Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2008

Grandvillers : piéton renversé au centre du village

Il était aux alentours de midi dimanche 14 décembre 2008 lorsqu'un accident de la circulation s'est produit au centre du village. L'enquête des gendarmes de la brigade de Bruyères présente sur les lieux en précisera les circonstances. D'après les renseignements recueillis sur place auprès des témoins, il semble acquis qu'une automobiliste traversait la commune en se dirigeant vers Bruyères lorsqu'arrivée à hauteur du nº 6 (près de l'Hôtel restaurant du Commerce ), elle a perdu pour une raison indéterminée le contrôle de sa voiture. La conductrice, une octogénaire domiciliée à Fays a alors percuté des bacs de fleurs et fauché M. Duran Devecioglu, un villageois retraité qui était alors affairé à balayer devant chez lui. M. Devecioglu a alors été projeté en l'air avant de retomber sur le sol. Vite sur place, les pompiers ont pris en charge le malheureux qui saignait du nez et des oreilles. M. Devecioglu a été transporté vers l'hôpital d'Epinal. Son épouse qui n'avait pas été blessée, mais se trouvait en état de choc grave a également dû recevoir des soins. Également très choquée par ce qui venait d'arriver, l'automobiliste qui rentrait de la messe au moment des faits a été entendue dans le cadre de la procédure d'usage. Son fils est rapidement venu pour lui apporter son soutien. Le maire de la commune de Grandvillers s'est également rendu sur place.

14:29 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

11/12/2008

Bois de Champ : les précisions du père du jeune accidenté

PICT0728.JPG
Suite à des reportages parus dans les journaux sur papier et à la télévision, Raymond Fombaron, père du jeune accidenté de Bois de Champ souhaite apporter quelques mises au point.
« Mes paroles ont été dites sur le coup de l'émotion. Je ne veux aucune polémique. J'ai juste été choqué et étonné qu'une prise de sang soit réalisée sur un conducteur 3 jours après son accident. C'est la procédure très certainement. Les gendarmes de Corcieux (dont c'est le secteur) ont fait leur travail. Mais je ne peux m'empêcher de demander quel est l'intérêt de cet acte . D'autant que mon fils est seul en cause, il n'a blessé personne. Il avait passé la soirée de samedi jusque 20 h en ma compagnie. Je veux aussi absolument préciser que mon propos ne concerne en aucun cas la brigade de Bruyères qui m'a reçu très gentiment, écouté et conseillé. Je n'ai aucun reproche à faire à ces gendarmes qui ont été fort accueillants. Je veux remercier tout particulièrement le pompier qui a découvert Clément dans le ravin, les secouristes et toutes les personnes qui ont permis de le sauver. Mon fils se remet doucement à l'hôpital. Je souhaite aussi maintenant que tout ceci se calme et que l'on nous laisse tranquilles. »

17:55 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

09/12/2008

Pyrénées Atlantiques : alerte enlèvement

L'alerte enlèvement est déclanchée. Un bébé de deux jours a été kidnappé mardi 9 décembre 2008 à la maternité d'Orthez.

21:17 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Bois de Champ : accidenté durant une soixantaine d'heures dans un ravin !

Un Bruyèrois, âgé de 27 ans est resté coincé par la tête depuis samedi 6 décembre au soir dans l'habitacle de sa voiture au fond d'un ravin. Toujours conscient, il a été évacué vers l'hôpital en état d'hypothermie.

Trop inquiet face à l'inexplicable disparition de Clément Fombaron, un Déodatien ami du jeune homme a lancé un avis de recherche. « Il m'avait téléphoné samedi soir sur les coups de 23 heures. Il devait se mettre en route pour venir chez moi, à partir de là plus aucune nouvelle... J'ai essayé de l'appeler plusieurs fois sur son portable, et rien. Nous l'avons cherché... »
De son côté, le père du jeune homme, Raymond Fombaron est allé frapper au domicile de son fils âgé de 27 ans.
« J'ai eu peur... On imagine tout dans ces cas là. J'ai même pensé à une agression, alors j'ai fini par forcer sa porte. Personne... » D'autres ont refait plusieurs fois le parcours possible. Sans rien deviner du drame qui se jouait en bord de la D 420.
Les faits qui se sont produits sur cet axe routier très fréquenté sont malheureusement trop fréquents. Beaucoup de gens, dont Claude Antoine, adjoint au maire de Bois Champ, présent sur les lieux en l'absence du premier magistrat, s'inquiètent de cette situation qui perdure.
Début octobre de cette année, un père et son fils de six ans trouvaient la mort à trente mètres de ce nouvel accident. Une autre fois, c'est un car scolaire rempli d'enfants qui partait dans le précipice. Les arbres avaient alors empêché une catastrophe majeure.
Samedi soir, Clément Fombaron roulait en direction de Saint - Dié lorsqu'arrivé à la sortie d'un petit virage au lieu dit « Auberfosse », il a perdu le contrôle de sa voiture, peut-être emportée par le verglas. La berline traversait alors la route en diagonale, et dévalait un ravin boisé profond à cet endroit d'une bonne huitaine de mètres.

