Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2012

Bruyères : un camion perd 14 tonnes sur le trottoir

Un accident de la circulation mettant en cause un poids lourd est survenu à Bruyères ce mardi 3 janvier 2012 aux alentours de 13 heures au croisement entre l'avenue de Lattre et celle du 442e régiment, anciennement rue de l'ONF pour les gens qui connaissent.

Au volant d'un camion appartenant à une entreprise dijonnaise, le chauffeur venait de Laval sur Vologne et recherchait la direction de Saint-Dié-des-Vosges où il devait livrer du matériel. Son GPS lui indiquant de continuer tout droit vers le centre-ville, le routier s'est alors rendu compte que l'accès était interdit aux camions. Bien que circulant à vitesse très réduite, il a rapidement donné un coup de frein.

P1140942.JPG

La lourde pièce destinée à la fabrication de moules plastiques a défoncé le trottoir.

La manoeuvre devait provoquer le déséquilibre d'une grosse pièce de 14 tonnes stockée dans remorque. Qui en glissant, arrachait les sangles de maintien, avant de s'écraser sur le trottoir. Fort heureusement, personne ne passait là au même moment. L'accident n'a provoqué que des dégâts matériels. Présente sur les lieux, la brigade de gendarmerie de Bruyères relevait les éléments utiles au constat et assurait la sécurité routière de ce secteur tout proche des établissements scolaires, notamment des écoles des primaires de la Ville. L'entreprise Rollot d'Épinal a été appelée en dépannage.

14:51 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

22/12/2011

Arnaque internet

Rage.gifAttention, il circule actuellement sur internet un courriel plutôt bien fait qui se présente de l'administration fiscale pour une soi-disant notification de remboursement. Il vous est demandé de télécharger un formulaire à remplir avec votre numéro de carte bleue.

 Ne le faites surtout pas. Le Trésor Public ne demande jamais cela. En cas de doute, adressez vous à votre perception ou directement services fiscaux dont vous dépendez.

12:10 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

08/12/2011

Bruyères : interventions multiples sur le secteur.

Ce jeudi 8 décembre, une série d'intervention mobilisait gendarmes et pompiers. Dans la matinée, le centre de secours était sollicité par deux fois depuis l'avenue de Lattre à Bruyères pour venir en aide à une maman prête à accoucher. 

Plus tard, en début d'après-midi, les pompiers étaient appelés à intervenir au lycée Jeanne-d'Arc où une personne était victime d'un malaise.

Vers 15 h, un accident se produisait au lieu dit du Coq de Bruyères où deux voitures entraient en collision frontale. Les automobilistes, seuls à bord, un Géromois et une Bruyèroise étaient transportés à l'hôpital de Saint-Dié-des-Vosges. A priori, leurs états n'inspiraient pas d'inquiétudes vitales.

P1140701.JPG

Aux alentours de 16 h 30, rue Poincaré, à quelques pas du Centre de secours et de la gendarmerie , une Bruyèroise, perdait le contrôle de son véhicule qui finissait alors au fossé. Seule en cause, la conductrice ne paraissait pas grièvement blessée, mais était tout de même transportée en milieu hospitalier.

En cours d'après-midi, les gendarmes de la brigade bruyèroise se déplaçaient à Padoux où les pompiers de ce secteur éteignaient un feu de voiture.  

19:01 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Laveline devant Bruyères : Feu de cheminée aggravé.

Hier soir, mercredi 7 décembre, vers 18 h 30, un feu de cheminée a bien failli mal tourner. Fort heureusement, l'intervention rapide de pompiers locaux et du secteur chez leur collègue, Dominique Didierlaurent a permis d'éviter le pire. Incommodés par la fumée, provoquée par les conduits cassés à cause de l'incendie, les enfants présents au moment des faits ont été transportés à l'hôpital pour y subir des examens médicaux. A priori, personne n'a été sérieusement atteint, puisqu'ils pouvaient ressortir en soirée. L'habitation était alors rendue difficilement habitable. Selon des témoins, le maire du village, Dominique Poirot, ne serait pas intervenu favorablement pour reloger les sinistrés. Plusieurs personnes se sont dites révoltées par cette situation. C'est finalement le chef de corps de Laveline-devant-Bruyères, Jean-Luc Houvion qui proposait l'hospitalité pour la nuit à cette famille lavelinoise dans la détresse. À suivre.  

