Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Comment cela c'est où Bruyères ??? | Page d'accueil | De l'eau et de la bière »

26/06/2008

Un peu d'histoire

Impossible d'évoquer Bruyères dont le nom apparaît pour la première fois dans des écrits estimés de l'an 821 sans parler de sa paroisse qui pourrait être aussi ancienne que son château et remonterait au VI après J.C. Cependant, des vestiges archéologiques, dont un oppidum sur l'Avison prouvent que le secteur était habité durant l'occupation romaine.chapelle st Blaise au chateau Merlin.jpg

 Toute petite, la cité fut plus tard limitée par ses remparts. Sur le plateau du château, la chapelle Saint-Blaise a marqué l'histoire. C'est là qu'en 1475, le chef de la garnison bourguignonne laissée sur place après les saccages de la ville par Charles le Téméraire venait entendre la messe. Capitaine et officiers y furent faits prisonniers par le sieur Varin Doron. La petite place juste au dessus de l'église porte le nom du laboureur Varin Doron, récompensé du grade de sergent par René II, duc de Lorraine.


La rue du général de Gaulle constituait alors le faubourg. C'est sur cette limite que de la volonté du maire Jean-Baptiste Loye l'église fut reconstruite à neuf en 1844. Imposante bâtisse de grès rose d'ordre composite proche du néo-roman, elle est orientée est-ouest. Son clocher inspiré de celui de l'église de Moyenmoutier atteint 513 mètres. L'abside du choeur est éclairée par une verrière consacrée à Notre Dame de l'Assomption, patronne de la paroisse.

Parmi les quatre autels de l'église, à droite du vestibule celui du Sacré-Coeur. On y lit les noms de 620 soldats français et alliés morts en 14 -18 à Bruyères. Un beau vitrail des frères Ott de Strasbourg figure un prêtre donnant l'extrême onction à un soldat blessé. Avant-guerre, quelques familles protestantes célébraient leur culte dans une salle de la mairie. En 1903, Daniel Osiris fit construire une synagogue à ses frais. Aujourd'hui, un ancien bâtiment Bexon est transformé en mosquée.

15:44 Publié dans Balades |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.