Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2009

Bruyères : la foire de printemps tient le cap

On pouvait légitimement se demander en cette période difficile pour beaucoup de monde ce qu'il adviendrait de la foire de printemps bruyèroise. Et, sans doute, parce ce que cette manifestation est bien enracinée dans les traditions locales, la 56e édition vient d'avoir lieu dimanche 10 mai 2009 sans avoir à écoper de trop lourdes vagues d'inquiétudes. À la barre de l'association Bruyères-Dynamique, Anthony Ruez a réussi avec son petit équipage de commençants dévoués autour de l'organisation à éviter écueils et lames de fond.

P1170791.JPGIl faut même reconnaitre que même si on a connu des périodes plus fastes pour le commerce en général, la foire 2009 a plutôt bien vécu. D'ailleurs, serait-ce là un signe de sa vitalité, il a fallu dès le matin canaliser les traditionnels chicaillas.

Comme toujours, mais un peu plus fort cette fois, des camelots en sont presque venus aux mains pour des histoires de places. Rien de bien méchant, mais tout même. La maréchaussée qui veille au grain a dû intervenir pour calmer un peu trop d'ardeur. L'intrus fut sorti avec armes et bagages. Bon, chacun à son emplacement, la foire pouvait débuter pour environ cent trente exposants.D'accord je ne suis pas un vrai chien, mais je fais ouaf quand même !

Un oeil sur l'ensemble, un autre sur le ciel, les organisateurs n'avaient plus qu'à laisser les choses se dérouler. P1170949.JPG

Je m'envole ! P1170955.JPG

Les prévisions météo les plus pessimistes pourrissaient littéralement la journée. Fort heureusement, il n'en fut rien. Tout juste quelques gouttes, mais rien qui ne gâche la foire.

Flonflons de la fête foraine, chants et musiques des Andes, produits venus d'Afrique ou de Chine, tout y était !  

P1170890.JPG

 Des recettes qui dépassent largement le gingembre !

Inauguration

P1170803.JPG

Rapidement, les gens arrivaient, et sitôt l'inauguration officielle réalisée sur les coups de onze heures, on pouvait tenter d'identifier les honorables invités de la confrérie bruyèroise de la tourte à la pomme de terre, tous en cortège vers le kiosque.P1170892.JPG 

 Couvre-chef vissé sur la tête, Maurice Gros, le maraîcher de Fiménil proposait ses pousses de fleurs et légumes. « Faites gaffe tout même, les saints de glace ne sont pas passés avant le 13 mai ! » Plus très longtemps à attendre, les apprentis jardiniers pouvaient faire provision de pieds de choux, tomates, céleri... 

P1170974.JPG

Cette année, les marchands de charcuterie étaient légion. Porc, chèvre, âne, chevreuil, sanglier... tout semble transformable (non pas le canari !) en saucissons assaisonnés à toutes les boites d'épices et de fantaisie.  

On trouvait de tout, des vêtements bien sur, avec coté tendance, la photo du Ché sur le maillot, les chaussures, et même les sacs à dos n'y échappent pas !    

P1170967.JPGUn retour en force des bermudas fleuris pour hommes semble se dessiner pour l'été prochain. Et, pour le must, la paire de tongs imitation croco !

 Waooouu, le style !

     

P1170964.JPG

   P1170896.JPG                                   

P1170908.JPG

 

P1170951.JPG

P1170987.JPG

Une gaufre, un casse-croûte (uhmmm... les merguez fleuraient bien bon !), une barbe à papa, des churos espagnols, des glaces italiennes qui n'en finissent pas de monter vers le ciel, ou encore une tourte à la pomme de terre vendue dans les commerces alimentaires et sur le stand du CAB ( Cercle animation de Bruyères) on pouvait se restaurer selon les goûts.  P1170977.JPGP1170973.JPG

 

 P1170889.JPG

 

 

 

 P1170910.JPG

Les artisans, le matériel agricole, les professionnels étaient là pour répondre à la demande des personnes intéressées. Pas mal de gens souhaitaient des renseignements sur les énergies renouvelables.
P1170994.JPG
P1170995.JPG
P1170970.JPG
L'occasion aussi de passer un bon moment et de se retrouver en bandes de copains.
P1170920.JPG

En mettant son bulletin dans les urnes, des bons d'achats et beaux lots pouvaient être remportés !

 P1170900.JPGP1170789.JPGP1170914.JPG

P1170897.JPG
P1170905.JPG
Des camelots au bagout aussi inaltérable que l'inox de leurs produits miracle, la plupart des boutiques ouvertes, des cadeaux à gagner, des bonnes affaires, la fête foraine sur la place Stanislas, les terrasses des cafés par moment bondées de gens... la foire est au commerce bruyèrois ce que la Tour Eiffel est à Paris. Une attraction phare qui attire la foule, et dont l'effet moteur profite à faire avancer en contournant les difficultés. La foire de printemps bruyèroise n'ignore pas la crise, elle la dépasse en prenant le bon vent.

 

 

06:21 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |