Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Domfaing, Belmont, Vervezelle : vide-grenier | Page d'accueil | Charmois devant Bruyères : perdu Danette »

23/08/2015

Saint-Dié-des-Vosges :«BAFA à zéro euro» : c’est parti !

 

Annoncée en mai, la première édition de l’opération «BAFA à zéro euro» a été lancée ce samedi 22 août 2015 au Palais Omnisports Joseph-Claudel, en présence du Maire David Valence.
Sur proposition du conseiller municipal Pierre Jeannel, la Ville a en effet décidé de prendre en charge les frais d’inscription de jeunes Déodatiens au Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur pour l’animation en accueils collectifs de mineurs (BAFA). L’objectif est d’accompagner des Jeunes particulièrement volontaires dans leur démarche de solidarité (bénévolat), comme de donner un «coup de pouce» à ceux qui souhaitent travailler plus tard dans l’animation, voire la médiation.
De nombreux dossiers ont été reçus, mais les critères de sélection étaient précis : avoir plus de 17 ans, être Déodatien, faire preuve d’une motivation reconnue. 16 candidatures ont ainsi été retenues, au-delà des objectifs initiaux.

Bafa_1.jpg


La préparation au BAFA proprement dite comporte un stage théorique de 8 jours, un stage pratique de 14 jours et un stage de perfectionnement de 6 jours. Cette formation sera assurée par l’Association déodatienne Lor’Anim. En échange de l’effort financier consenti en leur faveur, les jeunes bénéficiaires prennent l’engagement d’effectuer leur stage pratique ainsi que 20 h de bénévolat au sein des services de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges. En cas d’abandon de la formation, les frais d’inscription devront en être remboursés à la collectivité.
La Caisse d’allocations familiales (CAF) des Vosges soutient la Ville dans ce beau projet en faveur des Jeunes, et le Conseil départemental a fait connaître son intérêt pour l’initiative.

 

09:03 Publié dans Santé, Solidarité |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.