PICT0715.JPG

Deux arbres arrêtaient en tenaille la chute de l'automobile. L'avant en bascule sur la rivière Mortagne. Sous le choc, le malheureux conducteur se retrouvait coincé par la tête entre la portière de la porte gauche bloquée dans son ouverture par un arbre et le pavillon de la voiture.
C'est dans cette situation tragique qu'un habitant du secteur, pompier professionnel de passage à bord d'un tracteur découvrait Clément Fombaron mardi 9 décembre en fin de matinée. Immédiatement, Pierre Balland, membre du GRIMP en poste à Gérardmer actionnait tous les secours nécessaires. Vite sur place, les pompiers de Bruyères, Rambervillers, le GRIMP Epinal réalisaient une intervention de désincarcération extrêmement difficile. La topographie du terrain, l'eau, mais surtout la position du conducteur sur son siège, en incapacité totale de remuer la tête prise dans dans la tôle obligeaient à des techniques très pointues.
PICT0711.JPG.PICT0721.JPG













Sous les ordres du chef de colonne, Crussiere et du lieutenant Clément, chef de centre à Bruyères, vingt-deux pompiers manœuvraient le plus habilement possible Le tracteur de Pierre Balland permettait alors d'effectuer un point d'attache suffisamment solide pour câbler la descente. C'est après environ deux heures d'efforts soutenus, et de décompression douce de la tête que Clément Fombaron pouvait être délivré. Le jeune homme toujours conscient était pris en charge par les médecins du SAMU d'Epinal. La gravité de son état, et d'éventuelles blessures n'étaient pas connues. Les gendarmes de la brigade de Corcieux se chargeaient de sécuriser le secteur et de collecter les informations utiles. Pour les pompiers pourtant habitués à des situations extrêmes, c'est une réussite d'avoir pu libérer Clément Fombaron. « Sans doute une force de la nature, sans manger, sans boire, dans le froid et dans cette position, presque trois jours... cela tient du miracle... » Mais, des villageois voudraient que des mesures sécuritaires soient prises rapidement : « Avant que cela ne recommence » lâchait l'un d'entre eux.

18:47 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

06/12/2008

Bruyères : vol de vêtements

Un vol de vêtement a été perpétré au préjudice du magasin Anthony, rue du Cameroun à Bruyères au cours de la nuit de jeudi 4 à vendredi 5 décembre 2008. Le ou les voleurs ont brisé une vitrine et notamment emporté du cuir. Les dégâts et le préjudice sont relativement importants.
Les gendarmes ont ouvert une enquête.

08:14 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

03/12/2008

Vosges : l'affaire Grégory relancée

Lépanges sur Vologne : l'affaire du petit Grégory Villemin assassiné le 16 octobre 1984 est relancée. La cour d'appel de Dijon ordonne la réouverture de l'enquête.

11:16 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

28/11/2008

Bruyères - Vol sous la menace d'une arme


Le 26 novembre dans la soirée, une personne âgée a été agressée dans les toilettes publiques à proximité de la mairie. Sans occasionner de blessures, mais sous la menace d'un couteau, l'agresseur s'est fait remettre la carte bancaire de la victime ainsi que le code. Dans la soirée, il s'est empressé d'effectuer plusieurs retraits à partir d'un distributeur de la ville pour une somme de 400 euros. Alertés seulement le lendemain matin, les gendarmes de la brigade de Bruyères sont parvenus à identifier le malfrat. Originaire de Grandvillers, ce dernier a été interpellé par la brigade locale dans le temps de la flagrance. Il a reconnu les faits pendant sa garde à vue et la totalité de l'argent retiré a été retrouvée. L'auteur de l'agression comparaîtra devant le tribunal correctionnel d'Epinal le 19 février prochain.

21:49 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

26/11/2008

Domfaing : feu de cuisine, des dégâts considérables

Il était sur les coups de midi, lorsqu'un parent remarquait depuis chez lui de la fumée sortant de la maison de M. Gérard Georgel, 2 place de l'église à Domfaing.
PICT0583.JPGLe jeune homme se précipitait alors muni d'un extincteur vers la demeure du retraité parti faire quelques courses au moment des faits. Mais, devant l'ampleur du sinistre localisé à la cuisine il lui était déjà impossible d'intervenir.

