Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2009

Viménil : décès d'Agnès Remond

Mlle Agnès Remond est décédée à l'âge de 38 ans. Ses obsèques religieuses seront célébrées samedi 29 août 2009 à 14 h en l'église de Viménil. Suivies de l'inhumation au cimetière communal. Agnès repose à son domicile, 3 rue des Creuses à Viménil. Sincères condoléances. 

25/08/2009

Brouvelieures : le Val des Oiseaux dans la douceur de l'été

La saison estivale se prête aux kermesses et fêtes champêtres. Celle organisée durant tout un week-end par la SVPA possédait un plus, côté coeur. Un supplément d'âme. Peut être celui de la regrettée présidente fondatrice Odette Mas qui aurait célébré l'anniversaire de ses 79 ans ce 26 aout 2009. 

P1230167.JPG

Une ombre, un voile passent sur la stèle fraichement fleurie. Du haut de son éternité, Odette qui s'en est allée est certainement très fière. Le flambeau de son oeuvre au profit des animaux et du refuge du Val des oiseaux est plus que pérenne. La SVPA fait entendre sa voix. L'action conduite par Édith Quié ne manque pas de panache. Avec son équipe, la directrice des lieux tire souvent le diable par queue pour joindre les deux bouts, mais le soutien fédéré par les fidèles amis de la SVPA et donneurs occasionnels permet le bon fonctionnement du site.

P1230176.JPG

Une foultitude d'objets, souvent très beaux provenant de dons et donations permet de proposer un grand bric-à-brac. Peintures, cuivres, étains, cristal, bijoux, poupées de porcelaine, meubles, lustrerie, livres, vaisselle, disques vynile, linge... s'exposent dans la grande salle. Cette fois, les collectionneurs profitaient d'une vente exceptionnelle d'objets militaires allemands issus d'un legs. Pas de quoi choquer, le troisième Reich est entré dans l'histoire comme Napoléon, Attila, ou Jeanne d'Arc.

P1230165.JPG

Tiens là ce sont des voitures de collection, encore rutilantes, elles peuvent être admirées.

P1230168.JPG

 De son côté, Monique est bien embêtée. Un problème pâte à gaufres... tant pis, qu'à cela ne tienne, on va vendre des pots de confitures maison ! Ah ! Voici le stand d'oiseaux nature, ici on propose d'adhérer à la lutte contre la chasse au blaireau telle qu'elle se pratique actuellement.

P1230175.JPG

Un agriculteur n'est pas d'accord, pour lui le blaireau, c'est l'ennemi. La bête à abattre ! La discussion s'engage. Oiseaux-Nature n'est pas à bout d'arguments.

P1230183.JPG

Une famille se promène avec son chien Bart. Lui, c’est un « ancien » du Val des Oiseaux. « Un amour ! » selon ses maîtres. Dans les box, des toutous ont l'air de penser que Bart a bien de la chance. Ils sont plus de 160 chiens à espérer. Et, nom d'un os à ronger, ils n'attendent que leur tour. Rien n'est impossible. Le jour de la fête champêtre, pas question de conclure vite fait des adoptions. Un animal, cela se mérite. Il faudra donc revenir dans la semaine. L'air est doux, les hôtes du Val des oiseaux ne se font pas prier. Il fait bon faire une pause.

P1230178.JPG

P1230201.JPG   P1230179.JPG

 

 

 

 

 

 

 

La grande marguerite de la tombola est aux trois quarts effeuillée.  C'est signe que les gens sont venus nombreux et qu'ils ont acheté des enveloppes.

 P1230189.JPG

 Beaucoup de monde en effet samedi 22 août et dimanche 23 août 2009 est venu faire un tour à la SVPA. Beaucoup de voitures à garer aussi. Samedi, des gendarmes de passage ont tapé sur les doigts d'automobilistes indisciplinés et ont posé des cartons sur les véhicules en stationnement interdit le long de la petite route d'Autrey. De quoi faire râler, mais c'est pour la bonne cause, il faut être prudent.

P1230190.JPG

Souvent accompagnés d'enfants, les visiteurs flânent sous le ciel bleu. Quelques-uns se sont même pris un joli coup d'un soleil toujours ardent. Un peu de pommade adoucissante s'impose.

P1230205.JPG

 Un radio-crochet anime musicalement. Le chamboule tout rencontre son habituel succès. Pan, les boites dégringolent, les enfants rigolent... Le soir tombe doucement, la fête est terminée. Comme toujours, les chiens ont le ventre tout gonflé de biscuits.

P1230212.JPG

Riri, Fifi, Loulou, et Picsou qui ont découvert les joies de l'eau fraîche suivent leur gongotte de mère. Adorable spectacle que ces oies tellement nature. Demain sera un autre jour, le problème des chats qui déferlent sur le refuge n'est pas résolu. Il va falloir s'occuper d'un élevage intolérable en appartement. Mais, aujourd'hui, on souffle. Le bonheur est sur le Val des Oiseaux.

19:46 Publié dans Animaux et coins de nature |  Imprimer |  Facebook | |

Grandvillers : Jeanne Hatton nous a quittés

Mme Jeanne Hatton, née Laroche est décédée dans sa 99e année. Ses obsèques religieuses seront célébrées le mercredi 26 août 2009 à 14 h 30 en l'église de Grandvillers. Mme Hatton repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.  

Brouvelieures : chien trouvé

IMG_0554.jpgUn chien a été trouvé rue de Verdun à Bruyères. Il a été conduit dimanche matin à la SVPA de Brouvelieures. Ni tatoué, ni pucé. Il s'agit d'un croisement cocker, et basset, mâle, robe noir et feu, âgé d'environ 2 ans. Qui pourra le reconnaître ? Ce toutou attend que des nouvelles de son maître et de retrouver sa maison.