06:50 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

20/11/2011

Bruyères : fuite de gaz

Dimanche 20 novembre vers 17 heures, les pompiers du centre de secours sont intervenus pour sécuriser une citerne à gaz installée à proximité de l'église et sur laquelle il avait été remarqué une petite fuite. 

20112011051.jpg

Tout danger a été écarté.

18:38 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

11/11/2011

Bruyères : chute sur le trottoir

Les sapeurs-pompiers du Centre de secours bruyèrois se sont mobilisés vendredi 11 novembre vers 19 h pour porter assistance à une personne blessée à la tête à la suite d'une chute. L'accident s'est produit rue Abel Ferry. Selon des témoins, la retraitée qui tenait son chien en laisse aurait trébuché en descendant le trottoir. A priori et malgré une perte de sang, son état n'inspirait pas d'inquiétudes graves.

19:46 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Cheniménil : grave accident de la route

Un terrible accident de la circulation s'est produit en ligne droite jeudi après-midi sur la départementale reliant Cheniménil à Jarménil. Dans des circonstances, que l'enquête des gendarmes s'applique à définir avec précision, une voiture et un camion d'une entreprise de terrassement sont entrés en choc frontal. La voiture a alors pris feu et s'est embrasée. L'automobiliste, un jeune homme de 28 ans, coincé dans l'habitacle doit sa survie à un routier de passage qui n'écoutant que son courage s'est précipité avec un extincteur et a réussi à éteindre les flammes. Au total, 7 personnes (toutes originaires du secteur de Bruyères et environs) ont été blessées, certaines grièvement, et prises en charge médicale par les pompiers.

16:56 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

09/11/2011

Grandvillers : accident matériel sur la D 420

Un accrochage entre deux véhicules s'est produit ce matin à la sortie de Grandvillers aux alentours de 8 heures sur la D 420. Au volant d'une voiture, un conducteur venant de la direction de Bruyères se dirigeait vers l'entrée du village lorsqu'il a croisé une camionnette qui arrivait en sens inverse. C'est à ce moment que les véhicules se sont accrochés. Personne n'a été blessé. Que c'est t'il passé exactement ? Les deux conducteurs n'étant pas d'accord sur les circonstances de l'accident, il conviendra de tenter d'établir avec précision les faits. Des pompiers du centre de secours de l'Avison et les gendarmes de la brigade locale de Bruyères étaient présents sur les lieux.

09:58 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

04/11/2011

Brouvelieures : le feu détruit une habitation

L'enquête de gendarmerie s'applique à définir avec précision les circonstances d'un incendie qui a ravagé au cours de la nuit de mercredi à jeudi une habitation sise rue de l'adjudant Leroy. La maison située en lisière de forêt se trouvait inoccupée au moment des faits. L'été dernier, le propriétaire des lieux avait vu partir en fumée son bar restaurant à La Chapelle devant Bruyères.

17:23 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

28/10/2011

Bruyères : accident sur la D 423

Il était environ 16 heures vendredi 28 octobre 2011, lorsqu'un accident de la circulation s'est produit à Bruyères. Un tracteur montait la rue Abel Ferry lorsqu'à hauteur du n°38 brusquement sa fourche s'est rompue.

P1130958.JPG

Cette partie de matériel agricole est alors tombée sur l'avant du pavillon d'une automobile qui arrivait en sens inverse. Des témoins ont immédiatement alerté les secours et aidé à sécuriser ce secteur très passant de la ville.

P1130955.JPG

Les occupants de la voiture, un couple de retraités, domiciliés à la Neuveville ont été pris en charge par les pompiers. De leur côté, les gendarmes de la brigade locale prenaient toutes dispositions utiles. Seul le conducteur a été blessé, son état n'inspirait à priori pas d'inquiétudes graves.

17:36 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

16/10/2011

Bruyères : Force reste à la loi !

