Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2008

Vosges : FDSEA et JA mobilisation renforcée

Communiqué
"La FDSEA et les JA bloquaient les cinq laiteries vosgiennes depuis mardi 25 novembre 08 à 9 heures afin de faire pression sur celles-ci.
L’objectif était la reprise des négociations nationales pour trouver, avec les producteurs, un accord sur le prix du lait à la production.
Des procédures judiciaires ont été menées par les laiteries « Bongrain Gérard » et « Lactalis » à l’encontre des manifestants leur imposant des amendes financières disproportionnées à l’action mise en place. Cette réponse a été ressentie par les producteurs comme une agression de leur droit à défendre leur Métier, mais forcés, ils ont levé leurs blocages. La mobilisation en est de plus renforcée !
Devant l’obstination démesurée des industriels arc-boutés sur leurs positions, les producteurs de lait sont partis à la rencontre des directeurs de quelques GMS du département. Ils leur ont demandé, comme ils le demandent à l’ensemble des enseignes des Vosges, de déréférencer les produits des groupes « Bongrain Gérard » et « Lactalis », et cela, dans les plus brefs délais.
Les agriculteurs de la FDSEA et des JA veilleront à l’application de cette demande ou procéderont eux-mêmes au déréférencement ! "





19:54 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

08/10/2008

Vosges : communiqué FDSEA, Jeunes agriculteurs Lorraine


La transparence doit s’imposer


La filière viande bovine connaît actuellement des moments difficiles. Face au pouvoir grandissant de la Grande Distribution, dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat qui ralentit la consommation, les entreprises du secteur de la viande se restructurent et se concentrent. L’alliance du groupe privé BIGARD et du groupe coopératif SOCOPA conduit à une situation de quasi-monopole dans le Grand-Est.
Cette réorganisation de la filière est indispensable. Elle ne doit cependant pas conduire à une opacité des transactions qui amène une nouvelle fois le producteur à être la variable d’ajustement.
Depuis plus de 10 ans, les éleveurs travaillent pour imposer une transparence des opérations. Des accords interprofessionnels nationaux définissent les conditions de classement des animaux, élément de base du prix. Ils sont aujourd’hui bafoués.
Les machines à classer, qui constituent une garantie d’équité, sont arrêtées dans certains abattoirs. L’objectivité des opérations commerciales est remise en cause.
Cette situation fait planer une ambiance de suspicion qui gagne le terrain. Dans un tel contexte, la question est légitime : les producteurs sont-ils floués ? Les éleveurs ne peuvent accepter plus longtemps ces dérapages inacceptables. La situation économique critique de l’élevage impose de réagir.

Les FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de Lorraine manifesteront :

le jeudi 9 octobre à 5 heures
devant le site de l’abattoir SOCOPA de Mirecourt

(rue de Bourgogne - DOMVALLIER)

Les éleveurs exigent un retour immédiat à l’application des règles établies.

Ce préalable est indispensable pour qu’éleveurs et abatteurs puissent mener le véritable partenariat dont a besoin la production bovine pour faire face à l’étau de la grande distribution dont les marges mirobolantes étouffent le monde de l’élevage.


Contact : FNB François THOMAS 06.77.04.59.43

FRSEA Lorraine Gérard RENOUARD 06.80.36.77.18

JA LORRAINE Mickael MOULIN 06.81.37.13.61

FDSEA 88 Stéphane LANTERNE 06 84 79 67 77







22:11 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |