Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« France : législatives, Valérie Pécresse en renfort à la mi-temps ! | Page d'accueil | France : décès de Thierry Roland »

15/06/2012

France, législatives : Vincent Peillon « ce que je suis venu vous dire... »

« Si le président François Hollande avait pu le faire, il serait là ! » Pas mince comme soutien, à Jack Lang, candidat aux législatives sur la deuxième circonscription, la venue jeudi 14 juin à Saint-Dié-des-Vosges du ministre de l'Éducation, Vincent Peillon. Ce déplacement aura marqué un temps fort de cette seconde partie de campagne électorale. Il est vrai qu'en déclarant élever l'Éducation au premier rang des priorités, le gouvernement a également placé un point de reconnaissance sur la ville natale de Jules-Ferry.

_1170228.JPG

Pas mal de monde, dont des parents d'élèves, avait d'ailleurs pris note de cette visite. Et, pour beaucoup d'interpeller directement Vincent Peillon, au sujet de tel ou tel problème, de fermetures de classe le plus souvent. Lequel, les mains et les poches chargées de ces missives a assuré chacun de ses interlocuteurs de s'attarder tous les dossiers. Et, en tout cas de les suivre avec Jack Lang. 

Le ministre de l'Éducation ne pouvait au passage manquer d'aller découvrir l'espace réservé à Jules-Ferry au musée Pierre Noël. Un tableau noir, de bons vieux bancs et les pupitres de bois n'ont pas laissé l'hôte du jour insensible. Sur le bureau, des écrits et même le testament son l'illustre prédécesseur ont capté l'intérêt « C'est là que Jules Ferry a écrit que la circonscription doit revenir à Jack Lang ? » plaisante le ministre.

                  _1170205.JPG

Vincent Peillon rejoignait ensuite l'Espace François Mitterrand où l'attendaient des représentants et des responsables d'établissements scolaires, mais aussi beaucoup sympathisants socialistes. « L'ignorance est proche de l'indigence. La culture, l'éducation, les Lumières doivent être accessibles à tous, il s'agit de notre rayonnement, de notre Histoire. Jack Lang incarne mieux que d'autres cette idée de la France. Ce que je suis venu vous dire, c'est que la Gauche a besoin de Jack Lang à l'Assemblée nationale... Il s'est intéressé à chaque instant aux valeurs de justice et de laïcité... la République a besoin de Jack Lang... ne ratez pas cette occasion ! » Concertation pour les décisions à venir, notamment à propos des rythmes scolaires, Vincent Peillon assure travailler « dans une République apaisée »    

22:04 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.