Le 07 octobre, en fin de matinée, les gendarmes de Bruyères s’apprêtent à contrôler un automobiliste circulant à bord d’une Peugeot 205 de couleur rouge, rue Jules Ferry à Bruyères. Le gendarme, positionné réglementairement sur le bord de la chaussée, effectue les gestes réglementaires en vue d’inviter le conducteur dudit véhicule à s’arrêter. Le conducteur ne l’entend pas de cette oreille et c’est en arrivant à proximité du gendarme qu’il accélère brutalement et redémarre en trombe. C’est par réflexe et maitrise que le militaire évite le véhicule au dernier moment. Dans la poursuite qui s’engage dans les rues de Bruyères, rues particulièrement fréquentées en cette fin de matinée, les gendarmes constatent que le chauffard prend tous les risques, circulant sur les trottoirs, à vive allure et ne respectant aucune signalisation routière. Bon nombre de piétons sont des témoins ébahis par ce comportement. Perdu de vue quelques instants, le chauffard est retrouvé dans une rue du village voisin où là, il effectue une violente marche arrière pour se soustraire une nouvelle fois au contrôle. L’enquête menée par les gendarmes bruyèrois permet d’identifier rapidement le chauffard. Il est placé en garde à vue le 15 octobre. Au moment des faits, il circulait sous le coup d’une annulation du permis de conduire, sans assurance, sans contrôle technique et sans ceinture. La plaque d’immatriculation de son véhicule avait même été trafiquée pour fausser toute identification. Cette même plaque avait été flashée par le radar automatique de Autmonzey quelques semaines plus tôt. Au terme de sa garde à vue, cet habitant de Jussarupt a été présenté au parquet d’Epinal puis écroué à la maison d’arrêt de cette même ville en attendant sa comparution devant le tribunal correctionnel mardi.

 

12:41 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Bruyères : Menaces, insultes... les gendarmes rétablissent l'ordre.

Depuis quelques semaines, les gendarmes de Bruyères enregistraient des plaintes relatives à des insultes, menaces, dégradations, outrage mettant en cause des personnes qui affichaient des relations plus que tendues. Mercredi dernier, vers 21 heures 15, l’un des protagonistes, très excédé et énervé d’une énième insulte se rend dans la cage d’escaliers d’une HLM de la Rue de Lattre de Tassigny. Il frappe à la porte de celui contre lequel il affiche son animosité et porteur d’un pistolet à gaz le menace directement et tire. Si l’utilisation de cette arme ne provoque aucune blessure ni dégradation, elle n’en est pas moins traumatisante. Plusieurs habitants de l’immeuble, dont des enfants, sont choqués par les détonations et très apeurés. Interpellé le lendemain, le tireur indélicat est placé en garde à vue dans les locaux de la brigade locale. À l’issue de sa garde à vue, il est déferré devant le parquet d’Epinal puis devant le juge des libertés et de la détention qui l’a placé sous contrôle judiciaire. Le calme devrait revenir puisque le tireur est interdit de séjour dans la cité bruyèroise en attendant son jugement en novembre.

12:36 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

02/09/2009

Mortagne : moto renversée par un 4 X 4

Un grave accident de la circulation s'est produit entre deux habitants du village vers 16 h 30 au lieu dit de l'Orme à Mortagne. Yves Gringer sortait de chez lui à bord d'un véhicule 4 X 4 et s'engageait sur la route lorsqu'au même moment Pascal Parisot arrivait à moto. Le conducteur du 4X4 n'a pu éviter de heurter le deux roues. Pascal Parisot a alors été éjecté. Très sérieusement blessé à une jambe, le pilote de la moto a été héliporté vers l'hôpital de Nancy. Le maire de Mortagne Lionel Leclerc s'est rendu sur les lieux de l'accident.

22:59 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

30/08/2009

Laveline du Houx : intervention des pompiers

Une intervention des pompiers à Laveline-du-Houx a été remarquée dimanche 30 août 2009 en tout début de soirée.

Copie de DSC_2472.JPG

Les sapeurs-pompiers se sont appliqués à éteindre ce qui semble être un feu de broussailles au dessus du village. Au moins trois véhicules rouges de différentes casernes étaient alors sur les lieux entre 20 h et 20 h 15 dont Tendon, premier CS sur place. 

 

Remerciements à Hervé et Sylvie Claudon pour l'info et la photo.

21:47 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Cheniménil : la caserne des pompiers détruite par un incendie

Ce sont des habitants du quartier situé à proximité de la voie ferrée qui ont donné l'alerte.

P1230326.JPG

Samedi 29 août 2009, un incendie ravageait en soirée le centre de secours de Chenimenil-Docelles.

P1230329.JPG

Fort heureusement, toute une famille logée à l'étage a pu être évacuée et personne n'a été blessé. Le matériel de secours et trois véhicules d'intervention ont été calcinés. Seuls des documents et du matériel de gestion ont pu être récupérés

P1230331.JPG

L'origine du feu qui se serait déclaré sur l'arrière du bâtiment construit en 2004 est encore inconnue. En attendant une remise en état de la caserne les services de secours seront assurés par des casernes des environs.

 P1230334.JPGP1230335.JPG

 

 

P1230344.JPG

 Aucune piste ne sera laissée au hasard, les gendarmes de la brigade de Bruyères et leurs collègues de l'identification criminelle rassemblent tous les éléments utiles à une enquête minutieuse 

17:19 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

28/08/2009

Champ le Duc : les sangliers traversent la départementale !

Coup de sort pour Patrick Nourdin de Laveline devant Bruyères qui circulait en mobylette lorsqu'il s'est fait renverser par les sangliers le 9 septembre 2008. Une mésaventure qui aurait été oubliée si la même chose ne s'était pas produite jeudi 27 août 2009 à 5 h 15 du matin. Patrick Noudin réalisait sa tournée de livraison de journaux et circulait à hauteur du lieu dit des Anifaings lorsqu'une laie accompagnée de 6 ou 7 marcassins a coupé la D 423. Fort heureusement et cela malgré un grand vol plané, le cyclomotoriste n'a pas été gravement blessé. Patrick Nourdin souffre de multiples contusions. Et, déplore la perte de deux mobylettes en moins d'un an ! Satanés sangliers !

 

17:25 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

20/08/2009

Blanchifontaine : encore un !

Jeudi 20 août 2009, vers 9 h du matin encore un camion en mauvaise posture ! Plus de peur que de mal pour le chauffeur. Heureusement, mais des questions se posent !
IMGP3384[1].JPG
Où est passé le panneau obligeant de rouler à faible allure quand on s'engage sur la légère descente de Blanchifontaine ! Un quartier où se trouve l'entrée de l'entreprise Egger et où par conséquent de nombreux camions passent ! Malheureusement, pas toujours à la bonne vitesse !  Les gens s'interrogent et s'inquiètent. « Va t'ont attendre qu'il s’y passe un drame pour réagir et trouver une solution ? » Il est vrai que c'est maintenant le 5e camion qui se verse au même endroit !

20:05 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

07/08/2009

Fiménil : camion dans l'aqueduc

Satané GPS ! On sait bien que tous les chemins mènent à Rome, mais depuis l'utilisation par de nombreux transporteurs de cet équipement sensé capable d'indiquer la meilleure route à suivre pour se rendre d'un point géographique à un autre, les riverains du secteur du Haut du Rain à Fiménil sont habitués à voir des camions ( étrangers ou non ) se perdre sur les petites routes du village.  « On en voit passer, jusqu'une quinzaine par semaine... La plupart du temps, ils viennent par là pour rejoindre Prey, et pour arriver jusqu'aux papeteries de Laval ! » Résultat, après quelques kilomètres, les camionneurs se rendent compte qu'il a comme un problème. Cela a été le cas jeudi en début soirée lorsqu'un Lithuanien déjà mal engagé sur une voie dont le tonnage est limité a tenté de faire son demi-tour en empruntant le chemin d'une propriété privée.

                                                  P1220210.JPG

P1220218.JPG
 

 Mauvais choix, puisqu'il s'est retrouvé à l'avant gauche les roues dans l'aqueduc ! L'infortuné chauffeur qui ne parlait pas un mot Français et n'avait pas d'argent sur lui a trouvé aide et compréhension.P1220233.JPG

Un dépanneur est venu de Saint-Nabord pour sortir de ce mauvais pas. Les morceaux de l'aqueduc ont été dégagés à la pelle.

P1220228.JPG

Finalement, le poids lourd est reparti. L'aqueduc, complètement démoli. « Il venait juste d'être refait ! » enrage Mme Lallemand.  Les gendarmes de la brigade bruyèroise se sont déplacés et ont sécurisé le coin durant toute l'intervention.

P1220235.JPG
P1220223.JPG

Le maire de Fiménil, Guy Hinzelin s'est lui aussi rendu sur place. Jeudi soir, il s'agissait là d'un incident mineur, mais tout le monde craint qu'un jour ne ressemble pas à l'autre et qu'un problème plus grave survienne. On pourrait conclure par : le GPS, oui mais avec modération !

07:52 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

25/07/2009

Bruyères : décès de la piétonne renversée mercredi

La terrible nouvelle a été apprise vendredi 24 juillet en début d'après-midi et n'a pas été publiée ici par respect pour la famille, les proches de la victime et toutes les personnes concernées qui auraient alors pu ne pas en être encore tous informés. L'accident de mercredi 22 juillet 2009 ( voir post en faits divers) a couté la vie à la piétonne renversée rue Charlemagne à Bruyères par un poids lourd. Mme Colette Marchal, est décédée vendredi 24 juillet 2009 à l'hôpital de Nancy un peu après 12 heures, des suites de ses blessures à la tête. Mme Marchal, était âgée de 63 ans et demeurait à Champ le Duc. Elle est l'épouse de Claude Marchal, professeur retraité. L'enquête des gendarmes s'attache à définir les circonstances exactes de ce drame qui touche affreusement tous les proches de la malheureuse piétonne. Le chauffeur du camion dont l'alcotest s'est révélé négatif et qui ne roulait pas vite au moment des faits est également effondré par la fatalité de ce tragique accident. La procédure habituelle est engagée. Le procureur décidera des suites immédiates à donner à cette affaire.

06:38 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

22/07/2009

Bruyères : piétonne renversée par un camion

Il était environ 15 heures, mercredi 22 juillet 2009 lorsqu'un accident de la circulation s'est produit à l'intersection entre la D 423 et la rue Charlemagne à Bruyères. Deux piétonnes se trouvaient à hauteur du passage protégé, matérialisé sur la chaussée juste en face du restaurant du Bon Accueil lorsqu'au même moment un camion-benne appartenant à une entreprise en bâtiment du secteur est arrivé de la route de Gérardmer en virant sur sa gauche. Le camionneur s'est rendu compte trop tard de la présence des deux femmes. Malgré une manoeuvre de freinage (sur plusieurs mètres, les traces laissées par les pneus en attestent sur la route), le conducteur du camion n'a pu éviter de heurter l'une des deux piétonnes. Il s'agit de Mme Colette Marchal, retraitée de l'enseignement, âgée de 63 ans, domiciliée à Champ le Duc. La malheureuse est alors tombée sur la chaussée. Les premiers témoins, puis les sapeurs-pompiers rejoints par des médecins du Samu d'Epinal ont apporté de l'aide et les secours d'urgence. La gravité état de Mme Marchal toujours consciente, mais qui saignait beaucoup à la tête, a justifié un transport par hélicoptère vers l'hôpital de Nancy. Les gendarmes ont réalisé les constats utiles à l'enquête. L'alcotest du camionneur s'est révélé négatif. La dame qui accompagnait Mme Marchal, de même que plusieurs autres personnes ont affirmé que le camion ne roulait pas vite au moment des faits. La dangerosité de l'ensemble de ce carrefour sur lequel nombreux accidents plus ou moins graves sont comptabilisés était également mise en avant.

