Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bois de Champ prend un virage sur la sécurité | Page d'accueil | Bruyères : graves inquiètudes à Ficocipa »

03/03/2009

Communiqué : La Poste aujourd’hui en Vologne et Mortagne

Communiqué : " Avant tout était simple : on allait à la Poste.
Aujourd’hui on ne se rend plus à la Poste, on va vers un « point de contact de la Poste »
Ce service public dont les semaines à venir devraient nous dire s’il sera ou non privatisée.

À Brouvelieures c’est une agence postale intercommunale qui devrait être mise e place.
À Laveline et Lépanges ce sont des points Poste qui viennent d’ouvrir, qui dans un bar, qui dans un bureau de tabac-Presse.
Quelle différence entre eux ?
Quasiment pas tant la transformation d’un bureau de poste en agence communale ou un point Poste représente une dégradation sérieuse du service public rendu aux usagers.
Les maires desdites communes n’auraient donc jamais dû accepter de dévaloriser leur commune et contribuer ainsi à leur désertification programmée.

La Poste s’engage certes à contribuer au financement des agences postales à hauteur d’un demi-emploi par mois pour une durée de 3 ans, mais elle a toute liberté de mettre un terme à sa contribution. Les heures d’ouverture des agences communales fixées entre la commune et la Poste se limitent souvent à 22 heures et sont assurées par du personnel communal.

Il faut bien le dire, cela revient dans les faits à faire payer deux fois le service : à la fois par le prix du timbre et par les impôts locaux.
Dans un commerce privé, le point Poste accepte d’effectuer un certain nombre d’opérations pour le compte de la Poste ; les horaires sont ceux du magasin et si le commerce est contraint de fermer, le point Poste disparaît.

Un comité de défense des services publics existe en Vologne et Mortagne.
Comme lui, nous pensons que nous avons besoin de plus de services publics avec de vrais emplois durables pour lutter contre la désertification qui nous guette encore plus avec la crise du système de gestion en place qui favorise les actionnaires au détriment des usagers.

Sarkozy et ses valets vont vite pour dépecer et détruire les services publics, les systèmes de santé, de retraites, les services hospitaliers, l’éducation, les transports publics, les juges d’instruction, les médias et maintenant le maillage territorial. Avec le projet Balladur, ce n’est autre qu’un vrai coup d’état anti démocratique.

Ce que cherche le gouvernement Sarkozy, ce n’est pas qu’une simple réforme, c’est la destruction totale de notre mode de vie et de fonctionnement.

C’est pourquoi, nous appelons les citoyens du Val de Vologne et Mortagne, les jeunes et les anciens à la manifestation contre la politique du gouvernement Sarkozy, contre la vie chère, pour de meilleurs salaires et retraites, du travail et une bonne formation pour tous.

Tous à Epinal, devant la préfecture le 19 mars 2009 à 14h30
Monique WIRTH pour la section PCF Bruyères et Environs "

22:02 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.