Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2008

SPA de Brouvelieures : des chats de toutes les couleurs !

Depuis environ 3 semaines, il se passe une chose curieuse du côté du Val des oiseaux. Pour une fois, Edith Quié, la patronne du refuge des animaux à Brouvelieures ne s'arrache pas les cheveux en découvrant l'installation de nouveaux chats dans les petits pavillons destinés aux félins. Que l'on se rassure tout de suite, il ne s'agit pas là de naissances multiples, ni d'abandons ( ouf ! ), mais de dessins visibles sur les murs.
PICT0214.JPG

Cherchez le vrai ! :)

PICT0212.JPG

Miaou ! Coucou !

PICT0207.JPG

Ce joli travail réalisé bénévolement par Didier apporte une note de couleur aux habitations des chats. Pour le plaisir de la gent féline qui voit cadre de vie tout égayé et des visiteurs qui apprécient ce bel ouvrage.


C'est l'occasion pour noter sur les agendas la date du dimanche 7 décembre 08 qui sera le jour du Noël des animaux à la SPA de Brouvelieures
PICT0204.JPG

11:09 Publié dans Animaux et coins de nature |  Imprimer |  Facebook | |

08/11/2008

Les mariés du samedi

Myriam et Chérif

PICT0155.JPG

Samedi à 15 heures, Chérif Benali Fellague, sans profession, né à Ouled - Fares en Algérie le 13 janvier 1974 et Myriam Derdar, assistante maternelle, née à Nancy en Meurthe et Moselle le 4 septembre 1969, se sont mariés en la mairie de Bruyères. Michèle Peltier, adjointe au maire, assistée pour l'occasion par sa collègue conseillère municipale, Sylvie Valence s'est fait un plaisir d'officialiser l'union des nouveaux époux domiciliés 5 rue Pasteur à Bruyères. Félicitations et meilleurs vœux de bonheur.

17:49 Publié dans Les mariés |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Cent vingt-trois noms sur le granit

PICT0133.JPG Mardi 11 novembre 08 après l'office religieux à 10 h ce sera dès 11 h l'occasion de remémorer l'Armistice de 1914 - 1918. Sur l'esplanade du Souvenir, l'appel aux morts concernera cent vingt-trois Bruyèrois victimes de guerre. Le nom d'Henri-Joseph Marchal mort pour la France a été ajouté à la longue liste des disparus de la Grande-Guerre.
Désormais, une stèle rappelle aussi les disparus en Indochine.

PICT0130.JPG

Nombreuses familles retrouveront là le patronyme d'un ou plusieurs de leurs enfants.

Morts pour la France en 1914 - 1918 :

René Marie Amet, Charles Gustave André, Jules Charles André, Victor Aubert, Emilien Beaudoin, Pierre Beonard,
Marie Paul Bexon, Charles Henri Brant, Louis Bourcin, Valérie Chaudeur, Joseph Chevalier, Charles Christophe,
Henri Christophe, Jules Didier, Camille Durin, Emile Foignant, Paul Fleutiaux, Paul Forwengler, Paul Frenot
Charles Galland, Alexis Gavriat, Maurice Grandclaudon
Jules Grandjean, Georges Paul Golle, Albert Guittard
Louis Georges Henry, Pierre Henry, Achille Holstein,
Charles Humbert, François Humbert, Léon Humbert, Albert Jacob, Paul André Jacques, Paul Jeudi, Jules Joseph Lecomte, Paul Lecomte, Gaston Levy, Henri Mandement,
Charles Louis Mangin, Charles Léon Mangin, Eugène Mangin, Paul Mangin, Henry Joseph Marchal, Gustave Melh
Léon Mercier, Henri Merlin, Henri Mercier, Charles Eugène Miche, Pierre Michel, Albert Michelon, Joseph Moulin, Henri Mortagne, Alphonse Magnier, François Mourant, Eugène Muller, Jean Perin, Remy Perin, Georges Pierrot, Abel Remy
Julien Rivière, Auguste Rosa, Henri Honoré Siatte, Paul Sonrier, Joseph André Thiriet, Marie Albert Thomassin
Claude Tissot, Auguste Paul Uhl, Albert Valantin, Albert Vallance, André Georges Valance, Henri Vannier
Joseph Charles Vaune, Emile Gaston Villaume
André Nicolas Villemain, Frédéric René Villemin
Ferdinand Vincent, Ernest Panighini, Henri Franck
Henri Favon.

