Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bruyères : au fil du conseil municipal, vote des taux d'imposition locale | Page d'accueil | Bruyères : Jeunes et emploi »

21/04/2018

Vosges : communiqué du collectif ADELE-S / TG2V, BPR, CGT

Mesdames, Messieurs,

Le collectif ADELE-S / TG2V, BPR, CGT vous rappelle qu'à ce jour le projet de fermeture du tronçon Arches / Saint-Dié des Vosges (Ligne Epinal / Saint-Dié des Vosges / Strasbourg) en décembre 2018 n'a été ni confirmé ni infirmé.

Ce projet présentant un très grand danger pour l'aménagement du territoire, le service public, le respect des populations, les perspectives de développement portées par les collectivités, voire dans les discours les plus ''attrayants" à tous les niveaux politiques. Cela exige pour le moins et avant toute décision, un débat local sur la base des arguments développés dans les actions menées par le collectif et soutenus dans les motions et délibérations prises par les collectivités .

Notre exigence porte sur un éclaircissement  au vu des différents écrits qui circulent dans l'entreprise SNCF concernant ce projet de fermeture (ainsi que ceux d'autres lignes ). Comme nous l'avons régulièrement rappelé, l'état de la voie (SNCF Réseau) permet, avec une maintenance annuelle classique et avant l'organisation de gros travaux, de maintenir un service normal jusqu'en 2021 pour le segment Arches / Bruyères et jusqu'en 2022 pour le segment Bruyères / Saint-Dié des Vosges. Cet argument ne peut donc être invoqué pour supprimer le service ferroviaire en décembre 2018. D'autant que personnel et matériel roulant (SNCF Mobilités) sont en place. 

De plus pour la crédibilité politique, il ne peut y avoir des discours ambitieux sur l'environnement dans tous ses aspects, sur la sécurité routière, sur les difficultés des zones rurales, sur le service public, .... et dans le même temps appliquer des mesures tout à fait contraires.  

C'est pourquoi nous interpellons l'ensemble des acteurs ayant pouvoir de décision dans ce projet pour qu'ils informent et argumentent auprès des collectivités et des populations sur les perspectives envisagées pour l'aménagement de notre territoire dans lesquelles le service public ferroviaire a un rôle majeur à jouer. Le retrait total du projet de fermeture du tronçon Arches / Saint-Dié des Vosges actuellement prévu en décembre 2018 en est la priorité

 Nous restons à votre disposition pour toutes précisions complémentaires. Nous profitons de ce courrier pour vous inviter au rassemblement que nous organisons samedi 21 avril 2018 à 11h00 en gare d'Épinal qui sera une étape importante pour initier le débat sur l'avenir et le développement du service ferroviaire dans les Vosges.

Gérard Coinchelin Jean Louis Vinot Laurence Deny Hervé Brignon

CGT ADELE-S TG2V BPR

Contact : Gérard Coinchelin 06 45 92 68 58

08:27 Publié dans Dossiers spéciaux, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.