PICT0574.JPG















Très vite sur place les pompiers de Bruyères, Saint-Dié avec la grande échelle, Granges et Corcieux s'attachaient à empêcher toute propagation. Sous les ordres du chef de groupe Jean-Louis Collignon, les soldats du feu venaient vite à bout des flammes et sauvaient l'habitation. L'origine accidentelle de cet incendie ne fait aucun doute. Il semble qu'un tas de bois stocké près de la cuisinière soit responsable du feu.PICT0577.JPG

Les dégâts sont considérables.

PICT0578.JPG

Toute la cuisine est détruite et par mesure de sécurité les pompiers ont dû abattre un plafond à l'intérieur duquel des braises auraient pu consumer et rallumer le feu. La dangerosité de conserver du bois sec près d'un foyer comme cela est très souvent l'habitude dans les Vosges était soulignée par les pompiers. Et, de mettre en garde contre ce genre de pratique.


PICT0580.JPG
Très choqué M. Georgel qui vit seul chez lui recevait le soutien de sa famille immédiatement présente sur les lieux. Le maire Bernard Moulin s'est également rendu sur place.

19:32 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

25/11/2008

Biffontaine : encore un camion accidenté

DSC00013.JPG

Un accident de la circulation s'est produit lundi 24 novembre 08 en milieu d'après-midi au lieu - dit " L'Epaxe " sur le territoire de la commune de Biffontaine.
L'enquête des gendarmes en précisera les circonstances exactes, mais il est probable que le transporteur eut mordu l'accotement avant que son camion ne se couche en bordure de route. A priori, le conducteur n'a pas été gravement blessé, son état justifiait néanmoins une prise en charge par les pompiers pour examens de contrôle en milieu médical.
Cet accident soulève l'émoi des gens du coin habitués de voir des poids lourds ainsi accidentés à proximité des habitations. Cette fois, le camion s'est arrêté à environ 10 m d'une maison.
DSC00017.JPG

D'où les craintes et la colère d'une part de la population qui craint une catastrophe. Un habitant du secteur concerné est totalement révolté et voudrait voir les camions interdits sur cet axe routier aux normes obsolètes. « Une pétition signée par des riverains a pourtant déjà été remise en mairie ! ». Des mesures concrètes sont demandées.

Remerciements au riverain qui a fourni les photos donné l'info.

17:12 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Docelles : cambriolage résolu


Au cours de la nuit du 10 au 11 septembre 2008, un cambriolage est perpétré au garage Renault, sis rue de la Libération à Docelles. Les malfrats font alors main basse sur une importante quantité d'outillage qu'ils chargent dans un véhicule dont ils ont pris soin de masquer les plaques d'immatriculation. S'agissant d'outillage professionnel, le préjudice est relativement important et est estimé à environ 17 000 euros. Dépourvu d'une partie de son outil de travail, le garagiste a vu le fonctionnement de son commerce gravement perturbé. L'enquête diligentée par les gendarmes de la brigade de Bruyères vient d'aboutir par l'interpellation des deux cambrioleurs et d'un receleur. Tous trois ont reconnu les faits reprochés et répondront de leurs actes devant le tribunal correctionnel d'Epinal le 24 février 2009. Nul doute que la facture sera à la hauteur du préjudice occasionné.

10:52 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

22/11/2008

Girecourt-sur-Durbion : feu de sous-sol

« J'ai vu de la fumée qui sortait autour le la porte du garage... » Il était aux alentours de 6 h 30 hier matin lorsque Claude Muespach découvrait un feu parmi plusieurs stères de bois parfaitement alignés contre un mur du sous-sol de sa maison au n° 35 de la route de Dompierre à Girecourt sur Durbion.PICT0465.JPG
Pour empêcher tout appel d'air qui aurait pu attiser les flammes, M. Muespach avait alors le bon réflexe de vite refermer la porte. Rapidement sur les lieux les pompiers de Gugnécourt, Epinal avec la grande échelle pour le cas où, et Bruyères s'empressaient d'éteindre le foyer situé en plein milieu du tas de bois.

PICT0462.JPG
Sous les ordres de l'adjudant Majide Boussouak, les sapeurs-pompiers sécurisaient l'ensemble du pavillon. Leur intervention rapide évitait alors une possible propagation du sinistre.
PICT0467.JPG M. Muespach n'a pas été blessé, mais a eu la tristesse de découvrir son petit chien de chasse, un Yack-terrier habitué de passer la nuit dans le garage, mort asphyxié par les émanations toxiques.
L'origine de l'incendie reste à déterminer avec précision, mais ne fait à priori aucun doute sur son origine accidentelle.