Militaires 1939-1945 : Antoine Zerbini, Georges Antoine, Charles Bailly, Marcel Bontems, Roger Badonnel, Raymond Charbonnier, Gaston Colet, Louis Creusot, Fernand Geoffroy, François Chonavey, Reginald Chonavey, Robert Jeanblanc, André Mandra, Pierre Magrot, Henri Ribigo, Marcel Thomas, François Tomasina, Raymond Vouaux.

Déportés 1939 - 1945 : Henri Bernard, Jules Bicker, Maurice Chapuy, Marceau Georges, Raymond Germain, Léon Geismar
Madeleine Geimar Madeleine, Simon Meyer, Paul Payeur
Georges Pecheur, André Picard, Rosette Simon, Zoé Weill
Eliane Weill, Marcel Weill, Cécile Weill, Michelle Weill.


PICT0121.JPG

Indochine 1946 -1954 : Jules Capelle, Michel Chonavey, Albert Idoux, Albert Martin, Antoine Martinez, Georges Paradis.

AFN 1952- 1962 : Jean Quintin, Jacques Petitjean, Jean Rohr.

Cérémonies de l'Armistice
Les commémorations de l'Armistice se dérouleront le mardi 11 novembre 08 selon le programme suivant :
10 h : office religieux en l'église paroissiale ; 11 h, rassemblement et formation du cortège devant l'Hôtel de Ville, défilé avenue du Cameroun, cérémonie sur l'esplanade du Souvenir ; 11 h 30 cérémonie au carré militaire du cimetière communal ; 12 h, réception au grand salon de l'Hôtel de ville, vin d'honneur.



Laveline devant Bruyères : François et Remi en course

Francois Nourdin et Remi Dieudonne auront réalisé leur dernier rallye de l'année ce samedi 8 novembre 08 au Mouzon Frezelle.

2067462480_small_1.jpg
François et Remi disposeront alors du numéro 36 avec 2 spéciales une de 8 km et l autre de 4.5km. Récapitulatif de cette année : au rallye de Lorraine, Francois était copilote de Christian Daniel et abandonnait en cours de l'avant-dernière spéciale en raison d'une panne d'embrayage. Rallye Ruppeen : Francois et Remi se plaçaient 84° sur 92 à l'arrivée avec double crevaison dans la 2° spéciale. Rallye des vallées : 95° sur 120 à l arrivée. Rallye vosgien : abandon a la dernière spéciale, cause casse boîte de vitesse. Les deux jeunes hommes remercient leurs sponsors. On croise les doigts !


07:51 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

07/11/2008

Bruyères : De fil en aiguille ouvre ses portes

Parmi les bonnes nouvelles du petit monde commerçant bruyèrois en cette fin d'année 08, on retiendra l'ouverture rue Léopold de l'enseigne « De fil en aiguille ». Manuela Suchetet a trouvé l'opportunité de s'installer au pied de l'Avison dans les ex locaux de l'assurance MMA qui a migré au 28 de l'avenue de Lattre de Tassigny à Bruyères.

PICT0152.JPG

En quelques semaines, Manuela et son mari Jérôme ont réalisé des transformations utiles et du plus bel effet.
Voici donc une déjà très belle enseigne qui du mardi au samedi propose de la laine, du fil, des articles de mercerie, du canevas, des vêtements de nuit et plein d'articles assortis. La patronne des lieux connaît parfaitement son produit. Et pour cause, elle est déjà propriétaire à Gérardmer depuis 8 ans du même style de magasin. Les personnes qui souhaitent faire réaliser des retouches trouveront aussi une réponse à leurs besoins. En janvier, et cela comme en Perle des Vosges où cela fonctionne bien, Manuela proposera également un club de tricot. L'inscription sera entièrement gratuite et offrira bien des possibilités d'évoluer de façon sympa dans la pratique de la laine et des aiguilles. Durant quelques jours, Manuela tiendra elle-même boutique. Ensuite, elle confiera le magasin à Céline Valence et à Christine Dubas. En attendant, voici un fond de commerce tout douillet, dont les rayons sont déjà très bien garnis de laine. Bergère de France, Katia, Plassard, Rico... les connaisseurs y débusqueront leurs marques préférées. En attendant de fil en aiguille, l'hiver n'a plus qu'à bien se tenir !

