Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2012

Granvillers : décès d'Yvette Siméant, née Curin

GRANDVILLERS, PLAN D'ORGON (13), LONGCHAMP, SAINT DIÉ DES VOSGES

Françoise et Michel BABEL,
Philippe et Josette SIMEANT,
Pierrette SIMEANT-ODINOT et Noël CHAXEL, son compagnon,
ses enfants ; 

Valérie, Olivier, Yannick et Anne-Laure, Anne-Sophie et Dominique,
Alexandra et Cédric, Isabelle et Laurent, Virginie et Jérôme,
Marie-Elodie et Guillaume, ses petits-enfants et leurs conjoints ;

Anais, Julie, Manon, Florian, Léa, Arthur, Loubna, Justine, Zoé et Lucas,
ses arrière-petits-enfants ;

Les familles RICHARD, ROLLET, GUIZOT, PETITJEAN,
ses soeurs et son beau-frère, leurs enfants et petits-enfants ;

Ont la douleur de vous faire part du décès de :

                                   Madame Yvette SIMEANT, née CURIN

                      Survenu à Cheniménil le 12 février 2012 dans sa 89ème année

Les obsèques religieuses seront célébrées mercredi 15 Février 2012 à 14 h 30 , en l'église de Grandvillers, suivies de l'inhumation dans le caveau familial de Grandvillers.

Madame SIMEANT repose au Funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères.

La famille remercie le Docteur DIEDLER pour son dévouement,
ainsi que la Direction et tout le Personnel de la Résidence "Ozanam" de Cheniménil.

Vous pouvez déposer vos messages de condoléances et témoignages sur : www.avis-de-deces.net

La Neuveville devant Lépanges : décès Jeanne Baffray

" J'ai refermé aujourd'hui le Livre de ma Vie. "

LA NEUVEVILLE DEVANT LEPANGES, XAFFEVILLERS

Jean-Marie et Pierre FOURCAULX , ses enfants
Ses 10 petits-enfants, ses 19 arrière-petits-enfants
Camille GABEL
Bernard MASSON, son filleul

Ainsi que toute la parenté,

Ont la tristesse de vous faire part du décès de :

                               Madame Jeanne BAFFRAY, née BARADEL

                          Survenu le 11 Février 2012 dans sa 100ème année

et rappellent à votre souvenir , 
                                    son mari, Fernand BAFFRAY,
                                    son frère, Camille BARADEL,
                                    son cousin, Joseph MASSON

Ses obsèques religieuses seront célébrées mardi 14 février 2012 à 14 heures 30, en l'église de Saint-Jean-du-Marché, suivies de l'inhumation au cimetière.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.

Madame BAFFRAY repose au Funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères.

Vous pouvez déposer vos messages de condoléances et témoignages sur : www.avis-de-deces.net

12/02/2012

Bruyères : Raymond Sayer nous a quittés

raymond sayer.jpgDepuis environ deux ans, ses proches le savaient malade et lui même combattait sans se plaindre une maladie dont il n'ignorait rien. Pourtant, rien ne laissait à prévoir une issue fatale aussi rapide. Raymond Sayer s'est éteint à l'âge de 82 ans, vendredi à l'hôpital de Bruyères où il était entouré de soins, d'attentions et de l'affection des siens.

Né le 30 juillet 1930 à Granges sur Vologne, Raymond était l'aîné d'une fratrie de 5 enfants. Fils de Marie et Émile Sayer, il déménagea plusieurs fois au grès des affectations de son père employé SNCF. Un drame survint. Émile Sayer fut fusillé à Toul en 1945 par les Allemands. Immédiatement, alors qu'il n'avait que 14 ans, Raymond fit preuve d'une grande maturité et d'un sens des responsabilités en prenant ses frères et soeurs et la destinée du foyer en charge.

Sa mère ayant trouvé un emploi de garde-barrière, à Granges sur Vologne, puis à Laveline devant Bruyères, il revint vivre avec sa famille dans les Vosges. Embauché à la scierie Grosjean, M. Sayer intégra ensuite une école du bois. Il travaillera comme affuteur à la scierie Valence de Domfaing, puis chez Demangeclaude à Granges sur Vologne. En 1966, Raymond Sayer épousa Liliane De Seegner. Le couple élèvera cinq enfants : Nicole, épouse Claudel qui habite à Fays, Sylvain à Bouxières aux Bois, Murielle à Bruyères, Michel à Jeuxey, Christelle à Vigneulles (54). Au fil des ans, devint neuf fois grand-père. Retraité, il occupait son temps à cultiver son potager et prenait plaisir à faire lui même son bois de chauffage. 

D'un caractère bien trempé, parfois même rugueux, pour qui ne le connaissait pas, Raymond Sayer pouvait paraitre dur. Il laisse le souvenir d'un homme qui n'envoyait pas dire ce qu'il pensait. Peu démonstratif, dans la tendresse, par pudeur probablement, comme beaucoup de gens de sa génération qui souffrirent de la guerre et d'une époque difficile, Raymond cachait une grande sensibilité et était très attaché à son petit monde. Domicilié au n° 2 de la rue Poincaré, il veillait toujours au bien-être de sa maison. On se rappelle aussi qu'il aimait échanger de longues conversations avec les personnes qu'il rencontrait au gré de ses sorties autour de chez lui et dans Bruyères.

M. Sayer repose au funérarium Lapoirie à Bruyères, ses obsèques seront célébrées lundi 13 février à 10 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances à ses proches.

