Bruyères : vent de réussite sur tatamis (15/01/2009)

Rendez-vous associatif incontournable, l'assemblée générale du Judo-club bruyèrois rassemblait au relais de la cité mercredi 14 janvier 2009, les fidèles à cette association sportive bruyèroise. Bruno Ferrazzi saluait les participants, dont le conseiller général Michel Langloix, et l'adjoint aux sports, Philippe Germain. Le président remerciait, en particulier Michel Langloix, vice-président du Conseil Général des Vosges, André Claudel, président de la communauté de communes de la Vallée de la Vologne, les mairies de Bruyères, Biffontaine, Brouvelieures, Deycimont, Laval, Lépanges sur Volognes, Pierrepont sur l'Arentèle qui toutes, ont attribué des subventions.

P1130550.JPG

Des aides financières qui permettent d'innover afin que les jeunes puissent trouver dans le sport une voie saine. Des jeux éducatifs ont été achetés pour les jeunes enfants. Bruno Ferrazzi rendait hommage aux membres du comité, qui suivant leur disponibilité ont beaucoup travaillé pour la bonne marche du club.
P1130544.JPG


Alain Peltier qui tient une trésorerie méticuleuse. Sandrine Peltier qui l'épaule. Blandine Bourgon qui a géré le calendrier sportif de main de maître. Sans oublier les enseignants, Bénédicte Fady et Aurélien Ferrazzi, qui tout au long de l'année ont : « beaucoup donné de leur savoir, avec compétence, patience et pédagogie. Le président émettait le souhait que tous les membres du comité participent activement à la vie du club et que tous viennent aux réunions. » C'est ainsi que les idées partagées se concrétisent et voient le jour. À la rentrée, l'exemple était donné par la mise en place d'un nouveau cours réservé aux tout petits. Des efforts financiers calculés ont permis d'innover en proposant un « baby-judo ». Cette section est destinée aux 4 à 5 ans. Le succès dépasse toutes les espérances puisque l'idée partait avec une quinzaine d'adhérents et qu'actuellement une vingtaine évolue sur les tatamis. Bénédicte épaulée par plusieurs judokas gradés reçoit les bambins sportifs les lundis de 17 h 30 à 18 h 30. Cela sous l'oeil attentif de Richard, « leur copain attitré ». Garçonnets et fillettes font du judo en jouant, mais avec des bases précises et de la discipline. Le résultat étonne agréablement.
Le président remerciait encore Bénédicte, André Peltier, Anthony Clément et les parents qui ont choisi le judo pour leurs enfants.
Les autres rendez-vous sont fixés les mardis et les vendredis de 17 h 30 à 18 h 30 pour les petits âgés de 6 ans, suivis de 18 h 30 à 19 h 30 du cours pour les judokas confirmés, relayés de 19 h 30 à 20 h 30 par les adolescents gradés. La dernière séance de 20 h 30 à 21 h 30 est réservée aux adultes.
Bénédicte Faddy officie les lundis et les vendredis, tandis qu'Aurélien Ferrazzi assure les leçons du mardi.
Le challenge Georges Cotin qui se déroule à Bruyères et à Epinal draine toujours un grand nombre de judokas et de spectateurs. Le club participe à toutes les compétitions et il est invité à tous les tournois importants, comme celui de la ville de Gérardmer, de Raon l'Étape, de Saint-Remy, Saint-Dié des Vosges, et Epinal. Cette année et cela pour la première fois le Judo-club accueille le championnat des Vosges benjamins et benjamines le samedi 24 janvier 2009 à la salle polyvalente de Bruyères. Beaucoup de travail en perspective pour l'équipe de bénévoles et pour les services techniques de la ville qui apportent main-forte à la logistique. Ce tournoi est labélisé, une marque de confiance certaine et une reconnaissance appréciée qui démontre si besoin en était la sportivité, le sérieux du club. Une décision qui assoit aussi un peu plus la ville de Bruyères parmi les grandes cités du judo français. Au fil du rapport sportif, des résultats encourageants laissent espérer de jolis parcours en compétitions.
Un succès qui n'est pas sans poser aussi quelques soucis, car le dojo de la salle polyvalente devient un peu étroit pour tout ce monde. Le chauffage et l'aération doivent être revus. Des tatamis sont achetés de façon régulière pour renouveler le stock sans trop puiser dans la caisse. L'adjoint aux sports, le conseiller général et toutes les personnes présentes se réjouissaient de ce bon vent qui souffle sur les tatamis bruyèrois.

19:20 |  Imprimer |  Facebook | |