Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« En Lorraine, sur un air de printemps | Page d'accueil | Granges sur Vologne : décès de Rocco Vespasiani »

29/03/2012

Saint-Dié-des-Vosges : un nouvel organigramme des services pour aller de l'avant

Partant de l'idée que diriger c'est prévoir, une mairie étant elle-même une véritable entreprise, une demande de GEPC ( Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences ) a été voulue voici deux ans par Christian Pierret. Le directeur général des services, Alain Grunewald, et le directeur des Ressources humaines, des nouvelles technologies, et de la GPEC, Isabelle Didierdefresse, avaient alors pour mission d'en prendre le gouvernail. Un travail de longue haleine qui n'a rien d'une sinécure, car cette procédure oblige à étudier point par point tout un organigramme. Qui on l'imagine bien nécessite une écoute attentive et de très nombreuses réunions avec les membres du personnel. Il s'agit de répondre au mieux possible aux attentes de la population tout en continuant d'alimenter les besoins de développement de la Ville. La collectivité locale produisant un panel considérable de métiers, tous aussi précieux : infirmières, ingénieurs, électriciens, aides à domicile, assistantes maternelles, jardiniers, comptables, dessinateurs, juristes, urbanistes, éducateurs sportifs, policiers, bibliothécaires, commerciaux, informaticiens, agents d’accueil, concierges, conseillers en séjour, webmasters…

orga_1.jpg

L'environnement en évolution constante des collectivités locales et territoriales française présente des exigences incontournables sur lesquelles il faut compter. L'État qui ne met plus autant la main au chéquier, à Saint-Dié-des-Vosges les baisses de dotations atteindront 400.000 € selon les calculs de la mairie qui affirme sa conviction de persévérer dans politique d'investissement réfléchi et à long terme.

La GEPC s'oblige à cadrer et à anticiper sur l'ensemble des ratios pour dessiner le schéma d'un service public de qualité. Cela tout en amenuisant la dette. Les chiffres indiqués par la mairie tournent autour de moins 1,7 million sur le budget principal. Les dépenses de fonctionnement, dont les charges salariales représentent le poste le plus couteux ont été rendues possibles grâce à une approche minutieuse de chaque élément. Une mutualisation des services, des redéploiements internes, un encouragement à la polyvalence à la formation ont apporté des réponses aux besoins de la GEPC.

Sept grands secteurs composent comme un puzzle entier le nouvel organigramme des services. 

Pôle Ressources humaines, Nouvelles technologies et GPEC : dirigé par Isabelle Didierdefresse.

Pôle Finances, Budget et Commande Publique : dirigé par Mélanie Marchal.

Pôle Enseignement, Éducations, Projets et Sports : dirigé par Emmanuelle Colson.

Pôle Culture : dirigé par Géraud Didier.

Pôle Communication, Promotion, Tourisme et Commerce : dirigé par Vianney Huguenot.

Pôle Réglementation administrative et juridique : dirigé par Fabienne Stoecklen-Homel.

Pôle Services Techniques : dirigé par Thierry Toussaint

L'ensemble de ces sept pôles est placé sous la houlette du directeur général des services, lui-même placé sous la responsabilité directe du maire.

Deux directions sont rattachées directement au maire : le cabinet, dirigé par Frédéric Lajoux et le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), qui n’est pas un service municipal, mais un établissement public doté d’un Conseil d’administration, présidé par Christian Pierret et dirigé par Jean-Marie Lalandre.

Les personnes qui souhaitent consulter les nouvelles dispositions dans leur intégralité peuvent les trouver sur le site de la ville :  http://saint-die.eu/votre-mairie/services-municipaux.html

16:14 Publié dans Actualités |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.