16:59 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

06/11/2008

Bruyères : des carottes géantes !

lapin-carotte.jpg

Les caprices de la nature n'en finissent pas d'étonner.
Tout le monde ou presque à Bruyères connaît André Georges qui demeure rue de la Libération. Jardinier émérite, André ne pensait tout de même pas en déposant dans son potager des semences de carottes au printemps réussir de tels records. De la variété Colmar, les carottes ont poussé au-delà de toutes espérances.

PICT0142.JPG

Quelle surprise en effet de découvrir une carotte pesant à elle seule le poids respectable d'un kilo ! Et, d'autres tout aussi jolis spécimens avoisinant la livre ! De quoi se régaler !

16:31 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères, Polynésie : Julien Cuny, maître aïkido

03_11_08.jpg


Des nouvelles de Polynésie sont arrivées avec une coupure d'un journal local faisant part de la montée en flêche du bruyèrois Julien Cuny. Maître en aïkido parmi les plus grands maîtres ( à droite sur la photo, au second rang ) de ce monde pratiquant cet art martial, Julien est à l'honneur.

Et voici deux " petits monstres " très fiers de leur papa.
IMG_1227.jpg


Inutile de dire que papa Fifi et maman Arlette Cuny sont eux aussi ravis des exploits de leur grand garçon. Ils ont une pensée forte pour Roger Elandaloussi qui fut le premier maître en aïkido de leur fils et tiennent à le remercier d'un grand coup de chapeau !

Et, tous les deux rêvent d'aller rendre visite à leurs enfants, là :
IMG_1130.jpg


11:13 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : concert samedi soir

Concert " A Marie " samedi 8 novembre en l'église Notre Dame de l'Assomption à Bruyères à 20 h 30

ENTREE 10 €


vierge.jpg
A l’origine (1973) chorale de la paroisse protestante créée pour fêter le centenaire du temple protestant, le Choeur Marc Boegner a évolué vers un choeur autonome qui, toutefois ne souhaite pas renier son origine ni son nom, Marc Boegner, écrivain et pasteur né à Epinal, prédicateur, membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques et chevalier de l’oecuménisme.
Le Choeur Marc Boegner fut dirigé par Dominique Aleveque jusqu’en 1995. Il a animé des manifestations musicales en France, mais aussi par delà les frontières en Allemagne, en Angleterre, en Hongrie et en Slovaquie avec notamment au répertoire des cantates de Bach, la Messe des morts de Gilles, l’oratorio Elias de Mendelssohn, le Requiem de Fauré, la Missa Solemnis de Liszt ainsi que diverses oeuvres de Goudimel, Schubert, Bartók ou Poulenc.
De 1996 à 2002, avec la Petite Fugue de Luxeuil et son chef Yves Martin, ce fut un répertoire pour un ou deux choeurs : extraits de choeurs de Verdi, passion selon St Matthieu de Bach, oratorio le Messie de Händel, la messe en Ut mineur de Mozart…
Depuis 2003, c’est avec Philippe AUBRY que le choeur travaille. Il s’est adjoint depuis deux ans maintenant le précieux concours de la pianiste Sandrine Muller tant pour travailler que pour se produire. Des oeuvres de Schütz (madrigaux et magnificat latin) la messe brève Sancti Johannis de Deo de Haydn furent au programme.
Tout au long de ces années le Choeur Marc Boegner a prêté son concours activement à des oeuvres données avec l’Orchestre de Chambre d’Epinal, seul ou avec d’autres choeurs d’Epinal pour donner : St Nicolas de Britten, la Missa di Gloria de Puccini et un concert d’oeuvres de Gershwin : Broadway. Actuellement, le Choeur Marc Boegner est composé de 53 chanteurs (20 voix d’hommes, 33 de femmes) tous des amateurs, animés à la fois par une solide amitié, le plaisir de chanter ensemble des oeuvres nécessitant de leur part un travail régulier et la joie de partager ce plaisir avec le public qui vient les rencontrer.
L’année 2004-2005 a été marquée par un partenariat étroit avec l’Orchestre de Chambre d'Epinal pour un programme de musiques baroques et contemporaines données dans les Vosges, à Bozel (Savoie) et à Chieri (ville italienne jumelée avec Epinal) : Magnificat de Buxtehude, extraits de la Berliner Messe d’Arvo Pärt, Surrexit Pastor Bonus de Schütz et une oeuvre Vagn Holmboe.
En décembre 2005, le Choeur Marc Boegner a interprété pour le temps de Noël l’oratorio de Noël de St Saëns, la messe D 167 de Schubert, ainsi que des oeuvres a capella de Niels La Cour et Vagn Holmboe. Il était à cette occasion accompagné par un petit ensemble orchestral composé d’amis du choeur, tous grands élèves de conservatoire ou professeurs de musique.
Un nouveau partenariat avec l’Orchestre de Chambre d'Epinal a été développé sur les années 2006 et 2007 pour un programme donné à Bozel (Savoie), Privas et Viviers (Ardèche), Epinal (église de la Vierge et maison d’arrêt), Golbey (entreprise Michelin). Les oeuvres au répertoire du choeur étaient données a capella ou accompagnées au piano par Sandrine Muller (chants moraves de Dvořak) et bien sûr avec l’orchestre (chorals de Bach, extraits du Magnificat de Vivaldi, cantique de Jean Racine de Fauré).