16:10 Publié dans Animaux et coins de nature |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : les insuffisants respiratoires prennent le grand air

Un peu à la façon des plongeurs prêts à se fondre dans les grands fonds marins, les insuffisants respiratoires et les apnéiques du sommeil utilisent un matériel adapté. Encombrant certes, mais les progrès en la matière permettent maintenant de se déplacer avec le minimum possible de gêne. Tous savent l'obligation de se soumettre à cette prescription médicale capable de soulager des pathologies, souvent imputables au tabagisme, à la pollution... Chacun a bien conscience aussi qu'il est vital de conserver une capacité musculaire suffisante pour se déplacer. L'Aliras ( association lorraine des insuffisants respiratoires et apnéiques du sommeil) se donne trois objectifs majeurs. Briser l'isolement des malades et établir un réseau de communication. Leur apporter une aide morale. Informer et défendre. Chaque membre actif ou bienfaiteur peut retrouver d'autres personnes, patients ou personnes sensibilisées aux problèmes de l'insuffisance respiratoire ou de l'apnée du sommeil et de profiter de leurs expériences. Au cours de diverses rencontres et sorties organisées (repas amicaux, sorties en campagne, en montagne, croisières fluviales...) des moments de détente permettent d'expulser une part de stress. Des activités physiques de gym douce ou de rando cool contribuent à stimuler un capital musculaire. Samedi 22 août, l'Aliras avait choisi le massif forestier de Bruyères comme lieu de balade.

Place Stanislas à Bruyères.JPG

 En participant aux activités proposées, les adhérents profitent de l'occasion d'évoquer leurs tracas. Et à propos d'écoute une cellule permet de trouver du soutien. Respire-Ecoute avec Maryse au 03.83.90.12.82 s'offre comme un portail, une fenêtre ouverte sur l'extérieur. Combattre l'isolement demeure un axe phare de l'Aliras. le président de l'Aliras.JPGSamedi au pied de l'Avison le président national Bernard Blaison et le coordinateur vosgien Georges Brialix se réjouissaient d'accueillir tout un petit groupe pour une balade au départ de la place Stanislas. Pas de déjeuner prévu, mais une adhérente avait eu la bonne idée d'apporter un bon gros gâteau. L'insuffisance respiratoire, l'apnée du sommeil trouvent la plupart du temps des réponses adaptées à chaque cas. L'Aliras aide à regagner de la qualité de vie.

Renseignements : Bernard Blaison : 03.83.38.02.43 ; blaison.bernard@orange.fr

Pour le département des Vosges : Georges Brialix : 03.29.38.10.16 ; brialix.georges@orange.fr

Respire-Ecoute : Maryse au 03.83.90.12.82 

03:14 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

24/08/2009

Frigo à vendre

N1954326A.jpgVends réfrigérateur-congélateur PROLINE blanc 200€. Volume net du réfrigérateur de 242 litres. Volume net du congélateur de 68 litres. Dégivrage automatique du réfrigérateur. Une clayette porte-bouteilles. Tél. 06.89.26.96.96

Bruyères : les VTT sont de sortie !

De façon à permettre aux vacanciers et aux non-licenciés de partager avec les membres du club de Fays de jolies balades vers l’Avison et le massif de Borémont durant tout le mois d’août, les sorties VTT se font tous les samedis à 14 h au départ de la place Stanislas.

23 8 09 054.JPG

Le président, moniteur, Marcel Durand et ses collègues sont heureux de constater l’engouement de nombreux jeunes Bruyèrois pour apprendre à se déplacer avec aisance et efficacité à VTT.

23 8 09 063.JPG

 Prochaine sortie ouverte à tout public le samedi 29 août à 14 h, place Stanislas (les jeunes doivent présenter une autorisation parentale).

Remerciements à Marcel Durand pour l'info et les photos 

 

18:27 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : la pétanque prend du bon temps

Comme cela est de tradition tous les ans, le comité du club local de pétanque et ses bénévoles organisaient dimanche 23 août 2009 un grand tournoi.

23 8 09 067.JPG

 Cette journée sur le stade municipal de bruyèrois était agrémentée d'un repas champêtre et s'adressait à tous les licenciés. Le tournoi interne en tête à tête s'est terminé par la victoire en finale de Christian Amet devant Marc Aubert, puis Dominique Loups prenait la 3e place devant Alain Ruez.

23 8 09 064.JPG

 Le déjeuner très convivial permettait à tous de se mettre en bonne forme pour le concours interne en doublettes de l'après-midi qui a vu la victoire de l'équipe Albert Sachot - Claude Grandemange. 

23 8 09 068.JPG

Au moment de la remise des nombreux lots et coupes, le président Daniel Badonnel exprimait sa satisfaction. Une bonne ambiance, des qualités sportives, et de l'amitié se remarquent au sein de l'association.

Remerciements à Marcel Durand pour l'info et les photos 

17:11 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

Le Haut-Jacques se souvient

 

Le 65e anniversaire des combats qui firent rage sur le site du Haut Jacques vient de donner lieu à l'accueil de tout de groupe de vétérans américains de la 3e Division d’Infanterie, accompagnés leurs familles et amis. Vingt-huit personnes, dont parmi ces hôtes une dizaine d'anciens militaires ayant participé au débarquement de Provence le 15 août 1944. Il s'agissait là d'un véritable pèlerinage sur les sillons de l'Histoire. Dès leur arrivée à Nice le 12 août, ces vétérans ont entrepris un grand périple souvenir en suivant l’itinéraire déjà emprunté victorieusement lors des combats pour la libération de la France. De la Provence à L’Alsace, une escorte permanente leur a été assurée par les membres de l’association de reconstitutions historiques « Rock of The Marne ». 

 

Cliquez dans un angle de l'album pour faire défiler les photos. Pour voir les photos en plus grand voir l'album dans la colonne de droite et choisissez l'option diaporama.

 

Lors de la traversée des Vosges, le groupe a fait halte le 19 août au cimetière américain de Dinozé. Chacun s'est recueilli avec émotion sur les tombes des soldats inhumés à cet endroit. Le même jour une cérémonie organisée devant le monument commémorant les combats des carrières de Cleurie donnait également lieu à un moment intense.

