Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bruyères : enquête INSEE | Page d'accueil | Gugnécourt, Thiebouhans (25), Girecourt sur Durbion, Lépanges sur Vologne »

19/09/2012

Girecourt sur Durbion : visite déception du château

Château.jpgLes Journées du Patrimoine offrent de magnifiques opportunités de découvrir ou mieux connaître des sites habituellement inaccessibles. Il arrive cependant qu'un programme alléchant n'apporte pas tout le plaisir imaginé. Ce fut le cas au château de Girecourt sur Durbion où selon plusieurs témoignages le maître des lieux n'aurait pas fait preuve d'un grand sens de l'accueil. Certes, propriétaire de cet endroit historique, ce monsieur perçoit tout de même quelques subventions de l'État et de collectivités locales pour restaurer le bel édifice. Les deniers publics sortant de la poche du contribuable, on pourrait donc espérer davantage de courtoisie.

Une personne qui a écrit à la Girafe d'Avison Autrement rapporte ici son sentiment :

« Nous avons voulu visiter le château de Girecourt sur Durbion, malheureusement, nous sommes très déçus, car cette visite se fait hâtivement, le propriétaire explique qu’il faut se dépêcher, car un autre groupe attend. Nous comprenons que nous sommes plusieurs à vouloir profiter de cette journée pour nous enrichir sur le patrimoine, cependant, il n’a pas été possible de poser des questions sur certains travaux. Nous pensions regarder le tailleur de pierre, mais notre guide nous en a empêchés à cause du temps. Idem pour la déco avec la feuille d’or. À l’entrée, on nous propose une dégustation en fin de visite que nous n’avons pas eue. C’est décevant, je voulais vous le signaler, car ce n’est pas de sympathique de faire visiter un château au pas de course… »

L'entrée étant payante à 5 €, ceci explique peut-être cela ! Plus de gens pour visiter, plus d'argent dans l'escarcelle !

09:19 Publié dans Dossiers spéciaux, Humeur |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.