Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bruyères : Philippe Vonthron, nouveau proviseur à Jean-Lurçat | Page d'accueil | La Neuveville devant Lépanges : subventions pour l'école et la cantine-garderie »

29/08/2008

Bruyères : création d'une école municipale des sports de pleine nature

« L'accroissement du temps libre, le besoin de retour à la nature, la corrélation entre les activités physiques et sportives, la santé et la recherche du bien-être ont favorisé le développement des activités de pleine nature... ».
Sébastien Crossette, éducateur en poste depuis 2001 au sein du service des sports bruyèrois a pour mission actuelle d'animer, d'enseigner et de surveiller la natation.
a189f93d589c6bf2d6676398a33a4d17.jpg
Avec l'accord de la mairie, le jeune homme a jugé utile de procéder à une enquête auprès des enfants et de leur famille. Fin juin 07, pas moins de 350 exemplaires d'un questionnaire étaient distribués aux élèves du primaire Jules Ferry et Jeanne d'Arc. Deux semaines plus tard, 215 exemplaires revenaient. Ils indiquaient que 161 enfants réalisent une activité physique et sportive. Que 128 sont inscrits dans un club, que 90 pratiquent en famille.
Lorsque les petits adhèrent à un club, ils s'entraînent à la natation, la gymnastique, le football, l'athlétisme, le judo... Les activités de pleine nature ( randonnée et VTT ) s'effectuent exclusivement en famille. 205 réponses sont venues confirmer le sentiment de Sébastien Crossette. À la question « Une structure municipale serait-elle susceptible d'intéresser votre enfant ? », 182 réponses furent positives. En relativisant les possibilités d'inscriptions réelles, il devenait envisageable d'accueillir de 30 à 50 enfants sur 3 ou 4 créneaux.
Un besoin, une absence d'offre, mais aussi la possibilité de valoriser le patrimoine environnemental (forêt, montagne, roches d'escalade, montagne des fourmis, étangs de Pointhaie...), de profiter des équipements existants ( mur d'escalade à Jules Ferry, parcours de santé... étaient à considérer.
D'autant qu'il est observé un réel engouement pour la pratique des sports de pleine nature. « Une formation dès le plus jeune âge à ces types de pratiques sensibiliserait le jeune public aux règles de sécurité et au respect de l'environnement... » L'école municipale des sports de pleine nature ambitionne cinq axes. Un pôle moteur, l'enfant doit acquérir un répertoire gestuel important. Cognitif, apprendre à maîtriser les techniques d'orientation, d'escalade, du VTT. Gagner des connaissances relatives à l'environnement en étant par exemple capable de reconnaître les essences d'arbres, d'identifier les fleurs... Affectif, maîtriser ses angoisses, apprendre le « risque » relatif et maîtrisé, agir en s'assurant de la sécurité. Social et relationnel, dans le respect de chacun et la communication. Énergétique, en boostant le goût de l'effort et de contribuer à la santé en donnant de bonnes habitudes.
Le projet compte sur un éducateur et un parent bénévole selon l'activité. Dans un premier temps, l'orientation, le VTT et l'escalade seront proposés. Sorties neige, nage avec palmes en milieu naturel, canoë... seraient abordés ponctuellement.
Des cycles de 10 à 12 séances de 2 heures tous les mercredis de l'année scolaire s'adresseront aux 6 à 10 ans. Le coût pour la collectivité et la participation des familles restent à établir selon les aides possibles.
En attendant Sébastien Crossette se réjouit « l'EMSPN est un puissant outil pédagogique...»

57f92d98389730dd33e0f8750e786f37.jpg

15:20 Publié dans Vie scolaire |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.