Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pêcher à Pointhaie | Page d'accueil | Les mariés du samedi »

31/07/2008

Un fossile vivant à Pointhaie

4b595ab54d1e828b1db353c330c1e65b.jpgNon, non ... aucun poisson ou coquillage (encore que l'on trouve des moules d'eau douce) tout droit sorti du Trias ou de l'aire jurassique n'a été arraché de l'onde de l'un des deux lacs du site. Mais, les amateurs de botanique auront remarqué au bord de l'eau un petit sujet d'une essence d'arbre pas vraiment comme les autres. Il s'agit d'un Ginkgo Biloba mis en terre près du grand lac par les services techniques de la ville de Bruyères.
Cet arbre mérite grand respect et intérêt, car il porte toute une histoire en lui.
Pour ceux que cela intéresse, le superbe site internet ( http://www.xs4all.nl/~kwanten/franhistory.htm ) entièrement consacré au Ginkgo Biloba explique que cet arbre est considéré comme le seul être encore vivant reliant fougères et conifères. Et offre une foultitude de renseignements.

bb2da2aa21d65d07a26ac397e3695be6.jpg

On y apprend notamment : « Le Ginkgo est le seul représentant vivant de l'ordre des Ginkgoales, un groupe de gymnospermes comprenant la famille des Ginkgoacées composée d'environ 18 membres dont des feuilles fossiles remontent à 270 millions d'années... » Le site relate aussi qu’« À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 6 août 1945, une bombe atomique a été lâchée sur Hiroshima par les Américains. Les plantes et les arbres dans la zone autour de l'épicentre ont été examinés en septembre 1945. Le Ginkgo situé près d'un temple à environ un kilomètre de l'épicentre semble avoir été un arbre à bourgeonner après l'explosion, sans aucune déformation majeure (le temple lui-même a été détruit). Après la guerre le site du temple - dans Housenbou étant plus petit on a pensé à transplanter ou à abattre le Ginkgo pour reconstruire le temple. On a finalement décidé de le laisser là et de l'intégrer dans la reconstruction du temple, de sorte que le bâtiment principal a maintenant les escaliers de l'entrée divisés en une partie gauche et une partie droite, protégeant le Ginkgo à l'intérieur d'une forme en U. "No more Hiroshima" et les prières pour la paix des visiteurs y ont été gravées. Quatre Ginkgos ayant subi un bombardement atomique sont encore vivants ».
C'est pourquoi le Ginkgo Biloba est synonyme de « porteur d'espoir »

20:15 Publié dans Animaux et coins de nature |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.