Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2009

Bruyères : la musique allume le feu !

Bruyères répondait samedi 20 juin 2009 en soirée à l'appel de la musique. La veille, le matin et dès le début de l'après-midi, les estrades se mettaient en place avec l'aide des services techniques de la ville. Le soleil n'était pas encore passé derrière la ligne d'horizon que déjà les premières notes se faisaient entendre. La musique municipale de Bruyères donnait alors le la de l'ouverture officielle. Très vite, comme les années précédentes, l'avenue du Cameroun, la rue Joffre et la place Jean-Jaurès devenues pictonnes drainaient une foule de plus en plus importante. Sous le hall de la salle des fêtes, les douces épinettes de l'association Arts-Traditions-Artisanat trouvaient l'endroit idéal pour s'exprimer.

P1190971.JPG

 Une excellente mise en cordes pour le prochain festival départemental d'épinettes de fin juillet au pied de l'Avison. La chaleur de la fête compensait rapidement la grande fraîcheur du fond de l'air.

on a retrouvé Micheline !

En famille, avec on le remarquait une participation massive des bébés en poussette, en groupe d'amis, ou seuls, les gens prenaient plaisir à entendre les musiciens. 

P1190974.JPG

On se faisait plaisir en s'attablant aux terrasses des cafés qui tous avaient joué le jeu de la fête mise en orbite pour la première fois en 1982 par Jacques Lang, alors ministre de la Culture.

P1190938.JPG

 Du côté de la Petite Brasserie Stéphane, Hervé et les deux Patrick, le groupe Mad Cow donnait dans le blues et le rock.

P1190948.JPG

Blues aussi du coté du Point-Central. Dans un genre différent et pile-poil dans le thème « Cinquante ans de chanson française », retenu pour cette 28e édition Nicole Amet toujours fidèle à la fête jouait des airs populaires prompts à faire guincher sur le pavé ( mais non pas de Paris ! ) du trottoir de l'avenue du Cameroun.

P1190921.JPG

 À mi-parcours, devant le Crédit-Agricole, la fanfare de Grandvillers faisait un véritable tabac. On se régalait réellement de la qualité de la prestation de ce dynamique ensemble de musiciens visiblement heureux de partager un répertoire éclectique et très sympa.

P1190957.JPG

 Plus loin, Coutry Valley, les percussions, les garçons du groupe bruyèrois Ben Rain, de musique métal... séduisaient leur public.

P1190964.JPG

On se laissait volontiers porter par les notes pour à qui mieux mieux se lancer dans des chorégraphies, à pousser à bout de souffle les plus résistants.

P1190952.JPG
P1190989.JPG
P1190988.JPGP1200005.JPG
P1190993.JPGP1190996.JPGP1190978.JPG
P1190984.JPG

Beaucoup appréciaient la présence sur la rue d'un marchand de gaufres toutes chaudes et les gosses se léchaient les doigts rendus collants par la barbe à papa.

On regrettera seulement que comme trop souvent certains ne semblent connaître pour seule musique celle du bruit du verre pilé sur le sol. Et trouvent leur bonheur à casser de la bouteille de bière à gogo. Aucun réel débordement ne fut cependant à déplorer. Dommage aussi que les gens qui pratiquent un instrument, chantent, dansent, claquent des talons, jouent de l'accordéon, du peigne, de la petite cuillère, ou autres ne sortent pas sur leurs balcons ou descendent pas spontanément dans la rue. La prochaine fois, croix de bois, croix de fer...

P1190928.JPG

 La fête 2009 à vécu. Vive la fête de la musique 2010 et vive l'été ! 

09:41 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |