Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2009

Secteur Bruyères et Brouvelieures : la déchetterie bientôt opérationnelle !

Il en était question depuis fort longtemps et les habitants du secteur de l'Avison l'espéraient. Une déchetterie va ouvrir ses portes. Benoît Jourdain, président du Sicovad présent pour une réunion de chantier mettait l'accent sur l'importance d'une telle réalisation. En charge de la gestion des ordures ménagères pour le compte de 80 communes situées dans dans la région d'Epinal, soit une population de 117 500 habitants le Sicovad est un syndicat mixte qui gère aujourd'hui 8 déchetteries. Trois ont été construites et financées par le Sicovad : Epinal-Razimont, les Forges et Arches. Cinq ont été mise à la disposition du Sicovad par des collectivités adhérentes : Saint-Nabord, Lépanges sur Vologne, Eloyes, Thaon les Vosges, Chavelot. Ambitieux de couvrir l'ensemble de son territoire d'exploitation, le Sicovad a pris la décision de construire à Bruyères une neuvième déchetterie. Voilà qui doit permettre à l'ensemble des habitants des cantons de Bruyères et Brouvelieures d'accéder à une déchetterie plus proche de leur domicile. Soit environ 7000 personnes concernées.

de gauche à droite sur la photo, le maire Alain Blangy, Benoît Jourdain du Sicovad, Didier Sonet directeur des services techniques de la ville, et l'adjoint au maire Yves Bonjean .JPG

Différents acteurs se sont déclarés partie prenante. La commune de Bruyères qui a acheté le terrain d'assises de la déchetterie et réalisé les réseaux. Le conseil général des Vosges qui a financé la totalité des travaux du « tourne à gauche » et qui subventionne, en partie, les travaux réalisés par le Sicovad et la communauté de communes de la Vallée de Vologne. La communauté de communes de la vallée de Vologne de Vologne qui a financé les voiries d'accès depuis la roue départementale jusqu'à la déchetterie ainsi que la traversée du ruisseau. Le Sicovad qui construit et finance la construction de la déchetterie de Bruyères. C'est donc une aire aménagée, gardiennée, connue du public qui offrira bientôt à tous les administrés, six jours sur sept, un moyen d'apport volontaire de tous leurs déchets ménagers ou assimilables non pris en compte par les services traditionnels de collecte. Et cela, avec la satisfaction écologique de savoir que la plus grande partie de ces déchets sera valorisée.

P1180569.JPG

Impossible au passage sur la D420 en venant d'Epinal ou de Saint-Dié de louper la déchetterie sise sur le territoire de Bruyères. D'une surface d'environ 2400 m2, elle se situe au lieu dit Pré de la ruelle, A nº 32, non loin pour ceux qui connaissent du croisement de l'Écrevisse et à proximité des 'étangs Monplaisir. La liste des déchets acceptés est identique à ceux réceptionnés sur toutes les déchetteries du Sicovad. À savoir ceux stockés dans des bennes métalliques : le tout-venant incinérable et non incinérable pour 30 m3 ; les gravats pour 10 m3 ; les déchets verts, les ferrailles, les cartons, les pneus, le bois, tous pour 30 m3. Quant à ceux stockés dans des conteneurs ou des aires spécifiques, on cite : le verre, les journaux et magazines, les textiles, les batteries, les huiles minérales et autres, les piles, des déchets d'activités de soins à risques infectieux, les déchets électriques et électroniques en fin de vie, les déchets ménagers spéciaux. Les professionnels (artisans et commerçants) pourront déposer leurs déchets à la condition de demander la carte DEBY auprès de SOVODEB, SEM crée à l'initiative des chambres consulaires et de SOVOTOM. Cette carte leur permet de déposer leurs déchets dans la majorité des déchetteries vosgiennes équipées du lecteur DEBY et en payant le même prix. Le maire de Bruyères, Alain Blangy, le conseiller général, Michel Langloix, le président de la communauté de communes, André Claudel, le bureau d'études Sigma, les entreprises et tous les gens présents à la réunion de chantier de mai ont mesuré l'avancement des travaux. Les aménagements sont maintenant quasi terminés. Sa surface étant inférieure à 3500 m2, la déchetterie n'est pas soumise à une déclaration spéciale. Benoît Jourdain indiquait la conception d'un quai revêtu surélevé donnant accès à 9 bennes accessibles aux usagers. Sa dimension autorise un déchargement pratique et facile des déchets dans les bennes métalliques. Véhicules et remorques jusque 35 tonnes peuvent manoeuvrer. Une plate forme revêtue est prévue pour le stockage des conteneurs (huiles, verre, papier, textiles...). Une autre plate forme revêtue est destinée aux véhicules d'enlèvement des bennes. Par mesure de sécurité, des voies de circulation et des aires de stationnement sont différenciées pour les usagers et les récupérateurs.

P1190042.JPG

Un local de gardiennage, chauffé, équipé de sanitaires d'un bureau avec téléphone, ainsi qu'un local destiné à stocker le petit outillage apporteront leurs parts de confort. Un local aménagé réservé au stockage de déchets ménagers spéciaux ne sera pas accessible au public. La déchetterie bruyèroise sera clôturée et un portail interdira l'entrée en dehors des heures d'ouverture. Éclairage, espaces verts, point d'eau et panneaux d'informations seront mis en place. La déchetterie devrait être ouverte environ 30 heures par semaine sur 6 jours, dont le samedi toute la journée et le dimanche matin. En 2008, les déchetteries du Sicovad dans les Vosges ont pris en charge un total de 17 066,33 tonnes de déchets. 18 % sont entrés en valorisation énergétique, 13,72 % en valorisation matière, 30,11 % en valorisation biologique...

P1180562.JPG

On s'en doute la facture d'une telle installation est conséquente. Le montant des investissements est réparti selon le plan de financement suivant :

Ville de Bruyères : achat du terrain d'assise de la déchetterie et réseaux : 58 170 € TTC ; Conseil Général, tourne à gauche 150 000 € TTC ; communauté de communes de la vallée de la Vologne , réalisation de la voie d'accès depuis la route départementale 420 jusque-là déchetterie et traversée du ruisseau 125 210 € TTC ; Sicovad, construction et financement, 466 440 € TTC. Soit un total de 799 820 € TTC. Le Conseil Général subventionne aussi les travaux de la communauté de communes de vallée de Vologne pour 31,80 % et le Sicovad pour 30,80 %

L'actuelle déchetterie de Lépanges sur Vologne continuera d'exister et sauf imprévu, la nouvelle déchetterie ouvrira au plus tard courant juillet ! Et maintenant... triez !

  

22:41 Publié dans Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |