'était l'occasion pour cette joyeuse bande partie en bus d'assister à la fête des brimbelles, version Vielsalm.
 Un délire dont chacun s'est régalé et dont il reste les images maintenant regroupées dans un nouvel album.
 Cliquez dans un angle de l'album et retrouvez les photos en diaporama en consultant l'album Bruyères-Vielsalm, colonne de droite. 
Et le son, ici on entend le bourgmestre Elie Deblire faire son discours.
 
podcast
et des coupures de presse
 
Fête des Myrtilles 21 Juillet 2009- Avenir Luxembourg 22.07.09.jpg
Pour lire le texte, enregistrez la photo et agrandissez.   
Remerciements pour toutes ces photos et documents à Philippe Lamy, Bruno Ferrazzi, à Marie-Thérèse, à un vieux grigou qui se reconnaitra, et à toutes les personnes qui pourraient être oubliées et qui ont transmis des photos.

 

23:14 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Amitié franco-américaine : sur les traces de son grand-oncle

  drapeaux français et américain [1].jpg               Andy Schott est âgé de dix ans lorsqu’il apprend que son grand-oncle – le sergent Edwin G. Masching originaire de l’Illinois – est mort en héros lors de la Deuxième Guerre mondiale et qu’il repose au cimetière militaire américain d’Epinal. Il se donne alors le serment de lui rendre hommage un jour.

Andy & Surena Schott Houx 30 & 31 juillet 2009 (0).jpg
 Trente années plus tard, cet ancien militaire devenu professeur d’université prend contact avec Gérôme Villain et Hervé Claudon de la région. Ces deux guides étudient les rapports US de l’époque et le conduisent le 30 juillet dernier, en compagnie de sa femme Surena, sur les pas de son grand-oncle jusqu’à l’endroit où il perdit la vie le 4 octobre 1944 entre Laveline-du-Houx et Réhaupal suite à une action héroïque pour laquelle il recevra une « DSC » : Distinguished Service Cross, l’une des plus hautes distinctions militaires américaine.
       Andy & Surena Schott Houx 30 & 31 juillet 2009 (6).jpg                        
 Le groupe se retrouve le lendemain au cimetière militaire du Quéquement où ils sont reçus par Shane Williams, nouvel adjoint du surintendant qui les guide jusqu’à la sépulture d’Edwin Mashing.
 
 
Andy & Surena Schott Houx 30 & 31 juillet 2009 (4).jpg

 Intense instant de recueillement à l'intention de cet homme qui combattît pour la liberté. 

Andy & Surena Schott Houx 30 & 31 juillet 2009 (1).jpg

 

 

Andy et son épouse ici compagnie de Jeanne Masson, qui habitait le hameau de Hérigoutte qui fut libéré par la compagnie d’Edwin G. Masching et de Gérôme Villain, ici à droite sur la photo.

 

 

 

Andy & Surena Schott Houx 30 & 31 juillet 2009 (2).jpg

  

Andy dans un trou d’homme creusé par les soldats américains en octobre 1944.

 

 

Andy & Surena Schott Houx 30 & 31 juillet 2009 (5).jpg 
Remerciements à Gérôme Villain et Hervé Claudon pour l'info et les photos 

 

  

01/08/2009

Bruyères : ouverture de la déchetterie

La déchetterie située 1 rue des étangs de Monplaisir ( lieu dit pré de la ruelle) ouvrira ses portes à compter du lundi 3 août 2009. Le site est accessible en sortant de Bruyères par la D 423 et en direction d'Epinal ou Saint-Dié des Vosges, par la D 420. Cet équipement de taille attendu avec impatience sur tout le secteur de Vallée de Vologne a été mis en oeuvre par le Sicovad de la région d'Epinal avec le concours de la ville de Bruyères, le conseil général des Vosges, et la communauté de communes de la vallée de Vologne. L'ensemble est accessible gratuitement à tous les habitants des communes suivantes ( ainsi qu'aux autres communes adhérentes du Sicovad ) : Beauménil, Bruyères, Champ le Duc, Charmois devant Bruyères, Cheniménil, Deycimont, Docelles, Faucompierre, Fays, Fiménil, Laval sur Vologne, Laveline devant Bruyères, Laveline du Houx, Lépanges sur Vologne, La Neuveville devant Lépanges, Prey, le Roulier devant Bruyères, Xamontarupt.

