Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2022

Granges-sur-Vologne-Autmonzey: Quatre logements réhabilités dans un immeuble du Toit-Vosgien pour accueillir des réfugiés d'Ukraine

Même si bien sûr le choix de Vladimir Poutine de déclarer la guerre à l'Ukraine est dénoncé meurtrier, portant atteinte à la paix et à la stabilité de l'Europe, la décision de réhabiliter un immeuble de la rue des Bas-Champ en vue d'accueillir des réfugiés ne peut que  réjouir. Une action menée conjointement entre la commune de Granges-sur-Vologne-Autmonzey, une trentaine de bénévoles, et le Toit Vosgien est saluée exemplaire. Une réception avec découverte des locaux a permis d'en mesurer encore davantage tout le bien fondé. Frédéric Thomas, maire de la commune précisait la genèse d'une l'affaire rondement menée. Et dit sa fierté d'être maire de Granges-sur-Vologne-Autmonzey.

20220512_102555(0).jpg

"Au-delà des mots il nous fallait agir, et ce dès le 4 mars, j'ai réuni le conseil. Le conseil municipal a fait preuve de solidarité en proposant d'accueillir sur notre territoire des familles déplacées en provenance d'Ukraine. Pour ce faire, il nous fallait un lieu d'hébergement durable. Suite à la proposition de René Stach, adjoint qui avait ciblé les quatre logements vacants du Toit Vosgien, j'ai immédiatement contacté le président du Toit Vosgien, David Valence, pour savoir s'il était partant pour un partenariat avec la commune de Granges-sur-Vologne-Autmonzey. Il n'a pas hésité une minute pour me dire oui ! ..." Très rapidement, Patrick Schmitt, directeur général du Toit Vosgien s'est déplacé avec d'autres responsables pour estimer la faisabilité du projet, expliquait Frédéric Thomas soulignant une réactivité et un engagement sans faille.

Une convention de mise à disposition gracieuse des 4 logements, tenant compte des besoins matériels avec le remplacement de deux chaudières, fut signée. Ensuite, c'est une véritable entreprise de rénovation qui se mettait au travail pour rendre les lieux parfaitement habitables. Pas moins de 1050 heures furent consacrées à la réfection, l'ameublement, l'achat de produits de première nécessité... Ne laissant rien au hasard, l'accompagnement administratif, les possibilités d'inscriptions scolaires, ou parmi d'autres l'aspect médical ont été soigneusement étudiés sous la houlette municipale. L'élu remerciait encore le bailleur social et la mobilisation qui permirent de développer une action citoyenne. Et d'exprimer toute sa fierté d'être maire d'une commune généreuse et accueillante.

20220512_112639.jpg

 

Animé d'un même sentiment, David Valence soulignait "Un vrai modèle de solidarité à l'échelle locale" Et d'ajouter " Nous sommes là en plein dans le rôle de solidarité du Toit Vosgien. Avec l'élan d'un ambitieux programme de rénovation, la mobilisation du bailleur, les gens qui ont offert de leur temps, et tous ceux qui ont contribué à ce résultat, cela donne envie de croire en la société ! " David Valence évoquait également, la nécessité de se référer à un incontournable devoir de mémoire.

 Quelque 7000 euros de dons, notamment celui d'un ancien habitant demeurant aux États-Unis, ont permis  que l'immeuble construit au début des années 1970 (à l'époque le premier du Toit Vosgien à Granges sur Vologne) et qui semblait à plus ou moins long terme voué à la démolition abrite désormais des familles ukrainiennes fuyant la guerre qui sévit dans leur pays d'origine. Chacune est dotée d'un référent pour ses démarches. Elles sont également accompagnées au quotidien par des bénévoles.

Sous préfète à Saint-Dié-des-Vosges, Carole Dabrigeon mettait l'accent sur la qualité de l'accueil et rappelait qu'au besoin un guichet unique était ouvert en préfecture à l'intention des personnes déplacées. Soit actuellement  489 dans les Vosges, dont 200 mineurs. On en compte 354 hébergés par des particuliers. Avec les logements du Toit Vosgien refaits, la représentante de l'État se félicitait de constater des solutions pérennes.

20220512_112005.jpg

De leur côté, grâce à une traductrice, des familles présentes ont dit toute leur reconnaissance et le désir remercier pour l'accueil reçu en se rendant utiles. Sachant que la guerre, le bruit des bombes et des alarmes continuent de traumatiser des personnes et des enfants,  Frédéric Thomas a dit avoir fait supprimer la sirène d'alarme du mercredi midi.

