France : Législatives, Jack Lang, veut « prendre le taureau par les cornes ! » (21/05/2012)

Il ne faut pas se leurrer, Jack Lang sait parfaitement qu'il a posé ses valises politiques sur « une circonscription complexe » des Vosges. « J'aurai pu, Martine Aubry me l'avait proposé, être candidat dans une circonscription en or pour la Gauche ! »

Le candidat socialiste qui a choisi d'habiter avec son épouse en Déodatie veut au contraire profiter de la dynamique enclenchée par les Présidentielles pour lancer un défi. « La Lorraine, c'est mon pays. Les Vosges, j'y suis né, à Mirecourt. Il n'y a pas que la politique, il y a aussi le côté humain, je suis heureux de la possibilité qui m'a été offerte de venir ici. L'enjeu c'est quoi ? Ou bien la situation actuelle continue... Je ne fais de procès à personne. C'est simple, si l'on est content de la désindustrialisation de cette circonscription, de la perte des services publics... il y a des candidats qui peuvent incarner ce choix. Ou alors, avec nous, on a envie de se battre pour jouer les Vosges gagnantes et de prendre le taureau par les cornes ! »

P1160634.JPG

L'ancien ministre de la Culture et de l'Éducation nationale se déclare fort du soutien du Président de la République. Et, d'avancer en « tandem avec François Hollande » pour « apporter des solutions, avec un gouvernement qui tire dans le même sens... pour un projet qui s'applique aux vallées vosgiennes à l'intérieur d'un plan national de réindustrialisation... » Le candidat Lang veut faire entendre « la voix des Vosgiens à Paris. Les Vosges ont été trop souvent oubliées... Elles méritent une réparation historique. Cette deuxième circonscription a le taux le chômage le plus élevé des Vosges, elle doit renaître, reprendre des couleurs... ».

Il n'oublie pas les locaux de l'étape qui appuient sa démarche. Le maire de Saint-Dié-des-Vosges, Christian Pierret, et notamment des conseillers généraux. C'est d'ailleurs parmi ceux-ci qu'il a choisi son suppléant en Christian Tarantola, maire de Docelles, conseiller général socialiste du canton de Bruyères. Le candidat PS a déjà bien remarqué que le col du Haut-Jacques disperse les vallées. Jack Lang ne tarit pas d'éloges sur Jacky Homel, « ...sérieux, solide, engagé, loyal... » Du coin et bien connu, nommé directeur de campagne, J. Hommel connaît le terrain comme sa poche. « Nous sommes des porte-voix, les Vosges le méritent... nous sommes l'équipe de l'amitié et de l'action »

18:41 |  Imprimer |  Facebook | |