11/02/2012

Bruyères : décès de Raymond Sayer

Bruyères, Fays, Bouxières aux Bois, Jeuxey, Vigneulles (54 )

Madame Liliane Sayer, son épouse ;

Monsieur Sylvain Sayer et Béatrice,

Mlle Murielle Sayer et Teddy,

Monsieur et Madame Michel et Murielle Sayer,

Monsieur et Madame Christelle et Emmanuel Vagné,

Monsieur et Madame Nicole et Denis Claudel, ses enfants ;

Ses petits-enfants, ses frères, beaux frères et belles soeurs,

ainsi que toute la parenté

ont la douleur de vous faire part du décès de

                                         Monsieur Raymond Sayer,

                                              dans sa 82e année

Ses obsèques religieuses seront célébrées lundi 13 février à 10 h 30 en l'église de Bruyères.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.

La famille remercie les docteurs, Paul et Denis Schneider, ainsi que le personnel de Médecine et le SSIAD de l'hôpital de bruyères.

Domicile mortuaire : M. Sayer repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères.

Témoignages et condoléances sur : www.avis-de-deces.net 

09/02/2012

Bruyères : décès de Marie-Lucie Chapuy

Bruyères

Ses enfants, ses petits enfants ; 

Ses arrière-petits-enfants,

ainsi que toute la famille

ont la douleur de vous faire part du décès de

                                         Mme Marie-Lucie Chapuy, née Peltey

                                                survenu à l'âge de 93 ans

Ses obsèques religieuses seront célébrées  samedi 11 février 2012 à 14 h 30

 en l'église de Bruyères.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

Par avance la famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine

ainsi que le docteur Denis Schneider, les infirmières de Bruyères et M. Jean-Paul Aubert.

Domicile mortuaire : Mme Marie-Lucie Chapuy repose au funérarium Lapoirie, 14 rue

de l'hôpital à Bruyères. 

04/02/2012

Laval sur Vologne : Jacqueline Bougé nous a quittés

Jacqueline Bougé.jpgLa terrible nouvelle du décès samedi 4 février 2012 à l'âge de 63 ans de Jacqueline Bougé est apprise avec une profonde tristesse. Née Colin, le 15 décembre 1948 à Yvoux, Jacqueline était la fille unique de Henri Colin, et de Suzanne Pierre.

Après trois mois de lutte contre une impitoyable maladie découverte il y a seulement trois mois, Mme Bougé s'est éteinte dans la dignité à l'hôpital de Bruyères où elle avait été admise après un séjour au service oncologie d'Épinal.

C'est au collège de Bruyères qu'elle réalisa sa scolarité. Elle débutera tôt dans la vie active en entrant aux PTT à Bruyères. Elle sera ensuite nommée à Paris où elle restera dix ans. Jacqueline reviendra à La Poste à Bruyères où elle réalisera alors toute sa carrière professionnelle. Le 17 avril 1971, Jacqueline s'était mariée avec Dominique Bougé. Deux enfants naquirent au sein du couple : Valérie, épouse Perrin, qui habite à Champ le Duc, et Laurent, marié à Nathalie qui demeure à Nancy. Attentive aux siens, Jacqueline adorait Enzo, Ilan, Clarisse et Anaïs ses quatre petits enfants dont elle avait à coeur de suivre les activités, notamment sur les terrains de sports.

Retraitée depuis 2007, elle aimait profiter de son temps libre pour réaliser de beaux voyages et profiter de sorties en camping-car. La compagnie de son chien, Drago lui apportait une douce et tranquille présence. On se souviendra de Jacqueline Bougé, comme d'une femme dynamique et courageuse attachée à son petit monde qu'elle laisse dans un profond chagrin. Sa disparition prématurée est ressentie avec beaucoup peine.

Jacqueline Bougé repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées mardi 7 février à 14 h 30 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances à ses proches.

Laval sur Vologne : décès de Jacqueline Bougé

Laval sur Vologne, Champ le Duc, Nancy

Monsieur Dominique Bougé, son époux ;

Valérie et Emmanuel Perrin,

Laurent et Nathalie Bougé, ses enfants ;

Clarisse, Enzo, Anaïs, Ilan, ses petits enfants ;

ainsi que toute la parenté,

ont la douleur de vous faire part du décès de

                                          Mme Jacqueline Bougé, née Colin,

                                              survenu à l'âge de 63 ans

Ses obsèques religieuses seront célébrées mardi 7 février à 14 h 30 en l'église de Bruyères.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.

Seulement des fleurs.

Domicile mortuaire : Jacqueline Bougé repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères.  

Témoignages et condoléances sur : www.avis-de-deces.net 

Herpelmont : Christian Tassot nous a quittés

Christian.JPGLe décès mercredi 1er février 2012 à l'âge de 63 ans de Christian Tassot a été appris avec une profonde tristesse. Hospitalisé au à l'hôpital Alexis Vautrin de Nancy, Christian s'est éteint vaincu par le mal qui le minait et contre lequel il luttait de toutes ses forces entouré de soins et de l'amour des siens. 

Né le 4 juin 1948, Christian Tassot était originaire des Forges. En 1970, il s'était marié avec Danièle Dubuis, une jeune femme du Tholy. Trois enfants ont vu le jour au sein du couple : Sandrine qui habite à Sundhoffen en Alsace dans le Haut-Rhin, Angélique qui demeure à Granges sur Vologne et Cédric au Tholy. Grand-père affectueux, Christian Tassot connut le bonheur de voir sa descendance s'agrandir avec la venue au monde de quatre petits-enfants. Après une carrière professionnelle bien remplie, le disparu profitait d'une retraite bien méritée. Mais restait néanmoins très actif, toujours prêt à aider son prochain et à donner un coup de main pour rendre service.

On se souvient du défunt comme d'un homme gentil et souriant dont la bonne humeur rayonnait autour de lui. Très attaché à tout son petit monde, Christian trouvait son bonheur à s'entourer de ses proches et passer avec eux un bon moment de partage autour de la table. Proche de la nature qu'il appréciait, Christian aimait tout particulièrement la forêt vosgienne. Mais il ne manquait pas chaque fois qu'il le pouvait d'accompagner son fils pour l'assister dans des courses automobiles qui le passionnaient également. On se rappellera Christian Tassot comme d'un homme de qualité. Sa disparition prématurée chagrine ceux qui nombreux l'aimaient bien et à qui il manque déjà beaucoup. Une foule nombreuse et émue assistait vendredi 3 février 2012 aux obsèques célébrées en l'église de Jussarupt.