Philippe Aubry, chef de choeur.
Tombé dans le monde de la musique à l’âge de 9 ans, Philippe Aubry a fait de la pratique chorale le trait dominant de son parcours d’amateur. De l’harmonie municipale du Thillot où il a appris les bases de la musique à la rencontre d’Erwin Ortner, célèbre chef du Choeur Arnold chönberg de Vienne à qui il doit l’’ssenetiel de sa formation de chef de choeur, Philippe Aubry dirige depuis plus de trente ans des chorales et choeurs en Lorraine et en Champagne Ardennes>. La fréquentation assidue de l’Académie Internationale de Krems an der Donau en Autriche lui a permis de travailler avec des chefs tel le danois Sten Lindholm, la suédoise Christina Hörnell ou encore l’allemand Fritz Ter Wey. Mais c’est bien Erwin Ortner qui lui a tracé la voie en retenant plusieurs fois ses interprétations à Krems pour sa sélection de pièces musicales qu’il présentait dans son émission hebdomadaire sur le premier programme de la radio autrichienne (OE1)

Sandrine Muller, pianiste accompagnatrice.
Actuellement professeur de piano et formation musicale à Thaon le Vosges, elle accompagne les répétitions et concerts du Choeur Marc Boegner depuis 2005. Elle a obtenu les médailles d’or de formation musicale, de piano et de musique de chambre au Conservatoire régional de Nancy ainsi qu’ne deuxième médaille en piano au Conservatoire national de Paris. Titulaire d’une licence de musicologie, du DEM, du CFEM
d’accompagnement (Nancy) elle a obtenu également le PSIR en musique de chambre. Accompagnatrice dans de nombreux concours ou examens (Epinal, Luxeuil, Vittel, Nancy) elle a enseigné la formation musicale et le piano à Pont-à-Mousson et à Ludres ainsi qu’à l’Association pour la Promotion de la Musique.

Les instrumentistes qui accompagnent le Choeur Marc Boegner sont des amis du choeur, soit des professionnels de l’Ensemble Alliance, la plupart faisant partie du quatuor éponyme, soit des amateurs membres de l’Orchestre de Chambre d'Epinal avec lequel le Choeur Marc
Boegner s’est produit à plusieurs reprises.

Danièle Castello membre d’Alliance
Nelly Matchabeli, membre d’Alliance
Olga Ferry, membre d’Alliance, violons.
Serge Najean, membre de l’O. C. E, altos.
François Thiebaut, membre de l’O. C. E.
Brigitte Blaise, membre de l’O. C. E, violoncelle.
Revaz Matchabeli, membre d’Alliance, piano
Sandrine Muller, Professeur, accompagnatrice du Choeur.