 

 

P1230090.JPGAvant de poursuivre leur voyage souvenir en Alsace, les vétérans et leurs proches ont tenu aussi de faire une pause devant le monument du col du Haut-Jacques. Cela, au cours d’une cérémonie organisée conjointement par la Communauté de Communes du Canton de Brouvelieures et le Souvenir-Français.

P1230015.JPG

On se rappelle en effet que lors des combats pour la libération en octobre 1944 parmi les villages libérés par les soldats américains de la 3e Division d’Infanterie : Vervezelle, Domfaing,  Bois de Champ et Les Rouges Eaux...

 

P1230045.JPG

 

Honneur aux drapeaux, dépôt de gerbes, hymnes nationaux...les officiels, dont le conseiller-régional Jean-Marie Lalalandre, le président de la CCCB et conseiller général du canton de Brouvelieures Étienne Pourcher, la conseillère générale de Rambervillers Martine Gimmilliaro, les maires et de communes environnantes, des gendarmes, les pompiers, mais notamment aussi nombreux habitants du secteur et les collectionneurs de véhicules US toujours aussi impeccables dans leur prestation auront tous pleinement ressenti la force du souvenir. Un moment d'échanges amicaux était ensuite partagé autour d'un apéritif offert par la CCCB et servi sur place au chalet ONF.

 

P1230061.JPG
Photo souvenir

 

 

09:20 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

23/08/2009

Bruyères : les crampons sont chaussés

Les entrainements reprennent progressivement après les seniors et les 19 ans, puis les moins de 16 ans, voilà la catégorie des moins de 14 ans qui a repris le chemin du stade cette semaine.

REPRISE POUR LES 14 ANS.JPG

Une réunion aura lieu pour tous les dirigeants de la section « jeunes » le mercredi 26 août 2009 à 20 h au stade municipal de Bruyères. Il s'agira alors de l'organisation des entrainements et la reprise du championnat en septembre pour les équipes jeunes. Après avoir réalisé une bonne prestation au tournoi des granitiers à St Amé, l'équipe senior 1 va rencontrer à domicile l'équipe de Girancourt pour le compte du 2e tour de la coupe de France le dimanche 30 août 2009 à 15 h. Les joueurs et responsables du club souhaitent un public nombreux au stade SMB pour venir encourager l'équipe fanion.

Remerciements à Denis Weigel pour l'info et la photo

18:55 Publié dans Tous les sports |  Imprimer |  Facebook | |

22/08/2009

Lépanges sur Vologne : les mariés du samedi

Carnet blanc : Céline et Aurélien

mariés.gifSamedi 22 août 2009 à 16 h 30, Aurélien Parisse, né le 28 mai 1985 à Epinal, chargé d'affaires, domicilié à Lépanges sur Vologne, 1 rue de la mairie et Céline Gérardin, née le 26 février 1983 à Neuilly sur Seine, ingénieur, domiciliée à Nancy, se sont mariés en la mairie de Lépanges sur Vologne. Le maire, André Claudel, assisté pour l'occasion de son adjoint Bernard Demange s'est fait un plaisir d'officialiser l'union des jeunes gens.

Les mariés.JPG

Aurélien est le fils de Gérard Parisse, commerçant et de Caroline Petitjeannin, commerçante, domiciliés à Lépanges sur Vologne. Céline est la fille de Michel Gérardin, décédé et de Sylvie Demory, retraitée GDF, domiciliée à Heillecourt.

Les mariés et leurs témoins.JPG

 Les témoins du mariage sont : Sylvain Richard, domicilié à Lépanges sur Vologne ; Cédric Mangeolle, domicilié à Lépanges sur Vologne, Marie-Pierre Konsler, domiciliée à Heillecourt et Marie-Jeanne Parola, domiciliée à Gillette. Les nouveaux époux se sont ensuite dirigés vers l'église du village pour y prononcer le serment nuptial. Meilleurs voeux de bonheur et félicitations

22:10 Publié dans Les mariés |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : bienvenue Sara !

CB1DCAKIX6FOCAHCPB23CAJM2OMZCAKHCKHXCADV2TU2CAHBUGMYCAHX2TXRCAWBFO7UCAG8S0RECA7L8DO2CAWG9R8NCA7OQGFOCAUMILZXCAXCQJJDCAP02C41CA97V53WCAPOWP45CANSV1LO.jpgSans doute pressée de connaître sa famille et ses amis, Sara a pris un peu d'avance pour venir au monde le 13 août 2009. Et, devant l'urgence de la situation, ce sont les pompiers du centre de secours de l'Avison qui ont conduit la maman à la maternité de l'hôpital Jean Monnet à Epinal.

P1230126.JPG

 3kg 420 gr et 50 cm à la naissance, Sara est la fille de Myriam et Cherif Benali-Fellague, domiciliés 14 rue Allende à Bruyères. Cette adorable poupée vivante est la soeur de Loïc 16 ans ; Wendy, 14 ans ; Marie, 11 ans et Tony, 6 ans. Des parents, des frères et soeurs tout heureux de couvrir Sara de bisous et câlins.

 P1230134.JPG

Félicitations et meilleurs voeux.

12:46 Publié dans Les bébés |  Imprimer |  Facebook | |

A vendre chambre enfant

DSC00815.JPGÀ vendre une chambre enfant de marque « Galipette « achetée chez Aubert, très bon état, vendue 550 €. Cette chambre comprend = un lit, une armoire 2 portes et une commode avec plan à langer amovible.
Renseignements : tél. 06.75.12.97.29 ou au 03.29.50.87.44.

Qui est le quatrième personnage ?