17:51 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

17/11/2008

Autrey : une ferme ravagée par le feu

Noël et Nicole Mangeolle ont tout perdu dans l'incendie de leur maison.

De l'ancienne ferme construite après guerre et devenue pavillon d'habitation avec annexe au 6 rue de Villaume Fontaine à Autrey, il ne reste qu'un tas de ruines fumantes.
« J'étais en train de bêcher, quand j'ai vu de la fumée qui sortait du toit. Des voisins donnaient l'alerte. PICT0359.JPG
Abasourdi par la catastrophe qui s'est déroulée en quelques minutes sous ses yeux lundi 17 novembre 08 un peu avant 10 heures Noël Mangeolle explique qu'il n'a rien pu faire. « J'ai bien tenté de monter au grenier, mais j'ai dû faire demi-tour... » soupire le retraité.
L'enquête de la brigade de gendarmerie rambuvetaise présente sur les lieux précisera les circonstances exactes de l'incendie. Il semble acquis que le feu aurait démarré à hauteur des greniers et qu'il soit d'origine accidentelle.

PICT0347.JPG
PICT0364.JPG


Dès leur arrivée, les pompiers trouvaient l'ensemble de la bâtisse entièrement embrasée. Dans un premier temps, sous les ordres du major Jean-Luc Gérard, chef de groupe, puis de Thibault Dupuis, chef de centre à Epinal qui prenait le commandement des opérations ; les pompiers tentaient le maximum pour combattre les flammes attisées par la présence de fourrage sec stocké sous le toit.

PICT0349.JPG
PICT0375.JPG

Malgré les très gros moyens humains et matériels mis en oeuvre, tout est détruit, rien n'a pu être sauvé.

PICT0368.JPGPICT0381.JPG
Une quarantaine de pompiers au total, issus des casernes de Rambervillers avec la grande échelle, Saint-Hélène et secteur, Granges sur Vologne, Fremifontaine, Bruyères, s'attachait à éteindre le feu. La présence de plusieurs bouteilles de gaz et de cartouches à l'intérieur de la maison justifiait des précautions particulières. Le public était tenu à l'écart, tandis que les maisons toutes proches étaient confinées avec fermeture des volets. Du matériel respiratoire adapté aux circonstances était apporté pour permettre aux pompiers l'accès des ruines écrasées pour l'effondrement de la toiture.
PICT0377.JPG
PICT0343.JPG

PICT0361.JPG

Une borne d'incendie, implantée à quelques mètres de la maison en feu apportait l'eau d'urgence. Tandis qu'une motopompe allait puiser des réserves un peu plus loin dans la rivière Mortagne.
Le commandant Dupuis se félicitait d'une bonne coordination avec le maire du village, Cécile Chaumont sur les lieux pour apporter son soutien. Mais aussi avec les services de gendarmerie qui ont soutenu le maintien de la sécurité et l'ordre sur la zone concernée.
PICT0346.JPG

PICT0385.JPG
PICT0357.JPG
Vers 13 h 30 Thibault Dupuis envisageait un déblaiement des gravats et une présence d'une équipe de pompiers jusque l'arrivée de la tombée de la nuit. Personne n'a été blessé, M. et Mme Mangeolle qui ont tout perdu de leurs biens, jusqu'au clapier qui n'a pu être sauvé ont immédiatement été épaulé par leurs proches. Le couple était relogé en famille.

18:19 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

15/10/2008

Bruyères : le voleur rapporte une partie du butin

Le 26 septembre dernier, un ou plusieurs individus pénétraient par infraction dans les locaux de la garderie scolaire de l'avenue Chanzy à Bruyères. De l'argent contenu dans une caissette, mais aussi des tickets de cantine se volatilisaient alors. Cette semaine de la mi-octobre 08, une nouvelle fois, les locaux étaient à nouveau victimes d'une visite nocturne. Le fond de caisse de la recette qui ne se trouve plus là n'a donc pas eu à subir un autre prélèvement. Et, surprise des responsables communaux, les tickets- repas embarqués la dernière fois ont été rapportés !

19:01 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

13/10/2008

Bruyères : accrochage entre une voiture et un camion

PICT0658.JPGUn accident de la circulation s'est produit lundi 13 octobre 08 en milieu de matinée à hauteur du restaurant du Bon-Accueil. Un poids lourd originaire d'Aglolsheim en Alsace arrivait de la rue Charlemagne. Le chauffeur marquait normalement le stop et effectuait ensuite une manoeuvre pour prendre sur sa droite vers la route de Gérardmer.