Contrairement à ce qui avait été annoncé précedement l'entrée n'est pas libre mais coûte 10 €

07:41 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

05/11/2008

Bruyères : les jeunes sportifs envahissent le stade

Dans le cadre de sa section "école de football" le SM Bruyères foot organisait mercredi 5 novembre 08 un plateau sportif des débutants. Invités du jour, les clubs de Clefcy, Laveline devant Bruyères et Taintrux rejoignaient pour l'après-midi le stade bruyèrois. Ainsi, 50 enfants évoluaient durant 2 heures au fil de cette belle rencontre sportive.

notre_plateau_debutant_SM_Bruyeres_5_novembre_2008.JPG

De petits matchs de 10 minutes donnaient l'occasion aux petits sportifs de prouver leurs talents, balle au pied. Un goûter était servi our reprendre des forces avant de rentrer dans les familles. Par chance, le temps s'est montré clément. Et, voici là une bien sympatique façon pour ces jeunes d'occuper un moment de leurs vacances scolaires

Remerciements à Denis Weigel pour la photo et l'info.

22:00 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

Champ le duc : décès de Marceau Bonnard

LastScan.jpg Marceau Bonnard est décédé à Epinal le 4 novembre 08 à l'age de 85 ans. Né le 16 mars 1923 à Xertigny, le disparu était issu d'une fratrie de deux garçons. Sa scolarité terminée, il entra rapidement dans le monde du travail. Il fut alors employé à la fromagerie de Xertigny, puis fut embauché chez Collot et au sein de l'entreprise Craco. Célibataire, Marceau Bonnard vécu durant une trentaine d'années auprès de son frère et sa belle-sœur à Saint - Laurent. Son frère, Marc décédé en novembre 1997 et sa belle-sœur également disparue, Marceau Bonnard se rapprocha de Jeannine Nourdin, amie de longue date de la famille. Il vint alors vivre à Champ le Duc en 2001 avec Jeannine pour compagne. Retraité paisible, le défunt laisse le souvenir d'un homme d'une très grande gentillesse. On se souvient qu'il passait son temps libre à cultiver un très beau potager. Des promenades en forêt et la cueillette des champignons l'occupaient agréablement.
Les obsèques seront célébrées jeudi 6 novembre 08 à 14 h 30 en l'église de Champ le Duc. Suivies de l'inhumation au cimetière communal de Champ le Duc. Condoléances.

Bruyères : Bruyères-triathlon-duathlon voit la vie en rose

Bruyères-triathlon des résultats encourageants.
Avec son effectif en légère hausse par rapport à 2007 de 15 licenciés, soit 9 garçons et 6 filles, mais aussi une saison 2008 qualifiée par Reynald Gouyer de « bien remplie », le club bruyèroisTriathlon-duathlon ne manque pas de ressources.
PICT0664.jpg Le président soulignait « la proportion de femmes dans le club est assez exceptionnelle pour un club de triathlon puisqu'elles représentent 40 % de l'effectif. » On constate une évolution de la pratique vers l'aspect compétitif de la discipline. En ce qui concerne la répartition des licences par catégories d'âges, il est remarqué que Bruyères-triathlon-duathlon reste essentiellement tourné vers la catégorie adultes et compte seulement 3 licenciés jeunes. Reynald Gouyer signalait encore « mon emploi du temps ne me permet pas de dégager suffisamment de temps pour mettre en place d'autres créneaux pour les plus jeunes. De ce côté, les années passent et le problème de l'encadrement persiste, nous obligeant à limiter l'âge d'entrée au club à 16 ans alors que la fédération délivre des licences à partir de 7 ans. Il faudrait, pour résoudre ce problème que l'un d'entre nous passe le BF5... »
Au fil des mois, plusieurs projets ont été réalisés. Un repas dansant accueillait 96 personnes autour d'une choucroute. Un petit bénéfice a été dégagé.
Le 11 novembre 2007, Arnaud Didier participait aux tests du Class'Triathlon organisé à Vittel par les cadres de la ligue lorraine de triathlon. Au programme, un 3000 m en course à pied, un 400 m en natation. Ces tests ont classé Arnaud Didier au 4 ème rang lorrain et au 33 ème rang national dans la catégorie junior.
En avril, Florian Thevenin et Reynald Gouyer participaient au stage de printemps du comité départemental.
Des finances saines, une subvention du conseil général, de la direction départementale de Jeunesse et sports, de la commune de Bruyères et du comité départemental de Triathlon ont aidé des licenciés à prendre part à des épreuves importantes. Du nouveau matériel a également pu être acquis. Plusieurs partenaires, des commerçants et une agence bancaire à bruyères ont aidé à l'achat de tenue de compétition. Le président Gouyer n'oubliait pas de saluer les maîtres nageurs Sébastien Crossette et Yves Etienne qui donnent de leurs connaissances et de leur temps au club. Reynald Gouyer rappelait encore qu'en 2008, le club compte 39 inscriptions sur 20 épreuves différentes. Soit quinze triathlons, dont un indoor, deux duathlons, une course pédestre, un aquathlon et une épreuve de natation.

