Bruyères : l'adjudant-chef Trur nouveau commandant de brigade (08/08/2016)

La période estivale coïncide souvent avec des modifications parmi les effectifs des institutions. Les habitants du secteur ont peut-être déjà fait la connaissance de l'adjudant-chef Trur nouveau commandant de brigade autonome de Bruyères. En fonction depuis la mi-juillet, Michel Trur a immédiatement pris la mesure de l'importance sa mission. Il s'agit pour le nouveau commandant de gérer un effectif total de 18 militaires afin d'assurer la sécurité de 41 communes.

L'adjudant-chef Trur entend développer des actions d'information, notamment auprès des plus fragiles comme les jeunes et les personnes âgées. Autrement dit de prévenir plutôt que guérir. Pour cela, le militaire explique qu'il s'appliquera à conserver un contact étroit avec les élus, mais aussi avec l'ensemble des autorités et des forces vives du canton, sans oublier les gendarmes retraités, et le cas échéant les veuves de gendarmes.

                         P1020315.JPG

Originaire de Moselle, marié et père de deux enfants de 24 et 22 ans, Michel Trur est âgé de 51 ans. Son parcours démontre si besoin en était un homme pugnace doté une volonté d'aller de l'avant. Sorti à l'École de Gendarmerie de Châtelleraud qu'il avait intégrée en  1987, il rejoindra l'escadron mobile de Grenoble où il restera 4 ans, puis, et pour une même durée la brigade de Parthenay. Ce sera ensuite Monthureux sur Saône pendant 5 ans. Son avancement au grade de chef le conduit à Remiremont où il atteint l'échelon d'adjudant. Après 13 ans passés dans la cité des Chanoinesses, Michel Trur part pour Fraize où il exerce comme adjudant. Trois ans plus tard, il arrive donc au pied de l'Avison où son grade de major lui sera décerné en octobre.

Le nouveau commandant met l'accent sur le bien-fondé d'un rapport de confiance avec la population et assure chacun d'une écoute bienveillante. Et de rappeler aussi qu'une surveillance des domiciles peut être réalisée par les gendarmes pendant les départs en vacances ou d'autres absences.

Nul doute que Michel Trur trouvera ici de quoi satisfaire sa passion pour la généalogie, l'histoire en général, celle du canton et de la ville Bruyères en particulier. Sa prise de poste correspondant totalement à ses souhaits, les massifs forestiers lui offriront sans aucun doute un cadre idéal pour s'adonner à son plaisir de pratiquer la marche, la course à pied ou encore le VTT.

Bon vent et bienvenue à Michel Trur et à sa famille.   

 

10:51 |  Imprimer |  Facebook | |