Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Domfaing : au fil du conseil municipal | Page d'accueil | Lépanges sur Vologne : la cigogne est passée ! »

31/01/2012

Vosges : Xavier Bertrand, à Plainfaing

Au vu du nombre de gardiens de l'ordre et de véhicules qui cernaient en début de soirée tout le secteur de la salle des fêtes de Plainfaing, il était évident que l'on attendait une personnalité connue. Environ 750 personnes, élus et simples citoyens avaient fait le déplacement jusque-là pour y rencontrer et entendre le ministre de l'Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand. Il faut reconnaitre que ce n'est pas tout les jours qu'un ministre passe par là. Encore que, depuis un moment, on se bouscule un peu au portillon des Vosges. La réunion publique programmée à 19 heures prenait du retard.  

Comme on ici, c'est le matin que l'on s'ennuite ! Au cours d'une journée bien remplie, le ministre du Travail s'était rendu à la Croix aux Mines, chez Schappe- Techniques où il s'est penché sur les métiers du textile. Force est de constater que la filière peut tirer son épingle du jeu de la concurrence mondiale, lorsque comme chez Schappe-Techniques, elle sait évoluer. L'entreprise exporte environ 70 % de sa production. Des fils dont la qualité sécurisante a même conquis les États-Unis. Dans la foulée de son déplacement, Xavier Bertrand grimpait vers les pistes enneigées de la Bresse où l'attendaient bien sûr les locaux de l'étape, dont François Vannson, député de la troisième circonscription et auteur d'un rapport sur les emplois saisonniers. 

Visiblement content de sa journée, le ministre, accompagné du député de la deuxième circonscription, Gérard Cherpion, arrivait enfin pour se réjouir de voir tant de monde. Une bonne occasion pour fustiger les sondages défavorables. « Est-ce que ce sont les sondages qui font l'élection ? Je suis impressionné, la mobilisation, elle est là ! Merci... Je suis venu aussi pour savoir ce que vous avez en tête ! » Xavier Bertrand brossait son monde dans le sens du poil. « Les Vosgiens, les Vosgiennes aiment le travail ! » Difficile de contredire

                                                    P1150275.JPG  

 Le ministre a goûté et partagé les fameux bonbons de la confiserie des Hautes-Vosges à Plainfaing. Une entreprise fleuron

 P1150277.JPG

Une excellente entrée en matière, pour évoquer la loi Cherpion, sur le CSP (Contrat de sécurisation professionnel), destinée à favoriser l'apprentissage. Le dispositif mis en oeuvre par le député vosgien permet aux apprentis de bénéficier des réductions identiques à celles qui sont apportées aux étudiants de l'enseignement supérieur. On cite, en exemple, les accès aux restaurants, hébergements universitaires... D'autres avantages dans des domaines culturels et sportifs sont offerts. Une carte d'étudiant des métiers conforte les jeunes dans leurs démarches. Des mesures d'exonérations de charges vont en direction des entreprises invitées à prendre l'alternance comme atout majeur. Coup de projecteur et coup pouce avant la période électorale « Ce n'est pas rien ! Il faut tout de même expliquer que Gérard Cherpion, c'est quelqu'un qui a donné son nom à une loi ! »

De parachutage, il fut aussi beaucoup question. Xavier Bertrand n'en loupe pas une pour égratigner Jack Lang, candidat PS aux prochaines législatives. « Quand on lui a dit, il y a peut-être un poste dans les Vosges, lui qui habite Paris, juste à côté, il a compris place des Vosges ! » Presque toute la salle (sauf quelques observateurs d'un autre bord politique) se marre et applaudit. Les gens sont détendus, le ministre aussi. Bilan de l'action présidentielle sur 4 ans et demi, Xavier Bertrand enfonce le clou. « Il faut bien vous dire que depuis 2007, il a été méné une action sans pareille pour protéger les Français et la France ! »

Les présidentielles ? Xavier Bertrand n'a pas non plus de cadeaux pour le candidat PS, François Hollande « Pour chacune de ses propositions, il y a impôts supplémentaires... La cible programmée des socialistes c'est la classe moyenne... Les vérités sont bonnes à dire... l'impôt c’est dans l'ADN socialiste... »                         

Cliquez dans l'angle qui se soulève et retrouvez les photos en plus grand format et diaporama, colonne de droite. 

Xavier Bertrand met l'accent sur une conjonction de difficultés à résoudre sans attendre d'autres échéances. « Les élections, elles se feront dans une crise sans pareille, il s'agira là d'une élection hors normes... Nous ne sommes pas embarrassés par les idées de gauche... Comme l'a dit Martine Aubry, quand c'est flou c'est qu'il y a un loup ! »  Un échange de questions réponses avec la salle concluait la soirée officielle qui se poursuivait à bâtons rompus autour d'un pot partagé avec le ministre. Xavier Bertrand n'avait pas terminé sa journée. Le ministre a souhaité se rendre à l'hôpital Colmar pour y saluer les urgentistes.

20:01 Publié dans Politique |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.