PICT0659.JPG
Le camion tournant large, l'automobiliste, une institutrice originaire de Lépanges sur Vologne pensait alors avoir le champ libre et s'engageait coté droit du camion pour réaliser une action identique. Le passage devenant alors trop étroit, la voiture se retrouvait coincée entre le camion et un mur qui longe la route.
Personne n'a été blessé. Seuls de gros dégats matériels sont à déplorer. Les pompiers du centre de secours bruyèrois se sont rendus sur place pour porter assistance. De son côté, la brigade de gendarmerie locale sécurisait la circulation et effectuer les constats d'usage.

13:06 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

11/10/2008

Bruyères : voiture contre moto : un blessé

P1110653.JPGUn accident de la circulation s'est produit samedi 11 octobre 08 vers 14 h rue Abel-Ferry à Bruyères. Un motocycliste originaire de Viménil arrivait du centre ville alors qu'une automobiliste originaire de Laveline du Houx venait en sens inverse. La conductrice qui circulait avec un enfant de quelques mois à bord de sa voiture entreprenait une manœuvre pour rejoindre sur sa gauche le magasin Aldi. La jeune femme n'a alors pas pu éviter de heurter la moto. L'état du pilote du deux roues a justifié un transport vers l'hôpital. Le motocycliste âgé de 45 ans qui souffrait du thorax a été évacué par les pompiers du centre de secours de Bruyères. La conductrice et le bébé n'ont pas été blessés.
Les gendarmes de la brigade locale ont effectué les constats d'usage et sécurisé la circulation.

15:25 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

07/10/2008

Bois de Champ : l'enquête continue

Les gendarmes poursuivent avec minutie leur enquête. Après la garde à vue du passager avant (qui se trouve être aussi le propriétaire) de la voiture accidentée samedi 4 octobre 08 à Bois de Champ, différents éléments auraient justifié la rétention de ce jeune homme. À présent, les enquêteurs s'appliquent à regrouper les témoignages qui permettront d'établir avec précision un schéma des faits. En particulier, où et combien de passagers se trouvaient à bord du véhicule fracassé dans un ravin d'environ 8 mètres. Mais aussi quel a été le rôle exact de toutes personnes directement concernées par cette triste affaire. Les obsèques du petit Jordan Pêcheur qui a perdu la vie dans cette catastrophe auront lieu mercredi 8 octobre 08 à Belmont sur Buttant où sa famille venait d'aménager durant l'été. Le père de l'enfant reste toujours hospitalisé à Nancy dans un état très préoccupant.

21:43 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

06/10/2008

Bois de Champ : enquête toujours en cours

Après l'accident qui a coûté la vie à Jordan Pêcheur, le père de l'enfant demeure dans un état grave. En ce qui concerne le passager avant, propriétaire de la voiture, ses blessures sont moins sérieuses qu'on aurait pu le craindre au moment de son évacuation vers l'hôpital. Des zones d'ombres existent toujours. Les gendarmes affinent leur enquête pour déterminer avec exactitude qui conduisait la voiture.

P1110435.JPG

( photo archives samedi 4 octobre 08 ) Le maximum a été fait. Le capitaine Roger Elandaloussi, commandant des opérations de secours a félicité ses hommes pour leur travail accompli sur l'accident.

07:41 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

04/10/2008

Bois de Champ : une voiture tombe dans le ravin

P1110402.JPG


Un enfant de six ans perd la vie dans un accident de la route

Deux autres passagers de la voiture sont très sérieusement blessés. Le pronostic vital du père de l'enfant était engagé. Longtemps recherché, le conducteur qui n'a pas été blessé aurait été identifié.