Sincères condoléances à ses proches.

01/02/2012

Herpelmont : décès de Christian Tassot

Herplemont, Granges sur Vologne, Le Tholy, Sundhoffen

Danièle, son épouse ;

Sandrine et Christophe,
Angélique et Stéphane,
Cédric et Carole, ses enfants ;

Oléane, Eliott, Lisa et Clément, ses petits-enfants ;

Ses frères, belles-soeurs et beaux-frères,

Et toute la parenté,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                                         Monsieur Christian TASSOT

                                         Survenu dans sa 64ème année.

Ses obsèques seront célébrées vendredi 3 février 2012 à 14 heures 30, en l'église de Jussarupt,
suivies de la crémation.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.

Ni plaques, ni couronnes.

Monsieur Tassot repose au Funérarium Lapoirie, 14 rue de l'Hôpital à Bruyères.

Témoignages et condoléances sur : www.avis-de-deces.net 

 

31/01/2012

Bruyères : Danielle Pinot nous a quittés

Danielle Pinot.jpgIl est des personnes, Danielle Pinot en était un exemple, dont la tonicité et la joie de vivre laissent à penser qu'elles s'en sortiront toujours face à l'adversité. Hélas, la maladie gagne parfois la partie. Minée par le mal qui la rongeait depuis environ six ans, malgré tous les soins prodigués et l'amour des siens pour la soutenir, Danielle s'est éteinte samedi 28 janvier 2012 au service oncologie d'Épinal.

Née Villaumé, le 29 mai 1952 à Golbey, seconde d'une fratrie de six enfants, Danielle réalisa sa scolarité dans sa commune natale où elle vécu une bonne partie de son enfance. Dès l'âge de 15 ans, elle assuma dans sa famille la charge des plus jeunes.

Devenue adulte, elle partit pour Charmes où elle avait trouvé du travail de couture aux ateliers de bonneterie Devanlay-Recoing. Un emploi qu'elle conserva durant une douzaine d'années et qui lui fit rencontrer, Gérard Pinot, son futur mari, qu'elle épousa en juillet 1974. Deux enfants naquirent au sein du couple : Arnaud qui demeure au Syndicat et Aurélia à Bruyères.

Suite à un licenciement économique survenu en 1987, M. et Mme Pinot décidèrent de tenir un café à Pouxeux. Voulant changer de façon de vivre, dans une existence plus paisible, en 1999, ils firent alors acquisition d'une petite maison qui les avait séduits rue de Buemont à Bruyères. Heureuse de ce changement, Danielle fit immédiatement connaissance avec les gens du quartier. Sa bonne humeur contagieuse, sa façon affable d'aborder ses semblables en firent très vite, une habitante appréciée de tous.

Douée de ses mains, Mme Pinot excellait à la pratique du tricot, du crochet et des travaux manuels. Elle s'adonnait aussi au dessin avec un talent certain. Grand-mère, de Mathieu, un petit fils qu'elle adorait, Danielle se plaisait à se mettre aux fourneaux pour réaliser des plats véritablement dignes de grands chefs cuisiniers. Des plats qu'elle préparait certes avec savoir-faire, mais aussi avec pour ingrédient cette pincée d'amour qui fait la différence.

La disparue aimait bricoler dans son jardin et son petit verger. Ses fleurs comptaient beaucoup pour elle qui affectionnait tant la nature. À deux pas de son domicile, la forêt lui donnait l'occasion de s'adonner à la mycologie, une autre de ses passions. Lectrice avide de connaissances, Danielle Pinot avait dévoré les ouvrages de bibliothèques complètes. Ses animaux, chiens et chats, dont elle prenait grand soin, comptaient également énormément pour elle. Ceux qui ont eu la chance de rencontrer Danielle Pinot se souviendront d'une petite dame adorable et rieuse, toujours prête à rendre service. La cruauté de sa disparition bouleverse tous ceux partagèrent un petit de son trop court chemin. On se rappellera Danielle comme d'un exemple de volonté et de dignité. Son sourire manque déjà beaucoup.

Les obsèques de Danielle Pinot seront célébrées mardi 31 janvier à 14 h 30 en l'église de Bruyères, suivie de la crémation.  Sincères condoléances à ses proches. 

30/01/2012

Domfaing : Gilbert Valence nous a quittés

Gilbert Valence Domfaing.jpgAlors que rien ne laissait présager une issue fatale, Gilbert Valence s'est éteint à son domicile dans la soirée de samedi 28 janvier 2012. Enfant du pays, Gilbert avait vu le jour le 19 septembre 1926 à Mortagne. Très jeune, il commencera de travailler en forêt. Bucheron, il exercera aussi dans le métier du bois pour des scieries du secteur. Appelé sous les drapeaux, c'est en Algérie, avant la guerre, qu'il réalisa son service militaire. 

Le 15 avril 1949, Gilbert Valence s'était marié avec Yvonne Gachenot. Le couple choisit de s'installer à Domfaing pour prendre une petite exploitation agricole complémentaire à la profession du chef de famille. Père de trois fils, Gilbert Valence, plusieurs fois grand-père, devint également plusieurs fois bisaïeul. Connu comme un homme dévoué, Gilbert Valence fut élu plusieurs fois conseiller municipal. Courageux et solidaire de ses semblables, il fit également partie des sapeurs- pompiers du village. Veuf d'Yvonne, depuis le 15 janvier 2009, M. Valence avait été très affecté par la disparition de son épouse, déficiente visuelle qu'il épaulait de son mieux. Ceux qui connurent le défunt se rappellent un homme honnête, affectionnant profondément la nature qui l'entourait. Sa santé étant devenue fragile, Gilbert Valence sortait peu de chez lui. Mais, on se souvient de l'époque où il prenait plaisir à conduire sa voiture, pour se rendre à Bruyères faire quelques courses et rencontrer des gens sur le marché hebdomadaire. Le décès de M. Valence chagrine les siens, dont son frère Roger qui habite Mortagne et toutes les personnes qui l'aimaient bien.

Les obsèques de Gilbert Valence seront célébrées mardi 31 janvier 2012 à 10 h 30 en l'église de Belmont sur Buttant, suivies de l'inhumation au cimetière communal. Sincères condoléances à ses proches.

Domfaing : décès de Gilbert Valence

Domfaing, Mortagne, Toulon

Hubert et Evelyne Valence,

Alain et Sandrine Valence, ses enfants ;

Valérie, Stéphanie, Julien, Romain, ses petits enfants ;

Aurian, Juliette, Romane, Gabriel, ses arrière-petits-enfants ;

Roger et Colette Valence, son frère,

ainsi que toute la famille

ont la douleur de vous faire part du décès de

                                                  Gilbert Valence

                                            Survenu à l'âge de 85 ans.

Ses obsèques religieuses seront celébrées le mardi 31 janvier 2012 à 10 h 30 en l'église de Belmont sur Buttant.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.

Domicile mortuaire : M. Valence repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères.

Témoignages et condoléances sur : www.avis-de-deces.net 

Bruyères : Décès de Danielle Pinot

Bruyères, Le Syndicat, Colmar, Charmes, Lépanges sur Vologne, Epinal, Pantin (91), Morangis (91)   

Gérard Pinot, son époux ;

Arnaud et Sandrine, Aurélia et François, ses enfants ;

Mathieu, son petit-fils ;

Jean et Nicole Villaumé, son frère ;

Catherine Pinot et Pierre, sa belle soeur ;

Toute la parenté et les amis

ont la douleur de vous faire part du décès de

                                       Mme Danielle Pinot, née Villaumé

                              Survenu le 28 janvier 2012 dans sa 60e année

La cérémonie religieuse sera célébrée mardi 31 janvier à 14 h 30 en l'église de Bruyères, suivie de la crémation.

L'offrande tiendra lieu de condoléances, le présent avis de faire part et de remerciements.

Danielle repose au funérarium Lapoirie à Bruyères.

La famille remercie l'équipe médicale du service oncologie du centre hospitalier d'Epinal.   

 

28/01/2012

Belmont sur Buttant : décès d'Hubert Frédric, ancien maire

Hubert Frédric DSCF7062.jpgLa triste nouvelle de la disparition subite d'Hubert Frédric, le 26 janvier 2012 à l'âge de 79 ans s'est répandue comme une trainée de poudre sur tout un large secteur autour de l'Avison où il était bien connu. Alors que rien ne laissait à présager une issue fatale, Hubert Frédric s'est éteint subitement à son domicile.

Enfant du pays, Hubert Frédric, fils de Charles et Rachel Frédric, avait vu le jour à Belmont sur Buttant le 21 septembre 1932. Sa scolarité primaire réalisée dans son village natal, il choisit de devenir menuisier. Un métier qu'il conserva avec passion tout au long de sa carrière professionnelle, cela tout en s'occupant de sa scierie.

Le 22 avril 1957, Hubert Frédric se maria avec Huguette Amet. Deux enfants naquirent au sein du couple : Marylène, épouse L'Huillier qui demeure à Gugnécourt et Christian qui habite Belmont sur Buttant. Trois fois grand-père, M. Frédric connaissait également la joie d'être devenu deux fois bisaïeul. En avril 2007, Mme et M. Frédric, entourés de leurs proches avaient célébré leurs noces d'or avec beaucoup de bonheur. 

On savait pouvoir compter sur ses conseils et sa volonté à défendre les intérêts de sa commune. Conseiller municipal en 1959, il devint second adjoint de 1977 à 1989. Il sera ensuite nommé premier adjoint en 1995, puis fut élu maire. Une fonction qu'il exerça jusqu'en 2008.

Ancien AFN, Hubert Frédric avait été rappelé sous les drapeaux en 1956 pour participer à la Guerre d'Algérie. Son engagement et son courage au service de sa patrie avaient été salués par la Croix du Combattant. Président de la section locale des AFN, Hubert Frédric était un dirigeant apprécié pour son dynamisme. Il était également un membre dévoué du Souvenir Français et des Transmissions.  

Titulaire des médailles régionale, départementale, communale, dont l'or, il avait notamment reçu aussi la distinction du Mérite Agricole. Retraité depuis 1992, Hubert Frédric appréciait de se retrouver en bonne compagnie. Parmi ses loisirs, M. Frédric aimait tout particulièrement la danse qu'il pratiquait encore avec son épouse, il y a moins d'une semaine. Toujours très actif, il cultivait son potager et réalisait lui même son bois de chauffage. Hubert Frédric laisse le souvenir d'un homme de caractère qui savait défendre ses idées avec pugnacité. Affable, il trouvait toujours matière à échanger la conversion et savait être à l'écoute de ses semblables. 

Hubert Frédric repose au funérarium Lapoirie à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées lundi 30 janvier 2012 à 14 h 30 en l'église de Belmont sur Buttant. Sincères condoléances à ses proches. 

27/01/2012

Belmont sur Buttant : décès d'Hubert Fredric

BELMONT SUR BUTTANT, GUGNECOURT

Madame Huguette FREDRIC, son épouse ;


Marylène et Alain L'HUILLIER ;
Christian FREDRIC, ses enfants ;
Valérie et Renaud, Renaud et Julien, ses petits-enfants ;
Baptiste et Tristan, ses arrière-petits-enfants ;

Son frère, ses belles-soeurs ;
Madame Clémence AMET ;
Les familles FREDRIC, AMET,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                                    Monsieur Hubert FREDRIC,

                           survenu le 26 Janvier 2012 à l'âge de 79 ans.

Ses obsèques religieuses seront célébrées lundi 30 janvier 2012 à 14 h 30 en l'église de Belmont sur Buttant. Suivies de l'inhumation au cimetière de Belmont sur Buttant.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et le présent avis de faire part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.

Monsieur FREDRIC repose au funérarium Lapoirie,
14 rue de l'Hôpital à Bruyères.


Vous pouvez déposer vos messages de condoléances et témoignages sur :

 http://www.avis-de-deces.net

25/01/2012

Biffontaine

BIFFONTAINE, LUNEVILLE, ST ELOY DE GY (18), SAIT NICOLAS DE PORT, NANCY

Monique et Jean-Pierre TOUSSAINT,
Marcel et Liliane ROBERT,
Daniel et Josiane ROBERT,
Michèle ROBERT et Philippe CLEMENT,
Ses enfants ;

Emmanuelle et Thierry, Estelle et Olivier, Ludovic et Cathy,
Ses petits-enfants ;

Tristan, Théa, Rose, Joan,
Ses arrière-petits-enfants ;

Ses neveux et nièces,

Ainsi que toute la grande famille,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                               Madame Geneviève ROBERT, née ROMARY

                                        Survenu dans sa 90ème année.  

Ses obsèques religieuses seront célébrées samedi 28 Janvier 2012
à 15 heures 30, en l'église de BIFFONTAINE,
suivies de l'inhumation au cimetière de Biffontaine.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.
Et rappelle à votre souvenir son époux,

                                           ANDRÉ décédé en 1959.


Vous pouvez déposer vos messages de condoléances et témoignages sur www.avis-de-deces.net

Bruyères : décès de Serge Frédérique

BRUYERES, FRONTIGNAN (34)

Madame Renée FREDERIQUE, son épouse ;
Frédéric SARRAZIN, son petits-fils ;
Madame Lucienne SAINTDIZIER et ses filles ;
Madame Marie-France DIJOUD et son fils ;

La famille CANONICA,
Ainsi que toute la parenté,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                                          Monsieur Serge FREDERIQUE

                                              Survenu à l'âge de 81 ans.

Ses obsèques religieuses seront célébrées, vendredi 27 Janvier 2012 à 14 heures 30,

en l'église de Bruyères, suivies de l'inhumation au cimetière de Bruyères.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.
Et rappelle à votre souvenir ses filles ;
                                          SYLVIE, décédée en 2006
                                          CORINNE, décédée en 2009.


Et remercie le Docteur D. Schneider et le service convalescence de l'hôpital de Bruyères.

Monsieur FREDERIQUE repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'Hôpital à Bruyères.

Vous pouvez déposer vos messages de condoléances et témoignages sur www.avis-de-deces.net

21/01/2012

Les Poulières : remerciements

bougie 1.jpgToute la famille remercie chaleureusement les personnes qui se sont associées à leur peine par leur envoi de fleurs, leur message de sympathie ou simplement leur présence lors du décès de Madame Marguerite Thiébaut.Soutiens précieux en ces moments de deuil. Merci à tous.

19/01/2012

Bruyères - Réhaupal - Carcassone

Marie-France GROSSIR,
Monsieur et Madame Jean-Pierre GROSSIR,
ses enfants ;

Ses petits-enfants et arrière-petits-enfants ;

Ses frères et soeurs, beaux-frères et belles-soeurs ;

Ainsi que toute la famille,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                        Madame Gilberte GROSSIR, née ROSE,

                              survenu à l'âge de 83 ans.

Ses obsèques religieuses seront célébrées samedi 21 janvier 2012
à 14 heures 30, en l'église de Bruyères,
suivies de l'inhumation au cimetière de Raon aux Bois.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part.

La famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine

Madame GROSSIR repose au funérarium Lapoirie
14 rue de l'Hôpital à Bruyères.

Vous pouvez déposer vos messages de condoléances et témoignages sur www.avis-de-deces.net

16/01/2012

Bruyères : décès de madame Thérèse Hauer

Mauricette THIRIET,
Henri HAUER,
Sylvie HAUER et Christophe DUCRET,
Patricia HAUER et Claude PERRIN,
Séverine et Sébastien DESPAGNE,
Ses enfants et leurs conjoints

Ses petits-enfants et arrière-petits-enfants,

Ainsi que tout la famille,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                     Madame Thérèse HAUER, née PIERRE

                          Survenu à l'âge de 80 ans

Ses obsèques seront célébrées dans l'intimité familiale

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine.

Madame HAUER repose au Funérarium Lapoirie, 14 rue de l'Hôpital à Bruyères, jusqu'au mardi 18 janvier 2012 à 12 h

Témoignages et condoléances peuvent être déposés sur www.avis-de-deces.net

Bruyères - Honolulu : James Oura et Yun Yamamoto nous ont quittés

L'association du chemin de la Paix et de la Liberté – Jumelage Bruyères-Honolulu communique :

Bruyères perd deux grands amis, deux héros...
C'est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons le décès de 2 amis vétérans du 442e R.C.T. Libérateurs de Bruyères. James Oura qui servit dans la compagnie K et Yun Yamamoto de la compagnie L nous ont quittés pour toujours, mais leur souvenir restera à jamais gravé dans le cœur de leurs amis Bruyèrois, dont ils ont toujours été très proches.
On peut, peut-être, voir dans le passé de ces deux hommes, puis dans leurs décès très rapprochés, quelques similitudes ou un signe du destin. Ces hommes appartenaient tous les deux au 3e bataillon du 100/442ème, libérateur de Bruyères. Et, ils résidaient à Honolulu.
Âgés de 88 ans, Yun et James participaient encore aux retrouvailles avec la délégation de Bruyères en octobre dernier à Honolulu lors du 50e anniversaire du jumelage. Tous deux sont venus à Bruyères par le passé, cela à plusieurs reprises et particulièrement pour le 50éme anniversaire de la libération le 16 octobre 1994.