09:17 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

04/11/2008

Fays : la forêt en question

Les élus réunis en conseil le 30 octobre 08 ont avalisé les questions suivantes

Périmètre de protection des sources
Examen du devis des travaux établi par la DDAF.
Montant TTC : 93.288 €
Demande de subvention auprès de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse et auprès du Conseil Général.

Forêt
Etat d’assiette des coupes de l’exercice 2009 : parcelles 3, 19 et 25. Les coupes de feuillus seront délivrées à la commune pour l’affouage. Les coupes résineuses seront vendues en bloc sur pied.
Il sera ajouté la parcelle 26 partie, dans laquelle doit être réalisée une 1ère éclaircie de plantation d’épicéa.
Affouages 2009
Institution d’une taxe affouagère de 120 € se substituant désormais au paiement de la redevance par stère fixée en 2008 à 12€.
Rôle d’affouage arrêté à 20 affouagistes.
Tirage au sort des lots le samedi 22 novembre à 14h à la Mairie.
Vente de coupes de septembre : parcelle 22 invendue à 4.500€

Cession de parcelles des Biens indivis de Laval-Fays
Rectification de la délibération du 15 septembre 2008 suite à une erreur d’écriture relative à la dénomination des parcelles cadastrales concernées.

Droit de préemption
La délibération du 15 septembre 2008 relative à l’institution d’un droit de préemption est annulée. Le projet sera revu en concertation avec les services compétents.

Affaires diverses- Renouvellement du contrat de l’employé communal d’Olivier Poirot.
- Réaffectation de l’atelier de distillation en local de rangement de matériels.
- Projet d’aménagement d’un rond-point à l’intersection de la Grand-rue et de la rue des Mauvais Blés. Le principe est admis. Le problème de la faisabilité technique est à examiner en concertation avec les riverains concernés.
- Subvention de 30 € accordée à une classe du collège Charlemagne de Bruyères pour la participation d’un élève de Fays à un voyage éducatif.
- Relocation des terres communales. Dossier en instance compte tenu de la procédure en cours relative aux autorisations d’exploiter

Bruyères : 1, 2 , 3 Ecoles en sursis

getdata.jpg
La déception était de mise lors de l'assemblée générale de l'association 1, 2, 3 Ecoles. Neuf parents représentant sept familles sur les 40 que compte l'association avaient pris le temps de se déplacer.
Force était alors de constater qu'aucun autre parent que les animateurs de l'association n'avait jugé utile de participer à cette réunion annuelle de rentrée. L'invitation alertait pourtant quant au devenir incertain de l'association du fait « du départ de parents du bureau soit, car leurs enfants entrent en 6eme, soit du fait de mutations professionnelles ».
L'activité de l'association depuis 5 ans était rappelée : création de la fête des écoles, participation au financement de spectacles pour les enfants à l'école, caution pour les spectacles en famille, intervention auprès de la municipalité pour faire rénover la cantine scolaire, pour développer à Bruyères un véritable centre aéré, participation au Téléthon, animation Halloween, organisation de soirées-débat entre parents et spécialistes de la petite enfance, visite du château de Bruyères, sortie cueillette de champignons, création de jeux de bois...
« Le fonctionnement de 1,2, 3 écoles reposant depuis sa création sur une base démocratique et collégiale, il devient donc impossible de poursuivre sans l'investissement de nouveaux parents. » estime notamment le président Claude Galimard.
Les participants se prononçaient donc à regret, pour l'arrêt de l'association 1,2,3 écoles. A l'unanimité, ils ont décidé de confier aux membres du bureau sortant la responsabilité de gérer les affaires courantes jusqu'à sa dissolution.
Une assemblée générale extraordinaire sera cependant proposée conformément aux statuts de l'association pour conforter cette décision.
Claude Galimard veut encore espérer un sursaut d'intérêt. 1,2, 3 Ecoles va disparaître « À moins que des parents ne décident d'investir un peu de temps pour le plaisir de leurs enfants... »

07:34 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : réouverture du Lidl

D'importants travaux étaient en cours depuis plusieurs semaines. Le magasin Lidl, sis rue des Résistants sur la ZA de Barbazan à Bruyères rouvrira ses portes à la clientèle mercredi 5 novembre 08 à 8 h 30. Tout beau, tout neuf !
Ouvert du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 h 30.