14/05/2022

Bruyères : samedi 14 mai dédicaces au Multimédia Leclerc

1ERE DE COUVERTURE PAR AMOUR DE MA TERRE.jpgAprès Anould  et en collaboration avec l'espace culturel du centre Leclerc de Bruyères, une journée dédicace en présence de Joël Lemaire est organisée sur place, le samedi 14 mai 2022 de 10 à 12 h et de 14 h à 18 h. 

 

4EME DE COUVERTURE PAR AMOUR DE MA TERRE.jpg

Davantage de renseignements sur  htpps://joel-lemaire.com.

 

06/05/2022

Laval sur Vologne, Fays : 77ème anniversaire de la Victoire du 8 Mai 1945

Cérémonie commémorative du 77ème anniversaire de la Victoire du 8 Mai 1945 se déroulera le dimanche 8 mai 2022 selon le programme suivant :

  • Messe à 10 h en l’église de Bruyères

  • Monument aux morts de Laval sur Vologne vers 11 h15 mn

  • Lever des couleurs

  • Lecture du message du Ministre délégué chargé des Anciens Combattants

  • Appel aux morts pour la France 39-45

  • Dépôt de gerbes

  • Minute de silence

  • Un vin d’honneur sera ensuite offert par les municipalités de Laval sur Vologne et de Fays à la salle communale de Laval sur Vologne.

15:28 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

28/03/2022

Bruyères : rappel, Daniel-Osiris en assemblée

Agenda.jpgL’assemblée générale de l’association Daniel-Osiris, suivie d'une assemblée générale extraordinaire, se déroulera le jeudi 31 mars 2022, à 18 heures au Relais de la Cité à Bruyères selon l'ordre du jour suivant :

Assemblée générale :

  • Accueil du Président
  • Bilan moral de l' année 2021
  • Bilan financier de l'année 2021
  • Projets pour l’année 2022
  • Questions diverses

 Assemblée générale extraordinaire

  • Confirmation du nom de l'association « Association Daniel-Osiris des amis du musée »
  • Changement d'adresse du siège social

04/03/2022

Saint-Dié-des-Vosges : solidarité avec l'Ukraine

 

Ukraine.PNG

Communiqué de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges

Depuis la nuit du 23 au 24 février 2022, l’Ukraine est sévèrement touchée par une attaque militaire massive initiée par la Russie voisine. Près d’un million d’habitants ont pris la décision de quitter le pays, les autres ont décidé d’y rester, mais tous ont besoin d’aide et de soutien.

Très rapidement après le début de l’attaque de l’Ukraine par la Russie, le maire David Valence s’est positionné auprès de préfet des Vosges pour que la commune puisse être ville d’accueil des personnes déplacées. En ce sens, des démarches ont été réalisées auprès des bailleurs sociaux afin de connaître le nombre de logements vacants disponibles sur le territoire. En urgence, une trentaine de personnes peut d’ores et déjà être accueillie, et la capacité d’hébergement pourrait se densifier avec la mobilisation des Déodatiens.

6.jpg

La Ville de Saint-Dié-des-Vosges a défini deux urgences à son échelle :

- participer à l’équipement et à l’assistance des personnes qui sont aujourd’hui encore en Ukraine

- participer à l’effort de solidarité européenne envers les personnes qui cherchent, ou vont chercher, à fuir leur pays.

Pour ce faire, la Ville multiplie les actions pour venir en aide aux habitants restés sur place, tout en offrant des solutions d’accueil aux Ukrainiens..../...

Motion adoptée lors du conseil municipal du vendredi 25 février 2022

« Dans la nuit du 23 au 24 février 2022, la Russie a bafoué le droit international et la charte des Nations-Unies en engageant une attaque militaire massive contre l’Ukraine.

En violant l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine, la Russie s’est rendue responsable d’une atteinte des plus grave à la paix.

Aussi, les élus de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, réunis en conseil municipal le 25 février 2022 :

- expriment leur total soutien envers le peuple ukrainien ;

- demandent avec force que l’Ukraine puisse retrouver sa souveraineté dans les plus brefs délais ;

- souhaitent qu’une solution diplomatique puisse aboutir dans un cadre européen et international au retour de la paix.

27.jpg

Pavoisement de l’hôtel de ville

Depuis mercredi soir, deux drapeaux aux couleurs de l’Ukraine sont installés sur le balcon de l’hôtel de ville, aux côtés des drapeaux français et européen.

