Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« France : résultat des élections présidentielles Bruyères et environs | Page d'accueil | France : les élections d'un coup d'oeil »

23/04/2012

France : élection présidentielle, communiqué du MEI

Communiqué du 22.04.2012.

« Le résultat d’Éva Joly prolonge l’étiage du vote écologiste à l’élection présidentielle amorcé en 2007 et, d’une certaine manière, dès 1995. La responsabilité principale n’en incombe que partiellement à la candidate : à aucun moment, les défis écologiques du XXIe siècle n'ont été placés au cœur du débat, à aucun moment les difficultés financières et économiques de l’Europe n’ont été reliées aux difficultés d’approvisionnement en énergie, à aucun moment la menace du réchauffement climatique, le décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique, la faiblesse des stocks alimentaires ou l’effondrement de la biodiversité n’ont trouvé leur juste place dans le discours.

En raison de cette absence, une partie de l’électorat n’a pas vu d’écologiste dans cette élection. Les écologistes doivent affirmer leur identité, apprendre à ne pas être des supplétifs, mais des partenaires respectés. Le Mouvement Ecologiste Indépendant a défini des conditions en termes de projet pour un éventuel soutien à un candidat de second tour.

L’électorat écologiste ne répond pas aux consignes de vote : il votera pour celui qui lui donne de bonnes raisons de le faire. En conséquence, nous proposons à nos partenaires d’Europe Ecologie-Les Verts de préciser ensemble et dans les meilleurs délais les moyens de donner un nouveau souffle à l’écologie politique et de rassembler nos concitoyens autour de l’urgence écologique. »

Antoine WAECHTER, Président du MEI

 

16:11 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.