Si les circonstances de l'accident qui s'est produit samedi 4 octobre 08 vers 13 h sur la D 420 au lieu dit « Auberfosse » à Bois de Champ ont pu être établies, il restait bien des zones d'ombre à éclaircir au moment de l'arrivée des secours. Les gendarmes de la brigade de Corcieux-Brouvelieures se sont immédiatement attachés à définir qui conduisait la voiture accidentée.
Des traces sur la route, montraient que l'automobiliste au volant arrivait de la direction de Brouvelieures et qu'il se dirigeait vers Saint-Dié lorsqu'il a perdu le contrôle du véhicule à la sortie de virage. La petite berline a alors traversé la route en diagonale avant de heurter un arbre. L'extrême violence du choc provoquait le bris de la cime de l'arbre.P1110412.JPG La voiture était catapultée au fond d'un ravin d'environ 8 mètres de profondeur. Et, allait s'écraser contre de grosses pierres, avant de terminer au fond de la rivière Mortagne. Très vite sur les lieux les pompiers accédaient à l'épave et y trouvaient deux hommes adultes, et un enfant de 6 ans inconscient
Il semble qu'aucun ne portait de ceinture de sécurité.
Malgré tous les efforts des sauveteurs, le petit garçon découvert à l'arrière du véhicule ne pouvait être ranimé.
Le père de l'enfant, Jean-François Pêcheur, 29 ans domicilié à Belmont sur Buttant se trouvait également à l'arrière. Son état plus que critique justifiait un déplacement de l'hélicoptère et un transfert vers l'hôpital de Nancy. Jérome Hans, propriétaire de la voiture achetée le matin même, et domicilié à Domfaing avait pris la place du passager avant. Âgé de 22 ans, le jeune homme qui n'est pas détenteur du permis de conduire aurait donc selon toute vraisemblance confié le volant à une quatrième personne. On imaginait alors le pire et des recherches étaient mises en œuvre.
De très gros moyens étaient déployés autour de cet accident. Chez les pompiers 5 officiers et 6 sous officiers se sont déplacés. Le lieutenant colonel, chef de site Petitcolin se rendait sur place. Sous les ordres du chef de colonne, le capitaine Elandaloussi une trentaine de pompiers intervenaient.P1110424.JPG
Une équipe cynophile arrivait de Saint-Dié avec trois chiens.
Une équipe de secours « Grimp » également de Saint-Dié, un véhicule secours dans ravin, le VTU de Fremifontaine, le VL du chef de groupe Collignon, deux voitures du SAMU d'Epinal rejoignaient les pompiers de Bruyères, Saint-Dié, Granges sur Vologne. Tandis que les gens de la DDE maintenaient une déviation, une battue s'engageait. De leur côté, les gendarmes relevaient le maximum d'indices et de témoignages. Le capitaine Le Quillec de Saint-Dié, l'adjudant -chef Bruno Léonard, les militaires de Corcieux - Brouvelieures étaient épaulés par leurs collègues de Saint-Dié et du peloton de montagne de Xonrupt.
Les recherches sur le terrain n'ayant rien donné, une nouvelle piste se dessinait en fin d'après-midi.
Le conducteur de la voiture aurait commis un délit de fuite après l'accident, et serait même revenu sur les lieux assister aux opérations de secours. L'enquête s'accélérant, cette personne domiciliée dans les environs aurait été identifié par les gendarmes. Le maire de Bois de Champ, Jacques Caverzasi s'inquiète beaucoup, et cela une nouvelle fois de la succession d'accidents survenus sur sa commune.

P1110430.JPG

La voiture a été sortie par le garage Tanguy de Thiaville spécialisé dans ce genre d'interventions difficiles


22:28 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Bois de Champ : grave accident de la circulation

Un très grave accident de la circulation s'est produit vers 13 h sur la D420 sur la commune de Bois de Champ. Une personne est décédée, deux autres sont hospitalisées. Un quatrième passager qui aurait pu se trouver à bord du véhicule était recherché par des équipes de pompiers et gendarmes.

Vu la gravité de cet accident et par la plus élémentaire décence, les familles devant être prévenues, la parution de l'article et des photos est différée en fin de soirée.

17:51 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

03/10/2008

Docelles : voisin indélicat


Les gendarmes de la brigade de Bruyères viennent de mettre fin aux agissements d'un Docellois qui à deux reprises courant juillet et septembre s'est introduit aux domiciles de ses voisins profitant de l'absence momentanée de ces derniers. À chaque fois, des vols portant sur des bouteilles d'alcool et du numéraire ont été commis. Placé en garde à vue à la gendarmerie de Bruyères il a reconnu les faits. Il a alors été remis en liberté et devra comparaître le 18 décembre prochain devant le tribunal correctionnel d'Epinal.


05:48 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

29/09/2008

Bruyères : encore des coups de pieds au derrière qui se perdent !

Une fois de plus, la commune de Bruyères a subi des actes de malveillance. Vendredi 26 septembre 08 vers 22 h 30, un ou plusieurs individus mal intentionnés n'ont pas hésité à s'attaquer au restaurant scolaire. La porte d'entrée et une fenêtre ont été brisées dans le but de s'emparer d'une caissette contenant la recette de la garderie scolaire.
Quelque temps auparavant, ce sont deux jarres fleuries qui ont été volées sur le massif qui décore l'entrée de ville, rue Poincaré.
Place Stanislas, deux bancs réservés aux promeneurs qui ont été dégradés. L'accès à la Tour de l'Avison qui est interdit aux véhicules par une barrière voit régulièrement son cadenas brisé et la barrière jetée dans le talus.

