France, présidentielles : communiqué du député et des conseillers généraux UMP (04/05/2012)

Communiqué

« Madame, Monsieur,

Dans deux jours, vous êtes appelés à voter pour choisir notre Président de la République pour 5 ans. Ce choix est décisif pour l'avenir de la France et celui de nos enfants. Il nous engage. Il est nécessaire de désendetter notre pays et de réformer comme l'a fait l'Allemagne depuis 10 ans. Aujourd'hui, des réformes courageuses et nécessaires ont été réalisées et, malgré la crise mondiale,la France a mieux résisté que les autres pays européens.

Oui, le chômage a augmenté de 18%en France et c'est trop et bien triste pour ceux qui en sont victimes. En Italie, l'augmentation a été de 37 %, en Angleterre de 60 % et en Espagne, après 7 ans de socialisme, de 191 %. Aujourd'hui, les licenciés économiques perçoivent, grâce à la loi CHERPION, 98 % de leur salaire net antérieur pendant un an et ont un accès renforcé à la formation. Ceci a été possible par des accords avec les partenaires sociaux.

Les conseillers généraux socialistes critiquent cette loi ainsi que le RSA qui pourtant, mis en place par Martin HIRSCH socialiste, a déjà permis à 180000 personnes de retrouver un emploi.  L'exonération des droits de succession, l'autonomie des universités, les bourses étudiantes versées 10 mois au lieu de 9, l'allocation adulte handicapée revalorisée de 25 %, la retraite du combattant, jamais revalorisée
depuis 1978, augmentée de 25 % et 50 % pour l'allocation différentielle de veuvage ....voici quelques exemples d'engagements tenus.

Les socialistes, eux, vous proposent ou plutôt veulent vous imposer le vote des étrangers non communautaires, supprimer les peines planchers et ont voté contre la loi d'interdiction du voile intégral.....

En démocratie, chacun peut s'exprimer, faire valoir ses différences, mais cela sans démagogie ni mensonge. Alors, messieurs les conseillers généraux socialistes, soyez vrais, ne soyez pas comme ces enfants qui, craignant la vérité, se réfugient dans le mensonge.
Dimanche, Madame, Monsieur, par votre vote, vous pouvez choisir le retour aux vieux démons socialistes : augmentation des dépenses donc de la dette (voyez la Corrèze), l'augmentation du coût du travail donc du chômage... ou vous pouvez choisir d'affronter les défis de l'avenir avec le développement des entreprises, la protection de notre modèle social ...alors, votez pour une France forte avec  Nicolas SARKOZY. »

G.CHERPION, député, R. BEDEL, G. MARTINACHE, W. MATHIS, JG. RUHLMANN, conseillers généraux et M. LANGLOIX, conseiller général honoraire.

19:41 |  Imprimer |  Facebook | |