P1220945.JPG
Ce tableau non signé (ou alors, la girafe n'a pas vu) exposé par un artiste en l'église de Champ le Duc lors du Zig-Zag festival retenait l'attention. On y reconnait l'abbé Pierre, soeur Emmanuelle, mère Thérésa, mais beaucoup de monde s'est posé la question de savoir qui est le quatrième personnage représenté en bas à gauche. Un prêtre ? Si quelqu'un possède la réponse à cette question, et connait l'auteur de cette toile, ce serait sympa de le faire savoir. :-)

09:19 |  Imprimer |  Facebook | |

20/08/2009

Blanchifontaine : encore un !

Jeudi 20 août 2009, vers 9 h du matin encore un camion en mauvaise posture ! Plus de peur que de mal pour le chauffeur. Heureusement, mais des questions se posent !
IMGP3384[1].JPG
Où est passé le panneau obligeant de rouler à faible allure quand on s'engage sur la légère descente de Blanchifontaine ! Un quartier où se trouve l'entrée de l'entreprise Egger et où par conséquent de nombreux camions passent ! Malheureusement, pas toujours à la bonne vitesse !  Les gens s'interrogent et s'inquiètent. « Va t'ont attendre qu'il s’y passe un drame pour réagir et trouver une solution ? » Il est vrai que c'est maintenant le 5e camion qui se verse au même endroit !

20:05 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

La canicule c'est aussi pour les chiens !

indecis-2daa.gifUne lectrice d'Avison, autrement ne peut cacher sa colère face à des chiens qu'on laisse en plein soleil. Et même parfois pour certains, sans eau, ni nourriture. Cette dame qui aime les animaux a ainsi vu dans une rue d'un lotissement bruyèrois un petit Berger allemand attaché à un arbre. « Je suis écoeurée  d'une telle désinvolture envers ces petits animaux qui ont des irresponsables pour maitres ! ». De grâce, chiens, chats, chevaux... ont eux aussi besoin d'être protégés du cagnard actuel ! Et, de disposer en permanence d'eau fraîche ! 

19:54 Publié dans Humeur |  Imprimer |  Facebook | |

Laval sur Vologne : Marie-Louise Woirgny nous a quittés

Mme Marie-Louise Woirgny, née Demangeon est décédée. Ses obsèques seront célébrées le samedi 22 août 2009 à 16 h en l'église de Bruyères, suivies de l'inhumation dans l'intimité familiale au cimetière de Laval sur Vologne. La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine. Elle rappelle aussi à votre souvenir son père Paul Demangeon, décédé en 1970 et sa mère Maria Ferry décédée en 1984. Marie-Louise Woirgny repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

Laval sur Vologne : Marie - Louise Woirgny nous a quittés

LastScan.jpgLa nouvelle du décès à l'hôpital de Brabois à Nancy de Marie-Louise Woirgny a été apprise avec tristesse sur tout le secteur de l'Avison où elle était bien connue. Née à Faucompierre, le 7 janvier 1923, Marie-Louise est la fille aînée de trois frères de Paul Demangeon et de Maria Ferry. Sa scolarité primaire réalisée dans son village natal, elle devint élève de l'institution Jeanne d'Arc à Bruyères. Elle fut plus tard embauchée comme cuisinière, responsable des achats à l'hôpital de Bruyères et effectua là 35 ans de service fonctionnaire. L'heure de la retraite vint en 1980. mariée en premières noces à Aimé Briot, Marie Louise Woirgny devint mère de deux enfants : Pierre qui habite à Reims et Christian à Prey. Veuve d'Aimé en 1962, Marie-Louise épousa Bernard Woirgny le 19 août 1967 à Bruyères. Triste coïncidence, en cette date anniversaire, Marie-Louise ferma les yeux pour toujours dans les bras de son mari à ses côtés depuis toute la durée de son hospitalisation. Un mois complet durant lequel Bernard qui fut infirmier fut attentif aux moindres besoins de son épouse, apportant même à la mesure de ses compétences des soins utiles au confort de la malade. Deux fois grand-mère, Marie-Louise Woirgny connu également le bonheur de devenir trois fois bisaïeule. Marie-Louise formait avec Bernard un véritable couple et partageait la passion pour la nature de son mari. Elle trouvait plaisir à le suivre à la chasse et se réjouissait de passer du temps en forêt avec lui. De même, elle participa à des sorties pêche au gros ou encore à la carpe. On se rappelle d'elle comme d'une femme fort cultivée qui lisait des classiques et de bons auteurs français. Un autre de ses hobbys fut la musique. C'est en écoutant Bernard lui conter l'histoire des musiciens et de leurs oeuvres qu'elle apprit petit à petit à mieux percevoir cet univers grandiose. Passant des heures à écouter et lire la musique, Mme Woirgny trouvait un immense plaisir à se rendre à des concerts avec son époux. Les fleurs, en particulier les bouquets offerts par Bernard la ravissaient. Femme de coeur, elle offrait des dons pour des associations. Elle donna beaucoup, notamment pour aider l'Ordre de Malte et l'Ophelinat de la Police. Sauvée d'un premier cancer il y a quelques années, elle avait malheureusement rechuté. Ses forces s'étaient amenuisées et c'est avec beaucoup de courage qu'elle lutta contre le mal qui la rongeait. Les obsèques auront lieu samedi 22 août 2009 en l'église paroissiale de Bruyères. Sincères condoléances.

19/08/2009

Champ le Duc : du Zig-Zag, il reste les étoiles

Bout affiche 6.pngTatatoum, tatatoum, le Zig c'est une dizaine d'ateliers ludiques pour évoquer notre histoire ! Tatatoum tatatoum, le Zag c'est de la musique, du cirque, le plus petit son et lumière du monde, plein de trucs marrants... Tatatoum, le Zig- Zag, tatatoum, tatatoum, le Zig Zag Festival, c'est tout cela réuni uniquement pour le meilleur. Ce 15 août 2009, Champ le Duc enfilait son habit de lumière. Désormais, Zig Zag festival s'inscrira dans les annales de la fête, la vraie. Celle déride et qui muscle les zygomatiques. A vue de barbe d'empereur Charlemagne (dit-on à l'origine de la construction de l'église romane du village) des centaines de gosses de tout âge dégustèrent du Zig et du Zag. Il s'agissait pour les organisateurs de construire à partir de onze heures du matin et jusque presque minuit un festival autour du mot « histoire ». Mais non, pas l'histoire à peine sortie d'un bouquin que l'on n’a même pas envie d'ouvrir. Non, non, Zig-Zag festival, c'est de l'histoire sérieuse, pétillante, enrichissante, celle-là même qui sans qu'on l'y pousse entre en rigolant dans toutes les têtes ! 

