Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Biffontaine : décès de Jean-Marc Vaxelaire | Page d'accueil | Bruyères : du côté de la piscine »

27/08/2012

Vosges : le collectif Biodiversit’haies88 souhaite rencontrer le Préfet.

Communiqué 
 
 
« Dans la nuit du 17 au 18 août, un ou plusieurs individus ont arraché et détruit des pancartes et des banderoles installées par des habitants de Circourt opposés au remembrement, décidé par la municipalité, en dépit de la contestation d’une majorité d’habitants.
Cette action exécutée par des personnes peu soucieuses de la liberté d’expression aurait pu tourner au drame. En effet, non contents de détruire ces banderoles, les auteurs de ces méfaits ont poussé l’inconscience jusqu'à y mettre le feu. Ils ont notamment pris pour cible la banderole installée sur la maison de la mère du Président de l’association opposée au remembrement, Monsieur J.C. Varvois. Il s’en est fallu de peu que le feu ne se propage au stock de foin situé à proximité immédiate, et n’embrase la maison où dormait une personne âgée et paralysée.
 
Dans l’état actuel des choses, et dans l’attente des suites de la plainte déposée par Jean-Claude Varvois, nous ne pouvons que nous interroger sur les motivations d’un acte aussi grave.
 
Notre collectif avait en 2011, à l’occasion d’une rencontre avec le Directeur de cabinet du Préfet, solennellement alerté ce dernier sur les risques d’atteintes à l’ordre public que constituait ce remembrement. Décision adoptée par la municipalité sans qu’aucune raison d’ordre agricole ne puisse être avancée et contre la volonté de la majorité de la population et des propriétaires de Circourt.
Le drame a été évité de justesse, et alors que se dessine la phase finale de la procédure, pendant laquelle de possibles désordres et de nouveaux débordements sont à redouter. Il est urgent de prendre la mesure de la violence faite aux habitants par ce remembrement imposé sans justification avouable.
 
Nous sollicitons une audience avec Madame la Préfète des Vosges, pour lui faire part de nos inquiétudes et lui exposer notre point de vue. 
 
 
Le 26 août 2012, pour le collectif Biodiversit’haies88 
Dominique Humbert »

08:24 Publié dans Environnement, Faits divers |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.