Bruyères : Emouvantes obsèques de Joël Rosselli (22/06/2012)

Rosselli P1010424.JPGUne foule émue s'est pressée vendredi après-midi 22 juin 2012 en l'église paroissiale Notre Dame de L'Assomption où se déroulaient les obsèques religieuses de Joël Rosselli. Triste journée pour Odette son épouse, pour ses enfants, pour sa maman âgée de 92 ans et pour l'ensemble de ses proches, dont la grande famille de la Gendarmerie Nationale déjà endeuillée par le meurtre affreux de deux femmes- gendarmes dans le Var.

Les siens bien sûr, de nombreux militaires, des amis, mais aussi simplement des connaissances, étaient venus là pour rendre un dernier hommage à Joël, comme la plupart le prénommaient affectueusement.

Né le 14 mars 1948 à Lépanges sur Vologne, Joël était le second d'une fratrie de quatre enfants. Il a douze ans lorsque ses parents choisissent d'aller habiter à Laveline-devant- Bruyères.

Il viendra ensuite au pied de l'Avison et entreprendra une formation pour devenir tourneur. Diplômé avec succès, il entrera dans la vie active à la filature de Laveline devant Bruyères. Il travaillera alors dans le secteur des assurances. Appelé sous les drapeaux, il réalise son temps dans la Marine. Son service militaire terminé, Joël Rosselli intégrera l'école de Gendarmerie.

Son premier poste le conduira à la BRGM de Bellay dans l'Ain. Trois ans plus tard, il sera affecté au peloton autoroutier de Schwdratheim en Alsace. En 1970, il se marie à Odette Raoult. Deux fils, Mickaël, Yannick  et une fille Laëtitia naquirent au sein du couple. On les rencontrait rarement l'un sans l'autre. Avec toujours, Odette, à ses cotés pour le seconder, Joël partageait bonne humeur et enthousiasme.

En août 1981, les fonctions de M. Rosselli le mènent en Corse. Une région qu'il apprécia tout particulièrement et où vivent maintenant deux de ses enfants. Après quatre ans passés à la brigade de montagne de Serradi Scopamène, puis à la brigade motorisée de Bastia, il accédera au grade d'adjudant. Nommé sur un autre poste, il quitte ensuite l'ile de beauté pour Alzonne dans l'Aube, puis Castelnaudary et obtient les galons d'adjudant-chef. 

Retraité, Joël Rosselli revient vers ses Vosges natales. Installé avec son épouse à Laval sur Vologne, il sera élu conseiller municipal et deviendra premier adjoint au maire, il assurera la présidence du Syndicat des eaux de Stéaumont et sera réélu.

Président des Médaillés-Militaires depuis 13 ans, Joël Rosselli attachait une grande importance à cette fonction et avait le souci de mener à bien la mission confiée. Récemment, il avait accepté de devenir secrétaire des ACPG de Laval et Fays. On se rappelle aussi son engagement bénévole et dévoué au sein de la Société des fêtes de Bruyères.

Correspondant du quotidien Vosges Matin, Joël Rosselli portait un regard attentif sur la vie de sa commune et transmettait l'information avec sérieux. Proche de la nature, il était un mycologue averti. La pêche, la chasse, l'observation des oiseaux, des animaux en général, lui apportaient un plaisir simple et tranquille. Ses proches se souviennent aussi qu'il savait saisir de belles images filmées avec sa caméra. Sept fois grand-père il évoquait ses petits-enfants avec une infinie tendresse.

Disparu trop tôt, Joël Rosselli laisse le souvenir d'un homme sensible et bon. Son décès, après une très courte hospitalisation peine les siens et ceux qui le connaissaient bien. Tous conserveront la fierté d'avoir partagé un bout de son trop court chemin. Alors que les porte-drapeaux entouraient le cercueil qui s'en allait, un émouvant chant corse interprété par Pétru Guelfucci s'est élevé pour un dernier adieu.

 Sincères condoléances à ses proches. Salut Joël !

18:18 |  Imprimer |  Facebook | |