Ouverture d’une hotline et d’une adresse mail dédiée

De nombreux citoyens de Saint-Dié-des-Vosges et du territoire de l’agglomération se sont déjà manifestés auprès de l’accueil de la mairie pour proposer leur aide. Ils seront tous recontactés par la municipalité, touchée par cet élan de solidarité incroyable.

Pour celles et ceux qui s’interrogent sur la façon dont ils peuvent s’associer aux actions de soutien au peuple ukrainien menée par la Ville de Saint-Dié-des-Vosges, deux canaux ont été créés, par lesquels ils trouveront les réponses à toutes leurs questions :

- un numéro de téléphone : 03 29 55 38 20

- un courriel : solidarite-ukraine@ville-saintdie.fr

Par ce biais, un véritable appel est lancé aux Déodatiennes et aux Déodatiens qui pourraient faire grossir la capacité d’accueil en hébergeant, dans leur résidence principale ou non, des réfugiés. De même, des personnes maîtrisant le russe sont également appelées à se manifester.

Accueil des réfugiés ukrainiens

Mercredi 2 mars vers 16 h, un couple, son enfant de 3 ans et une personne âgée, tous en provenance d’Ukraine, ont franchi les portes de l’hôtel de ville avec l’espoir de retrouver un membre de leur famille, qui vit à Saint-Dié-des-Vosges. Ils ont été pris en charge par Adoma, structure d’accueil des demandeurs d’asile, hébergés dans un logement du bailleur social Vosgelis, et ont bénéficié de l’aide du CCAS, qui a fourni les denrées alimentaires. Le tout grâce à l’intervention de Mme Lina Cois, qui s’est chargée de la traduction..../...

Collectes de dons

Pour accompagner les réfugiés accueillis à Saint-Dié-des-Vosges et sur le territoire, mais aussi pour soutenir les associations humanitaires qui oeuvrent en Ukraine et connaissent mieux que quiconque les besoins des populations, et face à la multiplication, partout en Europe, des points de collecte de produits de première nécessité, la Ville de Saint-Dié a fait le choix de mettre en place un financement participatif via une plateforme numérique, ainsi qu’une collecte de chèques, afin que tous les citoyens puissent prendre part à l’effort collectif.

- Accessible dès ces prochains jours via les sites internet de la Ville (www.saint-die.eu) et de la communauté d’agglomération (www.ca-saintdie.fr), une plateforme de financement participatif permettra à tous les citoyens d’effectuer un virement, du montant de leur choix. La municipalité a fait le choix d’amorcer ce fonds de soutien de 5 000 euros.

- Un point de collecte de chèques est matérialisé à l’hôtel de ville de Saint-Dié-des-Vosges. Les chèques doivent être libellés à l’ordre de « Régie d’accueil St-Dié » et porter, au dos, la mention « Don Solidarité Ukraine ».

Un reçu fiscal vous permettra de déduire 66 % du montant de votre don, de vos impôts.

Participation au premier convoi de la Protection civile par l’envoi de matériel médical

Avec la Protection civile du Grand Est, les communes d’Épinal et de Charmes, les Hôpitaux du Massif des Vosges, dont le conseil de surveillance est présidé par David Valence, se sont mobilisés pour acheminer 13m3 de matériel médical (sondes d’intubation, fils suture, compresses stériles, gants stériles...) dans un convoi qui partira ce week-end du site Saint-Charles. Il s’arrêtera sur une base logistique en Pologne, puis le chargement sera acheminé vers l’Ukraine, au plus près des besoins de la population.

« C’est notre histoire et notre responsabilité de tendre la main à l’Ukraine. D’autant plus à Saint-Dié-des-Vosges, une ville qui a connu l’horreur du feu et de la dynamite. Il y a un impératif moral de tendre la main. »

David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges

09/01/2022

Bruyères : cartes postales à vendre

img20220109_08045351.png

Lot n°1 de trois cartes Bruyères ancien : 25 euros

06 07 40 73 76

13/11/2021

Saint-Dié-des-Vosges : le magazine de novembre

Capture.PNG

Pour lire le magazine cliquez sur le visuel de Une

08/11/2021

Déodatie : le magazine n°16 de l'agglomération de Saint-Dié-des-Vosges

Capture.JPG

Pour lire le magazine cliquez sur le visuel de Une

20/10/2021

Mortagne : le village se souvient

Henry Wieczorek aurait presque 100 ans aujourd’hui. Son engagement, son courage et le destin en ont décidé autrement. Le 22 janvier 1945, il effectue une mission comme chef de section et décolle de Tantonville. Son chasseur bombardier Thunderbold P-47 est en difficulté mécanique, le jeune pilote américain de 23 ans évolue en plein brouillard. Il découvre qu’il survole le village de Mortagne, qu’il veut épargner à tout prix, car il porte une bombe de 250 kg. Tout va très vite, il attend la dernière seconde pour s’éjecter. Malheureusement, il est trop bas, son parachute est en torche, il descend trop vite et il se tue en fin de course. Son avion s’écrase et se disloque plus loin, entre champ et lisière de forêt, sans faire de victimes.

IMG_20211017_114433.jpg

Il est enterré provisoirement dans le cimetière militaire des États-Unis du Quéquement a Dinozé. Son corps est transféré ensuite aux États-Unis par transport militaire et atteint New York début février.

Il recevra à titre posthume la Purple Heart, la médaille de l’air pour ses missions et vols opérationnels soutenus contre l’ennemi, ainsi que l’étoile de bronze avec des grappes d’argent et des feuilles de chêne.

Après la traditionnelle cérémonie de commémoration de la Libération au Haut-Jacques, Lionel Leclerc, maire de Mortagne, dévoile la plaque commémorative en l’honneur du jeune Henry, sur le mur du cimetière, à quelques mètre du lieu de sa chute fatale. De nombreuses autorités, dont le député Gérard Cherpion, le président de l'agglomération de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, étaient sur place, ainsi que des présidents d’associations patriotiques.

08:33 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

29/07/2021

Bruyères : photographies grand format

Depuis le début de l’été, une douzaine de photographies grand format dépeignent la vie et les charmes de la ville d’Honolulu.  Le thème n’est pas choisi au hasard car Bruyères fête cette année son soixantième anniversaire de jumelage avec la ville d’Honolulu. A l’origine de ce jumelage, les faits de guerre héroïques des soldats Nisei américains.  
Les richesses culturelles et historiques de la ville de Bruyères sont donc encore une fois mises en valeur avec une exposition photo installée sur la Place Stanislas.  

Honolulu.png

 
Au fil de l’exposition, le visiteur prendra progressivement connaissance du serment unissant ces deux villes depuis 60 ans. Serment accompagné par des prises de vue exceptionnelles.  Avec un peu d’imagination, le visiteur pourra même sentir l’air marin et entendre le bruit des vagues.    
« Nous avons souhaité offrir un peu d’évasion et de dépaysement en cette période estivale tant pour les touristes que pour les Bruyérois.es. C’est également un message fort à nos amis vivant de l’autre côté de l’océan Pacifique : « Bruyères se souvient » explique Martial Hilaire, adjoint au tourisme à la ville de Bruyères.

23/05/2021

Gugnécourt : partage ta mémoire

Affiche et flyers Transmission-de-mémoire FINIT.jpeg

18/08/2020

Bruyères-Honolulu : décès de Don Seki

L’association du Chemin de la Paix et du Jumelage Honolulu-Bruyères a appris avec tristesse le décès de Don SEKI à l’âge de 96 ans. Et communique le texte suivant :

Vétéran du 442e RCT, Don SEKI a fait partie des libérateurs de Bruyères, c’est au cours de cette sanglante bataille qu’il a perdu un bras. Don était venu en pèlerinage à Bruyères en mai 2001 accompagné de son épouse Sumikio et d’un groupe de vétérans, accueillis et guidés par l’association du Chemin de la Paix. On se souvient d'un homme très gentil et drôle, et avec émotion qu’il avait poussé la chansonnette au restaurant entraînant deux de ses collègues, il aimait la plaisanterie, il racontait volontiers des histoires et anecdotes intéressantes sur la façon dont il a survécu à la Seconde Guerre mondiale.

1-Mr Don SEKI.jpg

Il a décrit la perte de son bras en France à ses petits-enfants. "Comment as-tu perdu ton bras grand-père?" demandaient ses petits-enfants. Don plaisantait "Un chien me l'a volé ...". Les petits-enfants voulaient alors venir en France pour retrouver le bras de papy ... Evan et Tyler ont réalisé ce vœu d’enfants en 2013, accompagnés de Tracey la fille de Don SEKI, ils faisaient partie du groupe venu d’Hawaii pour l’anniversaire de la Libération de Bruyères en octobre 2013.

 0-Don SEKI à l'entraineme nt.jpg Parmi les décorations militaires de Don Seki figuraient le Purple Heart, la médaille de la campagne Europe-Afrique-Moyen-Orient, la médaille de la victoire de la Seconde Guerre mondiale, l'étoile de bronze, la médaille de bonne conduite et la médaille d'honneur du Congrès et la Légion d'honneur française. Le portrait de Don Seki figure sur la jaquette du livre "The Go for Broke Spirit: Portraits of Courage" de Shane Sato contenant des photos d'anciens combattants.

Don Seki a également fait une apparition dans le film indépendant de 2019 «American » Il laisse dans le deuil son épouse, Sumikio, ses 3 filles Lynnette Takahashi, Lindsey Seki et Tracey Seki Matsuyama et deux petits-enfants, Tyler Takahashi et Evan Seki Matsuyama.

Le Président et les membres de l’association présentent leurs plus sincères condoléances à la famille dans la peine et expriment leur respect et leur reconnaissance envers ce héros. Qu’il repose en paix.

20/07/2020

Bruyères, Honolulu : hommage à Lawson Sakai

DsZlawson-sakai-2.jpgLawson SAKAI nous a quittés le 16 juin 2020 dans sa 97e année. Vétéran du 100/442e RCT Lawson Ichiro SakaiI, fut un des libérateurs de la cité et un grand ami de Bruyères où il est venu une dizaine de fois. 

La volonté de la famille a été respectée, l'association « Chemin de la Paix et de la Liberté » a attendu que Lawson soit inhumé avant de lui rendre hommage. Ses obsèques ont été retardées en raison de l'épidémie, elles ont eu lieu dans l'intimité familiale le 27 juin au Gavilan Hills Memorial Park à Gilroy USA. Une cérémonie d'hommage public aura lieu dès que les restrictions seront levées aux USA.

copie 2 (Copier).jpg

Le 11 juillet les membres du comité de l’association se sont réunis au mémorial US en forêt de l’Helledray pour un moment de recueillement et un dépôt de gerbe en hommage à l'ami et au libérateur de la cité.

 Martial Hilaire adjoint au maire représentait la municipalité de Bruyères. Et seuls les membres du comité de l'association étaient conviés afin de respecter les consignes sanitaires.

"Respect et reconnaissance à notre héros, qu'il repose en paix". L’association adresse à la famille ses plus sincères condoléances.

1 (Copier).JPG

18/06/2020

France, Bruyères, Biffontaine : décès du vétéran Lawson Iichiro Sakai

Capture666.JPGLe décès aux États-Unis de Lawson Lichiro Sakai est appris avec une grande tristesse par tous ceux qui ont connu ce valeureux vétéran du 442e RCT compagnie E. Un régiment composé d'Américains de parents japonais.

Lawson Lichiro Sakai était revenu plusieurs fois dans les Vosges, notamment à Bruyères et Biffontaine. Il a aussi organisé des voyages en France avec d'autres vétérans et leurs proches.

P1200813a.JPG

D'origine hawaïenne, Lawson Lichiro Sakai s'était porté volontaire pour combattre pendant la Seconde Guerre mondiale depuis un camp d'incarcération américain où il se trouvait avec ses camarades, tous victimes de représailles, dont le seul motif était leurs descendances japonaises. Il a combattu en France et en Italie, il fut blessé quatre fois au combat dont une fois à 100 mètres du bataillon perdu au Trapin des Saules.

P1210415b.JPG

Lawson Lichiro Sakail laisse le souvenir d'un homme courageux et chaleureux qui aimait retrouver la France et les Vosges où il comptait de nombreux amis. Sincères condoléances à ses proches. RIP Monsieur.

Photos des 13 en forêt de Biffontaine et 14 juillet 2009 à Bruyères.

 

17/06/2020

Bruyères : Appel du 18 Juin

46733.gifL'Appel du Général de Gaulle sera célébré jeudi 18 juin à 18 h en comité réduit sur l'esplanade du souvenir. Les personnes qui voudraient être présentes devront impérativement porter un masque et respecter les distances physiques.

16:38 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

26/04/2020

Bruyères : Déportation, le souvenir demeure

Chaque année, le dernier dimanche d'avril est dédié à la célébration de la mémoire des victimes et des héros de la déportation, mais cette année, confinement de la population en France n'a pas permis le déroulement habituel de cette commémoration.

02.JPGDans ce contexte, et dans le respect des contraintes liées aux nouvelles règles de sécurité sanitaire du Covid19,  rappelées par la préfecture, ce dimanche matin à 8h30, le maire, Yves Bonjean, accompagné de son adjoint Joseph Morin, a procédé au dépôt d'une gerbe au monument aux morts, à la mémoire de nos martyrs.

01.JPG

20:26 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

23/11/2019

Saint-Dié-des-Vosges : Il y a 75 ans, le général Eisenhower prenait à Saint-Dié une décision capitale.

Il y a 75 ans, le général Eisenhower prenait à Saint-Dié une décision capitale.

Elle est révélée dans un livre récompensé par 3 prix littéraires.

Il y a tout juste 75 ans, le 24 novembre 1944 dans l'après-midi, le Commandant suprême allié en Europe, le général Dwight Eisenhower, arrive à Saint-Dié, venant de Sarrebourg.

Il est accompagné par les plus grands responsables de l'U.S. Army:

le général Omar Bradley, vainqueur de la bataille de Normandie; le général Jacob Devers, libérateur du Sud-Est de la France; et le général Alexander Patch, qui commande la 7° Armée américaine dans l'Est.

Dans un faubourg de la ville se tient une conférence secrète, durant laquelle Eisenhower est amené à prendre une décision politique et militaire capitale.

Devers et Patch ont déjà tout préparé pour passer le Rhin, dans la foulée des succès remportés, notamment, par des Français: les généraux De Lattre de Tassigny et Leclerc.

Mais Eisenhower hésite. Finalement, il décide de ne pas suivre ce plan, retardant du même coup de plusieurs mois la libération de l'Alsace et d'une grande partie de la Lorraine.

Longtemps méconnu, cet épisode important de la fin de la guerre est révélé dans un livre "La décision secrète d'Eisenhower", paru aux Editions de La Nuée bleue, à Strasbourg, en mai dernier, et publié en partenariat avec la ville de Saint-Dié-des-Vosges (préface de David Valence).

L'auteur, le Déodatien Dominique-François Bareth, fonctionnaire européen, et ancien chef-adjoint de la section des Affaires multilatérales et régionales à l'OTAN, a eu accès à de nombreuses sources inédites en France.

Analysant avec précision le déroulement des opérations militaires et leur contexte politique, ses recherches permettent de répondre à une série de questions restées ouvertes depuis ¾ de siècle, de dévoiler pourquoi Eisenhower a dû imposer à ses généraux une décision controversée, et comment ce choix crucial est resté ignoré pendant des décennies.

Cet ouvrage vient d'être récompensé successivement par 3 prix littéraires et scientifiques:

- le Prix des Conseils départementaux de Lorraine;

- la Bourse d'Histoire du Prix Erckmann-Chatrian;

- le Grand Prix de l'Académie lorraine des Sciences.

15/10/2019

Bruyères : 4 films témoignages réalisés par l'Office du Tourisme

tank.gifLa médiathèque vous propose en ce mois d'octobre et à l'occasion du 75ème anniversaire de la Libération de Bruyères-Biffontaine, les 4 films témoignages réalisés par l'Office du Tourisme.
Ils seront à visionner à l'aide de tablettes (prêtées par le Conseil Départemental) aux horaires d'ouverture de la Médiathèque.

25/02/2019

Saint-Dié-des-Vosges : Honneur à Jean Masson

Communiqué de presse de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges

M. David Valence, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, s'est rendu dimanche 24 février 2019 à Ollioules (Var) pour une cérémonie organisée de longue date. 

Il s'agissait de remettre la médaille de la Ville à M. Jean Masson. Français Libre,  survivant du débarquement du 6 juin 1944, Commandeur de la Légion d'honneur, ce dernier avait bien sûr été informé de cette volonté de sa ville de naissance de le mettre à l'honneur. 

Par un triste concours de circonstances, il a toutefois quitté ce monde dans la nuit du 23 au 24 février 2019. 

Image Jean Masson.JPG

La cérémonie prévue a tout de même eu lieu hier à Ollioules, en présence du Maire de la commune et conseiller régional Robert Bénéventi. David Valence a alors remis la médaille de la Ville à une des filles et à la petite-fille de Jean Masson, toutes deux très émues. Il a beaucoup insisté sur l'exemplarité de l'itinéraire de ce Vosgien, héros de la Seconde Guerre mondiale. 

