Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Communauté de communes de Vallée de Vologne | Page d'accueil | Champ le Duc : Denis Weigel communique »

28/06/2008

Du coté de Fiménil

de8e9ace190b2360d417bf5a5bad1ccb.jpg
De bonnes chaussures, une petite laine pour le cas où, le circuit proposé là conduit du coté de Fiménil et ne présente vraiment aucune difficulté particulière. En suivant le balisage mis en place par le Club -Vosgien le marcheur se devra parcourir de 8 à 9 km sur des sentiers tout à fait praticables par le plus grand nombre de gens, enfants ou adultes.
Au départ du centre du village de Fiménil, prendre vers le Bois de la Haie, puis avancer tranquillement vers Pierre Raimbeau. L'arrivée sur Stéaumont, là où l'eau potable est captée pour bon nombre d'habitants de la communauté de communes de vallée de Vologne donne l'occasion de laisser aller son regard vers l'horizon. De très beaux points de vues sont a admirer. Le paysage peut être parfois un peu coupé par les arbres, mais il permet de profiter d'images sans retouches. Les vallées s'étendent et s'étirent, verdoyantes. Ici, rare est le brouillard. Sur la droite dans le sens de l'avancée le Bois de l'Etang. Tout en fond une rivière coule. La Vologne prisée des pêcheurs à la ligne descend de la montagne pour s'en aller affluer la Moselle.
D'un pas tranquille, le marcheur avancera vers le lieu-dit Surémont. Une clairière, un sous-bois, les grandes digitales rouge violacé, blanches ou violettes les bruyères partagent l'espace avec les brimbelliers sur lesquels il est possible de se régaler des petites baies noires. La promenade est bucolique, les mousses fleurent bon le champignon frais. Un virage et voici la ferme de la Calotte, le temps ne semble pas avoir de prise ici. Un vénérable frêne mériterait bien du titre de remarquable. Au coeur de l'été herbe fatiguée de soleil craque sous le pied. Une averse et ce sont des vapeurs aux senteurs de terre humide qui viennent taquiner les narines. En longeant la forêt communal de Fiménil on se laissera surprendre par le passage d'un chevreuil aussi agile que craintif. Un geai, un écureuil, la forêt s'écarte pour mieux avancer de nouveau. Le chêne, le hêtre, le pin, le sapin y sont généreux. L'ombrage protège de la cagne ou d'un vent qui vient tout juste de se lever. Les plus courageux peuvent envisager de s'éloigner vers la grotte de l'Ermite. Sinon ce sera en traversant le secteur du Champ-François et du Bois de la Haie que se fera le retour vers Fiménil. Au loin des cloches sonnent ce sont très probablement celles de église romane de Champ le Duc. Encore une idée de balade, le secteur n'en manque pas . Et, même ce circuit calculé pour environ deux heures de marche peut très bien se faire dans un sens ou dans l'autre. Histoire pourquoi pas de se régaler des paysages vosgiens sous des angles différents. Mais toujours aussi magiques en toutes saisons.

09:05 Publié dans Balades |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.