10:17 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

21/09/2008

Docelles : collision route de Bruyères

Il était aux alentours de midi lorsqu'une collision s'est produite dimanche 21 septembre 08 à hauteur du carrefour de la route de Bruyères. Un conducteur arrivait par le contournement à bord d'un petit camion d'entreprise lorsqu'une voiture venant de Docelles s'est présentée. L'automobiliste aurait alors voulu éviter une troisième voiture. 027244208bb8c425be70f7e7881be264.jpg Le camion et la première voiture entraient alors en collision. Sous les ordres du chef du groupe Majide Boussouak, les pompiers de Cheniménil - Docelles se portaient au secours des victimes. Les deux conducteurs ont été transportés pour examens de contrôles à l'hôpital d'Epinal. La brigade de gendarmerie de Bruyères présente sur les lieux s'est appliquée à sécuriser la circulation et à réaliser les constats d'usage.

19:32 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

18/09/2008

Bruyères : six cambriolages élucidés

Une enquête minutieuse menée par la brigade locale vient d'aboutir. Les faits se sont produits sur le canton de Bruyères et remontent au mois d'avril dernier.
Il s'agit de trois cambriolages commis chez des particuliers à Charmois devant Bruyères, Dompierre, Deyvillers.
L'ancien bar du « Crapaud vert » était lui aussi véritablement pillé d'objets ménagers, livres, meubles, appareils électriques... À La Baffe, c'est la maison d'un retraité malade et hospitalisé qui était mise à sac par les malfaiteurs.
Pour ces deux affaires, de gros dégâts sont aussi à déplorer.
À Deyvillers du matériel de chantier était volé au préjudice d'une entreprise de travaux publics occupée par un chantier sur la route.
Deux jeunes hommes originaires de Deyvillers et Charmois devant Bruyères ont été confondus. Interpellés, mis en garde à vue et interrogés, ils ont avoués les méfaits reprochés.3fa9744ea454a41e98a0dc5a45705d36.jpg
Du matériel provenant des vols a été retrouvé par les gendarmes. Les deux voleurs ont été remis en liberté sur ordre du juge et sont convoqués pour répondre de leurs actes devant le tribunal le 28 novembre prochain.

18:45 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Docelles : vol d'inox

Un méfait commis le 13 septembre 08 à Docelles au préjudice d'Eurodime-Industrie vient d'être rapidement élucidé par la brigade de gendarmerie de Bruyères. Une centaine de kilos d'inox s'était volatilisée après infraction des locaux de l'entreprise. L'individu interpellé et mis en garde à vue a reconnu les faits. Une convocation au tribunal le 28 octobre prochain avec obligation de réparer le préjudice l'attend.

18:10 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

04/09/2008

Bruyères : collégien renversé

Jeudi 4 septembre 08, il était un peu moins de 8 h lorsqu'un jeune piéton s'est fait renverser par une voiture à proximité du lycée avenue de Lattre de Tassigny. L'adolescent âgé de 14 ans et domicilié chez ses parents au « Gai Logis » à Bruyères a été transporté par les pompiers du centre de secours de l'Avison à l'hôpital d'Epinal. Les gendarmes de la brigade locale ont établi les constats d'usage et entendu la conductrice. L'état de santé du garçon qui se rendait à son collège au moment des faits n'inspire a priori pas d'inquiétudes graves.

19:01 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

12/08/2008

Faucompierre : sortie de route

La conductrice s'en sort miraculeusement

Une série d'accidents constatée sur la D11 à hauteur du virage proche de la pêcherie de Faucompierre inquiète beaucoup les responsables locaux et les gens du coin.

5868a115b6e46938781570a7f4be6786.jpg

Une grave collision le 14 juillet 08, une perte de contrôle sans trop conséquences graves mardi 12 août 08 au matin et puis une autre sortie de route plus importante le même soir vers 18 h 30 alarment le patron de la pêcherie.
René Dalleu a maintenant « l'habitude » de voir des conducteurs descendre tout droit chez lui.
700d8a4ad2e5b5431ae1eb4973d9fc48.jpg
Mardi soir les faits sont simples. Une automobiliste arrivait de Tendon et négociait une courbe importante sur la route détrempée par les orages lorsqu'elle a glissé et traversé la route en diagonale. La voiture a alors heurté un ouvrage de béton avant de plonger dans le talus d'une hauteur d'environ cinq mètres. Le premier choc empêchait le véhicule de prendre davantage d'élan. Sinon il était propulsé dans la rivière en forte crue. La petite berline s'est immobilisée sur le toit. La conductrice de 31 ans domiciliée aux Forges réussissait à sortir seule de l'habitacle pour appeler au secours.
Les pompiers du centre de secours Bruyères, ceux du secteur de Tendon, le maire de Faucompierre Bernard Petringer, son collègue Gérard Clément de Tendon (qui officiait comme pompier) et nombreux villageois se trouvaient sur les lieux. Les gendarmes de la brigade d'Eloyes se sont également déplacés pour réaliser les constats d'usage. La jeune femme qui rentrait de son travail et se trouvait seule à bord a été transportée vers l'hôpital d'Epinal. Son état n'inspirait a priori pas d'inquiétudes graves.

