Bruyères : un retraité de 88 ans égaré en forêt retrouvé sain et sauf. (27/10/2016)

article_gendarme-3-616x360.jpgMercredi soir 19 h, rue de Buémont, un vieux monsieur de 88 ans est porté disparu. Le retraité est sorti en milieu d'après-midi assez légèrement vêtu et il n'est pas rentré. Son épouse également octogénaire s'inquiète. La nuit est tombée, il commence à faire froid. Les gendarmes de la brigade bruyèroise sont sur place. Les militaires se montrent rassurants, mais les recherches ne mènent à rien. Un voisin patrouille le secteur. Un jeune homme serviable grimpe même sur le massif. Rien. Il est fait appel aux chiens, mais les recherches sont vaines.

Le ciel est étoilé, il ne fait pas chaud comme on dit ici. Où peut donc bien être passé le retraité qui se déplace difficilement ? 1 h 30 du matin, les gendarmes sont toujours là. Des collègues de l'extérieur sont arrivés en renfort. Malgré tous les efforts, aucun résultat. Les piles électriques s'éteignent. Les recherches reprendront au lever du jour, guère avant 8 h.

Les opérations de secours reprennent, l'homme est finalement découvert sur un chemin, rentrant à petits pas. Ses vêtements sont salis de terre et mouillés par la fraicheur de la nuit.

Malgré une nuit sans sommeil durant laquelle il explique, avoir marché dans la forêt après s'être égaré , il va plutôt bien. Mais il s'inquiète un peu : " ma femme va m'engue...r !" Ben oui, elle a eu peur pour lui ! Et dans le quartier, beaucoup de gens aussi ! Tout fini bien. C'est dans ces cas là que l'on est content de trouver les gendarmes. C'est bien d'y penser et de remercier ces femmes et ces hommes dévoués. Leurs sourires à 9 h du matin méritent bien un coup de chapeau.

17:55 |  Imprimer |  Facebook | |