L'histoire, celle de Champ le Duc, avec ses habitants, sa vie d'antan, ses vieux métiers, ses photos, ses souvenirs, son église, bien sûr, l'histoire déclinée sans façon. La porte de la vieille forge s'ouvre. Marcelle est là, elle se souvient de ses ancêtres forgerons. Les lieux sont demeurés, en l'état. Le sol est de pierres taillées, au mur des outils attendent peut-être seulement d'être repris en main. L'antique forge racontée par Marcelle André, le soufflet, le feu... Rien n'a changé. Depuis, plus de cent ans... le temps s'est comme arrêté là.

P1220785.JPG

Tout autour et sur le grand pré fraichement fauché derrière l'édifice religieux, des stands fonctionnent simultanément. Les espaces étant petits, les spectateurs se répartissent, au gré des envies, on y va. On revient par là, des artistes s'adonnent à la peinture, s'exposent. On rencontre des connaissances, on papote, les gamins courent un peu partout. Pas de problèmes. Près du château, le coin des histoires attire son monde. La visite de l'église permet de mieux connaitre ce monument entièrement restauré, grâce aux subventions des institutions, mais aussi grâce à un legs. Hubert Demange, et quelques autres en connaissent toutes les voutes. Tiens là en bas, ce sont les « fourmis » de l'ATA qui travaillent la broderie au son de l'épinette. Arlette a apporté ses créations entièrement fabriquées avec de la récup. Une réussite ! L'ouvrage du bois, la poterie... on s'essaye à l'art. Les patchworks de Françoise Frisonroche et ses amies du club bruyèrois forcent l'admiration.

Cliquez dans un angle de l'album pour faire défiler les photos. Pour les retrouver dans le détail, consultez l'album dans la colonne de droite. Choisissez alors l'option diaporama. 

Pas mal de monde, environ 170 personnes avaient choisi de déjeuner sous le grand chapiteau. Une colossale salade niçoise, des grillades, des frites, des pâtisseries... attendent les convives. Le repas est servi, fort copieux. Le choix des mets plait. Le soleil plombe un peu le début de l'après-midi. Bonne occasion d'aller faire un tour du côté de l'ancienne féculerie ou d'entrer dans la fraicheur de l'église. Tout autour de la nef, des artistes ne demandent pas mieux que de partager leurs connaissances. L'enluminure, la calligraphie, la lithographie s'abordent sans complexe. Un guide commence une visite des lieux sacrés. Tout peut être vu par les enfants, tout peut être vu par les parents ! Le cirque Gones, le théâtre Loin et c'est très bien, les marionnettes vivantes de Voleur de poules Prod, la musique traditionnelle imaginaire de Bartok, Michel Schaeffer, les Jolies Mômes, les frères Cibouls, les contes d'Aboudbras, Dof dans la danse contemporaine, le groupe de pop-rock Ben Rain, les Culs trempés... et tous les autres qui comme l'atelier d'écriture le Cri de la laitue sont en train déjà en train de hurler " et nous et nous ? ! " ont trempé le maillot (si, si ! on en a même vu sécher !), tous donc se laissait aller au bonheur de jouer la comédie. L'association Villages en fête, , la compagnie Loin et c'est très bien, la Charlemagne, la Récrée, la Dame de Champ, le CAB de Bruyères, le Moto club de Saint-Dié, l'ATA, l'association bruyères Croq'arts... se sont mis en quatre pour faire plaisir. Sans oublier tous les bénévoles qui se retroussèrent les manches pour donner un coup de main. Et, sans qui pas de Zig Zag possible ! 

P1220907.JPG
Le panorama, vu depuis Champ le Duc est magnifique. Elles sont belles nos Vosges !

Il faut aussi citer le maire de Champ de Duc, Françoise Blanc, le président de la communauté de communes André Claudel, la conseillère générale, Martine Gimmillaro qui représentait là le président Poncelet, des maires élus de communes environnantes, dont Beauménil et Fiménil... Et puis, il y a la Communauté de communes de la vallée de la Vologne qui a parrainé le Zig Zag. Et puis, il a aussi ceux qui ont donné de l'argent qu'il faut citer (sinon ils seront déçus et risqueraient de bouder...) la CAF des Vosges, le conseil général des Vosges, le conseil régional de Lorraine, la mairie de Champ le Duc, la communauté de communes de la vallée de la Vologne.

P1220914.JPG

Du coq du clocher à l'âne du père Bobosse, de l'église à William Shakespeare, de l'histoire de Saint-Nicolas ( le vrai, puisqu'on vous dit qu'il existe c'est qu'il existe ! Na ! ) aux délires de Bernard l'Epinard, du drôle de jeu de quilles suédoises, à la grenouille croqueuse de galets, à l'écriture, en passant par une crêpe avec un bon demi de bière pour les grands, et un soda pour les p'tiots, Zig Zag baignait dans une tempête de soleil sur ciel bleu. Les lumières se sont éteintes, la musique s'est tue (dommage, car on voulait encore de la cornemuse !), les artistes sont partis... Le ciel est resté dans la nuit claire d'août, les yeux brillent encore de joie. Une comète est passée. C'est la nuit des étoiles. Magique.

23:18 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Laveline du Houx : petit caniche attend son maître

Un caniche blanc a été trouvé sur le secteur de Laveline du Houx. Ce petit chien qui est très gentil n'est pas tatoué et porte un collier de couleur. Peut-être s'est-il égaré durant le week-end du 15 août. Si vous le connaissez téléphonez au 03.29.66.20.25.