06:46 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

03/11/2008

Bruyères : les judokas prennent le bronze

les benjamins.JPG

Lors du gala judo de Remiremont, l'équipe de benjamins composée de Lucas Cornuau, Thomas Charle, Guillaume Bourgon, Andréa Aubry, Océane Cappoen et Célestin Marchal ont brillament remporté la troisième place du tournoi benjamins.
les meilleurs.JPG
Personne n'a démérité et tous ces jeunes champions méritent d'être applaudis !

01:25 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

02/11/2008

Album souvenir : nouvelle photo

AncienAppareil.jpg A propos de la Gendarmerie, une nouvelle photo vient d'être placée dans l'album souvenir.

Brouvelieures : Alain Guaubault passe le relais à Angelique Remy

dsl-5518a.gifUn problème de transmission a retardé le passage de cet article.



Apres 43 années de labeur dans différentes sociétés et établissements publics, Alain Guaubault a fait valoir ses droits à la retraite. Connu de tous les habitants du canton ou presque, M. Guaubault a commencé à travailler très jeune en 1965 à l'âge de 14 ans, d'abord dans le textile chez Boussac à Nomexy. Après un bref passage dans le milieu du chauffage central et de tôlerie ce fut le service militaire en 1971. Après l'armée, la BTT (Blanchisserie Teinturerie de Thaon) fut pour lui le dernier emploi dans le secteur privé. En 1979, sa carrière comme agent territorial commença comme garde champêtre à Senones pendant 4 années. Après la période garde-champêtre, ce fut le départ vers la fonction de secrétaire de mairie. Cette attribution démarrait en septembre 1983 par 7 années à Xonrupt-Longemer.
M. Guaubault arrivait à Brouvelieures en septembre 1990. C'est là qu'il choisit de terminer sa carrière professionnelle en septembre 2008.

PICT0650.JPG

Comme le soulignait le maire Christian Savage lors de la réception de départ de son secrétaire, le mois de septembre aura été vraiment décisif pour ses changements professionnels. C'est Jean Viry qui choisit d'embaucher à l'époque M Guaubault.
Pendant toutes ces années, Alain Guaubault est resté fidèle au poste. Toujours présent, même pendant les vacances, il a toujours pris ses responsabilités. Son extrême compétence était connue dans tout le canton, voire plus loin et de très nombreux et nombreux secrétaires de mairie sont venues puiser dans les connaissances et le savoir-faire du secrétaire de mairie de Brouvelieures. Amateur de pêche à la ligne, de vélo aussi M. Guaubault pratique aussi la danse avec bonheur.
PICT0031.JPGC'est désormais Angélique Remy originaire des Poulières qui prend en charge le poste de secrétaire de mairie. Domiliciée à Deyvillers, la jeune femme habitera bientôt Brouvelieures. Précédement employée des trésoreries de Bruyères et Epinal, elle a aussi travaillé un an à Chavelot.
Angélique Remy occupe actuellement un remplacement de secrétaire de mairie à Igney. Le maire ne manquait pas de lui souhaiter officiellement la bienvenue. Et tous de prendre le verre de l'amitié en espérant bonne continuation à Alain Guaubault et à Angélique Remy.
« Tchin-Tchin ! »


19:06 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Gugnécourt : décès de Raymonde Gougeon