20:06 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

19/07/2009

Vosges : chienne brulée vive, appel à témoin

En pareils cas, il ne faut pas avoir peur des mots. Il s'agit d'un véritable crime, ignoble crapuleux, sadique, et gratuit. Il faut savoir que les photos ne peuvent pas être publiées tellement elles sont atroces. 
Mercredi 15 juillet 2009, la police municipale de Rambervillers avisait la SVPA avoir découvert le cadavre calciné d'un chien. La bête avait ensuite été enterrée par les employés communaux. La SVPA leur demandait alors de le déterrer et dépêchait sur place une animalière le récupérer.
Au retour à Brouvelieures, l'horreur ! La directrice des lieux, Édith Quié et les gens de la SVPA qui sont pourtant blindés par toutes sortes de méfaits envers les animaux atteignaient là un nouveau degré de l'abjection humaine ! Emballée dans un sac à moitié consumé, une chienne AM.Staff présentait une oreille coupée (tatouée sans aucun doute), un sac de congélation passé autour du museau, un câble électrique par dessus en guise de muselière, les pattes également liées par ce même câble. Le ou les auteurs de ces cruautés ont également tenté de brûler l'animal. L'autopsie demandée démontre qu'elle était encore vivante à ce moment-là... Prévenue, la brigade de gendarmerie de Brouvelieures s'est déplacée, puis celle de Saint-Dié les a rejoints.
Révoltée par un acte aussi dégueu..... e, Édith Quié s'interroge « Nous étions tous choqués par tant de sauvagerie, pourquoi ? Quoique cette chienne ait fait, était-ce une raison pour se venger de cette manière ? Et si l'on voulait s'en « débarrasser » n'y avait-il pas d'autres moyens ? SPA, Vétérinaires ou tout simplement abandon sur la voie publique. Mais, le tatouage aurait permis de les retrouver. Dans ce cas, c'eût été facile de ne pas la reprendre et de nous la confier. Après le chien tué à l'arme blanche, voilà la staff calcinée. Bravo les Vosges ! »
Au vu de ces faits on constate encore que ces chiens de catégorie 1 ou 2 qui sont sur la sellette, et qui ont mauvaise réputation sont eux sont souvent plus mal lotis dans le genre. Contraintes obligatoires pour ne pas mettre ces pauvres bêtes hors la loi, maltraitance en tout genre, abandons, euthanasie... Ces pauvres animaux payent le prix de l'inconstance, de l'inconscience, voire de la perversité de leurs maîtres. 
La SVPA a bien entendu déposé plainte. Un appel à témoin est lancé. Car pense Édith Quié et elle n'est pas la seule « Quand on est capable de faire des horreurs pareilles, on est capable de tout ! »

18:16 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

02/07/2009

Deycimont : perte de contrôle, 2 blessés

Il était aux alentours de 16 h 15, jeudi 2 juillet 2009 lorsqu'un automobiliste circulant sur la D44 remarquait entre Docelles et Lépanges une voiture roulant sur la gauche de sa route. L'accident s'est produit quelques minutes plus tard. Le véhicule à gauche quittait alors la route. Et, sur sa lancée parcourait plusieurs dizaines de mètres sur l'herbe d'un pré. 

P1200283.JPG

La voiture mordait ensuite dans le talus avant de faire un tonneau.

P1200285.JPG

Vite sur place, les pompiers de Cheniménil-Docelles, Epinal, Bruyères, soit 10 hommes placés sous les ordres du chef de groupe Bernard Hollard, prenaient toutes les dispositions utiles pour venir en aide à automobiliste âgé de 54 ans et à sa passagère de 55 ans. Le couple de Spinaliens a été évacué vers l'hôpital d'Epinal. L'état de santé du conducteur et de son épouse n'inspirait à priori pas d'inquiétudes trop graves. L'automobiliste à t'il été victime d'un malaise ? L'enquête des gendarmes de Bruyères présents sur les lieux précisera les circonstances exactes de cet accident. Le garage Briot de Docelles a été chargé de dégager l'épave.   

19:52 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

20/06/2009

Brouvelieures : Ignoble ! Un chien massacré à l'arme blanche !

La barbarie n'est pas l'apanage de fonds de caves sans foi ni loi. Un épouvantable fait divers survenu à Brouvelieures au cours de la nuit de mercredi 17 juin à jeudi 18 juin 2009 indique que les plus vils individus se fondent partout dans la population, jusque dans les campagnes. Christophe Valence, qui exerce dans son garage de la rue de la gare ne s'étonne plus de grand-chose. Il a malheureusement l'habitude de subir vols et dégradations. Mais cette fois, trop c'est trop ! Le jeune garagiste installé son compte depuis l'an 2000 a découvert l'un de ses chiens, massacré à coup de poignard. Surpris de constater en pénétrant dans le parc grillagé que seule Vicky, son Beauceron de 15 ans se montrait et que Falco son Dobermann de 9 ans ne venait pas comme d'habitude vers lui, Christophe Valence a entrepris de le chercher entre les épaves de voitures stationnées là.

Falco a été découvert à cet endroit .JPG

L'affreux spectacle sur l'herbe du chien gisant éventré et lacéré de coups de couteau est alors apparu. En y regardant de plus près, M. Valence a constaté avec horreur que la pauvre bête avait les joues transpercées et que la langue avait été presque entièrement coupée. Les détails sont si abominables qu'il faut seulement savoir que les coups de poignard portés au poitrail ont été si violents que l'épaule du chien vidé de sang s'en est trouvée déboitée. Le vétérinaire bruyèrois consulté n'a pu que constater la mort. En y regardant de plus près, le vétérinaire a estimé qu'il a fallu une lame d'environ 30 cm et beaucoup de force physique pour réussir à accomplir un tel acte.

Falco.jpg

Révoltant, Falco, 9 ans, légalement déclaré en mairie, et qui n'était absolument pas méchant est mort la nuit massacré à coups de couteau par un inconnu.

Selon toute probabilité, le coupable est entré dans le parc en passant par un terrain situé derrière le garage. L'individu aurait alors franchi la clôture grillagée en faisant tomber au passage des plaques de protection en fibrociment. Etait- il seul pour agir ? Venait-il voler ?

Le coupable a certainement franchi ce grillage,les plaques de fibro sont tombées au sol .JPG

Rien ne semble cependant avoir disparu du site où ne sont entreposées que des vieilles carcasses de véhicules hors d'usage. Une vengeance personnelle ? Christophe Valence n'y croit pas. On peut trembler à l'idée de se retrouver nez à nez avec quelqu'un en possession d'une telle arme. Des gens assurent avoir peur.

Une plainte est déposée. La gendarmerie va tenter d'identifier le meurtrier de Falco.

Mais en attendant des personnes totalement révoltées par autant de sauvagerie, de cruauté, réagissent avec colère. « Si cela continue, je forme une milice et on fera des rondes de nuit ! » lance un habitant des environs.

Vicky reste terrorisée... .JPG

Depuis jeudi dans le parc grillagé, la chienne Vicky qui n'a aucune agressivité demeure prostrée... Christophe Valence doit faire preuve de patience pour qu'elle accepte de sortir du coin où elle se terre. Vicky a peur, elle a vu... dommage qu'elle ne puisse pas parler !

18:52 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

19/06/2009

Les Rouges-Eaux : voiture dans le ravin

Un accident de la circulation s'est produit à proximité du village des Rouges-Eaux, vendredi 19 juin 2009 vers 14 h sur la D 7, non loin du croisement avec la D 420. 

       P1190678.JPG

Un couple de retraités originaires du Roulier se dirigeait vers le col de " Mon Repos " lorsque le conducteur a perdu le contrôle de sa voiture. L'automobiliste a alors mordu l'accotement et plongé en contre bas de la route. Fort heureusement, le ravin n'est pas très profond à cet endroit et le conducteur âgé de 71 ans a pu s'extraire seul de l'habitacle. Des personnes de passage ont alors remarqué ses signes de détresse, se sont arrêtées et ont donné l'alerte. Très vite sur place, une quinzaine de pompiers des centres de Granges sur Vologne, Fremifontaine, Bruyères et Saint-Dié se sont portés au secours du couple accidenté. P1190685.JPG

Sous les ordres du lieutenant, chef de groupe Jean-Louis Collignon le nécessaire était fait pour sortir et prendre en charge la passagère âgée de 67 ans restée coincée. La pauvre femme qui souffrait de douleurs au thorax a été transportée vers l'hôpital de Saint-Dié. L'état de son époux qui se plaignait de douleurs dorsales a également justifié un transport vers le même hôpital. A priori, le couple ne paraissait pas gravement blessé. Le conducteur a expliqué qu'au moment de l'accident, il avait eu un instant d'inattention en donnant un bonbon à sa passagère. Les gendarmes de la brigade de Brouvelieures ont réalisé les constats d'usage. Le garage S.M.A.I.S de Saint-Dié des Vosges s'est chargé du dépannage de la voiture.

17:02 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

10/06/2009

Laval sur Vologne : collision frontale

Un accident de la circulation s'est produit mercredi 10 juin 2009 vers 14 h à l'entrée de Laval sur Vologne. Une automobiliste âgée de 70 ans et originaire de la région de Mirecourt arrivait de Bruyères lorsqu'elle a perdu le contrôle de sa petite berline. La voiture a alors traversé la route en diagonale et heurté de front, une voiture qui venait en face. L'enquête des gendarmes de Bruyères immédiatement présents sur les lieux s'appliquera à préciser les circonstances et les causes exactes de cette collision.

P1190292.JPG

Il est cependant fort possible que la septuagénaire qui a été prise d'un malaise après être sortie de l'habitacle accidenté eût été victime d'un problème de santé. Sous les ordres du chef de groupe Fabrice Clément, responsable du centre de secours bruyèrois, les sapeurs-pompiers de Bruyères, Cheniménil-Docelles, Epinal, soit au total 13 pompiers, et le SAMU d'Epinal ont porté assistance à toutes les personnes impliquées.

P1190297.JPG

La conductrice de la seconde voiture, une Graingeaude, âgée de 40 ans, et son passager âgé de 14 ans ont eux aussi été pris en charge. Les deux voitures roulant à faible allure au moment des faits, personne n'a à priori été trop sérieusement blessé. L'état de la conductrice responsable de l'accident inquiètait cependant car la septuagénaire semblait comme désorientée. On notait la présence sur les lieux de Gilles Chabrier, adjoint au maire de Laval sur Vologne. 

17:41 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

04/06/2009

Bruyères : décès d'Edith Lejal

Des recherches notamment au moyen d'un hélicoptère survolant la ville et le secteur de l'Avison ont été conduites par la Gendarmerie mercredi 3 juin 2009. Bien que connue mercredi en fin d'après midi, la triste nouvelle de la découverte du corps sans vie d'Édith Lejal n'a alors pas été publiée sur AVISON, autrement. Cela, par respect pour sa famille qui aurait pu à ce moment là ne pas encore être officiellement avertie. Née le 5 juillet 1946, Édith Lejal qui demeurait rue du 442 RIA à Bruyères est donc décédée. L'enquête précisera les circonstances exactes de cette disparition, mais selon toutes probabilités Mme Lejal aurait mis fin à ses jours.

13:26 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

26/05/2009

Vielsalm : là bas aussi des grêlons !

Intempéries 25.05.09.jpg

19:21 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

22/05/2009

Bruyères : chute à vélo

Les pompiers du centre de secours bruyèrois sont intervenus vendredi 22 mai 2009 vers 18 h pour porter assistance à un cycliste. Le jeune homme, un Bruyèrois de 31 ans, descendait la rue du 442 RI lorsque subitement, un peu avant le croisement avec la rue de la Libération, il est passé par dessus le guidon de son deux roues. L'état du cycliste blessé à la tête, mais toujours conscient a justifié une prise en charge dans l'ambulance des pompiers et un transport vers l'hôpital d'Epinal.

19:44 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

20/05/2009

Bruyères : sept vols aggravés élucidés !

Après deux mois d'enquête sur divers vols, les gendarmes de la brigade de Bruyères viennent d'interpeller quatre personnes. Placées en garde à vue, ces gens ont reconnu être impliqués dans sept affaires de vols en réunion et avec effraction. Les méfaits, commis à Bruyères et à Jarménil, ont été perpétrés au préjudice d'entreprises diverses. Le butin recherché était majoritairement de l'outillage, des pièces mécaniques et du fuel. Lors des perquisitions, des outils en grand nombre et un compresseur ont été retrouvés ainsi qu'un moteur de scooter provenant également d'un vol commis à Bruyères en février dernier. Au terme des gardes à vue, les malfrats ont été remis en liberté sur instructions du parquet et comparaîtront en septembre prochain devant le tribunal correctionnel.  

16:48 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

18/05/2009

Laveline devant Bruyères : chute à moto

Il était un peu moins de 21 h 30, lundi 18 mai 2009 lorsqu'un accident s'est produit à Laveline devant Bruyères. Nicolas, un jeune cyclomotoriste qui circulait casqué à moto arrivait de la D 423 au centre du village et rejoignait son domicile à Granges sur Vologne en passant par la rue de la mairie lorsqu'il perdu le contrôle de sa petite cylindrée. L'adolescent âgé de 17 ans a alors heurté une barrière de sécurité placée en bord de trottoir juste devant la mairie et chuté sur la route. Rapidement sur place, les pompiers du secteur de Laveline devant Bruyères - Granges sur Vologne étaient rejoints par leurs collègues de Bruyères. Sous les ordres du chef de groupe Bernard Viralode et du chef de corps Jean-Luc Houvion, le nécessaire était fait pour placer l'adolescent dans les meilleures conditions en attendant les médecins du SAMU d'Epinal. La gravité de l'état de Nicolas conscient au moment de sa prise en charge par les secouristes n'était pas connue avec exactitude. Les gendarmes de la brigade de Bruyères ont réalisé les constats d'usage.

23:11 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |