Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« France : législatives, Manuel Valls « Je reviendrai ! » | Page d'accueil | France, législatives : Vincent Peillon « ce que je suis venu vous dire... » »

15/06/2012

France : législatives, Valérie Pécresse en renfort à la mi-temps !

Le moins que l'on puisse dire, selon une expression populaire, c'est que Roland Bedel, maire de Sainte- Marguerite et suppléant de Gérard Cherpion accueille du « beau monde » en sa commune. Le président de la république, Nicolas Sarkozy en septembre dernier, il y a quelques jours, Pierre Méhaignerie, ancien ministre de la Justice, ancien garde des Sceaux et notamment jeudi soir 14 juin, Valérie Pécresse, député des Yvelines, ancien ministre de l'Enseignement supérieur et du Budget, venue soutenir son collègue député UMP Gérard Cherpion, candidat sortant de la 2e circonscription.

Roland Bedel s'adressait aux près de 800 sympathisants rassemblés à la salle multisports. Beaucoup de monde, puisqu'il a même fallu sur les coups de 21 heures ouvrir en grand tout l'espace disponible, installer une estrade et quérir des chaises supplémentaires.

Le moment des citrons 

Alors que la campagne s'achève, pour en arriver au second tour de l'élection, Roland Bedel se projette dans un match  « C'est un combat ! Nous sommes à la mi- temps, c'est le moment des citrons, il nous faut la niaque, nous l'avons, et nous allons le prouver ! »

David Valence, président du Parti Radical dans les Vosges transmettait « le soutien fraternel de Jean-Louis Borloo ». Et, n'y allait pas avec le dos de la cuillère en proposant de débaptiser pour un soir Sainte-Marguerite pour placer la ville sous la protection de Sainte-Valérie ! Valerie Pécresse, qui soutient Gérard Cherpion et puis Valerie...Trierweiler, compagne de François Hollande. David Valence réjouissait fort son monde en s'expliquant à propos d'un tweet, qui pour être court n'en fait pas moins encore couler beaucoup d'encre et de salive, « puisqu'elle appelle a ne pas soutenir un parachuté, elle devrait être entendue ici... »

Tour à tour, le conseiller régional, Daniel Gremillet et la conseillère européenne, Véronique Mathieu affirmait leur attachement à Gérard Cherpion « Un député de terrain dont nous avons besoin ».

                _1170280.JPG

En toute logique, le candidat sortant défendait son bilan, mettant l'accent sur l'emploi des jeunes. Fidèle à ses engagements politiques, Gérard Cherpion évoquait les chantiers ouverts sous la présidence de Nicolas Sarkozy et assurait poursuivre une ligne définie en faveur de la reconquête du travail et de davantage de sécurité. Visiblement plus détendu sur cette dernière ligne droite avant l'élection de dimanche 17 juin, Gérard Cherpion avouait que cette campagne fut pour lui assez éprouvante, cependant source de contentement, notamment au fil des rencontres, des cérémonies, réunions...

Il incombait à Valerie Pécresse de conclure. L'ancienne ministre du Budget définit son collègue et ami de longue date comme un homme travailleur et tenace « C'est aussi quelqu'un de sensible nous avons travaillé ensemble sur le dossier “L'enfant d'abord”. À propos de l'apprentissage, une loi porte son nom... » Valérie Pécresse pointait du doigt la politique du PS en rejetant des orientations budgétaires opposées à sa conception. C'est de bonne guerre, on n'allait pas en finir sans quelques bons mots qui plaisent aux militants. Pour Valérie Pécresse il ne fait aucun doute, le choix des électeurs doit aller vers Gérard Cherpion « personnalité politique d'envergure nationale ».

L'ancienne ministre d'Etat qui a assuré ressentir à Sainte-Marguerite « plein de bonnes ondes » a visiblement mis du coeur dans son soutien au député sortant. Le verdict des urnes dira si le flux est passé sur la 2e circonscription. En attendant, les calculettes additionnant et recomptant toujours et encore les possibles reports de voix continuent de surchauffer ! 

17:19 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.