Figure emblématique de Gugnécourt, Raymonde Gougeon s'est éteinte à l'âge de 84 ans à la maison de retraite de Bruyères où elle vivait depuis environ trois ans. Née Pierson en 1924 à Gugnécourt, elle était la fille de Fernand et de Séraphine Pierson et vécu toute sa vie sur le site de la ferme familiale de Beaulieu.
Son enfance fut profondément marquée par la guerre. L'implication de ses parents dans la Résistance provoqua le drame de la mort de son père brûlé vif dans un convoi ferroviaire en déportation vers l'Autriche. Sa mère et sa soeur furent-elles emprisonnées par les Allemands.
Devenue jeune femme, Raymonde épousa Louis Gougeon. Quatre fils virent le jour au sein du couple : Daniel, décédé ; Roger, lui aussi décédé ; Bernard, et Gérard qui demeurent tous les deux à Gugnécourt. Ceux qui ont connu « la mère Gougeon » comme elle se plaisait elle-même à se nommer, se souviennent d'une femme qui consacra toute son existence au rude travail de l'agriculture. Ignorant le repos, elle était de ces personnes qui passent leur temps à la tache, si dure soit-elle. D'un caractère fort « la mère Gougeon » qui ignorait loisirs et vacances. Elle demeurait attachée à ses valeurs politiques et sociales.
Veuve de Louis disparu à 72 ans en 1993, Raymonde Gougeon, ne baissa jamais les bras. Et cela, malgré les drames qui purent traverser sa vie. Si elle quitta sa ferme, ce fut seulement parce qu'usée par le labeur elle ne pouvait plus rester à domicile.
« La mère Gougeon » recevait chez elle seulement qui bon lui plaisait et n'aimait pas le « bla-bla ». Elle ne voulait pas de démonstrations autour d'elle. Il n'empêche, qu'elle manquera à ceux qui l'aimaient bien et savaient son franc - parler. Sa façon d'être cachait aussi une pudeur des sentiments, une retenue de rigueur en une époque difficile à imaginer et pourtant pas si lointaine.
Raymonde Gougeon repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 3 novembre à 14 h 30 en l'église de Gugnécourt. Selon sa volonté son corps sera ensuite crématisé. Sincères condoléances.

Laval sur Vologne : soir d'horreur !

Broooooooooooooooouhou... les monstres et fantômes ont envahi les rues du village.

HPIM5451.JPG
A l'initiative des parents de Laval, les enfants ont bravé la pluie abondante pour défiler et frapper aux portes des habitants à la recherche de quelques friandises, avant de se retrouver pour un petit goûter.


HPIM5455.JPG

HPIM5452.JPG


Remerciements à Joël Rosselli pour les photos et l'info.

12:38 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : le Souvenir-Français fidèle à son devoir de mémoire.

Tous les gens dont le maire- adjoint Jean Michaud, le conseiller général Michel Langloix, le lieutenant commandant de brigade Dominique Lallemand, les porte-drapeaux et autorités qui assistèrent samedi 1 novembre 08 à la cérémonie organisée au carré militaire du cimetière communal auront très certainement perçu l'émotion sincère qui se dégageait de cette cérémonie mise en oeuvre par la section locale du Souvenir-Français.

PICT0082.JPG

PICT0093.JPG La présence deux pas du monument érigé par la Croix-Rouge d'un terrible alignement de centaines de tombes de soldats, mais peut être également une large prise de conscience de la fragilité actuelle de la situation de paix dans le monde contribuaient très certainement à cette émotion. PICT0086.JPG

Un dépôt des flammes de l'espoir, nouveau symbole du Souvenir-Français, précédait la montée des couleurs.

PICT0087.JPG Venait alors le moment de la lecture du poème hommage à la Flamme de Paul Athanase. Un long texte intégralement récité de mémoire par Yves Pierre, président de l'antenne bruyèroise du Souvenir-Français. La lecture du message du président national Gérard Delbauffe, puis l'allocution de Bernard Henry, président d'honneur étaient écoutés avec respect. PICT0115.JPG

PICT0105.JPG
Arrivait le moment du dépôt de deux gerbes par les autorités et la sonnerie aux morts. PICT0090.JPGLa Marseillaise chantée par l'ensemble des participants apportait une touche patriotique. Honneur aux drapeaux était encore donné avant la fin de la cérémonie officielle et du vin d'honneur offert au grand salon de l'hôtel de ville.
PICT0117.JPG

Né en 1872 en Alsace et Lorraine occupées, fondé à Neuilly sur Seine en 1887, régi par la loi de 1901, reconnu d'utilité publique en 1906; le Souvenir-Français s'est fixé comme mission de conserver la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour la France, tout au long de son histoire, ou qui l'ont honorée par de belles actions. De veiller et participer à l'entretien de leur tombe, ainsi que des monuments élevés à leur gloire, tant en France qu'à l'étranger. Transmettre le flambeau du souvenir aux générations successives.
Ses ressources viennent essentiellement de la quête du 1 novembre et des cotisations de membres adhérents.

07:17 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |