Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bruyères : Communier pour la première fois | Page d'accueil | France : législatives, Valérie Pécresse en renfort à la mi-temps ! »

15/06/2012

France : législatives, Manuel Valls « Je reviendrai ! »

On s'en doute, le ministre de l'Intérieur ne s'est pas déplacé jusque Saint-Dié-des-Vosges pour commenter quelques tweetitudes ou peaux de banane balancées de-ci de-là au travers la campagne nationale des législatives. Ce n'est pas le genre de la maison Valls. L'ancien directeur de campagne de François Hollande est arrivé là pour soutenir la candidature de son ami Jack Lang sur la deuxième circonscription. « Je suis venu pour honorer une promesse. » L'occasion toute trouvée de dire tout le bien qu'il pense de Jack Lang, mais aussi de partager son point de vue sur l'éclairage utile à apporter à une majorité incontestable au nouveau président de la République.

P1170154.JPG

Du classique en politique ? À chacun d'en juger. Manuel Valls veut avec Jack Lang pour député « penser aux Vosges » et « faire entendre enfin la voix de ce département et des Vosgiens ».

En mairie aux côtés de Christian Pierret, puis à la salle Carbonnar où se pressaient les militants, le ministre de l'Intérieur a martelé sa conviction « La mission de l'État est de protéger les gens, ils ont besoin de justice, il faut ramener la justice. Mais il faut aussi rendre la confiance aux forces de l'ordre... Dans les territoires ruraux, il faut que les gendarmes reviennent... » Manuel Valls ne veut plus entendre parler du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. « Une folie, nous allons recruter des policiers, des gendarmes... » assure le ministre qui entend travailler pour « un état fort qui protège les citoyens.» Et, d'ajouter « Je sais que Jack Lang sera le porte-parole de ce département, d'ailleurs je pense que nous aurons dimanche dans les Vosges de belles surprises avec plusieurs députés socialistes, il ne faut pas lâcher le morceau, le gouvernement est mobilisé, mais il lui faut une majorité cohérente ! » Manuel Valls jure sa certitude de retrouver souvent Jack Lang et connaître sa pugnacité. « Je le sais, qu'il ne lâchera pas les ministres... Nous nous reverrons à l'Assemblée nationale ou sur la plus haute marche de cette assemblée... en tout cas, les Vosges peuvent en être certaines, je reviendrai ! »

12:05 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.