Les Poulières : décès de Henri Gley (06/08/2009)

riri.JPGLa terrible et triste nouvelle du décès brutal d'Henri Gley, découvert sans vie à son domicile mercredi 5 août 2009, a été apprise avec consternation. Né le 18 mars 1932 à Laveline devant Bruyères, Henri Gley est le fils d'André et Jeanne Gley. Le 28 mai 1954, il épousa Simone Arnoud. Trois enfants : Daniel, Marie-José et Murielle naquirent au sein du couple. Plus tard, il connut le bonheur de devenir grand-père, puis bisaïeul. Durant toute sa vie sa carrière professionnelle, Henri Gley exerça son métier de maçon. Musicien depuis l'âge de 8 ans, il fit partie de la musique de Laveline devant Bruyères, des Poulières, de Bruyères et des anciens musiciens du 18e Régiment Infanterie des Tirailleurs d'Epinal et savait jouer de plusieurs instruments dont le clairon, le cor de chasse et la trompette de cavalerie. Il ne se déplaçait d'ailleurs jamais sans son harmonica. Talentueux et assidu, Henri Gley reçut plusieurs distinctions, jusqu'à celle de vétéran de la musique. Henri Gley qui était ancien parachutiste avait aussi à ce titre été médaillé. Proche de la nature qu'il affectionnait, le disparu trouvait plaisir à cueillette des champignons, des brimbelles... On se souvient également qu'il appréciait de voyager, notamment en Tunisie. Riri comme beaucoup le prénommaient affectueusement aimait surtout retrouver ses proches. Et, parmi ceux qui lui étaient chers, son ami Patrick Nourdin, avec qui il « tapait » de longues conversations . Bien considéré par ses concitoyens, Henri Gley fut élu conseiller municipal dans son village des Poulières. Et, il réalisa deux mandats de conseiller municipal. Henri repose au funérarium Lapoirie à Granges sur Vologne. Ses obsèques seront célébrées vendredi 7 août 2009 à 16 h 30 au cimetière de Laveline devant Bruyères. Sincères condoléances.


 

06:42 |  Imprimer |  Facebook | |