P1220203.JPG

 En ce qui concerne l'accueil des non-ménages ( entreprises, administrations...) le service de la déchetterie est uniquement accessible dans le cadre du dispositif SOVODEB (carte prépayée DEBY). Il est bien entendu qu'il est toujours possible de continuer à utiliser, selon les besoins et habitudes de chacun, les autres déchetteries constituant le réseau du Sicovad. ( Epinal Razimont, les Forges, Arches, Lépanges sur Vologne, Saint-Nabord, Eloyes, Thaon les Vosges, Nomexy et Chavelot.

 P1220204.JPG

La déchetterie clôturée et gardiennée aux heures d'ouverture, par ses aménagements permettra de déposer les objets encombrants, ainsi que les déchets dangereux et conduira à une valorisation ou un traitement spécifique de ceux-ci. Un guide complet relatif aux déchetteries du Sicovad sera diffusé et fournira des infos pratiques sur les sites de déchetteries du Sicovad. Infos au numéro vert suivant : 0.800.109.701. L'appel est gratuit. Il est aussi possible de consulter le site : http://www.sicovad.fr .

Il est aussi rappelé que d'autres alternatives à l'abandon existent : la réparation, le relookage, le don, les vide-greniers, brocantes, bourses, les réseaux d'échanges ( notamment via www.eco.troc.fr ), les petites annonces... Sicovad invite encore à se demander avant d'acheter un bien d'équipement " en ai-je vraiment besoin ?, est ce bien celui qu'il me faut ? et si j'achetais d'occasion ? et si je louais ?...

Encore un lien vers le programme départemental de prévention des déchets : www.trions-vosgiens.com

 

 

09:12 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Fernande Virion nous a quittés

mme virion.jpg Alors qu'en soirée rien ne laissait à présager une issue fatale, Mme Fernande Virion s'est éteinte sans bruit à son domicile bruyèrois durant la nuit de jeudi 30 juillet à vendredi 31 juillet 2009. Née Sergent le 3 mai 1933 à Belmont sur Buttant, Fernande était l'ainée d'une unique soeur, Danielle, épouse Delon. Très jeune, elle vient habiter avec ses parents à Bruyères et elle vécut notamment pendant la période de guerre au quartier du lavoir. Le 8 mai 1954, Fernande épousa Julien Virion. Cinq enfants virent le jour au sein du couple : Liliane, épouse Louis Bedel, domiciliée à Dommartin les Remiremont ; Robert, à Bruyères, François, également à Bruyères, Laurence, épouse Dominique Caël au Grand Valtin, et Alexandre à Bruyères. Employée aux papeteries Mougeot au début de sa carrière professionnelle, Mme Virion cessa son activité salariée en 1958 lorsque son fils Robert, lourdement handicapé, vint au monde. Elle s'occupa alors avec un amour maternel sans faille de cet enfant différent des autres, aujourd'hui âgé de 51 ans et qui demeurait toujours auprès d'elle. Fernande Virion qui demeurait depuis 42 ans rue Joffre eut encore la lourde épreuve de perdre son époux le 23 juillet 1980. Elle assuma alors courageusement la charge de sa famille. Elle fut une maman, puis aussi une grand-mère tendre et attentionnée. Fernande adorait les siens, et trouvait un immense bonheur à embrasser et câliner ses petits-enfants : Tiffanie, Naïs, Justine, Lucie, Thomas, Romain. Ses fleurs, son petit potager lui apportaient un plaisir tranquille. D'une nature aimable, Fernande laisse le souvenir d'une personne qui aimait bien faire la conversation et partager des moments de détente avec ses connaissances. Elle était une adhérente assidue du club de gymnastique de Brouvelieures. Et se réjouissait aussi de jouer aux cartes avec ses camarades retraités brouvillois. Souriante et dotée d'une vraie gentillesse Fernande comptait beaucoup d'amis. Sa disparition soudaine, bouleverse ses proches et tous ceux qui nombreux l'aimaient beaucoup. Tous garderons précieusement sa mémoire en leur coeur. Mme Virion repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 3 août 2009 à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances.