Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bruyères et environs : cherche terrains à faucher | Page d'accueil | Saint-Dié-des-Vosges : 16 et 17 avril, Déo' Bad »

22/03/2016

France : Mesures pour la compétitivité de l’agriculture

Communiqué

sénat.jpg" Mesures pour la compétitivité de l’agriculture : Daniel Gremillet à nouveau à la manœuvre au Sénat

Mercredi 16 mars 2016, dans la continuité de ses travaux, Daniel Gremillet, rapporteur de la proposition de loi en faveur de la compétitivité de l’agriculture et de la filière agroalimentaire, a présenté à la commission des affaires économiques ses propositions pour enrichir le texte lors de son second passage au Sénat.

Depuis le dernier examen de ce texte par la Chambre Haute, la situation pour les agriculteurs, et en particulier pour les éleveurs, n’a pas connu d’amélioration et tous les indicateurs sont au rouge pour 2016. Les mesures que nous portons en faveur de la compétitivité des exploitations agricoles rencontrent peu à peu un écho favorable auprès des pouvoirs publics, je m’en félicite.

Le travail de seconde lecture est donc fondamental, et j’entends consolider les dispositions déjà contenues dans le texte de loi, sinon faire de nouvelles propositions » a indiqué le sénateur vosgien mobilisé. Parmi les amendements proposés par Daniel Gremillet, l’inscription dans la loi du principe d’un étiquetage obligatoire de l’origine des produits carnés et laitiers, après que Phil Hogan, le Commissaire européen à l’Agriculture, ait autorisé lundi dernier la France à l’expérimenter, ce que les règlements européens interdisaient jusqu’alors. Concrètement, les agriculteurs français pourront jouer sur la compétitivité hors prix, et les consommateurs seront mieux informés de l’origine des produits qu’ils consomment.

L’élu vosgien a également présenté un amendement visant à compléter les dispositifs existants de protection du patrimoine personnel de l’agriculteur avec la mise en place de garanties apportées par des sociétés de caution mutuelle lors de la souscription d’un emprunt. L’ensemble des amendements portés par le sénateur a été salué et adopté en commission des affaires économiques. Prochaine échéance : la séance publique le 23 mars 2016 au Sénat."

 

08:15 Publié dans Environnement, Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.