16:19 Publié dans Animaux et coins de nature |  Imprimer |  Facebook | |

18/08/2009

Autrey : ombre et lumière enchantent l'abbaye

DSC00748.jpgDouceur estivale d'un soleil couchant sur la grande abbaye d'Autrey, et en prélude du concert D'Ombre et de Lumière, un extrait du Stabat Mater de Pegolese, les amateurs de beaux concerts ont été gâtés samedi 15 août 2009. Haydn, Vivaldi, Scarlatti, avec des extraits du Stabat Mater, Graupner... le programme offrait de quoi se réjouir l'esprit. Empêchée, Eléna Vassilieva, soprano n'a pas pu chanter comme prévu samedi soir en l'abbaye d'Autrey. C'est finalement, la soprano Margit Schmidlet qui assura la place. Née à Francfort sur le Main, où elle fit ses études musicales à la Musikhochschule. Elle étudie la théorie, l'harmonie, le violoncelle et le chant. Elle y obtient son diplôme d’enseignement musical. Elle chante régulièrement en soliste avec l’ensemble Baroque de Lorraine, mais aussi dans d’autres styles musicaux en France et à l’étranger. En octobre 2007 elle est nommée au Conservatoire à Rayonnement régional du Grand Besançon pour y enseigner le Chant choral et la formation musicale. Depuis 2008 elle dirige le choeur de la Société des Concerts de Besançon. Les 150 personnes présentes se sont également laissées envouter par la belle voix du contre-ténor Robert Boschiero.

ROBERT 2 (2).JPG

 Après avoir obtenu un Premier Prix de chant et d’Art Lyrique au C.N.R. de Nancy, Robert Boschiero intègre l’École d’Opéra du Royal College of Music de Londres. Il décide ensuite de se diriger vers l’enseignement du chant et parfait alors sa formation en France et à l’étranger. Après avoir chanté Baryton -Basse pendant 25 ans, il renoue avec la tradition baroque qui autorisait l’homme à chanter dans tout l’ambitus de sa voix et travaille alors son registre de contre-ténor. Son expérience du chant lui confère un timbre riche et chaleureux dans ces deux registres, qu’il conjugue harmonieusement. L’Ensemble Alliance ravissait également le public. Ce quatuor à cordes « Alliance » a été fondé en 1996. Ses quatre musiciens se produisent régulièrement sur le territoire vosgien. Les rapports d’amitié qui unissent les musiciens, leur désir d’incursion dans des répertoires différents, nécessitent souvent une formation élargie, tant par des instrumentistes que par des chanteurs. De telle sorte qu’en 2004, le « Quatuor Alliance » est devenu « l’Ensemble Alliance », structure plus souple et plus adaptée. Ainsi, plus de cent musiciens se sont, à ce jour, produits au sein de cet ensemble à géométrie variable, lors de concerts allant de deux à vingt musiciens. Les bougies se sont allumées tout au long du concert et cet éclairage particulier mettait aussi en lumière l'exposition Bleutitude d'Evelyne Levet. (Exposition jusqu'au 30 août 2009)
Prochains concerts :
le 5 septembre 2009, Choeur polychrome ; le 19 septembre 2009, Jeunes talents de demain: Sophie Desmars et Paul Berthelmot seront alors accompagnés par le pianiste Luc Benoit.

20:38 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Trois fauteuils à vendre

Fauteuils .jpgA vendre 3 fauteuils. Armature bois de chêne, coussins et dossiers revêtus de cuir. Très bon état. Prix 40 € pièce.

and.regnier@orange.fr

Exclusif : on a retrouvé le crocrodile !

On a beaucoup cherché où donc est pouvait bien être passé le crocodile de Xertigny. Brigitte l'a retrouvé ! Qui l'eut cru alors qu'à grand renfort de moyens terrestres on tentait de débusquer la bête sur notre bonne vieille terre, et bien l'animal s'était envolé. Le crocodile navigue désormais en plein ciel ! Brigitte a en saisi l'image, maintenant on ne sait ni quand ni où on le reverra...

29072009.jpg
Merci Brigitte !

09:11 |  Imprimer |  Facebook | |

17/08/2009

Bruyères : Gabriel accueilli parmi les chrétiens

Dimanche 16 août 2009 demeurera comme un jour marqué d'une pierre blanche.P1230007.JPG

Miguel Torres et Mélanie Nourdin, domicilies rue des Charmilles à Laval sur Vologne ont choisi de faire baptiser leur fils Gabriel. Le petit garçon est le petit-fils de Catherine et Patrick Nourdin qui habitent à Laveline. Et, côté paternel, de Maria et Christobal Torres qui demeurent à Martigny les Bains.

P1230003.JPG

Une belle célébration religieuse marquait en l'église Notre Dame de l'Assomption l'événement de l'entrée d'un ange dans le monde des chrétiens. Gabriel qui était entouré de parents et amis a donc reçu le précieux sacrement également approuvé par parrain et marraine. 
 

 

15:47 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

La Chapelle devant Bruyères : décès de René Oriel

M. René Oriel est décédé dans sa 84 année. Ses obsèques religieuses seront célébrées le mardi 18 août à 16 h 30 en l'église de Biffontaine. Suivies de l'inhumation au cimetière de Biffontaine. M. Oriel repose au funérarium Lapoirie, 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Sincères condoléances.

