Bruyères : ça bosse chez les "fourmis" ! (02/04/2013)

L'assemblée générale d'Arts-Traditions-Artisanat a donné l'occasion de faire le point de l'année associative. Les différentes activités évoluent à leur rythme. « L'épinette compte moins d'enfants apprentis que l’an passé, les anciens élèves ont grandi, leur intérêt pour l’épinette n’est plus le même. Ils sont ados, d'une part, ils ont d’autres centres d’intérêt et d’autre part, leur professeur, Françoise Canton qui leur a appris à jouer, a arrêté de donner des cours d’épinette, des problèmes de santé l’obligent à ralentir ses activités.» 

ag3.jpg

                           Les responsables et élus ont exprimé toute leur estime.

La présidente, Joëlle Mangin remerciait chaleureusement Françoise Canton qui a offert bénévolement beaucoup de temps pour les enfants de l’association. Brigitte Sarre, bénévole, également et musicienne, lui succède à présent. « Trois enfants profitent de son enseignement, nous repartons à zéro en attendant une nouvelle vague d’enfants, dont une qui nous vient du PEL. Le PEL nous envoie des enfants : la première année permet la découverte de l’instrument » ajoutait Joëlle Mangin. Dix adultes continuent à jouer, c’est Françoise Petit qui les a prises en charge, également bénévolement. De nouveaux adeptes sont espérés. L’apprentissage n’est pas compliqué, pas besoin de solfège, mais si on dispose de quelques bases c’est plus rapide. Autrefois les airs joués se transmettaient oralement.

Le travail manuel destiné aux enfants et aux adultes séduit son monde. Des enfants sont accueillis aux petites vacances scolaires. Quatre animatrices bénévoles s'occupent de tout ce monde. Un après-midi est réservé à la cuisine, un à la peinture- dessin, et le reste à des petites réalisations. 

Les adultes viennent un après – midi par semaine, cela également pour pratiquer l’artisanat de loisir et d’art quelquefois. Les participants apprennent à fabriquer toutes sortes d’objets en utilisant différentes techniques, dont celle de la mosaïque qui plait beaucoup. Aux ateliers, on coud, on brode, on peint, on découpe, on colle… sans oublier le tricot et le point compté qui rencontre un véritable engouement.

L'ATA dispense aussi des cours de dessin. Une vingtaine de personnes exposent leurs travaux à la Fourmilière. Le cours d'anglais qui s'essoufflait a été momentanément supprimé et devrait reprendre à la rentrée. La section promenade… Poursuis son chemin… tous les lundis, avec Patrick Boutin et Nicole Jardiné. 22 marcheurs sont inscrits. Le marché de Noël fut un vrai bonheur et reflète une certaine renommée.

              P1170882.JPG

                       En 2012, le marché d'été avait eu lieu salle des fêtes

Suite au marché de Pâques, également très agréable, un stage de broderie aux rubans avec les brodeuses du Grand Jardin a été organisé et a beaucoup plu. Déjà, Joëlle Mangin et ses « fourmis » préparent le marché estival. La version 2013 aura lieu place Stanislas où la convivialité est toujours de rigueur. Une expo-vente pour la fête des Mères, une participation en 2012 à la fête des myrtilles, un bric-à-brac à la Fourmilière... l'ATA fait preuve d'un dynamisme qui profite à tous. Et peut-être citée en exemple !

07:14 |  Imprimer |  Facebook | |