Il sera proposé au Conseil municipal au cours de l'année 2019 de baptiser un espace public du nom de Jean Masson.

12:15 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

19/02/2019

France : communiqué de Daniel Gremillet et Jackie Pierre, sénateurs des Vosges

Dans la Capitale, un tag antisémite a lâchement dégradé le portrait-hommage de Simone Veil, à sa proximité, des arbres plantés en mémoire d’Ilan Halami ont été profanés. Aujourd’hui, en Alsace, le jour même où des rassemblements sont prévus dans tout le pays contre l’antisémitisme, 80 sépultures du cimetière israélite de Quatzenheim ont été profanés. Cette liste d’injures est longue…

Nous nous élevons avec force contre de tels actes. Les valeurs de notre République ont été attaquées. Nous n’avons pas d’autre choix ni d’autre enjeu à faire que celui de l’éducation et de la culture si nous voulons réellement venir à bout de cette haine rampante. Nous avons, toutes et tous, une culture différente à respecter et à faire respecter.

Nous tenons à exprimer toute notre sympathie à l’ensemble de la communauté israélite de France.

Actes antisémites - Communiqué de presse de Messieurs Gremillet et Pierre Sénateurs des Vosges.doc

 

Saint-Dié-des-Vosges : Contre l’antisémitisme

Communiqué de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges

Contre l’antisémitisme,

La municipalité de Saint-Dié-des-Vosges vous donne rendez-vous mardi 19 février 2019 à 19h, place Georges Trimouille (parvis du Musée Pierre Noël), devant la plaque qui honore la mémoire des enfants juifs déportés, pour une mobilisation des Vosgiennes et Vosgiens en écho à l’appel national.
Soyons nombreux !

06/01/2019

Bruyères : assises annuelles de Jumelage Bruyères-Honolulu, Chemin Paix Liberté

Chemin de la Paix et de la Liberté.jpgL'assemblée générale annuelle de l'association du Jumelage Bruyères-Honolulu Chemin Paix Liberté se tiendra samedi 26 janvier 2019 à 10 heures, salle Borémont, à l’étage du Relais de la cité.

 

Vous êtes cordialement invités à participer à cette réunion importante dans la vie de l’association

À l'ordre du jour, il sera évoqué entre autres sujets :

Les réalisations 2018 et projets 2019, dont l'organisation d’un spectacle ; l'accueil d’un groupe de 135 visiteurs en juillet ; la 4e édition de la balade gourmande prévue le 6 octobre ; la préparation du 75e anniversaire de la Libération en octobre

Exposé de Marius Hermon sur son séjour de 4 mois à Hawaii, parrainé par l’association, et appel à candidatures Renouvellement du tiers sortant des membres du comité

À l'issue de la réunion, un repas est prévu au restaurant « La Renaissance »  Bruyères. Pour la bonne organisation, il est demandé de s'inscrire.

Réponse souhaitée avant le 16 janvier 2019 A déposer au choix dans la boite aux lettres de Martial Hilaire ou de Bernard Hans ou à envoyer par courriel : jumelagebruyereshonolulu@gmail.com

 

15/08/2018

Bruyères : rappel, musée Henri-Mathieu saison 2018

Musée 2018.jpg

17/07/2018

Épinal : Exposition, la fin d'une guerre

1914-1918.jpg

30/06/2018

Saint-Dié-des-Vosges : inauguration du Jardin Simone Veil

Dimanche 1er juillet 2018, jour où l'ancienne ministre, rescapée des camps de la mort, Simone Veil entre au Panthéon avec son mari, un grand parc naturel arboré, avec des jeux pour enfants, Le Jardin Simone Veil créé au centre-ville sera inauguré à Saint-Dié-des-Vosges.

36325823_1123114364495903_2161463199612796928_n.jpg

22/05/2018

Bruyères : visite d'un groupe d'Américains

L’association du «  Chemin de la Paix et de la Liberté » est très heureuse d’avoir accueilli et accompagné la visite d’un groupe de 24 personnes originaires de Saattle ( état de Washington).

Ces Niseis font partie de “Keiro Northwest” à Seattle, qui est un centre d’aide aux personnes âgées d’origine asiatique. Cette génération d’Américains d’origine japonaise est très liée au 100/442° Régiment de combat, libérateur de Bruyères.

Le groupe est arrivé dans les Vosges en venant d’Italie par la Suisse. Les visites de la région ont débuté par Biffontaine. Cela afin de voir le site de la Borne 6 où leurs aînés ont combattu en novembre 1944. Le sauvetage du « Bataillon perdu » a permis de libérer les hommes du 1er bataillon du régiment d’infanterie US composé de soldats texans encerclés par les Allemands.

Vestiges trous d'hommes en foret.jpeg

Après une cérémonie au monument de la Borne 6, en présence de Denis Henry, maire de Biffontaine et d'élus municipaux, ils ont pu voir avec émotion les « fox holes » ( trous creusés pour se protéger du feu ennemi.) dans lesquels des soldats encerclés ont tenu tête aux Allemands pendant 6 jours.

Le groupe s’est ensuite rendu au monument de la forêt de l’Helledray à Bruyères pour y participer à une cérémonie d’hommage aux disparus. Ce mémorial US a été érigé en l’honneur des valeureux soldats du 442e RCT ayant délivré la ville de Bruyères après de féroces batailles ayant entraîné de lourdes pertes dans leurs rangs.

La matinée s’est terminée en mairie de Bruyères où  le maire Yves Bonjean a reçu les visiteurs .

L'après-midi, les membres de l’association du Chemin de la Paix, ont poursuivi le programme en accompagnant le groupe de visiteurs au cimetière américain de « Le Quéquement » .

Le groupe a quitté les Vosges le lendemain pour aller vers la Champagne et Paris dernière étape du périple.

 

27/04/2018

La Chapelle devant Bruyères :

drapeau france 3.gifCérémonie du 8 Mai :

10 h 50 : rassemblement place de la mairie.

11 h : Dépôt de gerbe au monument aux morts 1939-1945, allocution.

11 h 30 : vin d’honneur à la salle des fêtes

07:30 Publié dans Devoir de mémoire |  Imprimer |  Facebook | |

07/04/2018

Saint-Dié-des-Vosges : Les cimetières, un patrimoine historique inestimable !

Tombe Guye.JPG
Communiqué de David Valence
 
Les cimetières de Saint-Dié-des-Vosges, un patrimoine historique inestimable !

Les deux cimetières de Saint-Dié-des-Vosges constituent un témoignage incomparable de l'histoire de la Ville.
C'est à ce titre et avec cette conviction que la municipalité peut décider d'intervenir pour restaurer des monuments funéraires remarquables et anciens, à la valeur patrimoniale reconnue.
Lors du traditionnel hommage aux anciens maires et personnalités déodatiennes du 2 novembre 2017, David Valence et plusieurs adjoints s'étaient ainsi émus de l'état de délabrement très avancé du monument funéraire de Nicolas Philippe Guye (1773-1845).

Ce dernier est pourtant un des plus illustres édiles de l'histoire de Saint-Dié. Officier dès la Révolution française, présent à Austerlitz le 2 décembre 1805, il s'illustra surtout en Espagne aux côtés de Joseph Bonaparte, frère aîné de l'empereur Napoléon Ier, comme aide de camp, puis maréchal de camp et gouverneur de la province de Séville.

C'est à cette époque qu'il fut peint en uniforme de général de brigade par Goya, en 1810. Le tableau est aujourd'hui conservé au Musée des Beaux Arts de Virginie, à Richmond, aux États-Unis. Quant au portrait de Victor Guye, fils de Nicolas Philippe, il se trouve à la National Gallery of Art à Washington.

Ce n'est que bien plus tard et pour peu de temps du reste qu'en 1829, Nicolas Philippe Guye fut nommé maire de Saint-Dié. Il s'y était installé par amour pour sa seconde épouse, originaire de la région.

Il a donc été récemment décidé de rendre hommage à cette haute personnalité en rénovant entièrement son monument funéraire. Les inscriptions détaillant les titres de Nicolas Philippe Guye n'y étaient notamment plus lisibles. Une entreprise spécialisée de la Déodatie a été chargée par la municipalité du travail de réfection du monument, tout de grès clair.
Le coût global de cette opération délicate, compte tenu de l'âge du monument, s'est élevé à 7000 euros.

Les promeneurs curieux pourront donc recommencer à rêver à la vie aventureuse du plus illustre maire de Saint-Dié... côté beaux-arts du moins !

 

05/09/2017

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges : Journées du patrimoine

Dossier de presse JEP 2017_01.jpg

24/07/2017

Bruyères : expositions au musée Henri Mathieu

Musée affiche.jpg