Laval sur Vologne : Roland Membré nous a quittés

Après avoir lutté courageusement, jour après jour contre un cancer très douloureux, et contre lequel il luttait courageusement depuis environ 2 ans, Roland Membré s'est éteint dimanche 16 août 2009 à l'hôpital de Bruyères. Né le 5 août 1934 à Laval sur Vologne, Roland Membré résida durant toute sa vie dans son village natal. Jeune homme, il fut appelé sous les drapeaux et effectua son service militaire pendant 30 mois au Maroc et en Algérie. De retour à la vie civile, il épousa Yvette Anxionnat, originaire de Biffontaine. Deux filles naquirent au sein du couple : Anne-Marie et Nelly. M. et Mme Membré subirent l'épreuve terrible de perdre leur fille Anne-Marie au cours de l'année de ses 13 ans des suites d'un cancer. Employé à l'usine CIPA durant presque toute sa carrière professionnelle, Roland Membré vivait paisiblement s'occupant de sa maison et de son jardin. Proche de la nature qu'il aimait beaucoup, en particulier la belle forêt vosgienne, le disparu était un homme préoccupé par l'environnement. Discret, et selon ses proches, un peu bourru, il cachait une grande sensibilité, beaucoup de pudeur et un coeur d'or. M. Membré repose au funérarium Lapoirie 14 rue de l'hôpital à Bruyères. Ses obsèques seront célébrées le mardi 18 août à 14 h 30 en l'église de Laval sur Vologne. Selon la volonté du défunt, ni fleurs, ni couronnes. Une urne sera déposée au profit de la lutte contre le cancer. Et, toujours selon la volonté du disparu son corps sera ensuite crématisé. Sincères condoléances

15/08/2009

Sourire à partager !

Trop rigolo !
quand le chat dort.jpg
Trop drôle ! Voilà ce qu'Adeline Thomas a fait sur une photo de la girafe ! Merci Adeline pour ce sourire ! 

Belmont sur Buttant : Charles Henry Coolidge, n'est pas oublié

drapeaux français et américain [1].jpgCharles Henry Coolidge, de Signal Mountain dans le Tennessee est incorporé dans la compagnie M du 3e Bataillon du 141e Régiment de la 36e Division d’Infanterie US du Texas. Il effectue la campagne d’Italie puis débarque en Provence il y a aujourd’hui soixante-cinq ans. Il libère la vallée du Rhône puis gagne les Vosges fin septembre 1944, il est alors sergent et responsable d’un peloton d’armes lourdes. Charles H. Coolidge.PNGLe 24 octobre il arrive dans la région de Belmont-sur-Buttant ou son unité se rassemble à Vervezelle pour prendre position sur la colline de la Louvière – nommée « Hill 623 » en langage codé de l’époque – située au-dessus du village de Biffontaine sur la route qui mène au « Bataillon Perdu », une unité alors encerclée par des combattants ennemis. Ces derniers sont déterminés et la bataille fait rapidement rage. D’un nombre également supérieur, les Allemands font face à beaucoup de jeunes recrues américaines venues remplacer les victimes qui furent nombreuses les semaines précédentes. L’officier commandant l’unité étant hors combat, Charles Coolidge en prend le commandement et l’équipe arrive à proximité de son objectif d’altitude. Les Allemands feront leur maximum pendant plusieurs jours pour déloger ces indésirables nichés dans des tranchées bien abritées sous les roches. Ils n’y parviendront qu’à plusieurs reprises avec l’aide finale d’un char d’assaut.

Gérôme Villain montre les lieux .jpg

 

 

Après avoir tenu quatre jours cette position et mis hors de combat de nombreux ennemis, le sergent se voit, suite à un manque de munition et un bazooka défaillent, contraint de demander à ses hommes de se replier. Il supervise cette action et part le dernier.

Pour cette action héroïque, Charles Coolidge se verra attribuer la plus haute distinction de l’armée américaine : « the Medal of Honor » (la Médaille d’Honneur) dont seulement 464 furent décernées au cours de la dernière guerre mondiale dont le plus grand nombre à titre posthume.

Charles Coolidge est aujourd’hui âgé de 92 ans et réside toujours dans sa ville d’origine. Son petit-fils Brad est militaire en Allemagne. Il y a près de deux ans, il est entré en contact avec Gérôme Villain et Hervé Claudon de la région de Bruyères avec le projet de venir dans les Vosges pour se rendre sur ces lieux chargés d’histoire. Il est aujourd’hui venu accompagner de sa mère, sa femme et son jeune fils – Bradford junior – âgé de seulement deux mois et demi pour revivre l’itinéraire réalisé par son grand-père il y a près de soixante-cinq ans.

 A gauche sur la photo, Bernadette Poirat, maire de Belmont sur Buttant.jpg

 

                               DSCF1789.jpg L’équipe est accompagnée par Bernadette Poirat, maire de Belmont-sur-Buttant. Sur place, les trous individuels sont toujours présents, presque intacts à fleur de rocher et on peut deviner l’enfer qu’ont dû endurer ces hommes pour libérer notre secteur.

Brad a souhaité rendre hommage à son aïeul.jpg
Brad filme et prends le maximum de photos pour montrer à son grand-père que même après bien des années, personne ne l’a oublié.
Gérôme, Brad, Hervé.jpg
Remerciements à Hervé Claudon et Gérôme Villain, pour l'info et les photos

 

14/08/2009

Bruyères : décès d'Edmonde Hacquard

ScannedImage.jpgMme Edmonde Hacquard, est décédée à la maison de retraite de Saint Chamas (13) dans sa 95e année. Très connue sur le secteur de l'Avison, la disparue avait été gérante d'un magasin Sanal durant 20 ans à Docelles et 10 ans à Epinal. Edmonde Hacquard avait une coquette maison à Docelles où elle vivait entourée de ses chats. On se souvient qu'elle mit en route le club du troisième age à Docelles. Qu'elle s'occupait de la Fraternité des malades à Epinal, des non voyants, et qu'elle occupa un poste d'administrateur à l'ADAPAH. Mme Hacquard qui était une femme fort cultivée réalisa de nombreux voyages au travers le monde. Elle visita notamment le Mexique, Jérusalem... Plus près, elle alla aussi à Juan les Pins, et tous les ans à Lourdes. Elle laisse le souvenir d'une personne très active et dévouée aux causes qu'elle adoptait. Veuve de Jules Hacquard depuis le 17 septembre 1975, Edmonde Hacquard était mère de deux filles. Onze petits-enfants, 21 arrière-petits-enfants virent le jour. Edmonde Hacquard devint aussi 3 fois trisaïeule. La cérémonie religieuse a été célébrée en l'église de Docelles vendredi 14 août 2009 à 14 h 30. Sincères condoléances. 

Laveline du Houx : le bonheur est dans le pré !

Le paysage de moyenne montagne vaut déjà à lui seul le détour. Pas de heurts, pas de coupures abruptes, les vallons partagent forêts et prairies. On devine des oiseaux dans les taillis. Les chevreuils se cachent parmi les bruyères en fleurs, à l'ombre des essences forestières.  

P1220722.JPG

Sur le versant, baignée de soleil, la ferme du Grand Écart attend un nouveau groupe de visiteurs. C'est ainsi depuis le début de l'été.

P1000387.JPG

À la demande de l'office de tourisme de Bruyères, mercredi 11 août 2009 était un jour supplémentaire sur le calendrier des visites et goûter à la ferme. Le 22 juillet 2009, déjà Claude Mathieu conduisait là 76 participants. « Une majorité de touristes issus de plusieurs régions de France ! » constate le président de l'Office bruyèrois.

P1220670.JPG

Presque autant cette fois, avec des habitants de Normandie, du Nord, de Belgique et comme le montrent les plaques minéralogiques, d'autres contrées aussi. Les gens du coin sont là aussi, certains ont déjà eu l'occasion de venir, mais on aime retrouver la ferme Claudon. Un peu comme si le temps n'avait plus la loi, tout semble tranquille. Le soleil est encore haut, Monique s'affaire aux cuisines, Roger a coiffé la casquette du guide. Ghislain et Alexis, les garçons de la maison sont peut être partis aux champs. Les gosses sont impatients d'approcher les animaux.

P1220653.JPG

Ah, là ce sont des petits veaux à peine âgés de quelques jours. De grosses bottes de foin fleurent bon l'herbe sèche. Aujourd'hui, pas de démonstration d'enrubannage, car la récolte ne s'y prête pas. Mais, il y a encore bien des choses à voir ! La soixantaine de vaches vosgiennes et montbéliardes nourries sur prés apporte une belle production laitière. Ben non, ici le lait n'a pas un arrière-goût de lavande, mais de pâtures vosgiennes.

P1220669.JPG

L'installation d'une fromagerie en 1993 permet de transformer une partie du lait en fromage fermier. Roger explique la complexité des quotas. Les adultes hochent la tête de surprise. Pas simple, tout cela. 

P1220672.JPG

 Les gamins préfèrent aller voir les poules. Une véritable armée d'environ 400 poules pondeuses. Élevées la crête au grand air.

P1220679.JPG

Les oeufs ramassés sur la paille sont vendus à la ferme. Que de changement depuis l'époque de l'ancienne étable entravée et du nouvel espace avec stabulation libre et salle de traite nickel-chrome ! Pas de refus, tout ce petit monde accepte volontiers de croquer un biscuit arrosé d'un verre de sirop de groseilles ou de rosé bien frais, rafraichi dans l'eau du bassin.

P1220656.JPG

P1220692.JPGSur un banc, le grand-père explique que les abeilles raffolent de butiner la renouée. Celle-ci fleurit rose foncé et serait du Canada. Dans le ciel, trois buses tournent en rond. « Elles ne sont pas dangereuses pour les poules, elles guettent les souris ! C'est de l'épervier qu'il faut se méfier, car s'il tombe sur une poule, il la bouffe vivante ! » assure l'aïeul fort de son expérience. La pause est terminée, les hôtes du jour reprennent le chemin des prés. « On va aller voir les vaches ! »

P1220716.JPG

Tout au long du sentier, les mûres attirent les convoitises. ( oui, oui, c'est " le " Claude Viriot !) 

P1220715.JPG

 Miam, c'est qu'elles sont fameuses !

P1220720.JPG

 Roger montre la différence, « Les Vosgiennes ont une bande blanche sur dos, et plein de taches sur la tête ! Ce sont de bonnes bêtes... " À l'ouest, le soleil descend doucement.

P1220725.JPG

 Ah, mais oui il est presque 17 h 30, déjà ! C'est l'heure de rejoindre la ferme.

P1220740.JPG

La table a été dressée dans le grand hangar où séchait le tabac lorsque le Grand Ecard en produisait. La chambre d'agriculture avait proposé, Monique et Roger avaient bien voulu essayer. L'expérience tentée en relation avec la Seita a été abandonnée partout dans les Vosges, il y a plus d'une décennie. Pas suffisamment concluant pour trop de travail, et beaucoup de difficultés.

 À taaaaaaaaable !

P1220753.JPG

On se réjouit d'avance, et on a raison, car les énormes saladiers de salade vosgienne, le fromage maison, la tarte aux fruits font toujours le bonheur des grands et petits appétits aiguisés par deux bonnes heures de marche en pleine nature. Comme dit Roger » Y' a quelque chose dans l'assiette ! « Effectivement, on entend plus que le bruit des couteaux et des fourchettes... Ben oui, c'est cela aussi nos Vosges !

P1220674.JPG

Prochains goûters : mardi 18 août, dimanche 23, mardi 25 et jeudi 27 août 2009 ; dimanche 6 septembre 2009. 

Pour réserver, téléphonez au moins un jour avant la date du goûter chez Monique et Roger Claudon au tél. 03.29.66 66.90 ou encore au 03.29.37.65.35. Participation aux frais : adultère 8 € ; enfant de moins de 10 ans 5,50 €. 

Remerciements à l'office de tourisme de Bruyères qui a fourni la photo de groupe. 

Et pour le plaisir une belle photo printanière envoyée à la girafe par Hervé Claudon. :-)

Copie de 16 avril 2007 - 2.jpg

09:53 Publié dans Balades |  Imprimer |  Facebook | |