Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2008

Autrey : une ferme ravagée par le feu

Noël et Nicole Mangeolle ont tout perdu dans l'incendie de leur maison.

De l'ancienne ferme construite après guerre et devenue pavillon d'habitation avec annexe au 6 rue de Villaume Fontaine à Autrey, il ne reste qu'un tas de ruines fumantes.
« J'étais en train de bêcher, quand j'ai vu de la fumée qui sortait du toit. Des voisins donnaient l'alerte. PICT0359.JPG
Abasourdi par la catastrophe qui s'est déroulée en quelques minutes sous ses yeux lundi 17 novembre 08 un peu avant 10 heures Noël Mangeolle explique qu'il n'a rien pu faire. « J'ai bien tenté de monter au grenier, mais j'ai dû faire demi-tour... » soupire le retraité.
L'enquête de la brigade de gendarmerie rambuvetaise présente sur les lieux précisera les circonstances exactes de l'incendie. Il semble acquis que le feu aurait démarré à hauteur des greniers et qu'il soit d'origine accidentelle.

PICT0347.JPG
PICT0364.JPG


Dès leur arrivée, les pompiers trouvaient l'ensemble de la bâtisse entièrement embrasée. Dans un premier temps, sous les ordres du major Jean-Luc Gérard, chef de groupe, puis de Thibault Dupuis, chef de centre à Epinal qui prenait le commandement des opérations ; les pompiers tentaient le maximum pour combattre les flammes attisées par la présence de fourrage sec stocké sous le toit.

PICT0349.JPG
PICT0375.JPG

Malgré les très gros moyens humains et matériels mis en oeuvre, tout est détruit, rien n'a pu être sauvé.

PICT0368.JPGPICT0381.JPG
Une quarantaine de pompiers au total, issus des casernes de Rambervillers avec la grande échelle, Saint-Hélène et secteur, Granges sur Vologne, Fremifontaine, Bruyères, s'attachait à éteindre le feu. La présence de plusieurs bouteilles de gaz et de cartouches à l'intérieur de la maison justifiait des précautions particulières. Le public était tenu à l'écart, tandis que les maisons toutes proches étaient confinées avec fermeture des volets. Du matériel respiratoire adapté aux circonstances était apporté pour permettre aux pompiers l'accès des ruines écrasées pour l'effondrement de la toiture.
PICT0377.JPG
PICT0343.JPG

PICT0361.JPG

Une borne d'incendie, implantée à quelques mètres de la maison en feu apportait l'eau d'urgence. Tandis qu'une motopompe allait puiser des réserves un peu plus loin dans la rivière Mortagne.
Le commandant Dupuis se félicitait d'une bonne coordination avec le maire du village, Cécile Chaumont sur les lieux pour apporter son soutien. Mais aussi avec les services de gendarmerie qui ont soutenu le maintien de la sécurité et l'ordre sur la zone concernée.
PICT0346.JPG

PICT0385.JPG
PICT0357.JPG
Vers 13 h 30 Thibault Dupuis envisageait un déblaiement des gravats et une présence d'une équipe de pompiers jusque l'arrivée de la tombée de la nuit. Personne n'a été blessé, M. et Mme Mangeolle qui ont tout perdu de leurs biens, jusqu'au clapier qui n'a pu être sauvé ont immédiatement été épaulé par leurs proches. Le couple était relogé en famille.

18:19 Publié dans Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |