Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bruyères : le ballon rond dans un bon vent | Page d'accueil | Champ le Duc : décès de Marie-Thérèse Demange »

02/03/2009

Bruyères : CLIC à la carte !

Comment fonctionnement les CLIC Vosgiens et quelle est l'activité du CLIC de Bruyères et de Neufchâteau ?

Tout d'abord, qu’est ce qu’un CLIC ?
Au nombre de six, les CLIC Vosgiens assurent une mission de service public pour le compte du Conseil Général, qui en est le financeur majoritaire. Le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique) intervient sur un territoire
cantonal déterminé. C’est un service de proximité, pouvant intervenir à domicile.

P1140387.JPG
De gauche à droite sur la photo, Martine Gimmillaro, conseillère générale du canton de Rambervillers, son collègue Michel Langloix, vice-président du Conseil-Général des Vosges et conseiller général du canton de Bruyères, Sylvie Sombret, directrice de l'ensemble hopital de l'Avison et maisons de retraite, Gilles Chabrier, vice-président de l'Ordre des Pharmaciens en Lorraine et présent à ce titre à la présentation de la nouvelle carte CLIC. Egalement, et en avant-première, un très beau manuel d'information édité par le Conseil Général se révèle être un véritable guide pratique du senior vosgien.

Les CLIC proposent une aide individualisée, gratuite (pour l’usager et sa famille) et confidentielle :
- à l’ensemble des personnes âgées de plus de 60 ans, valides ou en perte d’autonomie qui vivent à
domicile,
- à leur entourage : famille, voisins, bénévoles …
- aux professionnels médico-sociaux du territoire.

Les missions d’un CLIC
Créés en 2001, les CLIC se sont installés progressivement sur le département : 3 ont été créés en 2002,
1 en 2004 et les 2 derniers en 2005. Ils sont gérés par un CCAS, un hôpital ou encore une association.
L’ensemble du territoire départemental est donc couvent par l’un des 6 CLIC.
En 2008, 2 401 personnes âgées vosgiennes ont bénéficié de l’intervention d’un des 6 CLIC (soit une
augmentation de 15 % par rapport à 2007) pour des demandes liées à :
- la vie quotidienne ;
- l’accès aux droits ;
- l’évaluation des besoins ;
- la mie en place d’un plan d’accompagnement personnalisé ;
- l’amélioration de l’habitat ;
- l’accès aux soins.
Les CLIC sont également des observatoires attentifs des problématiques liées à la vieillesse sur leur territoire. Ils sont notamment amenés à mettre en place des actions de prévention et de sensibilisation du grand public, de soutien aux aidants naturels, et de professionnalisation des acteurs du domicile. Ils participent ainsi à la dynamique du territoire. Enfin, depuis 2005, les CLIC sont identifiés comme « référents » dans l’analyse des situations de risque ou de maltraitance à domicile des personnes âgées. Plus de 200 dossiers gérés en 3 ans et 71 en
2008.

Les moyens humains d’un CLIC :
Pour mener à bien ces différentes missions, une équipe pluridisciplinaire composée de trois personnes : 1 secrétaire, 1 travailleur social et 1 infirmier ou cadre de santé travaillent au CLIC.

Une action de communication nouvelle :
P1140394.JPG

Depuis leur installation, les CLIC Vosgiens ont le souci de communiquer sur leurs missions. Cependant, le Conseil Général a souhaité renforcer la connaissance de ce service auprès des usagers et de leurs familles. C'est pourquoi une action originale de communication va être menée, en partenariat avec l’Ordre régional des Pharmaciens, et 2 des 6 CLIC Vosgiens.
· d’une part le CLIC Entre Montagne et Mortagne sur les cantons de Bruyères et Rambervillers,
· et d’autre part le CLIC de la Plaine des Vosges sur les cantons de Neufchâteau et Bulgnéville.
L’action prévoit que les pharmaciens remettent à leur clientèle âgée une carte (format carte de visite) qui renseigne sur le CLIC et qui permet d’indiquer les coordonnées du pharmacien, du médecin et de la personne ressource de la personne âgée. Le pharmacien prendra quelques minutes pour expliquer de ce dont il s'agit.
Clic.jpg



Données plus spécifiques sur le CLIC Entre Montagne et Mortagne installé à Bruyères :
Ce CLIC est opérationnel depuis février 2005; il est géré par l’hôpital de l’Avison et la direction est assurée par Mme Sombret. Le CLIC couvre les 5 cantons suivants : Bruyères, Brouvelieures, Rambervillers, Corcieux et Gérardmer.
En 2008, le CLIC Entre Montagne et Mortagne a accompagné 297 personnes, dont 41% habitant le canton de Bruyères et 20 % habitant sur le canton de Rambervillers. Le canton, de Bruyères regroupe 30 communes, 3 485 personnes âgées de 60 ans et plus y vivent dont 1375
personnes de 75 ans et plus.
En 2008 :
· Le CLIC est intervenu sur 26 des 30 communes de ce canton, 121 personnes ont été aidées soit 2,59¨% de la population âgée de 60 ans et plus (chiffre stable par rapport à 2007).
· 73% des personnes aidées sont âgées de 60 ans et plus et 28 % de 75 ans et plus
· La moyenne d’âge d’une personne aidée par le CLIC est habitant sur ce canton est de 79 ans.
Le canton, de Rambervillers regroupe 29 communes, 2 975 personnes âgées de 60 ans et plus y vivent dont
1081 personnes de 75 ans et plus.
En 2008 :
· Le CLIC est intervenu sur 18 des 30 communes de ce canton, 59 personnes ont été aidées soit 1,46% de
la population âgée de 60 ans et plus (chiffre en augmentation par rapport à 2007).
· 78% des personnes aidées sont âgées de 60 ans et plus et 22 % de 75 ans et plus
· La moyenne d’âge d’une personne aidée par le CLIC est habitant sur ce canton est de 78 ans.

16:22 Publié dans Dossiers spéciaux |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.