décès 2 vétérans .jpg

James Oura  et Yun Yamamoto  sont entrés tous les deux pour la première fois dans Bruyères le 18 octobre 1944 les armes à la main, ils avaient 20 ans ! Pour mémoire, les forces américaines se trouvaient bloquées aux environs de Bruyères depuis fin septembre 1944. C'est le 16 octobre 1944 que le 3e bataillon du 442e Régiment de combat composé des compagnies I, K et L, prenait position sur le
massif de l'Helledraye face à Bruyères. Le 18 octobre 1944, après une pluie d'obus sur la ville et de rudes combats, les hommes de la compagnie K pénétrèrent les premiers à Bruyères par la rue
Joffre. La compagnie L atteindra le carrefour du Bayeux à 18 h 30. Le centre de Bruyères était libéré ! À l'autre bout de la ville, l'hôpital ne sera atteint que le 19 octobre. Les environs de Bruyères, l'Avison, Pointhaie , la route de Belmont, route de Vervezelle, ne seront « nettoyés » que le 21 octobre. La ville de Bruyères était alors toujours soumise aux tirs d'obus, allemands, cette fois-ci.
Le 22 octobre après la rude bataille de Bruyères (l'une des 10 plus importantes de toute l'histoire de l'armée Américaine) le régiment fit mouvement vers Biffontaine, les compagnies K et L  firent alors partie des forces du 100 /442e qui participèrent ensuite au sauvetage du Bataillon Perdu en forêt de Biffontaine, le 30 octobre. Au prix de lourds sacrifices humains.

 

Quelques photos en souvenir des deux amis disparus. Cliquez dans l'angle qui se soulève et retrouvez ensuite les photos en plus grand format dans l'album colonne de droite.  

 

Phillys Kurio-Oura, la fille de James Oura écrit : « Ne soyez pas tristes, papa s'est endormi devant son téléviseur, il n'a pas souffert... Mon père a eu une vie merveilleuse, merci à vous de l'avoir enrichi par votre amitié, même si nous vivons si éloignés, vous et vos familles étaient toujours prés de lui... Mon père pensait que sa vie était complète, que la boucle était bouclée. Il avait pu retourner en Europe et particulièrement à Bruyères en 1995 avec ses amis pour le 50e anniversaire de la Libération. Il a ensuite célébré avec vous le 50e anniversaire du Jumelage à Honolulu en octobre 2011. Le mois suivant, il s'est retrouvé avec beaucoup de bonheur en novembre avec ses amis d'enfance à Washington DC pour la cérémonie de remise de la médaille d'or du congrès au 100/442ème RCT, la plus haute distinction décernée par le Congrès américain. En décembre dernier, il est allé à la cérémonie organisée à Honolulu pour recevoir la médaille d'or du Congrès... Il a retrouvé de compagnons d'armes. En outre, il a pu, le mois dernier, revoir son frère, sa sœur et de nombreux cousins, neveux et nièces à l'occasion d'une traditionnelle fête de famille “Mochi”, un terme Japonais pour la préparation de riz en boulette à l'occasion du Nouvel-An »

Yun Yamamoto s'est éteint à l'hôpital à l'age de 88 ans. Le 8 octobre dernier à Honolulu, diminué physiquement, gravement malade, il avait tout de même participé en fauteuil roulant, à la réception en l'honneur de la délégation Bruyéroise du Chemin de la Paix et du Jumelage en présence des
vétérans et de leurs familles au club du 100/442ème. Le lendemain, 9 octobre, ils avaient tenu à inviter personnellement au Sheraton Wakiki, à titre privé, les 34 membres de la délégation bruyèroise du CPL Jumelage, pour un diner amical. Ravi d'être entouré par ses amis de Bruyères, il s'est levé péniblement de son fauteuil roulant en début de repas et cramponné à la table il a prononcé quelques
mots de bienvenue et d'amitié. En fin de repas, après la remise des cadeaux, Yun Yamamoto tenait à saluer individuellement chacun de ses 34 invités avec qui il a pu échanger quelques phrases. En fin de soirée, il était très fatigué, mais ses yeux étaient illuminés par le bonheur d'avoir pu partager avec ses amis de Bruyères. Nous l'avons quitté avec le sentiment que nous ne le reverrions plus...

Le 28 janvier prochain, l'association présidée par Martial Hilaire, Chemin de la Paix, Liberté et Jumelage Honolulu, tiendra son assemblée générale annuelle au relais de la cité. À cette occasion, un hommage sera rendu aux deux vétérans disparus et une minute de silence sera observée en leur mémoire.

Bernard Hans

14/01/2012

Les Poulières : décès de Marguerite Thiebaut

DCP_1255.JPGLa triste nouvelle du décès jeudi 12 janvier 2012 à la clinique Notre Dame de Saint-Dié-des-Vosges de Marguerite Thiebaut a été apprise avec beaucoup de peine. Hospitalisée à la veille du Nouvel-An, Mme Thiebaut s'est éteinte dans sa 88e année.

Originaire de Rambervillers où elle avait vu le jour le 30 septembre 1924 au sein d'une grande fratrie, Marguerite, née Razel, s'était mariée dans sa ville natale avec Georges Thiebaut en 1944. En 1946, le couple partait s'installer à Les Poulières où le chef de famille exerça son métier de maréchal-ferrant. Repasseuse dans jeunesse, Mme Thiébaut contribua au bien-être du ménage en s'occupant de l'ouvrage à la ferme. Six enfants naquirent : Gilbert, décédé à 19 ans, Michel qui demeure à Les Poulières, Jocelyne à Jussarupt, Mariette, décédée à 37 ans, Jean-Marie et Bernadette qui habitent à Les Poulières. Douze fois grand-mère, puis 20 fois bisaïeule, Marguerite Thiebaut aimait recevoir les siens auxquels elle portait une immense affection. On se rappelle que Marguerite posait un regard bienveillant sur le monde, qu'elle appréciait de découvrir au fil de longs et beaux voyages. La lecture lui offrait également un plaisir tranquille. Marguerite laisse le souvenir d'une femme digne et courageuse.

Son décès affecte beaucoup ceux qui nombreux la connaissaient bien. Les obsèques de Mme Thiebaut seront célébrées lundi 16 janvier 2012 à 14 h 30 en l'église de Corcieux, suivies de l'inhumation au cimetière communal. Sincères condoléances à ses proches.  

Les Poulières, Jussarupt, Champ le Duc : décès de Marguerite Thiebaut

Michel et Marie-Paule THIEBAUT,
Jocelyne et Michel JACQUES,
Antoine BADONNEL,
Jean-Marie THIEBAUT et Véronique,
Bernadette et Fabrice MOUREY,
Ses enfants et leurs conjoints ;

Ses petits-enfants et arrière-petits-enfants ;

Les familles THIEBAUT, RAZEL,

Ainsi que toute la parenté,

Ont la douleur de vous faire part du décès de

                             Madame Marguerite THIEBAUT née RAZEL

                                         Survenu dans sa 88ème année

Ses obsèques religieuses seront célébrées le Lundi 16 Janvier 2012
à 14 heures 30 , en l'église de Corcieux , suivies de l'inhumation au cimetière de Corcieux.

L'offrande tiendra lieu de condoléances et cet avis de faire-part

Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui s'associeront à sa peine.


Madame THIEBAUT repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères

Vous pouvez déposer vos témoignages sur www.avis-de-deces.net

http://www.avisdedeces.net/index.html?navsection=1

 

09/01/2012

Fraize-Plainfaing : Manu nous a quittés

Madame Francesca TOMASI, sa maman ;

Monsieur et Madame Christian TOMASI et leurs fils ;


Monsieur et Madame Francis THIRION et leurs enfants ;

Toute la parenté et les amis,

ont la douleur de vous faire-part du décès de

                                      Monsieur Emmanuel TOMASI

             survenu le dimanche 8 janvier 2012 à Fraize, à l'âge de 45 ans 

Ses obsèques seront célébrées le mercredi 11 Janvier à 14 h 30
en l'église de Fraize, suivies de l'inhumation au cimetière communal

L'offrande tiendra lieu de condoléances
et le présent avis de faire-part et de remerciements.

Manu repose au funérarium Perrotey-Doridant, Pompes Funèbres 18, rue de l'Église 88230 à Fraize.

Vous pouvez laisser vos témoignages et messages de condoléances sur : 

 http://www.avis-de-deces.net/v_LORRAINE_88_VOSGES_FRAIZE....

31/12/2011

Bruyères : M. Roger Prévot nous a quittés

Mme Monique Noël,

ses enfants et petits-enfants

ont la tristesse de vous faire part du décès de leur ami,

                                 M. Roger Prévot

 survenu le 31 décembre 201âgé l'age de 74 ans à l'hôpital de Remiremont.

Et, remercient par avance toutes les personnes qui prendront part à leur peine.

 

30/12/2011

Pulnoy, Lépanges sur Vologne : Bernard Vuillemin nous a quittés.

Le décès survenu à Nancy de Bernard Vuillemin à l'âge de 68 ans est appris avec tristesse. Les obsèques religieuses seront célébrées samedi 31 décembre à 14 h 30 en l'église de Lépanges sur Vologne. Suivies de l'inhumation au cimetière de Lépanges sur Vologne. M. Vuillemin repose au funérarium Lapoirie, 14, rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances à ses proches. 

27/12/2011

La Chapelle devant Bruyères : décès de Michel Febve

La nouvelle du décès de M. Michel Febve est apprise avec tristesse. Les obsèques seront célébrées mercredi 28 décembre 2011 à 14 h 30 en l'église de La Chapelle devant Bruyères et seront suivies de la crémation. Par avance, la famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine. M. Febve repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances à ses proches.

22/12/2011

Laveline devant Bruyères : Décès de Jean-Paul Lemarquis

Le décès de Jean-Paul Lemarquis à l'âge de 59 ans est appris avec une profonde tristesse. Ses obsèques religieuses seront célébrées le samedi 24 décembre 2011 à 14 h 30 en l'église de Laveline devant Bruyères. Par avance, son épouse Cathy, née Kilfiger, son fils Raphaël, sa compagne, ses petits enfants et la famille remercient toute les personnes qui s'associeront à leur peine.  Ni fleurs, ni plaques. Les obsèques seront suivies de la crémation. Jean-Paul repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances à ses proches.

 

20/12/2011

Saint-Dié-des-Vosges - Cheniménil : L'abbé Louis Boucher nous a quittés

Abbé Louis Boucher.jpgLa longue route sur terre de l'abbé Louis Boucher vient de s'achever dimanche 18 décembre. Pieusement, sans bruit, comme il avait vécu, le prêtre s'est éteint à l'âge de 98 ans.

Né le 20 juillet 1913, Louis était le cadet d'une fratrie de quatre enfants. C'est avec une véritable émotion qu'il évoquait encore récemment la disparition en déportation de son frère, André, devenu frère Xavier, en religion et conduit à Buchenwald, après un attentat contre Hitler, dont le malheureux franciscain n'était en rien mêlé.

La mort de Georges, son autre frère, décédé des suites d'un accident de voiture, bouleversait encore le vieil homme. Plus récemment, la disparition de Françoise, sa soeur aînée le chagrinait à nouveau. Centralien, Louis Boucher, fils de l'industriel, constructeur en 1910, des filatures éponymes à Cheniménil, aurait en toute logique pu succéder à son père. L'inattendu est survenu. Une rencontre avec un autre prêtre, la prise de conscience, un Appel de Dieu, son choix fut déterminé. Il poursuivit ses études engagées en seconde année de l'École Centrale, puis partit sous les drapeaux de l'Artillerie. C'est à 24 ans qu'il entra au séminaire. Ses deux années de philosophie à Rome devaient s'achever sur l'obligation de quitter l'Italie du fait de la guerre.

Il recevra son enseignement religieux au séminaire universitaire de Lyon. Nommé vicaire à Saint-Dié, puis durant 7 ans, curé de la paroisse Sainte-Jeanne d'Arc, Louis Boucher devint ensuite curé à Saint-Maurice à Epinal. Après 23 ans, il retrouve la Déodatie où il fut désigné auxiliaire au service de toute la ville. Le religieux exercera ce ministère durant 19 ans. C'est en 2000 qu'il fit le choix de demeurer à la maison de retraite déodatienne Saint-Pierre Fourrier. Il se plaisait dans son petit appartement, mais aussi à découvrir la propriété pour y recenser de superbes essences d'arbres rares. Quelques fonctions en paroisse, de menus travaux de jardinage, comblaient son temps libre. Jamais inactif, Louis se rendait chaque matin à son bureau aménagé chez lui, lisait et s'informait beaucoup. La foi qui le portait lui donnait la force de participer à des célébrations d'offices religieux.

Lui qui avait tant vu de choses au cours de son parcours regardait le monde avec charité. Le rythme effréné de la vie actuelle ne l'inquiétait pas vraiment. Louis en appelait à la raison. « Il faut de la concertation, de la générosité dans la réflexion. Le monde évolue. Internet c'est très bien et cela rend de grands services aux gens. On peut joindre rapidement des personnes à New York, à Shanghaï... » Et, d'ajouter en regardant ses interlocuteurs droit dans les yeux qu'il est utile de porter son attention autour de soi. Une Église qui bouge lui convenait. Tout en sachant qu'il est parfois difficile de bousculer les habitudes. ... « Les mentalités évoluent... ce n'est pas facile, mais nécessaire... » À presque cent ans, Louis Boucher pratiquait quotidiennement le Grec. Une langue à l'intérieur de laquelle il trouvait matière à questionnement. Et, encore de chercher des réponses dans le Latin. « Il faut toujours s'interroger... Entretenir un esprit, critique... Il faut du réalisme face aux situations... », disait-il. Sans jamais se plaindre, il supportait les difficultés de l'âge. Il rendait hommage au personnel soignant, pensait à ses proches. Evoquait la fraternité. Ceux qui eurent l'honneur de rencontrer Louis Boucher garderont le souvenir d'un homme profondément bon. Et, la fierté d'avoir partagé un petit bout de son chemin. Peu de temps avant de fermer les yeux pour toujours, ce grand serviteur de Dieu souriait. On regrettera Louis, mais on sait qu'il s'en est allé en paix et heureux.

Les obsèques de l'abbé Louis Boucher seront célébrées jeudi 22 décembre à 10 h en l'église Saint-Martin de Saint-Dié-des-Vosges et seront suivies de l'inhumation au cimetière de Cheniménil. Sincères condoléances à ses proches.

15/12/2011

Mortagne : Adrien Baly nous a quittés

adrien Baly.jpgLa triste nouvelle du décès à l'hôpital de Bruyères, au cours de la nuit de mardi à mercredi, d'Adrien Baly s'est répandue en semant la consternation. Victime d'un terrible accident de la circulation survenu le 31 octobre 2010 dans le col de Mon-Repos, et cela seulement à quelques kilomètres de chez lui, Adrien se trouvait depuis lors plongé dans une forme de coma. Ni tous les soins apportés, ni l'amour et l'espoir des siens qui ne l'ont pas quitté un seul jour en se relayant à son chevet n'ont pas permis de retenir sa vie qui ne tenait qu'à un fil.

 Sa maman, Marie-Noëlle Baly, née Charnotet qui habite Bruyères, son papa, François Baly, domicilié à Mortagne, Aline et Émilie, ses soeurs, Pierre, son tout jeune frère, Léna sa petite-nièce lui portaient attention, sans discontinuer. Anne- Marie Charnotet, sa grand-mère, Georges Baly, son grand-père, étaient également présents auprès de lui. À Nancy, puis à Bruyères, famille et amis lui tenaient la main.

Né à Saint-Dié-des-Vosges le 17 novembre 1989, Adrien était allé à l'école communale de Brouvelieures, puis au collège Charlemagne à Bruyères. Il choisit ensuite d'apprendre le métier de carrossier au LP de Gérardmer et à Dombasle. Mais, c'est finalement vers l'armée qu'il trouva sa vocation en intégrant le régiment des Chasseurs Alpins de Chambéry. Un choix et une passion qu'il partageait avec André Charnotet son grand-père, qui en son temps avait été militaire dans ce même régiment. André avait d'ailleurs été particulièrement bouleversé par le drame de l'accident de son petit-fils et décédait le 28 décembre 2010.

On se souvient d'Adrien comme d'un grand et beau jeune homme qui s'entourait d'une foule de copains et d'amis. Tous, croquant l'existence à pleines dents, aimaient se retrouver pour s'amuser en soirée à « La ferme ». Mais, on se rappelle aussi Adrien Baly, comme de quelqu'un de gentil qui rendait facilement service et qui restait très attaché à tout son petit monde. Il se plaisait dans son village de Mortagne, appréciant la nature et la forêt vosgienne. La disparition d'Adrien qui n'avait que 22 ans, laisse aujourd'hui dans une profonde détresse, tout ceux qui nombreux lui portaient une grande affection. Et, donne à penser avec un immense chagrin, à toutes ces destinées fracassées au détour d'un virage. 

Adrien repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées samedi 17 décembre à 10 h en l'église de Mortagne. Sincères condoléances à ses proches.