20:25 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

08/08/2008

Bruyères : toujours des incivilités

La mairie de Bruyères est en colère et communique :

" Pour la énième fois les services techniques ont dû intervenir pour repeindre, changer complètement la plomberie et les sanitaires, refaire l'électricité des WC publics de la Place Stanislas parce que quelques individus au mépris de toute citoyenneté prennent régulièrement un malin plaisir de détruire le bien communal.
L'ouvrier communal a dû nettoyer de fond en comble les toilettes municipales parce qu'un triste individu a trouvé bon de déféquer dans le couloir et d'uriner le long des parois. Bien entendu, tout cela a un coût, supporté par les Bruyèrois et si cette situation devait perdurer nous nous verrions dans l'obligation de fermer ces toilettes. "

19:55 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

28/07/2008

La Chapelle devant Bruyères : collision au carrefour quatre blessés

6e51ac0a0ebd2b93e74ca5e8a5af1d48.jpg



Un accident de la circulation s'est produit lundi 28 juillet 08 vers 19 h à hauteur du n°447 route « devant le cours » à La Chapelle devant Bruyères. Un automobiliste arrivait de Biffontaine avec deux personnes à son bord lorsque sur sa droite une conductrice venant de la Chapelle devant Bruyères s'est présentée au croisement. Les tentatives de freinage se sont révélées vaines. Les deux véhicules se sont alors heurtés de face.011913d8c56cd12843098f03f652db60.jpg Sous le commandement du chef de groupe Philippe Antoine, les pompiers de Bruyères, Corcieux et Granges sur Vologne, soit 16 hommes au total se sont portés au secours de l'ensemble des personnes impliquées dans cet accident. Le conducteur et les passagers de la première voiture sont originaires du secteur de la Houssière, la conductrice seule à bord dans le véhicule est de La Chapelle devant Bruyères. Bien qu'à priori sans trop de gravité, l'état des 4 jeunes gens a justifié un transport en milieu hospitalier par les ambulances des pompiers. Les gendarmes ont établi les constats d'usage.

20:53 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

26/07/2008

Brouvelieures : cyclo contre voiture

Un accident de la circulation s'est produit samedi 26 juillet 08 vers 22 h à l'entrée du village coté Bruyères.
Une voiture genre" Espace " venait d'entrer dans la commune lorsqu'elle a été heurtée à l'arrière par un cyclomoteur. Le pilote du deux roues et son passager ont alors été éjectés. Les pompiers se sont portés au secours des deux garçons qui n'ont a priori pas été blessés, mais qui se trouvaient en état de choc. La conductrice de la voiture est également indemne. Les gendarmes ont établi les constats d'usage.

23:15 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

19/07/2008

Les Rouges-Eaux : un enfant de 15 mois tombe dans un plan d'eau

b6a91e8e029bdbf727c04a5c8ab753a5.jpg


L'alerte a été donnée samedi 19 juillet 08 vers 15 h. Un garçonnet de 15 mois venait d'être retrouvé route de Tempoix dans un petit plan d'eau situé tout près de la résidence de sa famille, des ressortissants allemands. Selon l'hypothèse la plus probable, le bambin aurait échappé quelques instants à la surveillance de sa maman.
989f6f19383131aefd1c77f2aff79441.jpg Lorsque les pompiers des centres de secours bruyèrois et de Fremifontaine sont arrivés sur les lieux des proches s'étaient déjà portés au secours de l'enfant. Les médecins du Samu de Saint - Dié ont également été appelés en urgence. L'enfant se trouvait en arrêt respiratoire. L'intervention rapide des pompiers a alors permis de le ranimer. L'état cependant très grave du petit Nikolac a justifié un déplacement de l'hélicoptère de la Protection Civile à Strasbourg vers la zone artisanale de Brouvelieures, puis vers l'hôpital de Nancy. Le pronostic vital était réservé.

18:15 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |